Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 00:07

 

 

http://chantaldupille.over-blog.com.

 

GTE 5, le nouveau jeu qui fait fureur. 2 mn de plaisir !

 

.
http://www.youtube.com/watch?v=LMypt0SOgFw

 

 

 

 

Joyeux Noël  Messieurs les Députés, et au revoir  

 

 

 

1413745_3_4e0f_les-deputes-avaient-en-premiere-lecture.jpg


Vous n'avez pas encore reçu votre lettre de licenciement car on ne licencie pas un élu de la République, mais je suis au regret de vous annoncer que vous n'êtes plus d'aucune utilité puisque désormais les décisions concernant l'avenir de notre nation se prennent sans que vous soyez consulté. 

Il parait que l'heure est aux économies, cela pourrait en faire d'importantes pour le budget de l'Etat. 

Dernièrement l'Europe met la dernière touche à  une Union Bancaire qui modifie en profondeur les règles de responsabilités des dirigeants d'entreprise et qui abroge en particulier une loi française sur la responsabilité pénale des dirigeants salariés. 


Nous n'avons pas entendu de débat contradictoire sur la question.

Pis, cette Union  est présentée de manière tellement confuse que la grande majorité des français n'ont pas compris grand-chose à sa mise en place alors qu'elle les concerne directement. 

Je ne peux que citer cet article du Figaro qui démontre parfaitement l'absence totale de débat public et contradictoire (débat essentiel à tout fondement démocratique) sur ces sujets : 


http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/12/17/20002-20131217ARTFIG00523-eur…


il parait important de souligner quelques phrases de cet article : 
Sur le papier, la question «est résolue à 95%», comme a pu le dire Pierre Moscovici à l'issue du dernier huis clos, il y a une semaine.


Actuellement, notre gouvernement semble  très préoccupé par un autre contrat Européen dénommé le « contrat compétitivité ».
Là aussi, je ne peux que reprendre un article du Figaro: 
L'UE veut pousser les États à des réformes structurelles (retraites, marché du travail…) grâce à des incitations financières. Le principe des «contrats de compétitivité» a été acté au sommet de Bruxelles.


http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/12/12/20002-20121212ARTFIG00777-ces…


Là aussi, il me semblait que les notions de législation sociale, législation du travail, législation sur les retraites faisaient encore partie des prérogatives des parlements nationaux. 


il semblerait que ce ne soit plus le cas... ce qui était en fait prévisible depuis la résolution Europénne de 2007  annonçant la fin des processus parlementaires et des débats publics sur des sujets aussi épineux que ceux que nous sommes en train d'évoquer. 


Et là aussi je cite  la résolution Européenne de 2007 : 


Cadre institutionnel et rôle du Parlement

 
35.  souligne que seule la participation plus large à tous les niveaux du Congrès des États-Unis, du Parlement européen permettra réellement de renforcer l'ensemble du processus et que les échanges interparlementaires existants devraient être graduellement transformés en une "assemblée transatlantique" de fait.


http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P6-TA-2…


Visiblement, dans la ligne directe de cette résolution, les débats publics et contradictoires, fondements de nos démocraties, appartiennent désormais au passé.


Par ailleurs, il semble que sur des sujets de cette importance, la décision a déjà été prise à Bruxelles,  il n'est pas nécessaire de consulter les Parlements nationaux. 


Les Parlements nationaux ne seront pas consultés sur la ratification du Traité transatlantique
http://www.contrelacour.fr/parlements-nationaux-ratification-marche-transat…

Ces traités vont désormais être LOI ... mais vous n'aurez pas été consultés et, bien sûr, aucun débat n'aura jamais eu lieu sur le sujet.
 
La modification de législation est déjà en cours pour être certain que les lois nationales ne pourront entraver ces traités. On appelle également cela le TIPP, pour être sûr que personne ne puisse comprendre de quoi il s'agit: 

Ce sont les lobbies qui prennent désormais les décisions et qui fixent les règles de conduite européennes, la justice privée remplace la justice publique. 

Une proposition fuitée de la Commission augmente la puissance de l’entreprise dans la prise de décision.


http://www.contrelacour.fr/confidentiel-marche-transatlantique-ttip-pouvoir…



Et c'est bien désormais le "mieux payant" qui aura gain de cause : 

Vendredi dernier, les ministres des finances de la zone euro (Eurogroupe) ont entamé les discussions relatives à la mise en place des « contrats de réformes ».


Cette nouvelle proposition, dont je vous parle depuis quelques mois, vise à inverser la logique actuelle: offrir de l’argent aux pays qui acceptent de mener des réformes structurelles, au lieu de brandir la menace (jamais mise en œuvre) des sanctions financières.  

http://www.contrelacour.fr/contrat-argent-contre-reformes-precisent/

 

Sur un sujet comme les retraites, j'ai le regret d'annoncer à la fonction publique française que son statut est désormais mort et enterré. C'est également écrit dans les résolutions Européennes et les décisions n'étant plus du ressort de l'Assemblée, elles sont déjà exécutoires même si nos médias ont oublié de nous en présenter un panorama complet : 

alignement des régimes publics sur celui du privé 
les fonds complémentaires sont désormais confiés aux fonds de pension privés 


la résolution Parlement européen du 20 octobre 2010 sur la crise financière, économique et sociale (recommandations concernant les mesures et initiatives à prendre). 


Celle-ci dispose – en son paragraphe 77 - que le Parlement: 


prend acte de ce que le grand krach éclaire d'un jour nouveau le défi démographique et celui du financement des retraites; 


considère que le financement des pensions ne peut être entièrement laissé au secteur public, mais doit reposer sur des systèmes à trois piliers, comprenant des régimes de retraite publics, professionnels et privés (3), dûment garantis par une réglementation et une surveillance spécifiques destinées à protéger les investisseurs


considère en outre que les retraites devront être réformées à l'échelle européenne pour contribuer à financer la solidarité intergénérationnelle; 

 

considère que l'allongement de la durée de vie soulève des questions transversales en termes d'organisation de la société qui n'ont pas été anticipées. 

http://www.contrelacour.fr/influence_union_europeenne_reforme_retraite/

0024:FR:PDF" target="_blank">Article 22 (1)

 

Dans ce cadre, une attention particulière devrait être accordée à la réforme des systèmes de retraite, l’écart devant correspondre, dans ce cas, au surcoût direct occasionné par le transfert des contribu­tions du pilier géré par les pouvoirs publics au pilier financé par capitalisation. Les mesures ayant pour effet de ramener des actifs du pilier financé par capitalisation vers le pilier géré par les pouvoirs publics devraient être considérées comme ponctuelles et temporaires par nature et, par conséquent, devraient être exclues du solde struc­ turel utilisé pour déterminer si des progrès suffisants ont été accomplis pour réaliser l’objectif budgétaire à moyen terme.


http://fipcarolinep.xooit.fr/t236-NOS-RETRAITES-POUR-LEURS-PARADIS-FISCAUX.…


Les retraites ne sont qu'un exemple car les accords dont nous parlons concernent la plupart de nos lois actuelles  et vous ne serez pas vraiment consultés Messieurs les Députés.  

 

On vous dira que c'est l'Europe ! Le débat sera interdit, les textes demeureront secrets.

 

Et c'est en ce moment que cela se passe alors que vous êtes en train de préparer vos festivités et vos réveillons… et que vous avez d'autres chats à fouetter que le combat pour éviter l'enterrement de notre démocratie dans la plus stricte intimité

Joyeux Noel Messieurs les Député. mais ne venez pas vous plaindre auprès de vos électeurs lorsque vous recevrez  la lettre mettant fin à votre mission d'élu de la République.  Effectivement, vous n'aurez même pas su défendre les principes élémentaires de nos démocraties,  la séparation des pouvoirs, l'indépendance de la justice, la Constitution dont vous étiez supposé surveiller le respect. 

Il parait que l'heure est aux économies, la suppression de vos postes, de vos attachés parlementaires, des  budgets attachés à vos missions vont être une économie certaine  pour l'équilibre budgétaire. 

La Belgique nous a déjà démontré qu'un gouvernement ne servait pas à grand-chose puisqu'elle a su s'en passer pendant plus de 18 mois.


Vous nous démontrez que les parlements sont également totalement inutiles puisque vous laissez la République se  faire déposséder de tous ses pouvoirs sans émettre un seul cri d'opposition.  Et pourtant vous avez ce pouvoir. En France il se nomme Motion de censure, mais vous avez également dû oublier ce que le respect de la Constitution et des fondements démocratiques impliquaient comme engagements de votre part. 

Au revoir Messieurs les Députés,  je ne vous regretterai pas, car vous ne servez  hélas plus  à rien, excepté d’engendrer des coûts  totalement inutiles à la nation. 

Et à la vitesse du coup d'état en train de se produire,  si vous suivez les tendances imposées par l'Europe aux Grecs ou aux Espagnols,  concernant ceux  qui pourraient s'opposer à cet assassinat ne servant que les intérêts d'une caste qui n'a désormais que des droits et plus aucun devoir,  ce cri d'indignation n'aura même plus le droit d'exister.  

 

Vous applaudirez sûrement l'envoi des milices privées, filiales de groupes américains comme Académi, pour réprimer cette contestation. 


Petit cadeau de Noel  pour essayer de conserver le sourire : le  jeu video évènement   qui révolutionne tout un continent : 

 


http://www.youtube.com/watch?v=LMypt0SOgFw

 

 

.http://www.wikistrike.com/article-joyeux-noel-messieurs-les-deputes-et-au-revoir-121671413.html


Caro pour WikiStrike

 

.

 

 

Quelques délices en prime :

 

 

.

Les gens vont vous pendre, et ils auront raison !

(Au Parlement européen)

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=jbLFo02jlH8

.

La colère du Député Laurent Louis. Festival de révélations

 

 

http://laurentlouis.eu/index.php?id=84&lang=fr&t=n

.

Pourquoi les médias cachent ils le cas de l'Islande ??? A propager sans modération !

 

.
 http://www.youtube.com/watch?v=9m1GAsZtyS8#t=11
.
.
.
Voir aussi :
.
NOM-balance-copie-1.jpg.
.
.

Repost 0
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 03:31

 

 

L'actualité bouscule mon programme - avec notamment l'Ukraine. Je souhaite d'abord faire une mise au point concernant les perspectives de guerre. C.D.

 

 

guerre-moise-3909171552.jpg

 

Bruits de bottes

D'une guerre à l'autre,


par Chantal Dupille

(pseudo eva R-sistons)

 

 

Vous le savez, mon premier combat est contre les guerres - combat pour la vie, donc. Pendant un temps, je vous ai annoncé l'imminence d'une guerre dérivant en guerre mondiale, via l'attaque de la Syrie ou de l'Iran.

 

Eh bien, la guerre mondiale a en effet commencé lors de l'attaque de la Syrie par les USA, juste avant le dernier G20. Mais elle s'est arrêtée aussitôt ! Grâce à la Russie. J'y reviens dans un instant.

 

L'Histoire est imprévisible; Rien n'arrive comme on l'imagine. Ainsi, on a frôlé la catastrophe plusieurs fois. Par exemple, à la fin de son mandat Bush voulait attaquer l'Iran, pour rendre l'opération irréversible, quel que soit le nouvel Elu. L'imprévu, c'est que les Généraux américains, plus raisonnables que leur Président, s'y sont opposés; Ils ne voulaient pas d'un 2e bourbier, après l'Irak.

 

Cette fois, l'Amérique d'Obama n'était pas enthousiaste pour attaquer la Syrie, mais la France aujourdhui aux ordres d'Israël, la pressait d'intervenir. En effet, si la Syrie tombait, l'Iran était la prochaine victime, et les bases américaines étaient aux portes de la Russie dont la puissance commence à irriter Washington.

 

Israël vomit la Russie, et le Régime veut se débarrasser des 2 puissances fortes de la Région (non-alignées et anti-sionistes), la Syrie et l'Iran. Sa politique est relayée via la France colonisée par ses agents. Et c'est ainsi que Fabius a sans cesse fait pression pour que la Syrie soit attaquée, tout en préparant l'Opinion à la nécessité d'intervenir ensuite contre l'Iran.

 

Juste avant le G20, tout était donc prêt pour attaquer la Syrie et disons-le, la détruire comme l'Irak ou la Libye. L'Armée française était en alerte, attendant de relayer les Etats-Unis. Le signal ? Les 2 premiers missiles lancés contre Damas...

 

Et les Etats-Unis envoyèrent ces deux missiles... La suite, les médias ne l'ont pas relayée. Ils ont inventé un mensonge: USA et Israël faisaient des manoeuvres ensemble.

 

Or les 2 missiles sont partis, la France allait prendre le relais, et la conflagration devenait planétaire avec l'intervention de l'Iran, entre autres. Mais les navires russes, postés face à la Syrie, montaient la garde. Ils ont intercepté les deux missiles, et les ont détournés de leur cible en les propulsant dans la mer. Et ils ont menacé d'intercepter tous les missiles dirigés contre la Syrie. La suite, tout le monde la connaît: La diplomatie a pris le dessus, lors de l'ouverture du G20, et ensuite lors de ce que j'appelle le "G2", réunissant Kerry et l'avisé Lavrov pour préparer la paix, et en l'absence du trouble-fête français, Fabius, plaidant seulement pour la guerre, au nom d'Israël son mentor.

 

 

Bachar al-Assad

Bachar al-Assad

LA GRANDE DESILLUSION. Syrie: c’est Assad qui mènera la période de transition

http://allainjules.com/2013/12/04/la-grande-desillusion-syrie-cest-assad-qui-menera-la-periode-de-transition/

 

 

 

Les Accords avec l'Iran ont suivi. Quant à la Syrie, elle a accepté de détruire ses armes chimiques, et même si elle est attaquée à la fois par des commandos d'Israël et par leurs amis terroristes du Qatar et d'Arabie Saoudite, elle va de victoire en victoire et le Président Assad est désormais incontournable. Il est d'ailleurs soutenu par une grande partie des Syriens, ce que les médias ont toujours dissimulé.

 

Les Français, en faisant lamentablement allégeance à Israël, ont perdu sur tous les tableaux: Ils sont déconsidérés, ridiculisés, mis à l'écart, et leur position traditionnelle, indépendante, gaullienne, pro-arabe, est désormais du passé, puisque Sarkozy-Kouchner-BHL puis Hollande-Fabius-BHL-Juppé ont fait de notre pays une simple succursale du Régime voyou à Tel-Aviv qui viole le Droit, les résolutions internationales, commet des attentats ciblés, sème le chaos partout.. et ne songe qu'aux guerres hégémoniques pour tenter de dominer au moins tout le Moyen Orient. La France, aux mains de traîtres à la Nation, simple relais des diktats d'Israël, a perdu toute sa crédibilité dans le monde.

 

D'ailleurs, ce n'est pas fini, car ses interventions guerrières pour le compte de Tel-Aviv (désireux de supplanter les Asiatiques sur place) en Afrique, sont en train de lui valoir l'inimité des dirigeants africains eux-mêmes, las de la Françafrique à coups de bombes sous couleur d'aide humanitaire. Ils préfèrent avoir affaire aux Chinois qui exploitent des ressources en Afrique en échange de son développement (construction de routes, de dispensaires, d'écoles, d'infrastructures..) et en ne se mêlant pas des affaires intérieures du pays. D'ailleurs, les Africains sont de plus en plus avides de prendre eux-mêmes en mains leurs affaires, ils constituent désormais un grand Marché à conquérir - ce qu'Obama a compris. Ils ne veulent plus de l'aide de l'Etranger, mais un simple partenariat.  

 

 

Sommet France-Afrique : derrière les sourires des photos officielles, le ras-le-bol anti-Hollande des dirigeants africains ...

 

 

 

Forte de l'exploitation du gaz et du pétrole de Schiste, l'Amérique d'Obama devenue indépendante sur le plan énergétique, délaisse son allié traditionnel au Moyen-Orient, sa tête de pont et son gendarme, Israël, lequel est moins préoccupé de la bombe iranienne que d'avoir à perdre son influence dans la région. 

 

Il est clair que l'étincelle provoquant une conflagration plantaire (ardemment souhaitée par les apprentis-sorciers à Tel-Aviv et leur caniche français) ne devrait plus partir de Syrie, même si comme je l'ai dit plus haut, l'Histoire étonne toujours. Et d'ailleurs, Assad est désormais fallacieusement accusé de crimes de guerre, alors qu'il défend son pays et que ceux qui égorgent, violent, torturent etc, sont les amis de l'Occident, les fanatiques dument formés, armés, financés en particulier par Ryad et le Qatar.

 

Quant à l'Iran, il est toujours à la merci de la folie guerrière de Tel-Aviv avec des dirigeants comme Liberman (brûlant d'envoyer une bombe Hiroshima sur ce pays à la culture millénaire), mais on peut espérer que l'Amérique saura freiner les ardeurs des sionistes messianiques qui rêvent du Grand Israël et même d'un Israël planétaire... A moins qu'aux prochaines Elections, des Républicains n'accèdent à la Présidence suprême et ne réalisent leurs projets de soumission, par la guerre, de l'Iran puis de la Russie qu'ils vomissent. 

 

En attendant, l'équipe d'Obama se détourne du Moyen-Orient pour regarder vers l'Asie, d'abord vers Poutine dont elle rêve de se débarrasser, puis vers la Chine son riche créancier, et qu'elle redoute de voir un jour voler sa suprématie.

 

Quel avenir, alors ? Nul ne le sait. Ainsi si la Chine, comme hier Kadhafi, se débarrasse du dollar, elle provoquera le courroux de l'arrogante Amérique soucieuse de garder son hégémonie. Or celle-ci s'effondre sur le plan économique, mais justement, il lui reste encore sa redoutable industrie militaire, qu'elle pourrait songer à exploiter à fond.

 

Les peuples du monde entier sont malheureusement à la merci de leurs dirigeants psychopathes.

 

Chantal Dupille

 

http://chantaldupille.over-blog.com

 

TAGS: Guerre, paix, Moyen-Orient, Etats-Unis, France, Israël, Chine, Russie, Syrie, Iran, Afrique, Obama, Poutine, Républicains

 

 

 

Enquête. Géostratégie

Etats-Unis-Chine,

la nouvelle guerre du Pacifique


D’ici à 2020, les États-Unis devraient redéployer 60 % de leurs forces navales

dans la région. Une stratégie d’endiguement de la Chine

tant militaire qu’économique dans une zone

qui recèle des richesses en pêche et en hydrocarbures.

 

article ici :

http://www.humanite.fr/monde/etats-unis-chine-la-nouvelle-guerre-du-pacifique-511766

 

 

autre article

 

La dernière guerre est engagée.  

La dernière guerre est engagée.

 

 

Et sur le blog de Do,
.
Je dis depuis toujours que dans les relations entre USA et Israël, c'est les USA qui commandent et que le jour où les USA le décideront, ils abandonneront Israël à son sort. Voir en particulier mon article intitulé « La brèche - Les USA commandent à Israël qui commande à la fRANCE », disponible ici :
 
 
Désormais, avec le gaz et le pétrole de schiste, les USA redeviennent le premier producteur mondial d'hydrocarbures et n'ont plus besoin du turbulent Israël pour leur servir de "gendarme du Moyen-Orient", comme disait Nixon en 1973.
 
Aussi, l'impérialisme US a déjà commencé à déplacer son centre d'Intérêt depuis le Moyen-Orient vers l'Asie. Voir à ce sujet l'article « USA - 6 novembre 2013 - Il paraît que les Amerloques laissent tomber le Moyen-orient pour combattre en Asie », à lire ici :
 
 
Cela, en tenant compte de la dépêche d'agence dont je parlais plus haut,  prouve bien qu'ils se trompaient, tous ceux qui, regardant le monde exclusivement à travers le trou de serrure de la Palestine, voulaient croire qu'Israël commandait au monde entier et notamment aux USA.
 
    Bien à vous,
    do
    http://mai68.org/spip
 
Post-scriptum : "Israël prend des mesures pour approfondir la coopération avec la Chine et la Russie", a même averti un responsable israélien sous couvert de l'anonymat. Voir la dépêche au lien ci-dessous :
 
 
Espérons que la Russie et la Chine se souviendront que les sionistes ont toujours considéré l'« Eurasie » comme la pire des horreurs, la Russie et la Chine représentant le diable à leurs yeux.

 

Le talent de Laplote

 

 

Alerte, accaparement des terres !

Rothschild maître invisible du monde

Par Chantal Dupille

.

 

Il y a peu, j'ai alerté sur un tweet d'une menace que personne ne soupçonne. Je l'avais d'ailleurs évoquée à plusieurs reprises sur mes blogs.

 

J'ai appris que les Rothschild faisaient sans cesse l'acquisition de nouvelles terres. Comment ? A vil prix ? En tous cas, le bruit court que peut-être 20% à 30% des terres de la planète seraient déjà aux mains d'une seule famille. Et on se plaint de ne pouvoir nourrir toute la population ?

 

Accaparer les terres, c'est d'abord soustraire les biens publics aux peuples; ils sont spoliés. C'est ensuite priver les hommes du travail de la terre, et de la nécessaire alimentation. Accaparer les terres, c'est pour l'acquéreur accaparer les ressources potentielles (sous-sol, par ex). C'est aussi acquérir le contrôle de zones entières, et donc du Pouvoir

 

Lorsqu'on sait que les Rothschild sont sionistes, que ce sionisme-là doit puiser ses racines dans le Talmud appelant à la domination de la planète par "un peuple élu, une race supérieure, soumettant les Goys ou les éliminant", il y a de quoi être effrayé.

 

On ne parle pas assez du phénomène absolument monstrueux de l'accaparement des terres. Et la nouveauté, connaissant l'idéologie qui sous-tend le sionisme messianique des colons (au pouvoir à Tel-Aviv actuellement), c'est comme je le fais, d'établir un rapprochement entre la possession par une seule famille de plus en plus de terres, ET la destination problématique de ces biens.

 

Ainsi, connaissant la volonté pathologique des sionistes les plus radicaux de vouloir soumettre la terre entière, je commence à penser qu'Israël n'a même plus besoin de guerres, il lui suffirait, à travers ses plus grosses fortunes (les Bill Gates, les Rothschild, les Goldman Sachs...), de s'emparer du maximum de terres pour accaparer les ressources, exercer le pouvoir, et ensuite, imposer le sinistre Nouvel Ordre Mondial rackettant et asservissant les peuples.

 

Je propose donc à la réflexion de mes Lecteurs et de mes Lectrices, cette piste qui à terme, peut-être redoutablement lourde de conséquences.  

 

Chantal Dupille
http://chantaldupille.over-blog.com

 

 

LA BLAGUE DU JOUR. Sommet de l’Elysée pour la Paix et la Sécurité en Afrique

http://allainjules.com/2013/12/05/la-blague-du-jour-sommet-de-lelysee-pour-la-paix-et-la-securite-en-afrique/

 

  .

 

 

The Best from Twitter

In-A-Gist algorithmically curates tweets based on popularity in real-time. We collate tweets on the same topic and this page is built from such curated tweets. We keep refreshing this page as and when we find popular tweets on topics mentioned in the tweet. They are presented in the "Related Tweets" section.

 

eva r-sistons as @rsistons

Si 1 ultra sioniste co Rothschild accapare déjà 20 % des terres, c'est pour les ressources + la géopolitique = Terres pour GRAND Israël PLANETAIRE

Sélection d'autres tweets ici,

Si 1 ultra sioniste co Rothschild accapare déjà 20 % des terres,c'est ...

 

 

Rothschild  maître invisible du monde

Introduction d'eva R-sistons

(Chantal Dupille 18 7 2011)

 

SCANDALE : 30% de la terre appartient à E. de Rothschild, maître du monde

 

 

http://sos-crise.over-blog.com/article-scandale-30-de-la-terre-appartient-a-e-de-rothschild-maitre-du-monde-79679357.html

 

 


Comment Edmund de Rothschild réussit à laisser 179 gouvernements le payer pour saisir jusqu'à 30% de la Terre MONDIALE !!


 
Edmund de Rothschild propriétaire de 30% des terre mondiale !!

 

 

A lire, actualité

 

Le traité transatlantique, un typhon qui menace les Européens

(..) Engagées en 2008, les discussions sur l’accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne ont abouti le 18 octobre. Un bon présage pour le gouvernement américain, qui espère conclure un partenariat de ce type avec le Vieux Continent. Négocié en secret, ce projet ardemment soutenu par les multinationales leur permettrait d’attaquer en justice tout Etat qui ne se plierait pas aux normes du libéralisme. (..)

 

*

* marche transatlantique barak 05/07 APERO CITOYEN : GMT= Marché de dupes!

Repost 0
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 04:05

 

 

9710374621_31cf0322e4_z

http://leblogalupus.com/2013/09/13/syrie-linitiative-russe-nuance-le-debat-et-modere-les-appetits/

 

 

La partie d'échec avec la Russie

La guerre sera-t-elle évitée ?

Les camouflets de la France

Par Chantal Dupille

 

 

Nous avons une chance d'échapper à la guerre contre la Syrie appelée à devenir mondiale via l'implication du Hezbollah libanais (certainement contre Israël, son ennemi mortel, comme la Syrie de l'anti-sioniste Baschar-el-Assad) et de l'Iran. Et ce sera grâce à la Russie de Poutine !

 

Celui qui dérange tant l'Occident, Vladimir Poutine, est diabolisé, dépeint sous les traits d'un dictateur parce qu'il ose, comme Assad, résister au moule atlantiste et qu'il a rendu à la Russie sa fierté, sa force, sa grandeur passées. Poutine aime son pays et le sert, ce qui détonne dans un monde où tant de dirigeants servent leurs intérêts et ceux de maîtres cupides et tyranniques à l'Etranger. Et le Président russe ne veut plus voir son pays dévasté comme du temps de Napoléon et d'Hitler : Bref, il veut tout faire pour éviter une guerre à ses concitoyens - et au monde. Et il est considéré aujourd'hui comme le plus engagé pour la Paix, le Droit, la non-ingérence, le respect de la souveraineté des Nations. A tel point qu'il est pressenti par beaucoup comme celui qui devrait avoir le Prix Nobel, pour une fois digne de ce nom. De quoi faire enrager l'Occident déconsidéré et envieux ! 

 

Quant aux va-t-en guerres multiples pour le compte d'Israël, Hollande et Fabius, passés maîtres dans l'art du mensonge, ils se sont si ridiculisés aux yeux du monde (par leur outrance, leur obsession si sioniste d'éliminer Assad comme hier en Libye Kadhafi), qu'ils ont été mis hors jeu : Voici un G2 réunissant Kerry et Lavrov, les Etats-Unis et la Russie. Les Français ont été priés de laisser les Décideurs discuter sans eux ! Tout Internet, d'ailleurs, se gausse de nos misérables pions de Tel-Aviv, comme le sont leurs conseillers très spéciaux, les Kouchner-BHL. La France a au pouvoir, depuis Nicolas Sarkozy, des néoconservateurs qui ont pris le relais du Bush vomi partout.

 

Or donc, poussée par les sayanim Français eux-mêmes entraînés par les Israéliens, l'Amérique d'Obama a attaqué la Syrie juste avant le G20. Les médias ont parlé de 2 missiles envoyés par Israël dans le cadre de manoeuvres, il s'agissait en réalité de deux missiles lancés par les Etats-Unis pour déclencher le conflit. Mais ils ont été interceptés et déviés par les Russes. Ce jour-là, les Franco-Américains ont compris que la Russie ne resterait pas inerte. Et ils savaient aussi que la Syrie se vengerait sur Israël - le VRAI maître d'oeuvre de ces guerres illégitimes et illégales. Bref, la guerre contre la Syrie - la guerre mondiale, en fait - a été stoppée net par la Russie. C'est ainsi qu'Obama et Poutine se sont retrouvés au G20... et prêts, cette fois, à négocier. Le bruit court d'ailleurs que certains songeraient à destituer Obama... mais pour qui ? Un Républicain archi va-t-en guerres contre Syrie, Iran, Russie, Chine ? Le monde est une poudrière...

