Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 18:18

Chantal Dupille appelle les citoyens  à s'engager pour la défense de la France.
Pour préserver le modèle social admiré dans le monde entier !

Tous ensemble et tous unis.
Dès le 10 novembre.
Avec le Conseil National
de la Résistance !

Sarkozy remet tout en question !
Tout est en voie de privatisation,
les secteurs publics sont liquidés,
nos retraites par répartition et notre S.S. vont sauter
au profit d'une médecine à 2 vitesses
et d'une retraite aléatoire par capitalisation,
les protections sociales, auxquelles nous sommes attachés,
vont être cassées, les unes après les autres,
nos services publics aussi,
et notre Droit du Travail est en voie de démantèlement complet.
Notre indépendance nationale est morte !

Sarkozy se comporte comme en pays conquis !


Or, la France n'est pas la propriété de Sarkozy !

Il n'a pas le droit de bouleverser toutes nos traditions - pour le seul profit de ses amis du Medef  ou atlantistes !

Nous devons le lui faire savoir !







LETTRE OUVERTE DE MASSE

aux états-majors syndicaux

 



Signer la pétition   -   Voir les signataires


 

Face à la casse généralisée des acquis populaires, seule la construction d'une action déterminée « tous ensemble et en même temps » permettra de stopper la rupture sarkozyste et de remettre la France sur la voie des libertés démocratiques et du progrès social !

Blocage de fait des salaires et pensions, démantèlement de la Fonction publique, de l’Education nationale, et des autres services publics (hôpital, SNCF, EDF-GDF, poste, F.T., impôts…), casse et délocalisation de l’emploi industriel, démolition des conventions collectives, du droit du travail, des statuts publics, étranglement des retraites à répartition et de la Sécu, traque des chômeurs, harcèlement contre les ouvriers sans papiers tout juste bons à payer des impôts, destruction du CNRS, privatisation rampante de l’Université… la « rupture » sarkozyste s’attaque avec brutalité à l’ensemble des acquis sociaux, républicains, laïques et démocratiques du peuple français sous l’impulsion du MEDEF et de l’Union européenne, qui ne cesse de sommer la France de réduire dépenses publiques et sociales. En ce début d'été 2008, la France subit une contre-révolution euro-libérale de grande ampleur et une régression sociale sans précédent depuis 70 ans.

Face à cette offensive mortelle, les Français rejettent massivement la politique socio-économique du gouvernement. Une large majorité de salariés se dit prête à participer à un mouvement d’ensemble pour arrêter le rouleau compresseur de l’UMP et du MEDEF. Des luttes nombreuses et résolues ont lieu (salariés du public et du privé, chômeurs, lycéens, retraités et assurés sociaux, mais aussi travailleurs indépendants écrasés par une politique entièrement au service des grands actionnaires). Notre peuple, sa jeunesse et ses travailleurs, ne se résigne à devenir un peuple d’esclaves !

Pourtant la plupart des états-majors syndicaux continuent d'accompagner la « rupture ». Au lieu de dénoncer l'ensemble de la politique antipopulaire d'un gouvernement qui s'attaque au droit de grève et refuse tout compromis, ils entretiennent la fiction de « négociations » sujet par sujet et signent des accords régressifs, sous prétexte d'obtenir un « moindre mal »... qui débouche toujours sur le pire. Car signer avec Sarkozy, c'est lui donner de l'oxygène pour continuer à casser ensuite (le dernier épisode en date étant la signature du désastreux accord sur la « représentativité syndicale » par les directions CGT et CFDT, sur laquelle le gouvernement s'est immédiatement appuyé pour annoncer que le temps de travail serait désormais « discuté » par entreprise).

Parallèlement, les directions confédérales, pourtant censées coordonner les luttes et les revendications à l'échelle inter-pro, s'appliquent à multiplier les ripostes dispersées, chaque secteur étant appelé à son tour à de grandes journées d'actions isolées et sans perspective. S'agirait-il alors d'organiser des barouds d'honneur à la seule fin de donner des gages à une base combative ? En tout cas, le chef de la CFDT vendait récemment la mèche, en s'inquiétant dans le Monde de ce que le gouvernement « nous entraîne dans une mobilisation globalisante, ce contre quoi j'ai toujours résisté, y compris dans la CFDT » ...

Dans ces conditions, le choix est aujourd'hui plus que jamais pour chaque profession de perdre séparément en plongeant pour longtemps dans l’enfer de l'exploitation sans limite, ou de construire démocratiquement et d’urgence une action « tous ensemble et en même temps » pour gagner et ré-ouvrir enfin des perspectives progressistes.

Les signataires de cette lettre s’engagent à tout faire pour faire monter cette exigence dans leur entreprise, leur quartier, leur syndicat. La balle est dans le camp des directions syndicales nationales qui doivent cesser « d’accompagner » la rupture afin de reprendre le seul chemin gagnant : faire le lien entre toutes les contre-réformes, travailler concrètement à préparer avec les salariés les conditions de l’affrontement de classe victorieux avec ce pouvoir destructeur, construire l’unité dans l’action des travailleurs et de la jeunesse.

 http://www.conseilnationaldelaresistance.fr/

 

- le texte de la pétition « Lettre ouverte de masse aux états-majors syndicaux » qui circule à l’heure actuelle sur Internet (http://tous-ensemble.dyndns.org) ;


TAGS : Conseil National de la Résistance, CFDT, Syndicats, Sarkozy, UMP, CGT, Medef, CNRS...



Voilà celui qui a entrepris de casser

le modèle social français de 1945,

du Conseil National de la Résistance,

compromis historique entre gaullistes et

communistes.

Denis Kessler est le conseiller

de Roselyne Bachelot ! 

Et membre éminent du MEDEF !


Adieu 1945, raccrochons
notre pays au monde libéral !

Magazine Challenges | 04.10.2007 | Réagir à cet article
Adieu 1945, raccrochons notre pays au monde ! Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s'y emploie.


Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d'importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme...

A y regarder de plus près, on constate qu'il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ?

C'est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s'agit aujourd'hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance !

A l'époque se forge un pacte politique entre les gaullistes et les communistes. Ce programme est un compromis qui a permis aux premiers que la France ne devienne pas une démocratie populaire, et aux seconds d'obtenir des avancées - toujours qualifiées d'«historiques» - et de cristalliser dans des codes ou des statuts des positions politiques acquises.

Ce compromis, forgé aune période très chaude et particulière de notre histoire contemporaine (où les chars russes étaient à deux étapes du Tour de France, comme aurait dit le Général), se traduit par la création des caisses de Sécurité sociale, le statut de la fonction publique, l'importance du secteur public productif et la consécration des grandes entreprises françaises qui viennent d'être nationalisées, le conventionnement du marché du travail, la représentativité syndicale, les régimes complémentaires de retraite, etc.

Cette «architecture» singulière a tenu tant bien que mal pendant plus d'un demi-siècle. Elle a même été renforcée en 1981, à contresens de l'histoire, par le programme commun. Pourtant, elle est à l'évidence complètement dépassée, inefficace, datée. Elle ne permet plus à notre pays de s'adapter aux nouvelles exigences économiques, sociales, internationales. Elle se traduit par un décrochage de notre nation par rapport à pratiquement tous ses partenaires.

Le problème de notre pays est qu'il sanctifie ses institutions, qu'il leur donne une vocation éternelle, qu'il les «tabouise» en quelque sorte. Si bien que lorsqu'elles existent, quiconque essaie de les réformer apparaît comme animé d'une intention diabolique. Et nombreux sont ceux qui s'érigent en gardien des temples sacrés, qui en tirent leur légitimité et leur position économique, sociale et politique. Et ceux qui s'attaquent à ces institutions d'après guerre apparaissent sacrilèges.

Il aura fallu attendre la chute du mur de Berlin, la quasi-disparition du parti communiste, la relégation de la CGT dans quelques places fortes, l'essoufflement asthmatique du Parti socialiste comme conditions nécessaires pour que l'on puisse envisager l'aggiornamento qui s'annonce.

Mais cela ne suffisait pas. Il fallait aussi que le débat interne au sein du monde gaulliste soit tranché, et que ceux qui croyaient pouvoir continuer à rafistoler sans cesse un modèle usé, devenu inadapté, laissent place à une nouvelle génération d'entrepreneurs politiques et sociaux.

Désavouer les pères fondateurs
n'est pas un problème qu'en psychanalyse.

Denis Kessler

http://www.challenges.fr/opinions/1191448800.CHAP1020712/adieu_1945_raccrochons
_notre_pays_au_monde_.htm



 

Repost 0
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 05:40


http://anomalie.over-blog.com/article-21591785.html


La guerre serait sur
le point d'éclater ?

Nous serions
au bord de l'apocalypse ?


       
Détail du monument anti-guerre Bittermark Mahnmal, Dortmund, Allemagne
                              Détail du monument anti-guerre Bittermark Mahnmal, Dortmund, Allemagne
                                                                                       Wikipedia.org


Si tel est le cas, cela signifiera que les peuples n'ont pas su s'opposer à la folie des décideurs mondiaux !

Les médias, qui désinforment, sont grandement responsables, car les peuples sont abusés, tenus dans l'ignorance, et mis en présence du fait accompli  ! 



Info glanée ce matin sur juif.org :


Iran : La guerre plus proche que jamais

27 Juillet 2008 - DailyMotion
Alors que l’on ne cesse de nous parler de « voie diplomatique privilégiée », en coulisse, la guerre se prépare. Chacun y jouera sa partition, mais les dés sont jetés.

Ce n’est pas simplement une guerre contre l’Iran qui s’élabore, nous pouvons maintenant en être convaincu, mais un conflit général.

Dans peu de temps, notre monde ne sera peut-être plus celui que nous avons connu jusqu’ici.
Tags : iran, israel, guerre

http://www.juif.org/video/3716,iran-la-guerre-plus-proche-que-jamais.phplink




3.11.8


Des généraux américains
ont dissuadé Bush de partir en guerre

Les milieux économiques aussi..

Et maintenant, la crise est là !

Les moyens financiers manquent....

En même temps, d'autres voix, aux Etats-Unis, s'élèvent pour pousser à la guerre. La Finance est vorace ! Elle réclame du sang ! Les multinationales de l'armement, du pétrole, de la reconstruction... ont besoin de commandes.

La guerre est souvent l'antidote de la crise.

Et maintenant ?

La raison l'emportera-t-elle ?

Les citoyens sauront-ils faire entendre leur voix ?

Les élus se feront-ils l'écho des préoccupations de leurs électeurs, ou les trahiront-ils ?

L'avenir répondra à toutes ces questions.... Patience !




Repost 0
Published by - dans Infos
commenter cet article
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 17:17

Chantal Dupille lance un appel aux femmes :


Pas de choc de civilisations !

Je lance un appel solennel
à toutes les femmes !


Mes chères soeurs,
de tous pays,
de toutes cultures,
de toutes religions,
de toutes sensibilités politiques,
engageons-nous dès maintenant
pour la paix et pour la vie,
alors que le monde menace d'exploser

en luttes fratricides
bloc contre bloc,
occident contre orient,
occident prédateur contre les peuples,
race blanche dominatrice
contre les autres,
nantis contre pauvres,
oligarchie financière
contre Etats souverains,
gouvernants contre gouvernés...

alors qu'on nous dresse les uns
contre les autres,
sous prétexte d'un "choc de civilisations"
en réalité à des fins de puissance,
de domination,
de contrôle des ressources
et des zones stratégiques,
pour le seul profit d'une caste arrogante
militaro-financière,
qui ne se soucie pas de nos vies,
















ne soyons pas dupes !
l'autre, de race ou de culture différente,
n'est pas notre ennemi,
l'Arabe, le Russe, le Chinois
ou le réfugié économique,
ne sont pas nos adversaires,

nos ennemis véritables,
ce sont ceux qui nous poussent
les uns contre les autres,
artificiellement,
en se servant de nos vies,
voire en les sacrifiant
dans des guerres qui ne profitent
qu'aux industriels de la mort,
armement, chimie, banques,
pétrole, reconstruction...



chahids

hier nos maris, nos fils, nos frères
sont morts pour le Charbon et l'Acier,
aujourd'hui on veut nous transformer
en chair à canon,
pour satisfaire la voracité insatiable
des vampires du pétrole ou de la Bourse







femmes, mes amies,
ne soyons pas dupes,
nous sommes tous frères et soeurs,
au Juif nous devons la première
religion monothéiste,
auréolée de ses prophètes,
au Chrétien nous devons
l'amour évangélique
qui transcende la Loi,
au Musulman nous devons
la poésie, des mots, des images,
chacun apportant sa pierre
à l'édifice commun

un édifice qui pourrait être
une harmonieuse tour de Babel,
et non d'orgueilleuses tours
qu'on dresse en Amérique,
et puis qu'on fait exploser
dans un silence médiatique
assourdissant,
pour ôter nos dernières libertés,
pour nous soumettre encore un peu plus
à l'oligarchie de psychopathes
à la tête des Etats
qui n'ont ni foi, en dépit de leurs paroles,
ni loi...

   

L'effroyable imposture 2

                                                                                                                                     


mes soeurs, engageons-nous
contre la Pensée Unique
qui prétend que désormais,
notre horizon se limite au Veau d'Or
à la Finance, à la haute Finance,
au libéralisme mondialisé,
et tant pis pour les traditions,
tant pis pour les solidarites ancestrales,
en Afrique ou ailleurs,
tant pis pour nos protections sociales,
tant pis pour nos retraites
par répartition,
tant pis pour notre système de Santé,
tant pis pour nos services publics,
tant pis pour notre souveraineté,
tant pis pour l' indépendance nationale,











ils veulent tout faire sauter
pour faire encore plus de profit,
mais nous, mes soeurs
qui donnons la vie,
nous pensons à nos enfants,
nous pensons à nos petits-enfants,
nous pensons aux générations futures,
nous pensons à la civilisation,

6093af8960f298f3976ebcdd28e4d9dd.jpg




et nous ne voulons pas de
leur barbarie sans âme,
programmée par leurs technocrates,
leurs bureaucrates,
si loin de nos préoccupations,
si loin de nos souhaits,
si loin de nous,
si près d'eux
et de la mafia mondiale
prédatrice,
égoïste,
cupide,
sans scrupules,
carnassière,
criminelle.

