Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 03:17

 

 

La quenelle qui fait polémique.

On va la poursuivre pour antisémitisme ?

Notre société est tombée sur la tête !

 

quenelle-vitrine-fait-polemique-paranoia-copie-1.jpg

 

 

Depuis mars 2013, j'analyse l'actualité et la désinformation

tous les jours, sur mon compte twitter.

Voici mes tweets du 13 au 16 janvier 2014,

rendus présentables.

 

Parmi mes projets littéraires,

le regroupement de mes tweets.

Voici une ébauche de ce que cela pourra donner.

Un regard acerbe sur une actualité révoltante.

 

Et ce soir, je finis la rédaction d'un article

"Délires conspirationnistes,

ou lucide anticipation d'un monde ignoble?",

en attendant les articles promis

(Quenelles, Centrafrique, destruction de la France,

comment on se débarrasse des Non-Alignés...

un énorme boulot !)

 

Chantal Dupille


NB: Entre parenthèses, les réactions de Lecteurs.

 

 

 

Quenelle ancienne...

(Mais Valls n'était pas là pour censurer)

 


 

quenelle-egypte.jpg

 

 

Quenelle, Dieudonné


De multiples scandales atteignent nos Elus (Dassault, Fabius, Lang..), mais ils sont blanchis. Dieudonné se produit auprès de son public, il est noirci. France dégénérée !

La "mise à mort" de Dieudonné n'est qu'un prétexte pour cacher son message sur les pédophiles au sommet, et "booster" Valls comme futur Président

Dieudonné est visé car il a mis en scène les élites pédophiles ET il a fait des allusions aux talmudo-sionistes racistes et haineux envers les goyim

S'ils avaient de l'humour, ils auraient du rire du prix de "l'infréquentabilité" décerné à Faurisson. Mais ils ont les nerfs à vif !

ILS veulent la peau de Dieudonné. Après lui avoir interdit de critiquer les Juifs, vont-ils inciter les Noirs à traquer le moindre faux-pas ?

Donc, stop les critiques de la Communauté juive. Mais comme je suis espiègle, je demande aux Censeurs : "Est-ce que "Dieudonné pourra ENCORE parler des rites pédophiles de l'"Elite"?

Donc, Dieudonné ne devra plus PARLER des Juifs, "Vache Sacrée" de l'Occident. Mais il pourra TAPER sur les Noirs, les Arabes... là, ça ira !

Valls qui s’est déclaré "éternellement lié à Israël", entend "poursuivre pour ANTI-SEMITISME toute contestation du SYSTEME en général"!  Donc le Système COINCIDE avec les sémites Juifs ? Je pose la question !

Valls va tenter de faire un peu oublier son lynchage de Dieudonné. Car il craint que les jeunes, et les banlieues, ne le ratent pas en 2017.

Dieudonné a du promettre de "pas réitérer des propos contraires à la DIGNITE de la personne". Pardi, il dénonçait dans ses spectacles les "dignes" pédophiles !

Petite question : Qu'est-ce qui a gêné le plus en Dieudonné ? Qu'il s'en prenait aussi à la Communauté juive, ou aux pédophiles haut placés ?

Je l'ai dit dans une de mes vidéos, ce qui gêne la Communauté juive, c'est que Dieudonné c'est Dieu donné, et pas Yahvé donné !

Quand certains disent ouvertement souhaiter la mort de Dieudonné (qui dénonce la pédophilie), c'est pour se débarrasser de lui parce qu'ils n'ont pas la conscience en paix ?
Quand on traite de "cerveau malade" quelqu'un qui ne pense pas comme vous, c'est que notre société va mal, très mal... Pauvre France défigurée !
Notre société devient MONSTRUEUSE (délations, lynchage, diffamations..). Des gens perdent leur emploi pour s'être amusés à faire la quenelle !

 

.

 

Alors, Patrick Cohen, qui sont les cerveaux malades,

Dieudonné, ou ceux qui glissent leur quenelle dans les enfants ?


 

Permalien de l'image intégrée
.

 

Etranger

 


Ceux qui gouvernent A LEUR FACON déplaisent à l'Occident : De Chavez à Kadhafi et Poutine, de Berlusconi à Ben Ali et Moubarak.... Le but ? Avoir un pion !

 

 

Moyen Orient


La Syrie était (comme l'Irak) 1 pays moderne, laïc, Santé et Ecole en pointe. Aujourd'hui on y meurt de faim. Signé : L'Occident, USraël.

L'Occident n'a rien contre les Arabes... s'ils sont pour l'usure (donc contre leur Finance islamique éthique!), parfaitement occidentalisés, comme en Turquie

Quelle différence entre la Turquie et l'Irak, la Libye, la Syrie.. ? Tous sont ou étaient des états laïcs, modernes.  Mais la Turquie s'est couchée devant l'Occident, pas les autres Etats : Ils ont donc été ciblés, détruits, ruinés.

Pour les meRdias, Assad serait un "dictateur"; Il est soutenu par 75% des Syriens. Hollande serait un "démocrate"..., il est soutenu par 2% des Français !

Des groupes djihadistes s'en prennent au Hezbollah.. sans hasard. USraël finance des groupes, au Liban pour provoquer un chaos intérieur
Israël a été vaincu par le Hezbollah, le Hebollah est donc devenu sa bête noire. Mais comment en venir à bout ? Guerre, ou chaos ? Le chaos est préféré

Le Hezbollah sera donc attaqué de l'intérieur. Israël ravive donc les tensions entre communautés au Liban, au moyen entre autres d'attentats sous faux drapeau

Pour raviver les tensions entre les Communautés, il y a aussi l'affaire de la mort du dirigeant Hariri qui divise les Libanais.

La mort d'Hariri est certainement le fait des Services Secrets israéliens. Le but était d'accuser la Syrie pour réduire son influence au Liban

La Syrie n'était évidemment pas responsable de la mort de Hariri. Mais USraël a trouvé ce prétexte pour la faire partir du Liban.

Le vrai adversaire d'USraël au Liban est le Hezbollah. Donc il fera d'une pierre deux coups avec la mort de Hariri: Accuser la Syrie puis le Hezbollah
Au Liban, la vérité a éclaté dans l'affaire Hariri : Les prévenus syriens ont été blanchis, ils ont pu prouver leur innocence ( il y avait de faux témoins)

Voici le scénario de l'affaire Hariri: Un attentat est provoqué par les services secrets d'USraël, la Syrie est d'abord accusée, et maintenant le Hezbollah !

Après s'être débarrassée de la Syrie au Liban, maintenant USraël commanditaire du meurtre d'Hariri, veut se débarrasser du Hezbollah pour ne pas avoir à l'affronter dans une guerre.
Pour se débarrasser du Hezbollah, USraël a une double stratégie: Provoquer des divisions au Liban via des attentats, et l'accuser dans le procès Hariri

Si les communautés libanaises (chiites, sunnites, chrétiennes..) s'affrontent, le Hezbollah devra se battre à l'intérieur: Donc il sera affaibli
Si le Hezbollah est affaibli en défendant les Chiites au Liban, ensuite Israël pourra l'attaquer facilement et n'en faire "qu'une bouchée"

Comme on le sait maintenant, les pires fanatiques Musulmans sont utilisés par USraël (CIA..), et financés par Qatar et Arabie saoudite (Bandar..)

Pour affaiblir le Hezbollah, outre les divisions au Liban via attentats et le procès d'Hariri ravivant les blessures, on l'attaque de Syrie

Hermel a donc été attaquée à la frontière du Liban et de la Syrie. USraël a commandité un attentat à Hermel en plein fief du Hezbollah pour diviser, affaiblir
ALERTE ! Nouveau: Les terroristes financés par Daho et Ryad ne doivent plus seulement attaquer en Syrie, mais aussi à la frontière du Liban

Les Syriens bombardaient les terroristes à la frontière du Liban pour protéger le Hezbollah. Israël s'en est pris aux avions syriens pour l'éviter

USraël planifie, Riad et Doha financent. L'attaque à Hermel fief du Hezbollah à la frontière du Liban, est le fruit d'exécutants "djihadistes"
Machiavélique stratégie USraélienne du chaos (suite sans fin): Envenimer les situations ou même les créer, pour que les Arabes ou les Musulmans s'entretuent

La stratégie du chaos a été appliquée en Libye, en utilisant des pr- monarque corrompu évincé par Kadhafi, et des Libyens fanatiques

La stratégie du chaos a été appliquée en Syrie par USraël, en utilisant les plus fanatiques contre l'Etat moderne, laïc, d'Assad

La stratégie du chaos est ravivée en Irak (devenu chiite après avoir été sunnite sous Saddam Hussein à la suite de son attaque par USraël) par l'Occident

En Irak, USraël veut que Chiites et  Sunnites s'entretuent, et il veut affaiblir les Chiites car ils sont liés à l'Iran, à la Syrie et au Hezbollah

Assad a réussi un exploit UNIQUE dans l'Histoire:Vaincre des dizaines de pays réunis contre lui, dont USA,Israël,France,Ryad,Doha...
AVEU sur Fr24 lors du débat : "Hariri a un lien avec l'Arabie saoudite". Quand on connaît les Saoud, on imagine les conséquences pour le Liban !

