Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 00:13

 

Etats-Unis-liberte-pleure.jpg

 

 

L'ennemi américain

 

 

Il y a quelques jours, j'ai lancé une publication "Merci la Russie". Voici son pendant, "La menace américaine". De quoi irriter tous nos mal-pensants de l'information officielle... atlantiste !

 

Les "sauveurs américains" présentés dans la Presse aux ordres, sont en réalité avec les Anglais et les Israéliens, les pires commanditaires de troubles sanguinaires. Ils ne font plus les guerres eux-mêmes, ils les sous-traitent à la France vendue et dénaturée (celle des Sarkozy-Kouchner-Bhl-Hollande-Fabius-BHL) et à des mercenaires fanatiques drogués, armés, formés par eux. Et financés par Ryad et Doha !

 

Je vous avais promis une parution sur la façon de contrer l'Empire américain, vous verrez ci-dessous comment l'impérialisme peut-être anéanti si les peuples autochtones se lèvent. Il faut aider les Améridiens à reprendre légalement leurs terres usurpées par les cow-boys, et alors le colosse aux pieds d'argile s'écroulera et ne polluera plus le monde, ne l'ensanglantera plus.

 

Demain, je vous prépare un article sur l'actualité, comme d'habitude du politiquement très incorrect et dérangeant. Et dans quelques jours, sortira mon premier livre (le roman) d'une série (en grande partie appuyée sur mes blogs, voire sur mes tweets). A bientôt, chantal dupille

 

Tags : Etats-Unis, Empire, impérialiste, Amérindiens, résistance

 

 

"Mission accomplished" : le désordre est partout !

monde-de-desordre-et-chaos"«Mission accomplished» : on se souvient de la déclaration bouffonne de «W.» Bush à bord de l’USS Abraham Lincoln à propos de la vertueuse libération de l’Irak. C’était le 1er mai 2003. Dix ans et un million de morts plus tard, le soldat Ryan s’est carapaté sur la pointe des pieds, laissant le pays à sa ruine et aux 800 morts mensuels de sa guerre civile. C’est que l’Oncle Sam avait d’autres fers au feu, dont le soutien des bouchers-djihadistes actifs en Syrie, parmi lesquels le fameux groupe de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) qui marche aujourd’hui sur Bagdad. Fameux bilan. Ajoutez à cela le bourbier afghan ; le ratage libyen ; les guerres larvées au Pakistan et au Yémen ou, enfin, la nouvelle guerre froide déclenchée en Ukraine, et vous aurez l’image assez fidèle d’une machinerie US productrice d’un chaos phénoménal qui se propage partout comme un feu de brousse.

 

 

Une phase éruptive


On se demande où tout cela va s’arrêter et, si cela ne s’arrête pas, où tout cela va conduire. Le bilan des 20 dernières années de leadership US laisse en effet pantois. A ce stade, ce n’est plus du leadership, c’est du massacre.


Tout se passe en effet comme si la machinerie du Système américaniste était soudainement entrée dans une phase éruptive, avec surproduction d’un chaos et d’un désordre au demeurant parfaitement conformes à son essence. On dirait un phénomène de saturation chimique, où la densité du mal accumulé au cœur du Système est devenue telle qu’il ne peut plus être contenu et qu’il déborde, se nourrissant désormais de lui-même, incontrôlable.

 
Toutes les magouilles, les saletés, les trahisons et les crimes perpétrés bien évidemment au nom des valeurs indépassables que l’on sait remontent à la surface et éclatent partout, comme de bulles de magma, obligeant le Système aux volte-face et contorsions les plus spectaculaires pour échapper aux éclaboussures et, ainsi, tenter de «perdurer dans son être».

 

 

Contorsions-Système


Si elle n’impliquait des océans de sang, l’affaire en serait presque comique.

Ainsi, après que Washington eu soutenu l’EIIL via ses alliés turcs et saoudiens pour taper sur Bachar el-Assad et contrer l’influence de l’Iran chiite en Irak, voici que le monstre a échappé au contrôle de ses maîtres et tente d’établir désormais un Etat islamique à cheval sur l’Irak et la Syrie.


