Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 02:08

.  

OB-pub-panneau.jpg

...

Pour ne plus voir les sales pubs

qu'over-blog impose désormais contre nous,

téléchargez un logiciel Addblock


 

http://img.clubic.com/06682842-photo-arch-armee-francaise.jpg
Armee-14-7-copie-1.jpg

 

Note de Chantal Dupille (eva R-sistons) :

 

Notre remarquable Armée française

honteusement "dégraissée" et humiliée !

Elle est trop patriote,

elle gêne les tenants du Nouvel Ordre Mondial

totalitaire, d'essence nazie, anti Nations !

Les Décideurs ne veulent pas d'une Armée de la nation

attachée à des valeurs traditionnelles

et défendant un Etat souverain.


L'avenir est à une armée de mercenaires européens

ne respectant pas les lois de la guerre,

et ensuite aux robots servant seulement

les intérêts de l'Oligarchie cupide et égoïste

qui dévaste la planète !

Il ne s'agira plus de défendre la France

(d'ailleurs avec la réforme du territoire,

elle n'existera bientôt plus)

d'une attaque de l'Etranger,

mais d'attaquer les Français de l'intérieur

s'ils ne sont pas d'accord avec le totalitarisme fou

qui se met progressivement en place

avec le Nouvel Ordre Mondial !

C'est absolument intolérable !

 


Défense : Le Drian dévoile les restructurations 2015

 

par Grégoire Lecalot mercredi 15 octobre 2014 12:04, mis à jour le mercredi 15 octobre 2014 à 14h04
drian.jpg?itok=QNNOgo_A

 

Jean-Yves Le Drian a dévoilé les restructurations qui vont toucher l'armée en 2015 dans le cadre de la LPM 2014-2019. © Maxppp


Le ministère de la Défense a donné mercredi des précisions sur les restructurations qui vont toucher l'armée en 2015 dans le cadre de la loi de programmation militaire :


Il a confirmé la fermeture de l'hôpital du Val-de-Grâce

et la dissolution d'un régiment.

Pour le reste, cinq bâtiments de la Marine vont être désarmés

et une base navale sera fermée.

Au total, 7.500 postes seront supprimés.


C'est par un communiqué de trois pages que le ministre de la Défense a fait connaître mercredi ses arbitrages. Les grandes lignes des restructurations qui vont toucher l'armée en 2015 dans le cadre de la loi de programmation militaire 2014-2019 sont désormais officielles. Ce sont bien 7.500 postes qui seront rayés des cadres.

A LIRE AUSSI :

►►► Une journée à 7.500 suppressions de postes dans l'armée

Au chapitre des surprises, la dissolution de la base aérienne 102 de Dijon-Longvic, bien connue des fans de la série "Tanguy et Laverdure, les chevaliers du ciel". Elle a été lancée, dit le ministère. Le Commandement des forces aériennes va être transféré sur la base 106 de Bordeaux-Mérignac. L'armée de l'air devra aussi rendre des postes sur la base aérienne de Dachenbronn, dans le Bas-Rhin , qui sera transformée en "élément air rattaché" à la base 133 de Nancy : 190 postes militaires et trois civils disparaissent au passage.


Cinq navires désarmés


La Marine passe aussi à la moulinette avec le désarmement de cinq bâtiments : la Meuse, un pétrolier-ravitailleur et le Siroco, un transport de chalands de débarquement, tous deux basés à Toulon, du patrouilleur austral Albatros, à La Réunion et des patrouilleurs de surveillance Athos et Aramis, à Anglet. Une base navale sera fermée, celle de l'Adour, à Anglet, dans les Pyrénées-Atlantiques. Le commandement maritime de Strasbourg subira le même sort. Objectif de la manoeuvre : renforcer la concentration des forces de la Marine sur Brest et Toulon.


La fermeture de l'hôpital du Val-de-Grâce confirmée

 
Les autres points étaient attendus car les informations circulaient, parfois depuis plusieurs jours : l'armée et le ministère se sont refusés à le confirmer jusqu'ici, mais les propos de Jean-Yves Le Drian sur l'hôpital militaire parisien du Val-de-Grâce ne laissaient pas beaucoup de place au doute : "efficacité civile et militaire pas avérée", avait-il lâché. En période de vaches maigres, une telle déclaration équivaut à un coup de tranchant. Ce sera bien le cas : les activités hospitalières vont être transférées progressivement vers deux autres hôpitaux militaires en Ile-de-France, en l’occurrence Percy, à Clamart et Bégin, à Vincennes. Le site historique parisien ne sera toutefois pas démilitarisé puisqu'il accueillera un "pôle d'excellence" pour les activités de recherche et de formation.


Châlons-en-Champagne perd ses troupes


Autre information déjà connue : la dissolution d'un régiment, le 1er régiment d'artillerie de marine, à Châlons-en-Champagne, ainsi que celle de l'état-major de la 1ère Brigade mécanisée, dans la même ville. L'armée de terre verra également le 8ème régiment de parachutistes d'infanterie de marine de Castres, dans le Tarn et le 1er Régiment de tirailleurs d'Epinal, dans les Vosges, seront "transformés en régiment d'infanterie de nouvelle génération". Sa capacité d'engagement, avec 66.000 soldats projetables, a été confirmée.


Services administratifs et soutiens


Les hauts gradés seront pour leur part priés de faire mouvement vers le tout nouveau ministère parisien, en phase d'achèvement à Balard, dans le sud-ouest de la capitale : états-majors, directions de services, le personnel de la Direction générale de l'armement, actuellement à Bagneux, dans les Hauts-de-Seine et d'une partie de celui de la très secrète direction du renseignement militaire, située à Creil, dans l'Oise.

Les services de soutien et certains services administratifs devront aussi rationaliser leur organisation : le commissariat des armées, la direction interarmées des réseaux d'infrastructures et des systèmes d'informations, le service des essences et celui des munitions poursuivent leur "transformation", de même que le secrétariat général pour l'administration.

 

 

http://www.franceinfo.fr/vie-quotidienne/emploi/article/defense-les-activites-du-val-de-grace-transferees-une-base-navale-fermee-5-navires-desarmes-un

 

.
free.niooz.fr
Armee-ranks-14-7.jpg

L’armée française est mise en vente

 

.

C’est ce que nous apprend Le Figaro, généralement bien informé en ce qui concerne le militaire : le gouvernement français, en mal de crédits, se propose de faire appel au secteur privé pour financer une partie des dépenses militaires. Voici la Défense, que l’on pensait naïvement devoir rester le dernier bastion du secteur public, face aux intérêts du secteur privé qui ont envahi tout le reste, mise en vente à son tour. 


 Comment « poursuivre la modernisation et l’équipement des armées » ? La solution imaginée le gouvernement français passe par la création de « sociétés de projet » capitalisées en tout ou en partie avec le produit de cession de participations détenues par l’État dans des entreprises, mais aussi avec de l’argent privé. La société de projet utilisera ensuite cette rentrée d’argent immédiate pour acheter un matériel que l’armée détient déjà, puis lui concédera « un droit d’usage contre un loyer dont la durée et les modalités restent à définir ».


Faut-il rappeler qu’il s’agit d’une solution depuis longtemps pratiquée par l’US Army, sous la pression du lobby militaro-industrialo-bancaire, avec le résultat qu’elle emploie maintenant des armées privées devenues sur certains territoires (l’Ukraine par exemple) totalement incontrôlables  – n’assurant par ailleurs aux personnels aucune prestation sociale, même pas les soins post- traumatiques. Ils sont renvoyés chez eux, à la charge d’institutions charitables exsangues.


En France on appelait cela jusqu’à présent des Partenariats publics privés (PPP) fonctionnant sur le principe au secteur privé les bénéfices, au secteur public les déficits. Auquel s’ajoute le principe de l’absence de contrôle, ni durant les appels d’offres, ni durant l’exécution des marchés, ni à la recette. Les résultats sont souvent lamentables, non pas seulement par les coûts finaux, mais par la qualité du produit. Ce fut ainsi le cas d’un hôpital de la région parisienne que nous ne nommerons pas : malgré l’argent investi, il n’a pu encore ouvrir ses portes, du fait de diverses malfaçons. La Cour des Comptes, semble-t-il, s’en serait inquiétée, comme on dit : « Regrettable confusion entre maître d’ouvrage et maître d’œuvre ».


Le gouvernement socialiste français n’hésitera pas cependant à suivre l’exemple américain, tant en ce qui concerne la défense que la police. Mais il n’y a pas d’argent, dira-t-on. On ne peut rester sans rien faire, alors que l’ennemi est à nos portes.


Or l’ennemi, pour reprendre une phrase devenue tristement célèbre, n’est pas celui que l’on pense. C’est la Finance. C’est elle qui nous gouverne, à partir de ses fiefs de Wall Street et de la City, et qui a fait en sorte que la Banque centrale européenne ne puisse, comme le fait cependant son homologue américaine, la Fed, prêter directement aux États. Les États européens sont donc obligés de s’endetter auprès des marchés. Aujourd’hui, ne pouvant plus le faire, ils vont, comme le fait depuis deux ans l’État grec, renoncer à leurs missions de service public les plus essentielles. Voici revenu le temps des Grandes compagnies, narguant le pouvoir royal.  


Rappelons, en ces jours de Fête de la science, qu’il en de même de la recherche fondamentale ex-publique.

 

Jean-Paul Baquiast


Source : Les armées françaises vont recourir à la location (lefigaro.fr, 03-10-2014)

 

 

http://www.vineyardsaker.fr/2014/10/04/larmee-francaise-mise-en-vente/

 

.

 

Défense France :

Adieu l'armée française,

bienvenue aux ennemis étrangers !


Voilà comment les traîtres à la nation, à commencer par SARKOZY, affaiblissent et vendent  la FRANCE aux lobbys étrangers !


Qui viendra nous défendre sans armée opérationnelle et amputée de ses corps d'armée ? Une preuve de plus que nous serons tous exposés aux Nazis de l'OTAN et de l'UE !

 

On vous donne en mille que l'armée sera vendue à des sociétés privées, cotées en Bourse de préférence, et qui formeront des groupements de mercenaires qui constitueront des armées privées pour les faire se retourner contre nous, en alliance avec les forces armées de l'UE ! !


Dans tous les pays du monde, le budget de l'armée est l'un des plus importants, mais chez nous, il vaut mieux financer avec l'argent des contribuables l'Europe Nazie, les BANKSTERS et les guerres d'Israël au détriment du Peuple !


Il n'y a plus de généraux dans ce pays dignes de se révolter au bénéfice du Peuple ?


PAUVRE FRANCE RUINEE PAR LES BANKSTERS  !

 

Déjà que depuis des années l'armée n'avait pas assez de budget et que dernièrement l'armée à été mise en vente ! Là c'est le pompon !