 

 

Asie

 

 

La Thaïlande en plein chaos. L'Occident veut-il se débarrasser d'un pouvoir trop perso (avec la fille d'un ancien dictateur), pour le remplacer par un totalement soumis ?

   


 

Amérique Latine


Chavez muerto ? No es posible. Esta en el corazon de CADA UNO. Un hombre tal como el no puede morir... NUNCA !


 

 

Israel Juifs sionisme

 

 

Les pourparlers Syrie-Opposition,c'est comme les pourparlers Israël-Palestiniens.Tandis qu'on discutaille,Syrie et Palestine sont toujours + détruits et il n'y aura plus rien à négocier.

Ce n'est pas en enseignant la Shoah dès le berceau et en forçant à visiter un Mémorial, qu'on extirpera l'antisémitisme. Au contraire, ça agacera, ça renforcera l'antisémitisme. Trop de Shoah tue la Shoah !

C'est incroyable! Le CRIF par son intransigeance, son communautarisme, fiche une pagaïe énorme, et après c'est sa communauté qui est victimisée !
Encore un film sur la souffrance des SEULS Juifs avec Chouraqui, "au coeur du mal absolu au 20e s". Et les Poilus sacrifiés, ou les victimes en Libye, en Irak, en Syrie.. ?

Les sionistes se fichent de la vraie religion juive, Moïse,Torah.. mais ils  craignent pour l'entité sioniste qui elle, est hérétique.

Pour que la Shoah ne puisse plus être contestée comme elle l'est, il faut montrer des images des camps de la mort AVANT qu'ils ne soient plus approvisionnés en nourriture à la fin de la WW2 (World War 2).

(Juif anti-sioniste : "Les sionistes sont les nazis de notre Temps. Ils en sont une copie conforme."). Tu as tout compris. Beaucoup dans la Communauté juive le reconnaissent et ils en sont outrés. Mêmes méthodes, même esprit de domination insatiable, même racisme, boulimie de colonisation, mépris des gens, même violence, haine de soi donc des autres..
Il est réjouissant de voir que la manif de la LDJ a si peu mobilisé, cela prouve bien que la Communauté juive ne s'associe pas à ses errements

Il y a un Parlement européen Juif. A quand un Parlement européen spécial Catholique et spécial Musulmans ? Ou alors privilège d'une seule communauté ?  Basta le deux poids deux mesures ! ET basta les communautarismes !

 

 

Echanges avec Enzol Le Renard,

linguiste musicien et philosophe pacifiste, 14 1 2014,

mes réponses (lire de bas en haut)

Un dernier mot, c'est que le croyant sait que Dieu est l'Amour parfait. Et il peut puiser à cette belle source, c'est un plus !

(il a répondu : "La foi religieuse permet de gagner du temps puisque c'est un raccourci vers la Vérité qui rend fort sans monnayer cette force", fin échange)

Pour revenir au point de départ (victimes Shoah), à force de plonger dans LEUR malheur ils le créent autour d'eux

Pas besoin de modèle. L'amour reçu DEBORDE. J'ai reçu plein d'amour, je peux déborder de 1000 façons

Et l'amour peut se donner par un sourire (au sdf..), avec le regard, la main qui se tend, avec la solidarité, le service d'autrui

On ne peut donner que ce qu'on a reçu. Si on n'a pas reçu d'amour,on est sec, on n'a pas d'amour à partager

La différence, c'est que le souffrant qui a reçu de l'amour, peut le redistribuer. L'autre, non.

Il y a 2 types de souffrants: Les aigris se vengent,  les autres savent ce qu'est souffrir et veulent aider leur prochain

En + le ressentiment crée le besoin de se venger (besoin de bouc-émissaire). Dégoût de soi, du passé, haine des autres. Il faut vivre le présent

(Shoah) A rabâcher toujours leur souffrance égocentrique, à vivre toujours dans le passé, ils deviennent aigris, névrosés. Tout psy le dira

(début échange : "Rabâcher la Shoah aux oreilles des Juifs, c'est rabâcher aux femmes le viol qu'elles n'ont pas subi : tourments, paranoïa, névroses. Mort.", j'ai répondu ce qui suit)

 

 

France


Ils se disent socialistes et ils veulent casser l'Inspection du Travail ? Quels imposteurs !

La France vue de l'Etranger : Un Fabius catalogué Ministre des Affaires Etrangères d'Israël, un Président qui a deux concubines, la mise à mort d'1 humoriste !!

De bien sombres exceptions françaises : Interdiction de remettre en cause la version Officielle du 11/9 ou sur Merah, la Loi Gayssot, ou encore l'interdiction du boycott des produits israéliens.. et pendant ce temps, la violente LDJ interdite partout est autorisée !

Hollande est ridiculement impopulaire, il s'accroche au pouvoir. Assad est populaire dans son pays, Hollande veut le faire tomber. C'est insensé !

Assad serait un "dictateur", pour les meRdias ; Il est soutenu par 75% des Syriens. Hollande est un démocrate.. soutenu par 2% des Français !

Ils n'en ont pas marre, les Juges, de subir des pressions, de ne + pouvoir faire leur travail normalement, d'être.. inutiles?! Merci Valls et le Parti Sioniste - pardon, le Parti Socialiste

Vers la dictature en France ? Médias vendus, Valls qui abuse de son autorité, Hollande qui s'apprête à gouverner par décrets.. s'il n'est pas destitué.. et remplacé par 1 Fuhrer imposé!

Quand les Elus demandent la protection de la vie privée, ils plaident pour eux ? Fonction de larbin, privilèges exorbitants, et... tranquillité ?

Un futur Gouvernement Valls-Fabius-Klarsfeld tuera définitivement la France... et broiera les Français !

La Première chipie de France est désormais grillée pour toujours; De tout ça, Ségolère Royal, digne, sort grandie !

Ségolène Royal a TOUT subi : En 2007, presque tout le PS et les meRdias, puis la 1e chipie, et enfin la trahison d'un élu PS

Valérie Rottweiler lui a piqué son compagnon, l'a écartée du pouvoir, et l'a trahie en soutenant son fossoyeur

Qui a voulu la réforme du mariage pour tous ? Celui qui refuse de se marier, Hollande. Comprenne qui pourra!

La Première chipie de France aurait eu l'intention de "revisiter la fonction de 1e dame de France". Pour la glacer ? Sauve-qui-peut !

"On a 1 image monarchique de la fonction du Président, en France" (Yves Threard, Le Figaro). Avec les roquets Sarkozy ou Valls, et Flanby, on est servis !

Sur C dans l'air, j'ai entendu ça : "Avec Hollande, on est dans le vaudeville" (C dans l'Air). Ainsi, la France, aujourd'hui, navigue entre la dictature et le vaudeville. A l'Etranger, on rigole !

La Première chipie de France "ne renonce pas". Par amour pour Hollande, ou de sa fonction à l'Elysée et des avantages collatéraux ?

Qui va payer la pension de l'ex Premlière chipie de France, Nous ?

Hollande avait annoncé que Valérie Rotweiller serait "la femme de sa vie". Il a plusieurs vies ? C'était ça, le changement promis ?

Alerte ! A propos de la Droite, on parle de la popularité de Christine Lagarde. Va-t-on propulser le laquais du FMI et pion des USA à la tête de la France ? Ce serait pratique pour appliquer le GMT (le Grand Marché Transatlantique).