Sur les deux théâtres d’opérations, la stratégie de Washington vient donc de virer au cauchemar.


En Irak, la seule option qui reste à la Maison-Blanche pour contenir la contagion djihadiste est désormais de s’appuyer sur Téhéran, au grand dam de l’Etat-voyou israélien et des monarques du Golfe qui voient avec effroi le retour au pas de charge de l’Iran comme gendarme régional incontournable.


Côté syrien, même constat : il va falloir composer avec Bachar el-Assad pour contrer autant que possible l’avancée de l’EIIL sur le front ouest, et du même coup réduire également l’hydre terroriste façonné par trois ans de soutien atlantiste aveugle aux clones d’al-Qaïda, avec ses hordes de combattants «étrangers» dont on sait qu’ils finiront par revenir porter le fer à domicile.


Tout le sel de l’affaire est qu’on voit mal comment Washington pourrait réussir à circonscrire ces nouveaux incendies sans le soutien de… la Russie.


Là encore, les contorsions s’annoncent spectaculaires et l’on se réjouit de voir les services de com’ de la Maison-Blanche à la manœuvre.

 

 

Une logique implacable

 

 

Tout le problème, c’est que les contorsions les plus extravagantes ne changeront rien au fait que le mal est là, constitutif du Système américaniste lui-même, et que donc rien ne pourra enrayer la logique destructrice engagée.


Toutes les manœuvres destinées à éteindre les incendies en cours ou à venir ne feront qu’en allumer d’autres, toujours plus improbables, toujours plus ravageurs, tout simplement parce le mal ne peut qu’engendrer le mal.


Sous l’impulsion du néolibéralisme dévastateur du Système américaniste, même les rendez-vous les plus festifs sont désormais devenus symboles de honte et d’injustice, comme cette Coupe du monde de football aujourd’hui synonyme de corruption et de prévarication, et pourtant sensée faire émerger une joie primesautière de la misère des favelas.


Il peut paraître hasardeux de tirer un parallèle entre la manipulation des groupes terroristes sur les théâtres d’opérations atlantistes et les malversations de la FIFA, et pourtant, nous pourrions tout aussi bien y ajouter les OGM, le triomphe des banksters ou les tentacules liberticides de la NSA, car le principe régissant cette «pollution» globale du monde est pour nous le même : un Système corrupteur par essence, destructeur par nature.


«W.» avait finalement raison, «Mission accomplished» : le désordre est partout !
Mais il signifie aussi l’accélération de l’effondrement d’un Système qui finira nécessairement par se dévorer lui-même".


Entrefilets.com, le 13 juin 2014

 

 

.

Irak: la guerre contre la division...cherchez les empreintes de l’Arabie

 

arabie-saoudite.jpg

 

 

Sur ce site,

 

 

 

http://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2014/06/16/mission-accomplished-le-desordre-est-partout/#more-24920

 

 

Indiens-tribus-map-2.jpg.

Résistance politique au colonialisme :

Vérités dérangeantes sur l’Amérique du Nord…


“Nous regardons vers le futur, comme cela représente une des toutes premières obligations qui nous incombe en tant que chefs, afin d’être sûr et de prendre chaque décision en relation avec le bien-être de la septième génération à venir… Qu’en sera t’il d ela septième génération ? Où l’emmenez-vous ? Qu’aura t’elle en héritage de nos actions ?”
~ Oren Lyons, Onondaga, Haudenosaunee ~

 

La Grande Paix sur terre !

 

Mohawk Nation News

 

18 décembre 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/12/18/great-peace-on-earth/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Note: Pour mieux comprendre ce texte court mais très significatif tant sur l’explicite que sur l’implicite de la situation actuelle, nous allons expliquer paragraphe par paragraphe le phrasé employé par l’auteur Mohawk. Ce texte explique, avec un minimum de connaissance de la culture autochtone, le pourquoi les problèmes du monde d’aujourd’hui (liés à l’impérialisme anglo-américain) sont DIRECTEMENT liés à la persistance de la colonisation du continent des Amériques et en l’occurence de l’Amérique du nord, antre de la puissance colonialiste actuelle. (Résistance 71)

 


Le dollar US a commencé avec le vol des terres indigènes et des ressources ici sur l’Île de la Grande Tortue (NdT: L’Amérique du nord, ce qui est aujourd’hui le Canada, les Etats-Unis et le Mexique…). Personne ne nous a aidé à résister. Maintenant c’est devenu un problème mondial. Ceci aura bientôt  une fin !