 

Ecarté des pourparlers, Fabius va se retrouver en Chine, tandis qu'à l'Elysée Hollande rencontre la pourriture des pays les plus obscuratistes comme l'Arabie saoudite..., qui alimente le terrorisme avec lui. Et du coup nos médias atlantistes et sionistes collabos, dépités, présentent la Russie et la Syrie comme des partenaires de mauvaise foi.

 

En quelques tweets, j'ai dressé le tableau des événements. Hollande soutenu par le quart des Français tente de précipiter le monde dans la guerre, pour éliminer Assad soutenu par les 3/4 des Syriens. Avec son compère Fabius, le spécialiste du sang contaminé, il présente une résolution à l'ONU si stupidement contraignante, que personne ne s'en soucie. Il y a en fait deux guerres par procuration, celle d'Israël via France et USA pour attaquer la Syrie coûte que coûte, et celle de la Russie, pour défendre la Syrie et dans la foulée l'Iran. En intervenant, la Russie inflige deux grandes défaites: Au camp fanatiquement belliciste USA-France, donc au camp pro-guerre, et au sionisme international qui pousse au conflit et alimente le chaos en cours. En effet, Poutine, indirectement, donne une leçon à l'AIPAC qui plaide pour la guerre auprès des Etats-Unis, et au CRIF qui en France, pousse ses pions (Fabius, BHL, Kouchner, Hollande, Valls, Copé, Sarkozy..) à allumer la mèche fatale. Hollande et Fabius ont franchi la ligne rouge du mensonge et des crimes de guerre; leur place est évidemment à La Haye ! S'il n'y avait pas au bout le risque d'une guerre peut-être mondiale et même nucléaire et totale, les pantins qui nous gouvernent apparaîtraient pour ce qu'ils sont réellement: Grotesques ! Tout Internet, avec Dieudonné et sa quenelle, se gausse d'eux. Tandis que la Syrie apparaît aux yeux de la planète comme leader en matière de résistance à l'USraël,  la Russie prend pour tous, la tête de la croisade pour la paix et contre le terrorisme.

 

Hollande veut interdire la « Quenelle » ! Et saisir l'ONU ?
Média libre

 

quenelle_4_97y9kur5cu0w8ksggk88wowsc_bry

http://www.palestine-solidarite.org/actualite.media-libre.130913.htm
,y compris les , commence à se fiche des sinistres au pouvoir ! Ils sont furieux

 

 

L'abominable Guignol se poursuit avec l'ONU, car les Inspecteurs ont pour mandat de dire si oui ou non des armes chimiques ont été employées,  quelle est la nature du gaz, et quelle est la direction du tir. Sans dire qui a tiré !!!

 

Les anti-guerres, dans le monde, sont les plus nombreux, seule une poignée de fanatiques surtout sionistes mais aussi des Monarchies pétrolières, appelle à la guerre contre la Syrie puis contre l'Iran. Arriveront-ils à trouver un prétexte pour déclencher le conflit ? La Russie fait tout pour la paix dans le monde, mais le camp franco-sioniste est très actif.

 

Le problème c'est qu'en dépit des efforts des Russes, tout peut subitement exploser. Via une nouvelle provocation !

 

Et comme nous avons la Gauche et les Verts les plus bêtes du monde, la France a pris la tête de la croisade pour les guerres néoconservatrices, impérialistes, illégitimes, illégales.

 

En attendant, les férus d'apocalypses et de catastrophes climatiques et militaires rivalisent d'imagination...

 

Chantal Dupille (pseudo Eva R-sistons)

 

http://chantaldupille.over-blog.com

 

TAGS: Russie, Etats-Unis, France, Chine, Iran, Syrie, guerre, médias, Liban, Hezbollah, apocalypse, nucléaire, Poutine, Obama, Lavrov, Kerry, Fabius, Hollande, Bush, BHL, Kouchner, Copé, Gauche, Verts, Israël, sionisme, Assad, Occident, Prix Nobel, Sarkozy, Kadhafi, Libye, G20, G2, terrorisme, Qatar, Arabie Saoudite, Valls, CRIF, AIPAC, quenelle, Dieudonné..


 

Iran_versus_USA_attaques_d_autres_pays-99b0d.jpg

 

Sur mon blog senior infos,

 

 

Lire  Silvia Cattori

 
silvia-150.jpg

Analyses

 

Mes tweets :


https://twitter.com/rsistons

 

 

Le bras de fer USA-Russie s'intensifie
C'est clair (on s'y attendait):"frapper équivaut frapper ". Guerre stoppée avec interception 2 missiles
Pourquoi veut-il que la antisioniste de s'ampute de son stock de gaz de guerre ? =
Toute la ,y compris les , commence à se fiche des sinistres au pouvoir ! Ils sont furieux
L’ deviendra une base stratégique de l’ Air Force
C'est 1 des raisons pr lesquelles USA fait : Avoir base rampe de lancement. De quel droit se SERT d'1 pays?!

chimiques, les vérités cachées:  

a dépensé 25 milliards de dollars pour mettre les au pouvoir en :

combattent en (vidéos) =

et l' — "pays" qui ne sont que des sociétés écrans de l' de l'" =

- 31 aout 2013 - les '' (mercenaires) admettent leur responsabilité dans le massacre chimique =

Pour l'essentiel, ce sont les prétendus "" soit-disant "" qui commettent de véritables horreurs =
L' reconnaît que 70% des soutiennent Bachar el- = - Vidéo à voir aussi:
Ce sont les LOBBIES sionistes qui prônent la guerre en =

la France ne peut peser qu'avec des dirigeants indépendants et intelligents, ce qui n'est pas le cas des guignols hollande fabius
effectivement la situation n'est pas la même que lorsqu'il s'agit de massacrer des gens désarmés... ()

. . délibérée sous prétexte douteux! - Général (2S) Dominique =

Le monde selon les théoriciens et les praticiens de la SANS FIN, élèves , =
Dixit le : « Les dont on se sert » =
Ba ! Tout le monde s'en fout de la résolution de la France. Nos dirigeants d'opérette sont grillés ( )

"Un appel à la prudence sur la question syrienne". Lettre ouverte de Vladimir Poutine aux Américains

 

défie encore !

Vérités cachées sur les arsenaux chimiques et sur la Convention internationale, par Manlio Dinucci

: portera sa présence à dix de combat =

La frappe contre la enterrera l' () =

L'arrogance US indispose . il remet en place les . Pas de Nation "exceptionnelle"! =
Regardez avec quel genre d'images fabriquées on arrive à duper les gogos droits-de-lhommistes va-ten-guerre.
En 2012 déja les blackwaters étaient en Syrie:

chimiques, les vérités cachées:  

fustige les va-t-en de l' =

 

 

"J'aimais tellement la ! Ce qu'elle devient me fait PEUR pour nos ..." cf  France agent du  


 

Médias (tous sionistes) pr 1e fois incriminent aux côtés de la (alors qu'il y a mercenaires de tous pays en face!). Etendre conflit?
De peur que la s'en sorte, les pro guerres sionistes via mêlent l' à cette guerre: Pour guerre d'1 façon ou d'1 autre ?
ne peut + donner le change: Il est tellement évident q'il n'a RIEN de !Alors il brandit "nouvelle formule" pr mieux berner
Ecoutez bien: Vous verrez q tout ce que les (pro guerre) disent est pour accréditer idée que et sont de mauvaise foi
faux canard Gauche avocat ligne des PIRES "BHL-Kouchner-Fabius,défendant GRANDE idée française ingérence".Non = Sayanim!
Encore organe atlantiste exultant à l'idée grande guerre et déplore peu de soutien à "Opposition"(en fait mercenaires terroristes
On quitte 1 média pourri pr en trouver 1 autre,"débat" sur Arte avec les pro guerres contre Syrie! France "lanterne rouge Presse UE" méritée

 

 

Il faut saluer non seulement détermination et courage d' de défendre la attaquée,mais la glorieuse unie malgré diversité
stupidement va-t-en guerreS se prend la claque qu'elle mérite: EXCLUE des pourparlers -. On se méfie d'elle,évidemment
Résumé: Veille du "G2" -USA,la guerre mondiale a commencé,via attaque US de la , mais la Russie a intercepté les missiles:STOP!
Pardon,erreur,pas veille du G2, mais du G20, début guerre mondiale stoppée par interception missiles US par Syrie. DONC G2 préféréRésumons: 25 % pour lui,se cramponne à fauteuil Pt. soutenu par 70% (selon OTAN) doit dégager !
Frappes si la ne se soumet pas pour tout. Bref, la France va-t-en guerre trouvera 1 prétexte
Mais si Résolution contraignante de la était votée à , cela signifierait qu'elle engagerait TOUTE la communauté à intervenir!
Guerre contre (donc mondiale) avait commencé quand USA a envoyé les 2 1ers missiles, mais interceptés par . ALORS USA négocie
La redevenue forte via (donc diabolisée) indispose US voulant PION et piller ressources.Donc visée (avant la ,pareil)
fait tout pr éviter la guerre (en a connu 2,Napoléon,Hitler,1/4 population anéantie) mais elle sait qu'elle aura lieu, sera attaquée
Sachant q'elle sera attaquée 1 jour par USA, préfère faire guerre pas quand éliminés,mais AVEC ces puissances militaires
Tu as peut-être raison,cf USA aux ordres Israël (menacé par contre-attaque) hésite (d'où France exclue G2)
apparait désormais aux yeux du monde co celui qui COMBAT le + le (avec ), alors qu' USA et France sont COMPROMIS avec
Oui,mais détermination bute sur AGENDA USraël de domination totale de la Région ET de l'attaque de la Russie. Elle aura lieu
A trop vouloir à ts prix la guerre,à trop être obsédés par Syrie d'Assad,désormais pr le monde et =grotesques
Il est clair que et ont franchi 1 ligne très rouge en matière de mensonges et de crimes de guerre! ?
et caniches enragent ! Le monde voit (diabolisé par eux en "dictateur") co 1 héros de la Paix ! Alors discrédité
Cela change la donne: La détermination (bien armée) du camp Syrie-Russie-Iran menace Israël,cela freine USA son allié et protecteur
Et cela expliquerait pourquoi les va-t-en guerres fous de sont exclus du G2 USA-Russie car font tout pour guerre,à l'opposé
S'il n'y avait pas au bout risque de guerre peut-être mondiale,nucléaire, pantins nous gouvernant apparaîtraient pr ce que sont: Grotesques!
Et si aux yeux du monde apparaît désormais co leader pr la paix et contre le terrorisme, devient leader à
La militante pro INFLIGE 2 cuisantes défaites: Au camp pro-Guerre franco-US, mais aussi au international qui l'anime
inflige défaite au international (cf ) + au sionisme français (cf ) = SES pions ,, hors-jeu
a montré q'elle soutiendrait et empêcherait le carnage,quitte à intervenir (efficacement). Israël menacé via Syrie.G2 préféré
Il y a en fait 2 guerres par PROCURATION : Israël (commanditaire guerre Syrie pour ATTAQUER) via USA et France. via Syrie pr DEFENDRE
évidemment proposé pour Prix Nobel. Si la guerre est évitée, les seraient capables de le partager avec ,non? 1 comble!
Il devrait y avoir 1 Prix du va-t-en guerre,le + belliqueux. Les noms aussitôt trouvés : , , ..ou !
Pendant q travaille pr la paix dans le monde, reçoit toute la pègre du Saoud,du Qatar et autres régimes terroristes
Ne soyons pas étonnés si accueille à Elysée la pourriture Qatar,Saoud.. SES MUSES sont: Fabius,BHL,Kouchner ultra sionistes
IMPOSTURE ! Inspecteurs doivent dire SI y a eu attaque chimique, NATURE gaz, DIRECTION tir. Ca n'a aucun sens si ne dit pas: QUI, QUI !
Comment prendre les gens pour des cons : le rapport de l'ONU dit qu'il y a eu usage des armes chimiques mais ne donne pas le nom des auteurs ()

Anti-guerres sont les + nombreux dans monde.1 poignée,surtout ultra sionistes,est pro guerre Syrie-Iran..arrivera à ses fins via "prétexte"?

Pauvre tombée si bas! Tandis que =plébiscitée, nos clowns misérables sont la risée du monde, de à -
et font propagande pour ceux pour qui on DOIT voter: Super ,Super (Flanby à défaut),Super ..
On a "" la + bête,se laisse conditionner par sionistes= , aux côtés ! En A.Latine,par ex,sont pas dupes/
Choc PRO-guerres (en tête et France totalement sionisés) et ANTI: Les 1ers disent armes chimiques cachées, et " aide " !
Anti-guerres sont les + nombreux dans monde.1 poignée,surtout ultra sionistes,est pro guerre Syrie-Iran..arrivera à ses fins via "prétexte"?
fait tout en faveur de la . Mais le camp franco-sioniste pro-guerre est actif. Tout peut exploser soudain via UNE PROVOCATION

Sur mes tweets, ce jour :
vous êtes un ange du net O:-) ()
Merci,  nous avons en commun d'aimer par-dessus tout la vérité et de détester le sionisme international menteur, va-t-en guerre, eva
vrai. Enfin quelqu'un qui reflechit, analyse. Ca change ()

Je confirme ()

 

.

 

Syrie : L’initiative russe dans sa véritable dimension !
Par Ghaleb Kandil

mercredi 11 septembre 2013, par Comité Valmy

 

 

assad_poutine.jpg

 

L’initiative avancée par la Russie, pour contrer les États-Unis décidés à attaquer la Syrie, établit de nouvelles équations et de nouveaux équilibres traduisant les nouvelles réalités imposées par l’Axe de la résistance sur le terrain ; équations qui ont révélé le coût d’une telle agression pour les États-Unis, leurs alliés, leurs agents dans la région et surtout pour l’entité sioniste, maintenant que la Syrie, l’Iran et la Résistance libanaise ont fait comprendre que cette entité recevra sa part de « la contre-attaque défensive » en réponse à l’agression étatsunienne.

Premièrement, par cette initiative la Russie a réussi à reprendre les rênes de l’offensive au niveau international et à imposer à Obama et à l’Empire US de nouvelles donnes qui devraient les ramener à « obéir » au Conseil de sécurité de l’ONU.

En effet, il est clair que l’équation révélée hier par M. Poutine, qui se résumerait à dire « l’arrêt de votre agression contre des accords avec la Syrie sur les armes chimiques », est le prélude à une entente globale qui dissuaderait toute ingérence en Syrie sous n’importe quelle forme que ce soit - aussi bien politique que financière ou militaire - et à la reprise du processus de Genève 2 perturbé par les USA depuis des mois.

De nombreux détails mériteraient plus d’attention et de suivi, notamment celui qui témoigne que la Russie a réussi à montrer que la crise est la résultante du conflit entre la Syrie et ses alliés d’une part, et les USA et leurs agents d’autre part ; en même temps qu’elle est apparue comme un référent essentiel pour les ajustements dictés par une nouvelle réalité internationale. Le tout, suivi d’une gifle retentissante assénée par son

ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, au triangle colonialiste US-France-GB lorsqu’il a refusé de placer tout projet concernant les armes chimiques dans le cadre du chapitre VII de la charte des Nations Unies.

Deuxièmement, l’ensemble des données disponibles révèlent que le « projet de solution russe » vise à dissuader toute agression contre la Syrie et certainement pas à l’encourager ou à s’y associer. Ceci est très clair et le deviendra de plus en plus, car les USA ne devront pas se contenter de déclarer publiquement leur abandon des hostilités, retirer leurs navires de guerre et leurs destroyers ; ils devront aussi cesser tout financement, armement et soutien prodigués aux bandes terroristes. C’est en tout cas le premier point sur lequel repose l’entente préalable, sur cette initiative, entre les ministres des Affaires étrangères de la Russie et des USA.

Soutenir les efforts de l’Etat syrien dans son combat contre le terrorisme sera, dans les prochaines semaines, le cadre des activités de la Russie sur le plan international ; cette initiative ayant créé les conditions de nouvelles avancées sur le terrain en faveur de la Syrie. En l’occurrence, c’est ce dont témoignent les cris, les jérémiades et l’hystérie des pays impliqués dans l’agression, qui ont vu échouer leurs tentatives de destruction de l’État syrien et dont le dernier espoir était de faire pencher la balance en faveur des gangs terroristes d’Al-Qaïda dirigés par Bandar bin Sultan.

Troisièmement, l’abandon par la Syrie de son arsenal d’armes chimiques est compensé par une modification qualitative de ses capacités de défense et de dissuasion du fait de l’implication directe de la Russie dans des projets de renforcement de ses systèmes de défense et de sécurité. Ceci, que ce soit en missiles, en avions de combat, en armes sophistiquées, et même en connexion à l’immense réseau de stations radar russes comme l’a démontré le test des deux missiles [*] lancés par Israël.

Par conséquent, la Syrie - qui a annoncé sa volonté d’adhérer au Traité de non-prolifération des armes chimiques et d’abandonner son arsenal chimique sous contrôle international – dispose déjà de moyens, et disposera de tous les moyens qui seront mis à sa disposition par son allié russe. Par ailleurs, l’indéfectible partenariat qu’elle a construit avec l’Iran et la Résistance libanaise constitue une organisation hautement performante en cas d’agression sioniste, si bien qu’une des constantes des équations régionales et internationales est désormais que toute ingérence isolée ou groupée, d’Israël, des USA ou de l’OTAN en Syrie, rencontrera une douloureuse réaction à laquelle participeront l’Iran et la Résistance libanaise, alors que la Russie sera présente en appui de la défense syrienne par tous les outils et moyens disponibles. D’ailleurs, c’est ce que la Russie a déjà fait en dépêchant sa flotte face au danger US et en fournissant des armes modernes à l’Armée arabe syrienne, en plus de ses formateurs et experts travaillant avec leurs homologues syriens à développer différentes techniques en fonction du plan de défense syrien.

Quatrièmement, la fin de règne de l’hégémonie et de l’unilatéralisme US, le renforcement de l’organisation défensive régionale contre Israël et les USA, et même la contre-attaque défensive contre l’agression des États-Unis qui ont pris toutes leurs dispositions pour ce faire, sont autant de réalisations initiées et accomplies par la résistance de l’État syrien, de son Commandant en chef, de son Armée et de son peuple ; réalisations à mettre aussi sur le compte de la fermeté de ses alliés d’Iran et du Hezbollah et de l’extraordinaire courage de son allié russe. Le monde doit s’attendre à découvrir le contenu de ce que nous ont préparé, tout en finesse politique et diplomatique, le trio formé par Sergueï Lavrov, Walid Mouallem et Hussein Abdel Lahyan dont la présence concomitante à Moscou ne relève probablement pas de la coïncidence.

Le partenariat entre la Russie et « l’Organisation de la Résistance en Orient » s’est donc renforcé. C’est un nouveau bloc qui vient de naître et c’est le bras qui se met en travers de l’agression hargneuse des israéliens et des USA.

Tout un chacun en Syrie ou ailleurs a le droit de clamer que la Syrie en acceptant de se défaire de son arsenal chimique, au profit d’un système de défense plus performant, a capitulé. Mais cela reviendrait à refuser de reconnaître qu’une telle concession est d’un coût nettement moindre que celui que les Syriens auraient payé sans cette victoire politique, qui n’a été rendue possible que grâce à leur résistance à l’agression US.

Ce à quoi nous avons assisté, ces derniers jours, fera date dans l’Histoire moderne en ce sens que des forces de libération luttant pour leur souveraineté et leur indépendance ont réalisé cet exploit sans recourir à une guerre pour laquelle ont été mobilisés de considérables moyens une fois qu’Obama a annoncé sa décision d’attaquer la Syrie, un exploit dont le mérite revient à la Résistance syrienne !

Ghaleb Kandil
11/09/2013

 

 

Les dessous du tir des deux missiles en Méditerranée

 

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=130437&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1#.UjI9chx7Uwc.twitter

 

missile_syrie.jpg 

Une source diplomatique éminente a révélé que « la
guerre américaine contre la Syrie a commencé et a terminé au moment du tir des
deux missiles balistiques qui sont tombés dans la mer » ! Selon le
quotidien libanais assafir, citant cette haute source, « les deux missiles
ont été lancés par les forces américaines d’une base militaire de l’OTAN en Espagne.
Ils ont été détectés par les radars russes immédiatement. Les batteries de
défense russe les ont confrontés. Un missile a explosé en l’air alors que l’autre
a été dérouté et est tombé ensuite en mer ».

Et la source d’ajouter : « Le communiqué publié
par le ministère russe de la défense sur la détection de deux missiles
balistiques lancés en direction de la Méditerranée a négligé de souligner deux
informations : le lieu du tir des missiles, et leur interception ».
Pourquoi ? Parce qu’immédiatement après cette opération militaire, la
direction des renseignements russes a contacté les renseignements américains pour
les informer que « frapper Damas équivaut à frapper Moscou et nous avons
omis la phrase de l’interception des deux missiles du communiqué que nous avons
publié pour sauvegarder les relations bilatérales et pour ne pas provoquer plus
d’escalade. Pour cette raison, vous devez revoir rapidement votre politique et vos
intentions envers la crise syrienne et vous devez réaliser qu’il vous est
impossible d’éliminer notre présence en Méditerranée ».  

« Cette confrontation directe non annoncée entre
Moscou et Washington a augmenté la confusion de l’administration d’Obama qui
est devenue plus convaincue que la partie russe est prête à aller jusqu’à la
fin en ce qui concerne la cause syrienne, et a montré que seule une initiative
russe pourra sauver la face de l’administration US et que la volonté de la
Russie décidera de la paix ou de la guerre en Syrie ».

La même source a poursuivi : « Après qu’Israël
a démenti sa connaissance au sujet du tir des missiles dans son premier communiqué,
Washington a demandé de Tel Aviv de revendiquer les tirs des missiles pour la
sauver de cette position, surtout que ce tir était le signal de lancement de l’offensive
contre la Syrie. Il était prévu que le Président américain participe au sommet
du G-20 pour mener des négociations sur le sort du président syrien Bachar
el-Assad ».

« Après la confrontation balistique entre les
Etats-Unis et la Russie, Moscou a augmenté ses experts militaires en Syrie, et
a multiplié ses pièces militaires et ses navires pour renforcer sa présence
militaire en Méditerranée, et a choisi d’annoncer son initiative sur la fin de
l’offensive contre la Syrie après le sommet du G-20.  Cette décision a été prise suite à des
réunions avec la partie syrienne qui a donné son accord sur la proposition
russe de placer les armes chimiques sous contrôle international et d’adhérer à
la convention de la non-prolifération d’armes chimiques ».

« Les premiers résultats de la confrontation balistique
américano-russe furent le vote de la chambre des communes britannique sur le
refus de participer à la guerre en Syrie, une décision qui a été suivie par des
positions eurpéennes, notamment la position de la chancelière allemande Angela
Merkel », a encore révélé ladite source.

 

source: assafir

.

A

 

Armes chimiques : Les vérités cachées

Armes chimiques, les vérités cachées....par Manlio Dinucci - IRIB

masques_chimiques.jpgLe martèlement politico-médiatique sur les armes chimiques de la Syrie, qui selon les « preuves » secrètes de la Cia auraient été utilisées par les forces gouvernementales, génère l’impression diffuse que la Syrie soit désormais la seule à posséder de telles armes et qu’elle menace avec elles le reste du monde.
Puissance des armes de destruction de masse, capables de focaliser l’attention de l’opinion publique sur un point singulier, en faisant disparaître tout le reste.
  
Ce fut l’Allemagne qui utilisa la première les armes chimiques en 1915-17  (..)


Même le Jérusalem Post le rapporte. Et même si Israël n’avait pas conservé cet arsenal, écrit la revue spécialisée Jane’s, il possède la capacité de « développer en quelques mois un programme d’armes chimiques offensives ». On comprend ainsi pourquoi l’Egypte aussi n’ait pas signé la Convention sur les armes chimiques.


 Etats-Unis et Israël n’ont jamais violé officiellement l’interdiction de l’utilisation d’armes chimiques, puisque l’agent chimique Orange à la dioxine, massivement utilisé par les USA au Vietnam, et les bombes chimiques au phosphore blanc utilisées par les USA en Irak, Yougoslavie, Afghanistan et Libye, et par Israël à Gaza, ne sont pas considérées comme des armes chimiques.

  

Une consolation pour les familles qui ont vu leurs enfants naître malformés par l’agent Orange ou mourir brûlés par le phosphore blanc.

 

 

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=130678&frid=24&seccatid=321&cid=24&fromval=1#.UjN7W7JJGtk.twitter



Manlio Dinucci
Il manifesto-Traduit par Mondialisation.ca 

 

  ;

Commentaire d'1 Lecteur, AHURA =

 

Eva ... heureusement que le ridicule tue moins que le gaz sarin car nos va-t-en guerre du gouvernement français aurait rejoint les malheureux enfants qui ont été gazé en Syrie, non pas sur ordre de Bachar al Assad mais sur ordre de "rebelles" sans foi ni loi ! Le pigeon voyageur de la République à savoir Fabius a beau multiplier les escapades à nos frais et tenter de convaincre russes et chinois, il ne parviendra pas à ses fins et restera aux yeux de l'Histoire un étrange ministre des affaires étrangères qui aura bien failli entraîner notre pays dit des droits de l'homme dans un conflit dont on savait comment il allait commencer mais pas comment il allait finir ! Heureusement le pire a été évité grâce aux russes et à Poutine qui ont mis en échec (et mat) grâce à leur habile diplomatie, une technologie de pointe et une fermeté sans faille les partisans d'une attaque contre la Syrie. Le spectre d'une troisième guerre mondiale est repoussé pour l'instant . Poutine devrait recevoir le prix Nobel de la Paix mais il le refusera car cette distinction a, à présent à peu près la même valeur que la Légion d'honneur dans notre beau pays !

 

.

Le renversement d’Allende, raconté par Washington

Un certain 11 septembre, le plus terrible de tous

allende

Le 11 septembre 1973, Salvador Allende, président démocratiquement élu du Chili, mourait pendant un coup d’Etat militaire ourdi et financé depuis les Etats-unis.
La répression fit 3 800 morts ou disparus (évaluation minimale) et plus de 37 000 torturés. Des centaines de milliers de Chiliens furent contraints à l’exil. Une aube noire se leva sur le Chili de Pinochet.

Le 11 septembre 2001, l’attentat contre le World Trade Center à New-York fit 2992 morts (en comptant les 19 pirates de l’air) selon les chiffres officiels du rapport de la Commission nationale sur les attaques terroristes contre les États-Unis. Il s’ensuivit une aube noire pour l’Afghanistan et l’Irak où périrent des centaines de milliers de citoyens, hommes, femmes enfants.

Socialiste, Salvador Allende était un des fondateurs du PS chilien. C’est la raison pour laquelle le parti solférinien pleure à chaudes larmes tous les 11 septembre, à chaque anniversaire de l’écroulement des tours jumelles.

Le Grand Soir.

En 1961, dès qu’il prit possession du pouvoir, le président Kennedy nomma un comité chargé des élections qui se dérouleraient au Chili trois ans plus tard. Selon l’enquête d’une Commission du Sénat[1], il était composé de hauts responsables du Département d’Etat, de la Maison Blanche et de la CIA. Ce comité fut reproduit à l’ambassade étasunienne de Santiago. Empêcher que le candidat socialiste Salvador Allende ne gagne les élections en était l’objectif. [2]

Allende était un marxiste, convaincu qu’on pouvait arriver au gouvernement par la voie pacifique et à partir de là, renverser les structures de l’Etat au bénéfice des majorités pauvres. Il disait que pour arriver à un tel but, on devait nationaliser les grandes industries, celles qui étaient aux mains des Etats-Unis, en priorité, car c’étaient elles qui exploitaient les ressources stratégiques. Ces idées, et d’autres idéaux sociaux, le rendirent indésirable aux yeux de Washington : il pouvait devenir un exemple pour les peuples d’autres nations latino-américaines.