Hollande devait mettre KO la finance, elle l'a mis à terre. Il va offrir des cadeaux sans contrepartie au Medef qui fera ce qu'il peut: Du vent !
Stupide. Au moment où on s'aperçoit que toujours plus d'austérité tue la croissance, Hollande propose plus d'austérité (sans contrepartie).
Et Hidalgo a eu la prudence de ne pas avoir un second bébé avec Hollande, maintenant !
Je ne supporte pas d'entendre Valls dire: "Notre Histoire".. Il est naturalisé Français depuis 20 ans, sans racines, et il se fiche de la France !
Les 30 milliards de cadeaux aux patrons, l'abaissement du coût du travail, c'est pour créer des emplois, ou pour les actionnaires, le Capital?

VIGILANCE! Christine Lagarde mise en avant par les meRdias, pourrait être la roue de secours de la Droite. ET SI COMMODE pour servir le GMT, le Grand Marché Transatlantique !

Fabius a "de bonnes nouvelles pour les Français".. ou pour les commanditaires de la diplomatie française, en Israël ?
Vous voyez Valls avec le bouton nucléaire ? L'Hidalgo naturalisé français fort opportunément, décidant du sort nucléaire de la France ?

On s'émeut des infidélités de certains dirigeants, et on ferme les yeux sur la pédophilie à haut niveau ! Cherchez l'erreur.. 

 

 

Conférence de Presse de Hollande, 14 1 14,

quelques remarques :

 

Cette Conférence de Presse ne m'intéresse pas. Discours creux de Hollande pour dire qu'il passera du socialisme libéral au libéralisme social. Quant aux galipettes, il n'en parlera pas sauf si on lui pose une question. Et on la lui posera !

Ce qui nous est promis avec l'UMPS, c'est une gigantesque REDISTIBUTION des biens des peuples au profit d'une petite mafia de profiteurs

30 milliards offerts au patronat pour CREER des emplois, en réduisant les dépenses donc en REDUISANT les emplois (de fonctionnaires). C'est ABSURDE.

En admettant qu'on crée des emplois, ce seront des emplois PRECAIRES. Et cela se fera en supprimant les emplois sûrs de fonctionnaire.

L'Etat français fait des CADEAUX au MEDEF, au lieu de s'opposer à la mondialisation, au Marché, à la concurrence folle, aux actionnaires.

La TVA avait été diminuée pour les restaurateurs, un CADEAU... qui n'a pas entraîné de créations d'emplois !

ALERTE ! Inquiétant ! Hollande ne tolèrera aucun acte NI PAROLE contre la Communauté Juive, et ne tolèrera JUSTE aucun acte contre Catholiques et Musulmans. C'est très subtil, la distinction entre paroles et actes !

Bref on pourra cracher sur les Catholiques et les Musulmans, mais pas sur la Communauté juive. 2 poids 2 mesures intolérable, lourd de menaces !

Quel hypocrisie ! Hollande salue la liberté des meRdias, et il déplore les souffrances des Syriens (alors qu'il les alimente avec ses amis terroristes de Ryad)

ALERTE ! "Je ne laisserai pas faire ceux qui veulent en terminer avec l'UE" (Hollande). Quoi ? La censure, gouverner par décrets, et aussi la dictature à propos de l'UE, que les citoyens devront accepter de gré ou de force, comme Nicolas Sarkozy qui a imposé le Traité contre la volonté des Français ?

UMPS : Hollande, c'est Sarkozy bis (il a imposé le Traité européen aux Français n'en voulant pas) : Il a annoncé ne pas tolérer la "contestation" de l'UE !
J'ai compris pourquoi Hollande tient tant à aller au Vatican : Pour se faire pardonner ses péchés (galipettes, amis terroristes tueurs de Catholiques..)
Protéger les Chrétiens d'Orient, annonce Hollande dans sa Conférence de Presse. Imposture ! Il veut un entretien avec le Pape après la visite à Ryad, là où il a fait des plans avec les monarques corrompus qui alimentent le terrorisme.

 

 

 

Guerres

 

Je me paie toujours la tête des Dirigeants présentant les guerres comme nécessaires, belles, morales, protégeant les civils...

 

Dissidence

 

Si on ne peut discréditer les propos d'une personne, on discrédite la personne.. elle est antisémite, conspirationiste, négationniste, nazie, et même un "cerveau malade" !

 

 

Divers

 

 

(Mille mercis aux 600 personnes qui sont devenues fans de mon blog....en 2 jours...). Naturellement, ou par un procédé artificiel comme on me les propose régulièrement, en apportant des abonnés clés en mains (et que moi je refuse) ?

Désolée, une fois de plus je le dis : Pas de followers artificiels. Je ne gonfle pas le nombre artificiellement, basta les artifices !

 

 

Médias

 

Nouveau.Les Chaînes Parlementaires sionistes servent tous les jours des documents historiques. Pour donner de l'Histoire une vision.. sioniste, naturellement !

Fr2. Juste après Mots Croisés avec ses faux débats du sayan Calvi-Krettly, on a une page littéraire avec Monique ATLAN rêvant d'une attaque de l'Iran !

Equitable ? Le sayan Calvi fait de la pub pour les livres de ses potes sayanim Haziza, etc, ET RIEN sur des livres sans label du CRIF !

Et juste après l'affaire Dieudonné, nos meRdias vont critiquer la Justice en Russie, l'autoritarisme de Poutine, le piétinement des Droits de l'Homme en Chine ? Cest fou !

Sur un plateau de télévision, il n'y a PERSONNE pour présenter tant soit peu le point de vue de Dieudonné = Bref, c'est un lynchage PUBLIC que l'Etranger observe avec étonnement

C dans l'Air, Fr24, Mots Croisés.. organisent tous de FAUX débats: Les débatteurs pensent pratiquement tous la même chose. A quand au moins un pro Dieudo?

Les médias (de Droite ou de Gôche) appellent tous "à changer la France en PROFONDEUR". Cela signifie la  casse de tout ce que nos aïeux ont conquis parfois au prix de leur sang !

Un médecin soigne les effets d'une maladie, pas la cause. Les merdias, eux, ont déploré la barbarie de la mise à mort de Kadhafi, mais pas qu'on ait voulu sa peau. Ou encore Le Monde déplore ce qui est arrivé avec le Conseil d'Etat pour Dieudonné, mais pas de voir la France crifatisée, colonisée par le CRIF

Après avoir lynché Dieudonné, demain les merdias vont critiquer les médias en Russie, les décisions de Justice, l'autoritarisme de Poutine, ou encore le piétinement des Droits de l'Homme en Chine. Ils feraient mieux de la fermer !

Ils sont beaux, nos meRdias ! Pour s'informer, il faut lire la Presse étrangère, aujourd'hui..

Il n'y a personne pour défendre le point de vue de Dieudonné. C'est un vrai lynchage public observé de l'Etranger.

C dans l'Air, Fr24, Mots croisés... organisent tous de FAUX débats. Les débatteurs disent pratiquement la même chose. A quand au moins un pro-Dieudo ? Pareil pour la Syrie, nos meRdias n'invitent jamais un partisan d'Assad. Et tout est pareil...

Sur Fr2, Pujadas pion du NWO continue sa sale propagande pour ses (fausses) valeurs : "La GB s'est laissée gagner par les bienfaits du Gaz de Schiste"(alors que les bienfaits ne sont que financiers ! Au détriment de l'environnement, précise évidemment un de mes plus fidèes "follower", hi_droopy). Juste une phrase pour se dédouaner des conséquences futures : "les bienfaits au moins dans un premier temps".

A quand un VRAI débat avec aussi des partisans du patriote Assad soutenu, lui, non par USraël, mais par les Syriens (75%) ?

Débat France24. Comme toujours, faux débat avec les ENNEMIS de la Syrie voulant la tête d'Assad soutenu par 75% des Syriens, afin d'offrir le pays à USraël

Les meRdias sont juste une courroie de transmission des ordres de l'Oligarchie. Ils plaident pour plus de sacrifices, d'efforts, de redistribution !

Et quand les meRdias plaident pour plus de sacrifices, ils oublient de dire pour qui (les peuples), et au profit de qui (l'Oligarchie) ! C'est une haute trahison, un dévoiement de leur fonction.
PhilippeTesson invité à parler sur Fr24 de la moralité: Or il appelle au rétablissement de la peine de mort contre Dieudonné qui parle de pédophilie
Attendez-vous à ce que les meRdias présentent les bouleversements du territoire français, comme l'UE : en montrant juste les "avantages"!