 


http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2014/10/15/defense-france-adieu-l-armee-francaise-bienvenue-aux-ennemis-5469297.html

.

 

Russie, suite.

Emmanuel Todd: les libéraux occidentaux doivent applaudir les Russes

14:34 14/10/2014
Entretien avec l'historien et sociologue français Emmanuel Todd

L'historien et sociologue français Emmanuel Todd il n'a jamais été prisonnier des idéologies, bien qu'il les ait minutieusement étudiées du point de vue scientifique. Auteur de nombreux livres et monographies, il a accepté de répondre aux questions de Rossiïskaïa gazeta.


Le monde occidental est parti en guerre contre la Russie, l'accusant de tous les péchés capitaux et de mauvaises intentions. Qu'en pensez-vous?


Emmanuel Todd: Avant les événements ukrainiens déjà, j'avais attiré l'attention sur cette tendance antirusse, manifestement planifiée, dans les médias occidentaux. Les premières attaques régulières contre Moscou ont porté sur le "rejet" des minorités sexuelles. Ensuite, de nombreux articles ont avancé que la politique de Poutine était "impossible à comprendre" et qu'il était "imprévisible". Pour être franc, cela m'a beaucoup amusé. Car à mon avis, la ligne politique du gouvernement russe est au contraire très rationnelle et réfléchie. Les Russes sont fiers d'être Russes et s'ils disposent des moyens nécessaires, ils font tout pour éviter la cabale. Ainsi, le soutien affiché à la population russophone dans le sud-est de l'Ukraine s'inscrit parfaitement dans cette logique.

En ce qui concerne les préoccupations des Baltes ou des Polonais, persuadés que demain Moscou compte les engloutir, elles sont complètement infondées. Cela n'a absolument aucun sens. La Russie a déjà suffisamment de soucis pour aménager son vaste territoire.


Cela fait longtemps que vous vous intéressez à la Russie - essentiellement comme anthropologue et sociologue. En 1976 déjà, à l'âge de 25 ans, vous avez écrit un livre intitulé La Chute finale où vous évoquiez les causes susceptibles de désintégrer l'URSS. Ce livre, qui a fait beaucoup de bruit, n'a pas été pris au sérieux à l'époque. Quelle est votre vision de la Russie contemporaine?


Emmanuel Todd: Si vous vous penchez sur l'histoire de la Russie, vous comprenez que son rôle dans les affaires mondiales - et en particulier européennes - a toujours été positif. La Russie a subi une humiliation dans les années 1990, juste après l'effondrement de l'URSS. L'attitude de l'Ouest fut alors insupportable et injuste mais en dépit de cela, la transition a pu se faire dans une certaine dignité. Aujourd'hui, ce pays a retrouvé sa place dans les affaires mondiales et a atteint un équilibre interne. Il a atteint une stabilité démographique et enregistre même une croissance de sa population plus élevée que dans le reste de l'Europe. L'espérance de vie augmente. A terme, le taux de mortalité infantile sera inférieur à celui des États-Unis selon les statistiques. Le fait que la Russie attire un flux d'immigrés en provenance des pays voisins montre qu'elle revêt pour eux un intérêt économique.

À mon avis, la Russie joue un rôle particulier dans les affaires internationales, dont elle a hérité de la Guerre froide, qui est d'assurer l'équilibre mondial. Grâce à son arsenal nucléaire, la Russie est aujourd'hui le seul pays capable de contenir les Américains. Sans elle, le monde aurait connu un sort catastrophique. Tous les libéraux occidentaux devraient l'applaudir: contrairement aux démocraties européennes, elle a accordé l'asile à Edward Snowden. Quel symbole explicite: la Russie, bastion des libertés dont les pays européens se veulent les porte-drapeaux.


En 2002 sortait votre livre Après l'Empire, où vous évoquez les causes de l'affaiblissement, lent mais sûr, des USA. Qu'en est-il aujourd'hui?


Emmanuel Todd: En effet, j'ai écrit à l'époque que l'agressivité de l'Amérique n'était absolument pas une manifestation de sa puissance. Au contraire, elle cachait la faiblesse et la perte de son statut dans le monde. Ce qui s'est passé depuis a confirmé mes conclusions de l'époque. Et cela reste exact aujourd'hui également. Ne croyez pas que j'ai été motivé par un anti-américanisme quelconque. Pas du tout. Néanmoins, je constate que l'"empire" américain est en phase de déclin. Et cela peut être vu particulièrement dans la manière dont les États-Unis, à chaque fois qu'ils perdent l'un de leurs alliés, prétendent que rien de significatif ne s'est produit. Prenez l'exemple de l'évolution des relations de Washington avec l'Arabie saoudite. Les échecs permanents des Etats-Unis au Moyen-Orient sont flagrants pour tout le monde, notamment à travers les derniers conflits en Irak et en Syrie. Et Riyad, qui était autrefois leur plus proche allié dans la région, est en fait sorti du contrôle américain, même si bien sûr personne ne l'admet. Même chose pour la Corée du Sud, qui s'éloigne des États-Unis pour coopérer de plus en plus activement avec la Chine. Le seul véritable allié loyal des Américains en Asie reste le Japon. Mais à cause de sa confrontation avec Pékin, ce pays ne sait plus où se mettre.


Et l'Europe?


202698099.png
© RIA Novosti.

Emmanuel Todd: Le processus est similaire en Europe. La principale évolution que le Vieux continent ait connue ces dernières années est la montée en puissance de l'Allemagne. Avant, je pensais que l'Europe allait continuer à se développer, tirée par la locomotive d'intégration Berlin-Paris. Mais les choses se sont passées autrement. Tout d'abord, l'Union européenne ne s'est pas transformée en union des nations "libres et égales", comme le rêvaient ses fondateurs. Elle a pris la forme d'une structure hiérarchique sous l'égide de l'Allemagne, qui a largement dépassé sur le plan économique tous les autres pays de l'UE. Par nature, les Allemands ne peuvent pas percevoir le monde autrement qu'à travers un prisme hiérarchique. Cette ascension de Berlin s'est accélérée notamment après la crise financière de 2008. Aujourd'hui, l'Europe est contrôlée par l'Allemagne. Les premiers signes d'une perte de contrôle sur Berlin par les Américains sont apparus au début de la guerre en Irak quand Paris, Moscou et Berlin, qui marchaient jusque-là dans le sillage des USA, s'y sont opposés. Ce fut une étape fondamentale.

Depuis, dans un domaine aussi crucial que l'économie internationale, l'Allemagne mène sa propre ligne pour défendre ses intérêts nationaux. Elle ne cède pas à la pression des Américains, qui croient que tout le monde devrait jouer selon leurs règles et insistent pour que les Allemands renoncent, par exemple, à leur politique d'austérité budgétaire. Cette ligne est imposée sous la pression de Berlin à l'ensemble de l'Union européenne, et les Etats-Unis ne peuvent rien y faire. Dans ce domaine, les Allemands n'accordent pas d'importance à l'avis des Américains. Nous pouvons aussi rappeler les récents scandales impliquant les écoutes téléphoniques, quand les Allemands – un cas sans précédent – ont expulsé le chef de la CIA à Berlin. Mais l'économie reste le plus important. Les Américains n'adoptent pas, dans ces circonstances, une attitude menaçante. Pas parce qu'ils ne veulent pas, mais parce qu'ils ne peuvent pas. En l'admettant tacitement, ils reconnaissent en quelque sorte que leur pouvoir touche à sa fin. Cela ne saute probablement pas aux yeux, mais c'est la réalité.


Néanmoins, certains pensent que les USA restent une puissance dirigeant les affaires mondiales, notamment européennes.


Emmanuel Todd: Il y a l'ancien monde et le nouveau monde. L'ancien monde, c'est la vision héritée de l'époque de la Guerre froide. Elle reste bien ancrée dans la conscience des faucons américains, dans les pays baltes et en Pologne. Il est clair que l'expansion de l'OTAN vers l'Est après la chute du mur de Berlin est un exemple typique de l'inertie de la pensée dans l'esprit de la Guerre froide, peu importe les termes employés. Dans l'ancien monde, l'Allemagne jouait plutôt un rôle de modérateur, d'élément rationnel préconisant une solution pacifique aux problèmes et favorable au partenariat économique. Mais un nouveau monde est apparu et il n'est plus contrôlé par les Américains.


Après le mur de Berlin, le mur des sanctions >>


L'Europe a aujourd'hui sa propre dynamique. Elle n'a pas d'armée, mais elle est dirigée par l'Allemagne. Et tout se complique, car cette dernière est forte, mais elle est instable dans ses concepts géopolitiques. A travers l'histoire, le pendule géopolitique allemand a oscillé entre une approche raisonnable et des élans mégalomanes qui ont conduit, rappelons-le, à la Première Guerre mondiale. C'est la "dualité" de l'Allemagne. Par exemple, Bismarck cherchait la paix universelle et l'harmonie avec la Russie, alors que Guillaume II, dans l'esprit "l'Allemagne est au-dessus de tous", s'est brouillé avec tout le monde, à commencer par la Russie. Je crains que nous retrouvions aujourd'hui cette dualité. D'une part, l'ancien chancelier Schröder a prôné l'expansion des relations avec Moscou et il a maintenant beaucoup de partisans. D'autre part, on constate une position étonnamment ferme de Merkel dans les affaires ukrainiennes. L'agressivité du monde occidental envers la Russie ne s'explique donc pas uniquement par la pression des Etats-Unis.


En effet, tout le monde s'attendait à une médiation active de Berlin dans la crise ukrainienne, mais ce n'a pas été le cas.


Emmanuel Todd: Il me semble que l'Allemagne s'engage de plus en plus dans une politique de force et d'expansion voilée. La réalité de l'Allemagne après la réunification est qu'elle a miné les structures étatiques fragiles en Europe. Rappelez-vous la défunte Yougoslavie, la Tchécoslovaquie, et aujourd'hui il semble que ce soit le tour de l'Ukraine. Pour la plupart des Européens, l'Ukraine n'aucun intérêt particulier. Pas pour les Allemands. Depuis l'époque de la réunification, l'Allemagne a mis la main sur la quasi-totalité de l'ancien espace de domination soviétique et l'utilise à ses propres fins économiques et industrielles. En c'est, je pense, l'un des secrets de la réussite de l'économie allemande. Face à un grave problème démographique et un taux de fécondité faible, elle a besoin d'une main-d'œuvre qualifiée et bon marché. Donc, si vous restez dans cette logique, obtenir par exemple les deux tiers des travailleurs ukrainiens est une opération très bénéfique pour Berlin.


D'ailleurs, le 23 août, Angela Merkel a été la seule des chefs d'Etats de l'UE à se rendre en visite à Kiev à l'occasion de la célébration de l'indépendance de l'Ukraine.