Afin de lui barrer la route, des millions de dollars furent distribués aux partis politiques du centre et de droite afin qu’ils fassent leur propagande. Au moment d’élire le candidat à la présidence, Washington se décida à appuyer Eduardo Frei du parti démocrate chrétien, et imposa aux autres partis qu’il avait financés, de s’aligner sur cet homme politique. Au total, l’opération coûta quelque vingt millions de dollars, une somme si importante pour l’époque qu’on peut seulement la comparer avec ce qui avait été dépensé dans les élections étasuniennes. En effet, Washington n’investit pas seulement sur le candidat Frei, mais aussi sur toute une campagne stratégique de propagande anticommuniste à long terme.


Repost 0
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 02:29

  guerre mondiale 3418 world war1024 768

 

Pourquoi je crois que

la 3e guerre mondiale aura lieu

 

Par Chantal Dupille


 

L'Occident a un agenda (1) pour le Moyen-Orient, dicté par les Etats-Unis et surtout Israël. Si depuis Nicolas Sarkozy agent de la CIA (2), les Français sont au service des intérêts d'Israël (3) via le CRIF, et suivent en même temps les consignes américaines, la Maison Blanche exécute les consignes de l'AIPAC. Et Israël ne cherche pas seulement à dominer le Moyen-Orient (grand Israël), mais même toute la planète en relation avec les principes du Talmud (Un peuple élu, une race supérieure, dominer le monde, éliminer les goys ou les mettre en esclavage - ce qui correspond, finalement, aux plans du Nouvel Ordre Mondial). A Tel-Aviv, les dirigeants messianiques, en liaison avec les colons, préparent discrètement, mais très activement, l'avènement de la suprématie convoitée. En espérant bâtir leur royaume sur les décombres du choc de civilisations (guerre de l'Occident - avec l'UE - contre l'Orient arabe et asiatique).

 

Les sayanim Hollande-Fabius veulent la guerre, et font tout pour qu'elle ait lieu, parce que leur maître, Israël, la veut. 

 

Tous les pays non-alignés, rétifs au Nouvel Ordre Mondial USraélien, et déjà, à la suprématie de l'Occident, sont ciblés tout à tour ou ensemble. La Syrie a résisté, pour en venir à bout il faut frapper fort, même avec des armes nucléaires. Et dans la foulée, l'USraël songe à éliminer l'Iran et le Hezbollah, puis la Russie. Il restera le "morceau chinois" ! Ensuite, le monde multipolaire (avec les pays émergents) rêvé par Poutine fera place au monde définitivement unipolaire. 

 

Concernant la Russie, qui a été amputée par l'OTAN de son allié slave lors de la guerre de YougoSLAVIE, chacun sait qu'elle est visée par USraël travaillant à la domination totale du monde ET de ses ressources. Le plan initial était d'abattre ses alliés les uns après les autres : Libye, Syrie, Iran... mais puisque la Syrie souveraine résiste, l'USraël  a une solution de rechange: Une attaque globale des pays opposés à son hégémonie totalitaire. En agressant la Syrie, l'Occident espère se débarrasser aussi de l'Iran et de la Russie. Ainsi, nous frôlons la conflagration mondiale qui sera nécessairement nucléaire. La planète sera en lambeaux à cause des néoconservateurs franco-américains qui ont pris la relève de l'impopulaire Bush...

 

Plus prosaïquement, comme en 1929, les crises du capitalisme trouvent leur aboutissement dans une guerre mondiale. C'est d'une logique implacable.

 

Encore plus prosaïquement, et machiavéliquement, l'Elite songe à se débarrasser d'une partie de l'humanité : Trop d'habitants, trop de chômeurs et d'assistés, trop de pollution, et pas assez de ressources. 

 

En détruisant la Syrie comme la Libye via des bombardements puis en envoyant les hordes de mercenaires-égorgeurs financés et armés par lui, l'Occident vise à la fois l'extension de la guerre aux Etats qui résistent à son emprise, avec à la clef la dépopulation, et ensuite, la mise en place du Nouvel Ordre Mondial totalitaire plus "vendable" aux populations exsangues, lasses des guerres entre pays : Un monde UN, sans frontières (sur les décombres des Nations et de leurs vestiges historiques), dirigé par un Gouvernement mondial, apparaîtra comme la solution aux conflits entre pays.

 

Les menteurs pathologiques Fabius, Hollande, Obama, ne peuvent plus reculer. Ils sont allés trop loin dans l'intimidation, ils doivent passer à l'acte sous peine de se ridiculiser, après avoir mis en avant de faux prétextes (comme pour l'Irak, la Libye, la Yougoslavie...) basés sur une mise en scène sanguinaire susceptible d'entraîner l'adhésion au moins d'une partie de l'Opinion conditionnée par les PRESStitués. Nous nous rapprochons d'ailleurs d'une date abondamment médiatisée : Celle du 11/9.

 

Avec ou sans l'accord du Congrès US, des Elus français, de l'ONU, des peuples... les sayanim Obama, Hollande, Fabius, sont décidés à mettre le feu aux poudres. La guerre sera longue, illimitée, totale, et même nucléaire. Avec quels funestes prolongements ? Un hiver nucléaire, même ? Les apprentis sorciers ne songent jamais aux conséquences de leurs actes. Ce sont des fous, ou des robots.

 

Triste retournement de situation : Chef de file de la résistance à la guerre contre l'Irak, la France est devenue le chef de file de la guerre contre la Syrie. Pourquoi ? La réponse est ici (3). Non seulement notre pays a perdu sa souveraineté (en mariant sa Défense avec celle de la GB et en réintégrant l'OTAN), et sa crédibilité (basée sur une politique indépendante), mais il met gravement en danger la sécurité de ses citoyens. La France est désormais haïe dans le monde, et elle sera ciblée prioritairement. Nos dirigeants obsédés par la "punition" d'un Président (qui a juste défendu courageusement son peuple et qui soude autour de sa personne les composantes les plus diverses), resteront-ils impunis alors qu'ils se lancent dans une guerre illégale, illégitime, après avoir sacrifié un grand nombre de Syriens ? Leur place est seulement à La Haye...

 

Il ne manque plus que de mettre le feu aux poudres. On peut compter, en France, sur les BHL, les Hollande et les Fabius, pour accomplir le geste fatal - qui précipitera l'humanité vers l'horreur absolue.

 

Si la Justice humaine ne fait pas son travail, celle de Dieu, un jour, prendra la relève, parole de croyante. Et là, il y aura "des pleurs et des grincements de dents éternels". Bien mérités !

 

Chantal Dupille

 

http://chantaldupille.fr

 

TAGS : Guerre mondiale, nucléaire, hiver nucléaire, France, Etats-Unis, Russie, Iran, Syrie, Chine, Nouvel Ordre Mondial, néoconservateurs, Justice, Yougoslavie, Obama, BHL, Fabius, Hollande, La Haye, Libye, ONU, OTAN, CRIF, AIPAC...


 

israel-jerusalem-TB-5240990-7821061.jpg

 

(1)Le Général Wesley Clark, lors d'une entrevue donnée en 2007 ... - n30 

www.n30.fr/?p=17399
29 août 2013 - ... donnée en 2007, dévoile l'agenda géopolitique des États-Unis : invasion de l'Irak, de la Lybie, du Liban, de la Somalie, du Soudan, de la Syrie et de l'Iran ... nous allons prendre 7 pays en 5 ans en commençant par l'Irak, ensuite la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et pour finir l'Iran ».

(2) Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la ...

 

(3) Le drame français: C'est aujourd'hui un pays colonisé - R-sistons vidéo 16,

Le drame français: C'est aujourd'hui un pays colonisé - R-sistons vidéo 16

 

 

Syrie: un autre crime de guerre occidental en préparation

Paul Craig Roberts

 

David-Cameron-Barack-Obama-Francois-HollandeMise à jour

 

Les criminels de guerre de Washington et d’autres capitales occidentales sont déterminés à maintenir leur mensonge selon lequel le gouvernement syrien a utilisé des armes chimiques. Ayant échoué dans les efforts visant à intimider les inspecteurs d’armes chimiques de l’ONU en Syrie, Washington a exigé que le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon retire ces inspecteurs avant qu’ils puissent évaluer la preuve et faire leur rapport. Le Secrétaire général de l’ONU s’est élevé contre les criminels de guerre de Washington et a rejeté leur demande. Cependant, comme avec l’Irak, la décision de Washington de commettre une agression contre la Syrie ne se fonde pas sur des faits. http://rt.com/op-edge/syria-un-war-investigation-006/


Les gouvernements américain et britannique n’ont révélé aucune des «preuves concluantes» qu’ils prétendent avoir démontrant que le gouvernement syrien a utilisé des armes chimiques. En écoutant leurs voix, en observant leur langage corporel, et en les regardant dans les yeux, il est tout à fait évident que John Kerry et ses marionnettes britanniques et allemandes mentent de manière éhontée. C’est une situation bien plus honteuse que les énormes mensonges que l’ancien Secrétaire d’Etat Colin Powell a commis à l’ONU sur les armes irakiennes de destruction massive. Colin Powell affirme qu’il a été trompé par la Maison Blanche et ne savait pas qu’il mentait. Kerry et les marionnettes britanniques, françaises et allemandes savent très bien qu’ils mentent.


Le visage que l’Occident présente au monde est celui d’un menteur impudent.


Washington et ses gouvernements fantoches britanniques et français sont prêts à encore une fois révéler leur criminalité. L’image de l’Occident en tant que criminel de guerre n’est pas une image de propagande créée par les ennemis de l’Occident, mais le portrait que l’Occident a peint de lui-même.

Le journal britannique The Independant a rapporté qu’au cours du dernier week-end, Obama, Cameron et Hollande ont convenu de lancer des attaques de missiles de croisière contre le gouvernement syrien dans les deux semaines à venir, malgré l’absence de toute autorisation de l’ONU et malgré l’absence de tout élément de preuve en faveur des allégations de Washington selon lesquelles le gouvernement syrien a utilisé des armes chimiques contre « ses rebelles » largement soutenus par les forces extérieures américaines, cherchant à renverser le gouvernement syrien.

En effet, une des raisons de la course à la guerre est d’empêcher l’inspection de l’ONU dont Washington sait qu’elle pourrait réfuter ses allégations et éventuellement l’impliquer dans l’attaque sous faux drapeau effectuée par les «rebelles», qui ont réuni un grand nombre d’enfants dans un endroit pour y être assassinés chimiquement pour ensuite en coller la responsabilité au gouvernement syrien.


Une autre raison de la course à la guerre, c’est que Cameron, le Premier ministre britannique, veut précipiter la guerre avant que le Parlement britannique ne puisse le bloquer et l’empêcher de fournir une couverture pour les crimes de guerre d’Obama, de la même manière que Tony Blair avait assuré la couverture de George W. Bush, ce dont il a été dûment récompensé. Qu’est-ce qu’il en a à faire, Cameron, de la vie des syriens quand il peut quitter ses fonctions avec une fortune de 50 millions $ qui l’attendent à bras ouverts ?

http://www.independent.co.uk/news/world/middle-east/syria-un-weapons-inspectors-attacked-as-they-try-to-enter-poison-gas-attack-site-8784435.html


Le gouvernement syrien, sachant qu’il n’est pas responsable de l’incident des armes chimiques, a accepté que l’ONU envoie des inspecteurs d’armes chimiques pour déterminer la substance et le vecteur utilisés. Cependant, Washington a déclaré qu’il était «trop tard» pour les inspecteurs de l’ONU et accepte la déclaration intéressée des "rebelles" affiliés à Al-Qaïda accusant le gouvernement syrien d’avoir attaqué des civils avec des produits chimiques. http://news.antiwar.com/2013/08/25/obama-administration-accepts-rebels-account-on-syria-prepares-for-war/ . Voir aussi http://news.antiwar.com/2013/08/25/syria-accepts-un-inspectors-us-spurns-call-as-too-late/


Dans une tentative pour empêcher les inspecteurs de produits chimiques des Nations Unies qui sont arrivés sur place de faire leur travail, ces derniers ont essuyé des tirs de snipers sur le territoire détenu par les  "rebelles" et ont été forcés de quitter le site ; mais un rapport ultérieur de RT affirme qu’ils sont retournés sur le site pour effectuer leur inspection. http://rt.com/news/un-chemical-oservers-shot-000/


Le gouvernement britannique corrompu a déclaré que la Syrie peut être attaquée sans autorisation de l’ONU, tout comme la Serbie et la Libye ont été attaquées militairement sans autorisation de l’ONU. En d’autres termes, les démocraties occidentales ont déjà établi des précédents pour violer le droit international. « Le droit international? Nous n’avons pas besoin de droit international puant » L’Occident ne connaît qu’une seule règle: la Force prime le Droit. Tant que l’Occident a la Force, l’Occident a le Droit.


Dans une réponse à l’information que les États-Unis, le Royaume-Uni et la France se préparent à attaquer la Syrie, le ministre russe des Affaires étrangères, M. Lavrov, a déclaré qu’une telle action unilatérale est une «violation grave du droit international», et que la violation n’était pas seulement d’ordre juridique, mais aussi une violation de l’éthique et de la morale. Lavrov a évoqué les mensonges et la tromperie utilisés par l’Occident pour justifier ses violations graves du droit international dans les attaques militaires contre la Serbie, l’Irak et la Libye et la façon dont le gouvernement américain a utilisé des actions préventives pour saper tout espoir pour un règlement pacifique en Irak, en Libye et en Syrie.


Une fois de plus, Washington a anticipé pour saper tout espoir de règlement pacifique. En annonçant la prochaine attaque, les Etats-Unis ont détruit toute incitation pour les «rebelles» à participer aux pourparlers de paix avec le gouvernement syrien. Au moment où ces pourparlers allaient avoir lieu, les «rebelles» n’ont désormais plus aucune incitation à y participer, puisque les militaires de l’Occident viennent à leur secours.


Dans sa conférence de presse, M. Lavrov a parlé de la façon dont les partis au pouvoir aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en France attisent les émotions chez les gens mal informés qui, une fois chauffés, trouveraient satisfaction dans la guerre. Ceci, bien sûr, est le moyen par lequel les Etats-Unis ont manipulé le public pour attaquer l’Afghanistan et l’Irak. Mais le public américain est fatigué de la guerre, dont le but n’est jamais établi clairement, et sa suspicion augmente de jour en jour au sujet des justifications du gouvernement pour encore plus de guerres.


Un sondage Reuters / Ipsos révèle que « les Américains s’opposent fermement à l’intervention américaine dans la guerre civile en Syrie et croient que Washington devrait rester en dehors du conflit, même si les rapports selon lesquels le gouvernement de la Syrie a utilisé des produits chimiques mortels pour attaquer les civils sont confirmés ». http://news.yahoo.com/syria-war-escalates-americans-cool-u-intervention-reuters-003146054.html Pourtant Obama se moque que seulement 9 pour cent de la population soutienne son bellicisme. Comme l’a récemment déclaré l’ancien président Jimmy Carter : « L’Amérique n’a pas de démocratie qui fonctionne ». http://rt.com/usa/carter-comment-nsa-snowden-261/ Il y a un Etat policier dans lequel le pouvoir exécutif s’est placé lui-même au-dessus de toutes les lois et au-dessus de la Constitution.

Cet état policier va maintenant commettre encore un autre crime de guerre d’agression non provoquée de style nazi. A Nuremberg, les nazis ont été condamnés à mort précisément pour les actions identiques à celles commises par Obama, Cameron et Hollande. L’Occident mise sur la force, non sur le droit, pour se garder hors du box des criminels.


Les gouvernements américain, britannique et français n’ont pas expliqué pourquoi il vaut mieux que les gens, dans les guerres initiées par l’Occident, soient tués par des explosifs en uranium appauvri plutôt qu’avec des agents chimiques ou de toute autre arme. Il était évident dès le début que Obama était en train de préparer l’attaque contre le gouvernement syrien. Obama a diabolisé les armes chimiques mais pas les "anti-bunkers" nucléaires que les Etats-Unis pourraient utiliser contre l’Iran. Ensuite, Obama a tracé une ligne rouge, en disant que l’utilisation d’armes chimiques par les Syriens était un si grand crime que l’Occident serait obligé d’attaquer la Syrie. Les marionnettes britanniques de Washington, William Hague et Cameron, ont juste répété cette affirmation absurde. http://rt.com/news/uk-response-without-un-backing-979/ La dernière étape dans la machination était d’orchestrer un incident chimique et d’en accuser le gouvernement syrien.


Quel est le véritable agenda de l’Occident? Telle est la question non posée et sans réponse. De toute évidence, les gouvernements américains, britanniques et français, qui ont affiché en permanence leur soutien à des régimes dictatoriaux qui répondent à leurs attentes, ne sont pas le moins du monde perturbés par les dictatures. Ils désignent Assad comme dictateur pour le diaboliser aux yeux des masses occidentales mal informés. Mais Washington, le Royaume-Uni, et la France soutiennent un certain nombre de régimes dictatoriaux, comme ceux de Bahreïn, de l’Arabie Saoudite, et maintenant la dictature militaire en Egypte qui tue impitoyablement des Egyptiens sans qu’aucun gouvernement occidental ne parle d’envahir l’Égypte parce qu’il «tue son propre peuple ».


Il est clair aussi, que la prochaine attaque occidentale sur la Syrie n’a rien à voir avec la volonté d’apporter «la liberté et la démocratie» en Syrie, pas plus que la liberté et la démocratie n’étaient les raisons des attaques contre l’Irak et la Libye, dont aucun n’a gagné la "liberté et la démocratie."

L’attaque occidentale sur la Syrie n’est pas liée aux droits de l’homme, la justice ou l’une des causes ronflantes dont l’Occident couvre sa criminalité.


Les médias occidentaux, et encore moins les presstitués américains, ne demandent jamais à Obama, Cameron, ou Hollande quel est le vrai agenda. Il est difficile de croire qu’il y ait un seul journaliste qui soit suffisamment stupide ou naïf pour croire que l’agenda est d’apporter «la liberté et la démocratie" à la Syrie ou de punir Assad pour avoir utilisé des armes chimiques contre des voyous meurtriers qui tentent de renverser le gouvernement syrien.

Bien sûr, la question n’aurait pas de réponse si elle était posée. Mais le fait de poser la question contribuerait à rendre le public conscient que les choses sont tout autres. A l’origine, le prétexte de Washington pour les guerres était d’assurer la sécurité des Américains contre les terroristes. Maintenant, Washington s’efforce de livrer la Syrie à des terroristes djihadistes en les aidant à renverser le gouvernement laïc et non-terroriste d’Assad. Quel est l’agenda derrière le soutien de Washington au terrorisme?


Peut-être que le but des guerres est de radicaliser les musulmans et, ainsi, déstabiliser la Russie et même la Chine. La Russie a une importante population musulmane et est bordée par les pays musulmans. Même la Chine a une certaine population musulmane. Comme la radicalisation se propage en conflits dans les deux seuls pays capables d’être un obstacle à l’hégémonie mondiale américaine, la propagande des médias occidentaux et le grand nombre d’ONG financées par les États-Unis, se présentant comme des organisations de «droits de l’Homme», peuvent être utilisés par Washington pour diaboliser les gouvernements russe et chinois pour les mesures sévères que ceux-ci prennent contre les «rebelles».

Un autre avantage de la radicalisation des musulmans est qu’elle laisse les anciens pays musulmans dans la tourmente ou des guerres civiles pour une longue durée, comme c’est actuellement le cas en Irak et en Libye, éliminant ainsi toute capacité à faire obstruction à Israël par un état organisé.


Le Secrétaire d’Etat John Kerry est en train de travailler au téléphone utilisant les pots de vin et les menaces pour faire accepter, sinon appuyer, le crime-de-guerre-en-préparation de Washington contre la Syrie.


Washington est en train de conduire le monde plus près que jamais de la guerre nucléaire, même plus que dans les périodes les plus dangereuses de la guerre froide. Quand Washington en terminera avec la Syrie, la prochaine cible sera l’Iran. La Russie et la Chine ne seront plus en mesure de se leurrer eux-mêmes sur l’existence  d’un quelconque système de droit international ou de contrainte qui puisse agir sur la criminalité de l’Occident. L’agression occidentale contraint déjà les deux pays à développer leurs forces nucléaires stratégiques et à circonscrire les ONG financées par l’Occident qui se présentent comme des «organisations des droits de l’homme», mais en réalité constituent une cinquième colonne que Washington peut utiliser pour détruire la légitimité de leurs gouvernements.


La Russie et la Chine ont été extrêmement imprudentes dans leurs relations avec les Etats-Unis. Essentiellement, l’opposition politique russe est financée par Washington. Même le gouvernement chinois est miné. Quand une société américaine ouvre une entreprise en Chine, il crée un conseil d’administration chinois dans lequel sont placés des proches des autorités politiques locales. Ces conseils créent un circuit pour les paiements qui influencent les décisions et la loyauté des membres du parti local et régional. Les États-Unis ont pénétré les universités chinoises et les milieux intellectuels. L’Université Rockefeller est active en Chine dans le cadre philanthropique des Rockefeller. Les voix dissidentes sont créées et sont déployées contre le gouvernement chinois. Les demandes de «libéralisation» peuvent ressusciter des différences régionales et ethniques et saper la cohésion du gouvernement national.


Quand la Russie et la Chine se rendront compte qu’ils sont la proie de cinquièmes colonnes américaines, qu’elles sont isolées diplomatiquement et militairement inférieures en armes,  les armes nucléaires deviendront le seul garant de leur souveraineté. Cela donne à penser que la guerre nucléaire est susceptible de mettre fin à l’humanité bien avant que les hommes ne succombent au réchauffement climatique ou à la hausse des dettes nationales.


Traduction : Avic

http://www.paulcraigroberts.org/

Craig Roberts withkitties_150_120Le Dr Roberts fut Secrétaire Adjoint au Trésor US de la politique économique dans l’administration Reagan. Il a été rédacteur en chef adjoint et éditorialiste du Wall Street Journal, chroniqueur pour Business Week et du Scripps Howard News Service. Il a occupé de nombreux postes universitaires. Son dernier livre, The Failure of Laissez Faire Capitalism and Economic Dissolution of the West est disponible ici: http://www.amazon.com/Failure-Capitalism-Economic-Dissolution-ebook/dp/B00BLPJNWE/

 

http://avicennesy.wordpress.com/2013/08/28/syrie-un-autre-crime-de-guerre-occidental-en-preparation-paul-craig-roberts/

 

 

.

 

Voilà ce que les "démocraties" franco-US

préparent en Syrie : Une barbarie sans précédent !

.

 

Massacre en direct à Maaloula en Syrie

9 9 13 

Bahar Kimyongür

Situé à 55 km au Nord de Damas, le village de Maaloula, coeur du christianisme des origines où l'on parle encore l'araméen, la langue du Christ, est sous occupation depuis ce matin. Après une première tentative d'invasion le 4 septembre stoppée par l'armée et les comités populaires, des centaines d'hommes armés syriens et étrangers sont revenus, forçant l'armée gouvernementale à se retirer. Venus de la région libanaise d'Arsal et de la ville de Yabroud au Nord-Est, les envahisseurs se livrent actuellement à des actes de barbarie envers les chrétiens du village. Nous avons contacté une habitante de Maaloula proche du monastère de Sainte-Tècle. Elle témoigne en direct ce dimanche 8 septembre à 21h30 :

maaloula__stbb9c-d6e15.jpg

 


 

 

En ce moment, Maaloula est sous occupation. Les hommes armés (moussallahines) ont d'abord tenté une percée le 4 septembre.
 
Par cette attaque, ils semblaient vouloir faire une démonstration de force, nous terroriser afin que nous quittions nos terres.

Ils ont tué 20 civils et en ont enlevé 15 autres.

Pour le moment, nous disposons de la liste de 4 civils exécutés et de 7 disparus :


- Ilyas Damoune : enlevé
 
- Jihade Saalab : décapité au couteau

- Mihail Antonio Saalab : décapité

- Sarkis Habib Al Soukhn : exécuté par balles

- Antoine Lauzarios Saalab : décapité et le corps mutilé

- Moussa Chmays : enlevé

- Chadi Saalab : enlevé

- Georges Dawoud Hilani et son épouse (enlevés)

- Jamilé Mahfouz et sa fille (enlevées)


Toutes les victimes sont des civils.

Actuellement, les terroristes sont partout dans les anciennes églises et les monastères.

Ils ont incendié les monastères de Mar Sarkis et Mar Bakhos, Saint-Serge et Bacchus.

Ils ont tout fouillé, tout saccagé avec moultes blasphèmes.

De nombreux habitants chrétiens ont fui la ville vers Damas.

Tout a commencé le 4 septembre vers 3h30 ou 4h du matin lorsqu'une voiture a foncé sur un barrage de l'armée. La voiture venait de Yabroud est descendait de Deir Mar Sarkis et Bakhos, le monastère de Saint-Serge et Bacchus. Le kamikaze a d'abord tiré sur les soldats avant d'actionner ses explosifs.

L'attaque a coûté la vie à une vingtaine de miliciens des comités populaires qui défendaient le village. 

Les deux uniques survivants de l'attaque ont été décapités.

Puis les terroristes ont investi les premières maisons du village.

Ils sont d'abord entrés chez Abou Aala al Haddad, un chrétien revenu de Zahlé au Liban pour passer quelques jours de vacances dans son village natal.

Ses agresseurs lui ont sommé de se convertir à l'Islam. 

Ils ont cassé les croix et les icônes. Puis, ils ont tout saccagé dans la maison.

Avant de l'abattre, ils lui ont dit : "Nous menons la guerre sainte contre les Croisés".

Les terroristes sont ensuite entrés dans la maison voisine habitée par Jamilé Oum Mahfouz une veuve et par sa fille. Elle a un fils qui est porté disparu depuis plusieurs mois.

La maman avertit sa fille : "Fais-toi passer pour une musulmane pour qu'ils ne t'enlèvent pas".

Quand ils sont entrés, les terroristes ont hurlé : "Jina Aleykoun ya Kouffar" ("Nous voilà les impies", sous entendu, "vous êtes cernés").

Ils traitèrent la mère et sa fille d'adorateurs de la croix. Ils prirent la croix qui trônaient dans la maison et l'ont brisée. La mère et sa fille ont ensuite été emmenées vers l'inconnu.

Les terroristes se sont ensuite arrêtés devant la statue de Saint-Georges qui trône devant le monastère qui porte son nom. 

Ils ont vociféré dans des hauts-parleurs : "Que veux-tu que l'on casse d'abord Saint-Georges. Ta tête ou ton cheval ?

Puis ils se sont déchaînés sur la statue.

Les terroristes n'ont touché à aucune maison musulmane de Maaloula.

Or, dans les quartiers chrétiens du village se trouvaient un grand nombre de déplacés sunnites de Ain Tarma (Ghouta).

Ces derniers ont accueilli les terroristes en héros, en criant des youyous et en les aspergeant de riz.

Les terroristes sont ensuite arrivés sur la place du village. Ils ont commencé à blasphémer sur tous les objets sacrés, sur les icônes, les croix, les statues.

Les enfants étaient tellement terrorisés qu'ils en ont perdu la voix. Certains d'entre eux sont encore hospitalisés à Damas. 

Parmi les terroristes, il semblait y avoir des Libyens et des Tchétchènes.

Lorsqu'une vingtaine d'obus lancés par les rebelles s'abattit sur le village, les habitants prirent peur. 

Même les hommes se sont cachés. Prises de panique, les soeurs du monastère de Sainte-Tècle ont fermé les portes. Elles se sont ainsi retrouvées isolées du reste du village, ce qui a rendu impossible l'accès du monastère aux jeunes qui voulaient se mettre à l'abri.

Les takfiris ont évacué les musulmans sunnites du village pour les emmener à Yabroud et ainsi les épargner d'éventuelles violences.

