Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 19:53

 

 
http://lci.tf1.fr/france/societe/comment-un-jeune-delinquant-bascule-dans-le-jihadisme-7086169.html  

Mohamed Merah âgé de 22 ans/Image d'archives

  .

J'ai écrit cet article le 22 mars 2012,

peu après l'assassinat (prémédité) de Mohamed Merah

et avant les révélations et les analyses à son sujet

(personnalité, parcours).

.

 

<span style="color: #333399;" _mce_style="color: #333399;"><strong>&lt;span style="color: #333399;" _mce_style="color: #333399;"&gt;&lt;strong&gt;&amp;lt;span style="color: #333399;" _mce_style="color: #333399;"&amp;gt;&amp;lt;strong&amp;gt;&amp;amp;lt;span style="color: #333399;" _mce_style="color: #333399;"&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;strong&amp;amp;gt;&amp;amp;amp;lt;span style="color: #333399;" _mce_style="color: #333399;"&amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;lt;strong&amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;lt;span style="color: #333399;" _mce_style="color: #333399;"&amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;lt;strong&amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style="color: #333399;" _mce_style="color: #333399;"&amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;lt;strong&amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style="color: #333399;" _mce_style="color: #333399;"&amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;strong&amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style="color: #333399;" _mce_style="color: #333399;"&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;strong&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style="color: #333399;" _mce_style="color: #333399;"&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;strong&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style="color: #333399;" _mce_style="color: #333399;"&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;strong&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style="color: #333399;" _mce_style="color: #333399;"&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;strong&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style="color: #333399;" _mce_style="color: #333399;"&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;.&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/strong&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/strong&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/strong&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/strong&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/strong&amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;lt;/strong&amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;lt;/strong&amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;lt;/strong&amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;gt;&amp;amp;lt;/strong&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;/span&amp;amp;gt;&amp;lt;/strong&amp;gt;&amp;lt;/span&amp;gt;&lt;/strong&gt;&lt;/span&gt;</strong></span>

 

Mohamed Merah

et le terrorisme d'Etat

par Chantal Dupille

 

 

 

Bonjour Mohamed


 

Je sais que tu n'es plus là pour me lire; mais j'ai envie d'écrire, et même de t'écrire aussi, parce que ton beau sourire, juvénile, plein de vie, m'a touchée. J'ai aimé ce sourire, figure-toi, j'ai aimé ta passion de la vie. Hé oui , toute la France a fait de toi l'Ennemi public n°1, oui toi pauvre gosse sans repères et assoiffé de reconnaissance. Et la reconnaissance tu l'as cherchée comme tu pouvais, en cambriolant pour ensuite conduire une "belle" voiture, ou pour chevaucher une puissante moto, en roulant à toute allure, et puis en posant en tenue militaire avec un sabre - et même en tenant en haleine la France entière pendant plus d'une journée, pour le plus grand plaisir d'un candidat aux abois et peu regardant aux moyens afin de l'emporter à nouveau : Opération sous faux drapeau, du vrai terrorisme d'Etat pour forcer le destin et retourner l'opinion, l'orienter vers des enjeux de sécurité plutôt qu'économiques et sociaux ! Et en même temps la préparer, par empathie, à s'enrôler pour les guerres d'Israël et de ses alliés anglo-saxons. Au risque d'une conflagration nucléaire planétaire, cette fois !  

 

Eh oui, tu fais la Une, toi le gosse de banlieue sans vraiment un père - et donc sans repère -  et même placé en foyer (et "tout le monde t'aimait bien", dixit FR2) en quête d'identité. Je me doute bien que tu n'as rien à voir avec celui qui a commis de sang-froid, et avec un incroyable professionnalisme, et même avec une caméra, le meurtre de militaires arabes et d'enfants juifs. Non, ce n'est pas toi, le tatouage non plus - incompatible avec l'engagement du Musulman - et d'ailleurs tu ne pratiquais pas ta religion. Alors oui, tu es allé en Afghanistan et au Pakistan, mais rien de bien concluant, en définitive. Et tu n'étais surtout pas rigoriste ! Non, tu aimais aller en boîte, tu aimais faire la fête, tu étais pétillant de vie et quand elle t'a craché au visage, tu as tenté de te suicider. La prison t'aurait, dit-on, endoctriné, elle t'a surtout meurtri. Tu préférais la quitter les pieds devant plutôt que la subir.

 

http://www.armenews.com/IMG/arton78093-480x382.jpg

http://www.armenews.com/IMG/arton78093-480x382.jpg

 

 

Ce qui m'a surtout touché dans ton parcours, c'est que tu voulais t'en sortir. En France, patrie des Droits de l'Homme, les gosses des banlieues sont chassés de partout - ou endoctrinés par les amis qataris du pouvoir. En un mot, ils sont ostracisés ! Pas de travail, pas de considération, même pas de respect, rien, que du rejet.  Mais tu t'es accroché. Tu as demandé à servir ton pays, la France, tu as souhaité entrer dans l'Armée, mais elle n'a pas voulu de toi car tu avais un casier judiciaire, après avoir accompli quelques cambriolages et ensuite un séjour en prison.

 

Là, tu m'a rappelé un des plus douloureux épisodes de mon existence. Tu sais, les gars comme toi, je les accueillais chez moi, pour les aider à démarrer une nouvelle vie. J'en ai vu qui sortaient de prison, d'autres qui tentaient d'abandonner la drogue, ou qui faisaient tout pour ne pas devenir pré-délinquants. Et un jour, alors que j'étais au Polygone de Strasbourg avec mes potes gitans,  le Curé des Tsiganes, Marcel Daval, m'a demandé d'accueillir Gilles.

 

Gilles, un beau gosse comme toi, plein de vie, exubérant, sympa, rieur... Cet Alsacien aimait profiter de l'existence, un peu trop, et puis l'argent facile le tentait alors un jour, il a braqué une banque avec une arme. Plusieurs années de prison ! A la sortie, par chance, ou par désir de changer de vie, il a trouvé une place de pâtissier. Et tout alla bien pendant presque deux ans. Et un jour, la femme de son patron apprit qu'il avait fait de la prison. Il fut congédié sur le champ ! Déboussolé, il errait - et Marcel Daval croisa son chemin. Et moi aussi. Il se retrouva sur le champ à la maison, j'avais alors une pièce inoccupée mais il préféra dormir dans la grande chambre de mon plus jeune fils. Et la nuit, quand le nouveau-né se réveillait, il le prenait dans les bras et le berçait. Tout le monde était heureux !

 

Trois semaines passèrent. J'étais journaliste à FR3, mes collègues voulurent l'interviewer. Et il parlait bien, le bougre, avec les tripes ! Ce fut un succès formidable. Mais soudain, Gilles vint me voir : "Tu sais, je ne peux pas continuer à profiter de toi et à peser sur ta famille. Il faut que je parte. Je vais attendre jusqu'à la fin de la semaine voir si ma demande de stage de l'AFPA est acceptée.  Et ensuite, je partirai. J'ai ma dignité". Je l'ai respectée. Et pourtant, je m'étais attachée à Gilles, à sa joie de vivre, à son exubérance.

 

Comme promis, Gilles partit dimanche. Lundi, la lettre de l'AFPA arrivait, acceptant sa candidature. Un mois plus tard, j'appris que Gilles avait à nouveau braqué une banque, faute d'autre chose. J'ai pleuré, oui, j'ai pleuré.... On ne m'a même pas demandé de témoigner, j'aurais dit tout le bien que je pensais de lui !

 

http://www.sudouest.fr/images/2012/03/22/mohamed-merah-avant-qu-il-ne-sombre-dans-le-fondamentalisme_707797_460x306.jpg

http://www.sudouest.fr/images/2012/03/22/mohamed-merah-avant-qu-il-ne-sombre-dans-le-fondamentalisme_707797_460x306.jpg

 

 

Alors, quand j'ai entendu que l'Armée avait fermé sa porte à Mohamed, cassant involontairement sa soif de s'en sortir, et le poussant au désespoir, j'ai revécu le drame de Gilles. Un événement apparemment mineur peut avoir de lourdes conséquences. 

 

Mohamed avait été au Pakistan et en Afghanistan, il avait des armes, l'Etat français s'est emparé du dossier. Il tenait enfin celui qui pouvait détourner la colère sociale des Français vers le thème (plus porteur pour Sarkozy) de la Sécurité; Il tenait celui qui pouvait incarner toutes les peurs soigneusement entretenues par les Médias aux ordres; et il tenait l'Arabe de service. Il suffisait d'en faire un professionnel du crime, soit-disant par jalousie envers ses pairs dans l'Armée, et par haine des Juifs tueurs de Palestiniens. Traqué et enfermé dans sa tanière, le gamin sans travail, rejeté de l'Armée, assoiffé de reconnaissance, et se sachant perdu, n'avait plus rien à perdre. Il a préféré tirer sur tout ce qui bougeait plutôt que de finir ses jours en cage. Mort pathétique lui permettant enfin d'exister aux yeux des autres, sinon en servant la France du moins en la desservant !

 

Un Musulman, c'est quelqu'un qui respecte Dieu, la vie des autres, sa famille, les pauvres, et qui s'astreint à une hygiène de vie rigoureuse. Je les connais ! Mon amie préférée est Musulmane, Palestinienne - une ancienne voisine de résidence à Marseille. Je les connais, et je les apprécie. Ils ont tant à nous apporter, par leur sens de l'hospitalité, par leur simplicité, par leur patience devant les épreuves et face aux persécutions des intolérants, et surtout par leur exigence d'éthique ! Et par exemple, au coeur d'un Système occidental protestant anglo-saxon et juif talmudiste (celui qui adore le Veau d'Or) basé sur l'usure, il appelle à payer comptant ses achats, il appelle à refuser l'endettement. Sage précaution ! Le Musulman préfère la solidarité, le partage, à l'usure aliénante.  Les deux modèles sont si différents, et le musulman si éthique (notamment avec sa finance islamique inscrite dans la Charia), que les Anglo-Saxons le diabolisent. En provoquant le rejet et la haine du Musulman pour mieux l'anéantir - et s'emparer des richesses de son sous-sol.

 

Ainsi, les exclus de la mondialisation cruelle et injuste ont besoin d'un bouc-émissaire, on le leur fournit : Arabe, Musulman. François Bayrou pourtant catholique pratiquant, croyant, refuse avec sagesse les clivages et les stigmatisations. Mais les Médias traquent en permanence tout ce qui de près ou de loin évoque l'Islam, et le Gouvernement alimente le rejet du Musulman. Le moment du choc de civilisations se rapproche !


 

http://cdn-elle.ladmedia.fr/var/plain_site/storage/images/societe/news/mohamed-merah-aurait-poste-des-videos-de-ses-crimes-1970496/20906866-1-fre-FR/Mohamed-Merah-aurait-poste-des-videos-de-ses-crimes_mode_une.jpg

http://cdn-elle.ladmedia.fr/var/plain_site/storage/images/societe/news/mohamed-merah-aurait-poste-des-videos-de-ses-crimes-1970496/20906866-1-fre-FR/Mohamed-Merah-aurait-poste-des-videos-de-ses-crimes_mode_une.jpg

 

 

Je reviens à toi, Mohamed. Ainsi, les ennemis de tes frères - tout en refusant hypocritement les amalgames - jettent en pâture publique les Musulmans,  en les représentant comme les ennemis de la République et d'une partie de ses citoyens (pourtant ultra-minoritaire), juifs. Inversement, les Hébreux qui pourtant sont souvent plus menaçants que les autres lorsqu'ils professent le sionisme militant § - par leur communautarisme agressif, par leur racisme fou, par leur arrogance, par leur haine des Goys, par leur mépris du Droit, par leur désir d'en découdre et de réaliser le Grand Israël au risque d'une guerre mondiale nucléaire, etc... -  sont représentés comme des victimes sur lesquelles nous devons nous apitoyer, nous identifier, et que nous devons défendre. A l'heure où couve l'attaque scandaleuse de l'Iran et ses conséquences en termes de guerre mondiale nucléaire, la stigmatisation permanente des paisibles Musulmans (à travers leur frange extrémiste et militante) et l'idéalisation tout aussi scandaleuse des victimes juives, constitue un terrain miné qui à tout instant peut exploser en choc de civilisations juteux pour les psychopathes qui en coulisses tirent les ficelles de la tragi-comédie planétaire. (§ Pour moi, le sionisme c'est une idéologie extrémiste de domination et de mort, atrocement païenne). 

 

Alors toi, Mohamed, tu es un pion choisi pour ton profil potentiellement exploitable et, mine de rien, on t'a fait porter tous les péchés du monde. Traqué, acculé, tu as préféré tout faire sauter. Ou on t'y a conduit, afin de te tuer pour qu'il n'y ait pas de traces compromettantes, pas d'explications, pour ensuite pouvoir stigmatiser tous les Musulmans à travers toi et pousser les Français à choisir de s'enrôler sous la bannière juive - disons, sioniste - qui passe par l'attaque de l'Iran et le déclenchement de l'apocalypse finale. Et tandis que j'écris, j'écoute Envoyé Spécial sur FR2 qui représente l'Islam - certes radical - comme la menace principale, tandis que sur la V,  le compère de C dans l'Air crache sa propagande, tenez-vous bien, sur "les soldats du Califat", pas moins ! 

 

Et sur Envoyé Spécial, on désigne à la vindicte populaire les lieux de culte "haineux" de certains Musulmans, en pleine campagne électorale et en pleine crise orchestrée par les Grandes banques essentiellement juives comme Goldmann Sachs (c'est une réalité, ce n'est pas de l'anti-sémitisme), tout en rappelant encore et toujours les souffrances juives, hier la Shoah, aujourd'hui la tuerie de Toulouse, bref en taisant la menace véritable sur le monde, celle d'Israël la belliqueuse entité sioniste, comme + de 60 % des Européens (les plus clairvoyants), l'ont compris (Sondage Conseil européen il y a queleues années).

 

 

Et voilà comment en pseudo démocratie, au coeur de la campagne électorale puisqu'enfin les candidats "mineurs" peuvent s'exprimer, on institue artificiellement une propagande contre une partie des Français, ceux qui professent leur foi musulmane. Envoyé Spécial, C dans l'Air ou ailleurs, les mêmes thèmes reviennent, les Islamistes purs et durs, pourtant très minoritaires, sont déterrés et stigmatisés. Tout est inversé. Les paisibles Musulmans deviennent la menace N°1, et les Sionistes à l'instar de Peres sont dépeints comme des artisans de paix au moment où ils préparent activement la Shoa planétaire, l'holocauste nucléaire de dépopulation !

 

Toulouse: Mohamed Merah avait passé quinze jours en hôpital psychiatrique

 

 

Ainsi, le rôle est bien grand pour toi, Mohamed. Mais on te l'a fait porter. En sacrifiant délibérément ta jeune vie fougueuse pour détourner la campagne électorale au profit du Pouvoir en place au service de l'Etranger, pour détourner la colère sociale vers la peur de l'insécurité, pour détourner la soif de paix et de fraternité en choc de civilisations et en désir de guerre contre la Syrie ou contre l'Iran. C'est tout simplement machiavélique, une fois de plus, comme avec le 11/9 conçu et mis en place par le Mossad, pour ne citer que cet exemple !

 

Les quelques djihadistes d'Irak sont fustigés, et les innombrables assassins de Tel-Aviv, de Londres, de Washington ou de Paris peuvent en toute impunité et en toute discrétion accomplir les pires atrocités, meurtrir toute la planète, la piller, la racketter, la bombarder, la dévaster. C'est à vomir ! Où est la Justice ? Justement voici un air de Rap sur Envoyé Spécial, à quand l'interdiction pour les jeunes des cités d'évacuer leurs frustrations en paroles, en musique ? 

 

Alors Mohamed le gamin turbulent et exubérant de banlieue est propulsé au rang d'ennemi public n°1, tandis que les Talmudistes "sanguinaires" (je reprends à dessin le terme employé sur Envoyé Spécial au sujet des Islamistes) qui préparent l'extermination des Goys et la mise en esclavage du reliquat sont passés sous silence. Où est l'équité ?

 

La tuerie dument orchestrée par des dirigeants au abois - traînant derrière eux de multiples grosses casseroles, obéissant aux diktats criminels de l'Oligarchie tout en se sucrant sur le dos des citoyens pressurés, certains osant même participer à des cérémonies satanistes effroyables avec sacrifices humains (courants dans l'Oligarchie)... -  cette tuerie est relayée par les Médias prostitués, menteurs, criminels. 

 

Les Médias sont le pire ennemi des citoyens; En braquant le projecteur sur une frange extrémiste, ils conduisent aux amalgames scandaleux et à l'incitation à la haine raciste, plus généralement aux chocs de civilisations meurtriers pour les peuples et juteux pour leurs Maîtres d'Oeuvre .

 

Sans eux, un fait divers retombe, avec eux, il est dénaturé, amplifié, et au final, tout est modifié,  détourné, instrumentalisé,  au profit d'une minorité.


 

http://www.armenews.com/IMG/arton78093-480x382.jpg

http://www.armenews.com/IMG/arton78093-480x382.jpg

 

 

A l'instant, les Islamistes - donc les Musulmans - sont dépeints sur Envoyé Spécial  comme anti-démocratiques - avec raison, car la démocratie est une imposture au service des vampires de la planète. Qu'est-ce que la démocratie à la sauce occidentale, sinon un simple argument électoral ou de guerre, ou un masque pour dissimuler les pires besognes ? 

 

Quand je pense à toi, pauvre Mohamed, j'ai honte. Honte d'être française, dans un pays dirigé par des crapules sans scrupules au profit des intérêts étrangers, honte de vivre dans un pays où l'on choisit un jeune pour servir (au détriment de sa vie) les causes les plus sournoises et ignobles.

 

Cher Mohamed, ils t'ont utilisé toi l'injuste bouc-émissaire, mais finalement, toi qui voulais exister aux yeux des autres, n'as-tu pas conquis à ton corps défendant le triste honneur d'accéder à la reconnaissance ?  

 

Envoyé Spécial, C dans l'Air et tous les autres. A qui profite la propagande mensongère,  avec par exemple le traître de service, le sieur Sifaoui ? Une propagande qui ressert toujours les mêmes rengaines, "salauds de Musulmans, pauvres victimes juives"... ! Les dames d'Envoyé Spécial, au service du sionisme international militaire et financier, "endoctrinent, fournissant du prêt-à-penser" (je reprends à dessein les expressions employées dans l'émission au sujet des Islamistes), en piétinant la démocratie. 

 

"Emission spéciale consacré au terrorisme islamiste" (comme dit la présentatrice), "c'est fini". Rideau ! Et donc les Musulmans avec tous les Mohamed sont nos adversaires, la victimisation juive se poursuit encore et toujours.

 

Et tant pis pour la vérité, et tant pis pour la démocratie, et tant pis pour la justice, et tant pis pour la paix, et tant pis pour la planète, et tant pis pour l'avenir de l'humanité. Les Forces du Mal sont à l'oeuvre, et toi Mohamed accusé de tous les maux, te voici dans un autre monde; De Là-Haut, tu regarderas les agitations des vivants, leurs mensonges, leurs manipulations, leurs falsifications, et peut-être te diras-tu : "Ouf ! Je suis à l'abri, maintenant"....

 

Mais les Médias aux mains des néo-Sionistes nous taisent soigneusement les vraies questions. En braquant les projecteurs sur des boucs-émissaires des banlieues ou sur des Mosquées intégristes, ils préparent, sciemment, l'holocauste de l'humanité. Pour l'émergence incertaine d'un Peuple préservé, élu pour accaparer la planète comme si elle était uniquement sienne. 

 

En admettant que leurs plans monstrueux réussissent, ils n'échapperont pas à la colère divine, ensuite. Pour l'éternité !

 

Et ce sera justice, enfin...

 

C. D.

 

NB : Finalement, il y aura eu huit victimes expiatoires de l'appétit fou des dirigeants au sommet : 3 militaires arabes, 4 citoyens Juifs, et un jeune des banlieues en quête d'identité...