 

 

Moi

 

Depuis que  je suis sur Internet, je ne cesse de dénoncer le communautarisme, l'esprit de groupe poussé à son paroxysme. Ca peut POURRIR un pays !

(Discussion avec DJ Rascal) : (Voilà, eva, ce lien, vous qui aimez le concret. J'espère que c'est assez concret): Ah tu as bien compris que rien de fumeux avec moi, pas d'Illuminatis illuminés reptiles et tout ça, mais des faits, du concret et du pragmatique !

Lafontaine est mon auteur préféré ! Observateur concret, en quelques mots tout est dit, sens de la formule, humour, bon sens, courage, sagesse.. bref tout ce que j'aime. J'ai d'ailleurs écrit un texte sur Sarkozy, "la grenouille qui voulait être aussi grosse que le boeuf", et j'a fait une vidéo dessus.

Hollande coureur ? J'ai publié un livre sur Giscard, je sais qu'il n'y avait pas plus coureur que lui. Et Chirac ? Ils le sont tous ! Et Mitterrand ?

Mitterrand avait vu mes photos sur mes livres, il aimait les femmes et les Belles lettres. Il m'a invitée dans son "loft" privé

Loft de Mitterrand rue de Bièvre, minuscule, mansardé, un petit bureau (une table) et un grand lit. J'étais mariée, je l'ai rembarré !


 

NWO (Nouvel Ordre Mondial)

 


On parle de réforme territoriale, mais quel est le but réel ? Faire des économies, encore et toujours, économies exigées par Bruxelles et par le NWO.. Tant pis si l'identité de la France sera sacrifiée !

Soldes. On achète de plus en plus sur le Net, en ligne, certes c'est pratique. Mais on avance de plus en plus vers une société totalement virtuelle qui signera la mort du commerce, particulièrement du petit commerce.

La mort du commerce, cela veut dire moins d'emplois (que via le commerce en ligne) et la fin du commerce de proximité qui ne pourra pas survivre. Bientôt les zones rurales seront-elles des déserts ?

Le regroupement des cantons, par exemple, entraînera le regroupement des services publics, donc plus de Kms à faire, coûteux en temps, en énergie et en frais, et puis des zones (rurales) vides de tout...

A peine ai-je écrit cela, que j'entends sur Fr2, au 13 h du 15.1.2014, qu'il y a désormais des "objets connectés", par exemple un frigo relié directement sur Internet. En avant la société virtuelle chère au NWO !

Objects connectés : En quelques clics, on pourra SUIVRE SON ACTIVITE ("sommeil, état de stress, RV, historiques", annonce Fr2), ET NOS ESPIONS aussi pourront suivre nos activités, à chaque instant ! Pour les archiver, les relayer, les vendre aux entreprises commerciales... Des données seront partagées sur les Réseaux Sociaux, comme les éléments de la vie privée, et adieu l'intimité ! Société de surveillance totale à l'horizon, signée le NWO ! (Ce n'est que le début, le but étant d'être connecté 24/24 avec tous les appareils)

Un jour, TOUT, dans la société orwelienne du NWO, sera virtuel : Commerce, consultation du médecin, télé-enseignement... et le contact humain, dans tout ça ?

(L'informatrice zélée : Le boucher ou le boulanger du coin avait un rapport au client qui favorisait le lien social. La grosse distribution est en train de les liquider. Les moeurs dominantes en matière de consommation ne sont pas le résultat d'une plus grande "liberté", mais d'une puissante idéologie). Merci d'illustrer tout ce que je viens d'écrire; C'est du concret ! On cède à la facilité, un jour on le regrettera. Le NWO est d'essence orwellienne, ne l'oublions pas !

On nous fait miroiter tous les avantages certes réels. Mais pas à pas, nous serons esclaves du virtuel, et coupés du réel, de l'humain ! Les avantages, réels, sont mis en avant par cette société informatisée, et nous les expérimentons. Mais pas après pas, nous GLISSONS vers une société ENTIEREMENT virtuelle, but du NWO, justement !

Scotchés devant nos écrans, non seulement cela coupe du réel, mais cela accentue l'isolement des gens. La société à venir du NWO est totalement déshumanisée.

(il faut garder les "quelques" garde-fou français en matière de web) = Ceux qu' ILS voudront bien nous laisser...!!!

Désolée de déranger certains, mais le NWO nous prépare à une société unisexe "robotisée". Et les objects connectés c'est aussi une façon de robotiser plus ! (Non tu ne déranges pas, Eva. cette question a tout son sens. Et qui dit connecté dit aussi contrôle. Il faut etre attentif)

(Rien sur terre n'est permanent si ce n'est l'impermanence . Il faut se transformer, s'adapter ou périr). Le NWO est ma spécialité. Je vais être dure, mais réaliste. Il faudra s'adapter au NWO de gré ou de force, et... en "périr" !
Hélas, le Nouvel Ordre Mondial mortifère est ENCORE derrière la future politique en matière de cannabis. Buts: Abêtir, rendre accro, malade, et favoriser la dépopulation...

Comme d'habitude, Pujadas nous prépare à accepter les bouleversements du NWO.. Ce 15 janvier, pour le monde unisexe. Ecole, les propos "sexistes" seront sanctionnés. Tous les métiers doivent être pratiqués indistinctement par hommes ou femmes (assistantes maternelles, conducteurs de travaux...) afin qu'on ne différencie plus les 2 sexes !

Nouvelle destruction de ce qui rappelle le passé de la France: Le patrimoine peut être pillé légalement ! Au profit de spéculateurs souvent étrangers
Dans son désir de tuer l'identité des Nations en vue d'un peuple unique, le NWO ne protègera plus comme avant châteaux ou monuments historiques

Tout ce qui fait l'Histoire de la France pourra être dépecé: Ainsi boiseries, parquets, tonettes, ornements intérieurs.. vendus chers, partant souvent à l'étranger ! (Droopy: En effet, aprés le vignoble, ce sont les chateaux qui sont vendus à des étrangers. Jusqu'ou ira ce bradage du patrimoine national?)
Le NWO, comme avec Valls, choisit des apatrides ou des nouveaux arrivants dans un pays, car alors ils n'ont pas d'attache, ni connaissance ni amour du pays. De ce fait, ils sont plus serviles...

L'école pour préparer à l'homme nouveau cher à une dictature, donc au NWO : Encourager la masturbation enfantine, à la maternelle

Anglo-Saxons et Israëliens vomissent les Musulmans, identifiés comme une menace terrible pour le capitalisme, car la charia interdit l'usure

Le NWO, c'est la domination d'USraël sur le monde, donc aussi de la finance à l'anglo-saxonne chère à la City, imposant usure et endettement

Les peuples doivent être rackettés de toutes les façons: Enchaînés via dettes, tenus de tout privatiser, et de perdre tous leurs avantages sociaux

Le capitalisme anglo-saxon impulsé par la City, a un obstacle sur sa route (outre la colère des peuples) : La Finance islamique éthique via la Charia

Tout doit être fait pour que les Occidentaux vomissent les Musulmans, les considèrent comme des ennemis. Car la Finance occidentale se sent menacée par la Charia prohibant l'usure, l'endettement.

La Finance islamique éthique, basée sur la Charia prohibant usure et dettes, est perçue par le capitalisme occidental comme un rival, une menace
Nos démocraties sont tout sauf démocrates. Elles prohibent la Finance islamique sauf à Londres, elles prohibent la TV Libanaise Al Manar

USraël qui travaille à la mise en place du NWO, a en fait deux ennemis: Les Musulmans avec leur finance éthique, et les Catholiques attachés à la morale

Les Catholiques sont perçus comme une menace par les concepteurs USraéliens du NWO : Jésus prône la pauvreté; La mondialisation sauvage et la dépravation de la société ne leur plaisent pas
Un Ministre comme Peilhon attaque ouvertement les Catholiques. Les meRdias sortent sans arrêt des affaires de pédophilie concernant les Catholiques.
Dès qu'un Catholique est impliqué dans une affaire, les merdias en parlent. Black-out sur les affaires concernant les Juifs : Par ex l'ancien grand-rabbin d'israël Yina Metzger est arrêté pour corruption (Israël Actu, 19 11 2013)

L'Eglise orthodoxe, qui critique la dépravation des moeurs de l'Occident, est aussi dans le collimateur d'USraël : Comme la Catholique, elle fait obstacle aux plans du NWO satanique


 

 

Citations d'autres

 

 

Rothschild : "Donnez-moi le pouvoir de créer la monnaie, et je me moque de qui fait les lois".