En revanche, ils ont gardé les chrétiens pour s'en servir comme boucliers humains en cas de confrontation avec l'armée.

Les terroristes se sont ensuite rendus à la mairie.

Entretemps, près de 300 chrétiens se sont réunis avec l'intention de marcher jusqu'au palais présidentiel à Damas afin de demander des armes à Bachar. 

Leurs familles ont essayé de les calmer, leur disant : "Vous êtes précieux pour nous."

Les jeunes ont répondu : "Nous devons protéger notre village de ces agresseurs".

Ils ont fini par se procurer des armes auprès des soldats gouvernementaux et en peu de temps, sont ainsi parvenus à chasser les terroristes d'une bonne partie de Maaloula.

Mais ce matin, les terroristes étaient de retour.

Près d'un millier d'entre eux sont arrivés du côté Yabroud par le chemin du monastère de Saint-Serge et Bacchus, se joignant aux terroristes qui étaient retranchés dans l'hôtel As Safir.

Face à leur surnombre, l'armée a dû se retirer aux abords du village.

Ils ont décapité 4 jeunes. Deux ont été tués par balles.

Ils ont décapité Antoine Saalab, l'assistant du père Toufik Eid, supérieur du monastère Saint-Serge et Bacchus.

Ce sont des habitants du village complices des terroristes qui l'ont dénoncé. Les terroristes ont également tué le père et le cousin paternel d'Antoine.

Tous les chrétiens sont à bout des nerfs. Ils ont été enfermé dans leurs maisons.

... a trois oncles maternels qui ont plusieurs enfants. Nous n'avons aucun moyen de communiquer avec eux.

Actuellement, les terroristes occupent les églises et les monastères. Ils assiègent le monastère de Sainte-Tècle.

La mère supérieure Pélagie implore les autorités syriennes de les aider.

Nous sommes désespérés.

Que va-t-il advenir de nous ?

Maudit soit la démocratie que l'Amérique et la France veulent nous apporter.

Source : Investig'Action 
http://www.michelcollon.info/Massacre-en-direct-a-Maaloula-en.html?utm_source=buffer&utm_campaign=Buffer&utm_content=buffer86fd2&utm_medium=twitter

 

 

israel-palestine-plomb-durci.jpg

 

Attaque israélienne sur Gaza en 2008-2009 (opération plomb durci).

 

 


A lire sur la situation :

 

 

syrie

 

 

 

  guerres-occident.jpg.

  eva r-sistons

 

Sur mon compte twitter,

où je commente l'actualité depuis mars 2013,

j'affiche mon NON à la sale guerre contre la Syrie

 

.

Repost 0
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 19:00

euro-goldman-sachs-79166270_p.jpg

L' Europe Goldman Sachs

 

 

L' Union européenne

est l'ennemie des Européens

Par Chantal Dupille

 

 

 

En découvrant un article sur L’EUROGENDFOR (la force de gendarmerie européenne) prête à intervenir contre la Grèce le cas échéant (pour commencer), j'ai eu l'idée de faire un tweet résumant en deux lignes ce qu'était réellement l'UE. Et dans la foulée, j'écris un article pour détailler ces idées. Le cynisme de l'Union européenne est réellement monstrueux !

 

On nous a vendu une Europe des peuples au service de la paix ; le Comité Nobel, faussement au service de la Paix et vraiment au service des intérêts de l'Occident, lui a même décerné un Prix Nobel. Quelle imposture ! D'ailleurs tout est imposture, les fées malfaisantes des médias sont là pour transmuer la réalité.


 

Europe-non--TB-.jpg

 

Or donc, voici en quelques mots ce qu'est réellement cette UE.

 

Pour commencer, elle a été imposée CONTRE la volonté des peuples. Grâce à Sarkozy, à l'image de cette UE sans scrupules.

 

Ensuite, elle vire à la dictature complète. Bruxelles (et les lobbies) imposent les politiques, la Nation n'a plus de raison d'être, et les lois liberticides vont se multiplier comme celle contre les semences naturelles ou contre les compléments alimentaires (comme si on voulait raccourcir la vie des Européens).


 

euro-greece4.jpg

L'Europe orchestrée par les banksters (d'où son surnom d'"UE Goldman Sachs") sert seulement les intérêts de la haute Finance. Tout leur est sacrifié. Un immense racket s'opère au détriment des Européens, de leurs poches de plus en plus trouées aux coffre-forts si remplis des mondialistes. Au final, le Capital tuera le Travail, la Bourse les emplois. Et le racket au profit des Grandes Banques atteindra même le patrimoine des pays, privatisé. Ainsi, les îles grecques n'appartiendront plus aux Grecs !


 

UE-nazie.jpg

 

Et pour engraisser toujours plus les financiers toujours plus voraces, l'austérité est imposée aux Européens. Adieu le Droit du Travail, le fameux modèle social européen, les services publics... En Grèce, labo de ce qui nou attend, les enfants affamés commencent à s'évanouir sur leurs bancs d'école. Merci la Troïka, merci "Super Mario" comme disent nos médias collabos !

 

Et quel sort réserver aux victimes de cette Europe monstrueuse ? Une force d'intervention européenne, lEUROGENDFOR, les matera s'ils osent manifester pour défendre leurs droits légitimes. Les matera, ou les éliminera ?



Presidentielles 2012 Union populaire republicaine

 

 

 

L'Europe promise pour la Paix sera le théâtre des pires conflits, via l'OTAN son pseudo protecteur. On a déjà vu ce qu'elle a fait de la Yougoslavie, après avoir mis en scène des massacres ethniques afin de justifier cette guerre de destruction illégitime monstrueuse. Et elle s'apprête, sous la houlette des agents atlantico-sionistes, à détruire la Syrie souveraine, moderne, tolérante, comme la Libye souveraine socialiste, moderne, tolérante. Avec un prétexte tout trouvé qui a déjà fait recette, comme en Irak: Les soi-disant armes de destruction massive !

 

 

guerre-arme-destruction-massive.gif

 

Enfin, cette Europe malfaiante est le termplin du Nouvel Ordre Mondial. Habitués à la dictature de Bruxelles, nous serons préparés à accepter la dictature planétaire de l'Oligarchie.

 

Les citoyens sont de plus en plus informés et donc de plus en plus méfiants, et les prochaines élections européennes seront peu favorables aux partisans de cette UE même si à nouveau, ils promettent de la changer, comme d'habitude. Alors, une "bonne" petite guerre mondiale pour faire diversion et ensuite élargir la dictature de l'UE à la planète entière ? Tout va si mal (crise, UE discréditée, résistance des Emergents etc) ! Quoiqu'il en soit, l'UE montre de plus en plus son VRAI visage. 

 

Et il est intolérable !

 

Chantal Dupille


TAGS: Europe, Sarkozy, Nouvel Ordre Mondial, Finance, Goldman Sachs, dictature, Eurogendfor, Troïka

 

http://chantaldupille.over-blog.com

 

Voici mes 2 tweets à l'origine de cette parution =

 

UE 1) imposée via Sarkozy 2) Ote libertés nation et citoyens 3) Rackette tous 4) Détruit Droits, social 5) Réprime victimes!

 

ABJECTE ruine les citoyens, les rackette, ôte tous leurs Droits sociaux, du Travail, Services Publics.. et répression pauvreté

 

Des liens sur l'UE =

L'horreur européenne, colère d'eva - R-sistons vidéo 12 - Dailymotion 

www.dailymotion.com/.../xuduhu_l-horreur-europe...
17 oct. 2012
R-sistons vidéo 12 - Enregistrée le 16.10.2012 - L'Europe du Nobel, de la paix, de la démocratie... ou des ...

Europe prix Nobel ? Un scandale. Son vrai visage (vidéo eva R ... 

senor-information.over-blog.com/article-europe-prix-nobel-un-scandale-...
18 oct. 2012 - L'Europe du Nobel, de la paix, de ladémocratie...ou des Grandes banques, de la guerre, de la dictature?Quelques vérités assénées par ...

L'Europe dont on ne parle pas dans les Médias - R-sistons à la ... 

anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-33982146.html
19 juil. 2009 - L'Europe dont on ne parle pas dans les Médias: Dictature, via les Nazis. J'avais publié cet article sur mon blog R-sistons. Je le publie ici, il a sa ...

Quelques vérités sur l'Europe, par eva R-sistons (+ vidéo dictature ... 

jeunes.actualite.over-blog.com/article-quelques-verites-sur-l-europe-par-...
15 déc. 2012 - Quelques vérités sur l'Europe de Bruxelles. - et de Jacques Delors ! Par eva R-sistons. On discute de l'Europe. A quoi bon d'ailleurs ? Tout est ...

La soumission des États aux lobbies qui mènent le monde

 

L'Europe et les Etats-Unis (MF Garaud). La mort des Nations. Grand Marché transatlantique

 

Marché Transatlantique bientôt : La grande menace pour les Européens

 

La zone Euro - Un pas de plus vers le précipice (Jacques Sapir)

 

L’UE, c’est l’Empire. Et l’Empire, c’est la guerre ! L'Europe et la guerre

 

L'Europe va se mettre bientôt encore plus sous la coupe des Etats-Unis (vidéo)

 

L'Europe n'a pas à donner des leçons de démocratie. Son Histoire est pleine de crimes

 

De Gaulle appelait l'Europe à se débarrasser de la domination américaine

 

Le plan pour que l'UE soit une dictature au service de la Haute Finance

 

Alerte UE ! Bolkenstein revient...

 

Le potager des Français bientôt hors la loi ? (+ vidéo)

 

Va-t-on "criminaliser" les jardiniers européens ? Alerte, MONSANTO !

 

Si les abeilles sont menacées par l'UE, c'est toute la biodiversité qui est en jeu

 

Comment l’Union européenne espionnera ses citoyens

 

L'autre visage de l'Europe: Celle qui fabrique des esclaves en masse*

 

L'UE veut autoriser ses banques à siphonner les comptes bancaires de leurs clients

 

Le but ultime des libéraux de droite et de gauche: Une UE euro-américaine

 



evo-morales-europe-racialiste

 

Le président bolivien Evo Morales fait les mêmes analyses ... - UPR 

www.upr.fr/.../le-president-bolivien-evo-morales-fait-les-memes-analyses...
9 août 2013 - Le président bolivien Evo Morales fait les mêmes analyses que l'UPR : l'Europe est une colonie américaine, d'esprit racialiste.

Sortie de l'euro et de l'UE, dette publique de la France : Toutes les ... 

www.upr.fr/conferences-en-ligne

Les 10 raisons qui nous imposent de sortir de l'Europe

 

 

François Asselineau - Union Populaire Républicaine - Paris, France ... 

https://fr-fr.facebook.com/upr.francoisasselineau

L'EUROPE EST UNE COLONIE AMÉRICAINE, D'ESPRIT RACIALISTE

 

 

François Asselineau - Les euro-régions (première partie) - Agoravox ...

 

François Asselineau - Un nazi président de la Commission ... 

www.agoravox.tv › ActualitésEurope

19 juin 2013 - Extrait de la conférence de Bruxelles du 16 mai 2013

 

 

François Asselineau : la face cachée de l'UE 1/3 - Vidéo Dailymotion 

www.dailymotion.com/.../x4f9aq_francois-asselinea...
18 févr. 2008
François Asselineau interviewé par Pierre Navarre sur Radio Courtoisie le 16 décembre 2006. Partie 1Partie 2 ...

 

 

Qui gouverne la France et l'Europe ? - François ASSELINEAU 1/4 ... 

www.youtube.com/watch?v=bZZf703Ck3o
8 janv. 2013 - Ajouté par UPRdiffusion
Qui gouverne réellement la France et l'Europe, une conférence de François ASSELINEAU, président de l ...

LA FACE CACHEE DE ROBERT SCHUMAN - UPR 

www.upr.fr/.../UPR-DOSSIER-DE-FOND-LA-FACE-CACHEE-DE-ROB...
Découvrez qui était vraiment le « Père de l'Europe » ... de Robert Schuman, Eugénie Duren, était une Luxembourgeoise née à Bettembourg, qui avait acquis.

Spécial "fête de l'Europe" - Le blog de François Asselineau 

www.francoisasselineau.fr/.../special-fete-de-leurope-robert-schuman.ht...
10 mai 2013 - Labels: caché CIA europe fête Histoire Schuman UE union ... Notre page Facebook officielle, qui a été créée le 12 mars 2010, vient de franchir ...

de-Gaulle-veut-pas-dominance-US-ecr_0018.Jpg

De Gaulle était-il vraiment pour l’Europe ? Ce dossier vous présente sa stratégie secrète.

La construction européenne est-elle encore démocratique ?

Les euro-régions : Allons-nous laisser détruire les nations ?

 

 

europenne-2014-merlin-enfumeur

 

francois asselineau << Depuis un tiers de siècle au bas mot, les Français sont conviés à prendre leur mal en patience devant les conséquences de plus en plus calamiteuses de la prétendue « construction européenne ».

 

L'imposture du prix Nobel

 

Comité Nobel :  FA en parlé longuement dans une conférence, 'il a découvert le pot aux roses' =  Les prix Nobel de la "Paix" disséqués par François Asselineau, la première partie d'une conférence (15 février 2013) qui dénonce l'imposture de cette prestigieuse distinction. A ne surtout pas manquer ! Infos sidérantes, comme d'habitude !

 
http://www.youtube.com/watch?v=wnGELf0u-vs&feature=share


 

 

gendar11.jpg?resize=540%2C366

 


Eurogendfor, la force de gendarmerie européenne, s’apprête à intervenir en Grèce !
arton19145-6509a.jpg
lundi 20 février 2012

popularité : 2%

 

Préparatifs secrets pour l’intervention de l’EUROGENDFOR, la force européenne spéciale, en Grèce ! La crise économique accompagnée d’une agitation sociale donnera à Bruxelles l’occasion de tester la capacité de réponse du groupe secret qui a été créé pour lutter contre les troubles et les soulèvement populaires en Europe.

 


L’EUROGENDFOR est un groupe secret avec son siège en Italie, qui est prête à démarrer en Grèce, où elle a sa première opération d’envergure contre la population d’un État européen. La Grèce est en ébullition. Les protestations deviennent de plus en plus violentes. Préparatifs secrets de l’opération de la force spéciale européenne en Grèce ! La troupe policière de l’UE existe depuis longtemps – et elle dispose de larges pouvoirs ! Actuellement, c’est une « troupe d’intervention spéciale » forte de 3 000 hommes ( !) sous le sigle difficile à prononcer « Eurogend­for » ( European Gendarmerie Force/troupes de police européennes). Le commandement se trouve à Vincenza en Italie, loin du siège de l’UE ! Ce corps de police a été créé à l’initia­tive de l’ancienne ministre de la Défense française Michèle Alliot-Marie, pour réprimer à l’avenir plus facilement les manifestations qui dégénèrent toujours.

 

 

Le grand problème est le suivant : Eurogend­for va à l’avenir réduire au niveau européen le droit national et la souveraineté natio­nale des États-membres de l’UE ! Un « conseil de guerre », qui se compose des ministères de la Défense et de la Sécurité des pays de l’UE participant à l’Eurogendfor et du pays concerné, décidera de l’intervention dans un État-membre de l’UE – voilà comment est réglementée la nouvelle troupe policière de l’UE dans le « document constitutif » dé­nommé Accord de Velsen (NL). Cela représente pour les observateurs un droit d’occupation par l’UE. Car, si une intervention à l’intérieur d’un pays « ami », membre de l’UE, est une fois décidée, tous les bâtiments et zones occupés par des unités d’Eurogendfor, jouissent de l’immu­nité et ne sont plus accessibles pour les autorités du pays concerné. En fait, il s’agit d’un droit d’occupation par l’UE. Mais il y a pire : l’Eurogendfor ne dispose pas seulement dans le cas particulier de compétences policières mais aussi de compétences qu’ont les ser­vices secrets et elle a le devoir de réinstaller l’ordre et le calme dans la zone d’intervention concernée en collaboration étroite avec l’armée ( !). En cas de besoin, les troupes doivent avoir à disposition toutes les autorisations et tous les moyens pour remplir leur mandat.

 


Eurogendfor résout divers problèmes pour les gouvernements européens. À l’avenir, ils pourront, lors de troubles sociaux ou de manifestations majeures de longue durée, utiliser des armes à feu contre leurs populations, mettre des zones entières sous quarantaine militaire et retirer les meneurs de la circulation sans avoir à engager leurs propres forces militaires ou policières qui pourraient éventuellement se solidariser avec les manifestants. L’Eurogendfor de son côté, ne pourra pas être poursuivie en justice grâce à ses autorisations exceptionnelles, civiles et militaires. Notons que ce n’est que grâce au Traité de Lisbonne (donc à N. Sarkozy, note d'eva)– qui n’est rien d’autre que l’ancienne « Constitution Européenne » controversée sous un nouveau titre – qu’une telle situation incroyable à pu être instaurée.


Grâce au jugement du Tribunal constitutionnel su­prême, les politiques allemands, qui ont soutenu ce traité douteux à la quasi-unanimité au Bundestag, auront à l’avenir le droit d’être entendus. Un homme politique allemand, ramené à la réalité, déclare lors d’un entretien privé : « On s’amusera bien au sein de l’Eurogendfor quand à l’avenir l’état d’urgence sera imposé dans les centres chauds de Bottrop ou Neukölln en Allemagne fédérale. »

 

 

lesmoutonsenragés.fr


 

IMG_4537.jpeg?resize=400%2C300.
Eurogendfor, la force de gendarmerie européenne, s’apprête à intervenir en Grèce !
lundi 20 février 2012
par  Lyseann

 

 

EUROGENDFOR : Ils ont débarqué il y a 2 semaines à Igoumenitsa dans le nord ouest de la GRECE et seraient au nombre de 300 appartenant à la NATO, dans le camp de l’Aile de combat désaffecté 110 d’une base militaire à Larissa. Ni insignes, ni uniformes ! Au lieu de cela, ils portaient des vêtements civils, des costumes, avec tous un petit sac à dos ! L’équipe est allé dans les petites pièces, comme s’ils voulaient se protéger des regards du monde !


Selon un responsable à Bruxelles, avec lesquels nous sommes entrés en contact, toute l’Europe, sauf la Grèce, sait que cela est une unité hautement qualifiée, dont la mission est d’empêcher des mouvements de masse et de proteger des personnalités publiques (VIP). « À Larissa sont seulement une petite partie d’entre eux, principalement des Tchèques » a t-il dit perplexe ! « Ils sont arrivés ici, afin de protéger en première lieu, les responsables européens des réactions de colère de la foule et d’autre part, la protection des grandes entreprises européennes qui sont susceptibles d’être ciblés par les insurgés !" Selon les mêmes sources, plusieurs souches de ce groupe ont été formées pour réprimer les mouvements dissidents dans l’armée nationale ! (article du 24/10/11aegeantimes.gr)

http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article19145

.

 

.

 

L’Europe : De la paix à la guerre, le tremplin du Nouvel Ordre Mondial

Eva R-sistons
img_grey_font_scale_less.gif img_grey_font_scale_none.gif img_grey_font_scale.gif

L’Europe des Pères fondateurs, conçue pour la paix, est morte. Sa vocation, du moins proclamée, n’est plus de protéger ses citoyens contre la guerre. Si le vote de l’Irlande ouvre la porte au Traité de Lisbonne imposé aux Français par le coup de force de Sarkozy, c’est toute la nature de l’Europe qui change, avec notamment un seul Ministre des Affaires etrangères, une seule voix faisant taire les dissonances : Comme dit Fonzibrain, " c’est plus simple de manipuler et de corrompre un acteur plutôt que de tenter de manipuler 27 Etats".

Une fois de plus, on nous a trompés : Outre le fait qu’on nous a imposé un Traité dont nous ne voulions pas (Sarkozy est un dictateur en puissance, se fichant éperdument de l’avis des Français, et cela présage pour notre pays de sombres lendemains), la Défense européenne promise passera à la trappe. L’Europe a changé de cap : Instrument pour la paix, et devant impulser une voie originale, proposer au monde un modèle particulier, elle s’est désormais complètement alignée sur le modèle anglo-saxon, sur l’Empire, en fait, et à travers l’OTAN, présidée par un Danois, Rasmussen, nouveau Secrétaire Général, c’est toute l’Europe qui va s’engager sous la bannière américaine. L’UE sera le nouveau supplétif des guerres de l’OTAN, guerres d’agression, prédatrices, préventives, permanentes, et même nucléaires. Autant dire que l’Europe va perdre son âme, sa raison d’être !

Il faut dire que l’Europe ne s’appartient plus. On doit savoir qu’elle est, en fait, grosso-modo, dirigée par les USA ; j’ai eu l’occasion sur mon blog r-sistons à l’intolérable d’attirer l’attention de mes lecteurs sur cette anomalie, à travers le scandale qui a éclaté en Slovénie, quand la population, via des médias plus libres que dans notre pays, a appris avec stupeur que le Gouvernement s’était contenté d’homologuer les décisions imposées par les Américains. C’est une réalité dont il faut prendre conscience : Exit le modèle social européen, la politique de l’UE en faveur de la paix (à travers des hommes comme Chirac, notamment), l’ autonomie. L’UE est modelée par l’Empire ! Sa dernière chance sera le refus, par l’Irlande, du Traite de Lisbonne. Si tel est le cas, les peuples pourront faire la fête !

Et ce n’est pas fini : Israël, qui n’a rien à faire en Europe et qui se mêle de tout, est en train, insidieusement comme toujours, de s’approprier l’Europe, non seulement d’y entrer, en douce, sans que les Européens soient consultés, mais aussi de la contrôler. Je vous le dis : Un jour, Israël, si nous n’y prenons garde, présidera l’Europe ! Et pour imposer quoi ? Une politique d’abord à son service, en dépit de ses crimes innombrables et de sa violation permanente du Droit, ensuite une politique au service des forces les plus réactionnaires, totalitaires, va-t-en guerre. Avec à la clef un ultralibéralisme assassin, la fin des souverainetés et de la démocratie, et un militarisme aux antipodes des objectifs initiaux de l’Europe.

Nous voici bientôt embarqués dans les aventures impériales dont nous, citoyens, ne voulons pas, au détriment des populations les plus pauvres, et au profit des grandes banques et des multinationales.

Mais le but caché, originel, de l’Europe, n’était-il pas, par l’abandon des souverainetés, de servir de tremplin au Nouvel Ordre Mondial qu’une caste cupide et cynique ose imposer à la planète ?


kouchner-iran-french-doctor-folamour-bad

kouchner-iran-french-doctor-folamour

 


Il est consternant, et affligeant, de voir aujourd’hui un Général français, M. Georgelin, regretter, en quelque sorte, que l’option militaire contre l’Iran soit difficile à exécuter. Ne s’agit-il pas d’un alignement sur les positions du très néonconservateur Sarkozy, et donc de l’Empire, et donc.... sur les projets militaro-financiers de l’Otan ? Et cela non seulement au détriment de l’intérêt de la France, de sa vocation, de ses traditions gaulliennes d’indépendance, mais aussi de la volonté des Français, et plus généralement, de la paix ? France, as-tu perdu la tête ? Et vas-tu sacrifier ta précieuse liberté pour servir les intérêts de dignitaires de la Haute Finance non élus ?

Sur le site Spread The truth, on peut lire : "Madame Day (la Secrétaire Générale de la Commission Européenne) a affirmé que le traité de Lisbonne permettra à l’Europe de parler d’une seule voix, et aidera à façonner le Nouvel Ordre Mondial." L’Europe a-t-elle été conçue pour être le tremplin du Nouvel Ordre Mondial militaro-financier, totalitaire ?

Il est clair que la France, et l’Europe, ont mis le pied dans un engrenage qui risque de les conduire droit dans le mur.. Avec Chirac-de Villepin, notre pays était considéré comme un exemple pour le monde ; aujourd’hui, alignés, vassaux, nous serons avec Sarkozy non seulement au premier rang des entreprises coloniales de l’Empire, mais aussi particulièrement exposés aux représailles "terroristes".

Amis Irlandais, la balle est dans votre camp. Vous êtes l’espoir de l’Europe, et peut-être serez-vous, aussi, prochainement, notre fierté et notre chance. Si le OUI l’emporte, il est à craindre que ne soit ouverte la boîte de Pandore... Les enjeux du vote irlandais sont colossaux !

 

Eva R-sistons à une Europe au service des intérêts de l’Empire, du NOM, de la Caste qui fait le malheur des peuples.

 

Eva R-sistons
http://r-sistons.over-blog.com/article-36004089.html

URL de cet article 9146
http://legrandsoir.info/L-Europe-De-la-paix-a-la-guerre-le-tremplin-du-Nouvel-Ordre.html
.

L’Europe : De la paix à la guerre, le tremplin du Nouvel Ordre Mondial
19/09/2009 à 16:52, par Amaru

Les publications d’Eva sont précieuses car elle n’a jamais peur de dire ce qui est à dire et que tout le monde refoule. Chacun de ses textes est une fenêtre qui s’ouvre... Il est donc réjouissant de voir, au travers d’elle... qu’il y a de la vraie résistance. Mais, malheureusement, face à la majorité dont la "conscience" est accolée à l’écran de télé, cette authentique source de désinformation ou de propagande, la Résistance ne fait que témoigner de quelque chose qui frôle le folklorique, en ce sens qu’elle se nourrit elle-même d’une illusion que la Résistance aurait été la reine de l’après guerre, alors qu’en réalité, la Résistance n’a dû son aura qu’à des concours de circonstances, celle du Général de Gaulle comprise... Et la Résistance Communiste n’a pu s’exprimer que parce que tout le monde savait que ce n’est que l’URSS qui avait vraiment vaincu le Reich... et, de plus, les chars soviétiques n’étaient pas loin... Aujourd’hui, nous sommes très loin d’une telle conjoncture. Il n’y a plus d’Union Soviétique et l’occupation est celle de l’Empire qui sait s’insinuer de partout dans l’informel ou la transparence des choses et des hommes. La France, elle-même a été arrachée à ses racines de 1945 comme de 1789 pour ne devenir qu’une province d’Empire, l’Union Européenne n’étant qu’un relais.

On doit tout de même convenir que la réussite du gaullisme est surtout due au fait de la guerre froide et d’un homme qui a su jouer les équilibristes entre les deux versants, ce qui fait de l’indépendance française sous de Gaulle, quelque chose de théâtral mais dans le fond on a caché tout une somme de compromissions.

Sous couvert d’ouverture au monde arabe, il ne faut pas oublier que la France d’alors armait Israël... en catimini. N’imaginez pas que de Gaulle aurait pu tenir sans ces compromis.

Une résistance, en France, aujourd’hui... n’est qu’une île de rêves. Et la moindre de ses velléités ou le moindre soupçon... de nouveaux caténaires... seront rapidement noyés dans les bastonnades, les incarcérations et les cadavres judicieusement effacés... Ce n’est pas Gorgelin qui va jouer les Chavez ou les Castros ! Et les Castros ne se seraient jamais pu ou n’auraient jamais pu durer sans la Guerre Froide...

Tout le monde sent de partout un état révolutionnaire. Effectivement, il est, mais il n’y a plus personne pour s’y investir, à part une poignée de gens déterminés mais parfaitement isolés par les médias, la propagande et la vigilance policière. Nous sommes plus dans une situation qui ressemble à 1870 qu’à celle de 1945 et nous savons combien la Commune a été radicalement ratatinée...

De plus, l’arnaque de la grippe H1N1 est là pour démobiliser les foules..., la peur règne et les écologistes sont passés au Capitalisme...

Comment peut-on espérer que la population se réveille alors qu’elle survit sous un étouffoir. Avant, il n’y avait que des relais d’antennes émettrices que l’on pouvait démolir, aujourd’hui, la propagande se déverse à partir d’inatteignables satellites... (Il est à noter d’ailleurs, qu’Action Directe s’en est pris à des emblèmes humains et n’a jamais atteint des emblèmes matériels... C’est dire la décrépitude des consciences révolutionnaires !)