 

 

http://www.estrepublicain.fr/fr/images/70b4aa02-0a1c-4a84-8229-d7e6e3a60e4e/LER_15/mohamed-merah-capture-d-ecran.jpg

http://www.estrepublicain.fr/fr/images/70b4aa02-0a1c-4a84-8229-d7e6e3a60e4e/LER_15/mohamed-merah-capture-d-ecran.jpg

 

 

 

Reçu ces messages ou infos,

de toutes origines et de toutes interprétations.

Eclairages différents (ce que je préfère) ! :

 

 

 

 

 

Le Mossad, seul coupable ?

 

 

Chers compatriotes,

 
Voilà… Ils l’ont fait. Ils l’ont liquidé.

 
J’en ai presque froid dans le dos… Exactement comme je le présentais, et comme je l’ai consigné dans mon analyse (De Naplouse à Toulouse, essai sur une théorie de complot) : «Cependant, ces 2 suspects « possibles » ne résisteraient pas à une enquête policière ; il est fort probable, puisque aujourd’hui verrouillé par la force publique, que ce djiadiste, présenté dans nos médias - comme l’assassin présumé -, soit exécuté par la force publique. ». CQFD.
Il n’y aura donc pas de procès ! Donc pas de coupable puisque le suspect est mort présumé.

L’opinion publique s’en contentera et n’ira pas chercher plus loin. Ainsi, dans ces conditions hautement favorables aux intriguants, le RAID, sous les ordres du ministre de l’intérieur - lui-même, comme on le sait tous, un fidèle laquais des sémites -, joue le rôle d’un Jack Ruby ; à ceci près que le RAID et ses membres n’iront pas en prison ni ensuite y pourrir pour en ressortir les pieds devant.

La DCRI se gardait donc sous sa main un petit djiadiste, un Oswald, un bouc émissaire, disponible pour l’occasion (en moins de 24heures, les services secrets avaient sa biographie complète, ses photos, ses vidéos, son parcours militaire et militant, ses aspirations religieuses. Etc.) ; en somme une sorte d’agence d’intérim fournissant les comédiens sur demande, lorsque la situation du moment l’exige.

Faisant d’une pierre deux coups, la DCRI l’aura sacrifié pour la cause apatride du juif gouverneur de l’or mondial. Elle l’aura servi à l’opinion publique crédule et repue par les salades médiatiques, sous ses yeux médusés et conditionnés à ne voir que le premier plan de ce théâtre ; yeux parfaitement incapables de distinguer le vrai, du faux, dans cette pièce diabolique.

Aussi dans cette affaire, en parallèle, il devient particulièrement intéressant de dresser une liste de tous ceux qui soutiennent activement le mensonge médiatique et qui lui apportent de l’oxygène à son bûcher ; il suffira, par exemple, de lire le dernier communiqué des identitaires de Fabrice Robert, qui se veulent antimondialistes mais qui prennent, sans que cela ne les gênent, pour argent content les déclarations d’un Claude Guéant qu’ils savent passablement compromis, pour comprendre d’eux qu’ils sont à l’unisson et dans les rangs de l’immonde apatride.

Je n’ai donc aucun doute sur le fait que le suspect soit un véritable djiadiste, comme il doit y en avoir d’autres, en ce moment-même, sur notre territoire. Cependant, je suis intimement convaincu que ce n’est pas lui l’auteur de ces crimes ; les islamistes n’avaient – objectivement – aucun intérêt à retirer de cette affaire, bien au contraire (voir les incohérences et les détails troublants mentionnés dans ma première analyse).

Dans ce cas, une fois encore… Qui cela peut-il être dans cette liste extrêmement courte de suspects plausibles ?

Le seul candidat possible, puisque toujours en coulisses et jamais éclairé par la lumière médiatique malgré une activité extrêmement tenace, variée et expatriée, certainement le même que pour la tuerie d’Oslo, dont la perfidie n’a d’égale que sa détermination, auquel profite ce crime odieux et scandaleux, ainsi qu’à sa communauté devenue, du coup, plus qu’intouchable, n’est autre que le mossad, appuyé – bien entendu - par notre force publique et notre gouvernement.

Si l’on soumet cette théorie aux implacables contraintes de la cohérence et de l’objectivité, en se débarrassant évidemment des arguments sentimentaux qui choquent mais qui sont nuls et non avenus, alors elle n’échoue pas car elle passe toutes leurs épreuves, haut la main. Elle est, à tous leurs niveaux, dans tout et par tout ce qu’ils nous ont servi ces dernières heures, et au regard de notre situation politique, implacablement recevable, parfaitement admissible.

Elle profite, au maximum de ses effets, aux juifs destructeurs de peuples. Elle pérennise et solidifie la chape de plomb installée depuis si longtemps sur l’antisémitisme. Elle redore en grande pompe le blason de la loi Fabius-Gayssot. Elle sanctifie la shoah et ses dogmes. Elle convaincra, lors de cette élection présidentielle laborieuse et qui démarre avec une sacrée gueule de bois, l’opinion publique décérébrée que l’Islam, l’extrême-droite, mais aussi le catholicisme traditionnel – anti-maçonnique-, sont les ennemis irréductibles de la république et de ses synagogues (ce qui n’est pas faux par ailleurs…). Elle assoit plus confortablement encore le projet de destruction de l’Europe et de ses peuples par le sémite buveur du sang Aryen.

Nous avons eu, ces dernières heures, le principe appliqué et odieux d’une mini-shoah (puisque les auteurs présumés ne sont pas coupables). Ce parasitisme intellectuel est quasi mortel, ne nous laissant que peu de moments pour nous en remettre. Il est donc impératif de battre le fer chaud de la vérité avant qu’il ne devienne, une fois encore, et pour un long moment, un mensonge froid incontesté puisque incontestable par le droit ; imaginez remettre en cause la tuerie de Toulouse dans les années à venir ?!?

Ne laissons pas ce fardeau insupportable à nos futures générations. En conclusion, seul l’affectif – ô combien exploité pour l’occasion par une propagande savamment orchestrée - peut discréditer cette théorie. Rien d’autre.


Emmanuel LECOMTE


P.-S. : Dans le mossad nous comptons évidemment

des juifs, des francs-maçons,

des compagnons de route du sionisme, des mercenaires…

 

 

 

download?mid=1%5f24264055%5fAOKxktkAANaU
 
download?mid=1%5f24264055%5fAOKxktkAANaU
 
Ci-dessus, vous avez les deux profils du visage de Mohamed Merah. Où est donc le fameux tatouage du tueur ? Tatouage dont on nous a tant parlé à la télé, il y a seulement quelques jours ?

  
ON NOUS MENT !
 
Le meurtre de Mohamed Merah à Toulouse expliqué par Jean-Michel Vernochet :
 
 
Ont-ils assassiné Mohamed Merah pour l’empêcher de parler ?
 
 
Et si Mohamed Merah n’avait jamais échappé au contrôle de l’État ? !
  
 
« Il a été tué "d’une balle dans la tête" par le Raid dans le cadre de la "légitime défense", indique le procureur. » Trouvez-vous cela crédible ?
  
 
Al-Qaïda est une branche secrète de la CIA :
 
 
Libye - Sarkozy et l’OTAN ont livré Tripoli à al-Qaïda :
 
.

Toulouse: La Chine dénonce une manipulation  

21/03/2012

Toulouse: La Chine dénonce une manipulation


Le ministre chinois des Affaires étrangères, Yang Jiechi,
a annoncé mercredi dans un communiqué
que l’attaque envers le présumé tueur
est une manipulation politique
visant à renforcer la victimisation d’Israël.

Il ajoute à son communiqué son étonnement au fait
qu’Israël était au courant depuis mardi de l’heure de l’assaut
et que, dès lundi, les synagogues ont été mises
sous haute surveillance aux états unis…
Tout cela pour faire générer un drame mondial.


(Source Xinhua)
.
Voir la vidéo y faisant allusion :

Toulouse - 23 mars 2012 - Ils ont fait taire Mohamed Merah ! (vidéo 10’19)

 

.

Le mystérieux déplacement de Mohamed Merah en Israël

 

Info ou intox???

 

Alors qu'Israël a interdit l'accès à son territoire à plusieurs militants des droits de l'homme, dont le seul tort est de  défendre la cause palestinienne, Mohamed Merah qui était fiché notamment en France,  a pu se rendre en Israël, selon une information divulguée dans un article du Monde: "En revanche, un officier supérieur américain, en poste à Kandahar, a assuré au Monde, mercredi, que sur le passeport de l'intéressé figurait un certain nombre de tampons révélant ses derniers déplacements. Le plus ancien mentionnait sa présence en Israël, puis en Syrie, en Irak et en Jordanie. Avant d'être arrêté, il se serait rendu au consulat d'Inde à Kandahar en vue d'obtenir un visa pour se rendre dans ce pays."


Une question se pose: que faisait Mohamed Merah en Israël?


http://oumma.com/11941/le-mysterieux-deplacement-de-mohamed-merah-en-israel?utm_source=Oumma+Media&utm_campaign=af185517e2-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email

 

 

C'est officiel, Mohamed Merah est passé par Israël,

y-a-t-il séjourné ?

On fait allusion sur C dans l'Air (Directeur du Figaro)

à ce voyage (autorisé par Israël...) - Note d'eva

 

.

.

80a211d994d5796319755c69c26da34d?s=50&d=

Mohammed Merah un tueur sous mind control?

by Le citoyen engagé

Ce qui frappe le plus dans cette tuerie de Toulouse c'est qu'elle n'est pas unique. Dernièrement nous avons eu Breivik en Norvège, le tueur à la batte de base balla dans la mosquée, des tueurs en Belgique, en Allemagne et aux USA bien sûr où l'on ne compte plus le nombre de tueurs qui dégainent [...]

Lire la suite

..

La ‘com’ honteuse faite sur le drame de Toulouse – Sommes-nous dans le scénario anticipé par LIESI ?

toulouse0.jpg?w=645D’abord,

voici ce qu’écrivait dès lundi matin Gilles-Willam Goldnadel sur le site Atlantico.

Ensuite, il n’est pas anodin que dès lundi en fin d’après-midi, alors que les médias mainstream occidentaux ne traitaient plus que cette information, et que les médias mainstream arabes traitaient eux massivement des funérailles de Chenouba III, patriarche des Coptes (très suivies par les musulmans), des accrochages violents aient commencés à Damas même…

Que et que et que… Effectivement pour qui sait lire, les événements forment une cohérence d’ensemble évidente, même si la réalité ne ressemble pas toujours aux plans dessinés préalablement dans bien des détails.

liesilogolettre3.jpg?w=645La silhouette est, elle,

bien distinguée et reconnaissable pour l’observateur qui réagit avec son (bon) sens et non avec ses sens (et les émotions qu’ils nous renvoient). S’agissant des événements actuels (Toulouse et autres), nous ne les analyserons pas sur le blog.

Cela se fera dans le cadre du prochain numéro de LIESI (251), qui est une lettre confidentielle.

CONDITIONNEMENT ?

manipulation0.jpg?w=645Nous vivons dans un pays où la censure et l’empire exercé par les médias mainstream sur l’opinion publique sont un avant-goût du totalitarisme que les néo-con au pouvoir, quelle que soit d’ailleurs leur couleur politique, mettent inexorablement en place et dont la domination ne fera que s’appesantir. Il est tout simplement évident que la gestion ou la « communication » par le pouvoir des événements du moment, font partie de ce que les oligarques du complexe militaro-industriel préparent au Proche-Orient et surtout contre l’Iran. Le caractère servile de la classe politique française illustre avec une évidence saisissante et pitoyable, combien ces personnages ne sont que les agents de communication de la puissance anonyme et vagabonde. Nous sommes descendus tellement bas… exploiter de la sorte le meurtre de l’innocent pour de bas intérêts électoraux et géopolitiques.

avatar28.jpg?w=645Nous ne sommes pas surpris par cette propagande monstrueuse et indécente. On nous avait prévenus de sources politiques, bancaires et même militaires depuis le printemps 2011. Pour l’heure, voici quelques extraits d’un ancien numéro de LIESI… une manière de faire parler les autres… ceux qui prêchent par hasard.

HASARD ?

Extrait du numéro 245 de LIESI du 31 DECEMBRE 2011

Jacques Attali, qui n’est pas catholique et  très lié à la Haute finance, a dit le 21 octobre 2011, que la situation qui prévaudrait avant les élections présidentielles de mai 2012 bouleverserait tout. Il a prédit une explosion : « Tout va sauter ».

rav-dynovisz.jpg?w=645Pour le Rav Dynovisz, les événements qui surviendront au mois d’Adar de l’année juive 5772, c’est-à-dire pendant la période allant du 24 février au 23 mars 2012, influeront très certainement sur le destin de l’Occident et de l’Islam. Faut-il y voir enfin cette attaque contre l’Iran, cet événement tant prophétisé qui nous mettra de plein pied dans ce troisième conflit mondial qu’annonçait W.G. Carr, en 1954, après avoir découvert l’existence de la lettre d’Albert Pike ? Nous l’ignorons, mais nous savons que cet événement géopolitique majeur doit être accompagné d’un effondrement du système financier de l’Occident.

Assurément, ces conditions changeraient complètement les enjeux des prochaines élections présidentielles. Et que dire si la note de la dette de la France venait à être dégradée dans un tel contexte ?

Autre prévision juive suspecte : celle du HaRav Nir Ben Artzi du 1er avril 2011 ! Il annonçait : « Au cours de cette nouvelle année, l’économie va s’effondrer ». Il conseillait aux juifs de quitter les Etats-Unis et de réaliser l’Alya en Eretz Israel : « Tous, partez en Israël. Vendez, ainsi vous échapperez aux pertes attendues ». Dans une interview publiée par le journal B’Sha’ah Tovah, il affirmait que les juifs vivant aux Etats-Unis ne pourraient plus vendre leur maison à cause de la ruine qui va survenir aux Etats-Unis. Dans le même temps, il garantit la destruction de nombreux pays, comme les pays arabes, voisins d’Israël : la Syrie, la Jordanie, l’Arabie saoudite et d’autres, ainsi que des pays lointains.

Question : pourquoi les Attali et DSK, qui (curieusement) portent la barbe (un signe de deuil chez les juifs), nous annoncent-ils, tous, une catastrophe pour le printemps 2012 ? Ont-ils la même boule de cristal ou bénéficient-ils d’informations en provenance de familles du cartel bancaire ?

 

 

Voir aussi :

 

 

.
Toulouse est un village : Chez Luisa, on connaissait Mohamed Merah
et ses victimes juives
La république a perdu en route beaucoup de ses enfants

 

 

.

 

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Nouvel Ordre Mondial
commenter cet article
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 06:15

N-O-M-Bilderberg-monde-captif.jpg

 

A mes Lecteurs et à mes Lectrices :

 

"Dans les temps de tromperie universelle,

dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Georges Orwell

 

 

 

Bonjour 

 

Compte tenu de mon audience (vers 3.500.000 visiteurs individuels sur mes blogs, de toutes origines, de tous engagements - sauf libéraux -, de tous pays) et que je suis devenue à cause de mes positions non-alignées, dissidentes, originales voire prophétiques, et pour reprendre l'expression d'Eric Fiorile §, un "leader d'opinion", faisant bouger les lignes, ou anticipant les événements, je vais donc dès que j'aurai plus de temps, publier sur mon site officiel, celui-ci, les principaux textes parus sur mes différents blogs, dénonçant le libéralisme financier et ses banksters, la mise sous tutelle de la France, la désinformation, le communautarisme sectaire et intransigeant, la casse de notre pays, les guerres meurtrières de l'Empire, l'Europe totalitaire au service du Cartel bancaire, le danger du Nouvel Ordre Mondial, ou encore les plaies de notre temps comme la City, l'Amérique hégémonique, la mafia des Néo-conservateurs protestants et du Vatican ou des Talmudistes, les injustices, les blessures infligées à la nature ou aux animaux, les programmes de dépopulation, les crises ou les pandémies provoquées, etc.... et plaidant pour une société juste, libre, de paix, oeuvrant pour le bien commun et servie par des Médias honnêtes.

 

Pour l'instant, j'ai beaucoup de retard à rattraper dans mes courriels, dans la publication d'articles promis depuis plus d'un an comme "Le vrai Kadhafi" ou encore "Retour à la terre, ou mourir - Les Mégapoles monstrueuses du Nouvel Ordre Mondial", etc.


 

  

 

Merci de votre patience, je pense faire cela à partir de la rentrée, si d'ici là le monde n'est pas dévasté par une guerre mondiale voulue tant par les sionistes fanatiques, brûlant de rayer l'Iran de la carte et de dominer le Proche-Orient,  que par un Capitalisme anglo-saxon devenu fou et aux abois. Il est possible que de temps à autre je publie, en attendant, quelques-uns de mes textes les plus significatifs, comme l'Appel à devenir tous journalistes auprès de notre entourage ou de nos collègues, pour compenser la désinformation véhiculée par nos médias colonisés.

 

 

 

 

Je vous quitte avec cette phrase d'Alfred Sauvy : "Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés, ils deviennent des sujets". Jusqu'au bout, j'informerai, je débusquerai la vérité même si elle déplaît. Pour que le pire soit évité. Il n'y a pas de fatalité !

 

Et donc jusqu'au bout, j'espèrerai contre toute espérance. C'est déjà une forme de résistance à l'intolérable en gestation ! § 2  

 

Cordialement, Chantal Dupille

 

§ Eric Fiorile est le fondateur du Mouvement International Démosophie

 

§2 Nos amis Grecs sont les premiers à vivre l'intolérable programmé par le Cartel bancaire. Parce que les Elus se couchent devant lui, scandaleusement !


 

 monde-avenir.png

 

.

"La meilleure arme d'un résistant n'est pas la mitraillette

mais l'information"

Lucie Aubrac

 

.

 

.

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Chantal Dupille
commenter cet article
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 01:15
Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Chantal Dupille
commenter cet article
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 20:29

 

asselineau candidat

http://www.u-p-r.fr/

 

 

 

 

De l'ancien Wikipedia au nouveau,

via mon soutien au Président de l'UPR

François Asselineau.

Suivi des liens de mes blogs et de mes vidéos.

 

 

Voici la version de Wikipedia qui a été modifiée le 15.3.2012, suite à mon intervention en faveur de M. François Asselineau sur ce support, afin que le dirigeant du Parti (l'UPR) qui monte §  puisse bénéficier d'une fiche sur Wikipedia (il en dispose d'une en Anglais, paradoxalement). En son temps, JF Kennedy a fait les frais de son engagement pour la Vérité, comme M. Asselineau. Il en est même mort !

 

Au sujet de M. Asselineau, je dois dire qu'il est victime dans un pays qu'on ose prétendre encore démocratique, d'un black-out digne de la période du Mac-Carthysme ! Le Pouvoir fait pression pour qu'aucun grand média ne parle de lui, et lorsque le CSA reconnaît qu'il est le seul à n'avoir aucune couverture  médiatique, un média comme RMC l'invite enfin - mais annule au dernier moment, 3 jours avant la clôture des signatures ! Et gare aux Maires ayant apporté leur soutien, ils doivent se désister ou craindre le pire ! Alors que le parti de M. Asselineau connaît un engouement croissant, alors que partout où il passe, il fait un tabac - comme au salon de l'Agriculture, son intervention a été la plus appréciée -, on le prive de parole, de médias, de la place à laquelle il a droit ! Car il dérange ! Il est le plus sincère, le seul qui connaisse parfaitement tous les dossiers et qui dise la vérité sans détours, le seul, aussi, qui ose, sur des bases juridiques saines, proposer la sortie de l'euro qui tue emplois et pouvoir d'achat, la sortie de l'UE au service des intérêts US, du Cartel bancaire, du Nouvel Ordre Mondial d'essence anglo-saxonne, et plus encore, la sortie de l'OTAN pour ne pas avoir à subir les guerres américaines économiques, prédatrices, meurtrières, néo-coloniales, et bientôt la guerre mondiale qui sera dévastatrice sur notre sol (centrales nucléaires). Tout en demandant la souveraineté monétaire, et le respect des mesures sociales du CNR.