 

 

 

Explication: La véritable raison de la guerre d’indépendance des 13 colonies contre la “couronne” britannique (à savoir la City de Londres et la Banque d’Angleterre) en 1776 est une raison monnétaire. Le roi d’Angleterre ayant refusé aux colonies le droit d’émettre leur propre monnaie. Dès l’indépendance gagnée sur l’empire britannique, les colonies nouvellement indépendantes s’empresserent de briser tous les traités avec les autochtones établis par les Anglais afin d’étendre les territoires vers l’Ouest. Par traité, qui ne fut jamais brisé sous la domination britannique (même si cela n’aurait bien sûr pas duré), les colons s’étaient engagés à ne jamais bouger à l’Ouest des montagnes Appalaches. La jeune “Amérique” brisa cet accord dès le départ pour piller, assujettir plus de territoires afin de permettre à plus de colons de s’installer (ceci s’est répété dans l’ère moderne avec la Palestine et la colonisation sioniste de territoires pas à pas usurpés…) et ainsi de se renforcer. La loi canon et ses bulles papales de 1455 et 1493 sont les fondements du droit civil et romain nord-américain. Les cours suprêmes des Etats-Unis et du Canada ont rendu des décisions incorporant la notion fondamentalement raciste et hégémonique que toute terre non chrétienne était déclarée “terra nullius”, vide de tout occupant et devait être saisie au nom du pape et de ses représentants royaux. Le système légal colonial est fondé sur la loi canon qui demande la saisie des terres non chrétiennes et la mise en “esclavage perpétuel” (termes exacts de la bulle) des populations les occupant. Cette main-mise illégale et coercitive sur des terres et ressources au nom d’une doctrine raciste ecclésiastique dite “de la découverte” a amené le monde à a situation actuelle. L’empire anglo-américain a pu développer sa puissance au fil du temps en monneyant contre crédit des ressources territoriales qui ne lui appartient aucunement et qu’il a de facto volé en perpétuant l’héritage de la doctrine de la découverte comme stipulé dans les bulles papales datant du XVème siècle ! Par extension, l’empire s’est développé de manière incontrôlé et les problèmes du monde actuel sont enracinés profondément dans cet état de fait. Cela peut se finir bientôt, dans la mesure où les nations autochtones possèdent le potentiel légal de forcer à la répudiation des bulles pontificales qui sont la base du système légal et de la propriété sur les territoires des Amériques. Si la base légale s’effondre, l’empire territorial s’effondre et l’empire n’a plus de justificatifs pour continuer l’emprunt faramineux pour se financer. La territorialité de cet empire est totalement fictif. Les oligarques le savent, une partie des Indiens des Amériques le sait et ce n’est pas du tout un hasard s’il y a eu récemment un “remplacement” de pape au Vatican: L’ancien pape avait trop de “casseroles au cul”, il a été remplacé par un jésuite, c’est à dire que le Vatican est passé en mode de guerre. Les fondements du système  sont sous attaque et l’oligarchie usurpatrice sait que là réside le nerf de cette guerre pour l’hégémonie et va les défendre coûte que coûte. 


La seule entrave à la paix sur terre est le groupe des 13 familles du crime connu aujourd’hui sous le nom des “banquiers”. Lorsque vous suivez les grandes racines de l’arbre albino jusqu’à leur source, la formule pour vivre dans une paix durable et viable vous y attend. Brûler du tabac, regardez la vidéo et suivez les racines albino…


 Michael Rivero. “All Wars Are Bankers Wars”.