Retour à l'accueil...


Mes soeurs,
à partir du 10 novembre prochain,

tous ceux qui ont participé à la joie
de bâtir un monde nouveau
sur les ruines encore fumantes
de nos vies, en 1944,
tous ceux qui ont particpé
à la mise en place du
Conseil National de la Résistance,
tous ceux-là
ont décidé de se remettre
en mouvement
pour défendre nos acquis,
nos solidarités,
nos valeurs,

en nous demandant de nous unir,
oui, tous ensemble,
le même jour,
pour commencer à défendre
tout ce à quoi nous tenons,
nos enfants,
nos protections sociales,
la civilisation,
l'humain.



Soeurs de France ou d'ailleurs,
de confession juive,
chrétienne,
musulmane,
ou... laïque,
soeurs en humanité,
soeurs citoyennes du même monde,
soeurs enfants du même Créateur,
soeurs universelles,
n'acceptons pas les intolérables
qu'on nous impose
contre nos intérêts
et au profit d'une oligarchie.

  http://conseilnationaldelaresistance.fr - pour le 10 novembre 
link


Mettons-nous en marche !
Pour que le monde  soit fraternel,
solidaire,
beau.
Tout simplement !
Liberté, égalité, fraternité...
ou plutôt,
fraternité, liberté, égalité !
 





Tags : Femmes, Conseil National de la Résistance, Paix, oligarchie, appel aux femmes, Afrique, Russie, Chine, réfugiés économiques, Amérique, Arabes, musulmans, juifs, chrétiens, prophètes, civilisation, barbarie, solidarités, multinationales, 11 septembre 2001, Tours, libérté égalité fraternité, services publics, protections sociales, retraite par répartition, Etats souverains, système de Santé..

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Femmes
commenter cet article
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 16:20


C'est ma photo préférée, j'avais 42 ans. Elle exprime douceur et détermination, tendresse et force de caractère. N'est-ce pas l'infiniment mystérieux alliage féminin, ce mélange de suavité et d' endurance exceptionnelle dans toutes les circonstances ? Combien de femmes portent à la fois les revenus de la famille, l'éducation des enfants, et surtout l'énergie de tout concilier jusqu'au bout malgré les innombrables aléas ?
 
Tant de femmes magnifiques marquent de leur empreinte notre monde, et pas seulement les plus visibles, mais aussi et surtout toutes celles, délicieusement anonymes, qui ensoleillent l'existence de leurs semblables avec leurs tripes, alors même que parfois elles ont le coeur si meurtri...


La poésie n'est pas mon fort. Adolescente, je m'y suis essayée, en Espagne, parce que je venais de ressentir mes premiers émois en allant avec mon père en mer. Nous sortions tous les jours à quatre, avec un pêcheur et son fils de quinze ans. J'avais le même âge. Bref, j'adorais la mer - et le jeune pêcheur. Comme j'étais très forte en français, j'ai voulu transcrire mes émotions en vers. Cela donne ceci : Manolo / qui va dans l'eau / cherche des rascasses / et ne trouve que des rascasses. 

Depuis, j'ai renoncé à la poésie. Néanmoins, quand un texte est beau, je sais le reconnaître.

Il paraît que Dieu aurait créé la femme en dernier, quand il était fatigué. Moi,  je pense qu'il a réservé le meilleur pour la fin. Cela se voit, non ? Et cela doit s'entendre. Car les mots sont des armes.  Des armes de l'Esprit, qui portent sans tuer. Alors, c'est magique. 

L'autre jour, sur un blog, j'ai ferraillé (à la rubrique commentaires) avec une soldate de Tsahal. Elle apprend à tuer, pour vaincre, moi je me bats avec des mots. Avec des idées. Avec des convictions.  Avec des tripes.

J'aime que la femme soit réellement femme : En donnant la vie, et en la défendant -  en la respectant, en la préservant. Parce qu'elle est mère, parce qu'elle connaît le prix unique, sacré finalement, de la vie. 

Je vous invite, mes soeurs, à vous engager avec vos spécificités féminines, pour un monde meilleur. Et vous, mes frères, à nous imiter. Sans armes. Il y a d'autres manières de faire triompher une cause, surtout si elle est juste. Et par exemple, j'invite les Palestiniens, face à une situation unique dans l'Histoire de l'humanité - tout un peuple en prison, exterminé lentement - , à lancer, fait sans précédent, une grève générale de la faim. Alors, le monde réagira enfin. Et j'invite les Israéliens à s'engager, enfin sincèrement, dans la voie de la diplomatie. C'est le seul moyen d'arriver à une paix juste, sans effusion de sang, honorable pour tous. 
 
Oui, j'en suis persuadée, la femme n'est pas seulement le complément de l'homme : Elle en est la part noble. Appuyons-nous sur elle. Pour préserver la vie, pour la perpétuer. C'est plus que jamais d'actualité, dans un monde en proie aux pires convulsions.

TAGS
: Femme, poésie, Palestine, Israël, Tsahal, Espagne, Esprit...
Repost 0
Published by - dans Femmes
commenter cet article
25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 15:53

                                                 
                                                                                            
Mes potes les Gitans !

J'ai partagé avec eux les plus beaux moments de ma vie ! Fayard voulait éditer mon autobiographie, à 30 ans, car j'avais vécu toutes sortes d'expériences extraordinaires, déjà, si jeune... en Amazonie, avec les Aucas jamais approchés, en mai 68, avec les Gitans ou avec les clochards pour des reportages, et plein d'autres choses comme la rencontre dans son loft privé, très privé, de Mitterand, qui aimait les femmes jeunes, belles, et... écrivain !

A 20 ans, j'ai fait mon baluchon et je suis allée vivre avec eux à Grenade, la ville où les civilisations communient au milieu du jasmin et des fleurs d'orangers... Ils m'ont vite adoptée, j'ai pris des leçons de flamenco avec une jeune fille de 13 ans, et un guitariste de 14 ans, Kiki, qu'on voit sur la photo, et je dansais avec eux pour les touristes :

                         

Oui, j'ai partagé leurs joies et leurs peines quotidiennes ! Leur misère matérielle et leur richesse de coeur ! Avec passion !

Folles nuits embaumées et musicales ! Un mois de tourbillons ! Une fois, cependant, un touriste plus perspicace a dit : "Cette Gitane-là, on dirait une Française" ! Ce fut d'ailleurs le titre de mon premier reportage pour le magazine Noir et Blanc, qui m'a lancée dans le journalisme... L'article ici :


Vrai Gitane..

 


Je suis restée fidèle à mon amour pour ce peuple fier, tendre, passionné, défendant toujours leurs causes comme celle de la reconnaissance du génocide qui les a affectés encore plus que les Juifs (I/3 des Juifs laissèrent leur vie en 40, la moitié des Tsiganes, dans l'indifférence générale et l'oubli !) !

Une des raisons pour lesquelles j'aime ce peuple, c'est qu'il ne demande rien, ne spolie personne, ne fait jamais la guerre... "étranger et voyageur sur la terre", comme moi citoyenne du monde sans appartenance autre que celle de la grande fraternité universelle...

Amis Gitans, je vous rends hommage et j'appelle tous ceux qui liront ce blog à vous découvrir sans préjugés : Alors oui, ils seront accueillis dans n'importe quel campement chaleureusement, en musique... C'est cela, aussi, la magie du Gitan !

Peuple libre, joyeux et vivant, peuple fabuleux, je t'aime !


                                    

Je danse la Rumba Gitane avec eux, comme leur artiste préférée, pieds nus et crinière au vent, c'est pourquoi ils m'avaient baptisée "la Chunga" !

Tags : Gitans, Tsiganes, Grenade, flamenco, génocide, Juif, communion des civilisations, la Chunga....

A lire :
Le racisme européen anti-Roms existe-t-il ?

 


Les Tsiganes toujours persécutés :



Le maire de Bormes-les-Mimosas a adressé une missive virulente contre les gens du voyage aux élus du Var.

Camp tzigane (Kygp/Flickr).

Alors que les communes françaises sont tenues d’accueillir les gens du voyage, Albert Vatinet, maire de Bormes-les-Mimosas (Var), ville habituée à accueillir le Président et sa suite en vacances au Fort de Brégançon, a pris sa plume pour inciter ses collègues à ne pas laisser les gens du voyage s’installer dans leurs municipalités. Il donne même des conseils pour éviter tout « envahissement ».

Problème: c’est illégal. Bormes-les-Mimosas compte près de 6 300 habitants. Or, la loi du 05 juillet 2000 relative à l’accueil et à l’habitat des gens du voyage oblige les communes de plus de 5000 habitants à « mettre à disposition des gens du voyage une ou plusieurs aires d’accueil aménagées et entretenues ».

Dans une lettre datée du 4 juillet, Albert Vatinet (divers droite) se plaint de « l’envahissement » de sa commune par des gens du voyage qu’il ne nomme pas comme tels:

« Environ 450 personnes vivent désormais, en toute illégalité, à proximité de nos paisibles concitoyens. Combien durera leur séjour? Seule la volonté de ces citoyens hors-loi le décidera. »

Pour se débarrasser des intrus, le maire donne des astuces:

« Protégez tous vos terrains, privés ou communaux, labourez-les, rendez-les inaccessibles, ne comptez que sur votre équipe municipale, vos services et vous-même pour sécuriser vos concitoyens. »

Dans tous les départements, le préfet et le président du Conseil général, en concertation avec les élus municipaux, élaborent un schéma départemental d’accueil des gens du voyage pour prévoir les aires de stationnement à réaliser.

Jacques Laisné, préfet du Var, est cité à la fin de la lettre. Le maire de Bormes-les-Mimosas revendique son soutien. Contacté par Rue89, le préfet a opposé un démenti formel et s’est déclaré « du côté de la loi ».

La population locale est hostile et les faits divers se multiplient

Dans cette région, la situation des gens du voyage est extrêmement précaire. Les caravanes s’installent sur des terrains qui ne sont pas prévus à cet effet et cristallisent ainsi l’hostilité de la population et des autorités.

A Marseille, au mois de juin, Rue89-Marseille revenait sur le passage à tabac de trois Roms suite à une rumeur propagée par SMS: un texto annonçait la disparition d’enfants dans le but d’alimenter un trafic d’organes, soi-disant organisé par la communauté Rom de la ville.

Autre exemple, la ville d’Aix-en-Provence a profité de la torpeur du mois de juillet pour demander l’expulsion d’une cinquantaine de personnes, dont une trentaine d’enfants, qui occupent un terrain communal sur le plateau du Réaltor, à proximité de la gare TGV d’Aix-en-Provence (située à un quart d’heure du cv d’Aix).

D’autres événements, plus dramatiques, sont survenus ces dernières semaines. En mai, à Draguignan, un gendarme a abattu un jeune Tzigane de 27 ans qui avait sauté par une fenêtre pour tenter de se soustraire à sa garde à vue. Vendredi 25 juillet, deux hommes ont été tués lors d’une fusillade dans le camp de la Ripelle, au Revest-les-Eaux, près de Toulon, où vivent deux cents personnes sédentarisées. Les coups sont partis après une querelle de voisinage. Les habitants ont alors reproché aux autorités de laisser pourrir la situation.

« Une cabale des maires du département contre les Tziganes »

Alain Fourest de l’association Rencontres Tsiganes, dénonce la mauvaise volonté des élus du Var et fustige la stigmatisation de cette population:

« Les élus sont en situation illégale depuis des années et leurs positions sont inadmissibles. Aucun terrain d’accueil n’a été ouvert dans le département et aucune aire ne va être ouverte avant l’année prochaine. »

Il y a un mois, lors d’une réunion publique de la commission départementale d’accueil des gens du voyage, le militant a constaté le racisme de certains maires:

« Il y a une cabale des maires du département contre les Tziganes. Il y en a un qui dit ne pas vouloir de « ces gens qui cassent tout » et qui leur a proposé de faire du tourisme dans les campings. »

De son côté, Albert Vatinet n’a pas souhaité répondre aux questions de Rue89.

Par Zineb Dryef | Rue89 |

Ecouter le reportage de Clément Giuliano:

Tziganes: un maire donne des leçons d'illégalité à ses pairs

****************************************************************************************

Marseille: au Ruisseau Mirabeau, camp tzigane devenu bidonville

Camp du Ruisseau Mirabeau, à Marseille (Karim Dridi).

C’est mon ami Sofiane Mameri qui m’a fait découvrir le camp de Ruisseau Mirabeau. Je me souviendrais toujours de ma première impression: UN CHOC! Non, je n’étais pas entrain d’halluciner, j’étais malheureusement dans la réalité, non je ne m’étais pas télé-transporté au Brésil, j’étais bien en France à Marseille, aujourd’hui en 2008. Karim Dridi.


« Parce qu’ils appartiennent à ces sociétés qui n’ont pas tenu le journal de leur enfance, on croit tout savoir d’eux. L’histoire des Tziganes est celle d’un peuple qui présente une solide construction culturelle sans être soudé par les caractères habituels d’une nation: langue, religion ou territoire.

« Un peuple qui fut à la fois pourchassé et toléré comme une sorte de calamité naturelle récurrente et familière. » Henriette Asséo, 1994, « Les Tziganes, une destinée européenne » (Découverte Gallimard).

Ruisseau Mirabeau est un lieu dit du quartier de Saint-André, où sont implantés de gros établissements industriels, spécialisés dans le traitement des métaux de récupération. Plusieurs familles de voyageurs (surtout yéniches et manouches, quelques unes gitanes) ont pris l’habitude de stationner au voisinage des ferrailleurs, sur un vaste terrain situé en bordure du chemin du Littoral.

La Seconde Guerre mondiale a mis fin à leur « itinérance », et après maintes tentatives de les chasser, les pouvoirs publics finirent par tolérer leur existence, à une époque où Marseille ne possédait pas de terrain officiel (schéma départemental des aires de stationnement).

« Ces Gitans qui ne veulent pas quitter leur bidonville pour vivre en HLM »

Progressivement, c’est la vie d’un village caravanier de 400 habitants qui s’est organisée. Mais, démunie d’équipements sanitaires et d’électricité, oubliée par la voirie municipale, l’aire est devenue un bidonville de plus en plus inhospitalier. Une seule borne-fontaine fournissait l’eau à 70 familles! En réalité, c’est une sorte de guerre “d’usure“ que se sont livrée les voyageurs et la collectivité locale.