 

Il ne faut surtout pas que F. Asselineau, fort de sa position d'expert financier et économique, dise la vérité aux Français, il ne faut pas qu'il propose de sortir de l'UE au service des Grandes banques, et de l'OTAN au service des guerres impériales. L'Oligarchie veille, elle veut poursuivre en toute impunité, discrètement et donc sans réaction populaire, le sanglant racket des peuples !  

 

Concrètement, on est en train, volontairement, de tenter de tuer politiquement F. Asselineau pour le neutraliser. Et après, le serpent se mordant la queue, on va reprocher à l'UPR de ne pas être assez connu, pas assez médiatisé ! Et on se prévaudra de cette situation scandaleuse pour lui refuser la fiche Wikipedia qu'il doit nécessairement avoir (déjà, on entend dire que s'il n'obtient pas les 500 signatures, il ne peut y prétendre. Mais comment les aurait-il alors que le Pouvoir impose le black-out total des Médias, et qu'il menace ceux qui veulent les lui accorder ?). Et ensuite, on dira qu'il n'est rien car il n'a pas sa fiche Wikipedia, etc. Les Anglo-Saxons ne s'y sont pas trompés : Ils suivent attentivement son parcours sur Wikipedia en Anglais.  

 

Il y a donc là une situation absolument scandaleuse, honteuse pour la Patrie des Droits de l'Homme ! Et une situation totalement occultée par les Médias aux ordres ! Il s'agit là d'un fait majeur, dramatique pour notre pays, révélateur de ce qu'il est en train de devenir : Totalitaire - pour servir le Cartel bancaire en sacrifiant les intérêts des peuples ! .

 

 

§ plébiscité par les internautes seulement, puisque victime d'un black-out organisé dans les Médias, sur ordre du Pouvoir redoutant par-dessus tout la vérité et la défense de la France et des Français plutôt que des intérêts du Cartel bancaire (on en voit par ex les conséquences en Europe, notamment en Grèce, pour commencer) et de ses guerres meurtrières impérialistes, néo-coloniales comme en Yougoslavie, en Irak, en Afghanistan, en Côte d'Ivoire, en Libye, en Syrie, au Soudan, au Mali etc, avec le concours actif, coûteux, anti-démocratique (décidé seulement par Nicolas Sarkozy en l'absence de toute concertation) de la France, et en attendant la guerre mondiale de l'Occident contre la Russie, la Chine et tous les Etats non-alignés comme le Vénézuela ou la Biélorussie, guerre mondiale qui commencera par l'attaque de l'Iran, et qui se déroulera aussi en Europe (vassale des Etats-Unis, liée par les clauses de l'OTAN, comme l'analyse très bien M. François Asselineau, annonçant aussi, dans la vérité, que "l'Europe, c'est la guerre" bientôt - liens sur son site, http://www.u-p-r.fr/ - et j'ajoute, quel danger, avec les centrales nucléaires sur notre territoire !).

 

 

Remarquer, sur la nouvelle version, le nom Chantal Dupille en gras, devant le titre de mes livres: Moi ça me gêne, je préférais l'anciene version mettant en valeur le titre des livres, pas mon nom !

 

Chantal Dupille

 

Description de cette image, également commentée ci-après

Chantal Dupille à 38 ans

 

 

Sur Wikipedia, ancienne  version :


Sommaire

Biographie

Jeunesse et formation

Chantal Dupille naît le 10 janvier 1944 de Raymond Dupille et Raïssa Chaletzski, une Ukrainienne d'origine russe et mongole.

Elle fait des études au cours Hattemer, puis au lycée Lafontaine et au lycée Molière, à Paris.

À 20 ans, Chantal Dupille pose pour des photos de mode et collabore bénévolement à Études tsiganes (articles, documents photographiques et conférences) après avoir vécu un mois avec les Gitans de Grenade1. Elle fait des piges pour le magazine Noir et Blanc2. Aidée par le consulat de France de La Nouvelle-Orléans, elle réalise un premier document en 16 mm, Napoléon à la Nouvelle-Orléans.

Désirant faire carrière dans le dessin de mode ou, comme danseuse, à l'opéra, Chantal Dupille subit des pressions familiales afin de « faire des études ». Elle fait son cursus à La Sorbonne, où elle devient licenciée ès Lettres modernes, puis diplômée de l'École supérieure de journalisme de Paris.

Elle fait un mémoire sur la Cour des Miracles dans la littérature française sous la direction de M. Castex. Inachevé, le mémoire est transformé en ouvrage publié chez Hachette Littérature et intitulé Histoire de la Cour des Miracles.

Journalisme

Chantal Dupille devient journaliste à 20 ans, en 1964 (piges pour l'hebdomadaire Noir et Blanc), tout en poursuivant ses études. Dès 1968, elle travaille pour divers organes de presse (Détective, revue médicale...), notamment, à partir de 1979, une dizaine d'années comme pigiste régulière pour les Dernières Nouvelles d'Alsace, où elle est chargée, en plus des pages pratiques et sous la direction de Cécile Daval, d'alimenter la « page jeunes », notamment pour la rubrique "Passions de jeunes", qu'elle créée. De 1979 à 1984, elle fait également carrière simultanément à Radio-France, où elle est présentatrice du Journal, animatrice (Libre à vous) et chroniqueuse, et à FR3, où elle collabore au Journal du soir et qui diffuse plusieurs de ses documentaires tels Les Compagnons du Tour de France (26 min, juin 1983), Les Motards en colère (Moto-club d'Ostwald, en Alsace) et Mulhouse, ville en pentes douces (en faveur de l'accessibilité des villes aux personnes handicapées). En 1984, elle refuse la titularisation pour se consacrer à sa vie de famille (3e enfant). Parallèlement à son métier de journaliste, elle écrit plusieurs ouvrages.

Implication politique 

À partir de 1973, Chantal Dupille devient trésorière de la section des écrivains du PS, à Paris, ainsi que secrétaire de section (CERES, aile gauche du PS). Elle met en place la section d'Hardricourt, dans les Yvelines, en juin 1977, et elle prend en charge la rédaction du Bulletin local du PS. À la même époque, elle anime la commission "3e âge" de la fédération du PS des Yvelines. En mars 1977, elle est tête de liste (PS) d'Union de la gauche, à Hardricourt. Aux Législatives, lors du choix des candidats par la Fédération, elle se présente en tandem avec Jean-Pierre Cœuillet, maire de Verneuil (CERES, minoritaire), contre Michel Rocard, qui est élu. En plein débat, au PS, sur les centrales nucléaires, elle prend position contre, et elle est invitée par la Fédération des Yvelines à faire une conférence : « Soyons actifs pour éviter d'être radio-actifs ». En 1979, au moment où le PS cherche des femmes pour le représenter au Parlement, elle quitte les Yvelines et le Parti socialiste pour l'Alsace, où elle ne milite plus car elle juge incompatibles les carrières politique et de journaliste pour une chaîne publique.


Primaires Socialistes 2011 : Elle prend parti pour Arnaud Montebourg et sa démondialisation : http://chantaldupille.over-blog.com/article-un-p-s-qui-n-a-plus-de-socialiste-que-le-nom-et-un-joker-montebourg-86184779.html

Le 19 février 1976, elle est candidate à l'Académie française3, postulant à la succession de Robert Aron au 32e fauteuil, sans parvenir à être élue, le siège vacant étant remporté par Maurice Rheims. L'objectif de cette candidature était de dénoncer l'absence de femmes dans cette institution.

Retrait puis retour à la vie publique

En 1984, elle met en veilleuse sa carrière littéraire, politique, et journalistique pour des raisons familiales (Chantal Dupille est mère de trois enfants, deux garçons et une fille).

En 1977, elle met en place, entre autres et simultanément, une association de parents d'élèves Cornec à Hardricourt (Yvelines), une mini-school d'Anglais pour les petits, une association de défense de l'environnement, avec M. J. Cl. Jousset, puis en 1996 un centre chrétien d'entraide à Marseille, au Panier, et en 2007, un collectif de défense des consommateurs à Perpignan. Pendant deux ans, elle s'occupe bénévolement, deux après-midi par semaine, des sans-domicile à la Boutique Solidarité Fondation Abbé Pierre de Marseille. Elle a aussi animé des soirées débats dans les Pyrénées Orientales, sur des sujets divers (information, mondialisation..).


En 2002, elle envisage de mettre en place Massillia éditions (Ma.), une maison d'édition d'ouvrages engagés à Marseille. Elle projette le lancement de l'entreprise avec la publication de trois titres qu'elle a écrits, mais renonce face à l'étendue de la charge après avoir publié à compte d'auteur un premier titre, "Du gang à la vie", roman sur les gangs du Bronx (parmi lesquels elle a vécu pendant deux mois), ouvrage non commercialisé.


À partir de juillet 2007, Chantal Dupille administre, essentiellement sous le pseudonyme eva R-sistons, différents blogs principalement hébergés par OverBlog. Les principaux sont R-sistons à l'intolérable (http://r-sistons.over-blog.com/) et SOS-Crise (http://sos-crise.over-blog.com) contre le libéralisme militaro-financier, la désinformation, le Nouvel Ordre Mondial, les fondamentalismes religieux, le communautarisme sectaire. Sur Eva-communion-civilisations, elle s'engage contre le choc de civilisations.


Le 20 février 2010, elle met en place un nouveau blog contre les guerres, No-War, http://no-war.over-blog.com/. À partir d'août 2010, elle entretient un blog destiné aux seniors intitulé Senor-information', http://senor-information.over-blog.com/, et le 8 mars 2012, elle crée un blog politique pour les jeunes, http://jeunes.actualite.over-blog.com/


Sous son pseudo, elle collabore à plusieurs sites de journalisme citoyen tels Agora Vox, Oulala.net, Alterinfo.net, C4N, Yahoo4.


Elle anime la Communauté Journalistes et Clubs de presse sur OverBlog5.


Le 22 avril 2010, elle lance un appel aux généraux français pour libérer la France6. Le 20 août 2010, elle écrit une lettre ouverte intitulée Lettre de la France d'En-Bas à la France d'En-Haut7. Le 24 août 2010, elle appuie Eva Joly pour, selon ses dires, réintroduire l'éthique et la justice dans le politique8. Le 26 février 2011, elle adresse une lettre aux officiers et aux soldats de l'Armée française9.


Le 17 avril 2011, elle publie un article sur deux candidats à la présidentielle dont elle approuve l'orientation commune "humaniste" : Dominique de Villepin et Nicolas Hulot10.


Fin 2010, elle est contactée par Eric Fiorile fondateur du Mouvement international de libres penseurs "La Démosophie" (http://www.demosophie.com/) pour représenter les citoyens opposés au Nouvel Ordre Mondial lors de la présidentielle de 2012 en France. Eric Fiorile sur Facebook, Démosophie Présidentielles, 14.8.2011: "Je propose comme représentant officiel du mouvement "EVA", journaliste politique qui, l'un des premiers en France, a dénoncé TOUS les partis politiques, toutes les manigances du Nouvel Ordre Mondial, et anime les plus importants blogs de France. EVA est une femme qui de par son âge comme par son parcours personnel nous offre toutes les garanties de sincérité, et qu'aucune forme de corruption ne pourra l'atteindre. De plus, par ses blogs, elle est une "leader d'opinion", habituée aux médias elle sait s'exprimer" Elle donne sa réponse ici : http://r-sistons.over-blog.com/article-eva-r-sistons-candidate-en-2012-3-nouvelles-videos-eva-r-sistons-85472169.html.

 

Contactée en janvier 2012 par le RIC (Rassemblement pour l'Initiative Citoyenne) pour être candidate aux Législatives et promouvoir la Démocratie directe, adepte du penser global et de l'agir local, elle donne son accord et elle s'investira prochainement. http://r-sistons.over-blog.com/article-eva-r-sistons-de-demosophie-au-rassemblement-pour-l-initiative-citoyenne-97328176.html.

 

Pour la Présidentielle 2012, elle a choisi son candidat (http://chantaldupille.over-blog.com/article-2012-presidentielle-france-chantal-dupille-choisit-fran-ois-asselineau-99789205.html) et elle appelle à la mobilisation en sa faveur : http://r-sistons.over-blog.com/article-nicolas-sarkozy-la-france-faible-fran-ois-asselineau-la-france-forte-99612499.html, et surtout ici : http://r-sistons.over-blog.com/article-dictature-en-france-black-out-a-la-presidentielle-2012-boycott-organise-101116684.html (+ résumé de son parcours politique)

Militantisme

Elle milite pour la reconnaissance du génocide des Tsiganes et dénonce les persécution dont font l'objet les gens du voyage11,12,13,.


Elle appelle à commémorer tous les génocides ensemble: Tsiganes, Juifs, Arméniens, Amérindiens, Tutsi, Karens, traite des Noirs, Palestiniens, etc.: http://r-sistons.over-blog.com/categorie-10463116.html, ou encore : http://sos-crise.over-blog.com/article-un-monument-pour-les-homosexuels-deportes-reconnaissance-de-tous-les-genocides-en-meme-temps-eva-75613910.html. Vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xlk4sq_r-sistons-video-5-un-genocide-ou-des-genocides-introduction-a-la-question_news


Elle est une ardente défenseur des animaux, surtout sur son blog sos-crise (voir à catégorie, "animaux"), notamment ici : http://sos-crise.over-blog.com/categorie-10895182.html


Cinéphile, elle attire l'attention sur un film méconnu, réalisé dans des conditions difficiles pendant la dictature franquiste, La Venganza (de Juan Antonio Bardem, Espagne, 1958) pour qu'il soit exhumé et reconnu, diffusé, notamment comme document social sur une période tragique de l'histoire espagnole. http://chantaldupille.over-blog.com/article-la-vengeance-de-bardem-a-exhumer-terre-sans-pain-o-cangaceiro-73402000.html


Portant plusieurs influences en elle (chrétienne catholique par son père et protestante par conversion, juive et orthodoxe par sa mère, musulmane par lien d'amitié, syncrétisme baha'i par goût pour l'universel), elle est engagée contre le choc de civilisations et contre le communautarisme et plus généralement contre le racisme; elle dénonce dans ses blogs, avec force, l'islamophobie qui, selon elle, a remplacé l'antisémitisme d'antan : http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive/2010/02/10/le-nouvel-antisemitisme-contre-les-arabes-et-souvent-de-leur.html, http://chantaldupille.over-blog.com/article-lettre-aux-citoyens-juifs-qui-ont-ete-persecutes-79538792.html


Dès février 2010, elle met en garde contre la candidature de Dominique Strauss-Kahn en 2012, qui selon elle serait « une catastrophe pour la France et pour la gauche » : http://r-sistons.over-blog.com/article-d-strauss-kahn-serait-une-catastrophe-pour-la-france-societe-toxique-44131622.html. Article recommandé par Michel Collon (http://www.michelcollon.info/Strauss-Kahn-Une-catastrophe-pour.html) et repris en vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xhx68u_la-verite-sur-dsk_news (voir les commentaires).


Le 24 mai 2011, elle appelle non seulement à un printemps de la France, comme en Espagne, mais à un printemps des peuples : http://r-sistons.over-blog.com/article-voici-le-printemps-des-fran-ais-appel-d-eva-r-sistons-au-printemps-des-peuples-74561771.html. En France, pour elle, il ne faut faire confiance à aucun des trois « grands » partis : http://sos-crise.over-blog.com/article-dsk-lagarde-ouattara-tragique-face-a-face-peuples-oligarchie-eva-r-sistons-74719844.html


Pour que les élus de la Nation « sortent de leur bulle », elle plaide pour un stage obligatoire dans le « Quart Monde » avant d'entrer en fonction : http://chantaldupille.over-blog.com/article-elus-de-la-nation-pour-un-stage-dans-le-quart-monde-avant-d-entrer-en-fonction-75123334.html


Une cause prioritaire pour elle, la défense de la ruralité : http://r-sistons.over-blog.com/article-alerte-veut-on-achever-nos-agriculteurs-dossier-defense-de-la-ruralite-75988295.html. Elle appelle à la mobilisation pour la défense des communes de France : http://r-sistons.over-blog.com/article-urgent-mobilisons-nous-contre-la-destruction-programmee-de-nos-communes-76633298.html. Elle propose une idée pour revitaliser les villages en voie de désertification : http://r-sistons.over-blog.com/article-la-premiere-video-d-eva-r-sistons-revitaliser-nos-villages-14-mn-85032467.html (Vidéo 14 min 90 s). Elle dénonce la barbarie de la dépopulation et elle plaide pour la simplicité de vie volontaire, le retour aux modes de vie anciens : http://chantaldupille.over-blog.com/article-l-avenir-est-il-a-la-depopulation-ou-a-la-simplicite-de-vie-barbarie-ou-sagesse-98475594.html


Elle plaide pour l'accessibilité de toutes les villes aux personnes handicapées (Auprès des Elus, ou dans reportages, blogs..) : http://sos-crise.over-blog.com/article-alerte-les-personnes-handicapees-flouees-par-l-ump-accessibilite-76913204.html, et aussi pour la reconnaissance de l'amour entre personnes handicapées "mentales", http://chantaldupille.over-blog.com/article-albert-et-giselle-un-mariage-contrarie-affectivite-sexualite-et-handicap-79590094.html.


À l'heure de la montée de l'Extrémisme anti-mondialiste, xénophobe et islamophobe, elle lance un Appel pour que le mécontentement se tourne contre le Nouvel Ordre Mondial et non contre d'artificiels boucs-émissaires : http://chantaldupille.over-blog.com/article-non-aux-aventures-extremistes-tous-unis-contre-le-nouvel-ordre-mondial-80344746.html


Elle appelle l'ensemble des peuples à rejeter le Système capitaliste financier, la mondialisation ultra-libérale : http://r-sistons.over-blog.com/article-la-dette-explose-l-ue-explose-le-systeme-capitaliste-explose-jusqu-ou-84292529.html. Et elle recommande de se préparer à l'effondrement économique : http://sos-crise.over-blog.com/article-crise-il-est-temps-d-organiser-de-preparer-votre-survie-avec-eva-r-sistons-89763287.html

Bibliographie

Notes et références

  1. http://fnasat.centredoc.fr/opac/index.php?lvl=author_see&id=5361 [archive]
  2. http://chantaldupille.over-blog.com/article-photos-de-mode-vie-parmi-les-gitans-de-grenade-fragments-du-passe-77417496.html [archive]
  3. Source : page « Les candidates [archive] », sur le site Web de l'Académie française.
  4. http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-guerre-des-droites-a-commence-69024 [archive]
  5. http://www.over-blog.com/com-1032447734/Journalistes_et_clubs_presse.html [archive]
  6. Agora Vox, http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/appel-solennel-aux-generaux-73806 [archive]
  7. http://r-sistons.over-blog.com/article-lettre-ouverte-aux-elus-lettre-de-la-france-d-en-bas-a-la-france-d-en-haut-55690646.html [archive]
  8. http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/eva-joly-future-presidente-de-la-80146 [archive]?
  9. http://r-sistons.over-blog.com/article-lettre-solennelle-aux-officiers-et-aux-soldats-de-l-armee-fran-aise-eva-r-sistons-68155608.html [archive]
  10. http://r-sistons.over-blog.com/article-2012-d-de-villepin-l-humanisme-gaullien-n-hulot-l-humanisme-vert-71885395.html [archive]
  11. http://michelcollon.info/index.php?option=com_content&view=article&id=1414&catid=8:lautre-histoire&Itemid=13 [archive]
  12. http://r-sistons.over-blog.com/article-tsiganes-2-appel-aux-rescapes-de-la-shoah-pour-qu-ils-temoignent-49795471.html [archive]
  13. http://r-sistons.over-blog.com/article-special-tsiganes-une-persecution-intolerable-qui-ne-cesse-de-s-amplifier-54265252.html [archive]

Vidéos

Liens externes

 

Nouvelle version de Wikipedia, 15 mars 2012

(à nouveau édulcorée fin mars et amputée de la photo) :

 

Voici la nouvelle version de Wikipedia, elle ne mentionne même pas la seule vidéo § rescapée des années 80 (pas d'Internet à l'époque, FR3 m'avait donné une copie, interview par le journaliste Raymond Roumegous de FR3 lors de la Foire de Strasbourg), pourtant mise à la demande de Wikipedia demandant ce genre de sources anciennes, elle ne mentionne plus les noms de mes blogs pourtant très visités et dont certains sont mondialement connus et relayés (Pays de langue française, Canada, Belgique, Suisse, Algérie etc). Wikipedia voulait des liens de vidéos, j'en ai donnés, ils ont été supprimés. Là, je ne comprends plus. 