J’espère qu’Eva m’excusera de devoir dire tout cela, mais je crois qu’on n’a pas beaucoup de raisons d’être optimistes et j’en suis le plus peiné.


R-sistons vidéo 4 : Le Nouvel Ordre Mondial pour les "Nuls"
12:12

R-sistons vidéo 4 : Le Nouvel Ordre Mondial pour les "Nuls"

Repost 0
5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 04:19

 

 

banques-cartel-a-table.jpg

 

 

Reçu ce texte sans source.

A relayer ! (Chantal)

 

 

Simplicité enfantine


 

Le petit Pierre revient de l'école et demande à son père :
 
 

"Papa, j'aurais besoin de tes lumières.

Pourrais-tu me parler de la politique ?

J'ai un devoir à rendre là-dessus pour demain".


 

Après un instant de réflexion,

son père lui répond :

 

"Bien, je pense que la meilleure méthode

pour t'expliquer tout cela,

est de faire une analogie avec notre famille : 

 

Je suis le capitalisme,

car je nourris la famille.

 

Ta mère est le gouvernement,

car elle dirige la maison.
 

La bonne est la classe ouvrière,

car elle travaille pour nous.
 

Toi tu es le peuple.

 

Ton petit frère c'est la future génération..."

  

"J'espère que cela va t'aider pour ton devoir.

 


 

- Merci papa, dit le petit Pierre.

Je ne comprends pas tout, mais je vais y réfléchir".

 

 

 

Dans la nuit le petit Pierre est réveillé par les cris de son petit frère. Il constate que ses couches sont pleines de "sale". Il se rend dans la chambre de ses parents. Sa mère dort et il essaie de la réveiller, sans succès. Il remarque que la place de son père est vide. Il cherche son père et par le trou de la serrure, il le trouve s'activant au lit avec la bonne. En désespoir de cause, il retourne se coucher. Le matin suivant, au petit déjeuner, il dit à son père :


 

"Papa, je crois que cette nuit,

j'ai tout compris à la politique".
 

 


- Excellent mon garçon,

et qu'as-tu compris ?
 


- J'ai appris que le capitalisme baise la classe ouvrière,

tandis que le gouvernement roupille,

ignorant le peuple

et laissant la génération future dans la merde".

 

 

 

.capitalisme-broie.jpg

.

Repost 0
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 03:21

 

 

http://levigilant.foro-argentina.org/t32p60-fascisme-dictature-etat-policier-terrorisme-d-etat

nazi_USA2.jpg

 

 

Brésil : Une nouvelle Révolution de Couleurs ?

 

Par Chantal Dupille

 

 

Une nouvelle Révolution de Couleurs se profile, aussi artificielle que les autres. Dans sa folle boulimie de domination du monde, l'Occident usraélien (Anglo-Saxons et Israël) cible tous les Etats les uns après les autres ; Aucun ne doit échapper à ses fourches criminelles. En particulier, l'Amérique Latine progressiste, émancipée, bolivarienne, profondément marquée par le Commandant Chavez (1), irrite profondément les tyrans à Washington, Tel-Aviv et Londres. Après avoir liquidé le nouveau Bolivar, le regretté Chavez, après avoir dans un silence assourdissant sorti les dirigeants du Honduras et du Paraguay (coup d'Etat "soft") qui travaillaient à l'amélioration des conditions de vie de leur peuple, voici que les vautours usraéliens travaillent à la déstabilisation du Brésil comme d'ailleurs du Vénézuela (projets d'assassinat de Maduro, avec l'aide d'une Colombie fière d'être appelée "l'Israël latino-américain") ou de Bolivie... Les méthodes sont éprouvées : Chaos économique en provoquant en particulier des pénuries, comme au Chili du socialiste Salvador Allende, utilisation des Réseaux Sociaux avec des jeunes qui croient encore au mirage mortel de l'Occident, ou des fausses ONG plus politiques qu'humanitaires inquiétant à juste titre des Etats comme la Russie...

Et Bien sûr, le rôle des Médias comme France24 est monstrueux : Au lieu d'informer, ils travaillent à la destruction des Etats progressistes, non-alignés, quitte à plaider pour les plus atroces guerres illégales en employant les pires terroristes égorgeurs, cannibales etc, comme en Syrie. Ainsi, le sous-marin israélien des néocons Ockrent-Kouchner prétend que l'Etat dynamique et progressiste du Brésil, est anti-social, qu'il s'en prend à la riche classe moyenne par les Impôts (qui justement sont un instrument de justice redistributive), qu'il dépense trop pour les futurs JO... le dernier argument du jour est que le Gouvernement est "dépassé, incompétent". Les meRdias disent aux citoyens comment penser - contre leurs intérêts. Leurs dirigeants, leurs presstitués devraient se retrouver devant des tribunaux ! Et dire que France24 ose se prétendre la Voix de la France, alors qu'elle est le porte-parole des intérêts israéliens et plus généralement des Atlantistes sans foi ni loi préparant le Nouvel Ordre Mondial totalitaire devant enchaîner tous les peuples...

Au Brésil, les événements comme au Chili hier et un peu partout, n'ont rien de spontané, tout est provoqué canalisé instrumentalisé au profit de la seule Oligarchie fascisante. Et tant pis si ces fausses révolutions sacrifient les populations... Les richesses du monde doivent être accaparées, et les populations contrôlées de la naissance à la mort. Une pseudo Elite vampirise la planète, elle se réunit à Bilderberg ou ailleurs (sans hasard avant le G8) et en face d'elle, un homme courageux et déterminé se dresse pour lui faire entendre raison, Droit, devoirs : Vladimir Poutine, le nouvel héros des peuples. Ses projets sont aux antipodes de ceux des criminels usraéliens, car lui plaide pour la non-ingérence, la paix, le multipolaire, le Droit, la famille...

 

Mais revenons au Brésil. Son progressisme et sa réussite dérangent, son indépendance aussi (ainsi, il est membre du BRICS avec la Chine, la Russie, l'Afrique du Sud..), l'Occident veut ruiner ce pays non-aligné qui lui fait ombrage en se rapprochant de ses grands rivaux russe et chinois. Il ne doit y avoir qu'une Union commerciale, particulièrement en Amérique latine, sous son égide dictatoriale et ultra-libérale. Il doit seul accaparer terres, ressources, biens... et imposer sans entraves son Nouvel Ordre Mondial qui réduira la population, la domptera et l'asservira.


Le changement de gouvernement au Brésil commencera par signer la disparition du secteur social, des services publics, et plus généralement, de l'indépendance du pays. Puis le Brésil se verra imposer contre sa volonté le terrifiant Nouvel Ordre Mondial. Avec l'Occident, il n'y a pas de place pour les "francs-tireurs", les non-alignés.

 

Au menu du nouveau Brésil : Pauvreté généralisée, soumission, dépendance, endettement, puis dictature du NWO. Le désir de changement est provoqué artificiellement en utilisant les cerveaux les plus malléables, jeunes ou féminins (continuellement ciblés dans les Médias travaillant soi-disant à leur émancipation, pour mieux les enrôler ensuite dans les pseudo révolutions pour "la démocratie", "le progrès", etc). L'Amérique Latine de gauche, progressiste, sociale, indépendante, doit faire place à l'"ordre" nouveau. Celui qu'ont connu, justement, les Etats sous la coupe des dictateurs mis en place par l'Amérique criminelle...

 

Aujourd'hui, nous en sommes au stade où les faux médias vrais instruments d'agitations mortifères, font courir le bruit que le Brésil impose trop ses citoyens, et qu'ils doivent se libérer des charges et réclamer un nouveau gouvernement. Les leaders de demain sont repérés sur les Réseaux Sociaux, ils doivent être les icônes de ces fausses Révolutions.

 

Le monde dessiné par l'Occident est machiavélique, criminel, monstrueux. Le savoir, c'est déjà s'émanciper !


Chantal Dupille

 


(1) l'Afrique aussi pleure son héros, Kadhafi qui voulait libérer le continent du colonialisme assassin de l'Occident)

 

Dilma Rousseff est fière des manifestants

Emeutes au Brésil

Brésil : le site du Mondial 2014 piraté

Le Brésil est proche d'une nouvelle période de ... - Le Grand Soir 

 

Le Venezuela en état d’alerte

Oscar FORTIN

arrestation de paramilitaires colombiens portant des uniformes vénézueliennes.
img_grey_font_scale_less.gif img_grey_font_scale_none.gif img_grey_font_scale.gif

Ce n’est pas d’aujourd’hui que le Venezuela est mis à l’épreuve des forces oligarchiques nationales et des politiques agressives de Washington. Depuis l’élection d’Hugo Chavez, en 1998, de l’adoption d’une nouvelle constitution , en 1999, d’une nouvelle élection présidentielle, conformément à la nouvelle constitution, en 2000, les anciens maîtres du Venezuela ne déragent plus. Oligarchies nationales, cupule ecclésiale et Washington serrent les rangs pour briser à sa racine ce nouveau régime.


Dès 2002, une première tentative de coup d’État qui n’aura duré que quelques heures aura mis au grand jour les adversaires de la révolution bolivarienne. On se souviendra qu’avec l’aide de certains hauts gradés de l’armée, l’oligarchie nationale prit le contrôle des lieux décisionnels de l’État. Chavez fut transporté dans un lieu secret et les principaux acteurs de ce coup militaire (le patronat, la hiérarchie ecclésiale, les représentants oligarchiques et les médias meanstream célébrèrent cette victoire, le temps que le peuple et une partie de l’armée, restés fidèles à Chavez, interviennent et mettent fin à la fête. Chavez est aussitôt localisé, libéré et ramené au poste auquel le peuple l’avait élu, à savoir celui de Président.


En 2004, selon une procédure prévue par la constitution, les opposants de Chavez font campagne afin d’obtenir suffisamment de signatures pour demander sa destitution. Un référendum a lieu et Chavez en sort encore plus fort. Il peut compter sur la majorité du peuple. À la même époque, mai 2004, 126 Colombiens, paramilitaires en mission au Venezuela, sont capturés. Ils avaient pour mission d’assassiner Chavez et de déstabiliser le gouvernement par des actions de sabotages. À cette époque, la Colombie est sous la gouverne d’Alvaro Uribe.


Cette guerre souterraine contre Chavez et la nouvelle démocratie, celle du peuple pour le peuple, n’a jamais cessé. Les oligarchies et Washington avec la collaboration de la Colombie ne décolèrent toujours pas.


En mars 2013, le président Chavez meurt d’un cancer bien mystérieux. Cette mort donne un nouvel espoir à ses adversaires, celui de reprendre le contrôle du pays et des richesses pétrolières. À ces objectifs s’ajoute également le sabotage des organismes régionaux d’intégration et d’unification des pays de l’Amérique latine et des Caraïbes. Il faut penser à UNASUR, MERCOSUR, ALBA, CELAC. Dans aucun de ces organismes ne figurent les États-Unis et le Canada.

 

L’élection présidentielle du 14 avril dernier donna gagnant Nicolas Maduro, le candidat désigné par Chavez. Sa victoire a été bien en deçà de ce que les sondages disaient, mais il en est sorti gagnant.


Une élection qui s’est déroulée dans un climat de paix et sous l’œil vigilant de plus de 300 observateurs étrangers. Une victoire, reconnue par tous des pays de l’Amérique latine. Les États-Unis sont le seul pays qui ne reconnaît pas les résultats de cette élection. En cela, l’Administration Obama apporte tout son soutien à l’opposition vénézuélienne sous la direction du candidat perdant, Henrique Capriles. Il faut préciser que ce dernier avait refusé, tant avant que pendant l’élection, de reconnaître les résultats de l’élection. Ces derniers jours, le Conseil électoral national a rendu publiques les conclusions de la révision totale des résultats de la dernière élection. À 99.009 %, ces résultats confirment ceux du 14 avril 2013.


Le soir des élections, le candidat perdant, Henrique Capriles a invité ses partisans à aller manifester et à exprimer leur colère. Ce fut le début de nombreux saccages dans des lieux publics, dans des centres médicaux, dans des locaux du Coneil national électoral et ainsi que de nombreux blessés et de plusieurs morts. La nuit du 15 avril demeurera une page tragique de l’histoire vénézuélienne.

« Dès l´annonce de Capriles, des groupuscules néofascistes déferlent dans les rues du pays. Des symboles du chavisme sont détruits, des militants attaqués et assassinés, des petits commerces sont saccagés et brûlés. On dénombrera 7 morts et 61 blessés, par balle pour la plupart. Cinq sièges régionaux du Parti socialiste Uni du Venezuela (Psuv) sont dévastés par les flammes, tout comme douze cliniques populaires où officient des médecins cubains. »

Le 26 mai, Jos Biden arrive à Bogota pour une rencontre avec le président Santos. Il vient donner le signal d’une nouvelle offensive contre le Venezuela. En effet, à peine reparti de Bogota pour le Brésil, le président Santos reçoit officiellement Enrique Capriles, cet opposant qui n’a jamais voulu reconnaître les résultats de l’élection du 14 avril en dépit du fait que tous les pays de l’Amérique latine, y incluant la Colombie, les aient reconnus et que tous les observateurs internationaux en aient confirmé la pleine crédibilité. Capriles, c’est, également, celui qui a incité à la violence laquelle a fait plus de 63 blessés et 7 morts.


Le Venezuela est en colère. Les principes de bonne entende, établis en 2010 entre les deux gouvernements, viennent se heurter à un autre agenda qu’a la Colombie. Les médias meanstream trouvent la réaction du Venezuela exagérée et présentent l’événement comme quelque chose de normal et d’interne à la Colombie.


Pour le président Maduro, il ne s’agit pas d’un événement normal, relevant de la seule souveraineté de la Colombie. Cette colère vient du fait que le président Santos était bien au fait des crimes de Capriles et qu’il sait pertinemment que la dernière élection, sanctionnée par le Conseil électoral national, instance suprême de validation de toute élection, est la référence à prendre en considération. D’ailleurs, ce même président Santos avait participé avec tous les membres d’UNASUR pour discuter des élections au Venezuela et de la légitimité du président Nicolas Maduro. Tous, sans exception, y compris Santos, avaient alors reconnu la validité de l’élection et confirmé leur soutien au nouveau Président.


Imaginons un seul instant que le Président du Venezuela reçoive officiellement le chef des groupes armés qui veulent renverser le gouvernement colombien ! Que se passerait-il alors de la part des autorités colombiennes et de ses alliés ? Ce serait, à n’en pas douter un motif suffisant pour couper toutes les relations diplomatiques entre les deux pays.


Ce n’est pas tout. Deux jours à peine après cette rencontre explosive, le président Santos annonce son intention de demander l’intégration de la Colombie à l’OTAN. Une autre intervention qui vient semer la confusion dans les relations des pays de l’Amérique latine qui ont déjà décidé de faire de ce territoire une terre de paix.

 

Sur ce point précis de l’OTAN, je vous invite à lire cet excellent article d’Alberto Rabilotta.


Depuis, les évènements se succèdent.


D’abord deux groupes de paramilitaires colombiens ont été arrêtés, début juin, en sol vénézuélien. Leur mission devait les conduire jusqu’à Caracas pour y assassiner le Président et d’autres personnalités du gouvernement.

Vient par la suite cette information, transmise par le journaliste et ancien vice-président du Venezuela, Jose Vicente Rangel, à l’effet qu’une représentation de la opposition s’est rendue à San Antonio, Texas, pour y acheter 18 avions de guerre à être livrés sur une des bases militaire étasuniennes en Colombie.


Je termine ce survol d’évènements avec cette double information. La première porte sur l’audience privée que le pape François accordera au président Maduro, lundi, le 17 juin. Une rencontre à suivre de près.


La seconde est que trois représentants de l’opposition vénézuélienne seront reçus, deux jours plus tard, par le grand patron de la diplomatie vaticane. Il semblerait que ce soit pour réclamer la libération des soi-disant prisonniers politiques au Venezuela.


Ce dernier point met en relief les relations privilégiées qu’a cette opposition avec l’épiscopat et le nonce apostolique vénézuéliens. À ma connaissance, c’est la première fois qu’une telle requête est présentée par une opposition politique à un si haut niveau. En général, elle s’adresse à l’épiscopat national qui voit ou non la pertinence d’en saisir le Nonce apostolique et par la suite ce dernier décide de s’en faire ou pas l’avocat auprès des plus hautes autorités de l’Église. D’autant plus que le Venezuela n’a pas la réputation d’avoir des prisonniers politiques, à tout le moins, pas depuis l’arrivée de Chavez à la Présidence, en 1998.


On verra bien ce que la presse internationale va nous en dire de ces deux rencontres. Je vous promets que je vais y être attentif.


Il n’y a pas de doute que la presse internationale meanstream sera là pour recueillir les commentaires et observations de ces représentants de l’opposition. Sur la rencontre du Président avec le Pape, il faudra, sans doute, que des scribes de l’information alternative prennent la relève.


Bonne journée à vous tous et toutes qui avez eu le courage de me lire jusqu’à la fin.


Oscar Fortin


http://humanisme.blogspot.com

* http://humanisme.blogspot.fr/2013/06/le-venezuela-en-etat-dalerte.html

http://www.mondialisation.ca/le-venezuela-en-etat-dalerte/5339349
.

L'Amérique sous le contrôle de psychopathes assassins et mythomanes

 

USA présidents 2

 

USA : Ce que nos présidents disent à nos jeunes

Mondialisation.ca, 12 juin 2013


En cette saison d’examens universitaires, arrêtons-nous un instant pour nous rappeler les paroles émouvantes de ce savant bien-aimé de l’Amérique, George W. Bush, parlant en Floride en 2007 au début de l’année scolaire à Miami Dade College : « A La Havane et dans d’autres villes cubaines, il y a des gens comme vous qui vont à l’école, qui rêvent d’une vie meilleure. Malheureusement, ces rêves sont étouffés par une dictature cruelle qui dénie toute liberté au nom d’une idéologie sombre et discréditée . » (1)


Comme j’aurai aimé être présent dans le public. Je me serais levé et j’aurais crié : « A Cuba l’éducation est totalement gratuite. Mais la plupart des jeunes ici présents seront enchaînés pour pratiquement le reste de leur vie à des dettes écrasantes ! »


Tandis que les agents de sécurité s’approcheraient de moi, je crierais : « Et personne à Cuba n’est obligé de rejoindre l’armée pour pouvoir obtenir une bourse d’études, comme Bradley Manning a été obligé ! »


Tandis qu’ils se saisiraient de moi, je parviendrais à ajouter : « Et le Congrès a même adopté une loi interdisant aux étudiants de se déclarer en faillite personnelle pour se débarrasser de leurs dettes ! »


Tandis qu’ils m’entraîneraient dehors, avec un bras serré autour de mon cou, je réussirais à prononcer ces dernières paroles : « Savez-vous que 36 milliards de dollars de l’endettement pour les études appartiennent à des Américains qui ont 60 ans ou plus ? … (arghhh) … et que des étudiants se sont suicidés à cause de leurs dettes ? »


Je ne sais pas si le professeur Bush aurait trouvé dans son cerveau les mots pour répondre, mais les dernières paroles que j’entendrais des étudiants, tandis qu’on me passerait des menottes bien serrées, seraient : « Ben, si t’aimes pas l’Amérique, pourquoi t’vas pas vivre à Cuba ? ”


C’est déjà pas terrible que les étudiants se fassent littéralement braquer pour financer leur études, il leur faut en plus subir un lavage de cerveau.

Passons maintenant à l’actuel président. Le voici le 19 mai à la cérémonie de remise des diplômes au Collège Morehouse à Atlanta, alma mater de Martin Luther King :

Je sais que quand je serai sur mon lit de mort, un jour, je ne penserai pas à une loi que j’ai fait passer, je ne penserai pas à une politique que j’ai défendue, je ne penserai pas à un discours que j’ai prononcé, je ne penserai pas au prix Nobel que j’ai reçu. Je penserai à cette promenade avec mes filles. Je penserai à un après-midi de farniente avec ma femme. Je penserai à eux, assis autour de la table de la salle à manger, heureux et en bonne santé, en se sachant aimés. Et je me demanderai si j’ai fait tout ce que je pouvais pour chacun d’entre eux.

Et moi, comme le personnage de Zelig de Woody Allen, je me serais présenté à cette cérémonie-là aussi et j’aurais crié : « Qu’en est-il de la famille heureuse et en bonne santé assise autour de la table d’une salle à manger au Pakistan ou en Afghanistan, et un missile – votre missile – arrive hurlant à travers le toit, réduisant la précieuse famille en un tas de chair, de sang et de poussière ? Qu’en est-il des belles familles heureuses et en bonne santé au Yémen et en Irak et en Somalie et en Libye que vous avez dronées à mort ? Pourquoi n’avez-vous pas rendu le prix Nobel ? Au cas où vous auriez oublié, c’était un prix de la PAIX ! ”


Aïe, ce Taser fait vraiment mal ! Merci de participer au versement de ma caution.

Pipelineistan


J’ai écrit à plus reprises sur l’utilité qu’il y a à prêcher encore et encore à des convaincus. Un de mes lecteurs a exprime son accord avec cette idée en ces termes : « Comment le christianisme a-t-il fait pour survivre 2000 ans, sinon en remettant une couche tous les dimanches ? »


Eh bien, chers convaincus, mes paroissiens bien-aimés, pour le sermon de cette semaine, nous allons une fois de plus nous tourner vers l’Afghanistan. Comme les responsables américains font souvent des déclarations qui laissent entendre que la présence militaire américaine dans ce triste pays tire à sa fin – et aura bientôt totalement disparu, à l’exception de quelques milliers de soldats américains qui resteront sur place et que pratiquement tous les pays du monde réclament – un voit régulièrement des articles dans les médias et les communiqués du gouvernement qui tentent d’expliquer de quoi il s’agissait.

 

Pour quelle raison des milliers de jeunes Américains sont allés émettre leur dernier souffle dans ce pays arriéré et pourquoi des dizaines de milliers d’Afghans ont-ils été expédiés auprès d’Allah par les Etats-Unis (au milieu des tortures américaines très répandues et autres violations des droits de l’homme) ?


Le Washington Post a récemment cité un rapport du ministère de la Défense qui stipule : Les Etats-Unis « a produit un « plan B » raisonnable pour réaliser leur principal objectif qui est d’empêcher l’Afghanistan de redevenir un refuge pour Al-Qaïda et ses affiliés ».


« Prévenir un refuge pour les terroristes » – c’était la raison initiale donnée en 2001 pour l’invasion de l’Afghanistan, une explication consistante et en contraste avec l’évolution constante des explications données pour l’Irak.

 

Cependant, il me semble que les plus doués et les plus brillants de notre gouvernement et des médias ne se souviennent pas, si jamais ils l’ont su, que l’Afghanistan n’a jamais eu rien à voir avec le 11 Septembre ou la lutte contre le terrorisme (à part les nombreux terroristes que les États-Unis ont crées par leurs invasions et occupations), mais tout à voir avec les oléoducs.


Le président Obama a déclaré en Août 2009 : « Mais nous ne devons jamais oublier que ce n’est pas une guerre par choix. C’est une guerre par nécessité. Ceux qui ont attaqué l’Amérique le 11/9 complotent de le faire à nouveau. Si rien n’est fait, l’insurrection des talibans ferait de ce pays un havre encore plus large à partir duquel Al-Qaïda comploterai pour tuer encore plus d’Américains. » (2)


Peu importe que sur les dizaines de milliers de personnes que les Etats-Unis et leur couverture appelée l’OTAN ont tuées en Afghanistan, pas un seul n’ait été identifié comme ayant eu le moindre rapport avec les événements du 11 Septembre 2001.


Peu importe – même en acceptant la version officielle du 11/9 – que le « complot visant à attaquer l’Amérique » en 2001, ait été conçu plutôt en Allemagne, en Espagne et aux Etats-Unis, qu’en Afghanistan. Pourquoi les Etats-Unis ne bombardent-ils pas ces pays-là ?


En effet, que fallait-il pour acheter des billets d’avion et prendre des cours de pilotage aux Etats-Unis ? Une salle avec une table et des chaises ? Que signifie « un havre encore plus large » ? Une salle plus grande avec plus de chaises ? Peut-être un tableau noir ? Des terroristes résolus à attaquer les Etats-Unis peuvent se rencontrer pratiquement n’importe où. À l’heure actuelle, il y a des types, du genre terroristes antiaméricains, réunis en Libye, en Syrie, en Turquie, au Pakistan, au Qatar, en Arabie saoudite, à Londres, à Paris, et bien d’autres endroits. Et les talibans de l’Afghanistan ne seraient pas particulièrement antiaméricains si les Etats-Unis n’avaient pas envahi et occupé leur pays. Les talibans sont un groupe diversifié d’insurgés afghans sur qui l’armée américaine a collé une étiquette unique, ils ne sont pas fondamentalement des djihadistes internationaux comme Al-Qaïda avec lequel, en fait, ils ont eu une relation chaotique.


La seule « nécessité » qui a attiré les Etats-Unis en Afghanistan était le désir d’établir une présence militaire dans ce pays qui est à côté de la région de l’Asie centrale de la mer Caspienne – qui contient le deuxième plus grande réserve prouvée de pétrole et de gaz naturel au monde – et de construire des oléoducs et de gazoducs dans cette région à travers l’Afghanistan.


L’Afghanistan est bien situé pour de telles canalisations pour desservir une grande partie de l’Asie du Sud et même certaines régions d’Europe, des pipelines qui – de manière cruciale – peuvent contourner les bêtes noires de Washington, l’Iran et la Russie. Si seulement les talibans n’attaquaient pas ces canalisations. Voici ce que disait en 2007 Richard Boucher, sous-secrétaire d’État pour les affaires d’Asie centrale et l’Asie du sud : « Un de nos objectifs est de stabiliser l’Afghanistan, de sorte qu’il puisse devenir un conduit et un centre de redistribution entre l’Asie centrale et l’Asie du sud afin que l’énergie puisse circuler vers le sud. » (3)


Depuis les années 1980, toutes sortes de pipelines ont été prévus pour la région, pour être retardés ou annulés par un problème militaire, financier, politique ou autre. Par exemple, la soi-disant pipeline TAPI (Turkménistan-Afghanistan-Pakistan-Inde) a été fortement soutenu par Washington, qui était désireux de bloquer un gazoduc concurrent qui amènerait le gaz au Pakistan et en Inde à partir de l’Iran. TAPI remonte à la fin des années 1990, lorsque le gouvernement taliban a eu des entretiens avec la compagnie pétrolière californienne Unocal Corporation. Ces négociations ont été menées en pleine connaissance de cause de l’administration Clinton, et furent découragées par la répression extrême de la société talibane. Des responsables talibans ont même fait des voyages aux les États-Unis pour des discussions. (4)


Témoignant devant le sous-comité sur l’Asie et le Pacifique de la Chambre des Représentants, le 12 Février 1998, le représentant d’Unocal, John Maresca, a discuté de l’importance du projet de pipeline et les difficultés croissantes avec talibans :

Les réserves totales de pétrole de la région pourraient atteindre plus de 60 milliards de barils de pétrole. Certaines estimations vont jusqu’à 200 milliards de barils … Dès le début, nous avons clairement fait savoir que la construction du pipeline que nous avons proposé à travers l’Afghanistan ne pouvait commencer avant qu’un gouvernement reconnu soit en place et qu’il ait la confiance des autres gouvernements et dirigeants, et de notre société.

Lorsque ces pourparlers avec les talibans sont arrivés au point mort en 2001, l’administration Bush aurait menacé les talibans de représailles militaires si le gouvernement afghan ne cédait pas aux exigences américaines. Le 2 Août à Islamabad, la négociatrice du Département d’Etat américain, Christine Rocca, a répété à l’ambassadeur taliban au Pakistan, Abdul Salam Zaeef : « Soit vous acceptez notre offre d’un tapis d’or [pétrole], soit nous vous enterrerons sous un tapis de bombes ». (5) Les pourparlers ont finalement été définitivement rompus un mois avant le 11 Septembre.


