Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 01:47

 

etats-unis-effondrement.jpg

On m'envoie ce très beau texte qui dit tout.

L'Amérique exsangue, aux abois,

devient une bête furieuse qui sème le chaos partout,

et tandis que la France est déjà moribonde,

l'Allemagne relève la tête...

et avec Merckel qu'on fait peut-être chanter,

la perd maintenant.

En route vers l'apocalypse...


Chantal Dupille


2014, l’année où l’Empire a refusé de mourir dans son lit


 

On espérait un peu naïvement que l’Empire US mourrait dans son lit (1). Il n’en est rien. Gangrené par sa faillite financière, morale et sociale, il décline bien sûr comme prévu et le Système atlantiste avec lui. Sauf que tout se passe beaucoup plus vite qu’attendu. Saisi de panique, l’Empire a donc mis à profit l’année 2014 pour semer partout le chaos dans le but de conjurer son déclin, allant jusqu’à construire toutes les conditions d’une Troisième guerre mondiale. Il aura évidemment pris soin de fixer l’épicentre de la chose loin de son sanctuaire (2), avec l’assentiment d’une élite européenne de groupies-technocrates, et autres idiots utiles, encadrés par un proconsul allemand dangereusement rétabli dans sa grandeur (3). 2014 aura donc été l’année d’un emballement stupéfiant et d’une montée aux extrêmes terrifiante, l’année où l’Empire aura refusé de mourir dans son lit, ouvrant une nouvelle séquence historique plus folle que jamais.  


 

annus-horribilis

 

 

Du grand frère protecteur au tortionnaire


Lorsque des clowns formatés dans des écoles de com’ prétendent lui commander, l’Histoire peut se montrer d’une cruauté infinie. Ainsi en va-t-il du dernier POTUS, Barack Hussein Obama, à la fois Prix Nobel de la Paix, geôlier en chef du camp de torture de Guantanamo et artisan d’une nouvelle guerre froide à l’issue potentiellement apocalyptique.

Le mythe hollywoodien du grand frère américain protecteur, un peu couillon mais bienveillant, est bel et bien définitivement enterré, malgré la puissance de la machine de propagande mobilisée pour l’entretenir.

Aujourd’hui, la plupart des peuples du monde sont ainsi passés de la fascination pour l’American Dream au dégoût à l’égard d’une hyperpuissance aussi vorace que brutale, qui n’hésite pas à semer la mort et le chaos pour perdurer dans son être.

2014 fait à ce titre un peu figure de point d’orgue, où l’on aura vu l’Empire étrenner l’année par une alliance avec des groupes néonazis ukrainiens (pour perpétrer le coup d’État que l’on sait), puis la terminer dans la puanteur exhumée de ses habituelles pratiques tortionnaires (4).

Et c’est aux pieds de cet Empire-là que les élites européennes n’en finissent plus de ramper, se soumettant à tous ses diktats, couvrant tous ses crimes, se prêtant à toutes ses manigances les plus folles. 


A cet égard, le cas de l’Allemagne mérite désormais une attention particulière. 

« We’ve beaten the Germans twice, and now they’re back! »

On se souvient des craintes de Mitterrand et de la Dame de fer à l’aube de la réunification allemande, craintes parfaitement résumées par Margaret Thatcher lorsqu’elle s’était écriée : «Quoi, nous avons battu deux fois les Allemands et les voilà encore de retour ! (5)». 

De facto, l’Allemagne est en effet (re)devenue la puissance dirigeante en Europe, au point que certains observateurs, comme Emmanuel Todd, n’hésitent plus à parler d’un Empire allemand reconstitué (6).

 

Or la soudaine adhésion de la chancelière allemande à l’hystérie guerrière antirusse de l’Empire US pose de graves questions. 
Suite au scandale des écoutes perpétrées par la NSA sur son téléphone portable, on pensait pourtant que la lune de miel avec Washington ne serait pas pour demain, la chancelière allemande faisant savoir qu’« entre des amis proches et des pays partenaires, comme le sont la République fédérale d’Allemagne et les États-Unis depuis des décennies, une telle surveillance d’un chef de gouvernement ne saurait exister ». Parlant même d’un « coup sérieux porté à la confiance mutuelle entre les deux pays ».

C’était en octobre 2013, peu avant le début du coup d’État de Kiev. 
Mme Merkel s’était ensuite joint à la meute des toutous pour hurler avec l’Empire contre Moscou, mais toutefois sans excès. Du moins jusqu’au discours de Sidney, le 17 novembre dernier, où la chancelière a attaqué la Russie avec une agressivité inédite, affirmant notamment « que les agissements de la Russie mettaient en péril la paix en Europe » (7).

 

Comme le souligne Philippe Grasset dans dedefensa (8), « aucun élément nouveau décisif, dans les trois ou quatre derniers mois, ne paraît devoir justifier le revirement de Merkel exprimé dans des termes si dramatiques et alarmistes, et encore moins l’expliquer ».

D’où l’hypothèse, de plus en plus répandue, que les écoutes de la NSA ont finalement payé, et que les USA feraient tout simplement chanter la chancelière. Les États-Unis disposeraient donc de « moyens de pression, pouvant aller aussi bien de documents récupérés de l’ex-RDA, par exemple des archives de la Stasi, que de certaines affirmations et confidences de la chancelière interceptées par la NSA ».

C’est bien évidemment possible, la politique étrangère étasunienne relevant davantage du gangstérisme que de la diplomatie.

 

« Une autre guerre en Europe ? Pas en notre nom ! »


Il n’en reste pas moins que la volonté des États-Unis de faire de l’Allemagne leur principal supplétif en Europe ne date pas d’hier, et qu’ils estiment apparemment depuis longtemps déjà qu’Angela Merkel a le profil idéal pour le rôle (9).

 

De son côté, en jouant ainsi la carte US de l’affrontement contre la Russie, l’Allemagne d’Angela Merkel paraît tentée par un nouvel impérialisme (10), qui soulève des questions, il est vrai dérangeantes, compte-tenu de l’Histoire du siècle dernier.

Bien sûr, en Allemagne même, les critiques commencent à fuser. Le Spiegel a ainsi récemment ouvert les feux avec un article fleuve, très mordant contre la politique de la chancelière (11).

Puis ce fut le discours fantastique tenu à la tribune du Bundestag, devant la représentation nationale, par Sahra Wagenknecht (12), vice-présidente du parti Die Linke (La Gauche). Un discours où tout est dit avec les mots les plus justes.

Enfin, il y a eu cet appel lancé par des personnalités allemandes (anciens présidents, intellectuels, artistes ou industriels) dont le titre se passe de commentaire : « Une autre guerre en Europe ? Pas en notre nom ! » (13).


On voit toutefois mal Angela Merkel reculer, à plus forte raison s’il y a chantage.

Aujourd’hui, l’Empire US semble donc avoir trouvé dans l’Allemagne le pivot européen idéal pour articuler sa croisade contre la Russie. Servie par la quasi dissolution d’une France qui ne pèse strictement plus rien en matière de politique étrangère, Berlin peut en effet s’appuyer pour ce faire sur la russophobie « naturelle » d’anciennes républiques soviétiques, qu’elle contrôle largement (14).


L’Empire aux abois


De son côté, l’Empire poursuit furieusement sa montée aux extrêmes. Le 12 décembre dernier, le Congrès US a ainsi autorisé la livraison d’armes létales à l’Ukraine, en votant à l’unanimité un texte, que d’aucuns considèrent comme une véritable déclaration de guerre contre la Russie (15).

Nous en sommes donc là, en cette fin 2014.

En s’appuyant sur les faiblesses, les aveuglements ou les rêves de grandeur inavoués d’acteurs européens parfaitement lamentables dans cette affaire, l’Empire a décidé de privilégier la politique du pire, pour tenter de conjurer son déclin, fixant une guerre en Europe de l’Est, en acceptant avec une inconséquence inouïe la possibilité d’une confrontation militaire entre puissances nucléaires.

C’est peut-être que pour lui le temps presse de plus en plus.

L’offensive menée contre la Russie a en effet convaincu les pays du Brics de passer à la vitesse supérieure, et les rapprochements entre Moscou et Pékin, et même plus récemment New Delhi, font paniquer Washington (16).


Sur le plan intérieur, la situation étasunienne se détériore d’heure en heure. Un Américain sur cinq bénéficie désormais de bons d’alimentation pour vivre (17), et une réplique amplifiée de la crise des subprime de 2008 est d’ores et déjà sur dans les starting blocks.

Pour éviter la rébellion des 99 % contre les prédateurs du corporate power US, c’est-à-dire du peuple contre le gouvernement, l’administration Obama a même exhumé la vieille technique de la division raciale. Noyer le poisson ainsi (18), c’est tout de même un comble pour un premier Président noir US. Mais passons.

La faillite des États-Unis est consommée, tant sur les plans financier, que moral ou social.

Ne reste dès lors que l’Empire en tant que structure, en tant que Système, en tant que machine à dominer et à écraser, dans toute sa froideur et toute sa brutalité.

Un Empire aux abois, qui refuse de mourir dans son lit.


Pierre Vaudan

 

Notes

L’empire et le docteur Kübler-Ross

Enfumage ukrainien, contre propagande

L’Allemagne tient le continent européen

Torture à la CIA, les passages les plus terrifiants du rapport

L’Allemagne, puissance hégémonique à reculons

L’Empire allemand reconstitué

Le grand virage de Sidney

Merkel sous chantage ?

Angela Merkel va-t-elle entraîner l’Europe et le monde dans les prochaines guerres?

10 L’essor de l’impérialisme allemand et la pseudo-menace russe

11 Summit of Failure: How the EU Lost Russia over Ukraine

12 Le discours de Sahra Wagenknecht (sous-titré français)

13 «Une autre guerre en Europe, pas en notre nom»

14 L’Allemagne tient le continent européen

15 Ukraine: la Russie menace les Etats-Unis de mesures de rétorsion

16 Avec la Crimée, l’Inde défie les USA

17 Explosion du nombre d’Américains ayant recours à l’aide alimentaire

18 Du racisme à la révolution

 

Source : 2014, l’année où l’Empire a refusé de mourir dans son lit (entrefilets.com, français, 15-10-2014)

 

Déjà publié de Pierre Vaudan

http://www.vineyardsaker.fr/2014/12/15/2014-lannee-ou-lempire-refuse-de-mourir-dans-son-lit/#more-9239

 

.

Etats-Unis-drapeau-sur-ruines.jpg

.

Le chaos orchestré par l'Empire

De Kiev à Damas, une même folie

 

 

On sentait évidemment le coup venir depuis des semaines. Destinées à émouvoir la ménagère de plus de 50 ans et le militant de base de l’UMPS mondial, les fausses décapitations de citoyens US (1) puaient en effet le casus belli à plein nez. Stopper la barbarie de l’EI/Daech par des frappes forcément chirurgicales en Irak et en Syrie ? Vaste plaisanterie quand nombre de pays de la coalition montée à la hâte par Washington, pour se la jouer « communauté internationale », figurent parmi ses principaux bailleurs de fonds. Vaste fumisterie, lorsque, sous prétexte de sauver des minorités dont on favorise le martyre depuis des années, on cherche surtout à achever la trop résistante légalité syrienne, pour affaiblir la Russie et permettre au Bloc atlantiste de conserver son hégémonie mondiale. 

 

 

Un instrument aussi


Daech ou EI, ou ISIS comme on veut, c’est d’abord le résultat de la deuxième guerre d’Irak et de la dissolution de l’armée de Saddam par le proconsul américain Bremer. Une opération accessoirement lancée elle aussi sans l’aval de l’ONU, elle aussi avec une coalition de bouffons et de petits pays clients, à qui on a tordu les bras.

Daech ou EI, ou ISIS comme on veut, c’est ensuite le financement et l’armement durant trois ans de groupuscules terroristes en Syrie sous couvert de pseudo révolution. Et cela sous les acclamations de l’Occident américanisé et de sa machine de propagande bien huilée.
Daech ou EI, ou ISIS comme on veut, c’est enfin, idéologiquement parlant, le résultat de 100 ans de délire wahhabite saoudien. Cette Arabie saoudite si chère au cœur de notre Bloc atlantiste, dépendance à l’or noir oblige, et pourtant matrice idéologique de ce terrorisme sunnite contre lequel on prétend se défendre.

Mais Daech ou EI, ou ISIS comme on veut, et la franchise al-Qaïda avant lui, c’est aussi un instrument pour le Système atlantiste.
Car dans la version ultime de la terreur pseudo-islamiste (2) qui nous est proposée aujourd’hui, l’horreur atteint un tel degré qu’elle permet désormais toutes les guerres, toutes les frappes, tous les assassinats et toutes les opérations de regime change rêvées par le Système atlantiste, et cela au mépris de la légalité internationale et de la souveraineté des nations.

Car avec ce cynisme affolant et cette inculpabilité qui sont aussi sa marque de fabrique, ce Système, bien que totalement dépassé par l’ampleur soudaine du monstre qu’il a contribué à créer, cherche tout de même à tirer profit de la situation.

 

Un Grand Jeu contre le BRICS

 

Ce n’est donc pas un hasard si on a largement traîné les pieds en attendant les premiers succès concrets de Daech sur le terrain.
Ce n’est donc pas un hasard si des frappes d’une ampleur sans précédent sont désormais menées en Syrie, un an presque jour pour jour après une première tentative avortée (3) de lancer une guerre dans ce pays.

Ce n’est donc pas un hasard si, au premier jour de ces frappes, Israël, qui devrait pourtant craindre le pire de Daech, a jugé bon d’abattre un avion de chasse syrien qui opérait justement contre la nébuleuse terroriste.

L’idée folle, derrière cette vertueuse campagne atlantiste, est probablement d’y voir l’opportunité d’accélérer l’effondrement du régime de Damas, dans l’espoir d’une recomposition favorable au Système atlantiste. Une recomposition qui permettrait de casser l’axe Iran-Syrie (4) et d’infliger ainsi un sérieux revers à la Russie, qui pourrait perdre le contrôle de sa base maritime de Tartous (5).

Et c’est là que s’opère la jonction entre l’Ukraine et Daech, dans le Grand Jeu du Système américaniste pour casser la Russie, et ce faisant,  pour contrer la montée en puissance des pays du BRICS (6).

 

« Guerre contre le terrorisme 2.0 »

 

Enfin, accessoirement, l’avènement de ce nouveau fléau, et la «guerre perpétuelle contre le terrorisme 2.0» qu’il impose, va nécessairement favoriser l’avènement du totalitarisme que nous redoutions en 2012 déjà, dans notre essai «De la bataille contre le Système» (7). Déjà, la censure d’internet est en marche (8), ne reste plus qu’à attendre les inévitables attentats qui vont survenir ici et là au cœur du Bloc, et sa riposte en matière de restriction des libertés.

Dans sa folle entreprise pour «persévérer dans son être» et maintenir son hégémonie, le Système atlantiste a ainsi allumé partout des incendies qu’il ne contrôle plus.

Des incendies qui vont chaque jour le contraindre à se pervertir lui-même un peu plus, jusqu’à renier et invertir toutes les valeurs qu’il prétend défendre, et dont il se réclame.

Jusqu’à la tyrannie ou l’effondrement.


Pierre Vaudan

 

Notes

(1) Sur les fausses décapitations (même les grands merdias ont dû en parler)
(2) Hassan Nasrallah, sur la nature de Daech
(3) Première tentative avortée de guerre contre la Syrie
(4) Sur l’axe Iran-Syrie
(
5) Pourquoi l’Amérique veut-elle toujours la chute de Bashar al Assad ?

(6) Enfumage ukrainien : contre propagande
(7) De la bataille contre le Système
(8) La censure d’internet votée en France

Source : De Kiev à Damas, une même folie (entrefilets.com, 23-09-2014)

 

 

..

Les États-Unis sur le «pied de guerre»: une mesure législative ouvre la voie à la guerre contre la Russie

 

Pourquoi nous allons vers la 3e guerre mondiale (excellente vidéo 13 mn

.

Les États-Unis sur le «pied de guerre» : Une mesure législative ouvre la voie à la guerre contre la Russie

http://www.mondialisation.ca/les-etats-unis-sur-le-pied-de-guerre-une-mesure-legislative-ouvre-la-voie-a-la-guerre-contre-la-russie/5419376

 

 

 

https://www.youtube-nocookie.com/embed/v8O15DogWgg?rel=0

 

..

 

.

.

OB-pub-panneau.jpg

 

Pour ne plus voir les sales pubs

que désormais, soudain, over-blog impose EN MASSE

au mépris complet des Lecteurs :

téléchagez un logiciel Addblock

Publicités

Nous condamnons la décision unilatérale

de la plateforme Overblog de truffer ce blog

de publicités en VIOLATION des conditions générales

d'utilisation initialement définies.

et sur ce blog,

Blog devenu depuis aujoud'hui diffuseur de pubs malsaines !

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Un monde fou !
commenter cet article
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 01:42
JPEG - 392.1 ko

Cameron joue la carte de l’Etat islamique (IS) pour déstabiliser l’Asie centrale et la Russie

 

 

Bonjour !

 

Quelques nouvelles,

j'ai été infidèle à l'actualité

pour finaliser un troisième ouvrage

sorti de mes tiroirs

et réalisé comme les précédents

en urgence à cause de l'actualité incertaine.

C'est mon autobiographie, picaresque,

bébé plein de vitalité qui passe

de l'Amazonie au Quai Conti,

des Gitans à mai 68 (par hasard), etc.

Complètement déjanté et rigolo !

Je vous en reparlerai sous huit jours.

Le précédent titre n'est pas encore disponible,

les trois ouvrages (roman, document et autobiographie)

sortiront en même temps sous dix jours.

Ensuite, je prépare un ouvrage politique.

 

En attendant, je poursuis mes informations

sur l'actualité guerre - en attendant de varier mes sujets.

 

Bien amicalement, chantal dupille

.

Arlequine-couverture-reduite.jpg.

 

.

 

La stratégie russe face à l’impérialisme anglo-saxon
Le début du basculement du monde
par Thierry Meyssan
.

le_monde_ukraine_vaincue.jpg

 

Rappel :

Exercices de l’Otan en Ukraine : une provocation pure et simple (Moscou)

Silence meRdias: La Libye fête Kadhafi - Des députés interdits d’entrer à Gaza

 

§§§§§

..

 

Ukraine : la France doit rejeter la frénésie de l’OTAN et prendre une initiative de Paix - See more at: http://www.debout-la-republique.fr/article/ukraine-la-france-doit-rejeter-la-frenesie-de-l-otan-et-prendre-une-initiative-de-paix#sthash.1PrpnUxT.oYxhMcc8.dpuf

 

UKRAINE :

Après la guerre de Yougoslavie

déjà contre la Russie

(liée à la Yougoslavie),

une nouvele guerre en UE

contre la Russie ! (Ch.D)

 

.

russie_20_08_2014.jpg

Sergeï Glaziev, conseiller de Vladimir Poutine : « Les États-Unis veulent déclencher une guerre chaotique dans toute l’Europe… »

 

Il faut bien que vous compreniez que tout est lié... Aussi, piqûre de rappel en vidéo dans cet article... Et dans les informations complémentaires...

 


(Sergeï Glaziev interviewé par Konstantin Semin le 24 juillet 2014, sous-titres en allemand, anglais et français)

Source : The Vineyard of the Saker / Extraits :

"Au lieu de la zone de développement de Lisbonne à Vladivostok qu’offre le président Poutine, les Etats-Unis veulent déclencher une guerre chaotique dans toute l’Europe, déprécier le capital européen, effacer toutes les dettes qui écrasent les Etats-Unis, effacer leurs dettes envers la Russie et l’Europe, soumettre leur espace économique et prendre le contrôle des ressources du gigantesque territoire eurasien.


Ils croient qu’ils n’ont pas d’autre moyen de maintenir leur hégémonie mondiale et de supplanter la Chine.


Hélas pour eux, cette stratégie géopolitique a un siècle de retard. Elle date de l’époque de l’Empire britannique où la géopolitique se résumait à "diviser pour régner" : c’est-à-dire monter les pays les uns contre les autres, générer des conflits et provoquer une guerre mondiale (…)

La Russie est la dernière victime de cette politique et l’arme choisie contre elle est l’Ukraine, dont le peuple sert de chair à canon dans cette nouvelle guerre (…)

Depuis 20 ans, les Étatsuniens nourrissent le nazisme ukrainien pour faire du tort à la Russie.


Comme vous le savez, ils ont recueilli ce qui restait des troupes de Bandera après la Seconde Guerre mondiale. Ils ont emmené en Amérique des dizaines de milliers de nazis ukrainiens et en ont pris grand soin pendant toute la période qui a suivi la guerre. Ces nazis ukrainiens sont revenus en masse en Ukraine après l’effondrement de l’Union Soviétique. Leur but est toujours le même : séparer l’Ukraine de la Russie (…)

Ce qui se passe dans le Donbass est un conflit régional armé. Le but des Etats-Unis est d’y faire autant de victimes que possible.

La junte des nazis ukrainiens n’est que leur instrument. Ils commettent des atrocités et des crimes épouvantables, bombardent des villes, tuent des civils, des femmes et des enfants et les forcent à s’enfuir dans le seul but de provoquer la Russie et d’attirer toute l’Europe dans la guerre.