Hervé Kempf : "Il est vital pour l’oligarchie de maintenir la fiction d’une démocratie"
Berthold Brecht : "Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu"

On entend le fracas des arbres qui tombent, mais pas le murmure de la forêt qui pousse
Henry Ford : "Si la population comprenait le système bancaire, je crois qu'il y aurait une révolution avant demain matin" .

Jea Heradez (sur mes tweets) : "Les paroles retentissent plus loin que le fusil".

Henry Kissinger :  "Contrôlez la nourriture, et vous contrôlerez le peuple. Contrôlez le pétrole, et vous contrôlerez les Nations. Contrôlez la monnaie, et vous contrôlerez le monde"
Bernard Friot : "Le management capitaliste entrave notre désir de participer au bien commun".

 

 

Informatrice Zélée:

Une femme musulmane qui se voile = atteinte à la dignité de la femme. Les FEMEN seins nus pissant par terre = émancipation de la femme

Nous vivons dans une société où tout est à front renversé. Une société où on enseigne que le bien c'est le mal et le mal c'est le bien.

Un père qui se montre tendre mais strict avec ses enfants = réactionnaire. Père qui accepte que son enfant fume du cannabis = papa moderne.

alex povredenous:

Le sionisme, c'est comme le jeu de la corde à sauter chez les enfants, tôt ou tard on se prend les pieds dedans. Mais là, ça fera plus mal !

jp
Les véritables antisémites sont les sionistes, et donc être antisioniste, c'est être anti antisémite...

 

 

quenelle-poutine.jpg

 

 

Reçu ce courriel à l'instant,

 

 

Bonjour Madame,

 

Vos propos m’interpellent autant que ceux de Dieudonné et bien d’autres …

J’ai cru longtemps être la seule à penser que la maximalisation du profit

et le pouvoir inconditionnel

de l’argent nous mène droit dans le mur

(petite référence à Dieudonné que j’admire aussi).

 

Continuez à vous manifester pour que ce monde change un jour

et devienne un peu plus vivable pour nos enfants !

 

J’aime ce que vous avez écrit et cela me procure un bien-être

que je n’arrivais plus à atteindre depuis longtemps. 

Les sionistes veulent tout simplement nous contrôler par le biais de l’argent

et du même coup supprimer toutes les valeurs humaines si chères au petit peuple

Petit à petit ils y arriveront si nous ne faisons rien.

Merci de tout cœur pour votre engagement J (secrétaire)

 

Et le 17.1.2014 :
"J'admire votre incessant combat pour la justice et la vérité.

Que le Dieu d'amour et de justice vs récompense pour cela Mme Eva"
(en commentaire de mon tweet) :
Notre société devient monstrueuse (délations, lynchages, diffamations..).
Des gens perdent leur emploi pour s'être amusés à faire la quenelle !
 
ColombePaix.png

.
.

 

 

.

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Plume d'écrivain
commenter cet article
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 22:18

 

La Bourse ou la vie ?;.

http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782748387766

 

.

Tout commence par un livre, remarquable d'ailleurs,

reçu en service de presse,

"La Bourse ou la Vie".

Je découvre l'Editeur. Et je le contacte.

En bleu, l'essentiel de ses réponses.

 

Voici donc une nouvelle formule, que je relaie.

Moi, j'ai un public constitué, fidèle,

des millers d'abonnés entre mes différents sites,

des visiteurs intermittents ou occasionnels,

et des blogs relaient mes écrits.


Mais pour ceux qui n'ont pas eu, comme moi,

la chance d'avoir bien plus de

4.000.000 de visiteurs uniques

(le relais, alors, se fait facilement)

- voici une opportunité, peut-être,

de publier leur talent.

Alors, bonne découverte !

 

Chantal Dupille

 

 

 

Mon Petit Éditeur s’adresse à tout auteur de littérature générale

désireux de publier son livre gratuitement et en toute liberté.

L’édition est entièrement à compte d’éditeur

grâce à l’impression numérique

qui permet de tirer les exemplaires à la demande.

 

 

Retrouvez dans notre libraire un grand choix de livres disponibles à la vente en ligne.

 

 

 

Envoyez-nous votre manuscrit sous format Word

mis en page suivant le manuel ci-joint,

il sera examiné par notre comité de lecture

dans un délai de trois semaines.

 

 

> Qui est Mon Petit Éditeur ?

> Les avantages

> Comment ca marche ?

> Préparez votre livre

 

> Impression à la demande

> Charte Mon Petit Éditeur

> Informations légales

> Conditions de vente

 

> Librairie Mon Petit Éditeur

> Nos librairies partenaires

> Blogs littéraires partenaires

> Plan du site / Contacts

 

 

Mon Petit Éditeur est un nouvel arrivé dans le vaste monde de l’édition, il s’adresse à tous les auteurs de littérature générale (contes, livres jeunesse, essais, nouvelles, poésie, théâtre, roman, policier, science-fiction, témoignages) désireux de publier leur ouvrage. Les manuscrits sont examinés par le comité de lecture ensuite l’équipe éditoriale propose un contrat de publication à ceux qui retiennent son attention. Les frais d’édition sont entièrement à la charge de l’éditeur (aucun engagement financier n’est à prévoir par l’auteur. Des prestations sont cependant proposées comme une couverture personnalisée…), différence majeure avec le contrat à compte d’auteur.


La maison d’édition se caractérise par une grande souplesse éditoriale, l’équipe reste à l’écoute de chaque auteur et tient compte, autant que possible, de ses demandes tout au long de la phase de production. Un tirage initial de vingt exemplaires est prévu pour chaque ouvrage puis une impression numérique à la demandede manière illimitée, dans un souci d’écologie notamment, permet de répondre aux commandes effectuées sur le site de Mon Petit Editeur ou sur les sites partenaires.

 

 

     http://www.culture2012.org/le-numerique-favorise-la-diversite-des-auteurs-de-livres/
© Le Goff & Gabarra, Shutterstock, Svetlana Lukienko

 

Couvrant l’intégralité des frais d’édition,

l’équipe de Mon Petit Éditeur et son comité de lecture

examine tous les manuscrits qui lui sont envoyés.

L’équipe éditoriale propose ensuite un contrat de publication

à ceux qui auront su retenir son attention.

 

 

Une fois le livre publié,

Mon Petit Éditeur constitue un stock de 20 exemplaires du livre

et imprime, au-delà, les exemplaires

au fur et à mesure des demandes,

de manière illimitée,

grâce à la technologie de l’impression numérique.

 

L’auteur perçoit alors 10 % du prix de vente HT

de chaque exemplaire vendu

(hors commandes personnelles de l’auteur,

pour lesquelles une remise de 15 à 35 %

sur le prix de vente est accordée).

 

 

Mon Petit Éditeur

est une filiale du groupe Petit Futé.


 

 

 

Logo MPE noir 

 

14, rue des Volontaires – 75015 Paris – France – www.monpetitediteur.com  

 

 

.

.http://meryemrharbi.wordpress.com/

 

 

..

 

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Plume d'écrivain
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 15:12

 

 

Intervenir par le récit de vie


dimanche 9 septembre 2012

Le récit de vie : entre la réalité et la fiction. Par Luc Collès

Depuis une vingtaine d’années, le récit de vie s’est taillé une place honorable dans le monde de l’édition. Ce qui d’emblée retient l’attention, on l’a assez relevé, c’est l’extraordinaire richesse du genre.

Ce genre recouvre des visées d’écriture qui vont de l’autobiographie traditionnelle à l’entreprise romanesque. Souvenirs d’enfance et d’adolescence d’écrivains, témoignages de personnes modestes, mémoires, chro­niques, journaux intimes, romans autobiographiques, autant de manières différentes de parler de sa vie ou de celle d’autrui.

Pour le lecteur également, le récit de vie apparaît comme un genre « ouvert » en lui offrant des perspectives des procédures de lecture très variées. Cette possibilité d’approches multiples n’est sûrement pas étrangère au succès de ce type de discours. Si celui-ci plaît tant aujourd’hui, c’est peut-être précisément en raison de sa nature métissée. L’« impureté » du genre tient aussi à l’inévitable ambiguïté du rapport qu’il entretient avec la réalité et avec les autres genres littéraires. C’est qu’en effet le travail de la mémoire à l’œuvre dans le récit de vie – le choix et l’agencement des événements narrés – peut être joué de manière fictive.