Emmanuel Todd: D'après moi, c'était un événement marquant. Et je pense que Moscou l'a également remarqué.


Pourquoi, d'après vous, les États-Unis montrent-ils un tel zèle dans les affaires ukrainiennes?


Emmanuel Todd: Parce que leur stratégie vise à affaiblir la Russie. En l'occurrence par la crise ukrainienne. Mais n'oublions pas qui l'a provoquée. Après tout, le point de départ était la proposition de l'UE de conclure un accord d'association avec Kiev. Puis l'Union européenne a soutenu le Maïdan conduisant au coup d'Etat, qui s'est déroulé avec le consentement silencieux des capitales européennes. Quand les événements en Crimée se sont produits, les Américains ne pouvaient pas rester à l'écart, au risque de "perdre la face". Les "faucons", partisans des idées de la Guerre froide, sont alors passés au premier plan pour définir la politique américaine vis-à-vis de la Russie. Je ne pense pas que les Américains souhaitent l'exacerbation de ces conflits, mais nous devons suivre de près jusqu'où pourrait aller leur désir de "sauver la face".


http://fr.ria.ru/discussion/20141014/202702019.html

 

.

Création de l'EI: USA et Grande-Bretagne impliqués (Khamenei)

Dossier: L'Etat islamique (EI)

Ali Khamenei
19:12 13/10/2014
MOSCOU, 13 octobre - RIA Novosti

Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei a accusé, dans une déclaration, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne d'implication dans la création du groupe djihadiste Etat islamique (EI), rapportent lundi les médias internationaux.


"Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont créé Al-Qaïda et Daesh (acronyme arabe de l'EI, ndlr) pour semer la discorde entre chiites et sunnites et lutter contre la République islamique d'Iran, mais aujourd'hui, ils sont concentrés eux-mêmes sur la lutte contre l'EI", lit-on dans le document cité dans la presse.


Et d'ajouter que les efforts des Etats-Unis et de leurs alliés dans la lutte contre les djihadistes de l'EI ne faisaient que diviser encore plus les musulmans au lieu d'éradiquer le terrorisme.


Auparavant, Téhéran a rejeté une demande de coopération des Etats-Unis contre l'EI.

"Notre ambassadeur en Irak nous a transmis cette demande, qui a été bien accueillie par certains responsables (iraniens), mais je m'y suis opposé. Je ne vois aucun intérêt à coopérer avec un pays aux mains sales et aux intentions troubles", a déclaré à cette occasion l'ayatollah, cité par l'agence IRNA.


L'EI, appelé autrefois l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), sévissait au départ principalement en Syrie où il combattait les troupes gouvernementales, s'imposant comme l'une des organisations terroristes les plus cruelles. Il y a quelques mois, l'EI s'est soudainement activé en Irak, s'emparant d'importants territoires.


En juillet l'EI a proclamé un califat islamique sur les territoires irakiens et syriens sous son contrôle. Depuis le 8 août, l'aviation américaine effectue des frappes contre les positions des djihadistes en Irak, et dès le 23 septembre, en Syrie.


Fin septembre, le chef d'état-major interarmées américain Martin Dempsey a estimé que seules les frappes aériennes ne suffisaient pas dans la lutte contre les djihadistes de l'EI et qu'une opération terrestre était nécessaire en Irak et en Syrie.

 

http://fr.ria.ru/world/20141013/202696866.html

 

 

 

afghanistan-20090605-ea584.jpg

De l'Afghanistan jusqu'à la Syrie en passant par la Libye, la même justification fonctionne à chaque fois : il faut protéger les populations civiles des actes de barbaries. La situation en Afghanistan - après 13 ans d’occupation de l’OTAN - démontre à suffisance qu’aucune guerre impérialiste ne vient à bout de ces terroristes, qui sont combattus d’un côté et financés de l’autre...


Mardi 16 septembre 2014, vers 8h00, en plein trafic, une explosion a secoué Kaboul. Une voiture piégée et un kamikaze ont explosé à Makroyhan, près du Ministère de la Justice.

Cet attentat - revendiqué par les Talibans- aurait tué trois militaires et en aurait blessé 13 autres. C’est du moins ce qu’affirme Hashmat Stanikzai, le porte-parole de la police de Kaboul. "Des" victimes civiles ont été emmenées à l’hôpital.

Pajhwok, l’agence de presse afghane, confirme ces chiffres. Pourtant les témoins à Kaboul parlent de 50 à 100 tués. Les forces de police ont passé la journée et une partie de la nuit à rechercher des corps mutilés. Le lendemain, des citoyens ont trouvé des morceaux de cadavres humains méconnaissables à plus d’un kilomètre du lieu de la déflagration. La capitale afghane était endeuillée.

Contacté par téléphone, un fonctionnaire du Ministère de la Justice a affirmé :

"Il y avait des corps partout. C’était une vraie boucherie, il y avait du sang, des morceaux de cadavres, ... C’était indescriptible ! Ce que nous avons entendu à la télévision ne correspond pas du tout à la réalité. Il y avait des enfants qui partaient à l’école, des jeunes qui se rendaient à leur université, des gens qui allaient travailler... Pourquoi ne parlent-ils que des militaires ? " 

Dix jours plus tard, dans la province de Ghazni, les Talibans exterminent tout un village, incendiant les maisons, les récoltes et massacrant les habitants et le bétail. 

Mohammad Ali Ahmadi, le vice-gouverneur de la province de Ghazni, parle de 80 à 100 personnes tuées.

L’AFP titre : "Les Talibans décapitent 12 civils".

Pourquoi des chiffres aussi sous-évalués ? Que les Américains revoient à la baisse le nombre de morts civils lors de leurs "dommages collatéraux" peut aisément se comprendre. Par contre, cette sous-évaluation des crimes de l’ennemi n’est pas habituelle.

Aucune évaluation correcte du nombre de morts civils n’existe

Alors qu’une coalition internationale - qui se veut démocratique - opère en Afghanistan depuis 13 ans, il n’y a aucune évaluation correcte du nombre de morts causées par le conflit armé.

Il existe deux méthodes pour calculer le nombre de victimes d’une guerre.

Le système de surveillance passive se base sur le relevé « passif » des morts violentes opéré par les autorités locales (ministères de la Santé, de l’Intérieur), les incidents rapportés par les ONG sur place, les registres dressés par les morgues, les dépêches de presse et les informations récoltées par les médias. 

Lorsque le gouvernement en place veut prétendre que tout va bien et quand les médias n’ont aucune indépendance, le nombre de morts civils est revu à la baisse.   La méthode épidémiologique d’échantillonnage (« cluster survey ») est une méthode scientifique beaucoup plus fiable. Elle relève du domaine de la santé publique. L’épidémiologie est l’étude de la répartition des maladies humaines et des facteurs qui influencent leur fréquence. La partie de l’épidémiologie qui s’intéresse à la mortalité tente de fournir des estimations objectives et précises des taux de mortalité humaine et d’en décrire, si possible, ses causes les plus directes.

En pratique, des civils, résidant dans différentes localités et sélectionnés au hasard, sont interrogés au sujet des morts violentes récentes survenues dans leur foyer. Un certificat de décès est le plus souvent produit afin de confirmer leurs dires. Les résultats sont ensuite extrapolés au pays entier en intégrant plusieurs marges d’erreur, exactement de la même façon que pour les sondages d’opinion.

La méthode épidémiologique est une pratique courante largement acceptée par la communauté scientifique.   Selon le GRIP, aucune évaluation fiable du nombre de morts n’est disponible pour l’Afghanistan car aucune étude épidémiologique n’y a été réalisée. Les quelques collectes de données réalisées principalement par les ONG présentes sur place, les autorités locales et les rapports de presse se basent sur la collecte passive d’informations et sous-estiment donc très vraisemblablement, et de façon très importante, le nombre de victimes du conflit, que ce soit à Kaboul ou dans les autres provinces afghanes.

Les similitudes quant aux conditions de collecte des informations entre l’Irak et l’Afghanistan permettent d’extrapoler à l’Afghanistan le ratio de 1 à 5, voire de 1 à 10, le nombre de victimes dénombrées par la surveillance passive et le nombre réel de victimes du conflit. La sous-évaluation est de pire en pire...

La volonté des Etats-Unis et de la coalition qui les suit est clairement de se désengager de l’Afghanistan et de se retourner vers l’Irak et la Syrie. On constate alors que les crimes commis par les Talibans sont sous-évalués dans les médias et ceux commis par ISIS sur-commentés.

Or il s’agit du même phénomène, des mêmes djihadistes qui, par leurs crimes horribles contre les populations civiles, justifient l’intervention étrangère. Nos médias sont dans une nouvelle logique de guerre, celle contre l’Etat Islamique. Les Talibans peuvent massacrer autant qu’ils veulent, ils ne sont plus aussi intéressants qu’en 2001.

La situation en Afghanistan - après 13 ans d’occupation de l’OTAN - démontre à suffisance qu’aucune guerre impérialiste ne vient à bout de ces terroristes, qui sont combattus d’un côté et financés de l’autre. 

Al Qaeda, djihadistes, ASL, ISIS et autres, amis ou ennemis selon les circonstances

Pendant les dix années d’occupation soviétique en Afghanistan, des groupes comme Al Qaeda qui recrutait des adeptes du Djihad dans le monde entier, étaient plutôt bien vus des Américains. D’anciens amis sont devenus des ennemis.

A quel point cela a-t-il changé ? En réalité, pas tellement. Si ce n’est que cela peut se passer dans l’autre sens, d’anciens ennemis peuvent devenir des amis.

L’exemple de la guerre en Libye est très révélateur à ce sujet. Abdelhakim Belhaj, l’un des chefs militaires rebelles, est ainsi passé d’ennemi à ami. 

Le journal Libération a publié une stupéfiante biographie de cet homme. 

« Pour les services secrets américains, l’homme qui a pris Tripoli à la tête des rebelles libyens et en est aujourd’hui le gouverneur militaire de facto, est une vieille connaissance.(…)

Abdelhakim Belhaj, plus connu sous le nom d’Abou Abdallah al-Sadek, né le 1er mai 1966, a déjà derrière lui une belle carrière de djihadiste qui a commencé, comme pour tant d’autres militants, en Afghanistan, en 1988.

Mais si la CIA le recherche, c’est d’abord parce qu’il est l’un des fondateurs et même l’« émir » du Groupe islamique combattant (GIC) libyen, une petite formation ultra radicale qui, dans les années précédant le 11 Septembre, possédait au moins deux camps d’entraînement secrets en Afghanistan. 