Les Etats-Unis ne plaisantaient pas en ce qui concerne les régions pétrolières et gazières de la mer Caspienne et du golfe Persique. Grâce à une guerre ou à une autre en commençant avec la guerre du Golfe de 1990-1, les Etats-Unis ont réussi à établir des bases militaires en Arabie saoudite, Koweït, Bahreïn, Qatar, Oman, Afghanistan, Pakistan, Ouzbékistan, Tadjikistan, Kirghizistan et Kazakhstan.


La guerre contre les talibans ne peut pas être « gagnée » à moins de tuer tous les Afghans. Les Etats-Unis pourraient bien tenter de négocier à nouveau une certaine forme de sécurité pour les pipelines avec les talibans, puis quitter les pays et déclarer « victoire ». Barack Obama saura certainement prononcer un discours de victoire éloquent en lisant son prompteur. Il pourrait même inclure les mots « liberté » et « démocratie », mais certainement pas « pipeline ».

« Nous sommes littéralement en train de soutenir les mêmes en Syrie que nous combattons en Afghanistan et qui viennent de tuer notre ambassadeur en Libye ! Nous devons abandonner définitivement l’élan interventionniste avant qu’il ne soit trop tard. » – Ron Paul, Membre du Congrès, le 16 Septembre 2012. (6)

Comment tout a commencé :

« Voir les courageux combattants de la liberté afghans lutter contre des arsenaux modernes avec de simples armes de poing est une source d’inspiration pour tous ceux qui chérissent la liberté. Leur courage nous donne une grande leçon – qu’il y a des choses dans ce monde qui méritent d’être défendues. Au peuple afghan, je lui dis au nom de tous les Américains que nous admirons votre héroïsme, votre attachement à la liberté, et votre lutte acharnée contre vos oppresseurs. »- Le président Ronald Reagan, 21 mars 1983.

Une proposition modeste

Les sanctions de Washington contre l’Iran sont une petite merveille, entravant sérieusement la capacité de Téhéran de faire du commerce international, d’effectuer des paiements, de recevoir de l’argent, d’importer, d’exporter, d’investir, voyager… il n’y a pas un domaine où les États-Unis ne cherchent à imposer des difficultés au gouvernement et au peuple iranien. Au début du mois de mai, un projet de loi bipartisan a été présenté au Congrès visant à empêcher l’Iran d’accéder à ses milliards de dollars en euros conservés dans des banques à l’étranger – de l’argent qui représente jusqu’à un tiers du total des avoirs en devises de Téhéran. En outre, le Congrès cherche à combler une faille dans les sanctions qui permet à l’Iran pour reconstituer ses comptes en devises par l’acquisition d’or sur les marchés étrangers.


Washington a aussi fermé les médias iraniens aux Etats-Unis, et exerce une forte pression sur le Pakistan pour annuler leur projet de construction d’un gazoduc pour importer du gaz naturel de l’Iran, et d’innombrables sociétés internationales sont punies pour faire des affaires avec l’Iran.


Après un accident d’avion en Iran en 2011, le Washington Post a rapporté : « Les accidents d’avion sont fréquents en Iran, qui pendant des décennies a été empêché d’acheter des pièces de rechange pour sa flotte vieillissante à cause des sanctions imposées par les Etats-Unis. » (7)


Il y a beaucoup d’autres ’exemples de ces sanctions de destruction massive.

Tout cela pour forcer l’Iran à abandonner tout programme qui pourrait conduire un jour à l’arme nucléaire, privant ainsi Israël d’être la seule puissance nucléaire au Moyen-Orient. Les Etats-Unis ne le disent pas en ces termes. Ils disent, explicitement ou implicitement, qu’un Iran nucléaire pourrait attaquer les Etats-Unis ou Israël, sans fournir de raison pour laquelle l’Iran agirait de manière aussi suicidaire ; dans le même temps Washington ignore les déclarations répétées de différents responsables israéliens et américains qu’une telle crainte est sans fondement.


A présent, un groupe de parlementaires américains propose une solution plus radicale : couper Iran entièrement des marchés mondiaux du pétrole. Les ventes de pétrole constituent l’essentiel des recettes en devises de l’Iran. Le plan obligerait tous les pays à cesser d’acheter du pétrole de l’Iran ou risquer de perdre l’accès au système bancaire américain. (8)


Et l’Iran ignore tout, refuse de plier. Fanatiques islamiques qu’ils sont.

J’ai une solution beaucoup plus simple. Pourquoi ne pas couper toutes les exportations de produits alimentaires vers l’Iran ? Du le monde entier. Ainsi que tout ce qui entre dans la production alimentaire – semences, engrais, matériel agricole, etc. On verra bien combien de temps encore ils pourront nous ignorer lorsque les ventres de leurs enfants commenceront à gonfler. Sans oublier les médicaments et les équipements médicaux ! On verra bien s’ils seront capables de fabriquer eux-mêmes ce dont ils ont besoin.


Les responsables du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) estiment que près de 6000 enfants irakiens sont morts chaque mois au début des années 1990, principalement en raison des sanctions imposées par les Etats-Unis, le Royaume-Uni et d’autres. Comme preuve de l’efficacité durable et de la bonté de cette politique, une paix règne aujourd’hui en Irak.


Et si rien de tout ça ne marche … Il reste l’arme nucléaire contre ces bâtards ! C’est peut-être la seule façon de leur apprendre combien une bombe nucléaire est une arme horrible, et qu’ils ne devraient pas jouer avec.


Ces derniers temps, l’Irak, la Libye, la Syrie et l’Iran ont été les principales forces de résistance à une domination USraeli au Moyen-Orient. C’est ainsi que l’Irak a été transformé en un cas psychotique désespéré. L’État-providence de la Libye a été anéanti et les fondamentalistes ont imposé la loi islamique sur une grande partie du pays. La mise au pas de la Syrie est actuellement en cours. Celle de l’Iran a commencé avec des sanctions draconiennes, comme celle de l’Irak avait commencé.


Il est intéressant de noter que l’Irak, la Syrie et la Libye étaient les principaux États laïcs du Moyen-Orient. L’histoire ne retiendra peut-être pas avec sympathie la paupérisation et la perte de libertés que le Triumvirat Américano-OTAN-Union européenne a imposé aux populations de la région.


presidents-day-pruett.jpg

Qu’allons faire de nos entreprises psychopathes ?

Il ne se passe pratiquement pas un jour aux États-Unis sans un reportage sur un comportement immoral ou criminel grave par une banque ou une société de courtage ou une agence de notation ou un organisme d’assurance ou une entreprise de produits dérivés ou toute autre institution financière parasite. La plupart de ces entreprises ne produisent aucun bien ou service utiles aux êtres humains, mais passent leurs journées à manipuler de la monnaie, du crédit et des marchés, en employant des dizaines de manières de spéculer.


Observons les peines de prison infligées à des militants écologistes, pacifistes, désobéissants et comparons les au train de vie dont jouissent les criminels qui ont poignardé le système financier et qui continuent de remuer le couteau dans la plaie.


Les gouvernements fédéral et central menacent de poursuivre les institutions financières en justice. Il leur arrive parfois de le faire. Et une amende est payée. Et puis le prochain scandale surgit. Et une autre amende est payée. Et ainsi de suite.


Imaginez ceci : Une nuée de voitures de police s’arrête devant le siège de Bank of America, à Charlotte, en Caroline du Nord. Une douzaine de policiers sortent, entrent dans le bâtiment, et prennent l’ascenseur vers les bureaux des cadres supérieurs de la banque. Quelques minutes plus tard le président et deux vice-présidents – les bras étroitement liées avec des menottes derrière le dos – sont promenés à travers le bâtiment à la vue de leurs employés qui regardent les yeux écarquillés et la bouche ouverte. Le trottoir est bien sûr entièrement occupée par les médias tandis que la police encercle le bâtiment avec du ruban adage « Défense de passer. Scène de crime. ».


Rappelez-vous, ce n’est pas parce que l’Amérique est passée sous le contrôle de psychopathes assassins et mythomanes que nous n’avons pas le droit de nous amuser un peu.

William Blum

http://williamblum.org/

Article original en anglais :

William_Blum

What Our Presidents Tell our Young People, 5 juin 2013

 Traduction par VD pour le Grand Soir 

Notes

(1) Washington Post, April 29, 2007

(2) Talk given by the president at Veterans of Foreign Wars convention, August 17, 2009

(3) Talk at the Paul H. Nitze School for Advanced International Studies, Washington, DC, September 20, 2007

(4) See, for example, the December 17, 1997 article in the British newspaper, The Telegraph, “Oil barons court Taliban in Texas”.

(5) Pepe Escobar, Asia Times, September 12, 2012 (Information Clearing House)

(6) The Hill, daily congressional newspaper, Washington, DC

(7) Washington Post, January 10, 2011

(8) Washington Post, May 13, 2013

Copyright © 2013 Mondialisation.ca

Obama, président des drones
Repost 0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 01:17

 

UE-dictature.jpg

 

 

La démocratie n'est plus qu'un idéal..

L'Europe l'a tuée !

Par chantal Dupille

 

 

Savez-vous que nous sommes en dictature ? Vous ne le voyez pas ? Sur la LCP, un député de l'UMP se lamente de voir Mario Monti désavoué par les Italiens,  et il prédit que "si l'UE n'existe plus, on ne pourra pas s'en sortir. Et qu'il FAUT donc y rester". Comme démocratie, on fait mieux. Et d'ailleurs, qu'y a-t-il derrière ce "on" ? Les financiers, les technocrates, les lobbies, les Elus, les Marchés ? Et les Médias vont continuer à appeler les deux agents de Goldman Sachs, Mario Draghi et Mario Monti, "super Mario" ?  Déjà, l'heureux candidat Beppe Grillo est qualifié de "populiste", puisqu'il plaide pour la démocratie directe, le salaire minimum, un référendum sur la sortie de l'euro. Car aujourd'hui, dans notre fausse démocratie, et déjà vraie dictature (par ex, on nous dit pour qui voter, via sondeurs ou médias), tous ceux qui refusent le moule unique sont accusés d'être des "populistes", des "dictateurs", des "conspirationnistes"...  Et on entend tout : En Italie, "seule une grande coalition permettra d'éviter le chaos, les bourses ne digèrent pas le résultat, les Marchés financiers s'affolent"... bonnes gens, vous avez mal voté ! On nous culpabilise... Et dans cette fausse démocratie et déjà vraie dictature, lorsqu'on vote "mal", c'est-à-dire pas comme le Système militaro-financier voudrait, il faut revoter, comme en Irlande, hier, et demain, comme en Italie. Et à Gaza, vous vous souvenez ? Il fallait voter, on a voté. Mais c'est le Hamas qui a gagné, et le Hamas ne plaît pas à l'Occident. Et donc, les pauvres Palestiniens ont du payer au prix fort d'avoir voté comme ils le souhaitaient : Discrédit, incarcérations, bombardements (avec des armes interdites, de destruction massive, provoquant cancers, malformations...), brimades, tortures, vols... Même leur eau est détournée au profit du voisin voyou, Israël, et renvoyée sous forme d'eaux usées... Si ce n'est pas un génocide déguisé, qu'est-ce que c'est ?

 

La démocratie est sans cesse piétinée. En France domptée par les dirigeants aux ordres de l'Oligarchie, de Sarkozy à Hollande en passant par tous les Copé-Jacob-DSK-Valls-Fabius..., la Police de la Pensée Unique veille, paralysant l'autonomie, baîllonnant la liberté. L'indépendant François Asselineau vient d'en faire les frais lors d'un grand débat public organisé dans la fac de Rouen (1). A la demande des intervenants, les visages sont masqués et les interventions sont supprimées. Le sujet était : "La France doit-elle quitter l'Union européenne ?" Au moment où de plus en plus cette UE est désavouée par les peuples, l'Elite européiste fera tout, je dis bien tout, pour censurer la parole non conforme, et dès maintenant, un budget est prévu pour discréditer les opposants à l'entité supra-nationale qui rackette les citoyens, vampirise les nations, supprime les emplois ou les précarise, assujettit les peuples, détruit les modèles sociaux et les services publics, anéantit les libertés fondamentales, enchaîne aux guerres de l'OTAN....

 

 

La construction européenne au service des banksters.

La construction européenne au service des banksters.

 

Cachez-moi ce dissident que je ne saurais voir ! Malheur aux non-alignés ! Nous devons nous soumettre à la "démocratie" européenne, ou nous démettre. Cette UE nous a été imposée par l'agent de l'Oligarchie Nicolas Sarkozy, contre notre volonté, sous de faux prétextes (Traité édulcoré, soi-disant), et grâce au vote, au Parlement, des godillots censés nous représenter dans notre diversité. Et demain, si nous la rejetons ? Pour ma part, je suis persuadée que cette UE tremplin du Nouvel Ordre Mondial nous sera servie de gré ou de force par les plus implacables des agents de l'entité euro-atlantiste : Tous les Monti-Copé-Valls.... Accepterons-nous d'être sacrifiés sur l'autel du Veau d'Or ? Ou nous libèrerons-nous des chaînes imposées ? Pour que le Marché soit satisfait, les dirigeants doivent être aux ordres de Goldman Sachs et les entreprises doivent "dégraisser" (quelle horreur !) les travailleurs...

 

 

La Bourse ou la vie ?;.

http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782748387766.

 

 

Alors, la Bourse, ou la vie ? Le Marché, ou les peuples ? La dictature, ou la vraie démocratie ? La jungle, ou le Bien commun ?

 

Tout doit être fait pour empêcher la main-mise définitive d'une minorité dégénérée sur le monde...

 

Chantal Dupille

http://chantaldupille.over-blog.com

 

 

Voir aussi :

La dictature européenne est en marche - Fracture oligarchie-peuple

 

(1) La terreur intellectuelle :


MISE EN LIGNE DE LA VIDÉO CENSURÉE DU GRAND DÉBAT PUBLIC DU 22 JANVIER 2013 À L'UNIVERSITÉ DE ROUEN.


Lire nos explications ici :
https://www.facebook.com/notes/françois-asselineau-union-populaire-républicaine/mise-en-ligne-de-la-vidéo-censurée-du-grand-débat-public-du-22-janvier-2013-à-lu/10151270503672038

 

http://www.dailymotion.com/video/xxnllr_upr-debat-la-france-doit-elle-quitter-l-union-europeenne-version-censuree_news
Un professeur, s'exprimant en son nom propre et au nom de l'un de ses collègues, nous a écrit, après le débat, pour nous interdire expressément de diffuser sur notre site la captation vidéo que nous en avions faite.

Par ailleurs, le troisième professeur, qui a été joint par téléphone et qui semblait terrorisé par le cours des événements (!), nous a également formellement interdit de diffuser son image et les propos tenus au cours de ce grand débat pourtant public.

Comme nous n'avons pas vocation à forcer la volonté des gens, et que nous respectons la lettre et l'esprit de la loi sur le droit à l'image, nous avons donc été obligés de déférer à ces demandes expresses.

C'est pourquoi cette vidéo présente des masques sur tous les intervenants autres que M ASSELINEAU, et que leurs interventions ont été coupées au montage.

 


 


Photo : == FLASH ! == MISE EN LIGNE DE LA VIDÉO CENSURÉE DU GRAND DÉBAT PUBLIC DU 22 JANVIER 2013 À L'UNIVERSITÉ DE ROUEN. Lire nos explications ici : https://www.facebook.com/notes/fran%C3%A7ois-asselineau-union-populaire-r%C3%A9publicaine/mise-en-ligne-de-la-vid%C3%A9o-censur%C3%A9e-du-grand-d%C3%A9bat-public-du-22-janvier-2013-%C3%A0-lu/10151270503672038

 

 

 

Et malgré toutes les censures, toutes les diffamations, etc,

l'UPR connaît un essor extraordinaire

 


Alors que le Salon de l'Agriculture commence ce 23 Février 2013 à Paris, il est intéressant de revisionner l'entretien télévisé que François Asselineau avait donné au Salon de l'Agriculture l'an dernier (le 2 mars 2012) sur le plateau de la télévision installé dans les locaux mêmes du Salon. (..)

La vidéo du président de l'UPR avait d'ailleurs été tellement visionnée que le Salon de l'Agriculture avait jugé opportun... de la faire brutalement disparaître sans autre forme de procès !

Comme quoi la réaction des professeurs de l'université de Rouen

n'est pas seule dans son genre...

Équipe UPR

Pour le visionnage, c'est ici : http://www.dailymotion.com/video/xpahee_francois-asselineau-au-salon-de-l-agriculture-le-02-mars-2012_news?start=73#.USj2t1cgmSo

.

 

§§§§§§§§§

Le Mouvement Européen-France refuse de s'expliquer sur ses basses manœuvres cybermilitantes

 

http://1.bp.blogspot.com/_wH_fBQn4T6o/SB6ylaaf75I/AAAAAAAAAes/pOLgNc4WxiA/s200/chaines.jpg

http://1.bp.blogspot.com/_wH_fBQn4T6o/SB6ylaaf75I/AAAAAAAAAes/pOLgNc4WxiA/s200/chaines.jpg

 

...

.

Repost 0
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 16:55

 

 

guerre-mondiale-3418_world_war1024_768.jpg

 

La guerre mondiale qui rôde

Par Chantal Dupille

 

 

La guerre mondiale est à nos portes. Le savons-nous ? Récemment, je discutais avec un voisin, militaire de profession (à la retraite), et il me disait sa crainte du Nouvel Ordre Mondial et sa certitude d'une guerre mondiale bientôt, plus terrible que les autres. Oui, nos militaires sont bien conscients de tout cela, eux.... Et tant d'autres, aussi ! (1)

 

Personnellement, je crois que cette guerre mondiale de dépopulation, de domination et de prédation, n'est pas pour tout de suite. Parce que je pense que la ploutocratie veut s'enrichir au maximum avant, bref racketter, pressurer, piller...

 

En Grèce, par ex, le pays et le peuple ont été mis à contribution,  pas après pas : Economie ruinée, destruction des emplois, détricotage des mesures sociales et des services publics, austérité croissante pour tous sauf pour les armateurs et les laquais de l'Oligarchie.

 

L'Empire, avant d'être militaire, est financier. Et les Grandes banques, les Goldman Sachs, cherchent par tous les moyens à remplir davantage leurs coffre-forts. Quand les Etats, quand les peuples sont ruinés, qu'ils ne peuvent plus être pillés, reste le patrimoine à saisir, les bijoux de famille, les monuments, les îles, les trésors. L'Espagne connaît le même sort: Austérité, chômage, effondrement de l'économie, faillite, destruction des services publics et des systèmes sociaux....pour rembourses des dettes iniques, scandaleuses, que les politiciens corrompus ne dénoncent pas.

 

Tous les pays européens vont connaître le même sort, petit à petit. La France serait déjà en faillite. La pauvreté augmente d'une manière exponentielle, les citoyens ne peuvent plus se soigner, travailler, manger, se loger décemment... Tout est détruit. Pour le plus grand profit de l'Oligarchie financière !

 

Lorsque l'Empire financier aura épuisé toutes les occasions de s'enrichir démesurément sur le dos des peuples, il lui restera le volet militaire (déjà employé pour soumettre un par un les Etats non alignés, en bombardant ou en organisant de pseudos révolutions, et en utilisant les intégristes musulmans, les "terroristes" armés, formés, financés par lui) : La guerre mondiale, avec des armes de destruction terrifiante. Pour d'abord réduire le nombre d'habitants, ensuite prospérer sur les décombres du monde (Industrie de la Reconstruction, asservissement des rescapés...). Les Etats-Unis doivent leur insolente prospérité pendant des décennies, à la 2e guerre mondiale.

 

Mais les apprentis sorciers, avides, égoïstes, cupides, sans scrupules, oublient une chose : l'effet boomerang de leur folies criminelles. Un jour ou l'autre, ces monstres seront confrontés au nuage nucléaire qu'ils auront créé, au mieux, et au pire, à des imprévus effroyables. Car si on sait comment une guerre commence,  on ne sait pas comment elle finit. On peut supposer que des Etats comme l'Iran, la Russie, la Chine, et d'autres, feront payer cher, très cher, les attaques subies. En sachant d'ailleurs que la Russie détient une arme que les Etats-Unis n'ont pas,  plus terrifiante que les autres. 

 

L'Occident assassin a déja détruit plusieurs pays, certains millénaires : Irak, Afghanistan, Libye, Syrie... La conflagration meurtrière touchera-t-elle l'ensemble de l'humanité ?

 

Qui arrêtera la main des Occidentaux avant qu'ils ne mettent à feu et à sang le monde entier ? Qui traduira en justice les vrais terroristes qui ensanglantent la planète ? Si nous restons inertes, attendons-nous au pire : Nous l'aurons !

 

Chantal Dupille

 

http://chantaldupille.over-blog.com

 

(1)

(..) Depuis quelques semaines, des signaux inquiétants se multiplient et donnent lieu à des commentaires peu habituels de la part de quelques personnalités en vue. Les déclarations de Juncker avant son départ (reproduites dans le numéro 271 de LIESI) ou celles d’Attali sont des annonces assez claires de ce que les Elites préparent : une prochaine guerre mondiale. (..)

A quand le prochain attentat style SARAJEVO, interroge J. Attali ? (..)

JAPAN : TSUNAMI Major Wave III on Gold – Partie II

 

 

Vendredi 8 février 2013

 

 

 

Détruire un Etat souverain, caillou gênant pour l'Empire. L'Iran s'oppose à la libéralisation du Marché à l'infini, à la colonisation, à la libéralisation des moeurs (bref valeurs contraires à l'idôlatrie argent, marchandisation...). L'Iran ne menace pas l'Europe, mais couloir transit énérgétique, réserves gaz, pétrole, et le pays s'oppose aussi non seulement au rouleau compresseur, mais à Israël.

 

Le "ménage" a été fait au Soudan, en Irak, en Jordanie régime soumis, bientôt le ménage sera terminé en Syrie... Bases avancées à détruire aussi, comme le Hezbollah, ou à tronçonner, à isoler diplomatiquement, le couper de ses alliés, le diaboliser, l'affaiblir, indirectement la Russie est visée (tentatives de Révolutions de velours, procédures de déstabilisation de l'opinion, via Internet..)

 

Iran : Bombe de dissuasion, pas offensive, mais alors le pays devient inattaquable, donc inacceptable pour l'Occident car peur de voir l'Iran se sanctuariser.

 

Nouvelle arme américaine terrifiante : Armes USA pouvant être transportées par missiles de croisières, ou drones, et créant un nuage électro-magnétique pouvant paralyser toutes les activités d'un pays, détruisant toutes les installations électriques, les ordinateurs, les services bancaires (pénurie d'argent, donc), tout, même le fonctionnement des armées et bien sûr des centrales nucléaires, jusqu'au système d'approvisionnement en eau... Cette arme est-elle déjà opérationnelle ? Toute la vie d'un pays serait gelée, et cette arme entre dans la stratégie de Washington.

 

Obama Prix Nobel poursuit les mêmes objectifs que Bush, mais par des moyens plus "bienveillants", + discrets, subtiles... et à l'arrivée on se retrouvera devant les mêmes résultats.

 

Une opération de destruction de l'Iran coûterait très cher à l'Occident : L'Iran a des moyens de rétorsion, par ex dans le détroit d'Ormuz, et puis crise psychologique, le prix du baril bondira, et le choc sera trop dur pour l'Occident. L'Iran ne pourra vaincre, mais ses représailles seront très fortes. Bref, tout cela est coûteux. (Résumé par Chantal Dupille)

 

 

 

http://oummatv.tv/15717/iran-destruction-necessaire?utm_source=Oumma+Media&utm_campaign=932dbe46d6-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email

 

Au programme de l'Esprit d'actu, la seconde partie de l'entretien avec  le  journaliste et géopolitologue Jean-Michel Vernochet, auteur du livre Iran, la destruction nécessaire  paru aux éditions  Xenia.

 

Iran la destruction nécessaire

 

 

Autres vidéos :

 

(1)

.

ENTRETIEN AVEC JEAN-MICHEL VERNOCHET

A PROPOS DE SON LIVRE:

IRAN, LA DESTRUCTION NECESSAIRE

iran destruction.png

 

L’Iran doit être « détruit » : en tant que théocratie nationalitaire il est voué à être « normalisé »… En tête des agendas politiques, l’inscription volontariste de l’Iran au rang des démocraties libérales est donc à l’ordre du jour… Car l’Iran est appelé, volen nolens, à se fondre dans le grand chaudron des sociétés éclatées dans lesquelles la segmentation du marchés atteint son paroxysme (minorités ethniques, confessionnelles, sectaires et sexuelles, femmes, jeunes, enfants, la publicité s’adressant à ces derniers dès l’âge de deux ans, l’âge de leur scolarisation précoce…) afin de pouvoir pleinement être intégré au marché unique, autrement dit le « système-monde ».


Francis RosL’armée hébreu vient de mettre fin précipitamment à ses bombardements de la bande de Gaza, quant au ministre de la Défense, Ehoud Barak, celui-ci vient de faire valoir ses droits à la retraite. N’est-ce pas le signe d’un net reflux des ambitions expansionnistes d’Israël et donc d’un renoncement implicite à toute agression contre l’Iran ?

JMV. Regardons les choses en face. Gaza a été pilonnée, l’aviation et les drones israéliens ont y semé la mort et la désolation. Certes, l’escalade s’est arrêtée assez vite, mais qui est nommément désigné comme le premier responsable de ces tragiques événements ? Téhéran ! M. Fabius, ci-devant ministre des Affaires étrangères ne s’est pas gêné pour accuser l’Iran, « ce pelé, ce galeux d’où nous vient tout le mal » [Les Animaux malades de la peste] de « porter une lourde responsabilité dans l’affaire de la bande de Gaza », ceci en ayant notamment fourni des « armes à longue portée au Hamas ». M. Fabius étant particulièrement déconnecté, comme la plupart des énarques, ne connaît apparemment pas le sens du couple de mots « longue portée »… mais l’expression fait « riche ». Ainsi s’est-il répandu le 22 novembre sur Radio Monte-Carlo et BFMTV où il a désigné la cible ultime : « L’Iran est indirectement impliqué dans plusieurs conflits graves dans cette région… les missiles à longue portée de 950 kg qui peuvent atteindre le centre d’Israël et les villes du sud du pays sont fournis par l’Iran ». Des missiles qui n’ont causé au demeurant aucune victime dans le centre d’Eretz Israël malgré leur supposée formidable létalité ! A contrario nombreux ont été à Gaza les morts et les blessés dus à des bombes réputées « intelligentes » ! Bref, l’arrêt de l’offensive sur Gaza, la démission (ou l’éviction) d’Ehoud Barak ne changent rien sur le fond. Certains vont même jusqu’à se demander si les « rats » ne se mettraient pas à quitter le navire, surpris qu’ils sont par une annonce intervenant cinq jours après la fin de l’opération « Colonne de nuées » autrement nommée en français « Pilier de Défense ». Certes l’actuel ministre israélien de la Défense, ancien premier ministre de 1999 à 2001, militaire le plus décoré du pays qui en janvier 2011 a tourné le dos au Parti travailliste pour rallier le cabinet de Benyamin Netanyahou, était considéré jusqu’à ce lundi 26 novembre comme le numéro 2 du gouvernement… âgé de soixante-dix ans il ne quittera cependant pas ses fonctions d’ici les élections législatives du 22 janvier 2013. Mais il est encore trop tôt pour savoir ce que cache ou dissimule ce départ impromptu… de graves désaccords au sommet de l’État hébreu à n’en pas douter et des révisions politiques – forcément « déchirantes » imposées de l’extérieur ou par l’effet d’un simple « retour au réel » ? La question se pose : Israël a-t-il trop présumé de ses forces ? Ses méfaits et son hybris ne sont-ils pas en train de le rattraper ? Désormais la coupe est-elle pleine ? Reste que nous pouvons compter sur le Likoud, génétiquement parlant, et sur ses épigones néoconservateurs de Washington, pour ne pas savoir ni ne vouloir s’arrêter à temps.