On reconnaissait aux premiers le droit de stationner, mais à condition de les ignorer. La même antienne fut longtemps répétée: « Ces Gitans qui ne veulent pas quitter leur bidonville pour vivre en HLM, qu’ils se débrouillent! »

Camp du Ruisseau Mirabeau, à Marseille (Karim Dridi).

Cependant, tout en développant leur habitat, les voyageurs sont parvenus à s’intégrer au quartier. Ayant échoué à résorber le bidonville et ne pouvant pas installer les voyageurs sur un autre emplacement, la municipalité négocia en octobre 1975 l’acquisition du terrain « Ruisseau Mirabeau », officialisant ainsi sa fonction d’aire de stationnement.

Pour la population de Ruisseau Mirabeau, la culture orale qui perdurait à travers le voyage est en voie de diparition. Dans les années 80, 13% de la population aujourd’hui présente sur Ruisseau Mirabeau était encore itinérante. Les déplacements ne s’effectuent maintenant plus que pour rendre visite à des membres de la famille.

La population de Ruisseau Mirabeau est sédentaire à presque 100%

Le voyage était l’élément structurant de la vie de ces populations. Il revêtait une fonction économique régulatrice au quotidien (référence au chef de clan ou de famille) et ponctuelle en cas de conflit ou de problème de justice (possibilité de fuite).

Désormais, la population de Ruisseau Mirabeau est sédentaire à presque 100%. Elle a, en quelque sorte, rejoint notre société, et représente une partie de la population française, connaissant très peu ou très mal ses droits et devoirs, restant attachée à sa différence, ou à ce qu’il en reste, puisque les générations actuelles n’ont pas connu le voyage.

Camp du Ruisseau Mirabeau, à Marseille (Karim Dridi).

Les problèmes des jeunes n’y sont pas différents de ceux des cités alentours: chômage, vols, délinquance (petite et grande), désarroi, illettrisme et problèmes de santé. L’évolution du mode d’habitation a également déstructuré l’organisation clanique et n’a plus favorisé les regroupements familiaux.

Les jeunes sont confrontés à deux sociétés: la leur et celle des « gadjé » (les non-Tziganes), chacune imposant ses propres règles. Ils sont partagés entre l’envie de partir, leur volonté exprimée de « vivre comme tout le monde » et leur peur de l’inconnu, de l’extérieur, de tout ce qui n’est pas « Ruisseau Mirabeau ».

Une situation économique extrêmement dégradée

Les parents ne transmettent plus un métier aux enfants, qui ne sont pas en mesure d’aller vers l’extérieur pour se former ou travailler (d’où une perte culturelle qui contribue à leur dévalorisation). De surcroît, l’hostilité persistante de la société des gadjés vis-à-vis des Tziganes, réelle ou résultant d’idées reçues, est un facteur non négligeable. L’accueil qui leur est réservé, que ce soit dans la demande d’accès à un logement ou à un emploi n’est pas non plus un facteur incitateur à l’intégration.

Economie et aides sociales: la situation économique des familles est extrêmement dégradée. La principale source de revenus vient des transferts sociaux (RMI, allocations familiales, allocations parents isolés, etc). Seul 7% des actifs ont une activité salarié « classique » et 3% bénéficient de contrats aidés.


Les pratiques souterraines liées à des activités non salariées sont quasi-généralisées. Elles sont exercées également par ceux qui bénéficient du RMI et des diverses allocations. Par ailleurs, le versement de ce RMI n’est pas assorti de contrats d’insertion, tel qu’il est prévu par les textes (en tout 4 contrats signés sur 117 bénéficiaires du RMI).

Les possibilités d’emploi dans des activités sur le site résultant d’initiatives comme la création du Centre Commercial « Grand Littoral », dont ont bénéficié les jeunes des autres cités alentour, ne leur ont pas été offertes: aucune de leurs candidatures n’a même été examinée.

Récup’, brocante et ferraillage ne font plus vivre les familles

Si la survie économique des Tziganes était traditionnellement liée à la récupération des déchets industriels, des rebuts de notre consommation et souvent à leur transport et à leur transformation, et si ces pratiques d’intervention, en fin de chaîne économique, étaient reconnues sans être officielles (elles se sont accommodées d’une semi clandestinité pendant des siècles), on voit sur le site de moins en moins d’activités artisanales et commerciales diversifiées (comme la brocante et la vente sur les marchés). En revanche, il existe maintenant une activité presque uniquement tournée vers le ferraillage.

De plus, l’étau des réglementations se resserre autour des Tziganes, la concurrence des productions industrielles a rendu obsolète leur propre artisanat. Les seules activités restantes (c’est-à-dire les pratiques de récupération de ferraille, de métaux non ferreux et de voitures) et ont pris un caractère souterrain, en s’organisant dans une économie de marché parallèle et délictueux.

L’avenir est pour eux encore plus sombre: on sait dès maintenant qu’une réglementation européenne à venir exigera le retour des voitures et épaves dans leurs usines de fabrication.

Leur absence de qualification, leur ignorance (parfois rejet) des circuits de formation et d’emploi risque de les mener à encore plus de marginalisation. Ils devront donc renoncer à ce secteur d’activité ou s’y incruster définitivement de manière clandestine, voire délinquante.

Farouk.

http://www.marcfievet.com/article-21615627.

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans S'engager - résister.
commenter cet article
25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 02:26

 








Antisémitisme
Anti-sionisme militaro-financier
et eugénique.

Diffamation :
Accusations d'antisémitisme
et de conspirationnisme...
Réponse





Le prochain, c'est celui qui vous ressemble,
proche idéologiquement, culturellement...
mais c'est aussi le prochain en tant
qu' être humain, l'autre dans sa diversité !

Nous devons TOUS être PROCHES les
uns des autres !

Et rejeter toutes les guerres !
Elles ne résolvent rien,
elles amplifient les problèmes !
(C.D.)


On dit toujours qu'Abraham est le père des croyants. Le Judaïsme est aussi la première des religions monothéistes, le socle de toutes les autres.

Quel croyant n'a pas, un jour ou l'autre, recouru aux superbes Psaumes de consolation, particulièrement en des temps difficiles ? Quel militant assoiffé de justice n'a pas trouvé son inspiration dans la vie des prophètes juifs, toujours à l'affût d'une juste cause à défendre, ou d'un opprimé à secourir ? Quel citoyen ne s'est pas plongé dans la lecture des Proverbes, afin de s'imprégner de sagesse ? Certes, la Bible hébraïque, c'est aussi l'abomination des guerres interminables, et surtout... de conquête, comme celles dont rêve G.W. Bush, et puis c'est une myriade de lois contraignantes à observer... Reste que la religion juive constitue le socle de toutes les autres croyances monothéistes. Un socle souvent bafoué par le christianisme, hélas, mais toujours reconnu par les Musulmans dans le Coran.

Israël, c'est aussi une terre âprement contestée, disputée, car il y a deux peuples sur le même sol. Au départ, c'était un rêve de protection, un refuge coloré de multiples ethnies et cultures, véritable microcosme du monde, comme New-York, bruissante de ses différences. C'était aussi un idéal de vie collective, généreuse, communautaire.

Et puis l'idéal s'est figé, la mémoire s'est  repliée,  jusqu'à devenir angoisse, obsession, pathologie, et besoin de s'affirmer au détriment des peuples alentour. Le peuple "élu", à la fois choisi et à la "nuque raide" (comme le rappelle sans cesse la Bible), s'est métamorphosé en machine de conquête et de guerre. Alors que son Dieu lui avait fait de magnifiques promesses: " L'Eternel combattra pour toi ! "


La Shoah des Juifs :
         

Le fichage et la numérotation des prisonniers font partie de la dépersonnalisation
Le fichage et la numérotation des prisonniers font partie de la dépersonnalisation

wikipedia.org


Les gouvernements ne représentent jamais les peuples. Ces derniers rêvent de paix, alors que les dirigeants ne pensent qu'au Pouvoir, à l'Argent. Aujourd'hui, l'idéal des pionniers s'est mué en idéologie de haine, envers les peuples alentour, rejet haineux prenant racine dans une peur irraisonnée, incontrôlable, dévastatrice. Parce que le passé n'a pas été cicatrisé et dépassé, il est désormais instrumentalisé à des fins prédatrices, impérialistes, coloniales.

J'ose le dire : Le "génie" juif s'épanouirait mieux s'il était débarrassé de l'encombrant fardeau de la mémoire ! Et il serait mieux apprécié des autres peuples, sans préjugés...

En tous cas, le beau rêve est devenu cauchemar pour les Arabes, surtout riverains, et pour la planète entière, car il s'est dissous dans des constructions de murs, de miradores, de barbelés, de forteresses-prisons.., et perverti dans des actions meurtrières, des guerres insatiables et prédatrices. La guerre contre l'Iran, et bien d'autres pays, menace, pouvant dégénérer en conflit mondial. Autant en emportent les égoïsmes, les peurs, les conflits !

L'idéal de hâvre de paix s'est transformé en bunker d'un côté, en rouleau compresseur de l'autre. Carnassier et barbare !

Désormais, la planète a les yeux rivés sur Israël, craignant le pire, une guerre effroyable. Le sionisme conquérant, cupide, criminel, a engouti les idéaux de solidarité et de fraternité, ainsi que le cosmopolitisme rayonnant. Le sionisme est infidèle au judaïsme.

Nous devons tous combattre ce sionisme-là, car il est dangereux pour la Palestine, qui n'est pas responsable des malheurs des Juifs en 40 et qui pâtit de sa proximité. Nous devons nous opposer vigoureusement aux plans que nourrit Israël envers les civilisations qui l'entourent. Nous devons tous rejeter avec force les idéologies qui deshumanisent l'individu et le monde. Et surtout, nous avons le devoir de dénoncer les  plans de guerre qui mobilisent actuellement les milieux dirigeants en Israël.  Car ils sont synonymes de souffrances incommensurables pour les peuples.


prison-palestinienne.jpg


Le drame palestinien. Tout un peuple en prison, quotidiennement soumis au chômage, à la faim, aux privations, aux humiliations, aux bombes, aux peurs, au nettoyage ethnique, à l'asphyxie de toute son infrastructure ! Et maintenant, mettant au monde des enfants malformés ! Un enfer au quotidien !

Pourtant, tout cela est inutile : Israël n'a pas à craindre  pour sa  sécurité :  Il a un arsenal militaire impressionnant, une armée de choc, et un allié américain hyper-puissant ! Et les Palestiniens ne sont pas à l'origine de ses malheurs, en 1940 ! Le drame palestinien est injuste, il est indéfendable, il est inutile, il est immoral, il est dévastateur pour l'image d'Israël, il alimente l'antisémitisme, il est criminel, et il menace la paix dans le monde
!

Le néo-sionisme politique (on peut appeler cela "l'ultra-sionisme"), par son racisme, son intolérance, son fanatisme, ses finalités, ses méthodes, son esprit conquérant et militaire, renforce l'antisémitisme qu'il prétend combattre. Il est le pire allié de l'intolérable. Un comble !

Israël a trahi ses idéaux, les commandements de Dieu, le Droit international et la solidarité nécessaire entre les peuples.  Il lui était seulement demandé par le Créateur de lui faire confiance, d'attendre "son" heure, qu'Il combatte pour lui !

L'antisémitisme envers le peuple Juif, la négation de ses souffrances, de sa "Shoa", sont insensés, et doivent être dénoncés inlassablement;  mais de la même façon, le devoir de résistance au sionisme politique, fanatique, extrémiste, prédateur, va-t-en guerre, souvent raciste et de plus en plus eugénique, est une nécessité. Au nom de la grande fraternité humaine, de la paix nécessaire, et de la communion des civilisations, nous devons rejeter avec force le néo-sionisme politique d'aujourd'hui.


Tags : Antisémitisme, sionisme, Shoah, guerre, Juif, l'Iran, la Bourse, Bush, New-York,  Israël, Palestine, Bible hébraïque, Prophètes, Psaumes, Proverbes...



Même page, wikipedia.org,
d'autres génocides aussi hideux :

Lizzie Van Zyl, une enfant boer internée et morte dans le camp de concentration britannique de Bloemfontein en Afrique du Sud durant la guerre contre les Boers 

Lizzie Van Zyl, une enfant
boer internée et morte dans le camp de concentration britannique de Bloemfontein en Afrique du Sud durant la guerre contre les Boer

L'Occident a commis plus de  crimes que tous les peuples du monde réunis

Les peuples ne veulent pas
d'un Occident criminel,
allemand, anglais,
français (colonies !),
américain, ou israélien !
Les peuples veulent la paix.
Assez de haine, de crimes, de prédations, de guerres !
 
DIFFAMATION :
Antisémite, conspirationniste ?


J'ai écrit cet article pour expliquer très clairement ma position sur ce sujet délicat entre tous : En effet, tout anti-sionisme tel qu'il est devenu - le sionisme d'aujourd'hui ne doit pas être confondu avec le sionisme enthousiaste de la création de l'Etat d'Israël -, est assimilé à tort à de l'antisémitisme. Je vais y revenir.

Donc, pourquoi cet article ? J'ai horreur des néo-cons, fanatiques, extrémistes, communautaristes, ultra-sionistes, ultra-libéraux, racistes, haineux, intolérants...  C'est tout ce que je rejette, et cela tombe en effet sous le coup de la loi. Or, voici quelques semaines, un des plus extrémistes et haineux de leurs sites en France, a été momentanément suspendu à cause de son incitation à la haine raciste. Et sur la page d'accueil du portail de l'hébergeur de ce site, à côté de la suspension du site en question, avait été placé, certainement volontairement, mon article sur les néo-cons, pas du tout tendre à leur égard, on s'en doute.

Quel camouflet pour ce site arrogant, dirigé par un homme réputé pour être un provocateur ! Il s'est aussitôt vengé en me diffamant, en m'insultant, en donnant mon identité (mes blogs sont sous un pseudo), en me traitant de tous les noms - le style, n'en parlons pas : ordurier et haineux. De quoi le traîner devant un Tribunal et obtenir de substantielles réparations ! D'autant qu'on a osé me taxer d'antisémitisme, alors que je vomis le racisme (pour moi, une seule "race": humaine !), alors que je porte en moi des influences si multiples, géographiques (Française, Russe, Mongol...), religieuses (catholique par mon père, juive et orthodoxe par ma mère, protestante par conversion, sympathisante de la Foi Bahai's "la terre n'est qu'un seul pays, nous en sommes tous les citoyens", amie d'une Musulmane Palestinienne), et que je rêve d'une religion universelle mettant en valeur racines communes et points de convergence  !