 

§ Interviewée par Raymond Roumegous, FR3, 1982

 

Et cette vidéo n'était visible que par le lien Wikipedia ! Elle n'était pas publique

 

 

Description de cette image, également commentée ci-après

Chantal Dupille à 38 ans

Nom de naissance Chantal Dupille
Naissance 10 janvier 1944 (68 ans)
Profession écrivaine, journaliste
Autres activités Blogueuse
Formation Licence de lettres modernes à la Sorbonne
École supérieure de journalisme de Paris
Famille petite-nièce de Hyacinthe Vincent (1862-1950)

Compléments

 

Chantal Dupille (née le 10 janvier 1944), est une écrivaine, journaliste et blogueuse française.

Sommaire 

Biographie

Jeunesse et formation

Chantal Dupille naît le 10 janvier 1944 de Raymond Dupille et Raïssa Chaletzski, une Ukrainienne d'origine russe et mongole.

Elle fait des études au cours Hattemer, puis au lycée Lafontaine et au lycée Molière, à Paris.

À 20 ans, Chantal Dupille pose pour des photos de mode et collabore bénévolement à Études tsiganes (articles, documents photographiques et conférences) après avoir vécu un mois avec les Gitans de Grenade1. Elle fait des piges pour le magazine Noir et Blanc2. Aidée par le consulat de France de La Nouvelle-Orléans, elle réalise un premier document en 16 mm, Napoléon à la Nouvelle-Orléans.

Elle fait son cursus à La Sorbonne, où elle devient licenciée ès Lettres modernes

, puis diplômée de l'École supérieure de journalisme de Paris.

Elle fait un mémoire sur la Cour des Miracles dans la littérature française sous la direction de M. Castex. Inachevé, le mémoire est transformé en ouvrage publié chez Hachette Littérature et intitulé Histoire de la Cour des Miracles.

Journalisme

Chantal Dupille devient journaliste à 20 ans, en 1964 (piges pour l'hebdomadaire Noir et Blanc), tout en poursuivant ses études. Dès 1968, elle travaille pour divers organes de presse (Détective, revue médicale...), notamment, à partir de 1979, une dizaine d'années comme pigiste régulière pour les Dernières Nouvelles d'Alsace, où elle est chargée, en plus des pages pratiques et sous la direction de Cécile Daval, d'alimenter la « page jeunes », notamment pour la rubrique « Passions de jeunes », qu'elle créée. De 1979 à 1984, elle fait également carrière simultanément à Radio-France, où elle est présentatrice du Journal, animatrice (Libre à vous) et chroniqueuse, et à FR3, où elle collabore au Journal du soir et qui diffuse plusieurs de ses documentaires tels Les Compagnons du Tour de France (26 min, juin 1983), Les Motards en colère (Moto-club d'Ostwald, en Alsace) et Mulhouse, ville en pentes douces (en faveur de l'accessibilité des villes aux personnes handicapées). En 1984, elle refuse la titularisation pour se consacrer à sa vie de famille (3e enfant). Parallèlement à son métier de journaliste, elle écrit plusieurs ouvrages.

Implication politique

À partir de 1973, Chantal Dupille devient trésorière de la section des écrivains du PS, à Paris, ainsi que secrétaire de section (CERES, aile gauche du PS). Elle met en place la section d'Hardricourt, dans les Yvelines, en juin 1977, et elle prend en charge la rédaction du Bulletin local du PS. À la même époque, elle anime la commission 3e âge de la fédération du PS des Yvelines. En mars 1977, elle est tête de liste (PS) d'Union de la gauche, à Hardricourt. Aux législatives, lors du choix des candidats par la Fédération, elle se présente en tandem avec Jean-Pierre Cœuillet, maire de Verneuil (CERES, minoritaire), contre Michel Rocard, qui est élu. En plein débat sur les centrales nucléaires, elle prend position contre et elle est invitée par la Fédération des Yvelines à faire une conférence : « Soyons actifs pour éviter d'être radio-actifs ». En 1979, au moment où le PS cherche des femmes pour le représenter au Parlement, elle quitte les Yvelines et le Parti socialiste pour l'Alsace.

Le 19 février 1976, elle est candidate à l'Académie française3, postulant à la succession de Robert Aron au 32e fauteuil, sans parvenir à être élue, le siège vacant étant remporté par Maurice Rheims. L'objectif de cette candidature était de dénoncer l'absence de femmes dans cette institution.

Retrait puis retour à la vie publique

En 1984, elle suspend sa carrière littéraire, politique, et journalistique pour des raisons familiales.

En 1977, elle met en place, entre autres et simultanément, une association de parents d'élèves Cornec à Hardricourt (Yvelines), une mini-school d'Anglais pour les petits, une association de défense de l'environnement, avec M. J. Cl. Jousset, puis en 1996 un centre chrétien d'entraide à Marseille, au Panier, et en 2007, un collectif de défense des consommateurs à Perpignan. Pendant deux ans, elle s'occupe bénévolement, deux après-midi par semaine, des sans-domicile à la Boutique Solidarité Fondation Abbé Pierre de Marseille. Elle a aussi animé des soirées débats dans les Pyrénées Orientales, sur des sujets divers (information, mondialisation..).[réf. souhaitée]

En 2002, elle envisage de mettre en place Massillia éditions (Ma.), une maison d'édition d'ouvrages engagés à Marseille. Elle projette le lancement de l'entreprise avec la publication de trois titres qu'elle a écrits, mais renonce face à l'étendue de la charge après avoir publié à compte d'auteur un premier titre, "Du gang à la vie", roman sur les gangs du Bronx (parmi lesquels elle a vécu pendant deux mois), ouvrage non commercialisé.

À partir de juillet 2007, Chantal Dupille administre, essentiellement sous le pseudonyme eva R-sistons, différents blogs et collabore à plusieurs sites de journalisme citoyen tels Agora Vox, Oulala.net, Alterinfo.net, C4N, Yahoo4. Elle anime la Communauté Journalistes et Clubs de presse sur OverBlog5.

Le 22 avril 2010, elle lance un appel aux généraux français pour libérer la France6. Le 24 août 2010, elle appuie Eva Joly pour, selon ses dires, réintroduire l'éthique et la justice dans le politique7.

Fin 2010, elle est contactée par Eric Fiorile fondateur du Mouvement international de libres penseurs "La Démosophie" 8 pour représenter les citoyens opposés au Nouvel Ordre Mondial lors de la présidentielle de 2012 en France. Elle choisit de s'investir pour François Asselineau Président de l'UPR9.

Bibliographie

  • Chantal Dupille, Les Enragés du XVe siècle : les étudiants au Moyen Âge, Paris, éditions du Cerf, coll. « Chrétiens de tous les temps », 1969, 31e éd., 224 p.  : Histoire – Présentation et choix de textes par Chantal Dupille, avec une préface de Pierre Lyautey Fiche du livre sur le site de l'éditeur.
  • Chantal Dupille, Histoire de la Cour des Miracles, Paris, Hachette, 1971, 215 p.  : Histoire – Avec une préface de Didier Decoin, (notice BNF no FRBNF36268169z). Ouvrage colauréat du prix Broquette-Gonin de l'Académie française. Le prix Broquette-Gonin est un prix « destiné à récompenser l'auteur d'un ouvrage philosophique, politique ou littéraire jugé susceptible d'inspirer l'amour du vrai, du beau et du bien »10,11
  • Chantal Dupille, Les clochards ne peuvent plus vivre, Paris, Hachette, 1973, 222 p.  : (notice BNF no FRBNF35319605b).
  • Chantal Dupille, Moi, j'aime pas Giscard, Paris, Balland, 1975, 175 p. (ISBN 978-2-7158-0037-3)  : couverture de Wolinski (notice BNF no FRBNF345722426).
  • Chantal Dupille, Du gang à la vie, Marseille, Ma, 2002, 185 p. (ISBN 978-2-9517679-0-4)  : Roman – Avec des photographies d'Alain Lauverjat), (notice BNF no FRBNF38966104c).

Notes et références

  1. http://fnasat.centredoc.fr/opac/index.php?lvl=author_see&id=5361 [archive]
  2. http://chantaldupille.over-blog.com/article-photos-de-mode-vie-parmi-les-gitans-de-grenade-fragments-du-passe-77417496.html [archive]
  3. Les candidates [archive], sur le site Web de l'Académie française.
  4. http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-guerre-des-droites-a-commence-69024 [archive]
  5. http://www.over-blog.com/com-1032447734/Journalistes_et_clubs_presse.html [archive]
  6. Agora Vox, http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/appel-solennel-aux-generaux-73806 [archive]
  7. http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/eva-joly-future-presidente-de-la-80146 [archive]?
  8. http://www.demosophie.com/ [archive]
  9. [1] [archive]
  10. http://www.prix-litteraires.net/prix/1430,prix-broquette-gonin.html [archive]
  11. http://theses.univ-lyon2.fr/documents/getpart.php?id=lyon2.2010.thomas_j&part=280403 [archive]

 

 

Liens de mes blogs (stats, tous ensemble vers 3.500.000 visiteurs uniques) :


 

- Mon blog principal, R-sistons à l'intolérable,
  http://r-sistons.over-blog.com

 

- R-sistons aux crises, le blog sos-crises

  http://sos-crise.over-blog.com

 
- R-sistons à la désinformation
  http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 

- R-sistons à la guerre, No War
  http://no-war.over-blog.com/

- R-sistons à l'actualité
  http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/


- R-sistons au choc de civilisations (pour la communion des civilisations)
  http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/

- Eva coups de coeur blogs (mes coups de coeur)
  http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com/
 


- Senior-informations,

  http://senor-information.over-blog.com 

 

- Jeunes-informations,

  http://jeunes.actualités.over-blog.com

 

- Blog officiel :

  http://chantaldupille.over-blog.com

.

 

Mes vidéos :

 

Interview sur FR3 par Raymond Roumegous, seule vidéo rescapée des années 80, car à l'époque la mode n'était pas aux vidéos. C'est le journaliste de FR3 R. Roumegous qui m'interviewe, lors de la Foire de Strasbourg; il choisissait ses invités pour leur esprit de répartie, leur vivacité (émission très courte, incisive). Quand j'étais interviewée sur la Une ou sur la 2, dans les années 75, à l'époque, pas de trace, pas de vidéo, pas d'Internet :

 

Vidéos

 

 

Vidéos ( + complet) : Toutes ces vidéos ont été faites chez moi par un Lecteur, le 30.9.2011, sauf la dernière "Survivre au chaos dans la bonne humeur", chez un autre lecteur, en octobre 2011.

 

La première vidéo d'eva R-sistons, "revitaliser nos villages" (14 mn)

 

 

 

R-sistons Vidéo 2 : La grenouille Sarkozy qui voulait être aussi grosse que le boeuf 
11:35

R-sistons Vidéo 2 : La grenouille Sarkozy qui voulait être aussi grosse

 

R-sistons vidéo 5 : Un génocide, ou des génocides ? Introduction à la question 
01:51

R-sistons vidéo 5 : Un génocide, ou des génocides ? Introduction à la question

 

R-sistons vidéo 6 : survivre au chaos dans la bonne humeur 
14:42
parce que faite dans de mauvaises conditions d'éclairage, interruptions par visiteurs, aboiements, etc
.

Liste des interviews, critiques, etc :
.
.
.

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Chantal Dupille
commenter cet article
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 03:39

resister-NOM.jpg

 

 

Mon itinéraire politique

par Chantal Dupille

 

.

 

Je m'excuse auprès des Lecteurs et des Lectrices de parler de moi, mais puisque j'ai pris publiquement position pour un candidat, à la Présidentielle de 2012, après avoir été tentée par le Mouvement Démosophie, je dois clarifier mon parcours politique.

 

Après avoir réellement découvert le candidat François Asselineau (UPR) en écoutant son Appel aux Maires, je décide de le soutenir en mettant à son service mes blogs (au total, ils s'acheminent vers 3.500.000 visiteurs uniques), donc mon audience, pour "booster" cet homme de très grande valeur et aux convictions rejoignant parfaitement les miennes.

 

Voici ce que j'ai écrit sur mon blog le plus connu, R-sistons :

 

 

Bonjour

 

Vous aimez sincèrement la France, ses valeurs, ses traditions,  et vous ne voulez pas qu'un jour elle soit le clone de l'Amérique.

 

La construction européenne d'essence fasciste au service du Cartel bancaire,  l'Europe dans l'OTAN,  ne sont pas une fatalité.

 

Mais aujourd'hui, la parole est confisquée.

 

Seul François Asselineau va au fond des choses, au bout de la logique d'un Système corrompu en réalité anti-démocratique (fausse alternance, médias aux ordres etc...), et soumis aux intérêts de la Haute finance anglo-saxonne. Lui seul propose de sortir vraiment de ce Système qui est en train de tuer les nations, d'asservir les peuples et d'appauvrir presque tous les citoyens, bref de conduire le monde droit dans le mur et vers la guerre mondiale : En exigeant la sortie de l'UE et  de l'euro (qui tuent l'emploi et abaissent le pouvoir d'achat) et de l'OTAN (qui prépare la 3e guerre mondiale avec une Europe aux premières loges - et surtout la France avec ses centrales nucléaires), de la dépendance de la monnaie au Cartel bancaire (et donc de l'endettement) et aux Institutions internationales. En même temps, il revendique pleinement la fidélité au programme du CNR, le Conseil National de la Résistance qui valut à la France le modèle social que l'UMP détricote jour après jour (Santé, Education, Retraite, droits des travailleurs etc).

 

"Le temps est venu de rompre avec l’alignement obligatoire sur les États-Unis en matière de politique de diplomatie et de Défense au sein de l’OTAN, un alignement qui nous entraîne dans des aventures militaires illégitimes, scandaleuses et coûteuses. Il nous faut aussi redonner un sens à la nation et aux valeurs de la République française." Robin Guilloux, Délégué départemental UPR pour le Cher (18)

 

Vous craignez la sortie de l'euro ? "Seuls ceux qui en sortiront, s'en sortiront", a dit François Asselineau (spécialiste de la Finance) : Comme l'Islande, dont volontairement les Médias ne parlent pas : Non seulement ce pays est en train de se redresser complètement, après s'être libéré des exigences, du carcan dévastateur des Institutions internationales, mais il vient, lui seul, de se voir ré-attribuer un triple A par les Agences de Notation ! 

 

Si nous ne voulons pas être américanisés de force, il est temps de réagir. Un homme de la stature et de la compétence de François Asselineau, ayant son expérience (et aussi, profondément ancré en lui, un amour sincère, viscéral, de la France), doit impérativement faire entendre sa différence lors de la campagne présidentielle, doit impérativement pouvoir dire la vérité aux Français.

 

Je ne vous demande pas de le soutenir, mais de soutenir la démocratie en le laissant pouvoir s'exprimer PUBLIQUEMENT, dans les Médias, grâce à ses 500 signatures, en lui donnant la possibilité de défendre un projet totalement différent pour la France, réellement indépendant et d'intérêt public. Il est intolérable qu'un candidat, surtout de la stature de François Asselineau, soit boycotté par tous les grands médias, et qu'une consigne circule, celle de ne même pas prononcer son nom - sous un prétexte fallacieux : On  ne le verrait pas dans les Médias, il ne serait pas suffisamment connu ! La boucle de l'absurdité est bouclée.  En réalité, sa compétence, sa cohérence, sa pertinence, son indépendance totale, font peur à l'Oligarchie qui impose ses diktats aux peuples.

 

Citoyens, citoyennes, il reste quelques jours pour finir d'obtenir les signatures de François Asselineau.  Vous êtes dégoûté(e) de la politique ? Vous ne voulez pas d'aventures hasardeuses ? Vous voulez que la vérité éclate enfin en France ? Vous ne voulez plus voir notre modèle social piétiné, ou notre pays adopter peu à peu toutes les valeurs brutales des Etats-Unis ? Par dessus tout, vous vous opposez avec force à la perspective de voir l'Europe devenir le théâtre de la prochaine guerre mondiale, via l'Iran, contre la Russie et contre la Chine ?  Alors comme moi faites tout pour que la voix de François Asselineau soit entendue. Ce n'est pas seulement nécessaire pour la démocratie, mais pour le devenir de notre pays et de nos enfants.

 

S'il intervient lors de la campagne électorale, si par ses 500 signatures il oblige les Médias à le laisser parler, alors tout est possible : Car seule la vérité affranchit. Sans elle, les citoyens ne peuvent pas choisir en connaisance de cause. François Asselineau veut développer l'esprit critique en chacun de nous, dans le meilleur sens du terme : Afin que nous puissions retrouver notre liberté d'appréciation et donc de choix.

 

 

Mon itinéraire politique

 

 

En ce qui me concerne, profondément, viscéralement humaniste, mettant l'humain au coeur de tout, je reste fidèle à mes idéaux de toujours : Vérité, Justice, Paix. Pas de Justice sans Vérité, pas de Paix sans Justice. Ces idéaux m'ont conduit à soutenir, jadis, l'aile gauche du P.S., le CERES (souverainisme de gauche, le Chevènement d'avant. Aujourd'hui, le même homme me censure si sur son blog je mentionne le nom de F. Asselineau).

 

Aspirant à la vérité, j'ai cherché à comprendre notre monde, et ayant l'esprit de synthèse, je suis arrivée à la conclusion que l'ennemi des peuples n'est pas à côté de nous (par exemple hier Juifs ou aujourd'hui Musulmans), mais au-dessus de nous, tout en haut. Son nom ? Le Nouvel Ordre Mondial d'essence anglo-saxonne, orchestrant volontairement et partout le chaos à tous les niveaux, financier, économique, social, militaire. Les pays soit indépendants, soit non-alignés et qui refusent ce grand désordre planétaire, sont les uns après les autres attaqués , hier la Yougoslavie, l'Irak, l'Afghanistan, la Côte d'Ivoire, la Libye -  par la coalition GB-USA-France de Sarkozy (18 de ses militaires sont actuellement détenus en Syrie - une ingérence d'autant plus intolérable qu'elle s'est faite sans consulter le peuple !), aujourd'hui la Syrie, le Mali, le Soudan, etc.. en attendant l'attaque de l'Iran qui déclenchera la 3e guerre mondiale contre la Russie et contre la Chine, et qui sera, cette fois, nucléaire, avec des armes de destruction massive.

 

Parce que je m'achemine vers 3 millions et demi de visiteurs uniques sur mes blogs, parce que je suis une professionnelle très engagée contre le Nouvel Ordre Mondial et que mon travail est sérieux (journalisme d'investigation que je pratique + de 15 heures par jour pour être vraiment utile à mes concitoyens dans un contexte de désinformation scandaleuse), parce que je suis une femme de conviction sincère (ni le pouvoir, ni l'argent ni les honneurs ne m'intéressent), j'ai été contactée par Eric Fiorile le fondateur de Démosophie prônant comme moi la démocratie directe à la place de la dictature du Nouvel Ordre Mondial : Afin de me demander d'être en 2012 la candidate de son mouvement international. Voici ce que ma biographie sur Wikipedia indique : 

 

Fin 2010, elle est contactée par Eric Fiorile fondateur du Mouvement international de libres penseurs "La Démosophie" (http://www.demosophie.com/) pour représenter les citoyens opposés au Nouvel Ordre mondial lors de la présidentielle de 2012 en France. Eric Fiorile sur Facebook, Démosophie Présidentielles, 14.8.2011: "Je propose comme représentant officiel du mouvement "EVA", journaliste politique qui, l'un des premiers en France, a dénoncé TOUS les partis politiques, toutes les manigances du Nouvel Ordre mondial, et anime les plus importants blogs de France. EVA est une femme qui de par son âge comme par son parcours personnel nous offre TOUTES les garanties de sincérité, et qu'aucune forme de corruption ne pourra l'atteindre. De plus, par ses blogs, elle est une "leader d'opinion", habituée aux médias elle sait s'exprimer. Merci de signaler un désaccord ou une meilleure proposition".      