Explication:  Le monde de la finance et du gros business transnational est contrôlé pas à pas, petit à petit depuis le XVIIIème siècle par 13 familles : Astor, Bundy, Collins, DuPont, Freeman, Kennedy, Li, Onassis, 
Reynolds, Rockefeller, Rothschild, Russell, and Van Duyn. A celles-ci viennent se greffer les familes royales européennes et les 8 banques qui contrôlent la réserve fédérale américaine et qu’on retrouve en fait aux manettes de tout le système tentaculaire des banques centrales, géré depuis la Banque des Règlements Internationaux (BRI) dont le siège est à Bâle en Suisse:
Rothschild Banks of London and Berlin, banquiers de la reine Victoria
Lazare Brothers Banks of Paris
Israel Moses Seif Bank of Italy
Warburg Bank of Hamburg and Amsterdam
Lehman Brothers Bank of New York
Chase Manhattan Bank of New York 
(Rockefeller)
Kuhn, Loeb Bank of New York
Goldman, Sachs Bank of New York


Ces familles contrôlent la “couronne” qui n’est pas la famille royale britannique, mais la City de Londres et la Banque d’Angleterre, qui est une entité privée comme toutes les banques centrales.


Toutes les guerres depuis disons au moins l’ère napoléonnienne sont faites pour et par leurs leurs intérêts (il a été établi depuis longtemps que la banque Rothschild de Paris prêtait à Napoléon, tandis que la banque Rothschild de Londres prêtait au rival, le duc de Wellington…)


Selon la loi de la Grande Paix de la nation Haudenosaunee (Confédération Iroquoise), les armes de la guerre sont enterrées sous le grand pin blanc de la paix, dont les racines se ramifient dans les 6 nations et au delà. Si des personnes ou des nations désirent vivre en paix sous les auspice de la constitution iroquoise (Kaiaera:kowa), ils peuvent remonter et suivre les racines et trouver refuge sous l’arbre de la paix et y vivre en harmonie, comme un en esprit. Le Wampum devenu drapeau de la confédération iroquoise symbolise les 5 nations originelles reliées entre elles et soudées à l’arbre de la paix en son milieu, symbolisé géographiquement par la nation Onondaga, qui se situe au centre de la “longue maison” de la confédération et dépositrice, gardienne, du feu permanent du conseil des nations..


Avant toute action déterminante ou avant tout évènement important, il est de coutume pour bien des nations autochtones de faire l’offrande du tabac, qui est une plante sacrée. Certaines nations brûlent du tabac, d’autres le fument (calumet), d’autres encore font déposer une petite quantité de feuilles de tabac séchées sur le lieu de la cérémonie par le ou les shamans. Une fois fait et le message compris, tout à chacun est libre et bienvenu de suivre les racines du pin albino et venir trouver refuge en l’esprit commun de la grande paix sous les auspices de la loi de la grande paix (constitution haudenosaunee). ==


Notes: Les terres et ressources de l’Île de la Grande Tortue ont été déclarées parcs et propriétés privés de manière frauduleuse et ont été faussement listées dans l’inventaire de la grande entreprise commerciale (que sont les Etats-Unis, le Canada et le Mexique). L’illusion continuera aussi longtemps que ses sujets le permettent dans leur esprit. La résistance indigène est leur plus grande peur parce que tout le monde attend de pouvoir suivre leurs “Indiens”.

 