Je le répète comme je l'ai TOUJOURS dit partout, je suis citoyenne du monde, humaniste, universaliste, femme de paix et de tolérance, croyante sans Eglise pour ne pas me replier sur celle-ci, pour ne pas m'enfermer dans un lieu, sur une identité, un choix, une foi, une catégorie d'individus... car ce serait en quelque sorte rejeter les autres ! Pour moi, nous sommes TOUS frères et soeurs en humanité, membres de la même famille, citoyens du même monde, enfants du même Dieu-créateur, et je défends certaines valeurs.

Je m'oppose avec force aux communautarismes, d'abord évangélique fondamentaliste (chrétiens extrémistes, que je connais bien car je me suis convertie dans les milieux évangéliques, ma soeur s'est convertie à ma suite et est devenue évangéliste sioniste fanatique comme beaucoup d'évangéliques) et néo-sioniste (juifs extrémistes), prioritairement, car les Médias partiaux se chargent de faire de la propagande pour Israël et le sionisme et la Shoah, tout en distillant un venin continu contre les Arabes et l'Islam : Or, j'ai l'habitude de venir au secours de ceux qui sont en situation de faiblesse, minoritaires, attaqués de toutes parts, et de ne pas grossir le nombre de ceux qui défendent la Pensée Unique, majoritaire. De surcroît, les Islamistes, c'est-à- dire les Musulmans extrémistes, ont beaucoup moins de poids politique, militaire et  financier que les néo-cons évangélistes et sionistes.  Ils sont donc moins dangereux !

Je m'oppose aussi au libéralisme financier qui aggrave les inégalités, détruit la nature et les équilibres sociaux et planétaires, les traditions, les protections sociales, les services publics, le Droit du Travail, l'indépendance des médias, la laïcité consensuelle, les solidarités ancestrales, les valeurs éprouvées par le temps, et même les familles, de plus en plus éclatées car broyées par ce Système qu'on nous présente à tort comme incontournable et seul possible. Tout humaniste a le devoir de rejeter un système qui sacrifie l'individu à la Finance, le bien commun à l'égoïsme d'une poignée de nantis (actionnaires, dirigeants de grandes entreprises ou de grandes banques etc). L'économie et la finance doivent être au service des travailleurs, et non l'inverse. Par ailleurs, un modèle politique qui stipule que les valeurs suprêmes sont l'Argent - déifié -, le profit, la compétition, la guerre économique etc, est de lui-même discrédité, disqualifié.

Journaliste de formation, je suis bien évidemment attachée à la liberté de l'information, à la neutralité
, au pluralisme. Je dénonce la désinformation galopante - et le communautarisme, la main-mise par un groupe au détriment de tous les autres !

Surtout, je suis une adversaire résolue de tous les va-t-en guerre, qui préfèrent l'option  militaire à celle du dialogue, la guerre à la diplomatie, le colt - et même aujourd'hui le nucléaire - à la concertation,  l'unilatéralisme solitaire aux résolutions de l'ONU, le "choc" de civilisations à la fraternité universelle ... La guerre ne solutionne jamais les problèmes, elle les amplifie de manière démesurée et inhumaine, elle crée des souffrances incommensurables... Toute vie est sacrée ! Dois-je rappeler le commandement suprême de Dieu, "Tu ne tueras point" ?

Autant dire que je suis une femme de paix, attachée à la Vérité, à la Justice, notamment sociale, au pluralisme, aux valeurs de solidarité, d'entr'aide, de partage, de liberté, de fraternité, de coopération, de tolérance...

L'antisémitisme, pour moi qui ne regarde jamais aux étiquettes des individus, à leur origine, mais seulement au contenu des politiques, aux finalités, aux méthodes..., pour moi, donc, l'antisémitisme qui rejette l'autre parce qu'il est différent (alors que la différence est une richesse), l'antisémitisme qui  stigmatise parce qu'on est Juif ou Musulman - mêmes racines sémites - , l'antisémitisme  donc, est une abomination. Pour ma part, je dirai donc : Non à l'antisémitisme, oui à l'anti-sionisme militaro-financier et eugénique - ce n'est pas la même chose !

Celui qui ose m'accuser d'être antisémite est passible de poursuites.


L'antisémitisme doit être combattu, et poursuivi,
et ceux qui qualifient d'antisémites ceux qui n'ont pas à l'être doivent être dénoncés avec fermeté, et même poursuivis devant un Tribunal.






Quant  à l'accusation d'avoir un site conspirationniste, je répondrai que j'ai écrit dans un article : "Le mot de conspiration ne me plaît pas. Il y a des politiques qui sont délibérément mises en place, à l'échelle de la planète, alors qu'elles sont totalement contraires aux intérêts des peuples". Il est évident qu'il y a une concertation entre les principaux dirigeants politiques, de grandes entreprises, de grandes banques, pour imposer cette politique, cette Pensée unique, à l'ensemble du monde. Prétendre le contraire serait de la mauvaise foi ou de l'aveuglement.

Ces politiques communes, décidées en Haut Lieu, existent, on peut appeler ça "conspiration", "plans", "décisions globales", etc..., alors ne jouons pas sur les mots ! Seuls des gens comme les néo-cons peuvent, sans débattre et de façon provocatrice, fustiger ceux qui ont l'intelligence "politique" de comprendre qu'il y a des décisions délibérées, globales, qui n'ont rien à voir avec la présentation qui en est faite dans les Médias.

L'exemple le plus célèbre est l'attentat du 11 septembre 2001, présenté par les Autorités officielles américaines, et occidentales, comme une conspiration islamiste, ce qui est bien commode pour faire main-basse sur les ressources et les zones stratégiques, et grignoter toutes les libertés des citoyens de plus en plus lésés et tentés par une légitime révolte.

Pendant longtemps, j'ai considéré les théories mettant en cause la version officielle du 11 septembre comme une vaste plaisanterie, jusqu'au jour où, notamment, des amis ingénieurs ont étudié scientifiquement les événéments et ont déduit que, bien évidemment, la réponse qui s'imposait était celle du dynamitage de l'intérieur.

Ecrire cela est faire preuve de modestie (reconnaître sa propre erreur), d'ouverture, de pragmatisme, d'objectivité. Si les néo-cons  préfèrent s'enfermer dans leurs certitudes bien commodes, libre aux autres de ne pas voir les choses de la même manière. Et de revendiquer cette liberté !

Je ne tolèrerai jamais qu'on m'accuse d'antisémitisme, et si penser qu'il y a des politiques (économiques, sociales ou sociétales) globales, délibérées, planétaires, est être un "conspirationniste", alors oui, j'en suis une, fière de préférer le journalisme d'investigation à l'officiel, stalinien !

Humaniste je suis, et je le resterai. Contre vents et marées ! Au nom d'une certaine idée de l'Homme, de la vie...

Messieurs les Censeurs, bonsoir !


____________________________________________________________________________________________________________________________
 


 

 

Il est parfois des nouvelles qui vous mettent du baume au cœur. Le Figaro du 29 juillet livre les conclusions d’un think-tank américain, la Rand Corporation, sur la fameuse « War on Terror » (guerre contre le terrorisme), slogan publicitaire favori des faucons néoconservateurs. Et les conclusions sont accablantes : non seulement la guerre contre le terrorisme est inefficace, mais elle est en outre contre-productive. C’est exactement ce que nous disons sur notre blog depuis des mois : le néoconservatisme contribue à nourrir l’ogre qu’il prétend affamer. Le néoconservatisme, par son idéalisme puéril et son impérialisme démocratique, contribue à jeter par centaines de milliers des musulmans dans les bras (armés) des islamistes. Bref, si vous voulez réellement combattre l’islamisme, vous devez également combattre les idiots utiles qui contribuent à grossir ses rangs ! Gageons que les néoconservateurs ne tarderont pas à jeter le discrédit sur une étude qui lamine leurs simplismes conceptuels, que ce soit le manichéisme imbécile ou la stratégie de l’amalgame, et qu’ils utiliseront leur arme favorite : la stigmatisation munichoise. Ils auront pourtant fort à faire : la Rand Corporation n’est pas précisément une officine gauchiste : il s’agit d’un organisme très conservateur, comptant dans ses rangs… Lewis Libby, Condoleeza Rice ou encore Donald Rumsfeld !

Pour en finir
avec l'antisémitisme :


Affaire Siné et Charlie Hebdo
Pour en finir avec « l’antisémitisme ».
BRICMONT Jean
 
S’il est une expression bien française, c’est « Paris vaut bien une messe » ! Fallait-il condamner Henri IV pour racisme anticatholique ? Les conversions pour raison d’opportunité sont légions, surtout lors de mariages. Lorsque l’époux ou l’épouse est riche, cela suscite toujours de l’ironie et l’on s’en gausse dans les chaumières, avec ou sans Siné. Mais il a suffi que cette ironie ait pour objet un mariage où la riche épouse est de confession juive, pour qu’une icône de la caricature française soit chassée de Charlie Hebdo, pour « antisémitisme ».

 

Les raisons invoquées par Charlie pour justifier cette expulsion sont parfaitement ridicules. L’une, c’est que la rumeur (de la conversion) était fausse. C’est certes regrettable, mais Charlie n’est pas connu comme étant un journal qui vérifie soigneusement ses sources. Faut-il fouiller dans les archives pour vérifier si une fausse rumeur otanesque ne serait pas par hasard glissée dans leurs colonnes lors de la guerre du Kosovo ?

 

L’autre raison est encore plus comique : il s’agissait de la vie privée de Jean Sarkozy. Mais le catholicisme de Mme Betancourt, dont Charlie fait ses choux gras, est peut-être ridicule et l’on peut s’en moquer, mais il relève entièrement de sa vie privée ; de plus, contrairement à Jean Sarkozy, Mme Betancourt n’exerce aucune fonction officielle en France (« vedette médiatique » n’étant pas encore une telle fonction). Sa vie privée devrait, peut-être, être plus protégée que celle d’un élu.

 

Sur le fond, on reproche à Siné d’insinuer que le fait d’être juif (ou d’être marié à une personne de confession juive) permet « de faire du chemin dans la vie ». Manifestement, vu le contexte, il voulait dire que c’est l’opportunisme, attribué (à tort) au fils Sarkozy, qui permet « de faire du chemin dans la vie ». Mais que penser du fait qu’un simple journaliste, Claude Askolovitch, en lançant une accusation radiophonique d’antisémitisme, peut ainsi faire virer un des plus grands caricaturistes de France ? Si l’on voulait faire croire à la population qu’il existe un « pouvoir juif » tout-puissant, il n’est pas évident qu’on s’y prendrait autrement.


C’est le larbinisme de Val et de ses collègues qui suggèrent qu’être juif aide à réussir, pas les écrits de Siné (d’aucuns suggèrent que Val a simplement profité de l’occasion pour se débarrasser d’un collaborateur qu’il détestait ;

 

Cette affaire, vue dans le contexte des attaques répétées de Charlie contre les musulmans, amène la liberté d’expression en France à une croisée des chemins : soit on déclare une fois pour toutes que les musulmans et les catholiques sont des cibles légitimes qui doivent subir en silence toutes les insultes et toutes les caricatures, mais que tout propos désobligeant contenant le mot « juif » ou « sioniste » est tabou, ou bien cette affaire permettra de faire sauter ce verrou. Dans le premier cas, il ne faut se faire aucune illusion : un tel traitement différentiel suscitera (et suscite sans doute déjà) un antisémitisme massif, bien que silencieux et ignoré des élites médiatiques.

 

Sur le fond, cette sinistre affaire, qui fait suite à celles impliquant Dieudonné, Mermet, Boniface, Ménargues, Morin et bien d’autres, aurait une issue heureuse si elle permettait de clarifier une fois pour toutes les limites de la liberté d’expression. Bien sûr on peut interdire un appel à commettre immédiatement une action illégale, mais aucune opinion générale sur l’histoire, les religions, les superstitions, les idéologies ou les groupes humains (les « races »), qu’elle soit vraie ou fausse, ignoble ou non, ne doit tomber sous le coup de la loi.

 

Les poursuites judiciaires en chassé-croisé où des musulmans, ou des descendants d’esclaves et de colonisés, cherchent à mettre en place une sorte de sionisme du pauvre pour faire condamner ce qui ne leur plait pas, comme les caricatures antireligieuses ou certaines vues sur l’histoire du colonialisme, démontrent qu’il est impossible d’exercer la censure de façon non sélective, à moins de réduire tout le monde au silence.

 

Passons aux choses sérieuses : dans le New York Times (18 juillet), Benny Morris, un des principaux « nouveaux historiens » israéliens (que d’aucuns s’acharnent à présenter comme un progressiste et un pacifiste) déclare qu’Israël « attaquera presque certainement l’Iran d’ici quatre à sept mois ». La seule alternative serait, à terme, une « attaque nucléaire préventive » contre l’Iran.

 

En d’autres termes, une telle attaque serait la seule alternative à la perte du monopole nucléaire israélien dans la région. Menace réelle ou bluff ? D’après le Sunday Times, Bush a déjà donné le « feu orange » aux Israéliens. S’ils menacent et n’attaquent pas, ils auront l’air idiot (vu que l’Iran ne va sûrement pas reculer). S’ils attaquent, c’est qu’ils sont fous. Mais la guerre au Liban en 2006, qui s’est terminée récemment par un échange de prisonniers qui aurait pu avoir lieu avant cette guerre, était déjà de la folie.