L’un d’eux intéressait au plus haut point la CIA, celui de Shahid Cheikh Abou Yahya, à une trentaine de kilomètres au nord de Kaboul, dans lequel le GIC accueillait des volontaires liés à Al-Qaeda. (…) 

Après l’Afghanistan, la piste de Abdelhakim Belhaj mène au Pakistan, puis en Irak. Dans ce dernier pays, il aurait été proche d’Abou Moussab al-Zarqaoui, le chef d’Al-Qaeda dans ce pays, où les Libyens constituent le second contingent de volontaires islamiques après les Saoudiens. Après avoir été longuement interrogé à Bangkok, probablement torturé, par la CIA, il est remis en 2004 aux services secrets libyens. »

L’actuel gouverneur militaire de Tripoli est loin d’être le seul membre d’Al Qaeda (ou d’autres réseaux plus ou moins affiliés) dans le Conseil National de Transition (CNT).

C’est à leur propos qu’on peut entendre Bernard-Henry Levy dire avec fierté :

« D’accord ! Et je vous répète que j’aime ces gens du CNT ! J’aime ces juges, ces professeurs, ces avocats qui ne savent de la démocratie que ce qu’ils en ont appris dans les livres et qui en réinventent pourtant les principaux réflexes. Et j’aime aussi, par parenthèse, cette idée d’un peuple de Bédouins choisissant pour les représenter des hommes de lettres et de loi. Alors, après, la France…

Je recommande à Nicolas Sarkozy, c’est vrai, de court-circuiter le Quai d’Orsay… Mais je pense, en mon âme et conscience ce jour-là, que laisser agir le quai d’Orsay, s’en remettre à un Alain Juppé qui, la veille de ma première entrevue avec Sarkozy, excluait encore, clairement, le recours à la force, c’était accepter que « Benghazi soit un autre Srebrenica. »

Le philosophe télévisé a parlé, Il ne reste plus qu’à applaudir. Sauf si on fait le lien avec la guerre de la terreur qui a coûté et coûte encore tant de vies en Afghanistan (et à Guantanamo) et qui était motivée par la nécessité d’anéantir Al Qaeda partout dans le monde. A moins d’être un fervent adepte du double discours, on y perd son latin.

La recette fonctionne encore

La même justification fonctionne à chaque fois : il faut protéger les populations civiles des actes de barbaries. 

Le même discours - au mot près - a été martelé à propos de l’Armée Syrienne Libre, pour justifier une attaque contre le gouvernement de Bachar Al Assad.

On assiste à la même absurdité quand on voit que le gouvernement américain soutient les rebelles syriens, dont on sait qu’ils sont infiltrés par des djihadistes venus du monde entier.

Le prince saoudien Bandar Ibn Sultan, ancien ambassadeur aux Etats-Unis, proche du clan Bush, est nommé chef des services secrets saoudiens et se rend en Syrie pour accueillir les djihadistes et organiser des attentats (qualifiés d’actes de résistance par la presse bien pensante). 

Exactement la même mission que celle de Ben Laden en Afghanistan en 1979. 

La propagande n’a pas fonctionné dans un premier temps. Il fallait plus de radicalisme, plus de sang, plus de décapitations.

L’Armée Syrienne Libre s’est progressivement transformée en ISIS, pour repasser du camp d’amis à celui d’ennemis. Les médias ont allègrement diffusé les mises en scènes macabres des djihadistes en Syrie et en Irak. Les victimes décapitées cette semaine en Afghanistan ne font plus la une des journaux.

Nos médias ne s’intéressent aux victimes que quand elles justifient une nouvelle guerre.

Selma Benkhelif

A lire aussi.......

La construction médiatique des « djihadistes »

Source : Investig’Action

Publié par : http://www.michelcollon.info/


 

Sur ce blog,

 

32783-palestine.jpg

Gaza : Des témoignages hallucinants (Tribunal Russel

 

LISTE des 110 parlementaire français opposés à la reconnaissance d’un Etat Palestinien !

 

 

APPEL au PEUPLE & APPEL aux ARMEES !

86417-portugal-xx1.jpg

[La Révolution des Oeillets - un exemple à méditer -

"Pays de Fraternité, C’est le peuple qui commande ... Ici, oh cité"]-

DES APPELS aux peuples et aux armées, de la Résistance citoyenne en France et en Europe, nous voulons témoigner  !

___

Appel Bastille 1.JPG

"APPEL de LA BASTILLE aux peuples du monde : DEMOBOULIOS"

par Simone LE BARON & Jean-Luc PUJO - décembre 2011

___

Résistance 2012

APPELS du RESEAU VERCORS

« 100 jours pour redresser la France» - RÉSEAU VERCORS - septembre 2012

"Vers un coup de force prochain en France ? (Réseau Vercors)" - Avril 2010

___

Cincinato_abandona_el_arado_para_dictar_leyes_a_Roma,_c.1806_de_Juan_Antonio_Ribera

RESEAU CINCINNATUS

APPEL AUX ARMEES ! APPEL AUX PATRIOTES !

(Réseau CINCINNATUS) - Appel du 2 décembre 2013 -

 

.

 


Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Actualité
commenter cet article
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 01:13

 

asselineau-f.jpg
Assurément, l'homme de l'année !
Un F-16 de l’armée belge s’est écrasé lors d’un vol d’entraînement hier, jeudi 16 a... Afficher la suite
C'EST CONFIRMÉ : LA MEILLEURE DÉFENSE ANTI-AÉRIENNE CONTRE LES F-16 AMÉRICAINS, C'EST... UN LÂCHER D'OISEAUX.
.
Tout ce qui va suivre est ici,
UPR.francoisasselineau sur facebook.com :

Photo : == C'EST CONFIRMÉ : LA MEILLEURE DÉFENSE ANTI-AÉRIENNE CONTRE LES F-16 AMÉRICAINS, C'EST... UN LÂCHER D'OISEAUX. ========================================= Un F-16 de l’armée belge s’est écrasé lors d’un vol d’entraînement hier, jeudi 16 août, dans l’après-midi. L’avion de chasse avait quitté sa base, de Kleine-Brogel, à 14 h 44. Lors de son retour vers la base, alors qu’il effectuait des approches à basse altitude, la tour de contrôle a aperçu des flammes à l’arrière de l’appareil. L’avion se trouvait tout près de la piste de Kleine-Brogel et le pilote n’a pas eu d’autre solution que de s’éjecter pendant que son avion s'écrasait. Le pilote a été retrouvé sain et sauf… perché dans un arbre ! L’enquête sur les causes de l’accident est officiellement en cours. Mais les premières informations, fondées sur les conversations mêmes du pilote avec la tour de contrôle, indiquent qu'il s'agit d'un "birdstrike", c'est-à-dire d'une collision avec un oiseau. http://www.bruxelles2.eu/defense-ue/armees-europeennes/oiseaux-contre-f16-f16-crashe.html ------------------------------------------------------- CONCLUSION : UN EMPIRE AUX PIEDS D'ARGILE ------------------------------------------------------- L'aimable volatile qui s'est fracassé contre un réacteur du F-16 était-il un terroriste kamikaze d'Al-Qaïda ? En tout cas, il peut se vanter post-mortem d'avoir occasionné un dommage de l'ordre de 38 millions d'euros (50 millions de dollars), prix moyen actuel d'un F-16 (cf. http://info-aviation.com/?p=13784). Au-delà des dommages matériels et du coût, il vient d'administrer de nouveau la preuve que les empires les plus puissants sont toujours des colosses aux pieds d'argile. L'un des principaux points forts des armées américaines et de l'OTAN réside dans leur supériorité aérienne. Elle leur assure une première domination facile des pays cibles, grâce à leurs fameux « bombardements humanitaires ». (Leur principal point faible réside en revanche dans l'infanterie, les soldats de l'OTAN étant généralement tout sauf les bienvenus parmi les populations « libérées ». D'où les hécatombes à répétition de soldats de l'OTAN en Afghanistan, en Irak et ailleurs). Mais même ce point fort de la force aérienne présente un talon d'Achille : son extrême sophistication technique n'empêche pas une oie cendrée de le mettre plus sûrement au tapis qu'un missile sol-air. Car l'incident qui vient de se produire à Bruxelles n'est pas nouveau. Il arrive régulièrement, comme en témoigne cette spectaculaire vidéo, filmée dans le cockpit d'un F-16 (à moins que ce ne soit d'un CT-155 Hawk), qui s'écrase exactement 58 secondes après avoir été frappé par un oiseau : http://www.youtube.com/watch?v=zN_Zl64OQEw Tout cela est à méditer. Il n'y a jamais de force invincible. François ASSELINEAU ==============.
.
UN DOSSIER SPÉCIAL DE FRANÇOIS ASSELINEAU ===
NOUVEAU SYMPTÔME ALARMANT DE FOLIE GUERRIÈRE AUX ÉTATS-UNIS : 9 PRIX NOBEL DE LA PAIX SE MOBILISENT CONTRE UNE SCANDALEUSE ÉMISSION DE « TÉLÉ-RÉALITÉ ».

https://www.facebook.com/notes/fran%C3%A7ois-asselineau-union-populaire-r%C3%A9publicaine/nouveau-sympt%C3%B4me-alarmant-de-folie-guerri%C3%A8re-aux-%C3%A9tats-unis-9-prix-nobel-de-la-p/10150970091022038

Photo : === UN DOSSIER SPÉCIAL DE FRANÇOIS ASSELINEAU === NOUVEAU SYMPTÔME ALARMANT DE FOLIE GUERRIÈRE AUX ÉTATS-UNIS : 9 PRIX NOBEL DE LA PAIX SE MOBILISENT CONTRE UNE SCANDALEUSE ÉMISSION DE « TÉLÉ-RÉALITÉ ». https://www.facebook.com/notes/fran%C3%A7ois-asselineau-union-populaire-r%C3%A9publicaine/nouveau-sympt%C3%B4me-alarmant-de-folie-guerri%C3%A8re-aux-%C3%A9tats-unis-9-prix-nobel-de-la-p/10150970091022038..
Après Wikipedia en anglais, c'est désormais Wikipédia en espagnol sur laquelle est publiée la notice de François Asselineau :
http://es.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Asselineau

Nous adressons ici un grand merci à l’équipe qui a réalisé la traduction et qui a organisé la mise en ligne.