C’est la mission de Poroshenko. C’est la raison pour laquelle Poroshenko rejette toutes les propositions de négociation et bloque tous les traités de paix (…)


Nous avons calculé que l’Union européenne allait perdre mille milliards d’euros à cause des sanctions envers la Russie imposées par les Américains (…)

Il faudrait qu’une nouvelle génération de politiciens européens pragmatiques et plus conscients des intérêts de leur pays arrive au pouvoir.


Ce que nous voyons, aujourd’hui, ce sont des politiciens qui prennent des décisions contraires à leurs intérêts nationaux. C’est largement dû au fait que l’Allemagne, qui est le moteur de la croissance européenne, est encore un pays occupé. L’armée étatsunienne est toujours stationnée en Allemagne et tous les Chanceliers allemands font allégeance aux Américains et promettent de suivre leur politique.


Cette génération de politiciens européens n’a pas réussi à se libérer du joug de l’occupation étatsunienne. Bien que l’Union soviétique n’existe plus, ils continuent d’obéir servilement à Washington, qui se sert de l’OTAN pour mettre toujours plus de territoires sous son contrôle (…)

Les dernières élections du Parlement européen ont montré que tous les citoyens européens ne sont pas dupes de la cynique propagande pro-américaine et anti-russe ni du flot continu de mensonges qui sont déversés sur la tête des malheureux Européens.

Les partis européens traditionnels ont perdu les dernières élections européennes. Il faut dire la vérité encore et encore pour faire bouger les lignes. Parce que ce qui se passe en Ukraine, c’est la renaissance du nazisme (…)

Les Européens doivent comprendre que leur propre vie est en jeu dans cette terrible confrontation (…)


Malheureusement le système financier russe est aujourd’hui très dépendant du capital étranger. Pas étranger sur le fond, mais dans la forme. Comme notre économie est ouverte, nous nous sommes reposés, au départ, sur des capitaux étrangers. Et nos investisseurs ont fini par partir à l’étranger (…) Seulement une petite partie de l’argent qui sort de Russie soi disant pour s’investir à l’étranger, revient dans le pays. Nous devons créer notre propre système financier et monétaire pour pouvoir nous reposer sur nos propres forces et disposer des ressources nécessaires à la croissance de notre économie (…) Les banques étrangères révisent les conditions des prêts et à chaque étape de la crise la menace de confiscation des avoirs russes par des créanciers étrangers augmente. Afin d’éviter cela, nous devons bâtir une politique monétaire et macro-économique souveraine".

 

Source : Olivierdemeulenaere.wordpress.com

 

 


 


Informations complémentaires :


Crashdebug.fr : MH17 et Su-25...

.
 

Ukraine : la France doit rejeter la frénésie de l’OTAN et prendre une initiative de Paix

DANGER : Est-il normal qu’un obscur et enragé général danois dicte à la France et à l’OTAN qu’il faut se préparer à envoyer des troupes en Europe de l’Est ?

Halte à cette grave irresponsabilité : la France doit, immédiatement rappeler à ce personnage que ce n’est pas lui, ni le Pentagone, qui doivent bousculer le jeu diplomatique européen jusqu’à le rendre dangereux et hors de contrôle (comme jadis en ex Yougoslavie)

Et la France doit, tout aussi immédiatement, avec l’Allemagne (et la Pologne si elle le souhaite) -mais sans l’OTAN et les USA-  proposer d’aborder la crise ukrainienne autrement avant qu’il ne soit trop tard. Et entre européens sensés et cultivés.

 Car les sources de la guerre civile en Ukraine sont certes anciennes et oubliées à Washington, mais encore présentes dans toutes les mémoires russes et ukrainiennes : deux peuples frères mais des épisodes dramatiques qui les ont vu s’affronter, comme lors la crise de la Volhynie ou de la « loi des cinq épis ».

On ne préservera l’unité et la paix en Ukraine (et en Europe) que si on s’ôte de la tête l’idée stupide et dangereuse de vouloir assiéger la Russie, l’humilier, la spolier de son héritage historique (le Rous, source mythique et mystique  du peuple russe). Et de vouloir arracher l’Ukraine, par oligarque interposé, de son lien avec la Russie en la précipitant dans l’Union européenne et l’OTAN. Il faudra de la finesse pour persuader les Russes de permette à l’Ukraine d’avoir une association avec l’Europe, sans y entrer pour l’instant, du doigté pour convaincre l’est de l’Ukraine de rester associé dans un Etat ukrainien repensé et doté d’un large décentralisation. C’est tout ce que les Russes demandent.

Mais il faudra avant tout de l’indépendance d’esprit, de  la raison, de la compréhension  et du courage politiques. Y en a-t-il  encore en France... ?  

Henri Temple

Membre du Bureau national de DLR

Délégué national à l'Indépendance de la France

- See more at: http://www.debout-la-republique.fr/article/ukraine-la-france-doit-rejeter-la-frenesie-de-l-otan-et-prendre-une-initiative-de-paix#sthash.1PrpnUxT.oYxhMcc8.dpuf

Ukraine : la France doit rejeter la frénésie de l’OTAN et prendre une initiative de Paix

Ukraine : la France doit rejeter la frénésie de l’OTAN et prendre une initiative de Paix

DANGER : Est-il normal qu’un obscur et enragé général danois dicte à la France et à l’OTAN qu’il faut se préparer à envoyer des troupes en Europe de l’Est ?

Halte à cette grave irresponsabilité : la France doit, immédiatement rappeler à ce personnage que ce n’est pas lui, ni le Pentagone, qui doivent bousculer le jeu diplomatique européen jusqu’à le rendre dangereux et hors de contrôle (comme jadis en ex Yougoslavie)

Et la France doit, tout aussi immédiatement, avec l’Allemagne (et la Pologne si elle le souhaite) -mais sans l’OTAN et les USA-  proposer d’aborder la crise ukrainienne autrement avant qu’il ne soit trop tard. Et entre européens sensés et cultivés.

 Car les sources de la guerre civile en Ukraine sont certes anciennes et oubliées à Washington, mais encore présentes dans toutes les mémoires russes et ukrainiennes : deux peuples frères mais des épisodes dramatiques qui les ont vu s’affronter, comme lors la crise de la Volhynie ou de la « loi des cinq épis ».

On ne préservera l’unité et la paix en Ukraine (et en Europe) que si on s’ôte de la tête l’idée stupide et dangereuse de vouloir assiéger la Russie, l’humilier, la spolier de son héritage historique (le Rous, source mythique et mystique  du peuple russe). Et de vouloir arracher l’Ukraine, par oligarque interposé, de son lien avec la Russie en la précipitant dans l’Union européenne et l’OTAN. Il faudra de la finesse pour persuader les Russes de permette à l’Ukraine d’avoir une association avec l’Europe, sans y entrer pour l’instant, du doigté pour convaincre l’est de l’Ukraine de rester associé dans un Etat ukrainien repensé et doté d’un large décentralisation. C’est tout ce que les Russes demandent.

Mais il faudra avant tout de l’indépendance d’esprit, de  la raison, de la compréhension  et du courage politiques. Y en a-t-il  encore en France... ?  

Henri Temple

Membre du Bureau national de DLR

Délégué national à l'Indépendance de la France

- See more at: http://www.debout-la-republique.fr/article/ukraine-la-france-doit-rejeter-la-frenesie-de-l-otan-et-prendre-une-initiative-de-paix#sthash.1PrpnUxT.oYxhMcc8.dpuf
 Ukraine-NDA.jpg
Ukraine : la France doit rejeter la frénésie de l’OTAN et prendre une initiative de Paix - See more at: http://www.debout-la-republique.fr/article/ukraine-la-france-doit-rejeter-la-frenesie-de-l-otan-et-prendre-une-initiative-de-paix#sthash.1PrpnUxT.oYxhMcc8.dpuf
.http://www.debout-la-republique.fr/article/ukraine-la-france-doit-rejeter-la-frenesie-de-l-otan-et-prendre-une-initiative-de-paix
Paru sur le site de Nicolas Dupont-Aignan
.

L'Europe devrait renoncer à la détérioration des relations avec la Russie (Parlement européen)

L'Europe devrait renoncer à la détérioration des relations avec la Russie (Parlement européen)

Par La Voix de la Russie | L'Europe devrait renoncer à la détérioration des relations avec la Russie, il ne faut pas rompre le fil des négociations avec la Russie dans une situation de crise, estime le chef du Parlement européen, Martin Schulz.

Dans une interview accordée au journal Hannoverische Allgemeine, M. Schulz a noté que dans l’actuelle situation difficile il ne faudrait pas brandir les armes, mais il faudrait poursuivre une diplomatie cohérente.

Schultz a rappelé que l'Union européenne avait adopté des sanctions contre la Russie, qui, à son avis, ont causé de graves dommages à l'économie russe.

 

Le chef du Parlement européen a souligné la nécessité de déployer tous les efforts afin d'éviter une nouvelle escalade de la situation. 


Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2014_09_04/LEurope-devrait-renoncer-a-la-deterioration-des-relations-avec-la-Russie-Parlement-europeen-1403/

.

L’OTAN s’est servi de la crise en Ukraine (diplomate russe)

L’OTAN s’est servi de la crise en Ukraine (diplomate russe)

Par La Voix de la Russie | L’OTAN s’est servi de la crise en Ukraine pour accroître sa présence sur les frontières russes, a déclaré le représentant permanent de la Russie auprès de l’OTAN, Alexander Grouchko.

Selon lui, aujourd’hui « des mesures sont prises pour assurer la présence permanente des forces de l’OTAN dans la Baltique et dans la mer Noire ». Grouchko a déclaré que « des contingents militaires se relaient en Lettonie, en Lituanie, en Estonie et en Pologne ».

 

Le représentant permanent a également noté que le rôle de l’OTAN avait été destructeur à toutes les étapes de la crise ukrainienne. Et les exercices de l’Organisation en Ukraine constituent une provocation, dans la mesure où ils invitent Kiev à résoudre la situation dans le sud-est du pays par les armes. 

.

La déclaration de guerre de l'Angleterre à la Russie

déclaration indirecte, mais quand même...

http://www.wikistrike.com/2014/09/la-declaration-de-guerre-de-l-angleterre-a-la-russie.html

La déclaration de guerre de l'Angleterre à la Russie

Vendredi, le Premier Ministre anglais a demandé, restez assis, à ce que la Russie soit débranchée du réseau interbancaire Swift, comme le fut le Vatican (ce qui avait forcé le départ de Benoît XVI) et l'Iran. Sauf que la Russie de Poutine n'est ni le Vatican, ni l'Iran !

C'est une déclaration de guerre, indirecte certes, mais bien réelle.

Cameron veut affamer le peuple russe pour le punir d'avoir Poutine. Et si l'UE et les US débranchent les banques russes de Swift, je ne donne pas très cher de la paix.

Encore plus hilarant, d'une "Pierre le Grand" deux coups, la Russie ne pourra pas payer la livraison des Mistral, et par conséquent cela annulle la vente. Vous voyez... C'est sioux, non? "The UK will press EU leaders to consider blocking Russian access to the SWIFT banking transaction system under an expansion of sanctions over the conflict in Ukraine, a British government official said ... SWIFT, is one of Russia's main connections to the international financial system. Prime Minister David Cameron's government plans to put the topic on the agenda for a meeting of EU leaders in Brussels today, according to the official, who asked not to be named because the discussions are private."

Comme c'était du soi disant "top secret", il fallait que cela tombe immédiatement sur les fils presse, histoire de montrer aux Russes ce qui les attend. Cela rappelle vaguement le blocus que Napoléon avait voulu imposer pour ruiner les Anglais. Non seulement cela n'avait pas fonctionné, mais en plus on sait comment cela s'était terminé. Aujourd'hui, la Russie et la Chine sont la main dans la main, sans compter le soutien de l'Inde et bien sûr du Brésil. Et comme, la situation dégénère très vite en ce moment, il ne faudra pas beaucoup de temps pour que cette guerre ukrainienne en devienne une, officiellement, avec l'envoi des troupes françaises, anglaises, espagnoles, italiennes et bien sûr américaines. Pour affronter les Russes. Ce sera donc une IIIe Guerre Mondiale. Lire ici Bloomberg, et ici ZH.

PS: de notre lecteur JM: "je travaille à Genève, et je l'ai vu, ce jour, chez un client (une compagnie d'assurance privée). Les entreprises suisses qui possèdent des locaux en France demandent des extensions d'assurance pour GUERRE et GUERRE CIVILE !"

PS2 : Hollande a parlé ce week-end de la possibilité d'une guerre, tout comme le président de ne je sais quelle ex république d'URSS. Comprenez: il y aura une guerre, il faut juste préparer l'opinion.

PS3 : je le dis depuis 2008, seule une guerre permettra de masquer la faillite. Un Etat en guerre n'est pas tenu de payer ses bons du trésor. CQFD.
.
http://fr.sott.net/article/22995-La-declaration-de-guerre-de-l-Angleterre-a-la-Russie
.
Ukraine-OTN-exercices.jpg .

Exercices de l’Otan en Ukraine:

Une provocation pure et simple (Moscou)

RIA Novosti , le 5 septembre 2014 à 17:45  
 

L’organisation d’exercices de l’Otan sur le territoire de l’Ukraine constituent une provocation pure et simple, un signal donné à Kiev de régler manu militari la situation dans le sud-est de l’Ukraine, a indiqué vendredi le délégué permanent russe auprès de l’Alliance Alexandre Grouchko.

 

« C’est une provocation pure et simple. C’est encore un encouragement, encore un signal donné à Kiev pour pratiquer une ligne intransigeante en vue de résoudre manu militari le problème (du règlement dans le sud-est, ndlr) », a déclaré le diplomate, commentant l’intention de l’Otan d’organiser cette année des manœuvres sur le territoire ukrainien.

Et d’ajouter qu’il s’agissait bien là d’un jeu extrêmement dangereux. 

 

Auparavant, le chef de la mission de l’Ukraine auprès de l’Otan Igor Dolgov a déclaré que tous les exercices conjoints Ukraine-Otan programmés pour 2014 auraient bien lieu.


 

 

l

http://www.youtube.com/watch?v=CAGwLpUvNAk

.

 

Les exercices de l'Otan en Ukraïne

vont déclencher la 3ème guerre mondiale

avec la Russie ?

 

.

Voir aussi :

 

Ce que vous devez savoir sur l'Ukraine ! (2 vidéos) ON VOUS MENT !

 

?

 

.

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Un monde fou !
commenter cet article
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 02:50

 

 

guerre-mondiale-globe.jpg

 

 

Nous sommes sur un volcan,

par Chantal Dupille

 

 

L'article de Mondialisation.ca est à lire attentivement.

Tout est important, tout est vrai.

 

Pendant que l'on assiste au show Valls,

en coulisses l'Occident ruiné prépare sa sortie de secours: La guerre.

Il conduit le monde à se surarmer.

Et les armes sont de plus en plus de destruction massive.

Le but n'est-il pas la dépopulation ?

D'abord, ILS rackettent les citoyens.

Puis quand les vampires auront sucé le sang des peuples,

ILS allumeront la mèche folle.

L'Ukraine est une poudrière.

Rentrera-t-elle dans l'OTAN ?

Pauvres Slaves obligés, un jour, de tuer leurs frères de sang !


L'Empire qui s'ingère partout et provoque chaos et malheurs,

ne supporte pas que la Russie à son tour s'ingère.

Mais si l'Occident songe à conquérir et à asservir,

la Russie, elle, songe à se protéger et à protéger les siens.

Et c'est elle que les meRdias présentent comme agresseur !

 

L'Empire arme et surarme,

il multiplie les bases militaires et les mouvements de troupes,

même à la frontière de la Russie de plus en plus encerclée

(tout en accusant ce pays de masser ses troupes, quel culot !),

et il appelle les Etats à s'engager sous sa bannière,

sous la bannière de son bras armé, l'OTAN,

l'Organisation Terroriste Anti Nations.

 

L'article V de l'OTAN oblige tous les Etats à être solidaires

d'un Etat allié attaqué. L'Ukraine sera-t-il cet Etat ?

L'OTAN recrute et resserre les rangs.

Elle agit comme si elle voulait provoquer la Russie.

Une étincelle peut suffire à conduire au pire.

Un pire nucléaire.

Un pire qui entraînera l'Europe dans l'horreur absolue.

Un pire qui risque de mener à un hiver nucléaire,

et peut-être la France belliciste des SarkoHollande

sera-t-elle "rayée de la carte" par ses innombrables ennemis.

A bout de souffle, l'Empire a une dernière cartouche,

la guerre, pour espère-t-il (à tort), rebondir.

 

Les meRdias se taisent. Ils préfèrent encenser le Fuhrer Valls.

Nous sommes sur un volcan à cause des fous qui nous gouvernent,

à cause des meRdias collabos,

à cause de la servilité imbédile des Elus,

à cause de l'apathie de l'Opinion conditionnée.


Seule la sagesse habile des Poutine-Lavrov

a évité le pire jusqu'ici. Pourtant, les occasions n'ont pas manqué :

Quand par exemple la Russie a intercepté les missiles US

contre la Syrie, avec une France prête à attaquer.

Jusqu'à quand la Russie parviendra-t-elle

à éviter le pire au monde ?

 

90% de la recherche est aux mains du Pentagone,

les salauds qui préparent la WW3 iront en enfer, après,

mais en attendant ils préparent le nôtre

en espérant se soustraire aux effets de l'horreur programmée

grâce à l'habileté des cherheurs..

Les croyants savent qu'il y a au moins une Justice divine.

Les autres espèrent que la raison prévaudra.

 

Moi, je vous dis : Le pire est probablement inévitable.

Dans la Bible, l'Apocalypse décrit les signes des derniers temps.

Ces signes, nous les voyons, de la décadence à la cupidité,

de la puce aux catastrophes en tous genres.


Sortons des villes, vers des amis ou la famille à la campagne,

fourgonnette camping-car, maison avec jardin,

ce que vous voulez, même des potagers sur votre balcon.

Soyez créatifs, prévoyants et solidaires.

Ceux qui ont le "bouclier" de la foi vivront mieux les événements.

 

Pour terminer, je citerai d'abord un tweet que j'ai écrit :

"A chaque jour suffit sa peine - et sa joie".


Ensuite, alors qu'un jour j'avais un gros chagrin,

une amie croyante m'a dit ceci : "Ne prie pas

pour ne pas avoir d'épreuves,

prie pour être forte".

 

Notre force intérieure sera essentielle.

Et notre solidarité les uns envers les autres...

encore et toujours !

 

Chantal Dupille

 

TAGS :

Guerre, WW3, Etats-Unis, Russie, Bible, Apocalypse,

Ukraine, Crimée, Syrie, OTAN, Valls, Poutine, Lavrov

 

unite-3584logoPSE.png

 

L’agression de l’OTAN contre la Russie

et le risque de guerre en Europe

Région : Russie et CEI
Thème: Guerre USA OTAN
Analyses: Crise en Ukraine
           
Russie Otan

 

 

 

Depuis le coup d’Etat du 22 février à Kiev avec l’aide des oligarques et des fascistes, les Etats-Unis et leurs alliés de l’OTAN ont mis en place des mesures visant la Russie qui équivalent à une déclaration de guerre officieuse. En l’espace de seulement six semaines, les puissances de l’OTAN sont passées du soutien à un coup d’Etat, à l’imposition de sanctions contre la Russie, jusqu’au plus important renforcement de leurs capacités militaires en Europe depuis la Guerre froide.


La rapidité de ces changements démontre que le coup d’Etat contre le régime Ianoukovitch n’était pas le catalyseur inattendu tel que présenté, mais une provocation organisée dans le but de mettre en œuvre des plans préparés de longue date.


C’est ce qui ressort clairement du sommet de la semaine passée entre les ministres des Affaires étrangères des pays de l’OTAN. Ces derniers ont élaboré des projets pour étendre l’alliance militaire jusqu’aux frontières de la Russie, y compris d’importantes simulations militaires et un éventuel stationnement de troupes dans les pays voisins.


Washington a exigé qu’un Plan d’action pour l’adhésion [à l’OTAN] soit soumis non seulement à l’Ukraine, mais aussi aux anciennes républiques yougoslaves de la Bosnie, du Monténégro et de Macédoine, ainsi qu’à l’ancienne république russe de Géorgie.


En 2008, au moment de la guerre de cinq jours entre la Russie et la Géorgie, le président George W. Bush fut contraint, en grande partie en raison de l’opposition de la France et de l’Allemagne, de renoncer à des projets prévoyant l’admission de la Géorgie à l’OTAN. Les deux puissances européennes craignaient une escalade du conflit entre la Russie et la Géorgie pouvant se transformer en guerre directe avec la Russie.


Cette fois-ci, toutefois, le plan visant à intégrer la Géorgie et l’Ukraine est soutenu par l’Union européenne dans le cadre d’une campagne qui vise à intensifier la confrontation avec Moscou. Le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, a plusieurs fois évoqué l’article 5 du traité du bloc exigeant que tous les Etats membres viennent en aide à un autre Etat membre qui est victime d’une attaque. Compte tenu du caractère viscéralement anti-russe des régimes géorgien et ukrainien, ces derniers ne seront que par trop désireux de fournir un tel prétexte.