 

C’est pourquoi toute l’agitation en France sur les caricatures, le voile, et les accusations d’antisémitisme, n’est pas seulement ridicule, mais peut s’avérer tragique. Tout cela prépare les esprits à la guerre. Si l’Iran est attaqué, la réaction dominante sera, « c’est bien fait pour les mollahs ». C’est oublier qu’en Iran, il n’y a pas que des mollahs, comme en Irak il n’y avait pas que « Saddam » ; que le Hezbollah a été créé par l’invasion israélienne du Liban en 1982, que les Palestiniens, soixante ans après avoir été chassés de leurs terres, demandent encore justice et que la guerre au Liban en 2006 a été une défaite pour Israël. Aucune des guerres coloniales récentes n’est « courte et joyeuse ». Les Occidentaux doivent apprendre à vivre dans un monde qu’ils ne dominent plus.

 

L’agitation contre l’Islam, ainsi que l’épouvantail de l’antisémitisme, ont une seule et même fonction : empêcher de prendre conscience du fait qu’au Moyen-Orient, on a d’abord fait payer les Palestiniens pour les crimes commis en Europe contre les juifs, et qu’ensuite, on a montré du doigt tous ceux qui, pour une raison ou une autre, défendaient les victimes de cette immense injustice.

 

À la « psychose du juif persécuté », pour reprendre l’expression de Gisèle Halimi dans sa lettre à Philippe Val, répond le fantasme de la « seule démocratie au Moyen-Orient » menacée par ses voisins. En France, les juifs ne sont pas persécutés, ce sont les « antisémites », réels ou supposés, qui le sont. Israël n’est pas menacé, mais menaçant. La lutte pour la liberté d’expression n’est pas seulement la défense d’une conquête ancienne, mais aussi une lutte pour faire sortir la pensée du carcan où l’ont enfermée des décennies de propagande pro-israélienne.

 

Il est urgent, dans l’intérêt de la paix, de libérer les esprits de la peur de l’accusation d’antisémitisme, de dé-sioniser la vision que nous avons du Moyen-Orient et d’oublier Charlie Hebdo. Mais quoi qu’il en soit, le fait est que l’accusation d’antisémitisme permet de « casser » n’importe qui, sans possibilité de défense, sans débat contradictoire, sans procès équitable ; c’est l’analogue moderne des lettres de cachet).


http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6941




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans communautarismes
commenter cet article
25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 01:02

 

017.jpg

 

3 juillet 2012 : 

Suite article ici, TOUS les liens scannés, illustrations, les interviews etc

Liste non exhaustive,

manquent de tous petits articles, ou certains qui figurent sur plusieurs journaux

à la fois (dépêches de l'AFP reprises sur les quotidiens régionaux),

ou liés à ma candidature à l'Académie française

et repris dans presque toute la Presse,

ou encore tous les articles sur mes dédicaces d'ouvrages,

activités politiques au PS ou militantes (Association Parents d'Elèves,

Défense de l'environnement, réunions diverses...) ou humanitaires,

ou littéraires (conteuse, par ex), ou associatives (comme pour l'organisation

de réunions-débats, l'animation de mon centre Vie Nouvelle à Marseille

ou d'un Collectif de défense des Consommateurs, ou interviews

lors de mon arrivée dans une région...). Il y en a trop !

Et beaucoup sont perso, comme sur mes engagements humanitaires

au service des sans domicile, des orphelinats... Chantal Dupille

.

 

 

C. Dupille, photo récente


 

Pour savoir si je devais figurer dans l'Encyclopédie, Wikipedia souhaitait mieux connaître mon parcours. Savoir, en particulier, si l'on avait parlé de moi dans les médias, à l'époque où je publiais. Voici l'essentiel (manquent les petits liens, ou ceux concernant mes dédicaces, ou bien les activités associatives comme pour l'Association Cornec de Parents d'Elèves que j'ai mise en place, etc) ou politiques (Tête de Liste PS Hardricourt 78 etc) :   

 

 

http://ti1ca.com/xejnry6v-carriere-carriere-079.pdf.html

"Chantal Dupille sera l'invitée de Philippe Bouvard à Dix de Der", Paris-Normandie, 3 décembre 1975



Radio et TV.

Je suis passée aux Infos de TF1, à 13 h,  au moment de ma candidature "féministe" à l'Académie Française (afin d'affirmer la présence féminine au sein de cette assemblée d'un autre temps). 5.12.75

Antenne 2, le 6.12.75 (sur candidature Académie Française)

TF1, Jean-Marie Cavada (sur la Cour des Miracles), date ?

FR3 Alsace, R Roumegous, "5 mn avec C. Dupille" (interview)

Le Pop Club, de Jose Arthur, France Inter (sur les Enragés du XVe  siècle), date ?

Les Idées et l'Histoire, ORTF, 19.5.69  (Enragés du XVe)

Radio TV Belge, (sur Les Enragés du XVe), 25.4.69

Signe des temps, 7.11.74, ORTF, (interview C Dupille)

Les apm de France-Culture, 29.1.74, (Interview, annoncée entre autres par le Figaro)

Louis Calaferte, ORTF, le 10.2.72, (Histoire cour des Miracles)

Top 280, 28.11.73, interview Panorama Culturel, (interview)

Inter-Variétés, le 28.11.73, (15 mn sur les Clochards), de Frédéric Christian

Panorama Culturel de la France, France-Culture, le 11.12.73, (Clochards)...émission de M. Duchâteau

(Au sujet de Moi j'aime pas Giscard), plusieurs interviews dont RTL le 7.7.75, et aux infos de RTL, le 13-14 h, même époque

Ensuite, je suis passée à la Télévision par ex ici  http://ti1ca.com/r25m8nx-tele-radio-tele-radio-006.pdf.html (TF1 le 5 décembre 1975, au Journal Télévisé), ou à Dix de Der le 6 décembre 1975, à Samedi Soir (30 . 3.74) de Philippe Bouvard, le même jour que Philippe Clay, Tisot, et Miou-Miou débutante, et également, chaque fois que je sortais un livre, sur RTL,  Non Stop, animé par ce journaliste. Il adorait me faire venir. Un jour, devant la regrettée Dalida (plus belle encore dans la vie qu'en images, sauf qu'elle louchait),  il me dit ceci : " je n'ai jamais vu quelqu'un qui crève autant l'écran !" Evidemment,  je n'ai pas la langue de bois et je n'ai pas un esprit courtisan. J'ai d'ailleurs été animatrice radio.

France Culture ("Entre Chien et Loup"), les 11, 18 et 25.3.72 (sur la Cour des Miracles),

sur France-Inter (infos, avec Jean-Marie Cavada),

sur "Les Routiers sont sympas", de Max Meynier, le 11.1.74,  et le 30.3.72, Radio Luxembourg, - le 11.1.74 juste après mon accouchement !!! La clinique a délégué une infirmière (bénévole) pour m'accompagner...,

Tous ces passages à la radio et à la TV ont été annoncés dans la presse §, comme le Samedi Soir de Bouvard sur France Soir, le 1.4.74, ou pour un autre Samedi Soir, le 3.12.75, sur Paris-Normandie, ou dans le Figaro le 11.3.72....

 

§ comme ici,

  

http://ti1ca.com/xejnry6v-carriere-carriere-079.pdf.html

"Chantal Dupille sera l'invitée de Philippe Bouvard à Dix de Der", Paris-Normandie, 3 décembre 1975


 Voir par ex :


30.3.74 Samedi Soirhttp://ti1ca.com/cau6c32y-tele-radio-tele-radio-001.pdf.html

11.1.74 Max Meynier RTL  http://ti1ca.com/kcswujer-tele-radio-tele-radio-002.pdf.html 

29.1.74 Après-midi de France-Culture http://ti1ca.com/7cayxb-tele-radio-tele-radio-003.pdf.html 

28 11 1973 Top 280 http://ti1ca.com/n7tsu2y-tele-radio-tele-radio-004.pdf.html  

11 12 73 Panorama Culturel http://ti1ca.com/n7tsu2y-tele-radio-tele-radio-004.pdf.html 

7 11 1974 Signe des Temps ORTF TV  http://ti1ca.com/6ds57e-tele-radio-tele-radio-005.pdf.html 

8 3 1974 RTL Non Stop  http://ti1ca.com/q5er5rwc-tele-radio-tele-radio-008.pdf.html 

 

Le Monde 12 3 1972, France-Culture, Entre chien et Loup (en 3 épisodes) sur la Cour des Miracles http://ti1ca.com/nds7kg-carriere-carriere-078.pdf.html , ou Le Figaro  http://ti1ca.com/qazwstab-carriere-carriere-077.pdf.html  



Au sujet de l'Académie française.


Communiqués un peu partout notamment sur Le Monde, 30.5.72 (  http://ti1ca.com/3sgqyqr-carriere-carriere-075.pdf.html ), et le Figaro, 26.5.72, ou encore ici :  http://ti1ca.com/ax2emeay-carriere2-carriere2-041.pdf.html  , ou ici
(ex parmi beaucoup d'autres) :  http://ti1ca.com/7gpvrqum-carriere2-carriere2-045.pdf.html  ,    

 ou encore ici :  http://ti1ca.com/x3medf4-carriere-carriere-085.pdf.html 

 

 Long communiqué, généralement + photo souvent très grande :

Le Monde, 3.12.75 - 22.12.75
La Montagne, 8.12.75
Centre Presse (Poitiers), 8.12.75
Journal (Narodowiec) de Lens, 8.12.75
L'Indépendant de Perpignan, 3.12.75
Liberté du Morbihan,: 3.12.75
Les Dépêches, édition Jura, 3.12.75
L'Alsace, 3.12.75
Le Télégramme de Brest, 6.12.75
La Liberté de l'Est, 6.12.75
Le Journal du Centre, 6.12.75
L'Est Eclair, 11.12.75
Le Progrès de Lyon, 3.12.75, article
Nice Matin, 7.12.75, article
Le Républicain Lorrain, 3.12.75, article
France-Soir, 26.2.75, article
( Courrier de ?) Meulan, article date ?
L'Eclair, 16.12.75
Paris-Normandie 3I.3.76
Le Berry Républicain, 9.12.75
Echo Républicain, 8.12.75
Liberté du Morbihan, 9.12.75
La Presse de la Manche, 6.12.75
Populaire du Centre, 4.12.75
L'Union de Reims, 3.12.75
Le Soir de Marseille, 2.12.75

Encore de longs communiqués souvent avec photo, parfois très grande,
toujours en décembre 75, à L'Eveil de la haute Loire, Sud-Ouest, Quotidien du médecin, Le Petit Bleu du Lot et Garonne,  Presse Océan, Ouest-France (4.12.75), Est Républicain à nouveau, Le Limousin, La Gazette Indépendante d'Autun, Centre Presse Poitiers, La Nouvelle République du Centre Ouest, La dépêche du midi, Midi Libre, Le Courrier de Saône et Loire, Courrier Picard, L'Eclair, Ardennais


Articles sur ma candidature sur
France-Soir 8.12.75
Le Figaro 5.12.75
L'Eclair 16.12.75
Est-Républicain, 3.12.75
Paris-Mantes (?), grand article, date ? (75)
L'Aurore, 8.12.75
La Dordogne Libre, 3.12.75
Var Matin, 4.12.75

Grand article (au moins I/2 page) sur candidature
Paris-Normandie, 5.12.75
 

NB : A la radio, sur RTL à 11h, flash alors que je fais ma vaisselle : "On apprend à l'instant qu'une jeune mère de famile, lauréate de l'Académie française, a posé sa candidature à l'Académie française : Son programme ? Ras-le-bol des académiciens !"


A l'Etranger :

 

Grands articles :

- La Nouvelle Revue de Lausanne, 10.8.72, C Miracles

- Le Journal d' Israël, Tel Aviv, 5.2.74, Clochards

- Bolletino Bibliografico Internazionale, 5-6 69, Enragés

- Osservatore Romano, Enragés

- Choisir, Genève, 6.69, Enragés

- La Libre Belgique, 30.5.69, Enragés

- Sudwest-Presse, Ulm, 19.3.74, Interview 

- Rheinsche post, tirage 300.000, Dusseldorf, 30.3.74, Clochards 

- Kieler nachrichten, 10.5.74, Clochards

- Le journal das magazin für die famille, mai 74, Interview

- Le Soir de Bruxelles, 15.8.7, Cour des Miracles

- Trierischer Volksfreund, 6.4.74, Clochards 

- Nordwest Zeitung, 23.3.74, Clochards

- Le Ligueur de Belgique, 2.3.74, Clochards

- Nouvelliste du Valais, 3.3.74, Clochards

- 24 heures Lausanne, 18.2.74, Clochards 

- Le Soir de Bruxelles, 19.12.73, Clochard

- Libre Belgique, 2.1.74, Clochards 

 

Courts articles ou communiqués :

- Tribune de Genève, 16.7.75, Giscard

- La Croix de Belgique, 11.5.69, Enragés

- Le Journal Français de Genève, 1.4.72, C Miracles

- Dernière Heure, 22.8.75, Giscard


34-20ans2-1-.jpg  



Quelques (longs) interviews de C. Dupille :

La Dauphiné Libéré,  29.12.75
Le Courrier de Mantes, 5.ou 6.12.75
Echos de Meulan, N°136, nov 75
Femme Pratique, fév 76
Dauphiné Libéré édition, 29.12.75


Articles sur le premier ouvrage,
Les Enragés du XVe siècle :


Grands articles :
- 3 pages sur le Nouvel Observateur "Le mai sanglant de 1453", 17.3.69
- Minute, I/2 page, 8.5.69
- Revue des Cercles d'Etudes d'Angers mai 68-69
- Livres et lectures, juillet 69
- Nouvelles Littéraires, 10.7.69, "la Sorbonne des Enragés"
- Témoignage chrétien, une page, 22.5.69
- Rive gauche, 28.7.69

Petits articles dans :

Le Pélerin, 7.9.69
L'Union, 25.6.69
Cahiers du livre chrétien, 29.4.71 et Les Etudes
Equipes enseignantes, oct. 69
Notre Cordée, sept-oct 69
Livre Français , nov 69
La Vie spirituelle déc.69
Les Livres, déc 69
L'Union 25.6.69
Lumière et Vie (Lyon,), N°106,72
L'Essor, 2.5.69
AFP, 10 812


Articles sur les Clochards ne peuvent plus vivre

Grands articles :
I/2 page sur France-Soir, Rungis a sonné le glas de la cloche, interview  Dupille, par Ph Bouvard
Le hérisson, grand article 14.3.74, "la fin de la cloche"
Carrefour, 28.2.74, Les clochards, un problème ?, et le 17.1.74
La Croix, 2.4.74, les clochards ne peuvent plus vivre
le Dauphiné Libéré, 17.1
La Montagne, 10.8.75
L'Omnibus, N°13
Le Méridional, 8.2
Le Coopérateur, 23.2
Dernières Nouvelles d'Alsace, 14.1
Minute, en toutes lettres, 16.1