 

Après avoir été tentée par le projet, j'ai finalement répondu non, je n'aime pas les positions en vue, je préfère me consacrer à des taches modestes mais néanmoins utiles (et par exemple j'ai refusé d'être député ou d'être intégrée sur une grande Chaîne de télévision française) comme l'information en temps de désinformation massive, ou le service des victimes de la Mondialisation à la Boutique Solidarité Fondation Abbé Pïerre ou encore chez moi en accueillant gracieusement des personnes en difficulté (pour les aider à prendre un nouveau départ) comme en collectant des objets pour les démunis (et par ex, j'ai collecté des vêtements pour tous, des jouets pour les orphelinats roumains, des médicaments pour les militants du Nicaragua), plusieurs heures chaque jour, dans la grande cave de ma maison.

 

Et en approfondissant ma connaissance du Mouvement démosophique, j'ai compris que plusieurs orientations m'en séparaient, comme un certain "eugénisme" (le choix de l'enfant unique, alors que je prône l'accueil de la vie mais le choix d'un mode d'existence simple) ou des relents élitistes et également ésotériques, et puis j'ai appris à connaître le Fondateur, dont le côté "gourou", homme providentiel, m'a gênée, comme son ambition démesurée d'ailleurs. Le style de François Asselineau contraste avec l'ambigüité d'Eric Fiorile : Clair, carré, net, sobre, dénué d'ambitions personnelles. Pour lui, comme pour moi, seul compte le service de la France, totalement désintéressé. 

 

Puis j'ai été contactée par Le Rassemblement pour l'Initiative Citoyenne (le RIC). Moi qui prône la démocratie directe, j'ai accepté de défendre l'idée des référendums citoyens pour réellement rendre la parole au peuple, mais compte tenu de l'usage caricatural que souhaite en faire Nicolas Sarkozy, je suis bien moins enthousiaste ! 

 

Des partisans de François Asselineau m'avaient approchée, voici quelques mois, mais femme de gauche j'ai décliné l'invitation, compte tenu du passé marqué à droite de François Asselineau. Certes, peu à peu je découvrais ses positions, avec étonnement, mais sans aller plus loin. Jusqu'au jour où j'ai entendu son Appel lancé aux Maires, avec un arrière plan si délicieusement discret et significatif, contrastant avec Eric Fiorile prenant la posture de Président de la République et déclarant quelque chose comme : "Voulez-vous changer le monde avec moi" ?, alors que je lui conseillais : "Changeons le monde ensemble" !

 

Et là, j'ai eu un coup de foudre politique. La suite, vous la connaissez. J'ai décidé de tout mettre en oeuvre pour que François Asselineau puisse faire entendre sa voix. Et cette fois, il ne s'agit plus d'une demande, mais d'un choix personnel, profond, cadrant tout à fait avec ce que je sais du monde aujourd'hui, de plus en plus anglo-saxon, financier et militaire, sur le dos des peuples, et en même temps si menaçant, entre autres, pour l'emploi, pour la paix et pour la dignité de chaque individu.

 

Désormais, à quelques jours de l'échéance fatale (Signatures) et à quelques semaines ou mois du chaos planétaire économico-social ou militaire, je décide de soutenir François Asselineau dont les engagements rejoignent exactement les miens (notamment sur mes blogs) dans le contexte international actuel. Nous devons absolument nous libérer des carcans européens, monétaires et otanesques comme du joug anglo-saxon, américain (et j'ajoute, sioniste lourd de menaces, avec en particulier le risque de guerre contre l'Iran et donc mondiale), et pour cela, les Français doivent être informés avec un homme compétent, intègre et indépendant comme François Asselineau. Il est donc impératif que tous ceux qui sont d'accord avec les alertes de mes blogs, avec leurs orientations (surtout contre la pieuvre du Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon et néo-sioniste, pieuvre  totalitaire), et quelles que soient leurs convictions personnelles, s'investissent là où ils sont pour que François Asselineau puisse faire entendre sa voix différente - si originale, si précieuse !

 

Pour que la France retrouve son indépendance de choix, pour que la Vérité éclate, pour que la Justice et la Paix soient efficacement défendues, investissez-vous d'urgence, il manque peu de signatures : Dans une huitaine de jours il sera trop tard, vous n'entendrez que la Pensée Unique, avec juste des variantes !


 

NB : Mes positions peuvent sembler contradictoires, pas du tout :


- De tous temps, humanisme. Cf ici : Interviewée par Raymond Roumegous, FR3, 1982

 

- CERES, c'est le souverainisme de gauche. Je suis gaullienne (éthique, rassemblement des citoyens, esprit de résistance, sens de l'Etat, convictions fortes, prophétisme, indépendance nationale) de gauche.


- Le gaullien François Asselineau qui, lui, a évolué avec la conjoncture très différente aujourd'hui, c'est le souverainisme de gauche  (Programme du CNR et indépendance nationale, comme moi)


- Le Rassemblement pour l'Initiative Citoyenne, c'est la démocratie directe, comme Démosophie. C'est l'idéal vers lequel on devrait tendre... Mais comme N. Sarkozy s'est saisi de la question du "référendum", je m'en éloigne...


- D'une façon générale, le penser global et l'agir local est ce qui me convient le mieux.

 

- 3 constantes, donc : Humanisme, indépendance nationale, et gauche (une gauche rouge et verte). Et un idéal, la démocratie directe...

 

François Asselineau est le continuateur du Gl de Gaulle et du Chevènement d'antan. Il est celui qui me convient le mieux, face au Nouvel Ordre Mondial d'essence anglo-saxonne. Et combattre le Nouvel Ordre Mondial avec ses Institutions totalitaires (FMI,  Banque Mondiale, ONU, UE...) et hégémoniques doit être, pour moi, la priorité. Je choisis l'homme Asselineau plutôt que l'homme Fiorile pour le faire, le premier me semblant plus solide, plus désintéressé, plus réaliste. Entre autres !

 

Et pour clore ce chapitre, en 2007 j'ai appelé, au premier tour, à voter F. Bayrou pour échapper, au 2e tour, à la victoire de Sarkozy (calcul politique donc, la priorité étant de battre Sarkozy - Au 2e tour, j'ai voté pour Ségolène). Et aux dernières élections, j'ai soutenu le Front de Gauche de Mélenchon, ne connaissant pas F. Asselineau. 

 

Lorsque j'étais au PS, j'ai milité à l'aile gauche souverainiste, le CERES de Chevènement. Au moment des Primaires 2011, j'ai appelé à choisir Arnaud Montebourg, le plus à gauche, le plus indépendant, le plus opposé à la mondialisation. Et par ailleurs j'ai salué les déclarations de candidatures (effectuées le même jour d'ailleurs) de D. de Villepin comme de N. Hulot, car elles étaient fortement teintées, toutes deux, d'humanisme, ce qui est rare - humanisme auquel je suis tant attachée ! Cf ancienne version de Wikipedia :

Le 17 avril 2011, elle publie un article sur deux candidats à la présidentielle dont elle approuve l'orientation commune "humaniste" : Dominique de Villepin et Nicolas Hulot10.),

  1. http://r-sistons.over-blog.com/article-2012-d-de-villepin-l-humanisme-gaullien-n-hulot-l-humanisme-vert-71885395.html [archive]

.

Enfin, j'ai un faible pour la personne d'Eva Joly, dont j'apprécie l'éthique, mais pas l'écologie... européenne, fédéraliste (sans doute sous l'impulsion de D. Cohn-Bendit).  Oui aux Verts, non à Europe-Ecologie ! Comme pour F. Asselineau, mes adversaires sont l'euro, l'UE, l'OTAN, le Cartel bancaire, les Institutions internationales écrasant les peuples, les Anglo-Saxons, et j'ajoute, particulièrement les néo-conservateurs et aussi les néo-sionistes qui préparent ardemment la prochaine guerre mondiale. 

 

Et comme François Asselineau, je soutiens le Programme du CNR, le Conseil de Résistance qui vit Gaullistes et Communistes travailler ensemble pour mettre en place le modèle social français. Un bon cocktail ! C'est ma recette préférée, mariant indépendance nationale et attention plus particulière aux classes populaires.

 

Chantal Dupille


 

 

 

fraternite.jpg

 

 

Politique sur ce blog

Voir aussi :


 

Mon itinéraire politique: Du CERES à l'UPR, en passant par Démosophie

 

Nationalisme, internationalisme... Gauche, Droite - Devoir de résister

 

Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent.. sans cesse épris d'un but sublime


Lettre ouverte au militant communiste tenté par l'Extrême-Droite


A quand un stage obligatoire dans le "Quart-Monde" pour futurs Elus ?


Vieux migrants: Exigeons du PS la reconnaissance de leurs droits - Les Chibanis


Pour la commémoration de tous les génocides ensemble (Chantal Dupille)


Bob Marley : L'artiste, la foi, la politique engagée, le Prophète, le passionné


Capitalisme contre Communisme. Communisme vraiment mort ?


L'actualité du Programme du CNR, le Conseil National de la Résistance


Foi et Politique intimement liés. Actualité de la Théologie de la Libération


Fausse Gauche (Olivier Ferrand) et vraie Gauche (Pierre Laurent)


Non au communautarisme,aux fanatismes extrémistes,oui à la laïcité républicaine


Le devoir de résister au monde effroyable que nous allons léguer (+ vidéos)

 

Nous sommes des moutons conditionnés et nous ne le savons pas

 

La guerre contre la Syrie pour les "Nuls" (Chantal Dupille)


L'Axe du Mal n'est pas celui qu'on pense (Chantal Dupille + Ignacio Ramonet)


Soumission de la France aux USA : Les révélations de F. et D. Mitterrand


Le vrai Bachar-el-Assad, à contre-courant + vidéo Bachar à visage découvert


Les mécanismes de destruction d'une nation - Non à la Sarkomania


La 3e guerre mondiale a déjà commencé. Voici pourquoi (Chantal Dupille)


Disparition de Roger Garaudy,humaniste,artiste,croyant,libre penseur fraternel..


Pour la 1e fois, je voterai blanc, voici pourquoi. Lettre à Martine Aubry


Législatives 2012: Royal, Trierweiler, Brard, Braouezec et les autres...


L'ennemi n'est pas l'immigré,mais la dictature de Bruxelles - Tragédie


Il y a mille façons de combattre la Mondialisation, la Pensée Unique


Election Présidentielle : Pour qui voter ? Mon opinion (Chantal Dupille)


La menace islamiste en France ? Une fable ! - Le cri d'une Musulmane


La France blessée, la France défigurée - Cté juive de France abusée


2012, Présidentielle France : Chantal Dupille choisit François Asselineau


Comment résister, sans violence, à la mondialisation militaro-financière ?

 

La barbarie, de la guerre de 14-18 à aujourd'hui


Un P.S. qui n'a plus de socialiste que le nom... et un joker, Montebourg !


Libye : Le vrai Kadhafi, un grand réformateur sauvagement assassiné


Nicolas Sarkozy brocardé par Chantal Dupille en pastichant Lafontaine


Vivre, survivre, mourir... Voici les tunnels palestiniens ! Leçon d'ingéniosité


Lettre aux citoyens juifs qui ont été persécutés


Patrick Roy nous a quittés. Hommage à Patrick... et à Jean Pierre Brard !


Jean Jaurès toujours vivant. Pour éclairer notre chemin...


D. De Villepin : L'honneur de la France renouant avec le Gaullisme social


Racisme, migrants, soutiers noirs, "Tsiganes" du nucléaire.. ou fraternité universelle ?


Cantonales 2011 : Pourquoi nous devons tous voter


Le printemps arabe - des peuples, ensuite ?


Civilisation, ou barbarie ? Le temps de l'indignation est arrivé...


Du Nouvel Ordre Mondial financier à la fraternité universelle des peuples


Gaza: Des JEUNES demandent au monde de ne pas les oublier en 2011


Prix Nobel alternatif décerné à un évêque défenseur des Indiens d'Amazonie


La barbarie d'hier devrait nous prémunir de celle de demain. Hélas, non !


Sarkozy piétine la République, la diversité, les cités, les classes populaires


Vidéo-surveillance, vidéo-protection, souriez, vous êtes roulés !

 

Tiers-Mondialisation de la France et Sarkozy Louis-XVI. Gouffre dangereux


Armée, police, gendarmerie, sociétés de sécurité et mercenaires


S. Portelli, Vice Président Tribunal Paris, appelle à résister (vidéo superbe)


Rappeurs haineux ? Lettre à un "bon" Français raciste et intolérant...


Irak, Iran, Etats-Unis, petits et grands tyrans... Une parole de sagesse !


L'Iran millénaire bientôt rayé de la carte ? Oui, la guerre aura lieu. Pourquoi ?


Du Sénégal à Calais, comment la vie d'un homme ordinaire peut basculer


Israël contre Israël... menace pour le monde, et... pour lui-même !


L'Empire a déclaré la guerre à l'humanité, mais il se heurtera à la Russie


La mort d'Osman, jeune héros irakien, renvoie l'Occident à son inhumanité


Peuples premiers: La sagesse des Amerindiens, phare pour tous


L'Europe de la désunion,de la désintégration,du chaos. Par Chantal Dupille


Le duel Sarkozy-de Villepin,vu par un écrivain. Mise à mort du Gaullisme


Choc de civilisations, burqa, voile de l'intolérance - ou rêves d'un ML King ?


Haïti, clair et obscur. Courage d'un peuple, appétits occidentaux...


La démocratie en péril. Où sont les intellectuels ? Par Chantal Dupille


Aujourd'hui en prison pour avoir collecté des crayons, demain Soleil Vert ?


La Sagesse de l'homme indien dont nous devrions nous inspirer


La guerre mondiale a commencé ... "la solution finale" ?


OTAN en emportent l'indépendance nationale, et le Gaullisme


Possédants, et possédés.... Mondialisation malheureuse !


Nouvel an à Gaza, capitalisme en crise, et manipulations planétaires


Islam, bouc-émissaire du capitalisme - Choc, ou dialogue civilisations ?


Qui sont les VRAIS terroristes ?


Fous d'amour, fous à tuer, est-ce la même humanité ? - Y'a bon l'homme blanc


La passion de la vie comme Soeur Emmanuelle ou Lucien le poète


Crise financière, morale, et de civilisation. La planète en danger !


Le devoir de mémoire : Les pauvres. Sarkozy sacrifie la "France d'en-bas"


Les oubliés de l'hyper-puissance - La vie humaine ne pèse pas lourd


Le 11 septembre ? Une arme de désinformation massive ! - Th. Meyssan


La Sagesse de l'Indien des US - Messages prémonitoires des Amerindiens


Avec Massoud, ils ont tué la liberté...la vraie, pas la frelatée


A. Camus : Plus que jamais d'actualité - La révolte nécessaire


Quelle humanité ? De robots ? De brutes ?


Chantal Dupille appelle à l'intégration de la Russie dans l'U.E.


La guerre est toujours "belle,nécessaire,glorieuse", mais refusons-la!


Russie,Chine,Pakistan,Georgie,Iran,Colombie...théâtre d'ombres


Mensonges Georgie et Bolivie - Choc USA-Russie - Désinformation.


Pour Marina Petrella, tout simplement.


Chantal Dupille défend la Chine. Et dénonce l'hystérie des médias !


Nouveau Tchernobyl en Iran ? Soyons actifs avant d'être radio-actifs !


Un article du " Monde " qu'il faut lire, penser, méditer, vivre...


Chantal Dupille appelle à se mobiliser pour défendre la France..


La guerre est peut-être à nos portes....déclarons la guerre à la guerre !


Femmes de tous les pays, unissons-nous pour un monde meilleur !


La poésie de la femme, les armes de l'esprit !


Non à l'antisémitisme, oui à l'anti "sionisme militaire et eugénique" !


Le devoir d'engagement de l'écrivain et des peuples contre ce monde-là


Hommage aux grand-mères héroïnes méconnues de l'Afrique

 

Mohamed Merah, gamin des Cités sacrifié par le terrorisme d'Etat



ruralite-tableau-1.jpg

 

 

Un thème qui m'est cher :

La ruralité

 


Il était une fois les paysans, il était une fois les villages, il était une fois hier

 

 

Le drame vécu par les paysans. La France rurale est-elle en train d'agoniser ?


Retour à la terre, à la simplicité de vie, à la solidarité.. ou mourir !


Déclaration Universelle des Droits de la Terre Mère... blessée


Foin de la "modernité", de la compétition, de la barbarie ! Hymne à la vie


Laisserons-nous nos agriculteurs,comme les oiseaux,mourir en silence ?


L'avenir est-il à la dépopulation, ou à la simplicité de vie ? Barbarie ou Sagesse ?


 

 

 

NOM-Capital-j-copie-2.jpg

 

 

 

Nouvel Ordre Mondial :

 


Non aux aventures extrémistes, tous unis contre le Nouvel Ordre Mondial !


Le Nouvel Ordre Mondial et la passion de la vie. Transcender 2012


Le monde? Un théâtre d'ombres orchestré par les tenants du Nouvel Ordre Mondial


Le Nouvel Ordre Mondial (nouvelle gouvernance mondiale) pour les Nuls


Le Nouvel Ordre Mondial ? Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes


Nouvel Ordre Mondial: Plus un "Complot", mais désormais réalité "inévitable"

 


a-dissidence-NOM-pensee-unique-Nouvelle-pensee-unique.jpg

 

 

Dissidence :


 

A mes Lecteurs - Dire la vérité devient un acte révolutionnaire


Comment on salit un dissident pour minimiser l'impact de ses prises de position


Conspirationnisme, Nouvel Ordre Mondial, bipartisme, UPR, Wikipedia, etc..


Où sont passés les intellectuels ? Il en reste au moins une, libre, hardie !


La démocratie en péril. Où sont les intellectuels ? Par Chantal Dupille


Pensée Unique, ou dissidence ? C'est l'un, ou l'autre ! (Chantal Dupille)


Le site de référence http://syti.net dresse la liste des blogs conspirationnistes

 

Démocratie "irréprochable", ou maccarthysme ? Vive la dissidence !


La liberté des Prophètes face à l'esclavage des valets de la Pensée Unique


Les vrais intellectuels, des "bruns-rouges"? (vidéo J. Bricmont + introduction)


Soyons tous des "conspirationnistes", des chercheurs de vérité !


La dissidence disqualifiée (Brun-Rouge,conspirationniste,antisémite) par les Atlantistes


 



Confidences d'écrivain, de journaliste, de blogueuse... Fragments de vie


Les personnalités d'hier et d'aujourd'hui qui m'inspirent - Kaïros

 

 

 


Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Chantal Dupille
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 10:20

Zola plus que jamais d'actualité !

NOM-Zola.jpg


Appel à s'insurger contre la Pensée unique

Appel au renouveau de l'esprit critique

 

Je viens de trouver cet article de Pierre Rimbert sur le site de Michel Collon au sujet de l'esprit critique. Je m'insurge contre l'absence de voix fortes, aujourd'hui, réellement indépendantes, libres, courageuses, prophétiques, insurgées contre ce monde à la dérive, capables d'aller à contre-courant, d'oser contredire les tenants de la sombre Pensée Unique, de défier l' "Ordre" établi imposé de force, sans alternative possible, structurant la planète en une seule entité dessinée par les Anglo-Saxons ! 


http://exdisciplesleblog.unblog.fr/files/2010/05/rollingstonebanksters.jpg

 

Il est temps de retrouver notre esprit critique, de retrouver notre capacité à discerner le vrai du faux, à dénoncer, à crier au-dessus de la mêlée ! Il est temps que se lèvent des âmes libres, originales, hardies, fortes, pour résister à l'inhumanité et à l'injustice de notre monde !