Le plan d’adhésion doit être discuté en juillet et il est dans les intentions des Etats-Unis qu’il soit mis en œuvre dès septembre. Des exercices militaires sont prévus ou sont en cours en Lituanie, en Lettonie, en Bulgarie et en Pologne tout comme dans d’autres Etats baltes et au Caucase. Les exercices les plus provocateurs sont ceux dont la conduite a été convenue sur le territoire ukrainien – Rapid Trident et Sea Breeze.


La Pologne a joué un rôle clé dans les projets de l’OTAN après avoir relancé des propositions antérieures de mettre en place un «bouclier antimissile» de conception américaine et coûtant plusieurs millions de dollars. Le gouvernement a actuellement réclamé le stationnement sur son sol d’un bataillon militaire américain équivalant à 10.000 soldats.


Des discussions sont en cours dans les milieux dirigeants en Finlande et en Suède pour mettre un terme à leur neutralité officielle et pour adhérer à l’OTAN dans ce que Stockholm a qualifié de «doctrine du recentrage» en matière de défense.


Cette campagne d’encerclement militaire est justifiée d’une manière orwellienne par des arguments non fondés et exagérés concernant un renforcement des forces russes à la frontière ukrainienne. Le but de cette propagande est de présenter Moscou comme l’agresseur alors même que le président Barack Obama l’avait écarté comme n’étant qu’une puissance «faible» et seulement «régionale».


Comme dans le cas de l’Irak, de la Libye et de la Syrie, de tels mensonges visent à légitimer un programme permanent de réarmement impérialiste, notamment en Europe.


Le modus vivendi entre l’impérialisme et les oligarchies capitalistes qui était apparu il y a un quart de siècle en Chine et en URRS est en train d’être rapidement réduit à néant. Accablées par la crise, les principales puissances impérialistes ne sont plus prêtes à accepter que la bourgeoisie à Moscou et à Beijing jouissent d’une relative autonomie. Elles exigent un accès direct aux vastes marchés et ressources qui existent à l’intérieur des frontières de la Russie et de la Chine ainsi que la réduction les deux pays à un statut semi-colonial.


La logique inexorable de cette politique irresponsable est la guerre.


A cette fin, Washington demande que les gouvernements d’Europe, et en premier lieu l’Allemagne, montent au créneau. Obama, dans son récent discours prononcé à Bruxelles, a malmené les membres de l’OTAN en déclarant:«Nous devons assumer les coûts du personnel, des armes et de la formation pour que les forces armées de l’OTAN constituent une force crédible et dissuasive… Chacun doit y contribuer.»


Sur les principaux pays européens, seuls le Royaume-Uni et la France satisfont actuellement les exigences de l’OTAN de dépenser 2,0 pour cent de leur produit intérieur brut (PIB) pour leurs forces armées. Depuis 1998, les dépenses militaires ont diminué dans tous les pays européens, celles de l’Allemagne chutant de 50 pour cent. Pour enrayer de telles réductions et permettre un accroissement des dépenses, il faudrait éliminer de vastes secteurs des services publics dans un contexte où l’Europe a déjà connu six années d’austérité.


Le tournant vers le militarisme nécessite une escalade spectaculaire des attaques menées contre les droits démocratiques et sociaux de la classe ouvrière. Il existe une très large opposition contre les projets de guerre de Washington, Berlin, Londres et Paris. Pour imposer davantage de «sacrifices» et contraindre une nouvelle génération à s’enrôler dans les forces armées, l’Etat devra recourir à ses pouvoirs coercitifs.


Le fait que les Etats-Unis et les puissances européennes aient ouvertement embrassé des forces fascistes et d’extrême-droite en Ukraine constitue un sérieux avertissement. Après des décennies durant lesquelles les gouvernements européens ont proclamé que le continent ne connaîtra «plus jamais» le règne de la croix gammée, les forces qui glorifient les complices ukrainiens de Hitler sont cultivées dans le but d’être utilisées contre la classe ouvrière.


Ces développements soulignent le caractère opportun de l’intervention dans les élections européennes de mai par les Partis de l’Egalité socialiste en Grande-Bretagne et en Allemagne.


Dans leur manifeste conjoint pour les élections européennes, ils lancent cet avertissement: «Cent ans après le déclenchement de la Première Guerre mondiale, l’Europe se trouve une fois de plus au bord de la catastrophe». Les ambitions des puissances impérialistes rivales, poursuit la déclaration, ont conduit à une situation dans laquelle «une petite étincelle suffirait de nouveau – comme l’assassinat de l’archiduc Ferdinand à Sarajevo en 1914 – à transformer un conflit régional en une conflagration mondiale.»

 

Chris Marsden et Julie Hyland

Article original en anglais, WSWS, le 8 avril 2014

 

http://www.mondialisation.ca/lagression-de-lotan-contre-la-russie-et-le-risque-de-guerre-en-europe/5377092

 

 

Voir aussi ces articles,

 

LIESI : l’effondrement de l’économie occidentale va aller de pair avec la perspective d’une nouvelle guerre mondiale.


La fin de l'Etat ukrainien ? 

 

 

Et mes blogs, ou mes tweets,

 


-- Mon site officiel qui regroupe tout:

http://chantaldupille.fr/
-- Depuis mars 2013, je commente en direct actualité et désinformation ici :

https://twitter.com/rsistons
 

- Guerres

 -  http://no-war.over-blog.com/

 

 

 

guerre-orange.jpg

Le cri prophétique de Castro

contre la guerre nuclaire

Entretiens avec Fidel Castro:

Les dangers d’une guerre nucléaire

           
Entretiens avec Fidel Castro: Les dangers d'une guerre nucléaire

AVANT-PROPOS


Du 12 au 15 octobre 2010, j’ai soutenu à La Havane des entretiens prolongés et détaillés avec Fidel Castro au sujet des périls d’une guerre nucléaire, de la crise économique mondiale, du caractère du Nouvel Ordre mondial et d’autres points.

La première partie de ces Entretiens publiée par mondialisation.ca et CubaDebate est axée sur les périls d’une guerre nucléaire. Le monde se trouve à un tournant dangereux. Nous avons atteint un point critique décisif dans notre histoire.

Les entretiens avec Fidel Castro offrent une interprétation de la nature de la guerre moderne : si les États-Unis et leurs alliés décidaient de lancer une opération militaire contre la République islamique d’Iran, ils ne pourraient pas remporter une guerre conventionnelle et il se pourrait dès lors que celle-ci se convertisse en une guerre nucléaire.

On a occulté à l’opinion publique les détails des préparatifs militaires contre l’Iran.

 Comment faire face au présupposé diabolique et absurde de l’administration étasunienne : le recours aux armes nucléaires tactiques contre l’Iran rendra le monde plus sûr ?

Le leader de la Révolution cubaine formule un concept de base : la « bataille d’idées ». Seule une grande bataille de ce genre pourrait modifier le cours de l’histoire mondial, afin d’empêcher l’impensable : une guerre nucléaire qui menace de détruire la vie sur la planète.

Les médias transnationaux participent à ce camouflage en minimisant ou en passant sous silence les conséquences dévastatrices d’une guerre nucléaire. En de telles circonstances, il faudra donc écouter le message de Fidel au monde ; tous les peuples de la planète devront comprendre la gravité de la situation et agir énergiquement à tous les niveaux de la société pour inverser le cours des événements.

La « Bataille d’idées » fait partie d’un processus révolutionnaire. Face à ce torrent de désinformation, Fidel Castro est décidé à répandre la parole d’un bout à l’autre du monde, à informer l’opinion publique mondiale, à « rendre l’impossible possible », à empêcher une équipée militaire qui menace, au vrai sens du mot, l’avenir de l’humanité.

Quand une guerre parrainée par les USA se convertit en un « instrument de paix », et que les institutions mondiales et les plus hautes autorités mondiales, dont l’ONU, l’approuvent et l’acceptent, on atteint un point de non-retour : la société humaine court irréversiblement à sa perte.

La « Bataille d’idées » prônée par Fidel doit se traduire en un mouvement mondial. Les peuples doivent se mobiliser contre ces visées bellicistes diaboliques.

Les peuples pourront éviter cette guerre s’ils mettent la pression sur leurs gouvernements et sur leurs représentants élus, s’ils s’organisent localement dans les villes, les villages et les communes, s’ils répandent la parole, s’ils informent leurs concitoyens des conséquences d’une guerre thermonucléaire et s’ils engagent des débats et des délibérations avec les forces armées.

Il faut un mouvement massif des peuples qui conteste énergiquement la légitimé de la guerre, un mouvement mondial des peuples qui la pénalise.

Dans son message du 15 octobre, Fidel Castro a averti le monde des périls d’une guerre nucléaire : « Les dirigeants politiques et militaires des USA nous disent que la guerre provoque des dommages collatéraux, ce qui leur permet de justifier la mort d’innocents. Dans une guerre nucléaire, le dommage collatéral serait tout simplement  l’existence même de l’humanité. Ayons le courage de dire tout haut que toutes les armes, qu’elles soient nucléaires ou classiques, que tout ce qui sert à faire la guerre doit disparaître ! »

La « Bataille d’idées » consiste à faire front aux criminels de guerre qui occupent de hautes responsabilités afin de briser le consensus – piloté par les USA – en faveur d’une guerre mondiale, de modifier la mentalité de centaines de millions de personnes, d’abolir les armes nucléaires. Bref, la « Bataille d’idées » consiste dans son essence à restaurer la vérité et à jeter les fondations d’un monde de paix.

Michel Chossudovsky,

Centre de recherche sur la mondialisation (CRG)
www.mondialisation.ca,

 Montréal le 11 novembre 2010, Jour du souvenir

fidel-castro-y-michel-chossudovsky-2-580 

 
« Si les USA font le choix de la guerre classique en Iran, ils la perdront. Et l’alternative de la guerre nucléaire n’en est une pour personne. Par ailleurs, la guerre nucléaire se convertirait inévitablement en une guerre nucléaire mondiale. »

 
« Je crois que personne au monde ne désire l’extinction de l’espèce humaine. Voilà pourquoi je suis d’avis qu’il faut faire disparaître non seulement les armes nucléaires, mais aussi les armes classiques. Il faut offrir des garanties de paix à tous les peuples sans distinction. »

 
« Dans une guerre nucléaire, le dommage collatéral serait tout simplement  l’existence même de l’humanité. Ayons le courage de dire tout haut que toutes les armes, qu’elles soient nucléaires ou classiques, que tout ce qui sert à faire la guerre doit disparaître ! »

 
« Exigeons que le monde ne soit pas conduit à un désastre nucléaire, exigeons la préservation de la vie. »

Fidel Castro Ruz, octobre 2010 


ENTRETIENS

Michel Chossudovsky.  Je me sens très honoré d’avoir l’occasion d’échanger avec vous sur des questions si fondamentales, qui concernent la société humaine dans son ensemble, et sur la notion que vous avez présentée dans vos dernières Réflexions, la menace qui pèse sur l’Homo sapiens, et qui me semble essentielle.

Alors, quelle est donc cette menace, ce danger de guerre nucléaire et la menace qui pèse sur les êtres humains, sur l’Homo sapiens ?

Fidel Castro Ruz. Depuis bien longtemps, des années, dirai-je, mais surtout depuis plusieurs mois, je m’inquiète de l’imminence d’une guerre dangereuse qui se convertirait vite en guerre nucléaire.

Avant, j’avais axé mes efforts sur l’analyse du système capitaliste en général, sur les méthodes que la tyrannie impériale a imposées à l’humanité. Les USA violent dans le monde les droits humains les plus élémentaires.

Pendant la Guerre froide, on ne parlait pas de guerre, ni des armes nucléaires ; on parlait d’une paix apparente, censément garantie entre l’URSS et les USA, selon la fameuse théorie de la « destruction mutuelle garantie », et il semblait que le monde allait jouir des délices d’une paix prolongée pour une durée illimitée.

Michel Chossudovsky. La fin de la Guerre froide a mis fin à cette notion de  « destruction mutuelle » et la doctrine nucléaire a été reformulée. En fait, personne ne pensait à une guerre nucléaire pendant la Guerre froide. Il existait un danger, bien entendu, comme l’a même dit Robert McNamara à un moment donné… Mais la doctrine nucléaire a été reformulée à partir de la fin de la Guerre froide et surtout à compter du 11 septembre.

Fidel Castro Ruz. Vous m’avez demandé quand j’ai commencé à me rendre compte du danger imminent de guerre nucléaire. Je vous l’ai dit : voilà à peine six mois. L’un des faits qui a le plus attiré mon attention à cet égard est le torpillage du Cheonan durant des manœuvres militaires, le meilleur navire de la marine sud-coréenne, dernier cri. C’est ces jours-là que j’ai trouvé sur le site Global Research l’article de ce journaliste qui offrait une information claire et vraiment cohérente du torpillage du Cheonan, qui ne pouvait pas être l’œuvre d’une torpille lancée par un sous-marin nord-coréen vieux de plus de soixante ans, de fabrication soviétique, alors que le Cheonan n’avait pas besoin d’être doté d’appareils de pointe pour le repérer au cours de manœuvres conjointes avec les bâtiments les plus modernes des USA !

Cette provocation contre la République populaire et démocratique de Corée s’ajoutait à mes inquiétudes déjà plus anciennes au sujet d’une agression contre l’Iran dont je suivais de près l’évolution politique. Je savais parfaitement ce qu’il s’était passé dans les années 50 quand l’Iran avait nationalisé les biens de British Petroleum, qui s’appelait alors Anglo Persian Oil Company.

C’est le 9 juin dernier que les menaces contre l’Iran deviennent à mes yeux totalement réelles, quand le Conseil de sécurité adopte la Résolution 1929 qui condamne ce pays pour ses recherches dans le domaine nucléaire et pour avoir produit une petite quantité d’uranium enrichi à 20 p. 100, et l’accuse de constituer une menace pour le monde. On connaît les positions de chaque membre du Conseil de sécurité : 12 voix pour, dont les 5 à droit de veto, 1 abstention et 2 contre, le Brésil et la Turquie. Une fois cette résolution adoptée, la plus agressive de toutes, un porte-avions étasunien dans le cadre d’un groupe de combat et un sous-marin nucléaire franchissent presque aussitôt le canal de Suez avec la coopération du gouvernement égyptien, et sont ensuite rejoints par des bâtiments israéliens dans le golfe Persique et dans les eaux avoisinantes.

Les sanctions imposées à l’Iran par les USA et leurs alliés de l’OTAN sont absolument abusives et injustes. Et je ne comprends pas pourquoi la Russie et la Chine n’ont pas mis leur veto à cette dangereuse Résolution 1929 du Conseil de sécurité des Nations Unies. De mon point de vue, ça a compliqué terriblement la situation politique et mis le monde au bord de la guerre.

Je me suis souvenu des attaques israéliennes contre des centres de recherche nucléaire de pays arabes : d’abord, en Iraq en juin 1981, sans demander la permission à personne, sans en parler à personne, et l’Iraq a accusé le coup ; ensuite, en 2007, contre un centre de recherche en chantier en Syrie. Dans ce dernier épisode, il y a quelque chose que je ne comprends pas : la tactique, autrement dit les raisons pour lesquelles la Syrie n’a pas dénoncé cette attaque israélienne contre un centre de recherche où elle travaillait incontestablement à quelque chose avec la coopération de la Corée du Nord, quelque chose de légal…

J’avoue franchement ne pas comprendre. Il aurait été important de dénoncer cette attaque. Ce sont là deux précédents très importants.

Il y a bien d’autres raisons, à mon avis, pour penser qu’on tentera de faire pareil contre l’Iran, autrement dit de détruire ses centres de recherche ou ses centres de production d’énergie. Le résidu de l’uranium utilisé dans la production d’électricité, c’est, on le sait, le plutonium.

fidelcastro-y-michel-chossudovsky-1-580x

Michel Chossudovsky. Il est vrai que cette Résolution du Conseil de sécurité annule en quelque sorte le programme de coopération militaire que la Russie et la Chine ont avec l’Iran, en particulier celui de la Russie au système de défense antiaérienne, avec le système S-300.

Juste après cette décision du Conseil de sécurité entérinée par la Chine et la Russie, le ministre russe des affaires étrangères a dit : « Nous avons approuvé cette Résolution, mais ça ne va pas interrompre notre coopération militaire avec l’Iran. » C’était en juin. Mais quelques mois après, Moscou a confirmé que cette coopération militaire serait interrompue, si bien que l’Iran se retrouve dans une situation très grave parce qu’il a besoin de la technologie russe pour maintenir sa sécurité, sa défense antiaérienne.

Mais toutes les menaces à la Russie et à la Chine visent à ce que ces deux pays ne se mêlent pas de l’Iran, autrement dit qu’en cas de guerre, ils n’interviennent absolument pas, après avoir suspendu leur coopération militaire. C’est là une manière d’étendre la guerre au Moyen-Orient sans confrontation avec la Russie et la Chine. Je crois que c’est un peu le scénario actuel.

Les menaces envers la Russie et la Chine sont multiples aux différentes frontières. Le fait que les frontières de Chine soient militarisées, la mer au sud de la Chine, la Mer jaune, la frontière avec l’Afghanistan, le détroit de Taïwan, tout ceci est en quelque sorte une menace pour dissuader la Chine et la Russie de jouer un rôle de puissances dans l’arène géopolitique mondiale et pour préparer le terrain et le consensus en vue d’une guerre contre l’Iran, qui devrait se battre alors que son système de défense antiaérienne est affaibli… En anglais, il existe une expression : a sitting duck, qui veut dire littéralement « un canard assis » et au figuré : une cible facile. Disons donc que l’Iran est une cible facile compte tenu de ses possibilités de défense antiaérienne

Fidel Castro Ruz. À mon avis modeste et serein, il aurait fallu bloquer cette Résolution..

Ça a tout compliqué à plusieurs égards. Sur le plan militaire, comme vous l’avez expliqué, les Russes s’étaient engagés à livrer des S-300 à l’Iran et avaient signé des contrats. Ce sont des armes antiaériennes très efficaces. Ensuite, il y a les livraisons de carburant qui sont très importantes pour la Chine, parce que c’est le pays dont la croissance est la plus forte, et que son économie exige le plus de pétrole et de gaz. Bien qu’il existe des accords avec la Russie de livraisons de pétrole et de gaz, que la Chine développe aussi l’énergie éolienne et d’autres formes d’énergie renouvelables, qu’elle possède d’énormes réserves de charbon, son énergie nucléaire ne croîtra pas beaucoup et ne produira que 5 p. 100 de l’électricité requise, et ce pour bien des années encore, et elle aura donc besoin de beaucoup de gaz et de pétrole, et je ne conçois vraiment pas comment elle pourra obtenir cette énergie et à quel prix si le pays où elle a fait de gros investissements est détruit par les USA !

Mais le risque pire est une guerre de ce genre contre l’Iran. Qui est un pays musulman, qui possède des millions de combattants entraînés et absolument motivés.

L’Iran compte des dizaines de millions de personnes qui ont suivi un entraînement militaire, formés du point de vue politique et entraînés, des millions d’hommes et de femmes entraînés et n’ayant pas peur de mourir. Ce sont des gens qui ne vont pas se laisser intimider et que la force ne va pas faire changer. Par ailleurs, vous avez les Afghans – assassinés par les drones – les Pakistanais, les Iraquiens, qui ont vu mourir de un à deux millions de leurs compatriotes par suite de la guerre antiterroriste engagée par Bush. Vous ne pouvez pas gagner une guerre contre le monde musulman. C’est insolite ! C’est de la folie !

Michel Chossudovsky. Et c’est tout à fait vrai : ses forces classiques sont énormes. L’Iran peut mobiliser du jour au lendemain plusieurs millions de soldats à la frontière iraquienne, à la frontière afghane, et même s’ils mènent une guerre type blitzkrieg, les USA ne pourront pas éviter une guerre classique tout près de leurs bases militaires dans la région.

Fidel Castro Ruz. Cette guerre classique, ils la perdraient. Personne ne peut gagner une guerre classique contre des millions de soldats et de personnes. La population de tout un pays ne va pas se concentrer à un endroit pour que les Étasuniens la tuent !

J’ai été guérillero, et je me rappelle avoir dû beaucoup penser à la manière dont il fallait utiliser nos forces, et je n’aurais jamais commis l’erreur de les concentrer, parce que plus vos forces sont concentrées et plus les armes de destruction massive vous causeront de pertes.

Michel Chossudovsky. Vous avez dit que l’appui de la Chine et de la Russie à la Résolution 1929 au Conseil de sécurité était très important, car elles se font du tort à elles-mêmes. D’abord, la Russie ne peut plus exporter d’armes, qui sont sa principale source de devises, d’autant que l’Iran était l’un des principaux acheteurs. Ça revient donc à tarir une entrée de devises importante qui soutient l’économie de consommation et les besoins de la population russe.