Cette publication n’en fait que ressortir encore mieux le scandale que co...Afficher la suite

Photo : === FRANÇOIS ASSELINEAU A DÉSORMAIS SA NOTICE SUR WIKIPEDIA EN ESPAGNOL ==== ==================================== Après Wikipedia en anglais, c'est désormais Wikipédia en espagnol sur laquelle est publiée la notice de François Asselineau : http://es.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Asselineau Nous adressons ici un grand merci à l’équipe qui a réalisé la traduction et qui a organisé la mise en ligne. Cette publication n’en fait que ressortir encore mieux le scandale que constitue la censure absolue qu'exerce Wikipedia France depuis 5 ans à l’encontre de notre mouvement. ---------------------------------------------------------------- L'UPR ET FRANÇOIS ASSELINEAU SYSTÉMATIQUEMENT CENSURÉS SUR WIKIPEDIA FRANCE ----------------------------------------------------------------- Nous signalons, tout particulièrement à nos nouveaux lecteurs qui ne le sauraient pas encore, que Wikipedia France a en effet décidé, en octobre 2007, de supprimer les notices sur François ASSELINEAU et l’UPR que nous avions publiées à l'époque. Ces deux notices étaient pourtant courtes, non prosélytes, et très factuelles, donc dans la forme requise. Elles ont néanmoins été censurées pour "non représentativité". Il est pourtant aisé de trouver des notices sur des personnes totalement inconnues du public ou sur des groupuscules politiques qui ne comptent par 5% des adhérents de l'UPR. A titre d'illustration, Maxime Verner, le candidat de 22 ans à l'élection présidentielle de 2012, a bel et bien une notice sur Wikipedia France. http://fr.wikipedia.org/wiki/Maxime_Verner Pourtant, à la différence de François Asselineau, il n'a jamais eu de mandat électif et n'a jamais exercé la moindre fonction de direction dans la haute fonction publique ou dans un cabinet ministériel. Il n'a d'ailleurs pas pu réunir les parrainages nécessaires pour être candidat (la notice en annonce 358 mais nous émettons les plus fors doutes sur la réalité de ce nombre), il n'a aucun programme politique, et il n'a aucun parti digne de ce nom. Mais il est vrai qu'il a appelé à voter Nicolas Sarkozy.... Autre illustration du "traitement spécial" qui est réservé à l'UPR, la strip-teaseuse "Cindy Lee" et son "Parti du plaisir", qui ont organisé un canular à l'occasion de l'élection présidentielle de 2012 et qui ne représentent évidemment rien, ont leur notice sur Wikipédia France : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cindy_Lee ------------------------------------------------------------------- LE CENSEUR QUI VEUT NIER NOTRE EXISTENCE SE CACHE DERRIERE UN CURIEUX PSEUDO : « DOCTEUR COSMOS » -------------------------------------------------------------------- Depuis 2007, toutes les nouvelles tentatives que nous avons faites de remettre en ligne sur Wikipedia une nouvelle notice sur les deux titres "François ASSELINEAU" et "UPR" ont été supprimées dans les minutes qui suivaient. Y compris après l'annonce officielle de candidature de François Asselineau à la présidence de la République, la présentation de son programme, et son passage dans quelques médias (BFM-TV, SUD RADIO, FRANCE INFO, I-TV). Plus extraordinaire encore, APRÈS avoir censuré nos notices, Wikipedia a mis en ligne une nouvelle notice sur une "Union Populaire Républicaine" qui fut un minuscule mouvement régionaliste alsacien de l'entre-deux guerres, dont tout le monde a oublié l'existence. Toutes ces décisions ont été prises par un mystérieux "Docteur Cosmos". Ce courageux anonyme, qui se planque derrière son pseudo, semble faire office d'administrateur en chef de Wikipedia France sur ce genre de questions. Il agit en réalité comme un censeur. ------------------------------------------------------------------- CONCLUSION : LE TEMPS JOUE CONTRE NOS CENSEURS -------------------------------------------------------------------- Rira bien qui rira le dernier. Plus le temps passe, plus l'UPR se développe. Y compris en plein mois d'août, où nous avons eu la surprise de constater d'excellents scores de fréquentation de nos différents sites en ligne (site officiel, pages facebook, blog ), ainsi qu'un flux d'adhésions. Plus le temps passe et plus Wikipedia France va donc se couvrir de honte et le ridicule pour ce qui concerne sa censure de l'UPR. Équipe UPR ==================================== Post scriptum : ---------------- Si vous aussi, vous voulez nous aider à publier d'autres notices de François Asselineau et l'UPR sur Wikipedia dans toutes les langues du monde autres que l'anglais et l'espagnol (allemand, italien, polonais, portugais, néerlandais, arabe, russe, serbo-croate, suédois, grec, japonais, chinois, etc.), alors adressez-nous votre proposition à : http://www.u-p-r.fr/nous-contacter Merci de nous préciser le niveau réel de votre pratique de la langue en question. Dans toute la mesure du possible, nous souhaitons que les notices soient rédigées par des adhérents ou sympathisants dont la langue étrangère est la langue maternelle..
CONNAISSEZ-VOUS NOTRE BLOG ?
IL VIENT D'ENTRER DANS LE "TOP 100" DES BLOGS POLITIQUES LES PLUS VISITÉS

Afin de multiplier les supports ( et parce que l'on ne sait jamais ce qui ...Afficher la suite
Photo : ======== CONNAISSEZ-VOUS NOTRE BLOG ? ========== IL VIENT D'ENTRER DANS LE "TOP 100" DES BLOGS POLITIQUES LES PLUS VISITÉS ========================================= Afin de multiplier les supports ( et parce que l'on ne sait jamais ce qui pourrait arriver un beau jour à nos pages Facebook...), nous avons aussi en parallèle : - un site officiel : http://www.u-p-r.fr/ - et un blog : http://www.francoisasselineau.fr/, que nous avons créé à la fin de 2011. ----------------------------------------------------------------------- UN BLOG DE SECOURS EN CAS DE PROBLÈME SUR FACEBOOK ----------------------------------------------------------------------- Nous avons conçu à l'origine ce blog comme un support de secours, au cas où facebook fermerait inopinément l'une de nos pages. Il est donc grande partie redondant avec la présente page Facebook ( il en reprend tous les articles publiés et les interventions vidéo ou médias de François Asselineau ). C'est la raison pour laquelle, logiquement, nous ne faisons pas beaucoup de publicité pour ce blog. Outre son rôle fondamental de support secours, il présente néanmoins le double intérêt : - de permettre une recherche simplifiée des textes publiés sur cette page Facebook ; - de toucher un autre public que celui de Facebook : notamment les internautes qui souhaitent se documenter sur les analyses de François Asselineau, mais qui ne veulent pas venir sur les réseaux sociaux. ------------------------------------------------------------------ UN BLOG DONT LES STATISTIQUES NOUS SURPRENNENT ------------------------------------------------------------------ Or, surprise ! Alors que nous laissons ce blog se développer par lui-même, sans lui faire de publicité, nous venons d'apprendre qu'il vient d'entrer dans le top 100 des blogs "politique", avec plus de 30 000 pages vues par mois à présent. En décembre 2011, il se classait au 937ème rang des blogs politiques. En mai 2012, il s'était hissé au 345ème rang. Il vient tout juste de se classer au 97ème rang, selon les dernières statistiques de Ebuzzing : http://labs.ebuzzing.fr/top-blogs/source/francoisasselineau.blogspot.com-PKUSe Il se classe aussi désormais au 988ème rang tous blogs confondus. Rappelons encore une fois que ce résultat est d'autant plus étonnant que nous ne faisons pas de publicité pour ce support de secours, et que les gros volumes de consultation sont enregistrés par ailleurs, sur les autres supports que sont notre site officiel et nos deux pages Facebook. En d'autres termes, c'est une nouvelle confirmation de la remarquable et continue croissance de notre notoriété. Équipe UPR
UN NOUVEAU DOSSIER DE FRANÇOIS ASSELINEAU ===
====== L'EXEMPLE DU ROYAUME DU BAHREÏN ========
=> Lisez la différence : aucun autre parti comme l'UPR ne s'adresse aux Français avec tant de respect et de pédagogie pour leur expliquer clairement et précisément le dessous des cartes de la situation actuelle.

https://www.facebook.com/notes/fran%C3%A7ois-asselineau-union-populaire-r%C3%A9publicaine/-lexemple-du-bahre%C3%AFn-lalignement-complet-de-lunion-europ%C3%A9enne-et-de-la-politique/10150974910717038
LE DERNIER DOSSIER DE FRANÇOIS ASSELINEAU SUR L'EXEMPLE DU BAHREÏN EST EN LIGNE SUR AGORAVOX =====
-------------------------------------------------------------------------
http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/l-exemple-du-bahrein-l-alignement-121489
NOUVEAU SUCCÈS DE LA DIPLOMATIE IRANIENNE :
UNE CENTAINE D'ÉTATS DU MONDE ET UNE TRENTAINE DE CHEFS D'ÉTAT ET DE GOUVERNEMENT SERONT PRÉSENTS
FIN AOÛT À TÉHÉRAN POUR LE SOMMET DES NON-ALIGNÉS
--...Afficher la suite


UN NOUVEAU DOSSIER DE FRANÇOIS ASSELINEAU ===
=========== LA TRAGÉDIE DE L'EURO ============
Photo : === UN NOUVEAU DOSSIER DE FRANÇOIS ASSELINEAU === =========== LA TRAGÉDIE DE L'EURO ============ MISE EN LIGNE DE LA PARTIE 1 : LA GRÈCE S'ENFONCE DANS LA TRAGÉDIE ET LA MISÈRE https://www.facebook.com/notes/fran%C3%A7ois-asselineau-union-populaire-r%C3%A9publicaine/-la-trag%C3%A9die-de-leuro-partie-1-la-gr%C3%A8ce-senfonce-dans-la-trag%C3%A9die-et-la-mis%C3%A8re/10150939639337038
UN NOUVEAU DOSSIER EXTRÊMEMENT DOCUMENTÉ DE FRANÇOIS ASSELINEAU ===
======= LA TRAGÉDIE DE L'EURO ========== MISE EN LIGNE DE LA PARTIE 2 =====
LE PORTUGAL REDEVIENT UN PAYS D'ÉMIGRATION MASSIVE, COMME SOUS LA DICTATURE SALAZARISTE
========================================
https://www.facebook.com/notes/fran%C3%A7ois-asselineau-union-populaire-r%C3%A9publicaine/-la-trag%C3%A9die-de-leuro-partie-2-le-portugal-redevient-un-pays-d%C3%A9migration-massive/10150989795297038

Photo : === UN NOUVEAU DOSSIER EXTRÊMEMENT DOCUMENTÉ DE FRANÇOIS ASSELINEAU === ======= LA TRAGÉDIE DE L'EURO ========== MISE EN LIGNE DE LA PARTIE 2 ===== LE PORTUGAL REDEVIENT UN PAYS D'ÉMIGRATION MASSIVE, COMME SOUS LA DICTATURE SALAZARISTE ======================================== https://www.facebook.com/notes/fran%C3%A7ois-asselineau-union-populaire-r%C3%A9publicaine/-la-trag%C3%A9die-de-leuro-partie-2-le-portugal-redevient-un-pays-d%C3%A9migration-massive/10150989795297038
Evhee Beuder SURPRISE ! : http://french.irib.ir// analyses/articles/item/ 209279-sommet-du-mna-afflue nce-record-à-téhéran-et-dé faite-des-usa-ue-,-par-fra nçois-asselineau
french.irib.ir
IRIB-La défaite diplomatique cinglante et du camp euro-atlantiste se confirme avec la présence supplémentaire .. ....de Vladimir Poutine, Evo Morales, …
.
AFFLUENCE RECORD À TÉHÉRAN ET DÉFAITE DES USA/UE
AU SOMMET DES NON-ALIGNÉS : L'IRAN DEMANDE L'INTERDICTION DE TOUTES LES ARMES NUCLÉAIRES.
=========================================
htt...Afficher la suite