 

Déjà en octobre 2007, à peine créé mon premier blog, je m'insurgeais contre ce monde uniforme, bien mal pensant - extraits :

 


fusilles-01.jpg

 

 

Au sujet de la commémoration sarkozienne de Guy Moquet

 

(..) Du temps où je militais (au PS, aile gauche, celle de Chevènement) avec les camarades communistes pour la victoire du Programme commun de gouvernement, je garde la nostalgie. Nul  mieux qu'eux ne savent défendre les couches populaires. Ce sont des personnes dévouées, fraternelles, idéalistes, généreuses, convaincues, honnêtes, et de remarquables gestionnaires de municipalités quand ils sont élus. Des Guy Moquet, il y en a encore, je les salue, ils portent très haut les valeurs les plus nobles. Ils sont de moins en moins nombreux, hélas. Même les plus beaux idéaux se perdent; Il est temps de les réveiller. 

Quand j'étais encore à Marseille, voici un an, les trois hommes qui m'ont le plus marquée étaient communistes (..)  Voilà des personnes qui ont repris le flambeau de Guy Moquet, et qui résistent, dans un contexte très dur, de plus en plus dur. Merci Jean-Pierre (Cavalié, de la Cimade), je te dis mon amitié, et je salue tous tes frères dans la foi active en un monde meilleur.

Je ne veux pas voir un parti tel que le P.C. s'éteindre. Ses militants représentent sans doute le meilleur d'entre nous. Frères et soeurs épris de paix et de justice (dans la Bible, il est dit : " Heureux ceux qui procurent la paix ", " Heureux ceux qui ont soif de justice " , ce sont les préférés de Dieu - et pas les va-t-en guerre chrétiens ou sionistes qui nous gouvernent !), répandez-vous dans les rues, dans les immeubles, partout, pour répandre la bonne parole de l'amour entre les individus, de la solidarité, du partage, de l'altruisme. Soyez les magnifiques successeurs de Guy, le jeune militant communiste mort pour la liberté, l'égalité, la fraternité - pour la France.

 

  • Senor Informations


Résistant. Regarde de Là-Haut où le Dieu Juste t'aura certainement accueilli, regarde mon frère Guy ma photo, j'avais une bonne dizaine d'années de plus que toi. Mais nos regards brillent de la même flamme, nos sourires irradient de la même façon, nous ne sommes pas tous deux des personnes que l'on couche pour de l'argent ou le prestige ou le pouvoir. Nous avons le même esprit de résistance à l'intolérable que les gouvernants préparent sur le dos des peuples, ou pire derrière leur dos, en secret (ainsi la guerre que des néoconservateurs comme B.H.Lévy ou Kouchner appellent de leurs voeux). Nous avons la même soif de liberté, de paix, de justice, de solidarité, de fraternité universelle.

Aujourd'hui, on dresse les individus les uns contre les autres, pour susciter une guerre d'extermination de la moitié de la planète, afin que les privilégiés puissent s'engraisser toujours plus, accaparer toujours plus, accumuler toujours plus. On dresse les individus toujours plus les uns contre les autres, Occident judéo-chrétien contre Musulmans, pour masquer les vrais enjeux, ceux de la Mondialisation carnassière, prédatrice, broyeuse de vies humaines et d'espérances. Peuples, soyons comme Guy Moquet, ne nous laissons pas faire, résistons. Comme mon blog. (..)

" Article 35 du texte de 1793, affirmant solennellemnt : " Quand le gouvernment viole les droits du peuple, l' INSURRECTION est pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ". La Déclaration des Droits de l' Homme et du Citoyen de 1789, intégrée au préambule de l' actuelle Constitution, range aussi la résistance à l' oppression parmi les droits naturels et imprescriptibles de l' homme " .

Citoyens de France, peuples du monde entier, je vous appelle à devenir tous des Guy Moquet ! Prenez l' étendard de la résistance à l'intolérable que les Sarkozy ou les B.H. Lévy, les Bush ou les Kouchner, tous néoconservateurs - programment pour les peuples ! Libérez-vous de tous les jougs de la désinformation, de l' ultra-libéralisme ou de la guerre qu'on veut vous imposer, au nom de l' intérêt, bien dissimulé, de lobbies abjects ou d'une poignée de multinationales de l'armement, du pétrole, de la reconstruction !

Et vous, femmes du monde entier, porteuses de vie, grâces et énergies de ce monde, redressez-vous, levez-vous, refusez que les hommes nous imposent de nouveaux esclavages, de nouvelles guerres où vous perdrez votre famille, votre foyer, vos enfants, vos animaux, votre joie de vivre ! Femmes, vous êtes l' avenir de l' homme, sa beauté, son esprit de vie, sa muse, sa persévérance, son authenticité, son humanité, son courage, sa chance.....  dressez-vous contre l' intolérable qu'il veut vous faire subir ! Dites non au Libéralisme assassin, à la désinformation trompeuse, à l' intolérance mortifère, aux guerres si meurtrières !  Soyez à la pointe du combat pour la VIE partagée ! Comme Guy Moquet, cette fleur tendue à tous pour que nous n' oublions pas la solidarité, la liberté, la paix !

C'était votre Eva, femme, résistante, et soeur de Guy Moquet notre modèle à tous. Abonnez-vous à mon blog de résistance, prophétique, pour puiser l' énergie de tous les combats à mener contre l' intolérable qu'on veut nous imposer. 

Soeur, aussi, des femmes du monde entier, opprimées, déconsidérées, avilies, discriminées... et pourtant si vaillantes, si fraternelles, si généreuses, si belles ! Réenchantez le monde, mes soeurs, il en a bien besoin !

Je joins un copié-collé de l'intervention de mon frère musulman en humanité,
en fraternité, en tolérance, en générosité. Il a eu la gentillesse de conseiller la lecture de mon blog à ses lecteurs. J'ai découvert le sien §, et  à mon tour, je vous le recommande. Parce qu'il a été créé pour contribuer à la communion des peuples, des races, des cultures. Beau progamme, n'est-ce pas ? § http://robocup555.blogs.nouvelobs.com/, un blog si bien nommé : Opinions libres !

P.S.: Ci-joint aussi un appel à signer contre le nouveau traité européen concocté par Sarkozy et quelques autres... Et un appel des journalistes pour l'indépendance de la presse.


 

Et aujourd'hui, plus que jamais, je lance un Appel universel à résister à l'intolérable, à tous les intolérables ! Sinon, nous serons submergés par l'infâme, injuste et meurtrier !

 

Chantal Dupille, esprit libre et résistant

 

 


Islamistes light et la laïcité !!

La pensée critique dans l’enclos universitaire
Pierre Rimbert

sur le site de Michel Collon

 

1er mars 2012

De plus en plus décrié en raison des dégâts qu’il occasionne, le système économique suscite manifestations populaires et analyses érudites. Mais aucune théorie globale ne relie plus ces deux éléments en vue de construire un projet politique de transformation sociale. Les intellectuels critiques n’ont pourtant pas disparu. Que font-ils ? Les institutions qui les forment et les emploient leur permettent-elles encore de concilier culture savante et pratique militante ?

Des rues noires de monde, des slogans offensifs, des chants au poing levé, des directions syndicales dépassées par leurs bases. Le combat social de l’automne 2010 contre la réforme des retraites aura mobilisé plus de manifestants qu’en novembre-décembre 1995. Cette fois, pourtant, nulle controverse opposant deux blocs d’intellectuels, l’un allié au pouvoir et l’autre à la rue, ne vint troubler la bataille. Quinze ans auparavant, en revanche...

 

Un hall bondé de la gare de Lyon, des banderoles, des visages tournés vers un orateur qui ne parle pas assez fort. Le sociologue Pierre Bourdieu s’adresse aux cheminots. «  Je suis ici pour dire notre soutien à tous ceux qui luttent, depuis trois semaines, contre la destruction d’une civilisation associée à l’existence du service public.  » Un intellectuel français de réputation internationale aux côtés des travailleurs  ? Scène devenue insolite depuis les années 1970. Ce mardi 12 décembre 1995, deux millions de manifestants ont défilé contre le plan de «  réforme  » de la Sécurité sociale et des retraites porté par le premier ministre, M. Alain Juppé. La grève installe un climat où l’inconnu se mêle aux retrouvailles. Car revoici le salariat, dont philosophes, journalistes et politiques avaient cru riveter le cercueil lors des restructurations industrielles des années 1980. Et revoilà des chercheurs critiques, décidés à mener la bataille des idées tant sur le terrain économique que sur les questions de société.

 

Deux pétitions aux tonalités antinomiques révèlent alors une fracture du monde intellectuel français. La première, intitulée «  Pour une réforme de fond de la Sécurité sociale  », salue le plan Juppé, «  qui va dans le sens de la justice sociale  »  ; ses signataires se recrutent par cercles concentriques au sein de la revue Esprit, de la Fondation Saint-Simon, de la Confédération française démocratique du travail (CFDT) et, plus généralement, d’une gauche ralliée au marché. L’«  Appel des intellectuels en soutien aux grévistes  » réunit de son côté chercheurs, universitaires, militants syndicaux et associatifs  ; des troupes jusque-là sans lien qui s’agrègent en une nébuleuse contestataire.

 

Quinze ans après l’adresse de Bourdieu aux cheminots, comment ont évolué en France les rapports entre les producteurs d’idées contestataires, les institutions auxquelles ils se rattachent et le mouvement social  ? Sur les tables des librairies, dans les rangs d’une assemblée générale, dans un séminaire de sciences sociales, deux mouvements contradictoires semblent coexister. D’un côté, la pensée critique s’aiguise et se démultiplie  ; de l’autre, elle se spécialise et s’aligne sur les normes en vigueur chez les universitaires.

 

Les mobilisations de 1995 ont sonné le signal d’un renouveau de l’édition indépendante. Raisons d’agir (1996), Agone (1997), La Fabrique, Exils (1998), Max Milo (2000), Amsterdam (2003), Les Prairies ordinaires (2005), Lignes (2007)... Une trentaine de maisons d’édition (1) s’emploient à populariser des travaux critiques.

 

Par-delà différences et divergences, un trait commun ressort des catalogues : l’importance des traductions. Sans l’obstination d’équipes souvent désargentées, des travaux hier dédaignés par l’édition industrielle seraient restés inaccessibles en langue française. Ceux, par exemple, de l’historien Howard Zinn et de Noam Chomsky, aujourd’hui largement diffusés. Mais aussi les analyses culturelles, historiques et sociologiques produites par la «  nouvelle gauche  » britannique dans les années 1960 et 1970 (Stuart Hall, Raymond Williams, Perry Anderson)  ; les ouvrages néomarxistes de l’économiste Giovanni Arrighi ou du géographe David Harvey  ; les études sur le genre, la sexualité, les identités dominées. Sans oublier les noms désormais connus de Judith Butler, Michael Hardt, Toni Negri, Slavoj Žižek…

 

Simultanément, une demi-douzaine de revues critiques, parfois adossées aux maisons d’édition (2), ont introduit puis discuté ces textes, assurant leur acclimatation au contexte hexagonal. Point commun entre ces auteurs et leurs commentateurs : tous ou presque sont liés au monde de l’enseignement supérieur et de la recherche.

 

Comme le note l’historien britannique Perry Anderson, «  la “crise du marxisme” fut essentiellement un phénomène latin. (...) Au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, en Allemagne fédérale et dans les pays scandinaves, il n’existait pas de partis communistes de masse susceptibles de faire naître les mêmes attentes ni les mêmes espoirs au cours de la période d’après-guerre (3)  ». Tandis qu’au mitan des années 1970 nombre de marxistes français abjuraient, des universitaires majoritairement britanniques ou américains jetaient, autour notamment de la New Left Review, les bases d’un marxisme renouvelé mais confiné aux donjons des citadelles académiques. La traduction de leurs travaux ne fut pas toujours facile.

 

En 1997, le directeur de la collection «  Bibliothèque des Histoires  », chez Gallimard, refusait de publier L’Age des extrêmes (4) de l’historien britannique Eric Hobsbawm, au motif que l’auteur manifestait encore un «  attachement, même distancé, à la cause révolutionnaire  ». «  En France, et en ce moment, poursuivait Pierre Nora, il passe mal. C’est ainsi, on n’y peut rien (5).  »

 

Mais avec les convulsions du capitalisme et l’essor international du mouvement altermondialiste, le balancier idéologique déporté sur la droite au cours de la décennie 1980 (6) se recentre. Les temps ont changé, des combats ont porté leurs fruits — et, parfois, des marchands les ont cueillis. Averties du succès commercial de titres à la fois critiques et exigeants parus sous la houlette des éditeurs indépendants, les directions des «  grandes maisons  » appréhendent à nouveau la contestation comme un créneau porteur et multiplient les collections ciselées pour attirer l’œil (et la bourse) du militant.

 

Signe des temps, Le Monde des livres (26 novembre 2010), qui avait déployé tant d’ingéniosité pour taire le succès des premiers livres de la collection militante Raisons d’agir, consacre sa une aux «  écritures insurgées  » et célèbre le style insurrectionnel. Hier circonscrite aux marges, la critique des médias, de la finance débridée et de l’ordre occidental constitue désormais un genre commercial disputé.

 

Rapport de fascination-répulsion

 

Au début des années 1930, Paul Nizan dépeignait une université conservatrice peuplée de «  chiens de garde  » (7)  ; dans le bouillonnement radical des années 1960 et 1970, sciences humaines, critique sociale et révolution semblaient marcher d’un même pas. Le rapprochement éclaire une institution traversée de tensions, adossée au régime auquel elle fournit ses piliers, mais capable aussi de distiller des révolutionnaires farouches. Cette contradiction nourrit le rapport équivoque de fascination-répulsion qu’entretient l’édition critique avec le monde académique et les enseignants-chercheurs. L’idéal type de l’homme trentenaire ou quarantenaire révolté, ayant entrepris et parfois achevé des études doctorales en sciences humaines sans trouver dans le monde de la recherche ou de l’enseignement supérieur une place lui permettant de concilier travail intellectuel et action contestataire, ne rend pas compte de la diversité des parcours d’éditeurs «  militants  ». Il cerne néanmoins le tiraillement constitutif d’un milieu littéralement assis entre deux chaises : entre savant et politique.

 

L’éditeur recherche dans l’université la robustesse de la méthode scientifique et le prestige des signatures. Mais il déplore la focale toujours plus étroite des objets d’étude, un goût pour l’hermétisme, et s’arrache les cheveux face aux exigences de mandarins vétilleux, prêts à intenter un procès pour une virgule déplacée. La prudence et l’intérêt lui commandent d’installer à la tête de sa collection de critique sociale un enseignant-chercheur ou, à tout le moins, un candidat à cheval entre science et politique (entre producteur et consommateur). Dans la même logique, le directeur de revue critique incline à garnir son comité de lecture de maîtres de conférence, thésards et auteurs consacrés, parfois au détriment d’intellectuels organiques du mouvement social, c’est-à-dire attachés aux formations syndicales, politiques ou associatives.

 

Quand les comités de rédaction de revues «  engagées  », chargés de sélectionner des textes contestataires destinés au grand public, alignent les mêmes noms que les conseils scientifiques de revues savantes, toutes les pensées critiques ont-elles une chance égale de passer le tamis  ? Assurément, la formation doctorale offre à ses titulaires une solide méthode analytique, un corpus de connaissances et, parfois, un sens critique. Mais elle implique aussi une pédagogie du renoncement, une éducation à la bienséance et aux préséances, une incitation aux renvois d’ascenseur, un encouragement à juger les choses «  toujours plus complexes  », surspécialisation disciplinaire oblige. Elle autorise la critique mais rejette la politique, brouille volontiers la frontière entre sérieux et pompeux. L’Homo academicus appelé à sceller le sort éditorial d’un article remettant en cause l’ordre établi n’est pas un observateur neutre. Il engage dans sa lecture les lumières autant que les biais liés à sa position.

 

Le statut légitime le propos

 

Un phénomène analogue s’observe du côté des auteurs. Dans les années 1960, les universités allemandes, américaines, françaises, italiennes, britanniques agissent comme autant de centres de socialisation politique pour les jeunes radicaux. Avec le ressac conservateur et la dissolution des groupuscules, nombre de militants révolutionnaires se replient sur l’enseignement supérieur et la recherche en sciences sociales qui recrutent alors massivement. Au moment où leur carrière s’achève, une cohorte d’étudiants radicalisés dans le sillage des grèves de 1995 accèdent à des positions dans le monde académique.

 

Certes, ils demeurent très minoritaires au sein de l’université. Mais, «  aujourd’hui plus que jamais, les penseurs critiques sont des universitaires, (...) ce qui ne peut manquer d’influer sur les théories qu’ils produisent  », note Razmig Keucheyan dans son panorama international des théories critiques contemporaines. «  Pleinement intégrés au système universitaire, [ils] ne forment nullement une “contre-société intellectuelle”, comme pouvait l’être au début du XXe siècle l’école des cadres de la social-démocratie allemande, ou plus tard celle du Parti communiste français [PCF] (8).  » Ces institutions avaient établi une liaison permanente entre directions politiques, producteurs d’idées et forces sociales mobilisées — à la fin du XIXe siècle, les animateurs anarcho-syndicalistes des Bourses du travail avaient tenté de fusionner ces trois rouages du changement autour d’un axe unique.

 

Après guerre, le rayonnement du PCF se réfractait à travers l’enseignement supérieur. Ceux des philosophes, historiens et économistes communistes qui parvenaient à y arracher des positions apportaient avec eux des problématiques, des concepts et une terminologie marxistes  ; ils drainaient en retour de nouvelles recrues vers un parti qui exerçait une puissante force de gravité intellectuelle. L’affaiblissement de l’éducation politique au sein des organisations de gauche et le déclin des centres de formation interne des syndicats ont miné les derniers refuges des intellectuels organiques du mouvement ouvrier.

 

Fondations, coordinations permanentes, états généraux, «  boîtes à idées  » : les solutions mises en œuvre pour restaurer l’engrenage en dehors des moments d’effervescence sociale n’ont guère abouti. En attendant, la force d’attraction s’est inversée. Et l’autorité des savants éblouit jusqu’aux autodidactes cultivés — personnages si centraux dans l’histoire politique française — à tel point que même une revue libertaire se sentira tenue de recourir aux lumières d’un maître de conférences pour crédibiliser son dossier sur la répression policière : le statut légitime le propos.

 

En réhabilitant l’idée d’une relation directe entre théorie critique et mouvement social, les mobilisations intellectuelles consécutives aux grèves de novembre-décembre 1995 ont fourni à ceux qui voulaient s’en saisir des outils d’analyse rigoureux et accessibles, une manière de voir le monde tel qu’il est, et non tel qu’on le voudrait. Conjuguée aux succès du mouvement altermondialiste, cette dynamique a engendré, au début des années 2000, une inflation d’ouvrages à cheval entre culture militante et culture savante dont les auteurs, universitaires «  engagés  », explorent chaque détail des nouvelles contestations.

 

Ces travaux contribuent à imposer «  à chaud  » une vision emphatique des luttes sociales ou à légitimer ces dernières aux yeux des journalistes (qui, dès lors, peuvent faire appel à des experts pour les commenter et les «  mettre en débat  »). Mais ils rencontrent vite la limite de la critique académique, son point aveugle : la question stratégique. Si elle avait dû soumettre ses textes à l’approbation d’un comité de lecture d’une revue d’économie politique, Rosa Luxemburg n’aurait sans doute pas visé le même public ni poursuivi les mêmes fins. Organiser les masses, renverser l’ordre social, prendre le pouvoir ici et maintenant : ces problématiques communes aux révolutionnaires du XXe siècle et aux socialistes «  bolivariens  » du XXIe sont insolubles dans la recherche universitaire — si tant est qu’elles y trouvent un jour leur place. Elles requièrent des intellectuels certes armés de l’état le plus avancé du savoir, mais autonomes vis-à-vis des normes de consécration académique et des carcans disciplinaires.