Ainsi plusieurs autobiographies et biographies mettent-elles en scène des héros imaginaires dans un cadre réel ou prêtent-elles à des personnages réels des actions et propos sortis de la seule imagination de l’auteur. Elles peuvent dès lors être considérées comme des romans historiques.

 

Le récit de vie hier et aujourd’hui

Popularisée au IIe siècle après J.C. grâce aux œuvres magistrales de Suétone (Vie des douze Césars) et de Plutarque (Vies parallèles des hommes illustres), la biographie est incontestablement la forme la plus ancienne du récit de vie en Occident. Daniel Madelénat observe que le genre a connu une remarquable stabilité depuis l’Antiquité gréco-latine jusqu’à l’aube du Romantisme. Ces biographies « classiques » se caractérisent « par un souci de rhétorique et d’esthétique qui prime l’exactitude et la vérité, par un intérêt médiocre pour l’existence et la vérité, par un intérêt médiocre pour l’existence intime et privée des personnages, par une finalité didactique ou morale affirmée »[1]. Mais les formes de cette littérature édifiante varient selon les époques.

Au Moyen-Âge, ce sont les vies de monarques (Vita Caroli Magni d’Eginhard; Vie de Saint Louis de Joinville) et les hagiographies (Vie de Saint Alexis) qui font l’objet d’une production foisonnante. À la Renaissance apparaissent les premières vies d’artistes, d’écrivains et de savants, ainsi que les « bio-bibliographies » qui seront vouées à la fois aux auteurs et à leurs livres. Enfin, si le XVIIe siècle voit s’épanouir les premiers « éloges » consacrés aux hommes célèbres, genre illustré surtout par Perrault (Les hommes illustres qui ont paru en France pendant ce siècle, avec leurs portraits en nature) et Fontenelle (Éloge des académiciens), le XVIIIe siècle sera l’époque des dictionnaires historiques et des premières histoires littéraires, où les vies d’auteurs tiennent une place importante.

Au XIXe siècle, le souci de singularité individuelle et de représentation exacte l’emporte désormais sur les stéréotypes rhétoriques. Aux formes de biographies existantes viennent se greffer des dictionnaires biographiques, d’abondantes monographies et surtout des récits de vie d’écrivains liés à la critique littéraire naissante, comme les fameux « Portraits » de Sainte-Beuve. Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, les biographes se soumettront à une méthodologie de plus en plus stricte, recourant aux documents fiables et aux témoignages directs.

L’évolution constatée pour la biographie se retrouve également dans l’autobiographie. Celle-ci existe d’une manière diffuse dès le Moyen-Âge : les Confessions de Saint Augustin, les Vies de Guilbert de Nogent et de Pierre Abélard sont déjà des récits d’écrivains qui se penchent sur leur propre vie. Mais pour en arriver à écrire une autobiographie au sens moderne du mot, deux conditions préalables devront être remplies[2].

Il faut tout d’abord que l’individu ait une conscience suffisante de la singularité de son existence, ce qui suppose un certain degré d’individualisme. Il faut aussi que cette singularité lui paraisse suffisamment exemplaire pour être susceptible d’intéresser autrui. La voie de l’autobiographie s’ouvrira d’autant mieux que le rapport entretenu par l’homme ave lui-même aura la priorité sur le rapport à Dieu et au monde.

C’est autour des années 1760-1780 que la plupart des critiques situent l’émergence de l’autobiographie moderne. Cet individualisme est le résultat d’une longue évolution qui démarre avec l’humanisme renaissant et qui a été infléchie par des données chrétiennes comme la pratique de l’examen de conscience[3]. À la fin du XVIIIe siècle, une œuvre semble avoir joué un rôle prépondérant : les Confessions de Jean-Jacques Rousseau. Ce sont elles qui ont le plus contribué à la première prise de conscience collective de cette forme littéraire.

Au XXe siècle, les contenus des autobiographies seront sérieusement déterminés par la découverte de la psychanalyse. Dans les années 20, Freud commence à être lu dans l’entourage de Gide, à la NRF, et dans le groupe surréaliste autour d’André Breton. Aussitôt, on se met à lire les autobiographies autrement, avec une attention particulière au non-dit, aux failles, aux cicatrices, aux symptômes de l’inconscient. Peu à peu, les écrivains se sentent aussi autorisé à parler plus franchement de leur sexualité. Les récits de naissance font leur apparition : ce n’est plus seulement à l’enfance mais aussi à la naissance et même à la voie prénatale que l’autobiographie doit remonter s’il veut donner des racines à son histoire personnelle[4].

Un genre composite

Le récit de vie ne se réduit pas à la biographie et à l’autobiographie, même si ce dernier terme (forgé sur le premier vers 1800 en Angleterre et en Allemagne) recouvre déjà des réalités fort vastes. Il suffit de consulter les dictionnaires du XIXe siècle pour percevoir sa polysémie. Pour certains (Larousse, par exemple), l’autobiographie, « vie d’un individu écrite par lui-même »n est une variété intime des Mémoires. D’autres dictionnaires (comme le Dictionnaire universel des littératures de Vapereau, 1876) définissent l’autobiographie de manière beaucoup plus large : « Œuvre littéraire, roman, poème, traité philosophique, etc., dont l’auteur a eu l’intention, secrète ou avouée, de raconter sa vie, d’exposer ses pensées ou de peindre ses sentiments ».

Cette définition rejoint les théories modernes de la réception[5]. Dans ce cas, l’autobiographie n’est pas désignée par une forme, ni par un pacte[6], mais par une manière de lire, car si l’intention de l’auteur est secrète, c’est au lecteur qu’il incombe de la supposer. « Le succès du mot ‘autobiographie’, et surtout de l’adjectif ‘autobiographique’ tient à tension qu’ils organisent entre un sens étroit (engagement de quelqu’un qui écrit et un sens large (décision de celui qui lit), autour d’une nouvelle dominante : l’expression de soi »[7].

Le terme « récit de vie » est plus récent puisqu’il n’a qu’une trentaine d’années et es propre aux sciences humaines. Il désigne autant une pratique (le recueil et l’analyse des récits de vie) qu’un objet (les récits eux-mêmes). Mais il recouvre des méthodologies très diversifiées. Pour les ethnologues, sociologues, historiens et géographes, il s’agit d’une technique d’enquête ; pour les psychologues et les spécialistes d’éducation permanente, c’est autant une technique d’intervention qu’un instrument de recherche. Les récits recueillis ne sont destinés qu’à servir de base aux études de ces chercheurs, mais il arrive que certains soient publiés.

Susciter le récit de vie d’un autre pour en faire un livre,  cela s’est d’abord fait pour des écrivains et des personnes célèbres, puis la technique a été étendue aux petites gens (paysans, artisans, ouvrier) : Alain Prévost, Grenadou, paysan français ; Adélaïde Blasquez, Gaston Lucas, serrurier… Pour décrire l’ensemble de ces autobiographies en collaboration, Philippe Lejeune a proposé en 1980 d’adopter l’expression « récit de vie » qui a l’avantage de laisser dans l’indécision la désignation de l’auteur et du média[8].

Depuis lors, le terme a, au moins pour les littéraires, une extension beaucoup plus grande et s’applique aussi bien à une autobiographie filmée. Il relève d’une hypothèse de travail, identifiant une nouvelle dominante dans le champ culturel contemporain : toute information, toute action idéologique, peut être véhiculée par un message d’apparence personnelle qui prendra valeur de réalité.

Entre fiction et réalité

Si l’on regarde ce qui est édité aujourd’hui sous le label « autobiographie », on s’aperçoit que les critères de définition classiques y sont de plus en plus subvertis : les auteurs donnent à leur personnage-héros un nom proche mais différent du leur (le héros de Portrait du joueur de Philippe Sollers - dont le vrai nom est Philippe Joyaux – s’appelle Philippe Diamant) ou donnent leur nom à un personnage de fiction (le héros du roman de Serge Doubrovsky Fils s’appelle Serge Doubrovsky), ils entrelacent la reconstitution de souvenirs et les évocations de la vie présente, s’adressent à un destinataire précis…

Le même brouillage des codes se produit à l’endroit de la biographie. Les auteurs n’hésitent plus désormais à baptiser « biographies » des récits complètement imaginaires (par exemple Daniel Rondeau dans L’Âge-déraison), pou au contraire à consacrer des « romans » à la vie de personnages historiques : La colère de l’agneau de Guy Hocquenghem retrace la vie de Saint Jean l’Evangéliste, Bernard-Henry Lévy a raconté Les derniers jours de Charles Baudelaire, et La Statue du commandeur de Patrick Besson a pour sujet la vie de Pouchkine.