Articles de taille moyenne, 1974 (sauf dates indiquées)  :
Nice-Matin, 18.3
Témoignage chrétien, 21.3
Bulletin des lettres, Lyon, 15.3
journal du imanche, 23.12.73
La Croix, 31.12.73
Communes de France, 9.74
Présence des lettres et des Arts, sept.
Bulletin critique du Livre français, juin
Fiches bibliographiques mai
Le Progrès Dimanche, 27.1, et Centre Dimanche
Etudes, juin
la vie du rail, 14.4
Nord-Matin, 12.9
Le télégramme de Brest, 16.1
Nord-Eclair, 12.9
Mutualité, avril
Notes bibliographiques, avril
Notre cité, mars
Le Bien public, 15.2
Courrier de l'Ouest, 31.12.73
Est républicain, 27.1
Nouvelles Littéraires, 24.12
Presse-océan et l'Eclair, 19.2
Télé-7 jours, 11.5
Charente Libre, 14.2
Bulletin du Livre, 15.12
Bibliographie de la France, 12.12, et 26.12.73
République du Centre, 29.11
L'Echo, la Liberté de Lyon, 16.1
Femmes et Monde, 12.76
La Mode chic, N°46


Articles sur Moi, j'aime pas Giscard


Grands articles :

Témoignage chrétien, 18.9
La gueule ouverte, 23.7.75
La Croix, 7.75
Courrier français, Bordeaux, 9.8.75

Petits articles :
Canard Enchaîné,16.7.75 (espace d'une vingtaine de lignes)

Le Monde, 11.7.75
Dauphiné Libéré, 27.9.75
L'Alsace, 11.10.75
Minute, 7.11.79
Communes de France, N°143, sept 75
Charlie Hebdo, 31.7.75
Le Dauphiné Libéré, 27.9.75
Valeurs actuelles, 21.7.75
Bulletin du livre, 5.9.75
Témoignage chrétien, 18.9.75
Les Affiches Moniteur, 12.12.75
Lectures françaises, mars 76
Livres les plus demandés en librairie, Moi j'aime pas  Giscard, 3 Fontaines informations N°9, sept 75, Centre régional de Cergy-Pontoise
Sud-Ouest, 3.8.75
L'Unité, 19.9


Histoire de la Cour des Miracles


Grands articles : (tout en 1972, sauf indication)
- Le Parisien Libéré, 2 pages complètes, "Grâce à Chantal Dupille, voyage dans le temps au fin fond des Cours des Miracles", 21.2.72
- Lectures pour Tous, Alain Decaux, avril 72, 5 pages à partir de mon livre avec mes illustrations (Alain Decaux était mon parrain à la "Société des Gens de Lettres")
- Revue des 2 Mondes, juillet
- Psychologie, 6 pages, dont une d'interview, juin 1974
- Gazette des Tribunaux, 25.3
- Le Hérisson, février
- Elle, 3.4, suivie d'une animation pour les lectrices de Elle (une centaine)
- La Croix, 16.10

Articles de taille moyenne, au moins une vingtaine de lignes :
Le Monde, Nous avons lu, 3.3.
Nouvelles Littéraires, 28.2
Jours de France, Livres Hervé Lauwick, 7.3
Télérama, 26.7
Historia, mai
Liberté, 11.3
Revue des cercles d'Etudes d'Angers, avril
Historama, mai
Bulletin critique du Livre Français, 5.72
La Dépêche, 24.6
La Tribune de St.Etienne, 24.6
Aspects de la France,17.2
A.F.P., les livres dont on parle, 17.2
L'Espoir, St Etienne, 24.6
Le Méridional, 9.4
Les livres, oct
Le Dauphiné Libéré, 27.6
Est-Républicain, 4.3
Dernières Nouvelles d'Alsace, 3.2
République de Toulon, 6.2
L'Espoir, de Nice, 27.7, Livres pour femmes en vacances
Loisirs, 6.2
Nord-Eclair, 17.8
Nord-matin, 17.8
La Haute-Marne libérée, 4.3
Le Télégramme de Brest, 16.2
République de Toulon, 6.2.72
Est-Républicain, 4.3
Le Populaire du Centre, 25.1
Le Limousin, 29.1
L'Aurore, 17.2
Lettres françaises, 8.3
La sélection des libraires de France, 3.72
La arseillaise, actualité littéraire, 5.3
Le Journaliste, "les nôtres publient", mai-juin
La France, Bordeaux, 14.3
République du Centre, 15.9.
Sud-ouest, 14.3
Les dépêches, Dijon, 18.10
Clair Foyer, juillet
Le petit Varois, 5. 3
Cahiers du Livre, mars
Notes bibliographiques, avril
L'Eclair, 25.1
Presse-Océan, 25.1
L'information archéologique, mars
Paris Normandie, 19.4

Petits articles :

Ouest-France, 5.4
Bulletin des lettres, 15.4
L'Avenir, Arcachon, 13.5
Les Livres, octobre
Bibliographie de la France, 17.5
Pilote 92 - Neuilly, 29.6
La Marseillaise, 1.3
L'Humanité, 16.2
La Croix, 14.2
Valurs actuelles, 13.3
Minute, 7.3
Ouest-france, 5.4
Revue des Lettres, septembre
Le Bulletin du Livre, déc.1971
Bibliographie de la France, 26.1





à 30 ans, à droite, et à 40 ans à gauche...

 

.

 

§ Exemples :

.

http://ti1ca.com/nwn5yj-carriere-carriere-089.pdf.html

http://ti1ca.com/hf6we4sj-critique-critique-023.pdf.html

(Article Philippe Bouvard, France Soir)

http://ti1ca.com/45ey2mvb-eloge-eloge-001.pdf.html

http://ti1ca.com/qj96kbah-critique-critique-024.pdf.html

(à l'étranger, en Allemagne par ex)

http://ti1ca.com/fh4u6xk-eloge-eloge-003.pdf.html

http://ti1ca.com/p9vzdam-critique-critique-025.pdf.html

http://ti1ca.com/s65xsc-critique-critique-020.pdf.html

Téléchargement 1 à 2 mn pour ces 2 longs articles

(cf Le Parisien Libéré en réalité 2 grandes pages du Journal)

http://ti1ca.com/rykjnpkq-carriere-carriere-060.pdf.html

http://ti1ca.com/u5g36rdn-carriere-carriere-052.pdf.html

.
Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Chantal Dupille
commenter cet article
25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 00:38

prefere.jpg   
A 38 ans... Photo de famille sans copyright.

Sur Wikipedia, on trouve ceci (1e version, puis à la fin de ce post, version plus récente, 2011, réalisée par un contributeur Wikipedia qui avait eu la finesse de comprendre l'importance des engagements militants et intellectuels pour moi - en instaurant la rubrique militantisme - avant que cette version de 2011 ne soit amputée le 15 mars 2012, suite à mon soutien au candidat François Asselineau ostracisé partout parce qu'il dit la vérité aux Français) :

Sommaire

 

Biographie  

 

Née dans une famille franco-russe, Chantal Dupille est la petite-nièce de Hyacinthe Vincent (1862-1950) qui était membre de l'Académie de médecine et de l'Académie des sciences. Son père, Raymond Dupille, est pendant ses loisirs l'auteur de pièces de théâtre, notamment pour le Théâtre du Grand Guignol (Du sang dans l'azur, une prise d'otages en plein ciel). Mère (d'origine russe et mongole, Ukrainienne), Raïssa Chaletzki, dessinatrice de mode, sculpteur.

Études au cours Hattemer, puis au lycée Lafontaine et au lycée Molière, à Paris.

À 20 ans, Chantal Dupille pose pour des photos de mode, elle collabore bénévolement à Études Tsiganes (articles, documents photographiques et conférences), après avoir vécu un mois avec les Gitans de Grenade. Elle fait des piges pour le magazine Noir et Blanc, et elle réalise un premier document en 16 mm, Napoléon à la Nouvelle-Orléans, aidée par le consulat de France de La Nouvelle-Orléans.

Chantal Dupille se destinait au dessin de mode ou à l'Opéra, mais ces vocations ont été contrariées par sa famille, soucieuse de la voir faire des études. Cursus à la Sorbonne, licenciée ès Lettres modernes, puis diplômée de l'École supérieure de journalisme de Paris. Mémoire sur la Cour des Miracles dans la littérature française, sous la direction de M. Castex, non achevé et transformé... en ouvrage pour Hachette Littérature, Histoire de la Cour des Miracles.

Journaliste, elle travaille pour divers organes de presse, notamment une dizaine d'années comme pigiste régulière pour les Dernières Nouvelles d'Alsace (entre autres "page jeunes" sous la direction de Cécile DAVAL), ainsi que pour des stations de radio (ORTF, présentatrice du Journal, animatrice, chroniqueur) puis pour la télévision, notamment pour FR3 qui diffuse entre autres plusieurs de ses documentaires, sur les Compagnons du Devoir ("Les Compagnons du Tour de France", 26 mn, juin 1983), les motards en colère, l'accessibilité des villes aux personnes handicapées (Mulhouse, ville en pentes douces).

Parallèlement à son métier de journaliste, elle écrit également plusieurs ouvrages. Le 19 février 1976, elle est candidate à l'Académie française[1], postulant à la succession de Robert Aron au 32e fauteuil, sans parvenir à être élue, le siège vacant étant ultérieurement remporté par Maurice Rheims. L'objectif de cette candidature était uniquement d'attirer l'attention sur l'absence de femmes dans cette institution.

Sur le plan politique, elle a été trésorière de la section des écrivains du PS, à Paris, secrétaire de section (elle a mis en place la section d'Hardricourt, dans les Yvelines), tête de liste PS aux municipales (Hardricourt dans les Yvelines). Elle s'est présentée en tandem avec J.P Coeuillet, maire de Verneuil (CERES, aile gauche du PS) contre Michel Rocard, dans les Yvelines.

Carrière littéraire, politique, et de journaliste, arrêtée pour des raisons familiales dans les années 82 (sauf piges régulières D.N.A.). En 2002, elle envisage de mettre en place une maison d'édition d'ouvrages engagés à Marseille, "Massillia éditions" (Ma.), avec pour commencer trois titres écrits par elle, et face à l'étendue de la charge, elle renonce (publication à compte d'auteur du premier titre seulement, Du gang à la vie, non commercialisé).

Elle a mis en place, entre autres, une association de parents d'élèves Cornec à Hardricourt (Yvelines), une mini-school d'Anglais pour les petits, une association de défense de l'environnement, avec M. J.Cl. Jousset, un centre d'entraide chrétien à Marseille, un collectif de défense des consommateurs à Perpignan.

Actuellement, elle administre différents blogs, essentiellement sous le pseudo d'eva R-sistons et hébergés par OverBlog : Le principal est R-sistons à l'intolérable (plus de 500.000 visiteurs). Elle est engagée contre le libéralisme militaro-financier, la désinformation, le Nouvel Ordre Mondial, les fondamentalismes et le choc de civilisations : Eva pour la communion des civilisations.

Sous son pseudo, elle collabore à plusieurs sites de journalisme citoyen, entre autres :

Elle anime la Communauté Journalistes et Clubs de presse sur OverBlog.

Amie des Tsiganes, elle soutient leurs causes, et notamment celle de la reconnaissance de leur "Shoah", peu prise en compte jusqu'alors : http://michelcollon.info/index.php?option=com_content&view=article&id=1414&catid=8:lautre-histoire&Itemid=13

Chantal Dupille est divorcée, mère de trois enfants, deux garçons et une fille.

Œuvres écrites 

  • Les Enragés du XVe siècle : Les Étudiants au Moyen Âge (histoire – Présentation et choix de textes par Chantal Dupille, avec une préface de Pierre Lyautey), éditions du Cerf, coll. « Chrétiens de tous les temps » no 31, Paris, 1969, 224 p., [pas d'ISBN], (Notice BnfFRBNF32993944w).
  • Histoire de la Cour des Miracles (histoire – Avec une préface de Didier Decoin), éditions Hachette, Paris, 1971, 215 p., [pas d'ISBN], (Notice BnfFRBNF36268169z). – Ouvrage co-lauréat du Prix Broquette-Gonin de l'Académie française. Le Prix Broquette-Gonin est un prix « destiné à récompenser l'auteur d'un ouvrage philosophique, politique ou littéraire jugé susceptible d'inspirer l'amour du vrai, du beau et du bien ».(http://www.prix-litteraires.net/prix/1430,prix-broquette-gonin.html)
  • Les clochards ne peuvent plus vivre (reportage), éditions Hachette, Paris, 1973, 222 p., [pas d'ISBN], (Notice BnfFRBNF35319605b).
  • Moi, j'aime pas Giscard (pamphlet), éditions Balland, Paris, 1975, couverture de Wolinski 175 p., (ISBN 2-7158-0037-1), (Notice BnfFRBNF345722426).
  • Du gang à la vie (roman – Avec des photographies d'Alain Lauverjat), éditions Ma, Marseille, 2002, 185 p., (ISBN 2-9517679-0-0), (Notice BnfFRBNF38966104c).

Notes et références  

  1. Source : page « Les candidates [archive] », sur le site Web de l'Académie française.

Liens externes 

 

 

Voir plus bas ce que c'est devenu, version 12 mars 2012

 

______________________________

   


1-2.jpgAujourd'hui...