Photo : === FLASH ! NOUVEL ARTICLE DE FRANÇOIS ASSELINEAU === AFFLUENCE RECORD À TÉHÉRAN ET DÉFAITE DES USA/UE AU SOMMET DES NON-ALIGNÉS : L'IRAN DEMANDE L'INTERDICTION DE TOUTES LES ARMES NUCLÉAIRES. ========================================= https://www.facebook.com/notes/fran%C3%A7ois-asselineau-union-populaire-r%C3%A9publicaine/affluence-record-%C3%A0-t%C3%A9h%C3%A9ran-et-d%C3%A9faite-des-usaue-au-sommet-des-non-align%C3%A9s-liran-/10150999687797038
Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Actualité
commenter cet article
28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 00:44

 

Le Terrorisme de l'Axe Washington-Londres-Paris-Tel Aviv-Riyad-Doha

 

Rien n'a changé - rapacité, sang, malheur
Damas est en train de gagner son pari : malgré les méthodes discutables du parti au pouvoir depuis sa création, ou presque, en 1944, les tentatives des terroristes armés et transportés par les "neutres" (!) comme se considèrent les caputales "occidentales" semblent marquer le pas. L'invasion illégitime est désormais tellement évidente, malgré les efforts pour cacher la vérité du terrain, que la poursuite de l'offensive est devenue plus difficile.
En parallèle, l'Observatoire syrien des Droits de l'Homme, de Rami Abdulrahman, perd en crédibilité, enfin ! après avoir abreuvé avec abondance tous les médias occidentaux depuis Coventry (oui, en pleine Grande-Bretagne!) de ses élucubrations la plupart du temps démenties par d'autres sources. On a déjà connu des manipulations de ce genre. Ce n'est pas pour autant que d'autres journalistes, des vrais, ceux-là, pourront apporter leurs lumières : par des manœuvres dilatoires ils seront écartés sous prétexte d'antisionisme, de conspirationnisme, de confusionnisme (je n'invente pas ces mots à l'allure barbare), ou parce que, horreur ! ils ont contesté les conclusions officielles de la commission sur le Nine Eleven. Je pense bien sûr à Thierry Meyssan, à Silvia Cattori qui avait fait l'honneur de son amitié à mon ancien "complice" le créateur de Dazibaoueb...
Il existe donc aujourd'hui un Axe "objectif" entre non des citoyens, mais des capitales aux objectifs plus ou moins communs (de gré ou de force?) qui œuvrent dans le même sens comme déjà en 1956 à propos du canal de Suez. Un ami dont le père travaillait alors comme responsable au Canal s'est retrouvé ainsi pris sous les bombardements, et son meilleur ami, tué. La rapacité n'a pas changé, comme lors du renversement de Mossadegh en Iran, en 1953. Ou lors de la Nakba, où les Palestiniens furent arrachés de leurs terres et exilés par le même consortium en 1948. Les acteurs mis en avant ne sont pas les mêmes, mais le but étant grosso modo identique, c'est l'ensemble des conjurés qui est à montrer du doigt.
De nos jours, rien n'a changé. De révolutions européennes ou arabes consciencieusement muselées, détournées, habillées de jolis noms pour faire passer la pilule, à des actions plus directes comme en Irak, tout l'accent est mis sur la prise en main par le consortium de ses intérêts, qui n'ont rien à voir avec ceux du peuple, des peuples. Pour l'Irak, pourtant, un président français a osé s'élever contre les conjurés, sous les applaudissements du monde libre (le vrai, pas celui qui s'arroge ce titre). Il est d'ailleurs symptomatique que, concernant l'embargo qui pèse durement sur Cuba, deux gouvernements seulement sont pour, dans le monde entier. L'embargo continue, au mépris de toute démocratie. Ceux qui l'imposent n'en ont que faire, et ce, quelle que soit l'identité des personnes.
Faut-il soulever le fait que, malgré le changement récent de gouvernement dans notre pays, rien n'ait changé au niveau international ? Un certain système perdure, avec de nombreuses personnalités qui préfèrent l'un des partisans de l'embargo cubain à leur propre pays. Il faut appeler cela par son nom : un grave conflit d'intérêts. Eh oui, monsieur le président, je vous désapprouve, vous, et tout votre entourage. Se désengager de cet Axe immonde est une priorité, y compris la sortie d'un organisme de coordination d'attaque (et non de défense) qu'on appelle l'OTAN.
L'Axe est, répétons-le, une entreprise terroriste, qui a pour but d'asservir TOUS les peuples à un lobby mi-financier, mi-idéologique, dégoulinant de religiosité sous différentes formes, mais aussi dégoulinant de tout le sang versé au nom d'Êtres Supérieurs (du moins, se prenant pour tels), seuls aptes à conserver le Pouvoir, l'Argent, le Profit, et même le Salut (dans un contexte de croyances auxquelles la plupart de nos compatriotes n'apportent aucune caution aujourd'hui)
"Un mal qui répand la terreur,
Mal que le Ciel en sa fureur
Inventa pour punir les crimes de la terre,
La Peste (puisqu'il faut l'appeler par son nom)
Capable d'enrichir en un jour l'Achéron,
Faisait aux animaux la guerre "
(La Fontaine - les animaux malades de la peste)
Ce Mal, c'est bien sûr la guerre, idéologique, médiatique, mais aussi sanglante, voire plus subtilement causée par la faim, une faim entretenue chez les plus faibles pour garder un maximum de profit chez quelques privilégiés (dont des miettes pour leurs satrapes locaux).
Quant au Ciel, il habite du côté du N° 800 Pennsylvania Avenue, du côté d'une petite localité nommée Langley, mais aussi en pleine City of London, au Nr 10 Downing Street, au N° 55 rue du Faubourg Saint Honoré, dans quelques immeubles cossus de Tel Aviv, dans les nombreux palais de Riyad... A nous, citoyens, de le déloger de ses casemates dorées.
Attirés par l´odeur du sang
Il en vint des mille et des cents
Faire carouss´, liesse et bombance
Dans ce foutu pays de France
Jusqu´à c´que les hommes aient retrouvé
L´amour et la fraternité....
( Serge Reggiani - Les Loups)
En avant, sortons des canapés où trop de nos frères s'avachissent sous l'hypnose du petit écran, et regardons autour de nous. Sonnons le réveil. Boutons ces dangereux carnivores hors de leurs palais, portons les uns sur les autres un regard oublié. Combattons tous les racismes, qu'ils se nomment machisme, sionisme, xénophobie ou intolérance.

http://bab007-babelouest.blogspot.fr/2012/07/le-terrorisme-de-laxe-washington.html

.

.

Sur ce blog,

la question des fausses ONG

agents de l'Etranger pour déstabiliser les Etats et les dévorer !

 

ONG "agents étrangers": le CDH présidentiel préconise une autre formulation=

.

  Info non alignée voir aussi :

.

paraguay-drapeau.jpgDans notre précédent billet sur le Paraguay nous avions souligné l'intérêt de multinationales de l'agro-alimentaire comme Monsanto derrière le coup d'Etat parlementaire. L'information se confirme puisque le nouveau pouvoir en place a menacé de licencier une centaine d'employés de CENAVE, l’organisme de contrôle des semences.

 

L'épuration touche aussi d'autres secteurs administratifs ainsi que la télévision publique et la centrale hydroélectique d'Itaipú Binacional selon un communiqué président destitué Fernando Lugo du 9 juillet dernier, tandis que l'enquête sur la tuerie qui a motivé le renversement Lugo a été enterrée.

 

Le coup d'Etat aurait aussi ouvert la voie à une implantation de la multinationale canadienne de métallurgie Río Tinto Alcán, dont le projet d'usine d'aluminium pourrait aboutir à confisquer les ressources électriques de centaines de petites entreprises paraguayennes. Ce projet avait déjà été ardemment soutenu en 2011 par le ministre libéral de l'industrie et du commerce Franciso Rivas qui a été confirmé à son poste par le nouveau président putschiste Federico Franco. A l'époque Domingo Laíno, un libéral dissident qui vient de quitter le conseil d'Itaipú Binacional et s'oppose désormais à Federico Franco avait dénoncé les pots de vins versés par l'entreprise. Il assure aujourd'hui que Río Tinto Alcán a les moyens désormais de devenir un "Etat dans l'Etat" au Paraguay.

 

Le chercheur Silvio Núñez sur le site de CADTM fait remarquer que l’un des premiers pays, après le Vatican et l’Allemagne, à avoir reconnu le nouveau gouvernement mis en place au Paraguay suite à un « coup » d’Etat parlementaire est le Canada, le pays de Rio Tinto Alcán, et que cette société est accusée d'avoir trempé dans un soulèvement militaire en Papouasie-Nouvelle-Guinée en 1980.

 

. 

.

L’art de la guerre. « I have a dream »: l’écroulement des USA (ou l’inversement des pouvoirs politiques mondiaux)

Par manlio Dinucci

 

.

Les peuples d'Asie, Afrique, A Latine, se mobilisent: "Stratégie du Grand Occident"

.

.

Un prêtre syrien écrit à F. Hollande : "Quelle dégringolade de la France !"

L’Histoire Du Printemps Arabe: Faux Printemps, Coup d’Etat Post Moderne

Hidden US-Israeli Military Agenda: "Break Syria into Pieces"

http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=31454

Traité européen (pour banques,contre peuples): Il faut un Référendum

Des policiers espagnols sabotent leurs véhicules pour ne pas réprimer

Consommateurs, attention aux distributeurs automatiques de carburant !

Okea News: Barroso n'a pas vu le malheur des Grecs. Retour à la terre

Draghi prépare racket et quasi faillite BCE.. mais Marchés rassurés 72 h

.

Les banques européennes en faillite

ou la finance de l'ombre (VOST)


Liaisons dangereuses Allemagne, UE et dictatures Péninsule arabique

De l'Irak à l'Iran, les mêmes infâmes fausses preuves pour attaquer !

Alerte, dangereux Maccarthysme en France ! Des exemples non relayés

Pourquoi les banques européennes (françaises) sont des dangers publics ?