Vous avez aussi signalé à quel point la Chine a besoin de l’énergie pour sa croissance économique. En fait, que la Chine et la Russie aient rejoint le consensus au Conseil de sécurité veut dire en quelque sorte : « Nous acceptons que vous tuiez notre économie, que vous interrompiez nos accords commerciaux avec un pays tiers. » C’est très grave. Le tort n’est pas seulement contre l’Iran, mais aussi pour ces deux pays. Je ne suis pas un homme politique, mais je suppose qu’il a dû y avoir de terribles divisions au sein des dirigeants russes et chinois pour que ces deux pays acceptent de ne pas opposer leur veto au Conseil de sécurité.

Des journalistes russes m’ont dit que ce n’est pas là un consensus du gouvernement en tant que tel, mais une ligne de conduite. Mais des gens au gouvernement ont d’autres points de vue sur les intérêts de la Russie et sur son attitude au Conseil de sécurité. Comment voyez-vous ça ?

Fidel Castro Ruz. Comment je vois la situation générale ? Si les USA font le choix de la guerre classique en Iran, ils la perdront. Et l’alternative de la guerre nucléaire n’en est une pour personne.

Par ailleurs, la guerre nucléaire se convertirait inévitablement en une guerre nucléaire mondiale. D’où, à mon avis, la dangerosité de la situation actuelle vis-à-vis de l’Iran, compte tenu des raisons que vous avancez et de bien d’autres données qui me font conclure que la guerre prendrait un caractère nucléaire.

Michel Chossudovsky. Autrement dit, comme les USA et leurs alliés sont incapables de gagner une guerre classique, ils vont recourir à l’arme nucléaire, mais comme ils ne peuvent pas non plus gagner cette guerre, nous allons tout perdre.

Fidel Castro Ruz. Tout le monde la perdrait. C’est une guerre que nous perdrions tous ! Que gagnerait la Russie à une guerre nucléaire ? Et la Chine ? Quel caractère aurait cette guerre, comment le monde réagirait-il, quels effets aurait-elle sur l’économie mondiale ?  Vous l’avez expliqué à l’Université de La Havane, quand vous avez parlé du système de défense centralisé mis au point par le Pentagone. Ça ressemble à de la science-fiction, ça n’a plus rien à voir avec la Deuxième Guerre mondiale. L’autre point, aussi, est très important : la tentative de convertir les armes nucléaires en armements tactiques classiques.

Aujourd’hui même, 13 octobre, j’ai lu dans une dépêche de presse que les habitants d’Hiroshima et Nagasaki protestaient énergiquement devant les essais nucléaires dits subcritiques réalisés par les USA. On les appelle comme ça parce que l’arme nucléaire est utilisée sans qu’on déploie toute l’énergie que permettrait la masse critique.

La voici. Son titre : « Indignation à Hiroshima et  à Nagasaki pour un essai nucléaire des USA. »

Hiroshima et Nagasaki, les deux villes japonaises victime d’une attaque nucléaire à la fin de la Deuxième Guerre mondiale ont déploré aujourd’hui que les USA aient réalisé en septembre dernier un essai nucléaire dit subcritique, parce qu’il ne déclenche pas de réactions nucléaires en chaîne.

L’essai, le premier de ce genre dans ce pays depuis 2006, a eu lieu le 15 septembre dans un centre du Nevada, aux États-Unis. Selon le journal Japan Times, il a été confirmé officiellement  par le département de l’Énergie. 

Que dit ce journal ?

« ”Je le déplore profondément parce que j’espérais que le président Barack Obama prendrait la tête en vue de l’élimination des armes nucléaires”, a déclaré aujourd’hui le gouverneur de Nagasaki, Hodo Nakamura, en conférence de presse. » 

Vient toute une série de nouvelles à ce sujet.

« L’essai  a aussi provoqué des protestations parmi les habitants d’Hiroshima et de Nagasaki, dont celles de plusieurs survivants des bombes nucléaires qui ravagèrent ces deux villes en août 1945.

« ”Nous ne pouvons pas tolérer cette action des USA qui trahit la promesse du président Barack Obama de progresser vers un monde dénucléarisé”, a affirmé Yukio Yoshioka, sous-directeur du Conseil des victimes de la bombe nucléaire d’Hiroshima. 

« Le gouvernement a déclaré qu’il n’avait pas l’intention de protester. » 

Il laisse ça au domaine social. On lit ensuite :           

« Ceci porte à vingt-six la quantité d’essais nucléaires subcritiques réalisés par les USA depuis juillet 1997, date de la première. » 

La dépêche ajoute : 

« Washington estime que ces essais ne violent pas le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (CTBT), car ils ne déclenchent pas de réactions en chaîne et ne dégagent donc pas d’énergie nucléaire, de sorte qu’on peut le considérer des essais de laboratoire. » 

Les États-Unis disent que ces essais sont indispensables à la sécurité de leur arsenal nucléaire. Comme ils ont de grands arsenaux nucléaires, ils doivent les protéger.  

Michel Chossudovsky. Revenons à la menace contre l’Iran.  Vous dites que les USA et leurs alliés ne peuvent pas gagner une guerre conventionnelle. C’est vrai. Mais l’arme nucléaire pourrait être utilisée en remplacement d’une guerre classique, et ça, c’est de toute évidence une menace à l’humanité, comme vous l’avez souligné dans vos écrits.

Ce qui m’inquiète, c’est de voir se développer, après la Guerre froide, la notion d’arme nucléaire à visage humanitaire, sous prétexte qu’il ne s’agirait pas d’une arme dangereuse pour les civils. Il s’agirait en quelque sorte de changer l’étiquette de l’arme nucléaire. Selon ces concepts, l’armée nucléaire ne se différencie pas de l’arme conventionnelle. Et maintenant, les manuels militaires disent que l’arme nucléaire tactique ne fait pas de mal aux civils. Au point que, dans une situation donnée, ceux qui décideraient d’attaquer l’Iran à l’arme nucléaire ne se rendraient même pas compte des conséquences que cela pourrait voir pour le Moyen-Orient, l’Asie centrale, mais aussi pour l’ensemble de l’humanité, car ils pourraient dire : « De notre point de vue, cette arme nucléaire est différente de celle de la Guerre froide, et nous pouvons l’employer contre l’Iran pour garantir la paix mondiale. »

Comment voyez-vous ça ? C’est là quelque chose de terriblement dangereux, parce qu’ils croient à leur propre propagande. Une propagande interne au sein des forces armées, au sein de l’appareil politique.

Selon les documents rendus publics en 2002, en 2003, au sujet de l’arme nucléaire tactique, le sénateur Edward Kennedy a même dit à cette époque que c’était une manière d’effacer la frontière entre armes conventionnelles et armes nucléaires. Or, nous y sommes. Nous sommes à une époque où l’arme nucléaire n’est pas différente de la Kalachnikov… J’exagère, bien entendu, mais ça fait partie en quelque sorte de la boîte à outils – c’est l’expression qu’ils utilisent – d’où ils tirent l’armement à employer, si bien que l’arme nucléaire tactique pourrait être employée sur un théâtre de guerre classique. Ça nous conduirait à des scénarios impensables : une guerre nucléaire régionale qui aurait des répercussions à l’échelle planétaire.

w%20a.png

Fidel Castro Ruz. J’ai écouté ce que vous avez dit au cours de la Table ronde télévisée : que ces armes, censément inoffensives pour les habitants proches du lieu d’impact, ont une puissance explosive allant d’un tiers à six fois celle de la bombe qui fut lancée sur Hiroshima.Or, on connaît parfaitement les terribles dommages qu’elle a causés. Une seule bombe a tué instantanément cent mille personnes. Imaginez une bombe six fois plus puissante, ou deux fois, ou aussi puissante, ou seulement le tiers… C’est absurde !

Vous avez aussi parlé à l’Université de la tentative de la présenter comme une arme humanitaire dont pourraient disposer les troupes en opérations. De sorte qu’à un moment donné, un commandant d’une zone d’opération pourrait décider de l’employer parce que plus efficace que les autres, ce qui serait son devoir dans le cadre des doctrines militaires et des enseignements donnés dans les écoles militaires.

Michel Chossudovsky. Dans ce sens, je ne crois pas que cette arme nucléaire soit utilisée sans l’aval, mettons, du Pentagone ou du commandement centralisé, mais je crois qu’elle pourrait l’être sans celui du président des USA et du commandant en chef des forces armées, autrement dit le président en personne. Bref, nous ne sommes plus du tout dans la logique de la Guerre froide, avec son téléphone rouge…

Fidel Castro Ruz Je comprends que ce que vous dites, professeur, au sujet de cette arme qui serait utilisée comme faculté des instances supérieures du Pentagone, et il me semble correct que vous le précisiez pour qu’on ne vous accuse pas d’exagérer le danger de cette arme.

Mais, quand on sait les antagonismes et les discussions entre le Pentagone et le président des USA, on ne doute guère de ce que serait la décision du Pentagone au cas où le chef d’un théâtre d’opérations demanderait l’autorisation d’employer cette arme s’il le juge nécessaire ou indispensable.

Michel Chossudovsky. Il y a un autre facteur : le déploiement actuel des armes nucléaires dans plusieurs pays européens membres de l’OTAN, qui implique tout un déploiement d’armes nucléaires tactiques, en Turquie, en Italie, en Allemagne, si bien que des tas de petites bombes nucléaires se trouvent tout près du théâtre d’opération. Et, par ailleurs, il y a Israël.

De toute façon, je ne crois pas qu’Israël lance une guerre à son compte. C’est impossible des points de vue stratégique et décisionnel. Dans la guerre moderne, où les systèmes de communications, de logistique et tout le reste sont centralisés, c’est là une décision centralisée. Mais il se pourrait que les USA lui donnent le feu vert et qu’Israël lance alors la première attaque. Ce n’est pas du domaine de l’impossible, bien que certains commentateurs disent maintenant que la guerre va commencer par le Liban et la Syrie sous forme de guerre frontalière classique, ce qui servira de prétexte ensuite à une escalade des opérations militaires.

w21.png

Fidel Castro Ruz. Hier, 13 octobre, une foule a accueilli Ahmadinejad au Liban en héros national. J’ai lu une dépêche là-dessus ce matin.

On connaît aussi les inquiétudes d’Israël à ce sujet, car les Libanais sont des combattants, qui possèdent trois fois plus de missiles à réaction que lors du précédent conflit avec ce pays, et les techniciens israéliens disent qu’il leur faut l’aviation pour combattre ces projectiles et qu’Israël ne pourrait attaquer l’Iran que pendant quelques heures, et non pendant trois jours, car il faudrait fairea attention au danger des projectiles libanais. Les Israéliens, de ce point de vue, sont de plus en plus inquiets, parce que ces armes font partie de l’arsenal classique des Iraniens. Ceux-ci possèdent par exemple des centaines de lance-missiles contre des bâtiments de surface du côté de la Mer caspienne. Or, on sait, depuis la guerre des Malouines, qu’un bâtiment de guerre peut se défendre contre un, deux ou trois missiles, mais qu’il est incapable de résister à une pluie de projectiles. Les Iraniens possèdent des bâtiments rapides conduits par des gens bien entraînés, car cela fait trente ans que ce pays prépare ses gens et qu’il a mis au point des armes classiques efficaces.

Durant la dernière guerre mondiale, avant l’apparition des armes nucléaires, plus de cinquante millions de personnes ont été tuées par des armes classiques.

Une guerre aujourd’hui n’a plus rien à voir avec celles du XIXe siècle, avant l’apparition de l’arme nucléaire. Et elles étaient déjà extrêmement destructives. Les armes nucléaires sont apparues à la dernière minute, parce que Truman a voulu les employer, faire un essai avec la bombe d’Hiroshima, dont la masse critique provenait de l’uranium, tandis que celle de la bombe de Nagasaki est née du plutonium. Toutes deux ont tué environ cent mille personnes d’un coup, sans parler de la quantité de gens qui sont décédés ensuite par blessures et irradiation, et qui en souffrent les effets depuis de longues années.

De plus, une guerre nucléaire provoquerait un hiver nucléaire. Je vous parle des dangers que représenterait une guerre par ses dommages immédiats. Mais il suffirait d’une quantité d’armes limitée, par exemple celles que possèdent les deux puissances qui en ont le moins, l’Inde et le Pakistan, pour provoquer un hiver nucléaire qui durerait de huit à dix ans et auquel aucun être humain ne survivrait. En quelques semaines, on ne verrait plus la lumière du soleil.

L’homme est sur la Terre depuis moins de deux cent mille ans. Jusqu’ici, tout se déroulait d’une manière normale, les lois de la Nature jouaient, les lois de la vie se développaient sur notre planète Terre depuis plus de trois milliards d’années. Selon toutes les études, l’existence de l’homme sur la Terre, de l’Homo sapiens, de l’être intelligent ne représente dans le temps que les huit dixièmes d’un million. Voilà deux cents ans, on ignorait virtuellement tout. Aujourd’hui, on connaît les lois qui régissent l’évolution des espèces. Les scientifiques, les théologiens, voire les religieux les plus sincères, qui se faisaient au départ l’écho de la campagne des grandes institutions religieuses contre la théorie de Darwin, acceptent aujourd’hui les lois de l’évolution comme réelles, sans que cela leur ait interdit de professer leurs croyances dans lesquelles les gens trouvent bien souvent une compensation à leurs souffrances les plus vives.

Je crois que personne au monde ne désire l’extinction de l’espèce humaine. Voilà pourquoi je suis d’avis qu’il faut faire disparaître non seulement les armes nucléaires, mais aussi les armes classiques. Il faut offrir des garanties de paix à tous les peuples, sans distinction, aussi bien aux Iraniens qu’aux Israéliens, et il faut distribuer les ressources de la Nature. Il le faut ! Je ne dis pas que ça va se faire, ni que ce soit facile à faire, mais il n’y a pas d’autres solutions pour l’humanité, dans un monde limité en étendue et en ressources déterminées, même si toutes les forces scientifiques sont capables de se développer pour créer des sources d’énergie renouvelables. Le monde compte presque sept milliards d’habitants : il faut mettre en place une politique démographique. Il faut en fait bien des choses. Quand vous les placez toutes ensemble les unes à côté des autres, vous vous posez la question : L’être humain sera-t-il capable de le comprendre et de surmonter toutes ces difficultés ? Vraiment, seul l’enthousiasme peut pousser quelqu’un à dire qu’on va faire face à un tel problème et le régler facilement.

Michel Chossudovsky. Ce que vous avez dit au sujet de Truman est extrêmement important. Truman avait dit qu’Hiroshima était une base militaire et que les civils ne souffriraient pas.

…La notion des dommages collatéraux, qui semble la continuation de la doctrine nucléaire depuis 1945.  Je veux dire : pas au niveau de la réalité, mais au niveau de la doctrine et de la propagande. L’argument en 1945 a été en effet le suivant : nous allons sauver l’humanité en tuant cent mille personnes et en niant qu’Hiroshima est une ville civile, non une base militaire. Mais, de nos jours, la falsification est bien sophistiquée, plus généralisée, et l’arme nucléaire est bien plus avancée. Ainsi donc, quand nous parlons de l’avenir de l’humanité et de la menace d’une guerre nucléaire à l’échelle planétaire, il faut comprendre que le mensonge, que la fiction au cœur même du discours politique et militaire nous conduira à une catastrophe sans même que les politiciens comprennent leurs propres mensonges.

Vous avez dit que les êtres humains intelligents existent depuis deux cent mille ans. Mais cette intelligence traduite au niveau des institutions, de la presse, des services de renseignement, des Nations Unies devient le facteur qui va nous détruire, parce que vous finissez pas croire vos propres mensonges, et la guerre nucléaire surviendra sans même que nous nous rendions compte que ce sera la dernière, comme l’avait dit Einstein clairement : Une guerre nucléaire menace la survie de l’humanité, et c’est là la menace mondiale. »

Fidel Castro Ruz. Ce sont de très bonnes paroles, professeur : le dommage collatéral, en l’occurrence, ce serait tout bonnement l’humanité. La guerre est un crime, il n’y a pas besoin d’une nouvelle loi, car, depuis Nuremberg on la considère comme le plus grand crime contre l’humanité et la paix, le plus horrible de tous les crimes.

Michel Chossudovsky. Les textes de Nuremberg le disent clairement : « La guerre est un acte criminel, c’est l’acte de guerre suprême contre la paix. » Ce texte de Nuremberg est très souvent cité. Après la guerre, les Alliés voulaient l’utiliser contre les vaincus. Je ne dis pas que ça ne soit pas valable, mais le fait est que les crimes qu’ils ont commis, eux, contre l’Allemagne, contre le Japon, personne n’en parle.

Fidel Castro Ruz. Et avec l’arme nucléaire, dans le second cas.

Michel Chossudovsky. Bref, c’est pour moi une question extrêmement importante. Si nous voulons former une contre-alliance pour la paix, la criminalisation de la guerre me paraît fondamentale. Il faut abolir la guerre, éliminer cet acte criminel.

Fidel Castro Ruz. Qui juge les principaux criminels ?

Michel Chossudovsky. Le hic, c’est qu’ils contrôlent aussi les cours de justice, et les juges sont aussi des criminels. Que pouvons-nous faire ?

Fidel Castro Ruz. Je dis que ça fait partie de la bataille d’idées.

Et maintenant, il faut exiger que le monde ne soit pas conduit à une catastrophe nucléaire ; maintenant, il s’agit de préserver la vie. Je ne sais, mais je suppose que si les gens prennent conscience que leur propre existence, celle de leur peuple, celle de leurs être les plus chers, jusqu’aux chefs militaires des USA changeraient d’avis, même s’ils ont été formés dans leurs écoles à obéir à des ordres, bien souvent génocidaires, comme cet emploi d’armes nucléaires tactiques ou stratégiques…

Comme tout ceci est insensé, aucun politique n’est exonéré du devoir de faire connaître ces vérités à la population. Il faut y croire ; sans ça, il n’y aurait rien pour quoi se battre.

Michel Chossudovsky. Je crois que ce que vous dites, c’est que, au moment actuel, le grand débat historique de l’humanité est le danger d’une guerre nucléaire qui menace son avenir et que tout débat sur les besoins essentiels ou sur l’économie exige qu’on évite la guerre et qu’on instaure la paix mondiale afin qu’il soit possible de planifier le niveau de vie à l’échelle mondiale à partir des besoins de base. Et que si nous ne solutionnons pas la question de la guerre, le capitalisme ne pourra pas non plus survivre. Est-ce bien ça ?

Fidel Castro Ruz.  Non, compte tenu des analyses que nous avons faites, il ne pourra pas survivre. Le système capitaliste et l’économie de marché qui lui donne vie ne vont pas disparaître du jour au lendemain, mais l’impérialisme fondé sur la force, sur les armes nucléaires et classiques à technologie de pointe doit disparaître si nous voulons que l’humanité survive.

Tenez, voyez ce qu’il passe aujourd’hui et qui prouve l’énorme désinformation dont le monde est victime : la nouvelle que les trente-trois mineurs chiliens attrapés à sept cents mètres de profondeur ont été sauvés a plongé le monde dans une jubilation énorme. Je me demande : que fera le monde s’il prend conscience qu’il y a 6

 877 596 300 personnes à sauver ? Si trente-trois ont provoqué une telle allégresse universelle et si les médias du monde entier ne parlent que de ça ces jours-ci, pourquoi ne sauve-t-on pas les presque sept milliards de personnes attrapés par le terrible péril de disparaître et de souffrir une mort aussi horrible qu’à Hiroshima et à Nagasaki ?

Michel Chossudovsky. Vous entrez là dans la couverture médiatique que l’on fait de différents événements et de la propagande qui en émane.

Je pense que les Chiliens ont mené une opération humanitaire fantastique. Mais si une menace comme celle que vous dites pèse sur l’humanité, alors, elle devrait faire la une de tous les journaux du monde, parce que la victime est l’ensemble de l’humanité qui pourrait souffrir les conséquences d’une décision prise par un simple général à trois étoiles. Oui, c’est un fait que les medias, surtout occidentaux, cachent la question la plus grave qui concerne potentiellement le monde entier, à savoir le danger d’une guerre nucléaire que nous devons, hélas, prendre au sérieux parce qu’Obama aussi bien qu’Hillary Clinton ont dit qu’ils avaient l’idée d’employer l’arme nucléaire dans une guerre dite préventive contre l’Iran.

Alors, que répondons-nous ? Que dites-vous à Hillary Clinton et à Barack Obama au sujet du recours unilatéral éventuel à l’arme nucléaire contre l’Iran, un pays qui ne représente aucun danger pour personne ?

Fidel Castro Ruz. Je sais deux choses. Ce qui a été discuté, ce qui a été révélé ces jours-ci, les fortes discussions au sein du Conseil de sécurité nationale des USA. C’est toute la valeur du livre de Woodward qui révèle comment se sont déroulées ces discussions. On connaît la position de Biden, d’Hillary, d’Obama… En tout cas, celui qui s’est montré le plus résolu contre l’extension de la guerre, qui a discuté avec les militaires, c’est Obama. C’est un fait, et j’en ai parlé dans mes dernières Réflexions. Le seul à lui avoir donné un conseil, quelqu’un qui avait été son adversaire en tant que républicain, c’est Colin Powell, qui lui a rappelé que le président des États-Unis, c’était lui. Un conseil encourageant.