(voir aussi article "interviews, critiques... ")
 
Voilà ! J'ai arrêté ma carrière littéraire au moment où FAYARD voulait éditer mon autobiographie "Arlequine - ma cour des Miracles" (titre déposé), où je racontais, d'une plume alerte, mes multiples expériences dans "la France d'en-Haut" (par mes origines), comme dans celle d' "en-Bas" (non sans passion) avec par exemple les Clochards ou les Gitans. J'ai partagé la vie des clochards pour la rédaction, demandée par Hachette, de l'ouvrage, et celle des Gitans, par goût. A l'époque, Max Gallo avait lu le manuscrit, et s'en était entiché. Il faisait d'ailleurs l'unanimité à cause de son originalité et de sa verve. Mais j'ai arrêté ma carrière (pour des raisons familiales) au moment où l'ouvrage était en discussion de publication. 2 avis favorables du Comité de lecture de Fayard (Compte-rendu de Mme Laurence Soude: "Vous avez la personnalité la plus riche, la plus belle qu'on ait vue, le premier Comité de Lecture a donné un avis favorable, mais le Directeur, M. Alex Graal, a estimé que vous ne pouvez pas figurer, en début de carrière, dans la Collection Grands Hommes et Grandes Femmes de notre temps. Un 2e Comité de Lecture a tranché en votre faveur, mais M. Alex Graal s'est opposé à la publication, arguant que vous êtes trop jeune, à 30 ans, pour publier vos Mémoires").  On en était là lorsque j'ai quitté Paris pour l'Alsace... avec à la clef le journalisme à FR3 (chaîne publique, donc pas d'engagement politique), et une 3e naissance, un 2e fils.

 

A la Société des Gens de Lettres, mon parrain était Alain Decaux.  

 

On parlait de moi aussi, en politique, comme future député PS (notamment Mitterrand, qui me connaissait), à un moment (années 75-80) où, pour des raisons de quotas, on cherchait des femmes - alors qu'elles étaient ultra-minoritaires ! J'étais une militante dans l'âme, un tribun, une femme de terrain. Et surtout, une femme, denrée rare à l'époque dans le milieu de la politique ! J'ai tout arrêté (en déménageant, et puis engagement politique incompatible avec journalisme sur Chaîne publique de télévision, enfin naissance 3e enfant) .

J'ai  trois enfants (2 garçons, une fille).

J'ai continué pendant une dizaine d'années le journalisme (piges régulières, hebdomadaires, notamment pour le quotidien alsacien local, les Dernières Nouvelles d'Alsace - et pour le magazine Objectif Alsace). Aux DNA, j'ai alimenté chaque semaine la rubrique Jeunes, et souvent la Rubrique Pages Pratiques - et la page consacrée aux "Enfants".

Je me suis investie dans différentes associations humanitaires (voir présentation blog) auprès des plus défavorisés (comme à la Boutique Solidarité fondation Abbé Pierre pendant 2 ans, ou à la Mie de Pain), et j'ai mis en place un Centre d'accueil à Marseille que j'ai animé pendant 2 ans.

Surtout, j'ai accueilli des personnes en difficulté chez moi, bénévolement, m'enrichissant de leur parcours, de leur personnalité...  Mon expérience la plus marquante : L'accueil d'un jeune drogué. Un jour, il m'a demandé de faire la cuisine à ma place. J'ai accepté. Et c'était si succulent, que je lui ai dit : "Mais tu ferais un cuisinier extraordinaire ! Ta voie est toute trouvée ! " Un an plus tard, le jeune me téléphonait : " Chantal, tes paroles m'ont sauvé la vie ! J'ai fait un stage, et je suis devenu cuisinier, j'adore ça, j'ai trouvé une raison de vivre !" Comme quoi, il suffit d'une seule parole d'encouragement (ou de la foi) pour changer une vie.... ! Quelle leçon !

Puis, je me suis investie dans mes blogs, e
ngagés. C'était ma façon de retrouver la politique, et la journaliste que je suis n'oublie pas de jeter un regard aigu, et triste, sur ses anciens collègues aujourd'hui dans l'incapacité de faire leur travail... Parce que nous ne sommes pas en démocratie, avec Sarkozy, et que l'indépendance de plume se paie.... Michel Collon, Olivier Bonnet,  Thierry Meyssan et tant d'autres, comme récemment Siné, en savent quelque chose, hélas !

Actuellement, j'administre une dizaine de blogs, essentiellement politiques, sous le nom de Chantal Dupille ou sous un pseudo, dont quatre étaient au TOP, parmi les plus lus d'over-blog (sur 1.500.000), avant que 2 ne soient retirés de la liste abusivement, en raison de l'orientation non-alignée de l'information (sos-crise et eva désinformation). R-sistons a bientôt 1.100.000 visiteurs uniques, Sos-crise va sur 1.500.000 visiteurs uniques, et mon blog sur la désinformation a presque 400.000 visiteurs - les autres sont moins fréquentés.

 

R-sistons à l'intolérable a été créé en réaction à la désinformation lors de l'élection de 2007, et il est ma soupape face à une actualité révoltante, orchestrée par l'Occident militaro-financier, Infos dégoulinantes de mauvaise foi. J'ai besoin d'évacuer mon indignation face à la désinformation, face à la propagande en faveur de la mondialisation meurtrière et des  criminelles guerres néo-coloniales prédatrices. Face à la désinformation, j'ai décidé de mettre en place un blog spécial, pour dénoncer la main-mise sur l'Info en France - désormais lanterne rouge de l'Europe - par les inconditionnels d'Israël au service des intérêts de l'Empire, tordant donc la réalité, manipulant, conditionnant, et conduisant à accepter la mondialisation financière pourvoyeuse de pauvreté, d'inégalités, ainsi que ses guerres économiques au service exclusif des multinationales de l'Occident. Je suis pour une Info libre, neutre, non partisane, plurielle, pas confisquée par un petit groupe influent au détriment de la diversité française de population et d'opinion. 

 

Puis j'ai mis en place un blog spécial crise, pour analyser, expliquer, proposer des solutions, et inciter les Lecteurs à se prémunir contre les conséquences de la crise. Ensuite, successivement, j'ai créé le blog pour la communion des civilisations, la communion fraternelle entre les cultures, les religions, etc (j'ai horreur du communautarisme sectaire, fanatique, intolérant; pour moi une seule race, humaine, un seul peuple, humain, un seul Dieu pour tous... je suis citoyenne du monde appelant à la fraternité universelle), le blog contre les guerres - que je vomis par-dessus tout, la paix étant le Bien le plus précieux -, le blog coup de coeur, pour faire connaître, par ex, des sites originaux, et puis R-sistons actu avec des articles perso, blog au départ prévu pour être le cas échéant de repli (Administration en Belgique - et finalement, on m'a créé un site dans ce but, peu à peu rempli par un de mes Lecteurs pour me décharger du travail fastidieux de copie, qu'il en soit remercié : http://www.r-sistons.com/p8.html ).

 

Enfin, les derniers créés, un blog pour les seniors si oubliés de tous (au PS, j'avais demandé d'animer la Commission 3e âge, ressentant déjà avec acuité l'ostracisme méprisant dont ils font l'objet), puis il y a peu, pour les jeunes, afin qu'un blog politique de contre-information (opposé à la Pensée unique officielle, mensongère) leur soit destiné. 

 
Notre planète, orchestrée par les néo-conservateurs Anglo-Saxons et israéliens sacrifiant les peuples aux intérêts financiers et militaires, plonge inexorablement vers un chaos indescriptible - machiavéliquement voulu pour les promoteurs du Nouvel Ordre Mondial totalitaire, génocidaire, esclavagiste.

Ne la laissons pas couler, engageons-nous ! C'est un devoir ! Le devoir de tout humaniste généreux, sincère, épris de justice et de paix... et attaché à la continuation du monde tel que nous le connaissons. Nous avons une responsabilité envers les générations futures...


cover-girl-1.jpg A 20 ans, cover-girl



Deux grands regrets : Qu'Hachette ait refusé que Papillon, Henri Charrière, me fasse la préface de mon livre sur les clochards, comme il le voulait; et concernant Michel Simon (rencontré devant le micro de Jean-Marie Cavada, qui m'interviewait), que je n'aie pas eu la possibilité de faire son autobiographie, alors que nous étions devenus "amis" : La mort l'a fauché quelques mois plus tard... 

Et des regrets aussi, disons-le, lorsque ma mère a opposé un véto à la carrière de danseuse à l'Opéra dont je rêvais (Serge Lifar me voulait comme petit rat), et de n'avoir pas voulu prendre des leçons de couture - Le couturier Jacques Heim, alors que j'avais 16 ou 17 ans, voulait m'engager comme dessinatrice de mode. Je suis une artiste avant tout !  Avec le recul, j'aurais aussi aimé faire du cinéma, comme réalisatrice (j'ai effectué deux stages, en 16 mm, et le responsable avait décelé en moi ce talent). Je suis aussi une comique, j'aurais pu faire des sketches et les interpréter. Enfin, je suis une animatrice (radio par ex) hors pair. Par contre, qu'on ne me demande rien en technique : Je suis nulle, allergique !

 

N.B. : Si on avait une autre vie, j'aurais choisi le métier d'avocate. Pour plaider les causes les plus difficiles, celles dont presque personne ne veut, celles des plus pauvres, des plus démunis.

TAGS : Histoire de la Cour des Miracles, Les clochards ne peuvent plus vivre, les Enrages du XVe siècle (les étudiants au moyen Age), Moi j'aime pas Giscard,  Didier Decoin, Académie Française, Philippe Bouvard, Hachette Littérature, Balland, le Cerf, Papillon-Henri Charrière,  Alain Decaux, Dalida, médias, démocratie, blogs, PS, JP Coeuillet, F Mitterrand, Michel Simon, JM Cavada, Tsiganes, clochards,  FR3, ORTF, Fayard, Thierry Meyssan, Olivier Bonnet, Michel Collon....



       34-ans2.jpg  

A 35 ans

                                                                                           
                                 

                                333.jpg 

                                                     20 ans, photo illustrant "Histoire de la Cour des Miracles"


___________________________________________________________________

 

.

Sur Wikipedia, dernière version, 12 mars 2012 :


 

Chantal Dupille

Description de cette image, également commentée ci-après

Chantal Dupille à 38 ans

Nom de naissance Chantal Dupille
Naissance 10 janvier 1944 (68 ans)
Profession écrivaine, journaliste
Formation Licence de lettres modernes à la Sorbonne
École supérieure de journalisme de Paris
Famille petite-nièce de Hyacinthe Vincent (1862-1950)

Chantal Dupille (née le 10 janvier 1944), est une écrivaine, journaliste et blogueuse française.

Sommaire

 [masquer

Biographie

Jeunesse et formation

Chantal Dupille naît le 10 janvier 1944 de Raymond Dupille et Raïssa Chaletzski, une Ukrainienne d'origine russe et mongole.

Elle fait des études au cours Hattemer, puis au lycée Lafontaine et au lycée Molière, à Paris.

À 20 ans, Chantal Dupille pose pour des photos de mode et collabore bénévolement à Études tsiganes (articles, documents photographiques et conférences) après avoir vécu un mois avec les Gitans de Grenade1. Elle fait des piges pour le magazine Noir et Blanc2. Aidée par le consulat de France de La Nouvelle-Orléans, elle réalise un premier document en 16 mm, Napoléon à la Nouvelle-Orléans.

Désirant faire carrière dans le dessin de mode ou, comme danseuse, à l'opéra, Chantal Dupille subit des pressions familiales afin de « faire des études ». Elle fait son cursus à La Sorbonne, où elle devient licenciée ès Lettres modernes, puis diplômée de l'École supérieure de journalisme de Paris.

Elle fait un mémoire sur la Cour des Miracles dans la littérature française sous la direction de M. Castex. Inachevé, le mémoire est transformé en ouvrage publié chez Hachette Littérature et intitulé Histoire de la Cour des Miracles.

Journalisme

Chantal Dupille devient journaliste à 20 ans, en 1964 (piges pour l'hebdomadaire Noir et Blanc), tout en poursuivant ses études. Dès 1968, elle travaille pour divers organes de presse (Détective, revue médicale...), notamment, à partir de 1979, une dizaine d'années comme pigiste régulière pour les Dernières Nouvelles d'Alsace, où elle est chargée, en plus des pages pratiques et sous la direction de Cécile Daval, d'alimenter la « page jeunes », notamment pour la rubrique "Passions de jeunes", qu'elle créée. De 1979 à 1984, elle fait également carrière simultanément à Radio-France, où elle est présentatrice du Journal, animatrice (Libre à vous) et chroniqueuse, et à FR3, où elle collabore au Journal du soir et qui diffuse plusieurs de ses documentaires tels Les Compagnons du Tour de France (26 min, juin 1983), Les Motards en colère (Moto-club d'Ostwald, en Alsace) et Mulhouse, ville en pentes douces (en faveur de l'accessibilité des villes aux personnes handicapées). En 1984, elle refuse la titularisation pour se consacrer à sa vie de famille (3e enfant). Parallèlement à son métier de journaliste, elle écrit plusieurs ouvrages.

Implication politique 

À partir de 1973, Chantal Dupille devient trésorière de la section des écrivains du PS, à Paris, ainsi que secrétaire de section (CERES, aile gauche du PS). Elle met en place la section d'Hardricourt, dans les Yvelines, en juin 1977, et elle prend en charge la rédaction du Bulletin local du PS. À la même époque, elle anime la commission "3e âge" de la fédération du PS des Yvelines. En mars 1977, elle est tête de liste (PS) d'Union de la gauche, à Hardricourt. Aux Législatives, lors du choix des candidats par la Fédération, elle se présente en tandem avec Jean-Pierre Cœuillet, maire de Verneuil (CERES, minoritaire), contre Michel Rocard, qui est élu. En plein débat, au PS, sur les centrales nucléaires, elle prend position contre, et elle est invitée par la Fédération des Yvelines à faire une conférence : « Soyons actifs pour éviter d'être radio-actifs ». En 1979, au moment où le PS cherche des femmes pour le représenter au Parlement, elle quitte les Yvelines et le Parti socialiste pour l'Alsace, où elle ne milite plus car elle juge incompatibles les carrières politique et de journaliste pour une chaîne publique.

Primaires Socialistes 2011 : Elle prend parti pour Arnaud Montebourg et sa démondialisation : http://chantaldupille.over-blog.com/article-un-p-s-qui-n-a-plus-de-socialiste-que-le-nom-et-un-joker-montebourg-86184779.html

Le 19 février 1976, elle est candidate à l'Académie française3, postulant à la succession de Robert Aron au 32e fauteuil, sans parvenir à être élue, le siège vacant étant remporté par Maurice Rheims. L'objectif de cette candidature était de dénoncer l'absence de femmes dans cette institution.