Au cours de cette dernière crise, MM. Obama et Fabius n’ont au demeurant ni lâché ni désavoué Israël et son gouvernement, le Likoud. J’en déduis que cet arrêt du pilonnage aérien de Gaza, n’est en réalité qu’une sorte de « repli tactique » et que cela ne change en rien – au moins pour l’instant – quant à l’agenda occidentaliste visant à un remodelage en profondeur du Proche-Orient, Syrie, Liban, Iran… Même si nous nous plaçons dans la perspective encore lointaine d’une autosuffisance énergétique de l’Amérique du Nord grâce au gaz de schiste. Les enjeux énergétiques liés à la bataille de Syrie ou au littoral gazaoui – lequel jouxte la partie méridionale du « Léviathan », poche de gaz super géante dont Israël entend bien s’approprier la totalité – ne sont qu’une dimension du projet occidentaliste de reconfiguration de l’aire islamique. Un projet auquel l’Administration américaine n’est pas prête à renoncer, qu’elle soit « démocrate » ou « républicaine ». Trop d’efforts et de moyens ont été déjà consentis en ce sens, la guerre de Syrie est coûteuse en termes diplomatiques, le mouvement est amorcé, la coalition euratlantiste ne reviendra plus en arrière. Même si M. Obama, en raison de restrictions budgétaires, réduit la voilure le cap sera maintenu contre vents et marées.

Syrie, Liban, Iran, ces trois pays constitutifs de l’arc chiite – l’Irak peinant durement à se reconstruire – doivent être et seront brisés sauf circonstances exceptionnelles. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’existe aucune dissension au sein des états-majors politiques et militaires à Washington et Tel-Aviv. Paris comptant pour du beurre, les états d’âme des exécutants n’entrant en effet pas en ligne de compte ! Désaccords, non pas sur les objectifs à atteindre – la nécessaire destruction d’un Iran souverain fait l’unanimité – mais sur les moyens d’y parvenir et le calendrier : la force brutale préconisée par le Likoud et les Néoconservateurs, ou encore l’usure et la ruse, les manœuvres indirectes, la guerre subversive ou les révolutions internes !

Depuis des années, surtout ces derniers mois nous voyons les nuées monter sur l’horizon. Les orages ont rarement pour habitude de faire demi-tour… de même les machines infernales, une fois le mécanisme enclenché. L’Iran est voué à la destruction… sauf capitulation en rase campagne de ses élites dirigeantes. À ce titre il est vrai que des élections présidentielles auront lieu en Iran en juin 2013. Rien n’indique cependant que les nouveaux dirigeants pourraient réorienter – du tout au tout – l’actuelle politique de la République islamique, ni, que de l’autre côté M. Obama veuille se déjuger en acceptant de négocier directement avec la théocratie parlementaire iranienne.

FRMais pourquoi au final l’Occident est-il si acharné contre l’Iran ? Le nucléaire est-il la seule ou la vraie raison ?

JMV – Le nucléaire n’est de tout évidence qu’un prétexte. Une grosse ficelle du même genre que les « armes de destruction massive » qui ont servi à tétaniser les opinions publiques occidentales et à lancer la croisade pour la démocratie en et contre l’Irak. Le 14 novembre dernier « Le Parisien » nous expliquait doctement que « selon les experts internationaux, le programme iranien se poursuit lentement mais sûrement malgré les sanctions économiques qui étranglent le pays. C’est une question de mois pour que Téhéran parvienne à ses fins », analyse un diplomate français. « Chaque jour qui passe nous rapproche peut-être d’une issue dramatique ». Observons que nul ne sait précisément qui sont « les experts internationaux » ni qui est le « diplomate français » ici mentionné. Tout cela n’est pas sérieux, mais c’est à l’image de ce que nous serinent quotidiennement grands et petits médias : une menace croît à l’Est qui est en passe de se muer en danger imminent. Conclusion : l’intervention est inéluctable. Répété mois après moi, semaines après semaines, années après années ce type de discours apparaît comme une fatalité et plus encore, comme une nécessité. La raison désarme devant tant de constance et d’énergie dans le prêche du malheur… et parce que dans nos magnifiques démocraties le peuple – de toutes façons désinformé à mort – n’est jamais consulté pour ce qui engage son avenir, l’opinion subit et accepte, toujours et encore. Et que pourrait-elle faire d’autre puisqu’elle ne dispose d’aucun choix alternatif possible ? Chacun sait pourtant que la possession d’une ou plusieurs têtes nucléaires ne feraient pas de l’Iran un adversaire redoutable face aux deux ou trois cents vecteurs de mort atomique que déploie Israël. Au fond, tout cela serait risible si ce n’était atrocement tragique. N’est-ce pas M. Rocard, l’ancien Premier ministre, qui, transverbéré par un trait de lucidité – mais à moitié goguenard et satisfait de lui-même comme seuls savent l’être les « égrotants » – s’exprimait ce dernier printemps en ces termes [[Libération 2 mars 2012] : « Nous avons une stratégie américano-anglaise… de torpiller toute possibilité de discuter sérieusement avec les Iraniens. Et même de faire un peu de provoc de temps en temps. Comme s’il s’agissait de préparer une situation de tolérance rendant acceptable une frappe israélienne. Dans cette hypothèse, la guerre devient une guerre irano-syrienne soutenue par la Chine et la Russie, comme on le voit à l’Onu, contre en gros l’Occident et ses clients. Et l’Europe se tait. C’est une affaire à millions de morts, l’hypothèse étant que ça commence nucléaire. Je connais bien ces dossiers et je n’ai jamais eu aussi peur. Nos diplomates ont perdu l’habitude de traiter des situations de cette ampleur et tous nos politiques jouent à se faire plaisir avec des satisfactions de campagne électorale. Ce qui est nouveau, c’est l’intensité des dangers par rapport à un état d’esprit futile. Autre nouveauté, ces dangers sont extérieurs, résolument mondiaux. Il n’y a que l’Amérique latine et l’Australie pour avoir une chance d’y échapper. Aucun grand pays, même la Chine ou les États-Unis, n’y peut quelque chose à lui tout seul. Il n’y a de réponse que dans une consultation mondiale attentive dont tout le monde se moque… Ça me rend malade ». L’agneau de la fable – innocent ou pas, là n’est pas la question – face au loup dominateur et sûr de lui, est forcément perdant : le premier démuni pollue l’eau du maître des lieux, l’autre manie la rhétorique sans appel du dominant. Iran/État-Unis, toutes proportions gardées, le schéma est à l’identique avec à l’arrivée, sans doute, le même résultat.

FRMais quels intérêts l’Iran menace-t-il concrètement ?

JMV – L’Iran ne menace personne mais barre le passage à une foultitude d’intérêts. Comme déjà dit, il ne faut pas réduire comme cela a été fait pour l’Irak, la question à sa seule dimension géoénergétique. Pour faire court disons qu’un processus d’unification global du Marché est en court et que l’Iran y fait obstacle. Après tout, il s’agit d’un pays où les prêts financiers taux usuraires sont interdits cela seul constitue un casus belli pour les potentats de la Finance mais pour tout le système. Où l’Iran se soumet, accepte sa conversion aux dogmes du Monothéisme du Marché, ou bien doit se résoudre à se voir effacé de la Carte du Temps. À prendre ou à laisser. Sauf miracle, révolutions, effondrement des nations occidentales sous l’effet de la crise systémique…

FRQuelles sont, à votre avis, les issues possibles ? La guerre est-elle inéluctable ou encore évitable

JMV – Obama veut ou voudrait temporiser. Sa préférence va aux stratégies indirectes, entre autres la subversion, l’étranglement par les sanctions, les révoltes populaires encouragées et soutenues de l’extérieur. Et cela marche. Les sanctions commencent à mettre l’Iran à genoux. Le peuple souffre. Les gens du Département d’État et les adeptes du smart power – le gros bâton subtil – comptent à ce titre sur un soulèvement de la population. De ce point de vue, pour le Département d’État, le président Ahmadinejad est devenu un personnage « contingent ». Il n’est plus le paramètre central. Les prochaines élections présidentielles pourraient en effet conduire à la tête des personnalités plus dures voire plus intransigeantes que l’actuel président. En tout cas, les stratèges de la terreur veulent d’abord priver l’Iran de ses bases avancées : celles du Liban, c’est-à-dire le Hezbollah ; de Syrie contre laquelle les coups de boutoirs se multiplient. En un mot, il s’agirait de ne pas aller trop vite en besogne, d’assurer les arrières, de déblayer le terrain et de faire le ménage avant de s’attaquer au sanctuaire iranien. Les autres, les faucons, veulent fondre sur la proie sûrs qu’ils sont de l’écraser sous leurs bombes en raison de leur infernale supériorité ; à savoir une maîtrise absolu des mers, de l’air et de l’espace… des espaces devrait-on dire puisqu’outre l’espace extra atmosphérique il est désormais question de guerre à outrance dans le cyberespace. Or les Occidentalistes sont déjà allés top loin. Ils n’ont d’ailleurs pas pour habitude de reculer. La Syrie mise à feu et à sang est un bon exemple de la détermination du camp israélo-américain, de leurs alliés, commensaux et satellites. Ils iront donc jusqu’au bout. Sauf que nul n’est vraiment assuré du résultat. Une victoire militaire coûtera de toutes façons cher, même si ce n’est pas à court terme. Car nul ne peut impunément et indéfiniment défier voire mépriser une communauté internationale en pleine mutation… Communauté des nations à présent traversée par les courants invisibles d’une information non filtrée véhiculée par la Toile. Dans l’actuel contexte de crise systémique, personne ne peut exclure non plus des révoltes en Europe et aux États-Unis. Une hypothèse qui devient chaque jour de moins en moins absurde pour ne pas dire de moins en moins « improbable ». L’hybris des maîtres du monde est telle qu’ils croient encore pouvoir contenir ou canaliser des mouvements populaires de grande ampleur. L’histoire certes se répète souvent, mais c’est refuser de tenir un compte exact des transformations sociétales en cours ou déjà accomplies. L’intelligence et la culture des dirigeants occidentaux promus par le cirque médiatique et le bastingue démocratique, ne sont plus à la hauteur des défis actuels. Sur ce point nous sommes entièrement d’accord avec Michel Rocard. Mais pas pour les mêmes raisons. En vérité, sauf miracle, nous irons à l’abîme parce que ces gens veulent y aller et ont décidé de nous y emmener avec eux, assurés qu’ils sont de n’avoir pas à payer le prix du sang versé. Le sang des autres, bien entendu.


Entretien conduit pour Geopolintel par Francis Ros

source: http://www.mecanopolis.org/?p=26964

http://eurempire.skynetblogs.be/archive/2012/12/29/iran-la-destrction-necessaire.html

.

« Iran, la destruction nécessaire »,

l’indispensable livre de Jean-Michel Vernochet

 

L’Iran doit être détruit. Malgré sa série d’échecs militaires, l’alliance occidentale doit mener cette campagne peut-être suicidaire. Pourquoi ?

 

Non seulement parce que l’Iran  remettrait en cause le monopole du feu nucléaire détenu au Proche-Orient par l’État hébreu. Ni en raison de la lutte acharnée que se livrent les grandes puissances pour s’approprier les gisements d’énergies fossiles, notamment le gaz iranien. Et ne parlons pas des arguments émotionnels liés aux droits de l’homme et au statut de la femme.


Aucune de ces raisons n’est suffisante, mais toutes ensemble elles participent d’une logique d’ensemble, systémique, qui les englobe. Et qui ne peut souffrir la présence d’une puissance iranienne échappant au nivellement libéral-démocratique du monde.

 

La cible est donc déjà verrouillée sur les écrans de guidage des centres d’opérations américains.


Intégrant le contexte global et l’enseignement des décennies qui précèdent, sans s’aveugler sur le régime iranien, Jean-Michel Vernochet livre une réflexion géopolitique de haut vol sur «notre» prochaine guerre. Peut-être la guerre de trop ?

 

http://www.mecanopolis.org/?p=26841

Repost 0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 19:18

Marché transatlantique :

la « théorie du complot » devient réalité

Rockefeller-Roth--jpg

Dessin de Laplote à ma demande, pour symboliser

le monde aux mains de ses tueurs

Alerte !

Grand Marché Transatlantique

Par Chantal Dupille

.

ALERTE ! La vassalisation totale de l'UE est en marche. L'Europe a été créée par les Etats-Unis pour être à leur service (1), même pour sous-traiter les guerres comme en Libye, au Soudan, en Syrie, en Côte d'Ivoire, au Mali - et la France est le meilleur agent des Américains, avec les sayanim Hollande-Fabius ayant pris la succession de Bush pour imposer la politique néo-conservatrice de "guerre contre le terrorisme" (à noter d'ailleurs que la France sous-sous-traite ses guerres aux Africains, chair à canons à sa place, aujourd'hui les premiers morts). Grâce aux grands Médias presstitués largement contrôlés dans notre pays par les marchands d'armes (une spécificité tristement française), nous sommes constamment soumis à une propagande de guerre pour glorifier les engagements militaires de notre pays. Résultat : 73% des Français, paraît-il, approuvent les guerres illégitimes de notre pays qui désormais, a pris la tête des croisades de civilisation - et de prédation néo-coloniales ! La Françafrique se porte bien, mieux que jamais, avec une nouveauté : La colonisation, désormais, se bombarde ! Au détriment de la souveraineté et du développement des Africains. Et au bénéfice de l'entité sioniste et des Etats-Unis qui vont engranger le maximum de profits, en se substituant aux Chinois qui eux, exploitent les ressources locales en échange de la construction de routes, d'écoles, de dispensaires.

Ce que les Français ne savent pas, c'est que la guerre de 40 a été programmée pour servir les intérêts d'une Amérique assoiffée de puissance, d'hégémonie, et celle-ci repose beaucoup sur les décombres de l'Europe ruinée - et asservie (Plan Marshall, Traité européen, enrôlement dans l'OTAN...). Et de la même façon, personne ne leur dit que les politiques européennes sont décidées par les Etats-Unis (2), et que dans un an ou deux, l'intégration sera achevée, cette fois bien visible, mas trop tard : Car effectuée dans l'ignorance de tous.

Concrètement, les conséquences seront terribles. Déjà Hollande le Président de la Gauche, du changement, a été plus loin que Sarkozy dans le bradage des Droits des travailleurs (ainsi, le CDI n'existera bientôt plus). Mais ensuite, les Etats-Unis nous IMPOSERONT leur modèle, c'est-à-dire la jungle où les plus forts écrasent les plus faibles, et où il n'y aura plus aucune trace de notre modèle social : Retraite par capitalisation (avec risque de tout perdre, comme lors du scandale Enron), Santé payante, écoles et facs hors de prix (étudiants s'enrôlant dans l'armée pour payer leurs études, ou empruntant sur 50 ans), etc, et bien sûr, travailleurs-pions, flexibles à souhait, taillables et corvéables à merci, avec une semaine de vacances par an, etc. Et travaillant jusqu'à la mort ! (Un Média collabo comme FR2 fait déjà de la pub pour les Américains travaillant jusqu'à leur dernier souffle, et dans la bonne humeur s'il vous plaît !).

Avec le Grand Marché transatlantique, un Marché économique et financier estampillé USA (d'une brutalité inouïe faisant fi des humains), une fois de plus, le Nouvel Ordre Mondial, anglo-saxon, est en marche. Pour le malheur de tous...

Quand les Européens ouvriront-ils les yeux sur le sort funeste qui les attend ? Jusqu'à quand se laisseront-ils dépouiller ?

Chantal Dupille  

http://chantaldupille.over-blog.com

 

TAGS : Marché Transatlantique, UE, Nouvel Ordre Mondial, guerres, Médias, FR2, Mali, Afrique, OTAN, ONU, France, Hollande, Fabius, CDI, Etats-Unis, Israël, Chine, Droit travail, Françafrique

(1)

Le bobard de l'Europe contrepoids aux Etats-Unis s'effondre

Francois Asselineau - L'Europe soumise aux USA - - Vidéo ...

www.dailymotion.com/video/xbqsb6_francois-asseline...
4 janv. 2010
http://www.dailymotion.com/video/xbr7id_leurope-soumise-aux-usa- ... Créer un compte Connexion. Francois ...

F. Asselineau / UPR / La France, l'Europe et les États-Unis. - Vidéo ...

www.dailymotion.com/video/xi9abg_f-asselineau-upr-...
16 avr. 2011
François Asselineau, Président de l'UPR, Union Populaire Républicaine : sortir de l'Europe pour rétablir la ...

L'EUROPE DE LA GUERRE !

 

(2) J'avais publié cela sur mon blog R-sistons à l'intolérable, le 15 7 2010. Comme c'est d'actualité, notamment sur l'Afrique ! :

Je reçois à l'instant ce courriel pour moi de la plus haute importance. Il fait suite au post que j'ai mis à la fin de ma précédente parution, "Les Etats-Unis occupent le Costa-Rica".  Alerte ! Le Gl de Gaulle, prophétiquement (voir Les USA et de Gaulle - La politique étrangère du Gl: Un modèle pour nous), avait eu l'intelligence de comprendre la menace que représentaient les Etats-Unis, et le courage de s'opposer à la main-mise, au moins, de ce pays sur la France. Le Gl de Gaulle doit demeurer un phare pour tous: Sa Sagesse était immense ! Nous devons nous en inspirer. Plus que jamais, nous devons dire NON à l'américanisation à marche forcée de la France par Sarko l'Américain, plus que jamais nous devons affirmer notre différence, notre indépendance. Tant d'enjeux en découlent !

 Votre eva R-sistons à l'intolérable d'un pays sans foi ni loi qui domine le monde et asservit tous les citoyens de la planète à ses seuls intérêts, militaro-industriels et criminels.
 NB: J'ai déjà eu l'occasion, sur ce blog, d'aborder cette question, avec l'exemple de la Slovénie, pourtant à l'époque sous un gouvernement de "gôche", le pays recevant toutes ses directives des USA. Cela signifie tout simplement la fin des souverainetés, la fin des nations, la fin de l'indépendance ! Le Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon, totalitaire, est bien en marche - de gré ou de force, comme l'a annoncé Sarkozy ! Gare aux pays récalcitrants, comme l'Iran, la Syrie, le Vénézuela, la Bolivie, ou même la Russie et la Chine ! Leur non-alignement est courageux... et menacé !
Voici ce courriel:
Bonjour Eva, Je lis vos blogs avec le plus grand intérêt depuis maintenant quelques mois et je ne peux  dire qu´une chose : CHAPEAU ! Je viens de lire    votre article: "Les Etats-Unis occupent le Costa Rica". Très bien. Mais ils n´occupent pas que le Costa Rica, ils occupent la planète, la France et l´Europe inclus .... J´habite la Suède depuis 1969 et depuis 2007, la Suède qui est un pays faisant partie de l´UE, eh bien ce pays s´est jeté complètement dans les griffes des USA. Je joins un lien qui mène à une copie du contrat liant la Suède aux USA.  De plus, la Suède, sous la tutelle ou l´influence des USA, a instauré depuis un an un système d´écoute de TOUTES les communications électroniques passant par son territoire: Internet, Email, fax téléphone fixe et portable, absolument TOUT est écouté et épluché. Pire que la DDR. On hallucine !  
Ce contrat entre le gouvernement suédois et les USA est un document public (bien que peu connu), donc il ne s´agit pas de mettre son nez dans des affaires qui ne regardent que l´état, mais cela fait vraiment réfléchir. Où cela va-t-il finir ? Tous les politiciens européens ont l´air de faire partie du complot qui vise à dépeupler la planète et voler tout le monde. Donc comment arrêter toute cette magouille  ??? Question à 1000 balles !
http://www.regeringen.se/content/1/c6/08/04/93/900... ."
(Eva) Je voudrais revenir sur cette notion d'occupation. Le mot évoque une situation comme celle de Gaza ou de Cisjordanie, par exemple: Occupation violente, dévastratrice, broyeuse de vies, et médiatisée. Mais il est clair, désormais, qu'il faut dépasser ce cadre. Car avec les Américains, ces descendants de familles dans la misère ou de repris de justice, ces conquérants de terres appartenant aux autres pour s'y installer à n'importe quel prix, ces parvenus s'enrichissant sur le dos d'esclaves noirs, ces Américains, donc, sont en train de coloniser la planète entière, sans bruit et sans vague médiatique bien entendu, puisque la Presse est aux mains des partisans du capitalisme le plus impitoyable.
Peu à peu, de l'Amérique latine (Costa-Rica, Colombie, Honduras par la force...) au Moyen-Orient (où tous les décideurs, hormis dans certains pays comme l'Iran ou la Syrie, sont des marionnettes corrompues au service de Washington) en passant par l'Europe même du Sud ou Haïti désormais, tous les pays sont en train de passer sous la coupe de la Maison "Blanche", de gré ou de force, et tant pis pour la démocratie affichée. Cela signifie quoi ? Finie la souveraineté de l'Etat occupé, en avant les politiques les plus brutales gommant toutes les spécificités et mettant en oeuvre des mesures "d'austérité", à la sauce Strauss-Kahn, de régression sociale continue. Ainsi, par exemple, le modèle social européen ne sera bientôt plus qu'un souvenir. Tout sera privatisé, et les citoyens n'auront aucun droit, ils ne seront plus protégés contre les aléas de la vie. La culture sera uniformisée, par le bas, et chacun devra se battre contre l'autre au lieu d'en être solidaire - bref, American Way of Life pour tous, une société impitoyable, la jungle appliquée à la planète entière ! Quel horizon ! Et les zélus laissent faire ? Au mieux ils se taisent au lieu de dénoncer, au pire ils accompagnent ou même favorisent l'intolérable américain !
Nous sommes tous colonisés ou en voie de l'être par le carnassier Oncle Sam ! Nos terres, nos parlements, la moindre parcelle de nos territoires, et même nos esprits, sont ou seront "occupés" par une puissance étrangère et... ennemie de nos vies ! Avons-nous vraiment réalisé les enjeux ? Avons-nous pris conscience de ce qui nous attend ? Avec, à terme, la mort définitive de la démocratie, la fin de nos libertés, de notre autonomie, de notre souveraineté, de notre indépendance !
Sommes-nous prêts à être prisonniers de l'impitoyable Americain Way of Life, et un jour à envoyer nos enfants se battre pour que les Rockefeller et les Rothschild puissent encore plus nous dominer par l'argent et par le pouvoir, pour qu'ils puissent davantage accaparer les biens de la terre, pour qu'ils puissent mieux nous asservir ? Bref, sommes nous prêts à payer le prix, tous, de l'augmentation de la puissance de quelques familles américaines et de leurs valets ?
Occupation, colonisation... La première chose à faire est de prendre conscience de la menace qui pèse sur tous les peuples, sur chacun de nous. Et bien sûr de relayer cette perspective, afin que jamais, jamais, nous ne tolérions davantage l'emprise des Yankees, de l'OTAN, de Big Brother... sur nos vies !
Votre eva R-sistons à l'intolérable de la menace américaine

 

(3)

Nom, alerte ! Bientôt tous les travailleurs seront de vulgaires pions

article - 22/01/13 - Nom, alerte ! Bientôt tous les travailleurs seront de vulgaires pions - . Les pions du Nouvel Ordre Mondial Par…

Atelier de lecture : Le Grand marché transatlantique - un projet dans le dos des citoyens

http://www.lepartidegauche45.com/article-atelier-de-lecture-le-grand-marche-transatlantique-un-projet-dans-le-dos-des-citoyens-51745277.html

Grand Marché

Marché transatlantique :

la « théorie du complot » devient réalité

Adrien Abauzit 04/02/2013 0

 

Il y a encore un an de cela, le simple fait d’évoquer la mise en place d’un marché transatlantique valait à n’importe quel auteur les douces et grotesques accusations de complotisme. Et pour cause : tout ce qui est étranger à la vision du monde délivrée par les grands médias est l’objet d’accusation de complotisme. Officiellement, l’UE est faite pour faire contrepoids aux Etats-Unis. Il était donc malséant de constater, textes officiels à l’appui, que bien au contraire, la « construction européenne » aboutissait à la fusion de l’Europe et des Etats-Unis.


Marché transatlantique : la « théorie du complot » devient réalité

 

Un projet qui vient de loin


Si l’on s’en réfère aux textes officiels, la première étape de la mise en place du marché transatlantique est la Déclaration transatlantique du 22 novembre 1990, faite par ce qu’on appelait à l’époque la Communauté économique européenne et les Etats-Unis. Un dialogue institutionnel est créé. Dorénavant, sera organisé chaque année un sommet UE-Etats-Unis, auquel on ajoutera des réunions ministérielles bisannuelles.

En 1995, est adopté le Nouvel Agenda transatlantique. Ce partenariat prescrit un plan d’action et des objectifs communs, comme la promotion de la paix ou l’extension du commerce mondial.

Le 18 mai 1998, lors d’un sommet UE-Etats-Unis, il est décidé d’intensifier la coopération entre les deux zones par le Partenariat économique transatlantique. Son objet est clair : accroitre le libre-échange.

Lors du sommet UE-Etats-Unis, à Washington, le 30 avril 2007, les deux parties se mettent d’accord sur un nouveau partenariat économique, dont le but est d’harmoniser les normes entre le droit européen et le droit américain. Cette mission sera confiée au Conseil économique transatlantique (CET), créé pour l’occasion.

Enfin, le 9 mars 2009, le Parlement européen vote une résolution visant à la création pure et simple d’un marché transatlantique pour 2015. Ainsi, dans le point 45 de la résolution, le Parlement européen « invite instamment les partenaires à mettre à profit tout le potentiel du Conseil économique transatlantique pour surmonter les obstacles actuels à l’intégration économique et pour réaliser un marché transatlantique unifié d’ici à 2015 ».

Dernièrement, le commissaire européen au Commerce, le belge Karel de Gucht, ne cachait pas son enthousiasme et espérait l’achèvement du marché transatlantique dès la mi-2014*.

Petite touche par petite touche, très intelligemment, sans faire de bruit, sans brusquer les peuples réfractaires et sans même les alerter, on est arrivé à bâtir une institution gigantesque aux conséquences immenses. Mis devant le fait accompli, les peuples, comme à chaque fois lorsqu’il s’agit de la mise en place de la gouvernance mondiale, n’auront pas leur mot à dire. L’oligarchie mondialiste a décidé à leur place.


Le silence des médias, des experts et des partis politiques


En 2004, sortait dans le plus grand silence le livre de Pierre Hillard, La décomposition des nations européennes, dont le sous-titre était : De l’union euro-Atlantique à l’État mondial. Géopolitique cachée de la constitution européenne. C’est, à notre connaissance, en France, le premier ouvrage dans lequel était traitée la question de ce nouvel atlantisme. Avec cinq ans plus tard Jean-Luc Mélenchon, ces deux personnalités publiques sont les seules à avoir dénoncé le marché transatlantique.

Les années passant, aucun journaliste, aucun expert officiel ou homme politique de premier plan, y compris parmi ceux qui sont officiellement hostiles à l’OTAN et à l’UE, n’ont ajouté leur voix à la divulgation du marché transatlantique. A considérer le niveau historiquement inégalé de nullité et de félonie des élites françaises depuis au moins Pompidou, il n’y a ici nulle surprise. Ce silence, donc, ne pouvait avoir que deux causes : l’ignorance ou le mot d’ordre. Le lecteur tranchera, mais dans les deux cas, presstituées et politiques sont coupables.

Depuis quelques semaines cependant, le feu vert semble avoir été donné, quelques médias du Système ont commencé à parler du marché transatlantique. Chose logique, puisqu’il est trop tard : la mécanique arrive à son terme et l’on ne peut plus s’y opposer. Saluons l’artiste pour le tour de passe-passe. 