L´esclavage des peuples par l’endettement - UE-dictature, MES-tyran

Le mystère de la création monétaire. Tout sur cette création monétaire

 

picsou

 

 

François Hollande "complotiste" (pour reprendre l'expression des adversaires des journalistes non-alignés) car il plaide pour le Nouvel Ordre Mondial qu'il baptise Nouvel Ordre International ! Voici ce que j'ai écrit sur l'un de mes blogs :

 

 

Tous "complotistes", pour reprendre l'expression des tenants du Système inique mondial modelé par Washington, Londres, Tel-Aviv ! Après DSK, Sarkozy, voici le prétendu socialiste Hollande qui annonce le Nouvel Ordre Mondial - pardon, international. Quelle différence entre l'UMP et le PS ? Même politique étrangère et même politique financière et européiste - l'Europe du Cartel bancaire est le tremplin du Nouvel Ordre Mondial !

.

 

 

 

 

true_facts_israel.jpg

 

 

http://sionismevsjudaisme.over-blog.com/

.

 

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Actualité
commenter cet article
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 21:19

Europe-prisonniere-j.jpg

 

 

L'Europe ? Quelle Europe ? L'Europe unie ?  Ou désunie,  complètement chaotique ?

 

Le Pouvoir en Allemagne risque de tanguer, l'Anglais sera divisé, la Belgique est au bord de la scission, la Grèce est sur le point d'exploser, la France de Sarkozy est contestée, la Pologne est décimée, et le tout est incapable de faire front commun à l'heure des périls, sauf pour s'enchaîner à l'OTAN rêvant de mettre à feu et à sang la planète afin de s'emparer des ressources des peuples et de les offrir aux Américains ne songeant qu'à préserver leur mode de vie au détriment du reste de l'humanité. La boucle est bouclée !  

  
Voilà le panorama que nous offre l'Europe aujourd'hui: Chaotique, divisée, sauf pour sacrifier la souveraineté de chacun de ses Etats aux intérêts de l'Oncle Sam. Est-ce ce dont rêvaient les peuples - et même les Pères fondateurs ? Nullement. Mais les technocrates qui ont confisqué le pouvoir au service du futur Nouvel Ordre Mondial totalitaire, n'en ont cure. Ce sont des collabos du grand Nouveau Désordre Mondial qui n'en finit pas de ravager la planète ! Et pour couronner le tout, un Président qui rêve de faire l'Europe à sa manière, de la modeler, de la diriger, de tout décider lui-même pour le plus grand bien de ses copains-coquin et des Maîtres de l'Univers, et puis un pseudo socialiste du FMI qui rêve de prendre la place du précédent à la tête de la France pour faire la même politique mais en confisquant, lui, le P.S. au profit du grand Capital, tout en servant Israël le pays de son coeur et en imposant aux Européens l'austérité qui a réduit à la misère les peuples du Sud, enfin des Elus soumis et une Presse aux ordres ! Sans parler des agents de l'Etranger, Américains notamment, qui, dans l'ombre, tirent les ficelles pour le plus grand bonheur des Financiers, des Banquiers, des Industriels de mort. Et de l'OTAN aux aguets ! Avec au final un joli feu d'artifice via une Europe créée pour la paix et bientôt supplétif des appétits meurtriers des fervents chrétiens américais sûrs de leur bon droit divin et de leur idéal démocratique texan... 
    
Les Elus ? Des collabos, de gré ou par contagion. Les fonctionnaires ? Des technocrates coupés de la réalité et des peuples. Les Décideurs ? Des valets du NOM. Et dans l'ombre, l'OTAN. Joli tableau !
    
L'Europe tangue ? L'Euro vacille ? Toute la Finance mondiale est touchée. A moins que cela ne soit l'inverse. Les peuples ? Les dindons de la farce tragique; Ils paieront la note. Les Elus, eux, voteront l'augmentation de leur salaire. Les Décideurs établiront les plans destinés à sauver le capitalisme du naufrage. Et se serviront au passage. 
    
Si Candide, le héros de Voltaire, se promenait en Europe, il se demanderait si elle n'est pas tombée sur la tête... l'image qu'elle offre aux observateurs est plus que déconcertante ! En tout cas, désordonnée. Parce que désunie et sans idéal. Et bientôt partante pour faire les guerres de l'Empire sur le continent, par procuration. Et l'idéal de Paix des Pères fondateurs ? Dévoré par les impératifs financiers et les appétits des grosses familles. 
    
Alors, quel destin ? Ce qui est sûr, c'est que ce ne sera pas celui choisi par ses Pères fondateurs, ni par les peuples. Pour le reste, en attendant d'achever de se déconsidérer aux yeux du monde, l'Europe tanguera jusqu'au jour où elle sombrera dans les guerres impériales. Ainsi va le monde. Candide aura toujours de quoi s'étonner !
  
Quand l'Histoire écrite à Bruxelles ou à Washington fera-t-elle place à l'Histoire écrite par les peuples eux-mêmes ?
    
Chantal  Dupille, écrivain, Lauréate de l'Académie française  

 

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Actualité
commenter cet article
24 août 2008 7 24 /08 /août /2008 18:51

Novodevichiy Convent
http://www.tripadvisor.fr/LocationPhotos-g294459-Russia.html#1611720

Novodevichiy Convent




Intégration de la Russie dans l'Europe,
ou désintégration de l'Europe
dans une guerre mondiale ?
Il faut choisir.
Avant le Ier septembre.

Chantal Dupille dénonce la désinformation, une fois de plus,
le prétendu choc Occident-Russie
dans lequel on voudrait nous entraîner,
et appelle à la Sagesse :
La Russie n'est pas notre ennemie,
c'est nous, dans le sillage des Etats-Unis,
qui l'avons décidé arbitrairement. 
Elle a sa place en Europe, pleinement.

Pour une grande Europe,
pour un monde multipolaire.
Et pour la paix
.



Ce qui est Russe m'interpelle. Je suis d'origine russe, par ma mère Ukrainienne. Et je me sens profondément slave. Sensible, créative, entière.

Par curiosité, j'ai voulu découvrir le pays de ma mère, voici une trentaine d'années, à titre personnel. Je suis partie pleine de préjugés, ceux qu'on vous plante dans la tête à longueur de désinformation : Pas de liberté, la dictature, la pauvreté pour tous...

Au risque de décevoir tous les grincheux, j'ai pu circuler partout, ouvrir toutes les portes. Peut-être avais-je derrière moi un agent du KGB, en tous cas il a été très discret puisque je ne m'en suis pas aperçue. Et j'ai vu un pays où il n'y avait pas de chômage, pas de délinquance, pas de clochards, pas de misère. Tout le monde avait un toit, certes exigu, mais pour le prix d'une voiture, parce que les Russes considéraient que c'était l'équipement le plus nécessaire. Oui, pas l'automobile ! 

Le métro ne coûtait presque rien, et chaque citoyen pouvait bénéficier de la crèche, de l'école, de l'université, des soins, des équipements de loisirs, gratuitement. Les produits de première nécessité étaient subventionnés. Cerise sur le gâteau, les écrivains étaient rémunérés, à condition de ne pas critiquer le gouvernement. Normal, non ?

L'Occident a tout fait pour contenir le communisme - et la Russie. Victorieusement. Et la puissance russe s'est désintégrée, avec Eltsine au pouvoir. Les vampires des pays  "démocratiques" se sont emparés, à bas prix, des richesses des Russes.  Ainsi, le centre de Moscou s'est vidé de ses habitants, relégués à la périphérie et surtout à la rue, au profit des oligarchies du monde "libre". Le pays a été pillé. La mafia s'est installée, des grosses fortunes sont nées, souvent fruits de la pire corruption, et la pauvreté a gangréné le pays. Des hordes d'enfants ont pris possession de la rue, partageant le bithume avec les retraités privés de leurs pensions, bientôt rejoints par les fonctionnaires sans fonction. La Russie a dévalué sa monnaie et s'est retrouvée en rupture de paiement. Ses habitants se sont consolés avec la Wodka, et la durée de vie a décliné dangereusement. L'ogre américain jubilait : L'ancien rival communiste était exsangue.

Et Poutine est arrivé, Poutine, la coqueluche des Russes, leur idole ! On les comprend. Joueur d'échec, sportif, musclé, une volonté de fer et une détermination sans faille, le nouveau maître du Kremlin se moque des honneurs, de l'argent, des prébendes. Il a accepté le pouvoir par amour pour son pays, pour redresser la Russie, pour servir son peuple. Une denrée rare, aujourd'hui, où l'on se saisit du pouvoir à des fins personnelles, pour accroître sa fortune ou son prestige, sinon les deux. En s'aplatissant à qui mieux mieux devant les Américains.

Et la Russie s'est redressée, et la Russie a reconquis sa place dans le monde. Au premier rang. Désormais, il faut compter avec elle, avec ses compétences scientifiques et techniques, une croissance économique forte, une armée réorganisée et modernisée, une assurance et un dynamisme retrouvés, une parfaite maîtrise spatiale, et bien sûr des ressources minières à rendre jaloux ceux qui sont moins gâtés - comme les Américains, justement. Terriblement dépités.

Le terrain d'affrontement est moins idéologique, aujourd'hui, bien qu'on reproche à la Russie son autoritarisme centralisateur aux relents totalitaires, son absence de goût pour la démocratie selon les critères occidentaux : Il s'est déplacé. Les Etats-Unis ne tolèrent pas d'autre puissance que la leur. Le monde, pour eux, doit rester unipolaire, dominé, bien peu démocratiquement, par eux, encore eux, toujours eux, et personne d'autre. Les prétentions hégémoniques n'ont pas changé. Les Russes doivent être contenus - c'est ce que l'on appelle la politique de "containment", d'encerclement : Géographiquement, bien sûr, car la Russie, une par la culture et la langue, a la taille d'un Empire; militairement, en installant des bases américaines sur sa périphérie; économiquement, en la privant, notamment, de son monopole du transport du gaz et du pétrole. 

L'arrogante Amérique a provoqué le chaos georgien. Ce pays du Caucase, en réalité dirigé par Washington, et en partie formé militairement par Israël, a attaqué l'Ossétie, au mépris des lois internationales, en bombardant des civils, et même un hôpital, et en tuant des Casques bleus russes.

Les médias occidentaux ont fustigé la barbarie russe. La guerre de propagande a pris le relais. Le nouvel ennemi des Européens, c'est désormais la Russie. Comme au temps de la guerre froide. Et tant pis pour le ridicule. Un ridicule qui peut tuer....

Mais la Russie a triomphé. Par sa rapidité, par son efficacité, par sa retenue, par sa maîtrise parfaite des événements. On sent la main de Poutine. Oui, désormais il faut compter avec la Russie. Elle a retrouvé sa place, la première, dans le concert des grandes nations.  Et c'est une bonne chose, pour l'équilibre du monde. Un monde unipolaire, dominé par l'hégémonique Amérique, est dangereux. Inhumain. Condamné, à terme.