 

Economistes, historiens, sociologues, philosophes, démographes, politologues : les divisions de la critique reflètent la division du travail académique. La contestation ne manque pas d’experts capables d’opposer les acquis de leur spécialité à l’autorité des technocrates. Mais cette logique d’expertise et de contre-expertise a peu à peu évincé de la scène publique les intellectuels qui, à l’instar de Chomsky ou d’Edward W. Said (9), ont fondé leur action politique sur des catégories universelles : rationalité, égalité, émancipation. Leur quasi-disparition, combinée à celle de grands noms de la pensée française (Pierre Bourdieu, Jacques Derrida, Pierre Vidal-Naquet, Jean-Pierre Vernant), a laissé le champ libre aux essayistes médiatiques qui assujettissent l’universel à leur double activité de marketing intellectuel et de conseil au Prince (10).

 

Un destin d’inspecteur de bigoudis

 

De prime abord, l’emprise de l’enseignement supérieur et de la recherche sur la pensée critique paraît correspondre aux aspirations des étudiants politisés. Concilier durablement cursus savant et engagement relève de la gageure. Pour repousser l’heure du choix, tout incitera l’étudiant-militant à mettre son engagement non pas entre parenthèses mais entre guillemets : on analyse les mobilisations, on défile en étudiant les défilés. A l’heure de rédiger son mémoire, il faut se distancier des convictions, devenues objets d’études. Se montrer moins engagé pour paraître «  plus objectif  », plus modéré pour sembler «  plus subtil  », car ici radicalisme rime avec simplisme. Imperceptiblement, on franchit une frontière. Passée d’un milieu populaire au monde des lettres, la romancière Annie Ernaux écrivait : «  J’ai glissé dans cette moitié du monde pour laquelle l’autre n’est qu’un décor (11).  » D’autres l’y ont rejointe sans toujours s’en apercevoir.

 

Là, on se persuade de contribuer à l’émancipation humaine en assurant la promotion auprès de ses camarades d’amphithéâtre d’un ouvrage sur la sociologie des mouvements sociaux. On intègre le comité de rédaction d’une revue «  critique  » — où siègent également des personnalités susceptibles de composer, demain, son jury de thèse. On transmet à sa liste de contacts électroniques l’annonce d’un colloque à Chicago où des universitaires exposent à des universitaires leurs réflexions sur «  La crise globale : repenser l’économie et la société  ».

 

On répond à un appel à contributions sur le thème «  Héritages coloniaux, contestations postcoloniales : décoloniser les sciences sociales et humaines  », prélude à une conférence à la Goethe Universität de Francfort visant à «  illustrer la pertinence épistémologique et méthodologique d’une perspective (féministe) postcoloniale dans différentes disciplines des sciences sociales  » (12). Au terme du processus, des militants convertis en théoriciens du militantisme se montrent plus disposés à noircir du papier qu’à battre le pavé. Ou à ériger leurs méthodes de recherche en causes politiques qui menacent l’ordre des mots plus que celui des choses.

 

La conviction que combat politique et carrière universitaire peuvent ne faire qu’un résistera-t-elle aux transformations qui secouent un système scindé entre une minorité de grandes écoles et une masse d’établissements fragilisés par les réformes (lire «  Les universités françaises dans la tourmente des réformes  »)  ? Dans ces derniers, la dégradation des conditions d’enseignement s’ajoute à la précarisation des étudiants. Disciplines portées au pinacle dans les années 1960 et 1970, les sciences sociales subissent une dévaluation brutale, dont témoignent des doctorants découvrant la face ternie d’un diplôme si cher payé. Pour l’obtenir, ils ont certes beaucoup appris, mais aussi beaucoup concédé : périodes de chômage et de petits boulots pour ceux, nombreux, qui ne bénéficient pas d’une allocation, prise en charge des transports pour se rendre à un colloque, travail gratuit pour le laboratoire ou le directeur de recherche, insertion en catastrophe dans le manuscrit de thèse d’une constellation de notes de bas de page saluant les travaux «  séminaux  », «  matriciels  » et «  fondateurs  » des membres du jury, même lorsqu’ils n’entretiennent avec le sujet qu’un rapport lointain...

 

Les haies franchies une à une avec une vigueur décroissante, les recalés des établissements d’élite découvrent sur la ligne d’arrivée un monde professionnel délabré, un prestige évanoui. Et, sur une liste de diffusion électronique, la préfiguration d’un avenir suggérée par cette offre de stage adressée en septembre 2010 à un «  Universitaire bac + 5 : étudiant(e) en fin de cursus en sociologie/ethnographie avec une sensibilité scientifique  » : «  Le Groupe SEB recherche pour la société CALOR, un Stagiaire en vue d’une Mission en Analyse Ethnographique du Cheveu (H/F). (...) Mission : Intégré(e) au sein de la division Soin de la Personne, le (ou la) stagiaire dressera un panorama des principaux profils (caractéristiques de diamètre, d’épaisseur, de forme, etc.), des différences fondamentales, des pratiques associées (gestuelles, routine cosmétique…) ainsi que des problématiques rencontrées dans ces pays en matière de cheveu, de poil et de peau.  » On se croyait héritier de Durkheim, on se retrouve inspecteur de bigoudis.

 

La discordance entre les aspirations conçues au cours de la formation universitaire et les chances professionnelles qu’elle offre réellement peut conduire à la résignation — ou à la révolte. Par sa radicalité et sa détermination, le mouvement des étudiants contre la précarité et le contrat première embauche (CPE) de l’hiver 2006 suggère déjà un déplacement des lignes. Des premiers cycles aux doctorants, tout se passa comme si la croyance dans le salut par les études supérieures avait soudain chaviré. Le temps d’un hiver, les campus parurent retrouver leur fonction de socialisation politique. Certaines assemblées générales, imperméables à la pression des médias, mirent à profit des outils des sciences sociales pour élaborer des revendications de portée générale, en lien avec des militants syndicaux. Une variante inattendue de l’«  intellectuel collectif  » que Bourdieu appelait de ses vœux  ?

 

 

Pierre Rimbert

 

Source : Le monde diplomatique

 

(1) Cf. Sophie Noël, «   La petite édition indépendante face à la globalisation du marché du livre : le cas des éditeurs d’essais “critiques”   », dans Gisèle Sapiro (sous la dir. de), Les Contradictions de la globalisation éditoriale, Nouveau Monde, Paris, 2009.

(2) Entre autres Agone, Contretemps, Lignes, Mouvements, Multitudes, La Revue internationale des livres et des idées (dont la parution s’est interrompue en 2010), Vacarme.

(3) Perry Anderson, In the Tracks of Historical Materialism, Verso, Londres, 1983, p. 76-77.

(4) L’ouvrage fut finalement traduit et édité par Le Monde diplomatique et Complexe en 1999.

(5) Lire Serge Halimi, «   Maccarthysme éditorial   », Le Monde diplomatique, mars 1997.

(6) François Cusset, La Décennie. Le grand cauchemar des années 1980, La Découverte, Paris, 2006.

(7) Paul Nizan, Aden-Arabie, Maspero, Paris, 1960 (1931) et surtout Les Chiens de garde, Agone, Marseille, 1998 (1932).

(8) Razmig Keucheyan, Hémisphère gauche. Une cartographie des nouvelles pensées critiques, La Découverte, coll. «   Zones   », 2010, p. 28-29.

(9) Lire Edward W. Said, Des intellectuels et du pouvoir, Seuil, Paris, 1994.

(10) Bernard-Henri Lévy, Jacques Attali et Alain Minc ont publié à eux trois au moins soixante-trois ouvrages entre 1995 et 2010.

(11) Annie Ernaux, La Place, Gallimard, 1983, p. 96.

(12) Exemples glanés au cours de l’automne 2010 sur la liste de diffusion historicalmaterialism@yahoogroups.com.


Haut de la page - Accueil

Repost 0
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 05:14

 

 

 

 

François Asselineau - Union Populaire Républicaine

 

 

Mon choix pour 2012 :

François Asselineau


Courageux, intègre, indépendant, rassembleur,

il s'engage résolument pour un monde différent :

Libéré de ses chaînes européenne, américaine,

monétaire, financière, militaire, institutionnelles...

 

Avec lui, la France retrouvera sa souveraineté,

son indépendance, son rayonnement

(notamment culturel et social).

Et toutes ses valeurs !

 

Avec lui, la vérité, déjà, s'exprime.  Enfin !


Gaullienne de gauche, souverainiste, rassembleuse,

attachée à la vérité, à la justice, à la paix,

je me suis retrouvée totalement en lui.

 

Chantal Dupille

 

 

 

François ASSELINEAU

parle aux maires de France

 

 

.

Pour accéder au site officiel :

 

 
Il a besoin de votre signature,
de votre parrainage !

 

 

j
.
aidez à rechercher les parrainages
.
.

http://www.u-p-r.fr/wp-content/uploads/2011/09/small_autres_logos_upr.jpg

 

 

  .

.

 

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Grandes figures
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 23:05

  http://www.mecanopolis.org/wp-content/uploads/2009/12/Arm%C3%A9e+colombienne1.jpg

http://www.mecanopolis.org/wp-content/uploads/2009/12/Arm%C3%A9e+colombienne1.jpg

L’Armée colombienne, bras armé des intérêts US en Amérique du Sud,
Comme les Contras avant elle...

 

Homs, Médias et Contras

 

 

Je n'ai pas l'habitude de poster sur ce blog des informations. Mais les mensonges des médias sont tels, que je publie ici ce témoignage sur HOMS, "la ville martyr" de Syrie, pour reprendre l'expression utilisée dans la Presse, mais où l'on verra que la réalité est aux antipodes de celle complaisamment relayée partout.

 

La Pensée Unique est une abomination. Si vous préférez, la Pensée Officielle : Celle des puissants qui n'ont que mépris pour la vie humaine. La libre penseuse que je suis supporte de moins en moins les mensonges propagés par les Politiques - honte à eux, puisqu'ils trahissent leur mandat électoral du peuple pour représenter, en réalité, les intérêts des Maîtres du Monde - et par les Médias, servilement.

 

L'Ethique a disparu de nos sociétés. Les Lumières sont un lointain souvenir; Nous sommes en pleines ténèbres. Et donc le monde part à la dérive...

 

Voici une parole libre, un témoignage qui change des vomissures que tous relaient à qui mieux mieux - j'ai envie de dire, à qui pire pire ! Du concret, du vécu. Poignant ! Complètement à contre-courant...


 

Shakespeare : "Des fous conduisent des aveugles"


 

L'opinion conditionnée, anesthésiée, ne peut comprendre. Seuls peuvent comprendre ceux qui ont vécu dans leur chair, et dans leur âme, l'injustice quotidiennement subie par les Syriens après les Libyens : Vous les trouverez en Amérique latine. Souvenez-vous, les Contras... bras armés des intérêts américains ! 

 

Le premier témoignage revêt plus de force encore lorsqu'on a lu, ensuite, l'analyse faite par les pays de l'Alba.

 

Chantal Dupille.

 

 

312770_250229411699179_100001363671692_613111_952180859_n.jpg

une ville plongée dans l'horreur organisée par des groupes armés et non par Damas

Le Syrien qui témoigne ici vit à Homs, dans le quartier où a été tué Gilles Jacquier en même temps que huit sympathisants syriens du gouvernement Assad. Les obus tombaient tout autour de son immeuble au moment où nous parlions. Tétanisé par la peur et l’angoisse de la mort qui rôdait, il parlait à voix basse, difficilement.


Nous croyons ce que ce cadre, père de deux enfants, nous a dit avec sobriété. Nous croyons en sa sincérité. Ce qu’il affirme contredit ce qu’affirment les autorités politiques -impliquées dans le conflit- et nos médias, qui persistent à nier la réalité ; à attribuer les destructions et les assassinats aux forces armées syriennes et à affirmer à tort qu’elles torturent des enfants, violent des jeunes filles, tuent intentionnellement des civils.


En opposant leur véto à la résolution proposée par l’Occident et ses alliés arabes des pays du Golfe, la Chine et la Russie viennent de montrer qu’elles ne sont pas dupes de cette colossale désinformation. Mais, depuis que le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni, ces bandes armées ont redoublé de sauvagerie se sentant de toute évidence fortes du soutien que leur apporte la prétendue « communauté internationale ».


Silvia Cattori : Dans un article du 4 février, le journaliste de l’AFP, Khaled Soubeih [1], affirme que, selon des militants, « dans la nuit, les forces du régime ont bombardé au mortier et au char plusieurs quartiers rebelles comme Baba Amro, Bab Dreib, Bab Sebaa, Bayada, Wadi Araba, et surtout Khaldiyé. » Le Conseil national syrien (CNS) fait, lui, état d’au moins 260 morts et de centaines de blessés. Est-ce bien votre point de vue sur ce qui s’est passé dans la nuit du vendredi 3 au samedi 4 février 2012 ?


Réponse : Ils tirent de tous côtés…ils veulent juste tuer…Leurs tirs ont tué 20 militaires qui se trouvaient dans notre quartier (Hadara)… Ce sont eux qui tirent et nous bombardent. Vous entendez ? Ils lancent des bombes sur notre quartier en ce moment [11h40 du dimanche 5 février] Ils tirent et tuent pour tuer aussi bien des alaouites que des sunnites dont ils contrôlent les quartiers.


Silvia Cattori : Quand vous dites « ils », « eux » qui désignez-vous ?


Réponse : Je parle des opposants armés contre Bachar.


Silvia Cattori : On a vu des images montrant des opposants devant des dizaines de corps recouverts de linceuls blancs que l’on a dit avoir été tués dans le quartier de Khaldiyé. Alors, selon vous, ce sont les corps de civils et de militaires exécutés par des groupes armés ?


Réponse : Oui. Ce sont eux qui les ont tués. Parmi ces corps, des gens de notre quartier ont reconnu des personnes qui avaient été kidnappées [2], certaines depuis longtemps. Ils ont enlevé beaucoup de gens. Les enlèvements ont commencé en avril.


Silvia Cattori : A-t-on reconnu parmi ces corps une personne enlevée que vous connaissiez ? Le ministre des Affaires étrangères françaises, Alain Juppé, a parlé de 100 enfants tués à Homs l’autre jour…


Réponse : Des parents de mon quartier ont reconnu, parmi ces cadavres, une vingtaine d’hommes qui avaient été kidnappés. Ils portaient des traces de torture. Ils n’ont pu voir tous les corps. Ils n’ont vu ni femmes ni enfants, parmi les cadavres. Ils ont vu les corps d’hommes, de disparus, de parents, présentant pour certains des traces de torture apparemment antérieures à la mort ; ils ont assuré que ces hommes avaient été enlevés auparavant, qu’ils paraissaient avoir été exécutés et non pas tués par des obus.


Silvia Cattori : Savez-vous combien de personnes ont été enlevées par ces groupes armés depuis avril ?


Réponse : On ne sait pas exactement…mais beaucoup d’hommes ont disparu. L’un d’eux est mon cousin. Ils l’ont kidnappé il y a 15 jours. On n’a plus eu aucune nouvelle. Il y a des familles ici qui ont eu des fils, des pères ou des oncles kidnappés. On estime à quelques 400 le nombre de personnes enlevées, disparues.


Je connais un autre cas récent. Celui du frère d’une amie. Il est parti en voiture le 24 janvier et on ne l’a plus revu. Sa famille a eu des nouvelles de lui par téléphone il y a 4 jours disant que ses ravisseurs demandent une rançon. La famille est en train de trouver une somme importante … Il arrive que, une fois trouvé, l’argent se perde en route, car le médiateur se fait tuer…


Silvia Cattori : Mais, ici, on dit que l’armée viole, torture les enfants...On dira en vous lisant que c’est peut-être l’armée qui kidnappe les gens ?


Réponse : Tout cela ne reflète pas ce que nous voyons depuis notre côté. Ce sont les opposants armés qui assiègent, qui kidnappent, qui tuent et torturent les enfants dont l’on voit ensuite la photo sur Aljazeera. Ils attribuent leurs crimes à l’armée syrienne. Les destructions, les morts, les blessés que nous avons, ce sont les opposants armés qui en sont responsables.


Silvia Cattori : Toujours est-il que ce chiffre de 260 civils [3] « dont une centaine d’enfants et de femmes », qui auraient péri sous les obus de l’armée d’Assad dans le faubourg de khalidiya, à Homs, la nuit du vendredi 3 février, ont mis le monde en émoi ; ce qui n’arrange pas les choses. Or, parmi les corps exposés à Khaldiyé on ne voit ni femmes ni enfants. On voit des jeunes hommes dont les corps portent des traces de tortures. Ils ne paraissent pas avoir été tués sous les décombres, suite à des bombardements. Tout cela confirme ce que vous nous avez dit. Que les tueries sont davantage le fait de groupes armés. Il est important de mettre cela au clair ; car si ce que vous dites - que les corps exposés sont ceux de gens qu’ils ont préalablement enlevés et exécutés - cela incrimine ceux qui, comme Obama et Sarkozy, couvrent les atrocités de ces opposants car ils veulent obtenir le renversement d’Assad coûte que coûte. Y a-t-il des photos des immeubles qu’ils auraient bombardés ?


Réponse : Oui. Ils ont bombardé Hadara, notre quartier (là où ils ont tué Gilles Jacquier - Nda) vendredi nuit. Les tirs partaient depuis Baba Amro, Bab Dreib, Bab Sebaa, Bayada, Khaldiyé …dans tous les sens. Ce n’étaient pas des tirs qui partaient de l’endroit où se trouvaient des forces armées gouvernementales qui sont ici dans notre quartier pour nous protéger. C’est un petit quartier le nôtre.


Silvia Cattori : Alors, ce qu’ont rapporté des Syriens par téléphone au journaliste de l’AFP n’est pas vrai ?


Réponse : Non, ce n’est pas vrai. Ils sont lourdement armés. Ils ont pris le contrôle de Baba Amro, Bab Dreib, Bab Sebaa, Bayada, Khaldiyé... Ils détruisent, tuent, blessent les gens. Ils bombardent en ce moment…Ce sont eux (les groupes islamistes armés) qui font exploser des bâtiments, qui menacent les gens pas seulement dans notre quartier, partout. Il y a des tirs en ce moment dans plusieurs endroits. Les habitants appellent l’armée à l’aide.


Silvia Cattori : Avez-vous peur en ce moment ?


Réponse : Oui, on est effrayés. C’est très dangereux pour nous.


Silvia Cattori :On peine à comprendre comment ces groupes peuvent « contrôler » la population de quartiers entiers de la ville de Homs ?


Réponse : Ils sont entrés dans les quartiers ; ils s’y sont installés par la terreur ; ils maintiennent les habitants sous la menace ; ils les obligent à collaborer pour les protéger ; ils les obligent à fermer leurs échoppes, les écoles.


Silvia Cattori : Qu’est-ce qui est le plus difficile pour vous qui êtes exposés à leurs tirs ?


Réponse : On ne peut pas sortir, on ne peut pas voir d’autres gens, on vit dans la crainte permanente qu’une bombe nous touche, nous tue. Nous ne vivons pas en sécurité…Je ne peux pas aller à mon travail ; il y a sans cesse des bombardements dehors ; ils nous tuent dès que l’on sort ; la maison de mon voisin a été détruite…


Silvia Cattori : Depuis quand la situation est-elle devenue à ce point intenable ?


Réponse : Depuis deux jours cela est allé de pire en pire. Mais les choses se sont aggravées depuis sept jours.


Silvia Cattori : Avez-vous l’impression que l’administration d’el-Assad ne fait pas ce qu’il faut pour vous protéger ?


Réponse : Ils font de leur mieux dans un contexte très difficile.


Silvia Cattori : Les journalistes des médias traditionnels parlent de manifestants pacifiques, d’une révolution qui promet la démocratie…


Réponse : Non, il n’y a pas de manifestations pacifiques de leur côté. Toutes leurs manifestations sont violentes, sont des incitations à la violence.