Mais par-delà le trouble jeté par ce jeu de subversion plus ou moins délibéré, on s’est aperçu depuis quelque temps qu’une définition stricte de l’autobiographie et de la biographie était de toute manière vouée à l’échec par l’impossibilité qu’il y a de tracer une frontière nette entre le vrai et le fictif, le réel et l’imaginaire. Il semble bien en particulier que tout discours, quelque fantaisiste qu’il se veuille, comporte une part plus ou moins forte d’autobiographie, qu’il soit impossible d’écrire sans faire référence de près ou de loin à ce qu’on a vécu.

Le besoin d’authenticité est surtout patent dans les récits de vie de gens du terroir. Lorsqu’un paysan ou un artisan raconte sa vie, c’est dans l’objectif avoué d’informer le public à propos d’une situation ou d’un mode de vie considéré comme archaïque ou pittoresque. Le public est d’ailleurs fort demandeur de ce type de récits qui lui semblent plus que les autres investis de valeurs mythiques du témoignage oral – seuil le langage oral serait vraiment à même d’exprimer la réalité d’une expérience vécue – en même temps qu’une fascination pour la chaleur du grain de la voix.

Il y a cependant lieu de s’interroger sur la valeur réelle du témoignage qui nous est donné par les autobiographies populaires. Les plus souvent, les récits de vie de petites sont de témoignages extorqués par des journalistes ou des ethnologues via une bande magnétique. On peut déplorer avec Michel Ragon[9] que les « auteurs » de ces récits ne soient nullement des gens qui ont choisi de prendre la plume pour se raconter, mais des individus sélectionnés et érigés au statut de vedettes pour répondre à une demande éditoriale. En outre, la transcription de l’interview défigure d’une manière ou d’une autre le propos originel[10].

Le paradoxe de ces récits est de prétendre être à la fois un discours véridique et une œuvre d’art. Ainsi peut-on lire sur la jaquette de la couverture d’Une Soupe aux herbes sauvages d’Emilie Carles ce que Cavanna en a dit dans Charlie Hebdo : « Son livre est formidable. Elle ne cherche pas à faire littéraire, et elle y est en plein, du premier coup »[11]. La conjugaison de ces deux exigences n’est pas toujours évidente. Certains de ces textes perdent en véracité ce qu’ils gagnent en séduction. Sous la plume di biographe, la vie de Mémé Santerre, par exemple, prend une tonalité romanesque que pas mal de lecteurs apprécieront. Mais est-ce encore Mme Santerre qu’ils écoutent[12] ?

Pour mesurer l’impact de la littérature sur le récit de vie, il faut bien voir la position que celui-ci occupe aujourd’hui dans l’ordre de la parole. Historiquement, le récit de vie s’est substitué ou s’est ajouté aux genres traditionnels : récits d’information (anciens récits de voyageurs, d’explorateurs, de missionnaires), d’édifica­tion (hagiographies, vies d’hommes célèbres) et d’identification (confessions). Dès lors, il en subissait aussi l’influence.

Aujourd’hui, d’autres modèles d’écriture investissent le discours du témoin et les formes du récit obéissent à une rhétorique implicite qui relève à la fois des modèles narratifs antérieurs, de schémas d’ordre (le formulaire de police ou d’état civil) et de conventions narratives (composition française, interview de radio ou de TV). Mais d’autres raisons encore amènent à considérer le travail de la mémoire, à l’œuvre dans un récit de vie, comme autant d’affabulation que de mémorisation.

Le travail de la mémoire

Le souci de cohérence narrative sélectionne et organise les informations, mais les souvenirs peuvent se précipiter dans le désordre et gêner la reformulation. Par ailleurs, des oublis peuvent être dus aux mécanismes physiques de la mémoire, ainsi qu’aux défenses personnelles et aux censures sociales.

L’événement rapporté peut aussi être l’héritage de stéréotypes socioculturels en rapport, notamment, avec l’enfance et l’adolescence. Les souvenirs sont alors imaginés d’après des récits appartenant à la mémoire collective et correspondant à l’attente des lecteurs : la naissance, les portraits de famille, la prime enfance, l’escapade, l’accident, la maladie, l’entrée en apprentissage, le premier amour, etc.

Enfin, et surtout, la réinterprétation manipule à sa guise le réel. Les conduites passées sont réévaluées en fonction du présent. Certaines se voient frappées de déchéance parce qu’incompatibles avec le nouvel ordre de valeurs de l’auteur. D’autres sont ressuscitées parce qu’en sympathie avec sa situation actuelle. Tout se passe donc comme si notre vie ne recevait un sens et une valeur ultimes qu’une fois achevé le récit de celle-ci.

Il n’en va pas autrement dans les autobiographes populaires où le projet narratif avoué oriente le choix des souvenirs. Ainsi, dans Grenadou, paysan français, tous les épisodes illustrent l’idée que Grenadou est « un homme et un paysan heureux » (Avant-propos). Dans le dernier chapitre, le narrateur déclare : « Nous voilà aujourd’hui. J’ai 69 ans et je cultive 170 ha (…). Ma vie, je la referais. Et comment, que j’ai eu de la chance ! »[13]

Comme dans le récit du patient en psychanalyse, on reconnaît un désir d’affirmer une cohérence personnelle et de justifier un passé. Mais la quête d’identité qui se manifeste dans le récit de vie s’explique aussi du fait que celui-ci se veut un portrait pour autrui. Cherchant à donner un sens global à son existence, le narrateur se met en scène pour attirer le regard d’autrui. Cela se fait (au prix de certains arrangements, de certains mensonges qui sont loin d’être toujours conscients : « Récit de vie : maquillage d’une mémoire à sa toilette, effaçant les rides, composant son visage »[14].

 

Il y a donc toujours une part de fantasmatisation à l’œuvre dans un récit de vie. De là à mimer le travail de la mémoire de façon fictive, il n’y a qu’un pas que d’aucuns franchiront allègrement. Ainsi le livre de la célèbre collection « Ecrivains de toujours » consacré à l’écrivain fictif Ronceraille vise à dénoncer, sur le mode du pastiche, les stéréotypes sur lesquels reposent tant de récits de vie.

Nous avons aussi déjà évoqué ces romans consacrés à la vie d’un personnage historique. Quelle qu’en soit la forme (autobiographie, mémoires, biographies…), ceux-ci relèvent du roman historique. C’est le cas des Mémoires d’Hadrien de Marguerite Yourcenar, œuvre exemplaire tant par la maîtrise du sujet que par l’ampleur des problèmes humains traités selon l’antique sagesse. C’est aussi le cas de Le Défi des ducs, titre générique sous lequel Serge Grafteaux a publié une série de biographies romancées sur la dynastie des ducs de Bourgogne qui, durant plus d’un siècle, défièrent les rois de France : Philippe le Hardi, Jean-Sans-Peur, Philippe le Bon, Charles le Téméraire.

De tels ouvrages révèlent combien il est possible de fantasmer à partir d’un héros dont on connaît la vie. Certes, le « je » qui se raconte est un autre, mais certains contours sont bien ceux de la personnalité de l’écrivain qui, dans un jeu de miroir, retrouve les traces de ce qui lui est propre. En définit ive, le récit de vie ne procède-t-il pas toujours d’un exercice de réécriture ? Qu’il s’agisse de la vie d’un personnage de l’Histoire ou de sa propre histoire, n’y a-t-il pas chaque fois, mais à des degrés divers, tentative de recréation ?

 

 

Luc Collès, CRIPEDIS
Université catholique de Louvain
Co-auteur avec Jean-Louis Dufays, de

Le récit de vie. Vade-Mecum du professeur de français,
dans la collection « Séquences », Didier Hatier, 1989.



[1] Madelénat D., « Biographie », in Dictionnaire des littératures de langue française, t. 1, Bordas, 1984, p. 227.

[2] Gusdorf G., « De l’autobiographie initiatique à l’autobiographie genre littéraire » in Revue d’Histoire littéraire de la France n°°6, nov.-déc. 1975, pp. °°957-994.