Explication: Comme nous l’avons dit plus haut, le système légal canadien et états-unien a pour référence de base, incorporé dans la loi civile et foncière, le droit canon et la doctrine suprémaciste et raciste de la “découverte”, englobé dans les bulles pontificales Romanus Pontifex de 1455 et Inter Caetera de 1493. Le droit foncier, le droit de propriété canadien et états-unien est basé, reconfirmé par des décision des cours suprêmes respectives, sur une doctrine datant du XVème siècle, stipulant clairement que toute terre non possédée par des chrétiens devaient être saisies au nom du pape et de dieu et tous les peuples païens vivant sur ces terres devaient être réduits à l’état “d’esclavage perpétuel” selon les propres mots de la bulle du pape Nicolas V de 1455. Par héritage, les terres sont passées aux familles royales sous responsabilité papale, même la royauté anglicane britannique, puisqu’il faut bien savoir que la banque du Vatican est un gros actionnaire de la City De Londres, de fait historiquement, la dite City de Londres est sous responsabilité du Vatican et du pape. La soi-disante scission entre les églises “catholique” et “protestante” n’est qu’un leurre de plus, car les tenants financiers des églises demeurent liés à la banque du Vatican toute puissante. Les pays connus sous le nom d’Etats-Unis et de Canada ne sont en fait que des entités commerciales, l’entreprise Canada a été de fait enregistrée en tant que corporation à Wahington DC en juillet 1867. Le Canada est une “entreprise/corporation” dépendante de la loi de l’amirauté britannique et n’est pas un pays en tant que tel.
De fait, la loi sur l’Amérique du Nord Britannique (connue sous le vocable de BNA ou British North America Act) de 1867 n’a pas été per se la naissance de l’indépendance du Canada comme on veut le faire croire, mais ce ne fut que l’incorporation formelle de l’entité entrepreneuriale “Canada” et de son gouvernement fédéral, une entité commerciale qui est la propriété légale de la couronne britannique, c’est à dire de la City de Londres (Banque d’Angleterre et ses familles de contrôle + Banque du Vatican). Le premier ministre canadien n’est que le de facto PDG de l’entreprise Canada qui ne rend de compte qu’à ses maîtres de la City de Londres. La Banque du Canada est propriété de la “couronne”, c’est à dire de la City de Londres et de la Banque d’Angleterre.


“L’illusion demeurera” tant que les peuples colonisés et ceux qui ont été lobotomisés comme colons le permettront. Les nations autochtones détiennent la clef de ce nœud gordien, car elles peuvent véritablement si elles retrouvent une unité, faire annuler les bulles, forcer le Vatican à renier son abject dogme et ainsi de facto retirer le tapis de dessous les pieds de l’oligarchie, privant ainsi légalement l’empire de sa “terre” usurpée depuis plus de 500 ans. Ceci ne pourra se produire qu’avec le soutien des peuples “colons”, libérés du voile de l’ignorance et s’engageant dans une véritable réconciliation et en honorant les traités, notamment le traité père de tous les autres, celui du traité Wampum à deux rangées, le seul permettant une cohabitation harmonieus, juste et pacifique entre différentes nations sur un même territoire.


A titre indicatif, nous l’avions déjà mentionné sur ce site, voici le numéro d’entegistrement de l’entreprise “canada” à Washington DC en juillet 1867: 0000230098 CANADA DC SIC: 8880 American Depositary Receipt. Business Address Canadian Embassy 1746 Massachusetts Ave., NW, Washington, DC 20036. ==

 

Proverbe Cree: “Vous n’héritez pas de la terre de vos parents. Vous l’empruntez à vos enfants  jusqu’à la 7ème génération.”


 “Le pouvoir est le peuple et non pas l’argent ou la guerre. Montons le ton de nos voix qu’ils puissent nous entendre. Grondons. Assez du meurtre de notre propre famille. Donnons naissance à la paix ; parce que nous sommes tous partie-prenante de tout cela, nous les peuples de la Terre-Mère.”

http://www.youtube.com/watch?v=y71MBDGe-Ik

 

(..)

Grande Loi de la Paix ~ Un plat, une cuillère ~
Documentaire, durée: 1h16
2009

"Dans ce documentaire vous trouverez la vérité. Rappelons-nous que nous ne sommes que des invités, ici, en Amérique du Nord sur cette terre et que les peuples se doivent d’être respectés si le changement vers une nouvelle ère d’Amour et de Paix pour toute vie dois se produire. Le mauvais Karma que nos ancêtres ont créé en venant ici d’Europe et dont nous souffrons tous maintenant doit être corrigé une fois pour toute partout sur cette terre…
Seulement au travers d’une décolonisation efficace et non pas au travers de cette farce créée oar nos gouvernements, pourrons-nous trouver justice pour toute vie et voilà pourquoi nous devons marcher main dans la main avec nos frères et sœurs autochtones pour obtenie un bonne décolonisation de la part d’un système de gouvernement pour tous en Amérique du Nord… Dites OUI à une décolonisation correcte, Dites OUI à la liberté !! Appelez pour un referendum sur la décolonisation" = Confédération Haudenosaunee 2007 pour une attention et une éducation publique =
Traduit de l’anglais par Résistsnce 71

 

 

.