La fin du mythe de l’Europe-contrepoids


Depuis maintenant trop d’années, presstituées et collabos nous vendent l’Union européenne comme seul moyen de faire contrepoids à la toute-puissance américaine. Argument bien curieux. Car enfin, sur quoi se fondait-il ? Qu’est-ce qui pouvait bien donner l’illusion d’une UE rivale des Etats-Unis ? L’américanisation des cultures européennes, des produits de consommation, des mœurs, des émissions de télévision, du cinéma ? L’occupation militaire de la quasi-totalité de l’Europe par les troupes américaines ? La relation privilégiée des Etats-Unis avec la Grande-Bretagne et l’Europe de l’Est ? La colonisation financière de l’Europe, via la liberté de circulation des capitaux, imposée par les traités européens, qui s’est traduit notamment par l’acquisition de plus de la moitié du CAC 40 par les fonds de pension et hedge funds anglo-saxons ? Le suivisme militaire au Kosovo, en Afghanistan, en Irak, en Lybie et en Syrie ?

Nous le voyons, loin d’être un vecteur d’opposition aux Etats-Unis, le droit européen a permis aux Etats-Unis, via la liberté de circulation des capitaux, le libre-échange, l’interdiction de la monétisation de la dette et plus généralement, par la neutralisation des souverainetés européennes, d’accroître comme jamais dans l’histoire leur mainmise sur l’Europe.

Il fallait vraiment être un imbécile de première catégorie pour croire une demi-seconde que l’Union européenne puisse chercher à faire contrepoids à l’Oncle Sam. C’est pourtant la pilule que notre classe politique traitre a essayé de nous faire avaler. Et de fait, des millions de français ont mordu à l’hameçon.

Le marché transatlantique dissipera-t-il les illusions des plus naïfs ? Nous aimerions le croire…


Le peuple HS, la France à genou, le CDI au dépotoir 


Et la France dans tout ça, quelle est sa position ? A votre avis cher lecteur, quelle est-elle ? Avons-nous vu les deux têtes de l’exécutif s’opposer au TSCG, au MES, à la guerre en Syrie ? N’avons-nous pas vu le béat Jean-Marc Ayraut faire au Maroc l’éloge des délocalisations, stupidement rebaptisées par lui « colocalisations » ? Ne voyons-nous pas notre couple d’homme invisible faire courbette devant les banques avec un faux Glass-Steagal Act à la française ?

François Hollande est le président de la République le plus soumis de l’histoire de France. Il était couru d’avance qu’il se rallie au marché transatlantique. Nicole Bricq, ministre du commerce extérieur, à défaut d’organiser un véritable référendum, a lancé une vaste consultation…des entreprises !** On remplace la démocratie comme on peut.

Le 11 janvier 2013, a été conclu un Accord national interprofessionnel (ANI) entre le MEDEF et plusieurs syndicats jaunes. Si cet accord, qui sera transposé au printemps en projet de loi, offre de nouveaux micros droits aux salariés, il n’en est pas moins le plus grand recul en matière de droit du travail depuis l’existence de cette matière.

En effet, l’ANI prévoit la création d’un nouveau type d’accord d’entreprise, les « accords pour l’emploi ». Lorsque ce type d’accord est conclu, un salarié qui refuse une diminution de son salaire ou une augmentation de son temps de travail pourra être licencié pour motif économique sans même avoir le droit de contester son licenciement devant les Prud’hommes (ce qui est inconstitutionnel).

Rappelons que la jurisprudence actuelle n’autorise pas l’employeur à modifier unilatéralement la rémunération ou le temps de travail des salariés. Pour cela, l’accord du salarié est obligatoire. En clair, les « accords sur l’emploi » annulent purement et simplement les garanties juridiques des CDI. Une fois l’ « accord sur l’emploi » conclu, le CDI n’existe plus, il est vidé de sa substance, de sa réalité. La « gauche », qui ne cessait de donner des leçons de « social » à Nicolas Sarkozy, a fait ce que ce dernier n’aurait jamais osé. Elle a même fait pire que le fameux CPE de Dominique de Villepin. A cet égard, il sera intéressant de voir si les syndicats non signataires de l’ANI seront autant motivés pour faire capoter la machine, qu’ils ne l’ont été pour le CPE. Nous les attendons au tournant.

Où voulons-nous en venir ? Souvenons-nous des textes. Le marché transatlantique ne peut se faire que si les législations européennes et américaines sont harmonisées. Bien évidemment, pour le peuple, comme dans toute « harmonisation », cette harmonisation se fera à la baisse. Il n’est pas incohérent de considérer que ce recul du droit du travail français ait été opéré dans une logique d’harmonisation avec le droit du travail américain.

Nous prions à genou le lecteur de bien croire que ce marché transatlantique est un piège à loup. Un piège à loup sur lequel les collabos du gouvernement nous forceront à mettre le pied.

 

 

*http://www.challenges.fr/economie/20120611.CHA7352/europe-usa-la-zone-de-libre-echange-dont-reve-bruxelles.html

**http://www.challenges.fr/economie/20130129.CHA5653/la-france-se-rallie-a-l-idee-d-une-zone-de-libre-echange-transatlantique.html

 

http://roadsmag.com/marche-transatlantique-la-theorie-du-complot-devient-realite-274454638/

.*

  .

http://www.reopen911.info/11-septembre/droit-de-reponse/

a2797a7e2ebc70d10f8dee10b9f47dbf.png

 

Caroline Fourest discrédite les journalistes d'investigation,

et les chercheurs sur le 11/9 (Chantal Dupille)

 

.


Fourest et les complotistes : il était une bergère

 

 

 

Ce mardi 5 octobre, France 5 diffusait le premier reportage d'une série réalisée par Caroline Fourest et consacrée aux réseaux de l'extrême. Fidèle à elle-même, la journaliste nous a servi une belle soupe dont elle a le secret. Mélangez les fachos et les cocos, rajoutez des théories sur le 11 septembre et sur Mars, saupoudrez copieusement d'amalgames et faites tremper le site Investig'Action. A table !


Lire la suite

L'enquête de Caroline Fourest est-elle crédible ? - Investig'Action
D'après un sondage du forum France 5, vous n'êtes pas nombreux à croire en Sainte-Caroline.

Ma réaction suite au « documentaire » de Caroline Fourest - Jean Bricmont
Jusqu'à quel point faut-il être naïf pour ne pas être complotiste?

Caroline Fourest ou la nouvelle BHL - Aurélie Meunier
Un su-sucre pour le chien de garde?

Merci à Caroline Fourest !- Olivier Taymans
Quand on a droit à un joli coup de pub, il faut se montrer reconnaissant.


AGENDA
Bruxelles - 16 février
Michel Collon et Tariq Ramadan participeront au débat « L'enjeu malien ou le nouvel ordre colonial de l'Occident ? », organisé par l'European Muslim Network
A partir de 13h00 aux Facultés Saint Louis, Auditoire 1 - 43 Bld du jardin Botanique, 1000 Bruxelles. métro Botanique ou Rogier. PAF : 6 euros

Soutenez l'info alternative,
Rejoignez les Amis d'Investig'Action

 

 

accuse5vb-copie-1.jpg

 

Et mon article, sur ce site,


Caroline Fourest sur France 5 : Propagande contre les journalistes d'investigation

 

En fait, vu la désinformation générale, ce sont les journalistes qui font consciencieusement leur métier, qui sont discrédités, abusivement ravalés au rang de "complotistes" ! Chantal Dupille


 

Voix-de-son-ma-tre.jpg

 

..

VIDEOS sur le site le Liesi :

F. Hollande champion de l’Europe

presse-20janv-2013

Mario Draghi trouvera-t-il en la personne du président socialiste F. Hollande un autre magicien du verbe ? En vue du prochain sommet qui s’annonce délicat comme à chaque fois, F. Hollande entend profiter de sa stature de chef de guerre au Mali pour faire fléchir l’Allemagne sur certains points et se rapprocher du technocrate M. Monti, talonné dans les sondages pour les prochaines élections italiennes par un autre magicien, mais de la communication, S. Berlusconi.

Ce sera difficile si l’on en croit cette confidence d’un haut fonctionnaire européen : « François Hollande est arrivé en souhaitant réorienter l’Europe, mais beaucoup s’interrogent plutôt sur sa capacité à réorienter la France ».

F. Hollande vient de livrer ses interrogations si significatives de son engagement en faveur de ces forces pro-Nouvel ordre mondial : « Ce qui nous menace aujourd’hui n’est plus la défiance des marchés, mais c’est celle des peuples », a-t-il dit. « L’intérêt national est en train de prendre le pas sur l’intérêt européen. » Quelle catastrophe, n’est-ce pas ?

Les réformes structurelles !

L’Allemagne a engagé les réformes structurelles nécessaires pour gagner en compétitivité. Que dire des Italiens et des Espagnols ? F. Hollande est toujours attendu pour l’annonce d’un « vrai » programme de flexibilité du travail ! Avec un euro qui monte et des entreprises moyennes qui souffrentdu fait des spéculations des traders de Goldman Sachs and Cie, dur… dur….

Déclaration étonnante de Karine Berger, secrétaire nationale à l’économie au Parti socialiste : « si l’euro monte à 1,40 dollar, tous nos efforts de réindustrialisation seront ruinés ».

Nous verrons bien ce que cherchent les banquiers internationaux et si leur calendrier d’attaque de la France est pour 2013. Il est tout de même grave de dévoiler ce genre de faiblesse… qui en dit tellement long.

Faillite des entreprises en France

Voici un tableau intéressant.

fermetures-usines-2012-trendeo

Source

AVERTISSEMENT TALENTUEUX de Philippe de Villiers

C’est assez rare d’entendre en dehors de N. Farage de tels propos et ils méritaient d’être signalés. Il est à craindre que nos prétendues élites, enchaînées par des liens très serrés avec la Haute finance, puissent quitter le camp des destructeurs des nations pour celui de l’intérêt commun tant nous sommes trop avancés dans la voie de l’acte quasi-final.

 

Vidéo sur le site

Publié par liesiletter le 7 février 2013 dans Non classé

 

Pauvre France et pitoyable F. Hollande dont les desseins sont mis au grand jour par N. Farage

N. Farage donne une leçon à F. Hollande. Entendons-nous dans le camp de la prétendue « droite » française des propos de ce genre ? Non. Ce qui en dit long sur le délitement de notre société politique qui n’a plus du tout le souci de l(intérêt commun, comme l’exprimait Gabin dans l’extrait cité du film Le Président… il y a si longtemps déjà.

 

Vidéo sur le site

 
 

Publié par liesiletter le 7 février 2013 dans Non classé

 

Goldman Sachs veut la Révolution Française

revolution_francaise

Menthalo – Le 25 janvier, Huw Pill, l’économiste de Goldman Sachs en charge de l’Europe donnait un interview au Huffington Post, d’Anne Sinclair. En substance, il recommande à la France de baisser les salaires de 30%.

Quelle Surprise ! Le 4 juin dernier, Menthalo écrivait sur LIESI un article dont le titre était Déflation Laval, déleveraging ou crise systémique (extrait)

« François Hollande a essayé de vous faire passer un message depuis qu’il est élu sous différentes formes, mais il n’est pas certain que vous ayez fait Tilt.

Il y a eu de nombreux reportages à la télévision sur des mairies, où le maire et son personnel optaient volontairement pour une réduction de 30% de leurs rémunérations. Ces mêmes mairies réduisaient les subventions au Club de foot local et au Bingo des grand-mères de 30%.

La première mesure de François Hollande a été de baisser son salaire et celui de ses ministres de 30%. 

Une fois les législatives passées, attendez-vous à ce que le gouvernement annonce une réduction des budgets des ministères, probablement une mise à plat des rémunérations des fonctionnaires, où apparaitraient toutes les primes plus ou moins opaques… et au moins une forte réduction de ces primes. »

6 mois après, voilà que le sujet est remis sur le tapis par le conseiller es-Europe de la Banque qui nous tient par les couilles, (excusez-moi Mesdames) en manipulant notre monnaie à sa guise. Et en ce moment, cette Banque manipule, fait pression, que dis-je écrase dans sa main de fer les burettes de Rajoy, de Monti et de notre ahuri de l’Elysée. Hier, c’était la panique sur les marchés obligataires. Les deux premiers étaient sur la sellette et GS donnait un tour de vis à l’étau. « El Pays », un groupe de presse né à l’époque du Franquisme et marqué à droite, accusait le Premier Espagnol de corruption. (Je ne serai pas étonné qu’on l’accuse bientôt d’avoir des photos pédophiles dans son ordinateur, c’est à la mode, quand on veut abattre quelqu’un.) Les Banques allemandes recommandaient de se débarrasser de ses titres de dette espagnole. (Solidarité européenne…) Le taux à 10 ans est passé au plus haut de l’année à 5,43%. La différence entre le taux allemand et le taux espagnol est menacé de passer à 4% dans les semaines qui viennent.

Chers lecteurs espagnols, vous savez peut-être que votre gouvernement pour moins faire appel à la finance étrangère et pour ne pas se soumettre à leur diktat, a investi l’argent de vos caisses de retraite en Bons du Trésor espagnol. Rien de plus, rien de moins que ce que font aujourd’hui les Etats-Unis, forçant les sociétés qui gèrent la trésorerie des fonds de pension à la placer en US TB. Dernière manœuvre avant le défaut ?

Hier, l’Italie était aussi à la fête, le taux à dix ans a crû de 6 points de base à 4,39% après avoir reculé à 4,07% le 25 janvier, soit le plus faible niveau depuis novembre 2010. Nous sommes en plein dans de grandes manœuvres politico-monétaires, dont le mouton moyen ne voit pas l’intérêt. Pourtant, il va bientôt saigner sous le couteau de ces bouchers.

Pour revenir à Goldman Sachs et à Huw Pill, Pill signifie Pilule en anglais, il est probable que les syndicalistes et les fonctionnaires vont la trouver plutôt difficile à avaler. 30% de baisse de salaires ! Alors que le pouvoir d’achat objectif de l’Euro a été divisé par 5 en 10 ans (cf le prix de l’or ou de l’argent), mais de qui se moque t’on?

Goldman Sachs veut appliquer à toute l’Europe la méthode testée en Grèce.

Mais ce que l’on vous cache dans vos journaux, vos magazines ou vos JT, c’est que les Grecs sont tous les jours dans la rue. Hier, c’était la population solidaire des grévistes du métro, aujourd’hui ce sont les pêcheurs et les fermiers qui font le blocus et manifestent dans tout le pays. Auparavant c’étaient les fonctionnaires dont les rémunérations ont été diminué de 20 à 40%, contre -20% au Portugal et -12% en Espagne. SOYEZ SURS que le sujet va devenir brûlant dans les 18 mois à venir en France. Préparez-vous à des coupures d’électricité dues aux grèves, à de sérieux problèmes de transport et d’approvisionnement et à des manifestations de plus en plus violentes.

Les banquiers veulent vraiment mettre la population dans la rue… nous ferions mieux de prendre les devants en mettant les banquiers à la rue, ou en taule comme en Islande.

Publié par liesiletter le 6 février 2013 dans Non classé

 

Zone euro : la reprise… des statistiques de nouveaux pauvres

Les responsables de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge publient leur constat : « cinq ans après le début de la crise, l’Europe est “étranglée par la récession”». Habituellement, l’Europe était plutôt dans la catégorie des donateurs, mais « l’apparition en Europe de « nouveaux pauvres » qui ne parviennent plus à faire face » devient source d’inquiétude.

l_effondrement-c3a9conomique-mondial

Dans le Financial Times, Philip Stephens évoque « un épisode délicat l’année dernière : j’ai entendu un officiel allemand reconnaître combien la Grande-Bretagne avait de la chance d’être restée en dehors de la zone euro ».

Que fera l’Allemagne après les élections ?

Quel sera le paradigme économique de la zone euro à ce moment-là ? La Dame Merkel aurait-elle quelques idées derrière la tête quand les banquiers allemands cherchent (au nom de la pression populaire) à rapatrier leur or ?

Pour le Financial Times, qui cite un spécialiste de la dette « l’Europe à une forêt dont le sol serait encombré de graines, étouffée par les engrais et maigre en jeunes pousses qui pourraient devenir des arbres. Ce dont l’Europe a besoin est d’un incendie pour éclaircir son sous-bois ». Comment souhaiter une guerre civile ?

 

Publié par liesiletter le 6 février 2013 dans Non classé

 

UN FILM DE 1961 MAIS QUI RESTE D’ACTUALITE 50 ANS PLUS TARD…

Le sujet de l’Europe contre les peuples. Quel sujet actuel !

Les ploutocrates et les partis politiques qui ne sont rien d’autres que des syndicats d’intérêts privés. N’y sommes-nous pas ? La France est TRAHIE par des hommes coupables, issus pour l’essentiel de sociétés secrètes. S’ils travaillent bien pour le Mondialisme et son Grand Architecte, le Prince de ce monde, ils seront bien rétribués comme l’attestent les scandales quasiment quotidiens…

 

Publié par liesiletter le 5 février 2013 dans Non classé

 

Euro Fort et l’amitié franco-prussienne

Par Menthalo – La hausse actuelle de l’Euro pour être très concret c’est 120 000 chômeurs de plus dans le meilleur des cas, si cette hausse est brève et les réactions de la BCE rapides. Si elle dure plus longtemps, ce sont 180 000 travailleurs qui viennent pointer au chômage. Pourquoi ?

La France est le pays d’Europe le moins intégré dans la CEE, ne réalisant que 50% de son commerce extérieur vers l’Eurozone. Tout le reste est en Dollar, en Yen, etc…

Comme on le voit sur ce graphique, les prix des produits français au Japon ont pris 33% en quelques mois et 25% depuis début décembre. Le cognac va en prendre un coup et Louis Vuitton va pouvoir se faire la malle dans l’archipel. La hausse de nos produits et services en Dollar est moins dramatique en apparence avec une hausse de 10%, mais en réalité, le marché américain est beaucoup plus vaste. Les dégâts sont donc pires. La baisse relative de la livre sterling est également de 10%.

Euro-Yen022013

10% de hausse de l’Euro = 1% de croissance en moins

En réalité, c’est plus probablement 1,2% de croissance en moins par rapport aux prévisions. Draghi, l’ennemi de l’intérieur peut donc se féliciter de ses réussites. Souvenez-vous de ce que Mayer Amshel Rothschild disait:  « Donnez moi le contrôle sur la monnaie d’une nation et je n’aurais pas à me soucier de ceux qui font les lois. »

Il y a quelques mois, Lindsey Williams avait transmis l’information soufflée par le Cartel, que l’Europe devait plonger avant les Etats-Unis. Ces manœuvres monétaires sont le levier qui commande le couperet de notre guillotine. C’est exactement comme si vous aviez entendu le déclic métallique, déclenchant l’engrenage fatal. La lourde lame est désormais libérée et va trancher dans le vif au fur et à mesure de la chute des autres monnaies.

Le déficit de l’Etat français va gonfler un peu plus à chaque mois qui passe. Les dépenses de l’assurance chômage vont augmenter, le déficit extérieur également.

L’Allemagne et sa volonté politique d’un Euro fort, enfonce la France et tous les pays faibles de la zone Euro dans le rouge… Ceci venant se rajouter au rapatriement de son or conservé à la Banque de France, l’amitié franco-prussienne se réchauffe comme en 1913.

Angela cherche t’elle à provoquer la rupture de l’Eurozone actuelle en détachant la périphérie méditerranéenne ?

Publié par liesiletter le 5 février 2013 dans Non classé

 

L’économie US prend l’eau et l’Europe est dans ‘le viseur’ de Wall Street

Tandis que le FMI s’en prend aux autorités d’Argentine qui auraient la manie de fausser les statistiques nationales, rien n’est dit sur ce que d’aucuns ont déjà signalé depuis lustres et dans le même registre, pour les Etats-Unis. Une preuve supplémentaire que le Fmi est une satrapie de l’ogre américain.

« L’argent est une nouvelle forme d’esclavage, et elle ne se distingue de l’ancienne que par son caractère impersonnel – il n’y a pas de relation humaine entre le maître et l’esclave. » Léon Tolstoï

L’économie américaine prend l’eau de partout

Etats-Unis_USA_drapeau_425-266x177« Quiconque croit encore que la croissance exponentielle peut se poursuivre sans fin est soit un fou, soit un économiste » Kenneth Boulding – économiste.

La semaine dernière, les statistiques macro-économiques américaines furent détestables, malgré les innombrables injections d’amphétamines monétaires qui produisent de moins en moins d’effets positifs sur l’économie réelle. Mais les indices boursiers US ont flambé pour les raisons déjà exposées ici comme ailleurs.

Certes, l’économie américaine a créé un peu moins d’emplois qu’attendu en janvier mais les chiffres des deux mois précédents ont été révisés en nette hausse ! Quelle bonne nouvelle ! On tourne autour de 150 000 créations d’emplois… avec tous les artifices inimaginables. La réalité est que les Etats-Unis connaissent un taux de chômage supérieur à 20%.

Les économistes qui vivent du système mensonger avouent tout de même qu’il faut un rythme de 250 000 créations de postes mensuelles sur une période prolongée pour obtenir un reflux durable du taux de chômage. Nous en sommes bien loin… alors Shalom Bernanke va continuer à obéir à ses supérieurs afin de nous propulser dans le monde hyperinflationniste de demain.

« Je n’ai encore jamais vu personne qui puisse justifier par la raison et la logique que le gouvernement emprunte son propre argent. Je crois que le temps viendra où les gens demanderont que cela change. Je crois que le temps viendra dans ce pays où nous seront blâmés, vous et moi et tous les autres membres du congrès pour n’avoir rien fait et pour avoir laissé se poursuivre ce système idiot. » Wright Patman – membre du Congrès des USA.

A quand la fin du mythe de la reprise américaine ?

« Un mythe est une idée qui, même si elle est communément admise, est fausse. Dans un sens plus subtil – dans un sens religieux – un mythe est une histoire qui sert à orienter et à mobiliser le peuple. L’accent n’est pas mis sur le rapport entre l’histoire et la réalité, mais sur la fonction qu’est censé exercer le mythe. Une histoire ne peut fonctionner à moins d’être supposée vraie par la communauté ou la nation. Il n’y a pas de débat possible. Si certaines personnes ont le mauvais goût de mettre en doute l’authenticité de l’histoire sacrée, les gardiens de la foi et de l’orthodoxie refuseront de discuter avec elles. Ils les accuseront de blasphème ou, au mieux, les ignoreront. » David Ray Griffin

« Il y a deux manières de conquérir une nation ; l’une par l’épée, l’autre par la dette. » John Adams

Les financiers US veulent la peau de l’Europe

Un excellent signe de la déconfiture américaine ? Les ordres intimés jusqu’à MARIO DRAGHI (il serait intéressant de se pencher sur les relations entre certains proches de Mme Merkel et Goldman Sachs) pour faire flamber l’euro et laminer l’économie européenne qui peine énormément sur les marchés à l’export avec l’Asie ou dans les pays où nous sommes en concurrence avec le dollar.

Chacun sait que les Allemands n’ont pas trop de problème avec un euro fort : ce sont les Etats du sud de la zone euro qui souffrent… ainsi que la France. Par contre, Berlin va tempêter contre ce fichu Premier ministre japonais qui commence à en faire beaucoup trop. La ‘pression’ monte du côté du patronat allemand…

Pour information et à titre d’exemple : « une hausse de dix centimes d’euro, c’est un milliard de chiffre d’affaires en moins pour EADS », le géant européen de l’aéronautique.

lecomplotmondialEt que dire de l’Afrique où grâce à la politique étrangère menée par les SarkozystesFabiusards, nous torpillons nos marchés… Quel salarié français pourrait être désormais assez stupide pour s’engager en Afrique et devenir un OTAGE de choix pour les réseaux djihadites que le gouvernement soutient financièrement et moralement en Syrie ? Car la France ne parviendra jamais à résoudre le problème du terrorisme et du djihad sur ce continent. Cela fait des années (secret de polichinelle) que les mondialistes œuvrent à la destruction de notre armée nationale, incapable aujourd’hui de faire face à une pandémie mortelle qui va se répandre ailleurs. Aujourd’hui, les politiques ont même peur d’une réaction des militaires qui savent ce qui nous attend (voir le numéro de mi-février de LIESI) et ne sont pas acquis à la thèse marxiste du mondialisme.

Nous sommes dans un monde de fo

us ! Ils veulent le mariage pour tous, ils veulent user de leur pouvoir pour susciter une révolution contre les commandements de Dieu : ils auront le chômage pour tous. N’est-ce pas un comble d’avoir des idéologues au pouvoir ignorant le principe du retour de flamme dans le processus révolutionnaire ? Comment un Robespierre a-t-il fini ?

Ce que les gens veulent, c’est du travail. Dans les mois qui viennent, le chômage va grimper et le peuple réclamera du pain à F. Hollande. Il ne leur servira peut-être plus le mariage pour tous, mais le droit de vote aux étrangers, ou encore autre(s) chose(s). Quel aveuglement…

La hausse des taux sera l’un des premiers signes. Nous l’avons déjà dit il y a quelques temps… Aujourd’hui, l’Espagne et l’Italie nous donneraient-ils le LA ?

Nous nous rapprochons manifestement de plus en plus de ce qu’annonçait ce super initié qu’était RAKOVSKI DANS SON INTERROGATOIRE mené par les agents de Staline.

 

Publié par liesiletter le 4 février 2013 dans Non classé

 

JAPAN : TSUNAMI Major Wave III on Gold – Partie II

Note Ch.D. : Un voisin militaire à la retraite attend la guerre mondiale pour bientôt... quelques années au plus !


(..) Depuis quelques semaines, des signaux inquiétants se multiplient et donnent lieu à des commentaires peu habituels de la part de quelques personnalités en vue. Les déclarations de Juncker avant son départ (reproduites dans le numéro 271 de LIESI) ou celles d’Attali sont des annonces assez claires de ce que les Elites préparent : une prochaine guerre mondiale. (..)


A quand le prochain attentat style SARAJEVO, interroge J. Attali ? (..)

JAPAN : TSUNAMI Major Wave III on Gold – Partie I

Le monde d’Orwell prend forme…

Young Leaders

 

Les Young leaders socialistes sont aussi dociles que les Young leaders UMP qui les ont précédés au « pouvoir ». Ils engagent la FLEXIBILITÉ du Travail avec une dureté absolument impensable à réaliser pour un gouvernement étiqueté de droite. Cela se fait bien évidemment avec la complicité de syndicalistes absolument dépendants de la Haute finance. Il faut lire les articles qui vont réglementer le travail dans les prochains mois, une fois le texte voté : c’est tout simplement AHURISSANT.


Si pour améliorer la compétitivité de Renault on s’est accordé sur un gel des salaires, son patron Carlos Ghosn est triste de voir qu’il ne peut pas se plier à cette mesure sociale puisque sa rémunération mensuelle dépend du conseil d’administration. L’année dernière, Carlos Ghosn a obtenu le salaire misérable de 13 millions d’euros.


Mais le monde politique n’est pas laissé à l’écart. Il vient d’être révélé que l’un des fossoyeurs actuels de l’Espagne, son premier ministre Mariano Rajoy, a reçu 25 500 euros cachés chaque année de 1997 à 2008. C’est le quotidien El Pais qui en fait état : « les deux trésoriers du parti ont inscrit à la main sur des petits cahiers les sommes versées discrètement par de généreux donateurs et reversées par la suite aux principaux représentants du parti ». Il serait intéressant de savoir si Goldman ou une autre entité du cartel bancaire finance le parti politique de Mariano Rajoy, comme ce fut le cas pour l’UMP de Nicolas Sarkozy. (Mediapart)


En attendant le chômage est de 25% en Espagne et sera de 35% dans quelques mois. Telle est la démonstration de la REPRISE version Mario Draghi.

Repost 0