Je crois qu’il faut leur faire parvenir à tous ce message dont nous avons parlé : je crois que beaucoup lisent sur Global Research les articles que vous publiez. Je crois qu’il faut les divulguer. Et, compte tenu de nos conversations, je me réjouis à l’idée de les faire connaître, et de faire connaître vos arguments, vos raisonnements, car il existe à mon avis un énorme déficit d’information pour les motifs que vous avez expliqués.

Nous, il faut que nous inventions. Quelles seraient les meilleures manières de faire connaître tout ça. À leur époque, les apôtres n’étaient que douze et ils ont entrepris de divulguer les enseignements qu’un prédicateur leur avait transmis. Bien entendu, ils avaient des centaines d’années devant eux ; nous, en revanche, nous ne les avons pas. J’ai consulté la liste des plus de vingt personnalités qui collaborent à Global Research, des gens prestigieux, assurément, qui soulèvent les mêmes points, mais elles ne disposent pas de centaines d’années. Non, le temps est vraiment très court.

w17.png
15 octobre avec équipes de la TV cubaine et de Global Research 

Michel Chossudovsky. Le mouvement contre la guerre aux USA, au Canada et en Europe est très divisé. Certains pensent que la menace vient d’Iran, que ce sont des terroristes ; il y a beaucoup de désinformation au sein du mouvement antibelliciste.

Même au Forum social mondial, ce problème de la guerre nucléaire ne fait pas partie des débats chez les gens de gauche, les progressistes. Durant la Guerre froide, on en parlait et les gens en étaient conscients.

À la dernière réunion des Nations Unies sur la non-prolifération, l’accent a été mis sur la menace nucléaire provenant non des États, mais des terroristes. Le président Obama disait que la menace vient d’Al Qaeda qui possède l’arme nucléaire. Si vous lisez les discours d’Obama, vous verrez qu’il insinue que les terroristes sont capables de fabriquer de petites bombes nucléaires, ce qu’ils appellent une bombe sale… Bref, l’accent est absolument modifié.

Fidel Castro Ruz. C’est ce qu’on lui dit, c’est ce que veulent lui faire croire les gens qui l’entourent.

Tenez, qu’est-ce que je fais de mes Réflexions ? Je les distribue aux Nations Unies, je les envoie à tous les gouvernements, celles qui sont courtes, bien entendu, et je sais que beaucoup de gens les lisent. La question est de savoir si vous dites la vérité ou non. Bien entendu, quand vous réunissez toute cette information sur un problème plus concret, ça a plus d’impact. Parce que les Réflexions abordent plusieurs problèmes, et ça se dilue. Je crois que, de mon côté, je dois me concentrer davantage sur les choses essentielles, parce que vous ne pouvez pas tout aborder.

Michel Chossudovsky. J’aimerais vous poser une question, parce qu’il y a une question fondamentale relative à l’histoire de la Révolution cubaine. J’estime que ce débat sur l’avenir de l’humanité fait aussi partie du discours révolutionnaire. Si la société dans son ensemble est menacée par une guerre nucléaire, alors il faut provoquer une révolution de la pensée et des actions pour pouvoir contrer cette menace.

Fidel Castro Ruz. Il faut dire, je le répète, que l’humanité est à huit cents mètres de profondeur et qu’il faut la tirer de là. Qu’il faut faire une sorte d’opération de sauvetage. Voilà le message que nous devons transmettre à beaucoup de gens. Si beaucoup de gens le pensent, alors ils vont faire ce que vous faites et vont appuyer les mêmes causes que vous, et ça ne dépendra plus seulement de ceux qui le disent.

Il faut inventer la manière de toucher les masses les plus conscientes. La solution, ce ne sont pas les journaux. Internet existe, il est plus économique, il est plus accessible. Tenez, je vous ai découvert sur Internet en cherchant des nouvelles, pas à travers les agences de presse, les organes de presse ou CNN, mais à travers un bulletin que je reçois tous les jours contenant des articles publiés sur Internet. Plus de cent pages tous les jours.

Hier, vous disiez qu’aux USA, il y a quelque temps, les deux tiers de l’opinion publique étaient contre la guerre en Iran, et que maintenant la moitié et quelque était en faveur d’actions militaires contre ce pays

Michel Chossudovsky. Ce qu’il s’est passé ces derniers mois, c’est qu’on a dit : « Oui, c’est vrai, la guerre nucléaire est très dangereuse, c’est un danger, mais la menace vient d’Iran. » On a vu des affiches à New York qui disaient : « Dis non à un Iran nucléaire ! » Autrement dit, ces affiches présentaient l’Iran comme une menace à la sécurité du monde, alors que ce pays ne possède même pas l’arme nucléaire ! Voilà où nous en sommes. The New York Times a même publié en début de semaine un article où il est dit que les assassinats politiques sont légaux.

Alors, quand vous avez une presse qui vous présente des choses de ce genre, avec le tirage qu’elle a, vous avez fort à faire pour lutter contre. Nous n’avons pas la possibilité d’inverser ce processus à travers les médias alternatifs. D’autant qu’une bonne partie de ces médias alternatifs sont financés maintenant par le pouvoir économique.

Fidel Castro Ruz. N’empêche qu’il faut se battre !

Michel Chossudovsky. Absolument. Le message que vous avez fait hier, c’est qu’en cas de guerre nucléaire le dommage collatéral serait tout bonnement l’humanité.

Fidel Castro Ruz. Oui, l’humanité, la vie de l’humanité.

Michel Chossudovsky. C’est vrai qu’Internet doit continuer de fonctionner comme un instrument de divulgation pour que cette guerre n’éclate pas.

Fidel Castro Ruz. C’est la seule manière de l’empêcher, si nous croyons en l’opinion mondiale. C’est comme l’exemple que je vous ai donné : il y a presque sept milliards de personnes coincées à huit cent mètres de profondeur. Nous devons utiliser la comparaison avec le Chili pour divulguer ces vérités.

Michel Chossudovsky.  J’aime la comparaison que vous faites entre le sauvetage des trente-trois mineurs chiliens, qui ont eu droit à une couverture médiatique colossale, et le sauvetage de presque sept milliards de personnes coincées à huit cents mètres sous terre, dont aucun média ne parle et qui ne comprennent pas ce qu’il se passe, mais qu’il faut sauver, parce que l’ensemble de l’humanité est menacée par les armes nucléaires des USA et de leurs alliés qui vont jusqu’à dire qu’ils sont prêts à y recourir…

Fidel Castro Ruz. Et ils vont y recourir s’il n’y a pas d’opposition, de résistance. Ils se trompent, ils sont drogués par leur supériorité militaire et la technologie moderne, et ils ne savent pas ce qu’ils font. Ils n’en comprennent pas les conséquences, ils croient que tout ça peut se maintenir. C’est impossible.

Michel Chossudovsky. Ou alors ils pensent que c’est une arme classique quelconque.

Fidel Castro Ruz. Oui, ils se trompent eux-mêmes et ils pensent qu’on peut continuer d’employer cette arme. Ils se trompent d’époque, ils ne se rappellent pas ce que disait Einstein, qu’il ne savait pas avec quelles armes on lutterait dans la troisième guerre mondiale, mais que dans la quatrième, ce serait avec des bâtons et des pierres. Et moi, j’ai juste ajouté : « sauf qu’il n’y aura plus personne pour manier les bâtons et les pierres ». C’est la réalité. Je l’ai écrit dans le bref discours que vous m’avez suggéré d’écrire.

Michel Chossudovsky. Le problème que je vois, c’est que le recours à l’arme nucléaire ne va pas forcément conduire à la fin de l’humanité du jour au lendemain, parce que les retombées radioactives sont un phénomène graduel.

Fidel Castro Ruz. Redites ça, je vous prie.

Michel Chossudovsky. L’arme nucléaire a plusieurs conséquences : 1) l’explosion et la destruction sur le théâtre d’opération, ce qui s’est passé à Hiroshima ; 2) la radioactivité qui s’étend graduellement. .

Fidel Castro Ruz. Oui, l’hiver nucléaire, pour ainsi dire. Le prestigieux chercheur étasunien, Alan Robock, professeur émérite à l’Université Rutgers, de New Jersey, a démontré d’une manière irréfutable qu’une guerre entre deux des huit puissances nucléaires possédant le moins d’armes nucléaires provoquerait un « hiver nucléaire ».

Il a fait cette découverte à la tête d’un groupe de chercheurs qui ont utilisé des modèles informatique ultra-scientifiques.

Il suffirait de l’éclatement de cent armes nucléaires stratégiques – sur les 25 000 que possèdent les huit puissances mentionnées –pour provoquer des températures inférieures à zéro sur toute la planète et une longue nuit qui durerait environ huit ans. C’est quelque chose de si terrible, estime Robock, que les gens tombent dans un « état de déni,  qu’ils ne veulent pas penser à ça, qu’ils préfèrent simuler que ça n’existe pas ». Il me l’a dit personnellement, au cours d’une conférence internationale qu’il a prononcée et où j’ai eu l’honneur de converser avec lui.

Mais je pars de la thèse suivante : si une guerre éclate en Iran, elle deviendra forcément une guerre nucléaire mondiale. C’est pour ça que je disais hier qu’il n’avait pas été correct de permettre cette résolution au Conseil de sécurité, parce que ça a tout facilité, vous vous rendez compte ?

Une guerre de ce genre aujourd’hui en Iran ne peut être locale, parce que les Iraniens ne vont pas plier devant la force. Si la guerre se maintient comme guerre classique, les États-Unis et l’Europe ne peuvent pas la gagner, et je soutiens qu’elle deviendra vite nucléaire. Si les USA commettent l’erreur de recourir aux armes nucléaires tactiques, une grande commotion se produirait dans le monde et le contrôle des événements leur échapperait.

Si Obama a dû discuter si dur avec le Pentagone de ce qu’il fallait faire en Afghanistan, imaginez alors sa situation avec les soldats étasuniens et israéliens se battant contre des millions de combattants iraniens… Les Saoudiens ne vont pas se battre en Iran, ni les Pakistanais ni d’autres soldats arabes ou musulmans. Et il se peut que les Yankees aient de sérieux conflits avec les tribus pakistanaises qu’ils attaquent et tuent avec leurs drones, et ils le savent. Quand ils lancent des drones contre elles, ils attaquent d’abord et ils avertissent ensuite le gouvernement, pas avant, et c’est une des choses qui irritent le plus les Pakistanais. Il y a là-bas de forts sentiments anti-étasuniens.

Ils se trompent s’ils croient que les Iraniens se rendront s’ils emploient contre eux les armes nucléaires tactiques, et le monde serait vraiment bouleversé quand il sera peut-être trop tard.

Michel Chossudovsky. Ils ne peuvent pas gagner une guerre classique.

Fidel Castro Ruz. Non, ils ne peuvent pas.

Michel Chossudovsky. On l’a déjà vu en Iraq, et en Afghanistan, ils peuvent détruire le pays, mais ils ne peuvent pas le gagner d’un point de vue militaire.

Fidel Castro Ruz. Mais le détruire à quel prix ! À quel prix pour le monde ! À quel coût économique ! Ce serait la marche à la catastrophe. Les problèmes que vous avez signalés s’aggravent, et même le peuple étasunien réagirait. Parce que le peuple étasunien, même s’il réagit bien souvent en retard, finit par le faire, et il le ferait devant les pertes, les morts…

 

(..) Les USA se retrouveront soit dans une situation de guerre classique qu’ils ne peuvent pas gagner, soit contraints à une guerre nucléaire mondiale, dans des conditions qui provoqueraient une terrible commotion dans le monde (..)

 

Traduction de l’espagnol par Cuba Debate.

 

http://www.mondialisation.ca/entretiens-avec-fidel-castro-les-dangers-d-une-guerre-nucl-aire/21915

 

 

.

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Un monde fou !
commenter cet article
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 23:50

 

 

NON A LA MAIN-MISE DU NOUVEL ORDRE MONDIAL SUR LA PLANETE !

 

 

NWO-main-mse.jpg

 

 

Imperceptiblement, même sans lois pour ne pas faire de vagues, mais via amendements ou circulaires, et pratiques de plus en plus imposées par les Bergé, les féministes à la sauce Fourest, les lesbiennes etc, on nous conduit à un monde que même Orwell n'aurait pas osé imaginer ! Bergé, ce nom ne vous dit rien ? C'était le compagnon d'Yves St Laurent (1) et c'est le mentor de nos Gouvernements aujourd'hui. Vous avez vu Rosemary's baby du pédophile Polanski ? C'était "La vilaine Lulu" (1) avant l'heure ! Il est impératif de refuser le monde fou qu'on (2) nous prépare en vue du NWO que désormais tous, sur le Net, s'accordent à dire d'essence satanique !

 

Et l'une des raisons pour lesquelles l'Occident complètement dégénéré vomit la Russie, et donc la diabolise, c'est parce que, justement, elle a des valeurs saines, et qu'elle fait tout pour favoriser l'épanouissement de la famille. Mais justement, ce que le NWO cher à l'Occident veut, c'est détruire la famille, car elle est le pilier de la société, et à ce titre, il entreprend à l'école, désormais, une politique de "ré-éducation" de nos enfants dès le plus jeune âge en pervertissant tous les repères normaux !

 

Ainsi, le choc Occident-Russie dépasse les raisons géopolitiques, pour atteindre une dimension touchant le sens même de la vie. L'enjeu sera décisif pour l'avenir du monde : Comment le voulons-nous ? Fou, dégénéré ? Ou humain, tout simplement ? Chantal Dupille

 

(1) auteur de

"La vilaine Lulu" de Yves Saint-Laurent - La BD choc d ... - Alte


(2) des torchons comme le Nouvel Obs, par ex

 

 

 

russian_family

 

 

Poutine : Quelle politique familiale pour 2014 ?

 

 

Par défaut


Lundi 17 février, Vladimir Poutine s’est rendu à Tcherepovets où s’est tenue une réunion du présidium du Conseil d’État dont l’ordre du jour était "famille, maternité, et enfance". À cette occasion, il a annoncé que la création de conditions favorables pour l’emploi des parents serait la priorité absolue.

 

"Notre principal objectif est d’augmenter les revenus des familles ayant des enfants. Or, il est directement lié à l’évolution de l’économie, l’ouverture de nouvelles installations de production et à la création d’emplois de qualité. C’est notre priorité à long terme."

"Améliorer le niveau de vie et le prestige social des familles"

Vladimir Poutine a également exprimé sa volonté de mettre en place un nouveau concept de politique familiale : "Jusqu’à présent, nous avons surtout mis l’accent sur l’aide aux individus se trouvant dans une situation difficile et ayant besoin d’une protection sociale. Évidemment, il faut continuer dans cette direction et c’est ce que nous allons faire. Aujourd’hui, cependant, il faut porter une attention toute particulière aux familles ordinaires", a insisté V. Poutine.

Même s’il précise que pour lui, chaque parent doit assumer la charge de sa famille, il annonce que le gouvernement doit "contribuer à améliorer le niveau de vie et le prestige social des familles". Pour ce faire notamment, les critères d’accès aux aides sociales destinées aux personnes démunies doivent être considérablement élargis.

Faciliter l’insertion des enfants dans les établissements périscolaires

La question des crèches était un des sujets clés de cette réunion, avec comme consigne celle de réduire rapidement les listes d’attente. En prenant l’ensemble de la Russie au 1er janvier de cette année, près d’un demi-millions* d’enfants de 3 à 7 ans sont inscrits sur liste d’attente pour un établissement périscolaire. Dix-sept régions connaissent des difficultés particulières à placer des enfants dans ces établissements : le Président demande aux chefs de ces régions d’y prêter une attention particulière.

"Nous faisons tout le nécessaire pour que les mères de ces enfants bénéficient d’une formation complémentaire, ou se voient augmenter leurs compétences professionnelles, afin de profiter pleinement de notre programme de promotion de l’emploi. Mais toutes ces mesures n’ont aucun sens si l’enfant n’a pas l’accès à une crèche.", a-t-il expliqué.

L’on constate que les années Poutine ont été marquées par une augmentation considérable des dépenses de l’État en matière d’aides sociales.

aides_sociales_russieToutefois, ces chiffres sont à relativiser : à titre de comparaison, pour l’année 2010, l’Union européenne a consacré 29,4% de son produit intérieur brut (PIB) à la protection sociale, la France 33,8% et la Russie 12,7%.

*425 000 enfants

Source article : Itar-Tass, Sipa

Source infographie : V. V. Kijikina, "Les évolutions du système de protection sociale en Russie (étude comparative avec les pays européens)", Bulletin de l’économie de l’Université de Tomsk.

 

http://desideescommeca.wordpress.com/2014/03/06/politique-familiale-priorite-pour-le-gouvernement/

 

 

 

NWO-main-mse.jpg

 

Pendant ce temps, en France,

on change de société,

ou plutôt, on change de civilisation !

Pour la décadence totale,

et une perversité sans limite !

 

Il suffit de voir la

Littérature enfantine,

ce qu'on propose désormais à nos enfants.

Direct de la FNAC à l'école !

Il faut interner les malades

qui nous gouvernent.

Résistons à l'intolérable !

Pour nous, pour les générations futures.


Chantal Dupille


 

Permalien de l'image intégrée

 

Si j'ai un zizi,

je ne serai pas obligée

d'avoir un ventre !

On est en plein dans le Nouvel Ordre Mondial

qui perturbe tout,

dans le but de satisfaire les appétits sexuels de cinglés, de pervers,

et surtout, d'amener à aller vers un sexe neutre,

sans procréation biologique, naturelle,

mais uniquement médicale, technique,

et dans ce but, la mesure phare est la PMA !

Avec au bout, des créatures programmées !

Alerte, c'est un engrenage diabolique ! (Ch D)

 

 

 

10 févr.

Voici quelques photos des ouvrages disponibles en vente à la Fnac.

 

Permalien de l'image intégrée

 

 

 

 
Permalien de l'image intégrée
.
Permalien de l'image intégrée

 

 

NWO-gender-naitre-h-f.jpg.

  /

NWO-schema.jpg

.

http://dissidenceresistance.files.wordpress.com/2012/06/le-fonctionnement-rc3a9el-de-la-vc3a8me-rc3a9publique.png

 

 

.NWO-fou.jpg.

  .

Information importante, Crimée :

 

Les Tatars de Crimée se ralient à la Russie

| 13 mars 2014

 

Alors que les Tatars de Crimée avaient dénoncé la tenue d’un référendum d’autodétermination comme inconstitutionnel et avaient appelé à la constitution de milices d’autodéfense, leur principal leader, Mustafa Dzhamilev, revenant sur ses précédentes déclarations, se félicite désormais de l’évolution des choses.

 

Entre temps, Mustafa Bey [1] a eu une longue conversation téléphonique avec le président russe Vladimir Poutine et le Parlement de Crimée a adopté diverses mesures pour garantir les droits des Tatars. Les quotas attribués à leurs représentants dans diverses instances seront supérieurs à leur proportion dans la population de Crimée.


 

http://www.voltairenet.org/article182698.html

.

 

Crimee.

http://allainjules.com/2014/03/15/ukraine-crimee-comme-on-dit-au-cameroun-que-loccident-saute-et-cale-en-lair/

 

.

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Un monde fou !
commenter cet article
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 02:53

 

guerres.-image-preferee-jpg.jpg

 

 

Introduction à cette parution

Par Chantal Dupille


 

 

- Oui, ils veulent "leur" guerre mondiale, pas seulement pour faire redémarrer les Affaires (et les citoyens seront donc sacrifiés au nom du profit) comme après la grande crise américaine de 1929 lorsque les Anglo-Saxons ont programmé la guerre de 40 pour faire fortune sur les décombres de l'Europe, Europe qu'ils ont ensuite rebâtie pour remplir leurs coffres-forts et l'enrôler dans les guerres de l'OTAN.

 

- Cette guerre est programmée depuis longtemps, aussi bien par les financiers de la City que par les géo-stratèges néo-conservateurs hystériques de la Maison Noire à Washington et les fachistes talmudistes racistes de Tel-Aviv.

 

- Mais à mon avis elle ne fera pas des millions de morts comme il est dit dans la vidéo jointe, mais sans doute plutôt un milliard de victimes... car le conflit, parti au signal de Tel-Aviv (soutenu par le toutou US lui-même suivi par son caniche européen), gagnera le monde entier. D'ailleurs, l'Occident veut la peau de la Russie (d'où la désinformation sur ce pays, les attaques permanentes contre Poutine, et les tentatives de déstabilisation via ONG hautement politiques, ambassades, Réseaux sociaux...), et celle de la Chine, pour dominer le mode et ses ressources à son seul profit (sans que les citoyens en bénéficient).

 

Et en attendant, afin de régner cet Occident machiavélique fait tout pour dresser les communautés les unes contre les autres, en particulier les Sunnites contre les Chiites... Au final, c'est l'Iran qui est visé, et à travers lui, tous les Etats non-alignés sur les diktats des Usraéliens. Cela passe par le conditionnement des Opinons, à travers d'une part la continue victimisation des citoyens Juifs qui "doivent" comme le disent les Américains "se protéger" (alors que c'est Israël qui est l'agresseur, masqué ou pas), d'autre part la diabolisation des Musulmans (en vue de l'acceptation par tous du choc de civilisations) et bien sûr des Etats et des Dirigeants non-alignés (comme Poutine ou Bachar-el-Assad, hier Kadhafi, demain Bouteflika en Algérie, etc etc).