Silvia Cattori : Ce que vous dites atteste que ce que les politiques et les médias qualifient chez nous de « militants pro-démocratie » sont en réalité des groupes armés qui terrorisent la population. C’est tout de même une douloureuse équation. Que ressentez-vous quand vous entendez MM. Alain Juppé et Gérard Araud, l’ambassadeur de France à l’ONU, donner raison à ces opposants armés qui vous tuent, vous kidnappent et tuent les soldats qui, avec la meilleure volonté, n’arrivent pas à vous protéger ?


Réponse : Ce que je ressens ? De la tristesse. Je suis très triste pour mon pays, mon peuple…je ne cesse de me demander pourquoi ils mentent…Nous sommes ici face à l’inconnu…Je remercie la Russie et la Chine pour avoir opposé leur veto au Conseil de sécurité. Car si eux aussi laissent faire ce que veulent d’autres pays, ce qui est arrivé en Libye arrivera ici en pire…

J’aimerais dire aux journalistes et aux responsables politiques que par leurs mensonges, par leur biais en faveur des opposants armés qui nous terrorisent, ils détruisent l’esprit, et surtout l’âme de notre jeunesse.


Silvia Cattori : Nous vous remercions d’avoir accepté de nous répondre. Nous allons faire de notre mieux pour faire connaître votre témoignage.


*****


Atterrée par ce que nous venions d’entendre, nous avons posé le téléphone tout en sachant que nos politiciens et nos médias ne voudront pas l’entendre [4]. (5 février 2012 )


Post scriptum


Ce matin, 6 février, alors que nous nous apprêtions à publier ce témoignage, en entendant dire sur France Culture que l’armée syrienne pilonnait sans discontinuer depuis samedi les opposants, et l’invité du matin, Salam Kawabiki, opposant syrien résidant à Paris, se plaindre que « malheureusement les médias du régime (sont) relayés par des sites d’extrême droite français... » [5], nous avons dressé l’oreille. Salam Kawabiki parlait de plus de 400 morts du côté des opposants dans la nuit de vendredi. Opposants qu’il présente comme étant totalement pacifiques, manifestant en chantant, comme les membres d’une révolution qui a «  développé un humour syrien ».


Nous ne l’avons pas cru. Tout ce qu’il disait transpirait la propagande, ne cadrait aucunement avec ce que, depuis des mois, nos contacts à Homs, terrorisés par les opposants armés, disent et répètent. Nous les avons rappelés pour leur demander qui les pilonnait aujourd’hui. Il nous ont dit :

 

« Aujourd’hui les groupes armés ont attaqué le centre de communication ; ils ont fait exploser des immeubles dans le quartier d’al-Nazihin et le quartier al-Inchaat ; ils ont menacé de faire sauter d’autres immeubles dans d’autres quartiers ; sur les toitures des pneus brûlent [6] ; les habitants appellent l’aide de l’armée ».


Silvia Cattori


Pour des raisons de protection nous n’indiquons pas le nom de nos correspondants.


Cet entretien n’aurait pas pu être réalisé sans le précieux soutien de Rim, une jeune Syrienne.

 


 

[1] « Syrie : choc et horreur dans la ville dévastée de Homs », par Khaled Soubeih, (AFP) 4 février 2012.


[2] Mgr Jean-Clément Jeanbart dit lui aussi que « des gens sont tués en plein jour, kidnappés par des gangsters, qui demandent des rançons élevées » Voir :

http://www.silviacattori.net/article2780.html


[3] Le correspondant de la BBC en Arabe qui se trouvait à Homs du côté des rebelles estime lui à 50 le nombre des tués (et non pas 260), tout en précisant que, dans le chaos actuel, il est difficile de compter.


[4] Voir : « Les Syriens sont une majorité à soutenir le président Assad, mais ce n’est pas des médias occidentaux que vous pourriez l’apprendre », par Jonathan Steele, The Guardian, 17 janvier 2012.


[5] Il y a de nombreux sites d’information en France, de sensibilités politiques diverses, qui publient des auteurs sérieux et sans biais, (traduisent également des auteurs étrangers comme MAHDI DARIUS NAZEMROAYA, BILL VAN AUKEN, PEPE ESCOBAR, JEREMY SALT, JONATHAN STEELE, etc), infiniment plus crédibles, au sujet de ce qui se passe au Moyen et au Proche Orient, que les journalistes Christophe Ayad ou Georges Malbrunot, publiés par Le Monde et Le Figaro


[6] Il y a deux jours, sur Facebook, de prétendus « révolutionnaires démocrates épris de liberté » ont appelé à mettre le feu a des pneus sur les toitures




166934 234517459950607 100001770649973 533313 995009093 n

Les pays de l’ALBA dénoncent à leur tour l’ingérence des « Contras » en Syrie

Dans un communiqué publié en marge du XIème sommet de l’organisation, les 9 États membres de l’ALBA (Alliance Bolivarienne pour les peuples de notre Amérique) ont rejeté ce dimanche la « politique systématique d’ingérence et de déstabilisation » qui cherche à « imposer par la force un changement de régime au peuple Syrien ».


Reseau Voltaire
Mardi 7 Février 2012


Les pays de l’ALBA dénoncent à leur tour l’ingérence des « Contras » en Syrie
La résolution des membre de l’ALBA condamne « les actes de violence armée que des groupes paramilitaires appuyés par des puissances étrangères ont lancé contre le peuple syrien ».

Les chefs des États membres de l’organisation d’intégration latino-américaine ont manifesté leur soutient à la « politique de réforme nationale initiée par le Gouvernement du président Bashar al-Assad, qui cherche à trouver une solution politique à la crise actuelle », « dans le respect de la souveraineté du peuple syrien et de l’intégrité territoriale de la Syrie ».

Les États atlantistes et du Golfe, ainsi que leurs relais de communication, accusent le gouvernement syrien de réprimer dans le sang une contestation pacifique. Au contraire, le gouvernement syrien affirme que ces mêmes pays occidentaux soutiennent des groupes armés qui mènent des opérations de sabotage dans le pays, ayant entrainé la mort de plusieurs milliers de citoyens, civils et militaires.

Les observateurs de la Ligue arabe ont invalidé les accusations de leurs propres gouvernements et ont partiellement validé le point de vue syrien.

Bien que le cynisme qu’implique la mise en œuvre d’une stratégie de déstabilisation puisse laisser les Européens incrédules, il n’en est pas de même pour les latino-américains. Là-bas l’épisode des « Contras » est encore dans toutes les mémoires, et le parallèle avec la situation syrienne est immédiat.

Ces groupes armés (en espagnol : « Contre-Révolutionnaires ») avaient été soutenus et entrainés d’abord par la dictature Argentine, en tant que sous-traitant, puis directement par les administrations Carter et Reagan pour renverser le gouvernement socialiste du Nicaragua durant les années 80. Ils opéraient des raids contre l’économie et la population du Nicaragua à partir de bases arrières situées au Honduras.

Le bilan de cette fausse guerre civile organisée par les États-Unis contre un État et un peuple souverains est estimé à 57 000 victimes, dont 29 000 morts.

Les ministres des Affaires étrangères de l’OTAN et du CCG, eux, multiplient les déclarations à l’encontre de la Syrie, à leurs yeux « plus isolée que jamais ».

Résolution du XIème sommet de l’ALBA-TCP sur la République Arabe Syrienne

Les chefs d’États et de gouvernements de l’Alliance Bolivarienne pour les Peuples de Notre Amérique (ALBA) réitèrent leur condamnation de la politique systématique d’ingérence et de déstabilisation contre notre sœur la République Arabe Syrienne, qui a pour but d’imposer par la force un changement de régime au peuple Syrien.

Les pays membres de l’ALBA condamnent  les actes de violence armée que des groupes paramilitaires appuyés par des puissances étrangères ont lancés contre le peuple syrien, et formulent le vœu que la société syrienne retrouve le calme et la paix.

Les pays de l’ALBA réitèrent leur appui à la politique de réforme nationale initiée par le Gouvernement du président Bashar Al Assad, qui cherche à trouver une solution politique à la crise actuelle, dans le respect de la souveraineté du peuple syrien et de l’intégrité territoriale de ce pays arabe frère.

http://www.voltairenet.org/Resolution-du-XIeme-sommet-de-l

http://www.voltairenet.org/Les-pays-de-l-ALBA-denoncent-a http://www.voltairenet.org/Les-pays-de-l-ALBA-denoncent-a

 

http://www.alterinfo.net/Les-pays-de-l-ALBA-denoncent-a-leur-tour-l-ingerence-des-Contras-en-Syrie_a70878.html

 

 

Pays de l'Alba :



Repost 0
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 22:25

 

rural-paysage.jpg  

 

Barbarie, ou sagesse ?

Dépopulation, dénatalité, ou... simplicité de vie ?

 

 

Dépopulation. Le maître-mot - non prononcé - du Nouvel Ordre Mondial, qui rêve d'une planète presque sans habitants, et où l'Oligarchie pourra indéfiniment puiser dans les ressources pour son bon plaisir. Pour son très bon plaisir !

 

L'eugénisme est donc à la mode. Frontalement, ou discrètement. Et la Science - sans conscience - s'est saisie de ce domaine.

 

Bill Gates, une fois sa fortune faite, s'est recyclé dans la vaccination "humanitaire". Pour quelles fins ? Dépopulation par l'inoculation très discrète de substances toxiques, diminuant la résistance de l'organisme aux maladies, ou rendant, à terme, les femmes stériles ? Dieu seul le sait, et surtout le Diable !

 

Et puis, face à ce monde dit "surpeuplé", et donc promis à une fin prochaine, il y a ce qu'il est coutume d'appeler "l'eugénisme soft", faisant l'éloge de la dénatalité, c'est-à-dire moins d'habitants par une dénatalité plus ou moins désirée. Va pour l'enfant unique, à la Chinoise ! Et là, on se bouscule au portillon : Ecologistes radicaux ou désespérés, écophilosophes, adeptes de la Démosophie et de son enfant unique, etc.

 

Je prends position. Ras-le bol de l'eugénisme soft ou surtout dur, vive la vie ! On ne m'a pas baptisée dans mon adolescence "La force vitale de Bergson", pour que je prêche pour le contrôle plus ou moins forcé des naissances. Laissons les parents décider de la taille de leur famille, voulez-vous ?

 

La sagesse consiste-t-elle à inciter à avoir un enfant seulement ou même aucun ? Eh bien, j'irai à contrecourant. Je plaiderai pour une autre sagesse ! Celle de la simplicité de vie...


 

http://www.protic.net/profs/menardl/agriculture/ruralite.gif

http://www.protic.net/profs/menardl/agriculture/ruralite.gif

 

Pourquoi y-a-t-il trop d'habitants sur terre ?


Parce que la terre ne peut nourrir tout le monde ? Mais bien sûr que non !

 

Si la terre souffre et nourrit de moins en moins, c'est à cause de l'homme, très exactement, de sa folie.

 

Ce qui est en cause, c'est

 

- Le Capitalisme sauvage, brutal, prédateur, aveugle. Qui sacrifie l'humain - Individu, animal, nature - à sa soif de profit sans scrupules

 

- La Spéculation qui s'en prend même au vivant, à l'alimentaire, aux produits de base, vitaux

 

- L'égoïsme, qui conduit certains - comme les Rothschild - à accaparer à leur profit le maximum de terres de la planète

 

- Les bio-carburants, qui nourrissent les moteurs plutôt que les individus

 

- L'utilisation, par les Multinationales (notamment agro-alimentaires), de la faim comme arme  (Voir Jean Ziegler)

 

- L'imposition de la monoculture au détriment de l'agriculture familiale

 

- La destruction de la paysannerie

 

- La surconsommation et le gaspillage

 

- La pollution des terres (pesticides, chimie, gaz de Schiste..)

 

- Les OGM qui ruinent les agriculteurs notamment des pays pauvres ou des pays émergents

 

- L'industrie nucléaire, abondamment utilisée pendant les guerres, comme au Vietnam, où les terres ancestrales ne sont plus cultivables

 

- Les mines antipersonnel qui rendent certaines terres impropres à la culture

 

- Les guerres imposées partout, qui dévastent des régions entières.

 

Etc, etc, etc. Et tout cela est Barbarie !

 

Mon raisonnement est donc le suivant :

 

Si nous revenions à la simplicité de vie, excluant bien sûr tout ce qui précède, si nous revenions à la simplicité volontaire et joyeuse de vie qui rejette surconsommation ou productivisme, nous n'en serions pas là. Comme je l'ai écrit ailleurs, il y a un siècle nos aïeux vivaient plus sain, plus propre, plus raisonnablement, sans hypothéquer l'avenir de leurs enfants - et la terre pouvait nourrir tous ses habitants. La simplicité de vie, la modération, sont la clef de tout.

Alors, barbarie de la surconsommation et du profit égoïstes ? Ou joyeuse simplicité de vie volontaire ?  Moi, j'ai choisi. Concrètement, quotidiennement ! J'ai fait le pari des naissances multiples - 2 garçons et une fille, le 3e fils je l'ai perdu avant la naissance - et de la modération librement assumée. De la simplicité de vie, même !

 

Et pourquoi pas le retour aux modes de vie anciens, aussi, respectueux des équilibres ? Il n'est pas nostalgie du passé. Mais préservation de l'avenir, sagesse, et bonheur. Le bonheur, d'ailleurs, ne passe-t-il pas par le qualitatif plutôt que par le quantitatif ? Avez-vous vu le reportage : "Une semaine sans électricité ?" Des familles volontaires redécouvraient la bougie. Les jeux en famille. Les repas qui se prolongent avec les enfants ou avec les voisins. Le bon vieux lavoir des lavandières. Et la convivialité !

 

En tous cas, en plaidant pour la simplicité de vie assumée, on rejoint l'écophilosophie. Une philosophie de vie humaniste, respectueuse de la nature, du vivant, de tous les vivants, de tous les possibles, de toutes les naissances, une philosophie de vie toute en simplicité, excluant avec fermeté toutes les formes de barbarie.

 

Même celle de la dénatalité, de l'enfant unique proposé ou imposé...

 

Chantal Dupille

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chantal_Dupille

.

 

Et revitalisons nos villages !


Vidéo enregistrée le 24 septembre 2011 avec l'aide d'un Lecteur de mes blogs


 

R-sistons video 1 : Revitaliser nos villages, l'idée d'eva R-sistons  
14:50

R-sistons video 1 : Revitaliser nos...

 

 

http://imageshack.us/photo/my-images/213/grantwood.jpg/
.
.
.
Notre terre souffre !
La barbarie du Système
qui empoisonne la terre

.

.

Petropolis

Vue du ciel, la terre est un enchevêtrement de forêts, de rivières et d'affluents à perte de vue. Une nature souveraine au-dessus de laquelle plane la caméra. Soudain, une plongée vertigineuse à la manière d'un oiseau de proie, et nous voilà aux portes de l'enfer : une mine de pétrole à ciel ouvert. De visions d'apocalypse en séquences hypnotiques tournées depuis un hélicoptère, Petropolis adopte le point de vue des oiseaux pour réaliser l'autopsie de cette immense blessure. Violée par l'homme, abusée sans remords, la terre filmée par Peter Mettler est une bête à l'agonie.

(Canada, 2009, 43mn)
ARTE F

 

.http://videos.arte.tv/fr/videos/petropolis-6355278.html

Repost 0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 04:30

 

 

 

Comment s'opposer à la mondialisation militaro-financière

quand on est non-violent

 

 

 

On m'a souvent demandé, à moi qui suis suis non-violente : Comment résister à la mondialisation militaro-financière ? 

 

Je ne crois pas à la violence pour s'opposer à la violence économique, sociale etc. Je crois à l'intelligence, comme le blogueur Aspeta, "Ne dépensez plus, pensez !"


Donc, comment s'opposer à un Système qui broie l'humanité, qui tue les Nations et l'emploi, qui rend inaccessible le logement, qui pollue notre alimentation et nos terres, qui déclenche partout des guerres, etc ? Dans le désordre, voici quelques pistes...

 

La première des choses, est de se tenir informé(e), en lisant la Presse non alignée... sur Internet. Et ensuite, de devenir, tous, journalistes : En informant à notre tour nos voisins, nos familles, nos collègues, nos amis, etc... Sans connaissance de la vérité, on ne peut choisir librement.

 

La seconde, est de consommer le moins possible, de s'astreindre volontairement, et même joyeusement, à la simplicité de vie, ensuite de consommer intelligemment, le plus naturel possible par exemple. Bannissons tous les gadgets. Préférons la petite enseigne locale au grand distributeur, le producteur au super-marché, l'artisan à l'industriel...

 

La 3e chose que je conseille, est de recourir au maximum au troc de services et de biens.

 

La 4e, et l'une des plus importantes, est de laisser le moins d'argent possible dans les banques, d'emprunter le moins possible, et si l'on doit emprunter, qu'on le fasse auprès de particuliers, pas auprès des banquiers. Le Système ne fera pas long feu !

 

La 5e, en cas de guerre, n'acceptons pas de la faire, et les femmes, le cas  échéant, devront refuser, à l'arrière, de remplacer leurs hommes pour fabriquer le matériel de mort qui tuera leur compagnon, leurs fils, leurs frères etc...

 

La 6e chose, est de former nos anciens à l'informatique, et tous ceux qui ne connaissent pas Internet, afin qu'ils puissent accéder à l'information vraie, non-alignée sur l'officielle.

 

La 7e est de refuser de faire tout ce qui nuit aux autres, comme exploiter un employé, dénoncer des voisins, porter atteinte à la vérité ou à la liberté... et bien sûr de refuser ce qui est nocif pour soi (comme les vaccins lors de pandémies artificiellement créées) ou injuste ou intolérable (par exemple la puce, préparant le contrôle absolu de chaque individu). 

 

La 8e, vivons sainement et frugalement, en économisant les biens périssables, en chauffant peu (d'ailleurs c'est plus sain), en ne gaspillant pas (l'eau notamment), en partageant tout ce que nous pouvons (par exemple, avoir une machine à laver pour plusieurs familles), en utilisant au maximum les transports en commun, en étant vraiment solidaires les uns des autres. D'une façon générale, il conviendra toujours de choisir la qualité plutôt que la quantité,  le durable plutôt que l' éphémère. Et boudons  les articles fabriqués par les nouveaux esclaves ou vendus par des pays ne respectant pas la vie des autres, comme les Etats-Unis ou Israël.

 

D'une façon générale, vivons au maximum sinon en autarcie, du moins de façon autonome, en fabriquant le plus possible tout nous-mêmes. Favorisons pour nos enfants les activités manuelles et les jeux d'autrefois, comme ceux de ballons, la marelle, etc.  Ca suffit la désinformation, la violence, la propagande, le matérialisme, l'abrutissement, l'abêtissement même,  etc,  véhiculés par la télévision ou par les jeux vidéos - d'ailleurs incitant à dominer les autres !  D'une façon générale aussi, ne soyons pas dupes du conditionnement quotidien qui nous conduit à penser, par exemple, en termes de compétition (se battre les uns contre les autres, avoir un esprit de domination au lieu de coopérer et de partager), au contraire mettons en commun nos capacités et nos biens,  etc.


Non seulement notre mode de vie doit changer, mais aussi notre comportement et notre état d'esprit, notre manière de voir les choses.

 

Naturellement, soyons exigeants en matière de liberté ou d'information, développons l'esprit critique de nos enfants, expliquons leur l'Histoire - si redoutée par ceux qui s'évertuent à dissimuler les périodes d'émancipation des peuples - , ne soyons pas des moutons... qu'on conduit à l'abattoir. Quant aux élections-bidons, ne soyons pas dupes et exigeons de décider nous-mêmes de la politique, par exemple en imposant le référendum d'initiative citoyenne. Le vote blanc doit être institué, les petits partis doivent être représentés (signatures anonymes des Elus) et nous devons militer pour une Constituante. Ce n'est que mon avis.

 

 

Ne dépensons plus, pensons !!! Et le Système militaro-financier s'effondrera de lui-même sans que nous ayons à le combattre...

 

Chantal Dupille

 

 

Au fait, je viens de trouver cette vidéo pleine d'humour

sur le 11/9 2001, la voici :

 

 


.

 

Repost 0