Retrait puis retour à la vie publique

En 1984, elle met en veilleuse sa carrière littéraire, politique, et journalistique pour des raisons familiales (Chantal Dupille est mère de trois enfants, deux garçons et une fille).

En 1977, elle met en place, entre autres et simultanément, une association de parents d'élèves Cornec à Hardricourt (Yvelines), une mini-school d'Anglais pour les petits, une association de défense de l'environnement, avec M. J. Cl. Jousset, puis en 1996 un centre chrétien d'entraide à Marseille, au Panier, et en 2007, un collectif de défense des consommateurs à Perpignan. Pendant deux ans, elle s'occupe bénévolement, deux après-midi par semaine, des sans-domicile à la Boutique Solidarité Fondation Abbé Pierre de Marseille. Elle a aussi animé des soirées débats dans les Pyrénées Orientales, sur des sujets divers (information, mondialisation..).

En 2002, elle envisage de mettre en place Massillia éditions (Ma.), une maison d'édition d'ouvrages engagés à Marseille. Elle projette le lancement de l'entreprise avec la publication de trois titres qu'elle a écrits, mais renonce face à l'étendue de la charge après avoir publié à compte d'auteur un premier titre, "Du gang à la vie", roman sur les gangs du Bronx (parmi lesquels elle a vécu pendant deux mois), ouvrage non commercialisé.

À partir de juillet 2007, Chantal Dupille administre, essentiellement sous le pseudonyme eva R-sistons, différents blogs principalement hébergés par OverBlog. Les principaux sont R-sistons à l'intolérable (http://r-sistons.over-blog.com/) et SOS-Crise (http://sos-crise.over-blog.com) contre le libéralisme militaro-financier, la désinformation, le Nouvel Ordre Mondial, les fondamentalismes religieux, le communautarisme sectaire. Sur Eva-communion-civilisations, elle s'engage contre le choc de civilisations.

Le 20 février 2010, elle met en place un nouveau blog contre les guerres, No-War, http://no-war.over-blog.com/. À partir d'août 2010, elle entretient un blog destiné aux seniors intitulé Senor-information', http://senor-information.over-blog.com/, et le 8 mars 2012, elle crée un blog politique pour les jeunes, http://jeunes.actualite.over-blog.com/

Sous son pseudo, elle collabore à plusieurs sites de journalisme citoyen tels Agora Vox, Oulala.net, Alterinfo.net, C4N, Yahoo4.

Elle anime la Communauté Journalistes et Clubs de presse sur OverBlog5.

Le 22 avril 2010, elle lance un appel aux généraux français pour libérer la France6. Le 20 août 2010, elle écrit une lettre ouverte intitulée Lettre de la France d'En-Bas à la France d'En-Haut7. Le 24 août 2010, elle appuie Eva Joly pour, selon ses dires, réintroduire l'éthique et la justice dans le politique8. Le 26 février 2011, elle adresse une lettre aux officiers et aux soldats de l'Armée française9.

Le 17 avril 2011, elle publie un article sur deux candidats à la présidentielle dont elle approuve l'orientation commune "humaniste" : Dominique de Villepin et Nicolas Hulot10.

Fin 2010, elle est contactée par Eric Fiorile fondateur du Mouvement international de libres penseurs "La Démosophie" (http://www.demosophie.com/) pour représenter les citoyens opposés au Nouvel Ordre Mondial lors de la présidentielle de 2012 en France. Eric Fiorile sur Facebook, Démosophie Présidentielles, 14.8.2011: "Je propose comme représentant officiel du mouvement "EVA", journaliste politique qui, l'un des premiers en France, a dénoncé TOUS les partis politiques, toutes les manigances du Nouvel Ordre Mondial, et anime les plus importants blogs de France. EVA est une femme qui de par son âge comme par son parcours personnel nous offre toutes les garanties de sincérité, et qu'aucune forme de corruption ne pourra l'atteindre. De plus, par ses blogs, elle est une "leader d'opinion", habituée aux médias elle sait s'exprimer" Elle donne sa réponse ici : http://r-sistons.over-blog.com/article-eva-r-sistons-candidate-en-2012-3-nouvelles-videos-eva-r-sistons-85472169.html. Contactée en janvier 2012 par le RIC (Rassemblement pour l'Initiative Citoyenne) pour être candidate aux Législatives et promouvoir la Démocratie directe, adepte du penser global et de l'agir local, elle donne son accord et elle s'investira prochainement. http://r-sistons.over-blog.com/article-eva-r-sistons-de-demosophie-au-rassemblement-pour-l-initiative-citoyenne-97328176.html. Pour la Présidentielle 2012, elle a choisi son candidat (http://chantaldupille.over-blog.com/article-2012-presidentielle-france-chantal-dupille-choisit-fran-ois-asselineau-99789205.html) et elle appelle à la mobilisation en sa faveur : http://r-sistons.over-blog.com/article-nicolas-sarkozy-la-france-faible-fran-ois-asselineau-la-france-forte-99612499.html, et surtout ici : http://r-sistons.over-blog.com/article-dictature-en-france-black-out-a-la-presidentielle-2012-boycott-organise-101116684.html (+ résumé de son parcours politique)

Militantisme

Elle milite pour la reconnaissance du génocide des Tsiganes et dénonce les persécution dont font l'objet les gens du voyage11,12,13,.

Elle appelle à commémorer tous les génocides ensemble: Tsiganes, Juifs, Arméniens, Amérindiens, Tutsi, Karens, traite des Noirs, Palestiniens, etc.: http://r-sistons.over-blog.com/categorie-10463116.html, ou encore : http://sos-crise.over-blog.com/article-un-monument-pour-les-homosexuels-deportes-reconnaissance-de-tous-les-genocides-en-meme-temps-eva-75613910.html. Vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xlk4sq_r-sistons-video-5-un-genocide-ou-des-genocides-introduction-a-la-question_news

Elle est une ardente défenseur des animaux, surtout sur son blog sos-crise (voir à catégorie, "animaux"), notamment ici : http://sos-crise.over-blog.com/categorie-10895182.html

Cinéphile, elle attire l'attention sur un film méconnu, réalisé dans des conditions difficiles pendant la dictature franquiste, La Venganza (de Juan Antonio Bardem, Espagne, 1958) pour qu'il soit exhumé et reconnu, diffusé, notamment comme document social sur une période tragique de l'histoire espagnole. http://chantaldupille.over-blog.com/article-la-vengeance-de-bardem-a-exhumer-terre-sans-pain-o-cangaceiro-73402000.html

Portant plusieurs influences en elle (chrétienne catholique par son père et protestante par conversion, juive et orthodoxe par sa mère, musulmane par lien d'amitié, syncrétisme baha'i par goût pour l'universel), elle est engagée contre le choc de civilisations et contre le communautarisme et plus généralement contre le racisme; elle dénonce dans ses blogs, avec force, l'islamophobie qui, selon elle, a remplacé l'antisémitisme d'antan : http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive/2010/02/10/le-nouvel-antisemitisme-contre-les-arabes-et-souvent-de-leur.html, http://chantaldupille.over-blog.com/article-lettre-aux-citoyens-juifs-qui-ont-ete-persecutes-79538792.html

Dès février 2010, elle met en garde contre la candidature de Dominique Strauss-Kahn en 2012, qui selon elle serait « une catastrophe pour la France et pour la gauche » : http://r-sistons.over-blog.com/article-d-strauss-kahn-serait-une-catastrophe-pour-la-france-societe-toxique-44131622.html. Article recommandé par Michel Collon (http://www.michelcollon.info/Strauss-Kahn-Une-catastrophe-pour.html) et repris en vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xhx68u_la-verite-sur-dsk_news (voir les commentaires).

Le 24 mai 2011, elle appelle non seulement à un printemps de la France, comme en Espagne, mais à un printemps des peuples : http://r-sistons.over-blog.com/article-voici-le-printemps-des-fran-ais-appel-d-eva-r-sistons-au-printemps-des-peuples-74561771.html. En France, pour elle, il ne faut faire confiance à aucun des trois « grands » partis : http://sos-crise.over-blog.com/article-dsk-lagarde-ouattara-tragique-face-a-face-peuples-oligarchie-eva-r-sistons-74719844.html

Pour que les élus de la Nation « sortent de leur bulle », elle plaide pour un stage obligatoire dans le « Quart Monde » avant d'entrer en fonction : http://chantaldupille.over-blog.com/article-elus-de-la-nation-pour-un-stage-dans-le-quart-monde-avant-d-entrer-en-fonction-75123334.html

Une cause prioritaire pour elle, la défense de la ruralité : http://r-sistons.over-blog.com/article-alerte-veut-on-achever-nos-agriculteurs-dossier-defense-de-la-ruralite-75988295.html. Elle appelle à la mobilisation pour la défense des communes de France : http://r-sistons.over-blog.com/article-urgent-mobilisons-nous-contre-la-destruction-programmee-de-nos-communes-76633298.html. Elle propose une idée pour revitaliser les villages en voie de désertification : http://r-sistons.over-blog.com/article-la-premiere-video-d-eva-r-sistons-revitaliser-nos-villages-14-mn-85032467.html (Vidéo 14 min 90 s). Elle dénonce la barbarie de la dépopulation et elle plaide pour la simplicité de vie volontaire, le retour aux modes de vie anciens : http://chantaldupille.over-blog.com/article-l-avenir-est-il-a-la-depopulation-ou-a-la-simplicite-de-vie-barbarie-ou-sagesse-98475594.html

Elle plaide pour l'accessibilité de toutes les villes aux personnes handicapées (Auprès des Elus, ou dans reportages, blogs..) : http://sos-crise.over-blog.com/article-alerte-les-personnes-handicapees-flouees-par-l-ump-accessibilite-76913204.html, et aussi pour la reconnaissance de l'amour entre personnes handicapées "mentales", http://chantaldupille.over-blog.com/article-albert-et-giselle-un-mariage-contrarie-affectivite-sexualite-et-handicap-79590094.html.

À l'heure de la montée de l'Extrémisme anti-mondialiste, xénophobe et islamophobe, elle lance un Appel pour que le mécontentement se tourne contre le Nouvel Ordre Mondial et non contre d'artificiels boucs-émissaires : http://chantaldupille.over-blog.com/article-non-aux-aventures-extremistes-tous-unis-contre-le-nouvel-ordre-mondial-80344746.html

Elle appelle l'ensemble des peuples à rejeter le Système capitaliste financier, la mondialisation ultra-libérale : http://r-sistons.over-blog.com/article-la-dette-explose-l-ue-explose-le-systeme-capitaliste-explose-jusqu-ou-84292529.html. Et elle recommande de se préparer à l'effondrement économique : http://sos-crise.over-blog.com/article-crise-il-est-temps-d-organiser-de-preparer-votre-survie-avec-eva-r-sistons-89763287.html

Bibliographie

  • Les Enragés du XVe siècle : les étudiants au Moyen Âge (histoire – Présentation et choix de textes par Chantal Dupille, avec une préface de Pierre Lyautey), éditions du Cerf, coll. « Chrétiens de tous les temps » no 31, Paris, 1969, 224 p., [pas d'ISBN], http://www.editionsducerf.fr/html/fiche/fichelivre.asp?n_liv_cerf=5686
  • Histoire de la Cour des Miracles (histoire – Avec une préface de Didier Decoin), éd
itions Hachette, Paris, 1971, 215 p., [pas d'ISBN], (notice BNF no FRBNF36268169z). – Ouvrage colauréat du prix Broquette-Gonin de l'Académie française. Le prix Broquette-Gonin est un prix « destiné à récompenser l'auteur d'un ouvrage philosophique, politique ou littéraire jugé susceptible d'inspirer l'amour du vrai, du beau et du bien ».(http://www.prix-litteraires.net/prix/1430,prix-broquette-gonin.html) http://theses.univ-lyon2.fr/documents/getpart.php?id=lyon2.2010.thomas_j&part=280403
  • Les clochards ne peuvent plus vivre (reportage), éditions Hachette, Paris, 1973, 222 p., [pas d'ISBN], (notice BNF no FRBNF35319605b).
  • Moi, j'aime pas Giscard (pamphlet), éditions Balland, Paris, 1975, couverture de Wolinski 175 p., (ISBN 978-2-7158-0037-3), (notice BNF no FRBNF345722426).
  • Du gang à la vie (roman – Avec des photographies d'Alain Lauverjat), éditions Ma, Marseille, 2002, 185 p., (ISBN 978-2-9517679-0-4), (notice BNF no FRBNF38966104c).
  • Notes et références

    1. http://fnasat.centredoc.fr/opac/index.php?lvl=author_see&id=5361 [archive]
    2. http://chantaldupille.over-blog.com/article-photos-de-mode-vie-parmi-les-gitans-de-grenade-fragments-du-passe-77417496.html [archive]
    3. Source : page « Les candidates [archive] », sur le site Web de l'Académie française.
    4. http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-guerre-des-droites-a-commence-69024 [archive]
    5. http://www.over-blog.com/com-1032447734/Journalistes_et_clubs_presse.html [archive]
    6. Agora Vox, http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/appel-solennel-aux-generaux-73806 [archive]
    7. http://r-sistons.over-blog.com/article-lettre-ouverte-aux-elus-lettre-de-la-france-d-en-bas-a-la-france-d-en-haut-55690646.html [archive]
    8. http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/eva-joly-future-presidente-de-la-80146 [archive]?
    9. http://r-sistons.over-blog.com/article-lettre-solennelle-aux-officiers-et-aux-soldats-de-l-armee-fran-aise-eva-r-sistons-68155608.html [archive]
    10. http://r-sistons.over-blog.com/article-2012-d-de-villepin-l-humanisme-gaullien-n-hulot-l-humanisme-vert-71885395.html [archive]
    11. http://michelcollon.info/index.php?option=com_content&view=article&id=1414&catid=8:lautre-histoire&Itemid=13 [archive]
    12. http://r-sistons.over-blog.com/article-tsiganes-2-appel-aux-rescapes-de-la-shoah-pour-qu-ils-temoignent-49795471.html [archive]
    13. http://r-sistons.over-blog.com/article-special-tsiganes-une-persecution-intolerable-qui-ne-cesse-de-s-amplifier-54265252.html [archive]

    Vidéos

    Liens externes


     

     

     

    Repost 0
    Published by Chantal Dupille - dans Chantal Dupille
    commenter cet article