 

 

Bannière de l'UPR

 

 

Et ne comptons pas sur l'ONU afin de fustiger Israël pour ses innombrables crimes. Car c'est cet Etat hors-la-loi qui en définitive, décide de tout, à travers le vote de son allié indéfectible US, ou plutôt de son véto ! Bref, Israël continuera à sévir, à imposer au monde le plus grand terrorisme qui soit : D'Etat. Un terrorisme fou qui met en péril la planète... et en particulier la France, avec des sayanim comme l'homme du sang contaminé Laurent Fabius.

 

Il suffit d'une étincelle pour tout embraser. En attendant, l'Etat voyou Israël surfe sur l'inaction de la Communauté internationale, et fort de son impunité (assise sur sa puissance financière et la servilité des adorateurs de Mâmon), il prépare de nouveaux sales coups, sournoisement comme d'habitude. Son objectif est purement "messianique", en référence au Talmud (http://r-sistons.over-blog.com/article-voici-le-vrai-breviaire-du-racisme-et-de-la-haine-videos-et-citations-114099510.html)

 

Les Etats-Unis, quant à eux, ne songent qu'à sauver leur dollar pourri, leur papier-monnaie, comme l'Europe ne pense qu'à sauver son euro qui meurtrit les populations, et la City rêve de super profits financiers. Le monde orchestré par des cinglés est mal barré...

 

A moins que nous ne réagissions pour empêcher la machine infernale ? Nous avons le nombre pour nous...

 

Chantal Dupille 

 

 


guerre-rouge.jpg

 

En route vers la 3ème guerre mondiale !

Voici pourquoi. Que faire ?

 

 

 

 

On me signale le site du Député belge Laurent Louis,

voici ses derniers articles,

saluons le courage de cet homme

épris de vérité et de justice !

 

.

Laurent LOUIS dénonce les pseudos attentats terroristes made in USA

Laurent LOUIS dénonce les mensonges sionistes et la manipulation qui en découle. Les attentats de Boston, le 11 septembre 2001, l'attentat contre l'Ambassade de France à Tripoli en Libye sont utilisés pour effrayer la population en vue de la mise en œuvre d'un programme visant au désordre mondial.

 

 

 

La sexualité puérile : nouveau joujou de certains dirigeants. Entretien avec Laurent Louis- Voix de la Russie

Laurent LOUIS; « J’ai constaté que les pédophiles bénéficiaient d’énormément de protections au niveau judicaire mais aussi au niveau politique. C’est vrai pour la Belgique, c’est vrai pour la France, c’est vrai pour d’autres pays européens, c’est vrai un peu dans le monde entier. » 

 

 

Laurent LOUIS: «  Retirez votre argent des banques ! »

Devant le Parlement, Laurent LOUIS invite les Belges à retirer immédiatement leur argent des banques et prie le gouvernement belge de sortir de l’Euro qui nous opprime et de l'Europe, une organisation devenue criminelle !

 

 

 

Laurent LOUIS dénonce l’enrôlement de force d’enfants au sein de «  l’armée syrienne libre »

Malgré cela, la Belgique continue de soutenir les rebelles syriens. La Belgique ne veut surtout pas se mettre ses alliés américains et sionistes à dos...

 

 

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Un monde fou !
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 15:55

 

Israel-guerre-copie-1.jpg

 

 

 

 

La guerre mondiale qui rôde..

Par Chantal Dupille

 

 

 

Quelques lignes dans l'urgence, en raison d'un agenda surchargé. Comme écrit dans mon dernier article, TOUT converge vers un chaos général, et par exemple, si en Irak les Chiites (majoritaires) et les Sunnites s'entretuent, ils ne peuvent pas se mobiliser autrement, car en l'occurrence, les Chiites soutiennent le régime syrien attaqué (avec son dirigeant patriote, Bachar-el-Assad, la Syrie résiste à la main-mise d'Israël sur la région, ce que l'OTAN ne supporte pas). 

 

En fait, la 3e guerre mondiale a commencé à notre insu, toujours sous un faux prétexte (en l'ocurrence des massacres ethniques, mis en scène) en YOUGOSLAVIE, pour la dépecer et restreindre l'influence russe, slave, en Europe (d'ailleurs, la prinicipale base militaire US en Europe est au Kosovo, désormais).  

 

Suivez-moi sur twitter, vous saurez tout sur les préparatifs de la guerre mondiale, voici par ex mes 3 derniers tweets 

 

  1. Egypte, la Ligue Arabe font mine de dénoncer l'intervention d'Israël en Syrie. En fait, ils l'approuvent car la plupart sont sunnites contre Chiites appuyant la Syrie

  2. Yahoo qui soudain oblige à nouvelle version (avec contre spam, mails lus), est-ce dans le plan GLOBAL pour tout contrôler ?

  3. Hagel Secrétaire Défense USA a-t-il brouillé cartes, endormi vigilance Iran ? Pas attaque après élections mais AVANT ? voir fin post 

 

Vous aurez le suivi des événements, en fait c'est une vraie guerre qu'Israël mène, qui ne dit pas son nom. TOUTES les capitales sont en alerte, et les dégâts en Syrie sont très graves. Ce n'est par l'arsenal militaire du Hezbollah qui est visé comme l'annoncent les médias menteurs, mais celui de la Syrie, prioritaire, et qui a subi de graves dommages (voir ici en particulier  http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2013/05/nouvelle-attaque-israelo-americaine-sur.html) car il s'agit d'anéantir les capacités de défense de ce pays résistant, non-aligné sur les diktats de l'Occident. Dernière mn : D'après les médias menteurs, au service des guerres de l'OTAN, c'est l'Iran qui aurait livré à la Syrie des armes pour le Hezbollah au Liban ; tout se tient (3 pays ne se prosternant pas devant Israël), et tout est sans preuves - bref comme d'habitude, tout est faux.

 

L'Israël messianique d'aujourd'hui est prêt à aller jusqu'au bout... même au prix du sacrifice de ses habitants (qui inévitablement paieront le prix de ses guerres folles), car son but est l'avènement du Nouvel Ordre Mondial sur les ruines du monde actuel. La Shoah a aussi été provoquée par quelques dirigeants juifs sans scrupules, alliés à des familles de l'Oligarchie (comme celle de Bush), pour mettre la main sur la région, riche en ressources, etc etc. Israël devait être créé dans cette partie du monde ! Et ce sont des citoyens juifs qui là aussi, ont payé le prix fort de ces projets insensés. 

 

Tout sur mes tweets, attention, accrochez-vous... et si possible sortez des villes, préférez la campagne, la montagne, les villages, soyez auto-suffisants, courageux, créatifs et solidaires. Avec notre gouvernement aux ordres de cet Israël messianique ( http://www.dailymotion.com/video/xyt8pb_le-drame-francais-c-est-aujourd-hui-un-pays-colonise-r-sistons-video-16_news#.UYZskZwZ41k , vidéo très importante pour comprendre la situation de la France désormais esclave et dénaturée), nous serons aux premières loges car aujourd'hui notre pays fait partie du vrai Axe du Mal (Israël-GB-USA, http://www.dailymotion.com/video/xtuxeo_r-sistons-video-9-l-axe-du-mal-les-vraies-menaces_news#.UYZt5ZwZ41k) qui inévitablement, sera visé par les pays attaqués, en représailles.

 

Bien cordialement Chantal Dupille

 

https://twitter.com/rsistons

 

 


 israel-terre-promise.jpg

 

Israël, ASL, même combat

 

Par Bahar Kimyongür

http://www.silviacattori.net/article4404.html

 

Un chef "rebelle" en Syrie se réjouit de voir son pays

bombardé par l’ennemi israélien..


 

Ce dimanche, un leader de l’ "opposition syrienne" dénommé Hassan Rastanaoui est apparu en direct depuis Homs sur la deuxième chaîne israélienne.   Il était l’invité surprise du journaliste israélien Yaari Ehud.

 


Rastanaoui a été présenté sur le site Internet de la chaîne israélienne comme un leader de la rébellion "syrienne" ( http://www.mako.co.il/news-world/arab/Article-bfd61e1daa57e31004.htm&sCh=3d385dd2dd5d4110&pId=1575680455 )


Répondant à une question du journaliste relative aux bombardements effectués ces derniers jours par l’aviation israélienne à Damas, Hassan Rastanaoui a exprimé sa joie et sa gratitude ( http://www.youtube.com/watch ?v=sSszn81qiyE ).


D’après lui, les bombardements de l’aviation israélienne visaient des caches d’armes appartenant à l’armée arabe syrienne mais aussi aux milices du Hezbollah et à la Garde républicaine iranienne qu’il qualifie de "plus grands dangers terroristes".


Cette nouvelle attaque de l’ennemi israélien, dixit Rastanaoui, "emplit le coeur du peuple et des révolutionnaires syriens".


La complicité entre la rébellion syrienne et l’armée israélienne n’est pas un scoop.

 

L’an dernier, la même chaîne israélienne avait interviewé le cheikh Abdallah Tamimi, un leader salafiste originaire de Homs très Israel-friendly.


Usurpant l’identité sunnite et insultant des millions de Syriens sunnites patriotes, Tamimi déclarait que "pour les citoyens syriens sunnites, Israël n’est pas et n’a jamais été leur véritable ennemi (...) Nous (les sunnites) sommes dans le même camp que celui d’Israël" ( http://www.youtube.com/watch ?v=9Xbu864lfwg ).


D’autre part, de nombreux combattants de l’ASL sont hébergés et se font soigner par l’armée israélienne (AFP, 16 février 2013 et Marc Henry, Le Figaro, 29 mars 2013)


Ils reçoivent des armes israéliennes ( http://www.youtube.com/watch ?v=qgznlLHb-44 ), accueillent des journalistes et des agents israéliens dans leurs rangs ( http://www.france24.com/fr/20121220-syrie-israel-armee-syrienne-libre-itai-anghel-amir-tibone-television-israelienne-idlib-khirbet-joz ) renseignent les services secrets israéliens sur la localisation des rampes de lancement des missiles balistiques syriens et des dépôts d’armes et promettent que la Syrie "libre" normalisera ses relations avec Israël.


Malgré l’abondance de preuves sur les collusions entre Israël et les rebelles syriens, dans les médias mainstream mais aussi dans certains milieux soi-disant alternatifs et propalestiniens, on trouve encore quelques conspirationnistes frustrés qui défendent la thèse selon laquelle la Syrie et Israël seraient des pays amis, arguant que depuis la guerre de Tichrine (désigné que par son nom hébreux -Yom Kippour- dans les médias occidentaux), Damas a renforcé sa frontière la séparant d’Israël ainsi que ses lignes de défense dans le Golan.


Cette théorie est pourtant aussi absurde que de soupçonner une complicité entre les Etats-Unis et Cuba au motif que La Havane n’a toujours pas reconquis la baie de Guantanamo, un territoire cubain sous occupation militaire étasunienne depuis 1898.


N’en déplaise à certains spécialistes de l’enfumage, l’insoumission du gouvernement de Damas face à Israël et à ses vassaux wahhabites, le soutien politique et militaire qu’il apporte aux résistances libanaise et palestinienne, son alliance stratégique avec l’Iran, telles sont les raisons objectives qui poussent les Etat-Unis, l’Europe et Israël à faire durer la guerre de Syrie autant que faire se peut.


A la veille de la guerre contre l’Iran, la mission accomplie par les djihadistes syriens arrange Israël tout comme les opérations menées par Israël contre le gouvernement syrien sont du pain béni pour les djihadistes syriens. Et ce, de l’aveu même d’un chef rebelle.

 

Bahar Kimyongür
le 5 mai 2013

 

 

Lire aussi :

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/255616-raid-isra%C3%A9lien-double-lettre-syrienne-au-conseil-de-s%C3%A9curit%C3%A9?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

http://french.irib.ir/analyses/articles/item/255662-bombardements-sur-la-syrie-isra%C3%ABl-jette-le-masque?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

 

.

 

Guerre mondiale ? Protégeons-nous à la campagne, si possible !

 

rural-paturages-verts-TB.jpg..

 

 

 

.

.

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Un monde fou !
commenter cet article
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 01:24

 

 

totalitarisme-chaussures-copie-1.jpg

 

 

Colère d'eva R-sistons

(Chantal Dupille)

contre YAHOO

(IMPOSANT sa nouvelle version)

et contre les Décideurs

 

 

Terrible nouvelle ! La dictature se met en place partout. On n'est plus libre de choisir, on doit changer ce qui marche bien et qu'on aime, on doit adopter de nouvelles habitudes, et SUBIR une infecte nouvelle version où tout est plus laid, et surtout devient plus difficile. Yahoo version classique était claire, fonctionnelle, aérée, stable, pratique, etc. Tous les avantages ! Et lorsque sur une de mes adresses mail ouverte juste pour mettre en place un blog, j'ai essayé la nouvelle version, j'ai été révulsée, tout devenait plus COMPLIQUE.

 

Pourquoi Yahoo nous impose-t-il cette nouvelle version ? Pour ne pas avoir à en gérer deux comme avant ? Peut-être  pour satisfaire une consigne Big Brother, au nom de la prétendue lutte contre le terrorisme (alors que c'est l'Occident qui l'arme et le finance !).

 

Pour soi-disant mieux lutter contre les spams, la confidentialité n'existe plus ! Moi je m'en fiche, car je n'ai rien à cacher, j'ai horreur de l'opacité, de la duplicité, de l'ambiguïté, j'aime la clarté, la transparence, j'affirme mes convictions et ma vie est sobre, simple, saine (sans paradis artificiels ni le moindre médicament, sans alcool, drogue, tabac ou même café : Seulement eau, lait, jus de fruits), simple (travail assidu, sports de plein air, activités humanitaires). Mais pour ceux qui veulent préserver leur intimité ou leurs petits travers ou secrets, c'est raté !

 

Alors, c'est la faute à Yahoo, ou à cette société de plus en plus nauséabonde et liberticide ? Il est clair que les citoyens, les nations, les peuples, sont si lésés, qu'ils sont à bout. Et au lieu de mettre en place des politiques de bien public, les Décideurs qui ont sur chacun de nous droit de vie et surtout de mort, n'ont plus qu'une seule solution : Contrôler chaque citoyen pour maintenir, envers et contre tout, même par la force, leur pouvoir malfaisant.

 

Ce qui arrive avec Yahoo est de très mauvaise augure. Pour continuer à vampiriser sans limite la planète, l'Oligarchie financière recourt à sa dernière arme : L'enchaînement de CHAQUE citoyen !

 

Eva R-sistons (Chantal Dupille)

 

 

A Yahoo :

 

Pourquoi cette présentation uniforme imposée ?

L'ancienne version était claire, choix de couleurs,

  aspect seyant. Demain, devra-t-on SUBIR

une page GRISE avec des caractères noirs

ressemblant à un faire-part de décès ?

Vous ne pouvez pas, au moins,

rendre attractive la présentation que vous IMPOSEZ ?

Si (seulement par nécessité) je reste sur Yahoo,

j'aurai quotidiennement la nausée

sur votre support mortifère.

Par ailleurs, non contents de lire tous les contenus,

vous voulez aussi nous imposer des pubs ?

Et la protection des sites malveillants, c'est quoi ?

Il n'y aura plus Michel Collon ou Do de Mai68 (1)

car ils arrivaient censure oblige, souvent en spams?

C'est ça votre protection ?

Tous ceux qui seront forts en informatique

vous quitteront, et ils auront raison !

 

evaresis@yahoo.fr

 

(1)

Investig'Action - Michelcollon.info

http://mai68.org/spip/

 

 

totalitarisme.jpg


 

Merci de votre fidélité à Yahoo! Mail. Nous sommes heureux de vous présenter le nouveau Yahoo! Mail.

À partir de la première semaine de juin, il vous sera proposé d'installer la nouvelle version de Yahoo! Mail. Cette opération sera aussi rapide que simple : toutes les données de votre compte Yahoo! Mail existant (mails, pièces jointes, contacts et dossiers) seront conservées.

Vous êtes impatient ? Dans ce cas, profitez dès aujourd’hui de la nouvelle version de Yahoo! Mail.

 

Que va vous apporter cette nouvelle version ?

  • Fonctionnement plus rapide
  • Interface plus simple et plus aérée
  • Disponible sur la plupart des appareils mobiles : iOS, Android et Windows 8

 

 

topor-liberte-dexpression1.jpg

Suis-je obligé de passer

à la nouvelle version de Yahoo! Mail ?


Résolution

 

À compter de la semaine du 3 juin 2013, les anciennes versions de Yahoo! Mail (y compris Yahoo! Mail Classic) ne seront plus disponibles. Après cette date, vous ne pourrez accéder à vos contenus Yahoo! Mail que si vous avez installé la nouvelle version. Vous devez en principe avoir reçu un mail de Yahoo! vous prévenant que votre compte nécessite une mise à jour.

 

 

Conditions d'utilisation et Vie privée



Lorsque vous passerez à la nouvelle version, vous devrez accepter nos Conditions d'utilisation additionnelles Yahoo! Global Communications et notre politique de Vie privée, ce qui implique votre accord afin que les systèmes informatiques de Yahoo! scannent et analysent le contenu de vos communications (opération effectuée par Yahoo! afin de vous fournir de nouvelles fonctionnalités, vous proposer des publicités pertinentes et vous protéger contre les comportements malveillants).

Si vous préférez ne pas recevoir de publicités basées sur vos centres d’intérêt et de publicités contextuelles, vous pouvez modifier vos paramètres sur cette page: Ad Interest Manager.

 

 

Autres solutions



Si vous ne souhaitez pas utiliser la nouvelle version de Yahoo! Mail, les solutions suivantes s'offrent à vous :


  • Télécharger vos mails Yahoo! Mail à l'aide d'un "client IMAP" : avec le protocole IMAP, vous pouvez accéder à vos contenus Yahoo! Mail à partir d'une messagerie externe telle que Outlook, Mac Mail, ou une messagerie sur mobile. Avec un programme IMAP, vous pouvez télécharger vos contenus Yahoo! Mail vers un ordinateur ou un mobile. Remarque - Pour continuer à utiliser Yahoo! Mail, vous devez accepter les Conditions d'utilisation additionnelles Yahoo! Global Communications. Pour accéder à Yahoo! Mail en mode IMAP, consultez ces instructions.

 

  • Transférer vos contenus Yahoo! Mail à l'aide d'un service tel que TrueSwitch : nous serions désolés de vous voir quitter notre grande famille, mais si la nouvelle version de Yahoo! Mail ne vous convient pas, n'hésitez pas à vous renseigner sur les services d'un prestataire tel que TrueSwitch, qui vous permettront de transférer vos contenus Yahoo! Mail (mails, contacts, pièces jointes, etc.) vers une autre messagerie.

 

 


Comptes Mail Plus



Si votre version actuelle de Yahoo! Mail n’est plus accessible et que vous décidez (pour cette seule raison) d’annuler votre abonnement Mail Plus, vous recevrez un remboursement proportionnel à la période non utilisée du service Mail Plus. Consultez les termes de notre politique de remboursement et de fermeture de compte.

 

.

 

Titanic.jpg

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Un monde fou !
commenter cet article
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 10:40
banques-magot-images.jpg

 

L'actualité (Thatcher, Cahuzac..)

tue l'Actualité (Ani, Loi Fioraso, Colère populaire..)

Chantal Dupille

 

 

 

Bonjour !

 

Notre actualité est bien chargée. L'oligarchie pleure la petite parvenue devenue grande dame de fer et surtout de cadeaux aux plus nantis, et pire encore, à la Société CAPITAListe qui tue le TRAVAIL, tandis que le peuple, lui, pleure Chavez qui a utilisé les gains du pétrole pour lutter contre les disparités sociales.

 

Et dans l'actualité, on apprend que tandis que les partisans du Mariage pour tous réclament en manifestant un référendum, celui que les "socialistes" corrompus proposent, concerne la moralisation de la vie politique : Comme je l'ai écrit dans un tweet, on traque des petits pourris pour ne pas parler du Système lui-même,  pourri dans ses fondations mêmes : Elles reposent sur du papier, sur du virtuel, sur la corruption, sur la cupidité, sur l'idolâtrie des fausses valeurs, sur le mépris de l'humain...  

 

Et pendant ce temps, dans un silence médiatique assourdissant, le Droit du Travail est assassiné par la gauche caviar, plus caviar que jamais : Même l'homme du bouclier fiscal pour les plus riches, "super Sarko" (comme disent dans les médias ses valets et ses soubrettes), n'aurait pas osé s'en prendre ainsi au Code du Travail !  Bref, bientôt tout le monde va se retrouver dans la rue pour réclamer la démission de Hollande (et de la femme la plus détestée de France) :  A Droite manifestants du Mariage pour tous et adversaires du PS en tous genres, à Gauche les trahis du Gouvernement, sans oublier tous les autres : Les "dégraissés", les chômeurs, les futures victimes de l'Ani, les opposants à l'aéroport de Notre Dame des Landes, etc etc.