Alors, doit-on craindre la bouillonnante Russie ? Personnellement, je dis non. Un non franc et massif. Et motivé.

La Russie peut-être une chance pour le monde, et pas seulement pour son équilibre. Mais aussi pour la paix. A condition qu'on n'entretienne pas l'idée, artificielle et pernicieuse, du choc de civilisations. Du choc Est-Ouest, et plus seulement barbarie (arabe, ou musulmane) - civilisation (occidentale) comme on le prétend.

Si la guerre contre la terreur hitlérienne a été gagnée, contrairement à ce qu'on laisse croire, ce n'est pas à cause des Américains. C'est essentiellement grâce à la Russie, qui a marqué un coup d'arrêt à l'expansion nazie. Historiquemeent, comme culturellement d'ailleurs, la Russie est liée à l'Europe.

Cet Etat, contrairement aux Américains, ne menace personne, et surtout pas les Européens; Il défend son dernier pré-carré, ses débouchés, ses voies de communication, son indépendance stratégique, sans cesse amputés par l'agressivité jalouse des Américains et par la menace que constitue l'installation de boucliers anti-missiles à sa lisière, l'empêchant, le cas échéant, de protéger ses propres intérêts.

Gardons-nous de tomber dans le bellicisme des anciens pays satellites de l'URSS, hélas membres de l'Union européenne. Leur esprit de revanche ne peut être que source de problèmes.

Gardons-nous des mauvaises intentions des Etats-Unis, pétris de jalousie envers la puissance retrouvée de la Russie, et du désir, infiniment malsain, de dominer la planète.

Gardons-nous de nos faux amis, et vrais dirigeants européens, viscéralement, fondamentalement, soumis à Washington. Ils nous conduisent à une pente fatale. Celle de l'affrontement, tôt ou tard, avec la Russie. Pour le seul profit des Américains, et de leurs multinationales de mort ou de la reconstruction.

Nous avons mieux à faire : Pour affermir nos intérêts économiques (la Russie est grand fournisseur de matières premières dont nous avons tant besoin, et elle est appelée à constituer un puissant débouché pour nos produits), pour consolider la vocation de puissance européenne dans le monde, pour assurer la paix sur la planète, pour ces trois grandes raisons, nous devons impérativement coopérer avec la Russie, au lieu de chercher à la contourner, à l'encercler, ou pire encore à l'affronter comme on souhaiterait nous y conduire. Mieux, nous devons l'intégrer à l'Union européenne.

En accomplissant une telle intégration, nous ferions un immense pas vers la consolidation de notre propre puissance, l'indépendance de l'Union Européenne et sa spécificité, et la paix dans le monde qui passe, inévitablement, par le refus de l'unilatéralisme et par l'équilibre des intérêts et des pouvoirs.

L'occasion peut nous en être fournie le Ier septembre prochain, lors du sommet européen qui aura lieu à Bruxelles sous l'égide de Nicolas Sarkozy, consacré à l'avenir de l'Europe... et de la Russie.

Ensemble, pour un avenir commun complémentaire, serein, fort, indépendant, multipolaire, et de paix.

Il est temps de faire prévaloir l'intérêt des peuples, l'audace de la pensée, et la Sagesse.

Alors, l'humanité aura fait un grand pas... pour l'accomplissement du meilleur. Pour une fois !





wikipedia.org

TAGS :

Russie, URSS, Union Européennne, Poutine, Etats-Unis, choc est-ouest, choc barbarie-civilisation, Ossétie, Caucase, wodka, Ukraine, pays satellites de l'URSS, hégémonie américaine, Eltsine, médias, désinformation, occident...




Repost 0
20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 11:00




Tableaux d'un monde en perdition.
L'Actualité ? Un théâtre d'ombres.
Et des peuples broyés...




Nous sommes sur une poudrière. Il y a ce que l'on nous dit, les ombres que nous voyons défiler, et, à l'arrière plan, toutes sortes d'acteurs qui tirent les ficelles, en coulisses. Quel poids, aujourd'hui, pèsent les peuples, face au rouleau compresseur impitoyable, mortifère, de la mondialisation financière ? Nous sommes devenus des numéros, des consommateurs, ou bien les marche-pieds des grandes fortunes, la chair à canon des multinationales de l'armement. Le CAC40 est roi aujourd'hui. Et nous, nous sommes sacrifiés à ce Dieu - diable ? - vivant .

Oui, nous sommes tous confrontés au même mal : La voracité des maîtres du monde. Leur appétit est insatiable, leurs portefeuilles ne sont jamais assez remplis, leur avidité ne connaît pas de limites. Partout, des cris, des larmes, de la fureur, des vies meurtries, déchiquetées, broyées, anéanties. Et l'inertie généralisée répond aux drames humains qui se multiplient aux quatre coins de la planète; N'y a-t-il donc plus aucune voix pour protester, pour défendre les damnés de la terre, pour réclamer le respect de la vie humaine ?

Les politiciens courageux sont en voie de disparition.

Les intellectuels ne songent plus qu'à défendre leur communauté d'origine, au mépris de l'universel, de l'indépendance.

Les médias ont choisi leur camp. Celui de la honte ! Celui de la collaboration avec les industriels de mort.

Les citoyens sont amusés, distraits, incités à chevaucher des racines et des ailes - et laminés. Dans le travail, ou l'absence de travail, dans l'abêtissement, dans l'indifférence de l'autre. Citoyens pions que l'on place et déplace à volonté, au gré des caprices de ceux qui ont le pouvoir de faire la pluie, le beau temps, et surtout les tempêtes. Financières, militaires...

Ingrid nous a émerveillés, ainsi en ont décidé les médias. Le temps de nous faire oublier qu'à l'arrière plan, toutes les protections auxquelles tiennent les Français étaient détricotées les unes après les autres, avec la complicité des élus. Et mondialisation oblige. Hubert Védrine, ce grand sage, disait l'autre jour que les peuples ne veulent pas du libéralisme. Et pourtant il est là, imposé par ceux qui ont le pouvoir. Au mépris de ceux qui le leur confient.

Et pendant ce temps, le narco-trafiquant Uribe a revêtu les habits du Rambo bienfaisant, celui qui délivre les princesses captives. La Colombie est la tête de pont du combat de l'Amérique pour la reconquête de l'Amérique Latine - au seul bénéfice de ses multinationales. Et pour le malheur des peuples en voie de libération.




Et puis le Tibet est apparu, à point nommé : Au moment où la Chine, qui s'éveille à grande vitesse, allait ravir la vedette à l'Occident, jeux obligent. Les moines armés par la CIA ont crié à la face du monde leur malheur de ne pas être libres - de ne pas être asservis à l'Amérique du rêve, et du rêve seulement, démocratique. Les médias serviles ont juste oublié de dire qu'ils voulaient passer d'une féodalité, la leur, ancrée dans une tradition cruelle, à  une autre, plus insidieuse, occidentale. Une seule chose importait : Se saisir des J.O. pour dénigrer le puissant futur rival chinois. En vain. Car la Chine est en marche vers son destin, et rien ne pourra l'arrêter, et c'est tant mieux.

La Russie s'éveille aussi. Elle en a assez d'être piétinée. L'ogre américain lui a ravi une partie de son territoire, elle a décidé de ne plus se laisser faire. Génial Poutine ! Certes entaché du sang de la Tchetchenie, mais déterminé, efficace, attaché à son pays, et toujours aux commandes. C'est rare, aujourd'hui, pour un dirigeant ! Poutine ne cherche ni la gloire, ni les honneurs, ni l'argent. Il veut voir son pays debout, fort de ses ressources, de son potentiel retrouvé. Et puisqu'on lui a confisqué tant de terres, il est décidé à défendre celles qui lui restent, légitimement. Surtout si un autocrate au service de Wasghinton, je veux parler du Président de Georgie, décide de tuer ses soldats de la paix en mission. Ainsi que les Ossètes profondément, intimement, russes. Désormais, il faudra compter avec la Russie. Elle a retrouvé sa place, la première, et c'est tant mieux pour l'équilibre du monde soudain, grâce à elle et à l'émergence de la Chine, redevenu multipolaire.

L'Iran, cette civilisation millénaire, voudrait trouver sa place dans le concert des nations. Y apporter une voix arabe - l'une des dernières qui n'ait pas encore été éteinte par les armes occidentales, la corruption, ou l'indifférence. Et il veut légitimement assurer sa Défense, au cas où il serait attaqué. Autour de lui, les adversaires ne manquent pas. Prêts à le déchiqueter, à le mettre en pièces, et à dévorer ses ressources. Objet de toutes les convoitises, et bientôt broyé, lui aussi, comme tant d'autres avant, éclaté, à l'instar de la Yougoslavie ou, bientôt, de la Bolivie dépecée, oui, malmené, meurtri, laminé - et peut-être même rayé de la carte. Selon le bon vouloir des maîtres du monde anglais, américains, israéliens, et maintenant européens, vassaux de l' Empire. 

Le Pakistan n'a pas été oublié par les stratèges du monde. Au moment où la carte du monde se redessine, ou est redessinée, il est victime d'un coup d'Etat, perpétré dans l'ombre - et l'indifférence générale. Les médias ont présenté cela comme une victoire de la démocratie. En réalité, c'est une nouvelle défaite des citoyens, un peu plus asservis à la puissance corrompue et criminelle de l'Amérique prédatrice et va-t-en guerre - quel qu'en soit le prix pour les peuples.

Et dans leur coin, dans l'oubli général, les Palestiniens comptent leurs morts du jour, et perdent leurs dernières oliveraies, leurs derniers villages, leurs dernières espérances. A l'abri du mur de notre silence criminel. Un peuple est à l'agonie, et nous nous taisons. Ne sait-on pas que l''indifférence tue autant que la misère ?

L'Occident semble triompher.

Mais il est des victoires qui sonnent le glas de l'humanité. Parce que le théâtre d'ombres ne représente pas la vie, celle des peuples, mais la mort des déserts arides, des régions dépeuplées par la misère, la famine, les affrontements incessants...

Pour échapper à la crise financière, pour ne pas voir la réalité en face et la résoudre, l'Amérique va projeter l'univers dans un chaos indescriptible.

Le compte à rebours a commencé. A quelle vitesse ? C'est toute la question..


TAGS : Chine, Russie, Ossétie, Poutine, Hubert Védrine, Iran, Irak, Georgie, Pakistan, Tibet, Colombie, Bolivie, Uribe, Tchetchenie, Yougoslavie, CIA, CAC40...




 

L'Afghanistan, et ses canyons meurtiers pour la
coalition de l'OTAN !

Repost 0