[3] Selon Philippe Lejeune (L’autobiographie en France, A. Colin, 1971), cinq traditions littéraires peuvent être considérées comme les « ancêtres » de l’autobiographie moderne : l’auto biographie religieuse, les textes « égotistes » de la Renaissance, les récits de vocation intellectuelle ou artistique, les chroniques de vie privée à accent personnel et les romans en forme de mémoires à la première personne.

[4] Lejeune Ph., « Récits de naissance » in Moi aussi, Seuil, 1986, pp. 310-337.

[5] Cf. J.-L. Dufays, « Les théories de la lecture. Essai de structuration d’un nouveau champ de recherche », in Le Langage et l’Homme, vol. XXVI, n° 2-3 (juin-septembre 1991).

[6] Lejeune, le spécialiste du genre, est lui-même revenu sur cette notion de pacte par laquelle il définissait l’autobiographie. Il s’agit du pacte par lequel l’auteur s’engage à respecter l’identité de son nom avec celle du nom du personnage-héros et du narrateur. Cf. Le Pacte autobiographique, Seuil, 1975, et « Le pacte autobiographique (bis) » in Moi aussi, op. cit.

[7] Lejeune Ph. « récit de vie, un nouveau genre ? », in Le Français Aujourd’hui, n° 79, Paris, septembre 1987, repris dans « L’autobiographie au collège, au lycée », in Les Cahiers du Français aujourd’hui, n° 1, janv. 90, p. 87.

[8] Lejeune Ph., 1980, Je est un autre, Seuil, p. 230.

[9] M. Ragon, « La Mémoire des petites gens », in Magazine littéraire, n° 150, 1980.

[10] Dans Je est un autre, Ph. Lejeune retient trois modes de transcription (pp. 290-300). Nous les résumons dans l’ouvrage que nous avons écrit en collaboration avec J.-L. Dufays, 1989, Le Récit de vie (vade-mecum du professeur de français), Didier Hatier, pp. 58-59.

[11] Cité dans l’édition « Livre de Poche », p. 4 de couverture.

[12] S. Grafteaux, 1982, Mémé Santerre, une vie, Verviers : Marabout, B.M. n° 800.

[13] E. Grenadou et A. Prévost, « Points », p. 245 et250.

[14] C. Abastado, « Raconte ! Raconte… Les récits de vie comme objet sémiotique », in Revue des sciences humaines, n° 191, Université de Lille, 1983, p. 15.



Sur l'autobiographie, voir ici l'article de Luc Collès "De l'écran à la classe". NDLR

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Plume d'écrivain
commenter cet article
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 00:47






Tout commence par un commentaire, au sujet de mon post  : La guerre mondiale a commencé ... "la solution finale" ?

Son auteur est FEUILLY. Je regarde son site, que je salue car c'est celui d'un auteur à la pensée élaborée et à la plume fine. Et sur son site, il y a une publicité. En  la voyant, j'ai tout de suite pensé qu'elle pouvait intéresser les lecteurs qui aiment écrire, qui souhaitent être lus, et qui rêvent de laisser, comme dit Malraux, "une cicatrice sur la planète".

Amis lecteurs-écrivains, voici, peut-être, la solution  que vous attendiez !

En espérant vous avoir été utile, je vous souhaite bonne chance ! Chantal



Commentaire :

Il y a de quoi être inquiet, en effet. Dans cette optique, on prévoit de privatiser l’enseignement (seuls les riches pourront offrir un enseignement de qualité à leurs enfants). A quoi bon éduquer 90 % de la population alors que 10% seront suffisants pour faire tourner la machine économique. On est loin de l’enseignement humaniste, donc. Sous-éduquée, la population survivra dans une demi-misère calculée (juste quelques allocations de chômage pour qu’elle ne se révolte pas). Effrayant…
Commentaire n° 1 posté par Feuilly aujourd'hui à 20h39
ajouter un commentaire



Je vous conseille donc de visiter le site :


Editer-livre.com,

http://www.editer-livre.com/editer/

Le site editer-livre.com des Éditions Beaurepaire

Auteurs_ : faire de votre manuscrit, un livre (référencé à la Fnac, présent sur la principale base de données des libraires et en vente dans les plus grandes librairies du web), n'est plus un rêve inaccessible.

Faire de votre manuscrit un "vrai" livre, c'est possible !


Pack Editions :

Tarif : forfait 989 € + 3 € les 1000 caractères (avec espaces).

Paiement possible en deux fois : 50% à la signature du devis, 50% à la signature du BAT (bon à tirer, 4 à 6 semaines plus tard).

Exemple: pour un manuscrit comportant 160.000 caractères (livre final d'environ 150 pages au format 14x20cm) : compter 989 € + (3 € x 160.000:1000 ) =  989 € + 480 € = 1469 €


Les prestations :

  • Lecture.
  • Corrections orthographiques, syntaxiques et typographiques.
  • Mise en page.
  • Relecture.
  • Réalisation de la couverture.
  • Mise au format PDF certifié imprimable.
  • Attribution du n°ISBN.
  • Dépôt légal auprès des organismes concernés.
  • 100 livres imprimés et livrés à l'adresse de votre choix (France métropolitaine).

    Ce pack correspond à la réalisation complète de votre livre. Vous n'avez qu'à vous laisser guider et donner votre avis sur la couverture, la mise en page et le prix auquel vous souhaitez vendre votre ouvrage. Nous nous chargeons de tout et vous livrons vos livres imprimés à l'adresse de votre choix (France métropolitaine).
Service gratuit ) uniquement en complément du pack édition, nous pouvons proposer à l'auteur les prestations suivantes :
  • Présentation du livre (photo de la couverture, résumé, tarif, articles de presse, etc.) sur notre site.
  • Vente du livre sur les plus grandes librairies du web (amazon, fnac.com, priceminister.com, chapitre.com, alapage.com...).
  • Inscription du livre sur le réseau Dilicom (principale base de données des librairies françaises).
  • Référencement du livre à la Fnac.
  • Nous assurons la gestion des commandes, la facturation et la livraison des exemplaires (pour assurer ce service et répondre aux premières commandes, nous gardons 20 livres sur les 100 du pack édition).

  
Suite à http://www.editer-livre.com/editer/index.html



                                           L'âme du poète L'âme du poète L'âme du poète L'âme du poète  

                                                                                        L'âme du poète


Commentaire reçu fort intéressant,
je le mets donc ici :



Diable, voilà que je me retrouve pour ainsi dire au centre de cette nouvelle note aux propos par ailleurs élogieux. Que dire ? Que de mon côté j’apprécie beaucoup le ton de votre site et que vos analyses politiques sont hélas criantes de vérité. Cela nous change du discours ambiant sur la libre entreprise et le néo-libéralisme.

Pour le reste, l’éditeur dont vous donnez le site en lien pratique l’auto-édition. Le problème, c’est qu’aucune diffusion n’est assurée. Référencé à la Fnac ? Cela signifie que le livre sera dans leurs fichiers et que les amis intimes pourront aller se le procurer là. Mais comme l’auteur le leur aura déjà offert gracieusement (car que ferait-il avec cent exemplaires chez lui ?), cela n’a pas beaucoup de sens. Pour le reste, le livre n’étant pas en librairie, il ne se vend pas et donc n’est pas lu, ce qui était le but initial. A la limite, l’auteur lui-même aurait fait imprimer et relier son manuscrit, que le résultat serait le même. De plus, il paraît que pour toute publication ultérieure auprès d’un vrai éditeur, cette auto-édition est très mal vue, étant un signe (à tort évidemment), de médiocrité (puisque c’est en désespoir de cause qu’on y a eu recours).

Maintenant, il est vrai que beaucoup d’auteurs travaillent ainsi et que petit à petit ils se font connaître. Cela en impose plus de dire qu’on a écrit et publié trois livres que d’avouer qu’on a quelques vieux manuscrits qui dorment dans un tiroir.

Le problème de fond, c’est celui de la reconnaissance. Celui qui s’édite lui-même ne semble pas crédible et il ne peut se targuer d’avoir été reconnu par un éditeur, lequel reste la personne qui a autorité pour dire si un manuscrit est bon ou mauvais.

L’autre problème, c’est qu’il faut rencontrer un éditeur qui a la même sensibilité que vous et qui en plus ne cherche pas à faire un profit financier, sinon c’est le refus assuré.

Pas facile, tout cela.

En tout cas, merci pour cette note.  Feuilly

Repost 0