 

Flanby a voulu se montrer fort avec ses engagements militaires illégaux et terroristes (en armant les pires égorgeurs de la planète), mais ce n'est pas avec des guerres, surtout illégitimes, coûteuses et meurtrières (à huis-clos), que le peuple est satisfait. Il veut du travail, un toit, et qu'on ne se moque pas de lui en offrant par ex. en pâture un homme tombé en disgrâce parce qu'il a planqué de l'argent et menti, pitoyable bouc-émissaire de ce Système pourri jusqu'à la moëlle. Jadis, on calmait la colère "des dieux" en sacrifiant un individu, aujourd'hui on offre à l'Opinion, via les Médias aux ordres, un corrompu parmi tant d'autres - en espérant que cela détournera l'attention des VRAIS problèmes, en espérant que cela calmera la colère populaire !

 

Gageons qu'il y aura bientôt beaucoup de monde dans la rue. Affaire à suivre, donc, qui couvrira bientôt celle de toutes les affaires hollandiennes ou sarkoziennes (1).

 

Chantal Dupille

http://chantaldupille.over-blog.com

 

(1)
A propos de la "moralisation" : Les 40 affaires de Sarkofrance

 

 

 

Ne pas oublier cette Actualité :


Projet Fioraso, anglais en maternelle : Le gouvernement trahit la France

 

Le Qatar va-t-il acheter toute la France ?

 

Les Alsaciens ont refusé d'être les cobayes d'une expérimentation préfigurant le démembrement de la République

 

 

 

1 h

On est en train de tuer Code du Travail, Droit du Travail dans silence Médias ! Evénements graves toujours masqués, là Thatcher Cahuzac etc

 

Affaire Cahuzac à la Une = Ecran de fumée pour masquer débat parlementaire autour retranscription dans loi de l'Ani

 

14 h

Hier on fêtait la mort de Tatchter. Aujourd'hui on pleure la fin des droits des salarié-e-s.

 

 

 

fioraso

http://www.u-p-r.fr/actualite/france/petition-nationale-contre-le-projet-de-loi-fioraso-esr-qui-vise-a-imposer-langlais-dans-lenseignement-superieur-en-francelink

 

 

Sélection :

 

 

 

47 min

URGENT: Monsanto veut breveter nos fruits & légumes - Stop à la prise de pouvoir sur notre nourriture!

 

48 min

Évasion fiscale : "en quelques années, on pourrait résorber le déficit" :

 

10 h

UE-Israël une alliance contre nature, vidéo

 

9 Avr

Les 10 victimes de ( responsabilité directe.... ):

 

 

Le mythe de l’Islande anticapitaliste et révolutionnaire : les faits, rien que les faits

Comptes et légendes des Le Pen: Un Front plus familial que national 

 

Thierry Meyssan commente la situation en Syrie face à la poussée de l'Occident (vidéo)

 

Gaz de schiste : Les dommages collatéraux (Québec)

 

Evolution foudroyante du système bancaire - Gangstérisme et truanderie institutionnalisée

 

Les grands médias sont désormais des instruments de la guerre idéologique

 

Le lynchage médiatique du plus grand comique français, Dieudonné

 

Tous pourris, PS, UMP... et FN, bien pire encore ! (Liste condamnations)

 

L'affaire Cahuzac, une affaire d'état ! (François Asselineau)

 

Liste condamnations et mises en examen PS, Parti de Gauche, Verts, UMP et FN

 

Le scandale des morts en détention de prisonniers palestiniens (grève faim)

 

.europe-dictature-BHVjaGqCYAA21ny.jpg

L’Europe organise le blocus monétaire de Chypre.

Article du Figaro sur le chantage de la BCE.

La Banque centrale européenne (BCE) a prévenu qu’elle cessait d’alimenter en liquidités les banques chypriotes tant que Nicosie n’accepte pas le plan de sauvetage. 

Aussi policé soit-il, Mario Draghi sait employer la force lorsqu’il le juge nécessaire. C’est la méthode qu’il a choisie, à Chypre, pour forcer le gouvernement à accepter le plan de sauvetage de l’UE et du FMI, rejeté par le parlement chypriote mardi.

Après avoir «pris acte» du rejet du plan d’aide par Nicosie, la BCE a sorti son arme de dissuasion massive: le blocus monétaire. Elle a prévenu qu’elle n’alimenterait plus les banques chypriotes en liquidités, tant que le plan de sauvetage UE-FMI ne serait pas accepté.

 

Chypre : fin de l’État de Droit financier, fin de la monnaie unique.

Pour Mathieu Morateur (@Morateur), c’est à un véritable coup d’État que s’est essayé (depuis le plan a été rejeté) l’Eurogroupe, outrepassant le Droit sur le respect duquel les États membres, l’Europe, sont fondés.

La première victime de ce plan est la séparation des pouvoirs. Par un subterfuge qui consiste à empêcher artificiellement la cessation de paiement par l’intervention de l’État chypriote, sponsorisé par les autres membres de la zone euro, il s’agit de soustraire les 2 principales banques du pays (Bank of Cyprus et Cyprus Popular Bank) au droit des faillites et à la justice commerciale.

[…]

La taxe sur les déposants se justifie par la présence d’argent blanchi parmi les dépôts. Il s’agit donc d’une sanction pénale. Or, s’il est bien un domaine symptomatique de l’existence ou de l’absence d’un État de Droit, c’est celui de la sanction pénale, dans lequel tout arbitraire doit être écarté. En l’espèce, deux principes fondamentaux de fond sont méconnus, le principe de légalité des délits et des peines et le principe d’individualisation de la sanction, et bien entendu, aucune procédure n’étant suivie, tous les principes fondamentaux de forme, parmi lesquels le principe du contradictoire et les droits de la défense qui en découlent, dont la présomption d’innocence, et le droit à un procès équitable. Car voici tous les déposants condamnés sans procès à une amende qui ne dit pas son nom. Alors que la justice imposerait que l’argent blanchi soit intégralement confisqué, et les dépôts des honnêtes épargnants protégés.

 


FLEXISECURITE-frap-ab224.jpg 

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/accord-sur-le-travail-sarko-l-a-129227

 

 

Accord sur le travail : Sarkozy l’a rêvé, Hollande a osé le faire !

mardi, 09 avril 2013

Ce que la droite n'avait pas osé les socialistes l'ont fait ! procès d'une loi scélérate

 L'affaire Cahuzac, dont tous les médias nous rebattent les oreilles , fait écran de fumée pour masquer le débat parlementaire qui se déroule autour de la retranscription dans la loi de l'accord national interprofessionnel (Ani) conclu le 11 janvier 2013 entre les organisations patronales (MEDEF, CGPME et UPA) et trois syndicats de salariés (CFDT, CFTC et CFE-CGC), mais contre l’avis de la CGT et de FO. 


C’est ce mardi 9 avril, au terme d’une semaine de discussions en séance, que l’Assemblée nationale doit voter le projet de loi sur la sécurisation de l’emploi élaboré à partir de l’accord national interprofessionnel précité.

C'est la pire "réforme du marché du travail" jamais envisagée depuis 70 ans. Et c'est un gouvernement "socialiste" qui est en train de la voter !


Comme le note très justement la CGT  " de nombreuses dispositions d'application immédiate  vont accélérer les licenciements, les rendre moins coûteux pour l’entreprise et moins facilement contestables par les salariés.

Elles vont accroître la précarité et la pression sur les salaires, généraliser la mobilité professionnelle forcée, tout en réduisant les  moyens actuels de défense devant la justice. 

Ce qui a été présenté comme de nouveaux droits pour les salariés est virtuel et renvoyé à d’hypothétiques négociations ultérieures "

Voici quelques mesures  qui donnent un avant goût, du plat de résistance distribué aux salariés...... 

pour aller plus loin dossier Assemblée Nationale

  • Les délais de prescription,  dérogatoires en droit du travail, sont encore réduits : 

En effet le salarié  aura un délai  de deux ans pour saisir le juge (délai ramené à un an en cas de licenciement économique collectif), et les  rappels de salaires ou d'heures supplémentaires seront limités à une période de 3 ans (au lieu de 5 actuellement). 

  • Une flexibilité  accrue des salariés :

Aujourd’hui, si un salarié refuse  une mutation qui  affecte un élément essentiel de son contrat de travail  il est licencié pour motif économique. En cas de litige avec l'employeur  , c'est  le juge qui apprécie le caractère de la modification..

Demain, un accord d’entreprise pourra autoriser l' employeur à muter le salarié sur un autre poste ou sur un autre lieu de travail. ( les limites étant prévues par l'accord) et si le salarié  refuse  il sera licencié pour motif personnel.   

Aujourd’hui, les salariés peuvent refuser une baisse de salaire ou la modification de leur temps de travail, même si un accord collectif le prévoit.  Dans ce cas  et  si l'entreprise rencontre de graves difficultés , ils sont licenciés pour motif économique avec les garanties prévues .

En outre ils peuvent contester  devant les tribunaux  le caractère réel et sérieux de leur licenciement . 

Demain, L’employeur pourra imposer une réduction du temps de travail ou une diminution du salaire dans le cadre « d’accords de maintien dans l’emploi » et le refus du salarié entraînera son licenciement, dont le motif économique, présumé, ne pourra pas être contrôlé par le juge. 

 

Le député de l'Essonne, Jérôme Guedj est le seul socialiste à avoir clairement critiqué le texte 

Très critiquée par les députés communistes, cette mesure s'inscrit pour eux dans la même ligne politique que le gouvernement précédent.

André Chassaigne, président des députés Front de Gauche a dénoncé "une mesure promue par Nicolas Sarkozy sous le nom d'accord compétitivité emploi et alors combattue par le Parti socialiste". A ses yeux elle permettra "un chantage patronal généralisé". "Les travailleurs d'aujourd'hui seront les précaires de demain", a ajouté le député communiste Jean-Jacques Candelier.  

  • Le  contrat de travail intermittent redevient à la mode...

Le contrat de travail intermittent est un contrat  qui comporte, une alternance de périodes travaillées et non travaillées.

Tous les professionnels des ressources humaines savent que le temps  partiel annualisé et le travail intermittent crée  une déstabilisation de la vie familiale des salariés  .......

Malgré cet inconvénient  ( mineur semble t-il pour nos partenaires sociaux et nos députés )   ce type de contrat pourra être généralisé dans les petites entreprises.

En effet  dans les branches visées par l’accord, les employeurs d’entreprise de moins de 50 salariés pourront utiliser ce contrat directement. 

  • Évolutions liées à la rupture du contrat de travail qui ressemblent à une sécurisation des licenciements !

L'employeur pourra dans certaines conditions, pour fixer l'ordre des licenciements, privilégier la compétence professionnelle ; 

L'accord crée une indemnité forfaitaire pour réparer  le préjudice subi par un salarié en cas  de licenciement abusif.

Cette indemnité est  calculée en fonction de l'ancienneté du salarié, et a le caractère social et fiscal de dommages et intérêts ;

 Le texte de loi privilégie le recours au Bureau de conciliation où sera négociée l’indemnité forfaitaire versée au salarié avec un plancher de 2 mois de salaire et un plafond de 14 mois, selon l’ancienneté. A défaut de conciliation, l’affaire sera portée devant le Bureau de jugement.

 Selon le syndicat de la magistrature "En fixant un barème d'indemnisation forfaitaire du salarié pour mettre fin à la contestation d'un licenciement, l’accord rompt avec le principe de réparation intégrale des conséquences de la perte d'emploi et dissuade le juge d'exercer son pouvoir d’appréciation sur l’étendue du préjudice réellement subi par le salarié." 

. Pour supprimer, encore, le contrôle du juge sur le contenu du plan de sauvegarde de l’emploi et sur le respect de la procédure d'information et de consultation des représentants du personnel, la loi organise deux procédures, alternatives, de licenciement économique collectif (10 salariés et plus sur 30 jours). La première renvoie aux institutions représentatives du personnel le soin de signer avec l’employeur un accord de méthode dont la contestation est très encadrée. La seconde attribue le pouvoir de contrôle à l’administration du travail, qui n’aura pas les moyens de l’exercer réellement dans le bref délai imparti.

 

Selon le syndicat de la magistrature "Au lieu d'empêcher les licenciements collectifs qui satisfont des intérêts purement financiers, l'accord  et par la même la loi organisent  la neutralisation du juge judiciaire, conformément aux voeux du Medef dont c'était l'une des toutes premières préoccupations." 

En « contrepartie » de ces reculs, des avancées… de Polichinelle....... 

  • Des « droits rechargeables » à l’indemnisation pour les demandeurs d’emploi

Un demandeur d’emploi qui retrouve un travail mais qui n’a pas utilisé l’ensemble de ses droits pourra les conserver en cas de perte d’emploi ultérieure. le Medef ne voulant pas  financer ce nouveau droit,il faudra donc diminuer le niveau d’indemnisation de l’ensemble des demandeurs d’emploi.

  • Une taxe sur les contrats précaires  qui n'empechera pas le recours massif à ce type de contrat  ( voir mon article sur le sujet ).
  • Un encadrement du travail à temps partiel qui reste limité

Certes, il est prévu que le temps partiel soit de 24h minimum par semaine, mais les possibilités de déroger à cette durée sont multiples. De plus, les règles permettant de moduler le temps de travail sont renforcées.

À titre d’exemple, l’employeur pourra modifier la durée du travail du salarié huit fois dans l’année. Le salarié devra se tenir à la disposition de l’employeur. Les heures qu’il fera en plus ne seront pas systématiquement majorées.

  • Création d'un compte personnel de formation intégralement transférable ;

Je suis consternée  à l'instar de notre ami Gérard Filoche

 

http://emotions.20minutes-blogs.fr/archive/2013/04/09/ce-que-la-droite-n-avait-pas-ose-les-socialistes-

 

 

La gouvernance économique conduit à des violations des droits en Europe

Illustration

Illustration

Mots clés

Vendredi, la cour constitutionnelle portugaise a censuré certaines dispositions du plan d’austérité imposé au Portugal par ses créanciers internationaux, la troïka de l’Union européenne, la banque centrale et le FMI. Une décision qui suscite un flottement en Europe, d’autant plus que d’autres décisions dans le même sens pourraient l’être ailleurs.

Qu’en est-il d’une contradiction possible entre des mesures inclues dans des plans d’austérité et le respect de droits sociaux fondamentaux,  parfois inscrits dans les constitutions même des états-membres ?

"Je pense clairement que la gouvernance économique conduit à des violations des droits sociaux et économiques dans les États membres", estime Filip Dorssemont, professeur de droit du travail à l’UCL. "Il y a donc un conflit entre l’Union européenne et des valeurs constitutionnelles de certains membres".

De plus en plus d’Etats membres ont incorporé dans la Constitution le respect d’une série de droits, que ce soit à la dignité, au logement, à l’environnement, à la santé, à la protection sociale. Est-ce qu’on pourrait de plus en plus invoquer ces droits incorporés pour contester les politiques mises en œuvre par l’Union européenne et la Troïka dans certains pays ? "Oui", estime le spécialiste.

"Il n’y a pas une hiérarchie préétablie entre le droit européen et les Constitutions nationales. A mon avis, il n’y a rien qui empêche des Cours constitutionnelles de suivre l’exemple de la Cour portugaise". Même la Cour allemande a insisté sur la primauté de la Constitution allemande dans les décisions économiques et sociales, rappelle Filip Dorssemont.

M. Molitor

l-ont-fait.html

La gouvernance économique conduit à des violations des droits en Europe

RTBF

Infos non-alignées ...

Rap contre Monsanto
<span class="f">&lt;span class="f"&gt;&lt;span class="f"&gt;&lt;span class="f"&gt;..&lt;/span&gt;&lt;/span&gt;&lt;/span&gt;</span>
;
..
Le Cercle des volontaires est allé à la rencontre du journaliste irlandais indépendant David Cronin afin de parler de son dernier ouvrage traduit en français "Europe Israël : Une alliance contre-nature" aux éditions La Guillotine.

..
.
.

Les infos dont on parle peu | info-libre

www.info-libre.fr/?tag=les-infos-dont-on-parle-peu
Je mets à votre disposition tous les 15 jours quelques informations passées totalement inaperçues dans nos médias mais qui peuvent être importantes.

Les infos dont on parle peu n°25 (6 Avril 2013) | info-libre

 

 

 

 

Journal TV - PAS L'Info ! | Parti Anti Sioniste (PAS)

« PAS L'Info ! » : Le Journal TV du Parti Anti Sioniste sur internet !  Cette émission est destinée à vous éclairer sur l'influence du sionisme dans les différents médias, et son implication dans les domaines politique, économique et culturel, en France et dans le monde.

 

07
AVR
Journal TV - PAS L'Info ! : Émission N° 26 - Saison 3 [07/04/13]
Dimanche, 07 Avril 2013 [Liste des émissions]

 

 

 

.

Journal hebdomadaire de Voix de la Russie – 1er avril 2013

www.prorussia.tv/Journal-hebdomadaire-de-Voix-de-l...
1 avr. 2013
Rendez-vous hebdomadaire en français proposé par la radio Voix de la Russie qui présente les actualités russes ...


L'actualité en raccourcis - et en tweets (sur ma page )

8 Avr

France Info... ou Europe Propagande ? ( vidéo)


8 Avr

Antisémitisme.Sémites=arabes surtout,des juifs aussi.France aujourd'hui,on dénonce racisme anti-Juifs et.. on incite à racisme envers Islam!

OK brevets Monsanto sur fruits et légumes juste cause, très juste, mais alerte ! AVAAZ manipulé par CIA pour repérer activistes

 

1 h

(Sur JF COPE avocat d' AFFAIRES) : "Il ne plaide jamais, il fait du LOBBYING" (Yves Thréard, Dir. adjoint Figaro sur Politique Matin LCP)

 

10 h

Voilà une "1e Dame" (1e détestée!) qui n'aime ni journalistes ni son job juste gagner sous quand photos déplaisantes


2 h

La cupidité mène au chaos. Sortez votre argent des banques pour mettre les cupides à terre. Bientôt il sera trop tard !! NOW

 

8 Mars

"rend hommage" à , en critiquant "ses positions extrêmes sur ". Hypocrite Hollande, c toi qui mérite l'indignation !

 

8 Avr

" colorées" : Mon ami Simon de Beer analyse la info sur le par les USA :

 

12 h

Quel journaliste posera la vraie question à 1 interviewé sur déficit: Au lieu réduire dépenses,revenir sur loi 3 1 1973 à l'origine déficit?

 

12 h

"Le Monde est un journal un peu spécialisé dans les manipulations politiques quand ça l'arrange" (Marine le Pen sur Public Sénat 9 4 13)

 

12 h

"je ne comprends pas pourquoi pourquoi seulement mediapart est capable de faire une enquête jusqu'au bout dans ce pays." Melenchon

 

12 h

Média dénonce destruction archéologie par Talibans. Se taisent pr sites Syrie détruits par terroristes amis Occident

 

13 h

Mélenchon a raison: Demandons le patrimoine de Pujada. Il a reçu "laisse d'or" du journaleux "le + servile", donc patrimoine doit être épais

 

14 h

exclu du mais pas ...

 

  13 h

Et voilà, maintien (provisoire,chut !) d'un emploi en échange de baisse de salaire (jusqu'où ?). Les mondialistes ont créé crise sur mesure

 

14 h

Pujada laquais libéralisme à la Thatcher, invite ses potes pr les booster (Valls,Copé..) et 1 Mélenchon pr l'embarrasser: Publier patrimoine

 

15 h

1ers soldats France quittent Mali, Fabius va sous-traiter aux soldats africains,seront tués à la place des Français,et sur place mercenaires

 

15 h

2) Mercenaires ne sont pas soumis aux lois guerre, sont sans foi ni loi. Et Hollande ne subira pas colère des Français si nos soldats = tués

 

15 h

Existe-t-il un risque de conflit avec la du Nord ? par le Colonel Régis Chamagne

 

15 h

PUJADA tout petit laquais du Système joue au roquet avec Mélenchon au Journal de 20 h - 2 poids:Fiel avec Mélenchon,miel avec son pote Valls

 

15 h

Et le pire avec Thatcher, c'est que ses réformes ont essaimé le monde pour le malheur des peuples sacrifiés à la finance vorace

 

16 h

Evasion fiscale = 40 à 80 milliards par an en France. Elle épongerait les dettes. Mais Système + dur avec voleur alimentaire qu'avec nantis

 

16 h

Corée Nord co Iran ne veut pas guerre dont sortira laminé. Mais se défendra (normal). Ce qui est à craindre:1 geste,étincelle,TOUT s'embrase

 

16 h

Gesticulations Corée Nord ? Non provocations USA. Pr moi : Désir US d'éliminer non-alignés et rivaux (Asie, Chine..) pour dominer seul monde

 

16 h

Thatcher a impulsé et gravé ds marbre dérégulation Système finance,économie financiarisée,ouvre Bourse Londres,libéralise mouvement capitaux

 

16 h

Horreur financière au détriment emploi via Thatcher: City devient place mondiale, finance au lieu production, spéculation, dettes sans fin..

 

8 Avr

Dis-moi qui sont tes amis.. je te dirai qui tu es! Grands fans de la Thatcher : Giscard,Cameron,Merckel.. Bush,Sarkozy et Blair se taisent?

 

8 Avr

Et en plus,cerise sur le gâteau empoisonné,la Thatcher a libéralisé la City,haut lieu de la finance pourrie! Fichtre, ça ne suffisait pas ?

 

Ronnie Reagan and Maggie Thatcher

 

 

http://www.morethings.com/images/margaret_thatcher/photo_gallery11.htm

 

 





Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Un monde fou !
commenter cet article
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 03:21

Attention, publication exceptionnelle.

Les liens renvoient à des articles écrits

par des Ivoiriens eux-mêmes

parfois au péril de leur vie (Ch D)

.

collectif-cote-ivoire1-300x298.jpg?w=620it

 

 

 

Justice de vainqueurs,

quand les rôles sont inversés

Par Chantal Dupille


 

Un journal français (Marianne), une fois n'est pas coutume, enquête honnêtement, écrit un papier équilibré, neutre. Le fait est trop rare pour ne pas être salué. Triste époque où une information digne de ce nom devient l'exception.

 

Les faits, les blogueurs bien renseignés les connaissent. La France de Sarkozy, aux ordres de Tel-Aviv, de Washington et de Londres, cible la Côte d'Ivoire Etat souverain et démocratique pour le soumettre - particulièrement au FMI, d'ailleurs, à travers Ouattara. Autrement dit, le développement de l'Afrique sera complètement entravé, les Noirs subiront la colonisation, les prédations, les pillages, voire les bombardements, et seront privés d'avenir. Esclavage pas mort !

 

Sur France24, j'ai un jour entendu Mme Christine Lagarde annoncer que M. Ouattara allait conduire le développement en Afrique avec le FMI qui à travers lui, serait appelé à rayonner sur tout le continent : Autrement dit, pour le mettre en coupe réglée, l'endetter, le piller, le ruiner au profit des occupants (le mot convient, l'occupation peut-être très discrète, à travers les hommes de la BM ou du FMI).

 

Gbagbo, donc, dans l'article de Marianne, apparaît pour ce qu'il est : Un démocrate aimant son pays et le défendant quand il est attaqué. C'est pourtant lui qu'on juge à la Haye, tribunal fantoche, Justice de vainqueurs. Et ceux qui l'ont privé de sa victoire électorale, ceux qui commettent exactions et pillages, sont au pouvoir sans être inquiétés. Ainsi, tout est inversé. Notre monde, ou plus exactement l'Occident et ses sbires, dérive lentement et sûrement vers un Non-Droit généralisé, vers un Totalitarisme rampant, vers l'abjection totale, tout en se parant des vertus de la démocratie, de l'humanitaire... Guerres pour la paix, guerre contre le terrorisme armé, formé et financé par ceux qui prétendent le combattre, tout est imposture... et cette imposture est rendue possible grâce aux mensonges permanents des Médias collabos des assassins des peuples.

 

A La Haye, on a jugé les Serbes qui défendaient leur pays attaqué par l'OTAN (le prétexte étant des massacres ethniques alors qu'ils étaient perpétrés par l'Occident lui-même), et les Croates ou les Bosniaques ont finalement été exonérés de leurs crimes... Que dire des vrais fauteurs de troubles, de conflits, de crimes de guerres, à Tel-Aviv, à Londres ou à Washington ? Pour eux, l'impunité est totale. Le fils de Kadhafi va être jugé à huis-clos et sans doute le plus discrètement possible exécuté, Gbagbo va être condamné pour des crimes qu'il n'a pas commis, ou comme Milosevic, il aura le bon goût de mourir dans sa cellule. Et les vrais criminels, tous les Bush, Blair, Cameron, Sarkozy, Obama, Hollande-Fabius, Ouattara, BHL, etc, continueront à berner les peuples. En toute impunité. 


Les journalistes, instruments clé dans la guerre - Jusqu'à quand l'impunité ?

 

En tant que journaliste, je suis ulcérée de voir que les Médias relaient en permanence les mensonges de l'Occident, mes consoeurs et mes confrères se rendent ainsi complices des forfaits de leurs mentors et devraient eux aussi, pour leur criminelle désinformation et leur propagande de guerre, se retrouver devant un tribunal. 

 

Ainsi, tout est inversé. Les vrais auteurs de crimes sont en liberté, et ceux qui défendent leur pays comme hier Milosevic, Gbagbo, Kadhafi ou aujourd'hui Bachar-el-Assad, sont en position d'accusés.

 

Dirigeants, juges, journalistes ne méritent aujourd'hui que notre mépris.

 

Il reste des juges indépendants, nous leur demandons de faire leur travail. Pour que justice soit faite, tout simplement.

 

Chantal Dupille

 

Outre l'article de Marianne qui rend justice à Gbagbo, voici des liens extraordinaires, qui valent leur pesant d'or. Les articles sont écrits par des Ivoiriens, et tout laisse supposer qu' abidjan360  a du payer de sa vie sa liberté et son courage. Son blog a brusquement cessé d'être alimenté.

 

 

706175_pro-outtara-republican-forces-of-

 

Côte d’ivoire élections : Les dés étaient déjà pipés!

 

Washington,DC :les exposes sur la CI ont suscité à la fois désarrois et acclamations

A quelques heures du simulacre !

Investiture de Ouattara: Depuis le Burkina, des centaines de convois descendent sur Yamoussoukro

Confession d’un Juif Sioniste

Qui est vraiment Nafissatou Diallo qui a fait chuter DSK comme l’a fait Sarkozy à Gbagbo?

QUAND L’UNIVERSITE DEVIENT UNE CIBLE MILITAIRE POUR LE TRIO LICORNE-ONUCI-REBELLES D’ALASSANE DRAMANE OUATTARA

La France est un pays des terroristes politiques et économiques. Véritable frein du développement des africains

La France a-t-elle commis des crimes de guerre en Côte d’ivoire?

Les Noirs ne lisent pas et resteront toujours nos esclaves

Etats Unis-Afrique: Révélations sur la crise libyenne et ivoirienne

Dans la galère des réfugiés ivoiriens au Ghana – Prostitution et petits commerces pour survivre

Côte d’Ivoire/Yopougon: Les forces loyales au nouveau chef d’Etat se livrent à des perquisitions et exécutions sommaires

De ma méfiance à l’égard de Ouattara qui va au-delà des clivages politiques

etc etc comme ceci :

Eviction de Gbagbo: le rôle de la France “pose problème“, selon Kagamé

...........

 

Gbagbo : criminel ou démocrate ?

Vendredi 1 Mars 2013
Propos recueillis par Alain Léauthier


Après avoir comparu pendant dix jours devant la Cour pénale internationale de La Haye (CPI), l’ancien président de Côte d'Ivoire devra attendre encore plusieurs semaines pour connaître son sort : la liberté ou un procès. Procès à haut risque, selon son conseiller spécial Bernard Houdin qui conteste ici point par point les charges de crimes contre l’humanité présentées par l’accusation.


Rebecca Blackwell/AP/SIPA
Rebecca Blackwell/AP/SIPA
C’est au plus tard le 28 mai prochain que la Cour pénale internationale (CPI) dira si oui ou non Laurent Gbagbo, 67 ans, président déchu de la Côte d’Ivoire, devra être jugé pour « crimes contre l’humanité ».

Pendant dix jours, les magistrats ont tenté de déterminer si les éléments de preuve rassemblés par l’accusation justifiaient la tenue d’un éventuel futur procès. D’après la Gambienne Fatou Bensouda, la procureur de la CPI interrogée par l’hebdomadaire Jeune Afrique, « sans l’implication de Laurent Gbagbo, tous les crimes commis durant la crise post électorale ne l’auraient jamais été. »  Il serait le « coauteur indirect » d’un plan visant à conserver le pouvoir, malgré l’élection (controversée) d’Alassane Ouattara, y compris en recourant aux meurtres et à la violence, laquelle fit près de 3 000 victimes dans les deux camps. « Il élaborait sa stratégie avec un groupe de proches mais il était le principal coordonateur des exactions » estime Fatou Bensouda. Pour Eric McDonald, un de ses magistrats, « les attaques des forces pro-Gbagbo entre le 16 décembre 2010 et le 12 avril 2011 revêtaient un caractère généralisé et systématique (…) contre des communautés ethniques ou religieuses spécifiques. »  

Au dernier jour de l’audience de confirmation des charges, le 28 février, pour la première fois depuis sa comparution devant la CPI en décembre 2011, Laurent Gbagbo a pris la parole. « Toute ma vie, j’ai lutté pour la démocratie », a expliqué celui qui connut à plusieurs reprises les geôles d’Houphouët-Boigny. « Je n’ai jamais cru que la Côte d’Ivoire allait s’en sortir par la guerre, je n’ai jamais cru çà, j’ai toujours cru qu’on s’en sortirait par la discussion. »

Bernard Houdin - DR
Bernard Houdin - DR

Bernard Houdin, conseiller spécial et représentant du porte-parole de Gbagbo pour l’Europe et l’Amérique, revient pour Marianne, sur les contre-arguments des avocats de l’ancien président.

Marianne : Pourquoi, selon vous, la CPI ne peut renvoyer Laurent Gbagbo en procès ?

Bernard Houdi : D’abord pour des raisons strictement juridiques d’irrecevabilité, comme l’a magistralement démontré à l’ouverture de l’audience, le 19 février, un des avocats du président, le Pr Jacobs, de l’université de Leiden, lequel a d’ailleurs formé plusieurs des juges de la CPI.

Dans ses nombreux arguments, j’en retiens un. Depuis la prise de pouvoir d’Alassane Ouattara, à plusieurs reprises l’état ivoirien s’est dit parfaitement en mesure d’instruire et juger, avec son propre système. La Côte d’ Ivoire n’est ni la Somalie, ni le Sierra Leone. Pour que la CPI se saisisse, il aurait donc d’abord fallu que Laurent Gbagbo soit jugé dans son propre pays.

Par ailleurs, la notion de coauteur indirect entretient une totale confusion sur les responsabilités supposées du président dans les violences qu’on lui reproche. Et où sont les autres auteurs ?

Sur le fond, la comparution de Laurent Gbagbo devant la CPI est une entreprise politique, en contradiction flagrante avec la déclaration d’indépendance autoproclamée de cette juridiction.  Il ne faut pas oublier que son transfert à La Haye y a été précédé par le déplacement du procureur de la République du nouveau régime (celui d’Alassane Ouattara, ndlr) accompagné… du ministre français de la Justice de l’époque. Cela pose un problème, non ?

Entre autres, l’accusation a retenu quatre gros dossiers à charge. Vous les contestez ?

Prenons les un par un. Il y a d’abord la répression, soi disant aveugle, d’une marche, soi disant pacifique, des pro Ouattara sur la RTI, la télévision nationale ivoirienne. Des images des télévisions françaises ont confirmé ce que nous affirmons depuis longtemps : loin d’être pacifique cette marche était infiltrée par des éléments rebelles armés, venus d’Abobo ( immense quartier d’Abidjan, réputé favorable à Alassane Ouattara et qui abritait plusieurs groupes rebelles pendant la crise, ndlr) ou de l’hôtel du Golf (le QQ  de Ouattara jusqu’à la chute de Gbagbo, ndlr).  Face à la menace, les forces de sécurité ont fait leur travail.

Et la marche des femmes d’Abobo, réprimée dans le sang (sept tuées par balle, ndlr)... Elles aussi étaient infiltrées ?

Parlons-en ! On attribue aux forces loyalistes (FDS) la responsabilité de ce drame. Mais un livre (« Abobo la guerre » de Leslie Varenne, éditions Mille et Une Nuits),  a démontré, sans qu’il fût  à ce jour jamais contesté ni attaqué, que cette marche a été instrumentalisée par Guillaume Soro ( l’actuel Premier ministre d’Alassane Ouattara, ancien chef des rebelles lors du coup d’état de 2002, ndlr) afin de créer des incidents graves et d’en faire porter la responsabilité à Laurent Gbagbo.

Vous savez que la journaliste en question, correspondante de la Tribune de Genève, n’était pas particulièrement pro-Gbagbo et considérait d’ailleurs qu’Alassane Ouattara avait été normalement élu. On ne peut donc lui reprocher un point de vue partisan. A Abobo, elle a travaillé pendant plusieurs mois au contact du fameux Commando Invisible (une des factions rebelles contre laquelle Soro et Ouattara se sont ensuite retournés, tuant son chef Ibrahim Coulibaly dit IB, ndlr), au plus près donc de ce qui se passait réellement.

Son enquête sur cette tuerie est édifiante. Sur la foi des informations venues de l’hôtel du Golf (QG Ouattara, ndlr) les femmes en question pensaient manifester en toute tranquillité, protégées par le Commandant Invisible. Or les hommes d’IB n’étaient au courant de rien et le parcours choisi par le RDR (la formation de Ouattara, ndlr) était loin d’être sans risque. La preuve, puisqu’elles ont croisé des chars des FDS. L’accusation prétend que ce sont eux qui ont tiré sur les femmes mais pourquoi alors ont-elles étaient touchées dans le dos ?

Manip aussi le bombardement du marché de Siaka Koné, toujours à Abobo ?

Ces supposés bombardements ne sont étayés que par des témoignages au demeurant fort contradictoires. Sur place en tout cas on n’a relevé aucun impact, aucun cratère susceptible d’avoir été causé par une bombe !

Le dernier point concerne les violences et exactions perpétrées contre des populations dioulas le 12 avril à Yopougon, fief des partisans de Laurent Gbagbo ?

Une précision d’abord : cette idée que les quartiers à Abidjan seraient racialement et politiquement totalement homogènes ne correspond pas à la réalité. Mais passons. Le 12 avril Laurent Gbagbo est dans l’hélicoptère qui le conduit vers son lieu de détention forcée de Korhogo. Dès sa chute, acquise uniquement grâce à l’intervention de militaires français, les bandes rebelles se sont répandues dans de nombreux quartier d’Abidjan et notamment à Yopougon où elles ont commencé à piller et tuer. Que des individus ou des groupes d’individus se soient constitués en groupe d’auto défense ne fait guère de doute mais rien, absolument rien ne  démontre un plan machiavélique de nettoyage ethnique ordonné préalablement à son arrestation par Laurent Gbagbo.

Pour sa première prise de parole depuis sa comparution, Laurent Gbagbo a peu parlé hier (28 février). Il n’avait rien à dire aux juges ?

Le président n’allait pas refaire l’audience et reprendre les arguments de ses avocats… Il a en tout cas témoigné son respect à la Cour en étant constamment présent,  à l’inverse de la procureure qui est partie dès le troisième jour. C’est un peu cavalier comme comportement alors que c’est la première fois que la CPI, en tant que tel,  doit se prononcer sur le sort d’un chef d’état africain. Gbagbo a dit ce qu’il avait à dire : de 2002 à 2011 il a toujours fondé son action sur le respect du droit et de la Constitution.

L’accuser d’un plan machiavélique pour rester au pouvoir est absurde ! C’est lui qui a crée la commission électorale indépendante, composée essentiellement d’opposants, lui qui a autorisé Ouattara  à se présenter (en dépit de la controverse ancienne sur sa nationalité, ndlr) lui encore qui a imposé le bulletin de vote unique et un équilibre des temps de parole pendant la campagne électorale ! Cela en fait un dictateur bien singulier…

Comment voyez vous la suite…

La CPI se veut indépendante. Dans ce cas, elle doit dire le droit et rien que le droit et rejeter le storytelling matraqué ad nauseam depuis des mois par certains milieux politiques et relayés par la majorité des médias français. Elle doit libérer Laurent Gbagbo et ouvrir ainsi la voie à la réconciliation nationale dont la Côte d’Ivoire a tant besoin pour préparer son avenir et son développement. Et ce, quelle que soit la position future de Gbagbo dans le pays.

Dans le cas contraire ?

Outre que la Cour foulera aux pieds le droit, on peut craindre des dégâts politiques et humains dont elle sera redevable.


http://www.marianne.net/Gbagbo-criminel-ou-democrate_a226966.html

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Un monde fou !
commenter cet article
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 00:38

titanic--sombre-tableau.jpg

 

Un monde fou, à la dérive. Le voyons-nous ? Message-Pétition, cri, vidéo

 

Un texte appel à résister. Un cri de colère d'un ex gouverneur américain. Une vidéo qui nous montre le monde effrayant qu'on nous impose. 3 voix différentes pour une même réalité : Un monde qui souffre et qui va droit dans le mur à cause de la cupidité maladive de l'Elite mafieuse qui s'est octroyée tous les pouvoirs. A lire, à écouter, à méditer.. La connaissance précède l'action. Chantal Dupille


resister-revolution-copie-1.gif

 

Pétition Nationale Ralliement des Résistants pour la Révolution

Créée le 24 Avril à 18:46 par vincent pujol

 

Exigences du Peuple Souverain de : …FRANCE…

 

Nous, citoyennes et citoyens du Peuple Souverain de ….France…., n’admettons pas plus longtemps la dépendance monétaire qui nous est imposée vis à vis des banquiers internationaux, par le biais de notre Etat corrompu !

 

Nous n’admettons pas la dépendance qui nous est imposée vis à vis des lobbies criminels de la haute finance, de l’industrie et de la technologie, par le biais de notre Etat corrompu, sur tout ce qui a trait à notre vie en société !

 

Nous n’admettons pas plus longtemps le sacrifice : - de nos Valeurs Humaines et Morales, - de nos besoins vitaux élémentaires, - de nos Droits Elémentaires, - de notre qualité de Vie, - de la Paix, - de notre Environnement - de la Planète, que nous sommes censés partager avec les autres espèces… …au profit des banquiers internationaux, et de leurs cliques de lobbies d’une industrie et d’une technologie à vocation résolument criminelle et destructrice !

 

Nous n’admettons pas plus longtemps la trahison et l’imposture générales de nos institutions et de nos dirigeants corrompus !

 

Nous n’admettons pas plus longtemps l’usage monstrueux et inique fait des impôts qui nous sont indûment prélevés !

 

Nous n’admettons pas plus longtemps la prépondérance criminelle de notre système sociétal, entre manipulation de l’information, omerta et terrorisme d’Etat !

 

Nous n’admettons pas plus longtemps les violences de toutes natures commises de façon organisée sur les plus vulnérables, au sein de notre société et dans le monde entier, par des réseaux criminels de tous acabits protégés par nos dirigeants corrompus !

 

Nous refusons le cauchemar qui nous menace nous, et nos générations futures ! Nous-nous opposons au Nouvel Ordre Mondial !

 

Nous, citoyens du Peuple Souverain de …France…, exigeons donc à travers cette pétition : La DEMISSION  (des dirigeants du moment - ainsi que celle de la totalité des membres de son gouvernement). Les motifs invoqués sont : « Haute trahison de la Nation Souveraine avec circonstances aggravantes » ; « Association de malfaiteurs » ; « Complicité d’empoisonnement de masse » ; « Complicité de crimes contre l’humanité » ; « Escroquerie » ; « Abus de pouvoir » ; « Abus de confiance » ; par personnes dépositaires de l’autorité publique. 

 

Nous-nous réservons le droit de faire traduire ces personnes devant un tribunal, dès que l’indépendance de la Justice aura été restaurée, étant établit que celle-ci est actuellement sous le contrôle du crime organisé international. Argumentaire général sur overblog (par peur de censure) http://rrranexe.over-blog.com/ Vidéo n°5 Stan Maillaud :

 

http://www.dailymotion.com/user/vincentrrr/video/x9304x_message-n-5-intraduction-petition-n_news


http://smrrr.wordpress.com/

 

.

 

http://www.navyseals.com/files/jesse-ventura.jpg

 

Lettre de Jesse Ventura à la classe dirigeante

La lettre de Jesse Ventura (ex gouverneur US) que vous ne trouverez pas dans les Médias

 

Vous contrôlez notre monde. Vous avez empoisonné l’air que nous respirons, contaminé l’eau que nous buvons, exigé des droits sur la nourriture que nous prenons.

 

Nous nous sommes battus dans vos guerres, nous avons perdu la vie pour vos causes, nous avons sacrifié nos libertés pour vous protéger. Vous avez dilapidé notre épargne, détruit la classe moyenne et vous avez utilisé nos impôts pour renflouer votre insatiable cupidité. Nous sommes les esclaves de vos sociétés, les zombies de vos dictats, les serviteurs de votre décadence.

 

Vous avez volé nos élections, assassiné nos leaders, aboli nos droits fondamentaux d’êtres humains. C’est vous qui possédez nos biens, qui avez délocalisé nos emplois, détruit nos syndicats. Vous avez profité des désastres, déstabilisé nos monnaies et alourdi le coût de la vie.

 

Vous avez monopolisé notre liberté, vous avez démoli notre éducation et avez pratiquement éteint la flamme de nos vies. Nous sommes blessés… nous sommes ensanglantés, mais nous n’avons plus le temps de saigner.

 

Nous allons mettre les géants à genoux et vous allez assister à notre révolution !


Sincèrement vôtre : Les serfs


weaintgottimetobleed.com
rense.com

 

http://www.prosebeforehos.com/wordpress/wp-content/uploads/2009/05/001-0912085819-jesse-ventura-9-11.jpg.

 

.

resister-NOM.jpg

Le monde qu'on nous impose

Le monde que nous devons refuser

 

...
.
.


Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Un monde fou !
commenter cet article