 

 

[…] article est à mettre en relation directe avec deux de nos articles publiés récemment, ici et ici. Attaquer l’empire, c’est attaquer ses piliers idéologiques et financiers. C’est […]

 

http://resistance71.wordpress.com/2013/12/19/resistance-politique-au-colonialisme-verites-derangeantes-sur-lamerique-du-nord/

 

 

 indiens-250px-Charles_Deas_A_group_of_Sioux.jpg

 

 

Sur ce site, d'autres articles sont à lire :

 

 

Voici ce qui terrifie l’oligarchie étatique…

… Et pourquoi, à chaque fois que les peuples ont fondé et entretenu ce modèle politique égalitaire et progressiste, tous les états, quelle que soit leur forme, se sont ligués pour l’anéantir. Il suffit de regarder l’histoire: La Commune de Paris (1871), les grèves générales expropriatrices italiennes de 1920, Cronstadt 1921, communes espagnoles entre 1878 et 1939, révolution espagnole 1936-39. Cette dernière est absolument édifiante dans son  unicité, puisque pour venir à bout des communes anarchistes de Catalogne, D’Aragon et d’Andalousie, il aura fallu une sainte alliance étatique des fascismes nationalistes italien et allemand sous Mussolini et Hitler, du communisme d’état (fascisme rouge du capitalisme d’état) sous Staline, de la complicité d’une république "modérée", la France et d’une monarchie constitutionnelle (La Grande-Bretagne), preuve s’il en fallait encore une, que les soi-disants "ennemis extrêmes" s’allient pour lutter contre le seul modèle politico-social qui annihilerait la société parasitique capitaliste inégalitaire et coercitive d’état: La (con)fédération des communes libres.

Résistance politique: Les voix indigènes montent…

Du Mexique au Canada en passant par le pays du goulag levant et l’Amérique Latine. L’avenir de l’humanité passe par le soutien des mouvements et conseils autochtones des Amériques par les occidentaux libérés de l’idéologie colonialiste mortifère. Victor Hugo, sympathisant des révolutionnaires de 1848, de la Commune de 1871 et des idées anarchistes (il dédicaça […]

.
.
Colonialisme en Palestine occupée: Lutte de libération au même titres que les nations autochtones des Amériques… 

La similitude entre le colonialisme européens des Amériques et le colonialisme juif de la Palestine est de plus en plus frappante ; il puise ses racines dans un racisme et une idéologie suprémaciste profonds. Le colonialisme et son idéologie sous-jacente est le fléau dont l’humanité doit se débarrasser… De la "doctrine de la découverte" chrétienne […]

 

.

 

EIIL_tues.jpg
.

 

.    
ONU : Une machine à asservir les peuples 

En Afrique, le sionisme ou la mort ?

En Afrique, le sionisme ou la mort ?  
.
IRIB-Les Africains devraient se méfier, mais le feront-ils ?

Le talmudo-racialo-escroc Avigdor Lieberman, estampillé ministre des Affaires étrangères d’Israël, se trouve cette semaine en tournée pré-colonisatrice en Afrique. Au programme, une dizaine de pays dont le Rwanda, l’Ethiopie, le Ghana, le Kenya et la Côte d’Ivoire.

« Nous faisons face à des défis similaires, j’exprime ma solidarité », a balancé Avigdor au président kényan, au sujet du terrorisme, avant d’en appeler sans rire à une « accélération de la coopération en matière de sécurité ». Façon à peine voilée de prévenir les pays Africains que pour protéger leurs populations, ils ont sévèrement intérêt à acheter du matos «Made in Israël». Bonne nouvelle, une cinquantaine de patrons israéliens sont montés dans l’avion. S’il y a un petit billet à faire…

Et puis, si jamais la coûteuse camelote israélienne ne sert pas à la lutte antiterroriste, les gouvernements africains pourront toujours l’utiliser… cette fois-ci contre leurs populations, pour mieux contrôler les frontières et réduire le flux grandissant d’immigrés africains déboulant sur le sol israélien. Ça arrangerait vraiment Lieberman qui aime bien les Africains quand ils restent chez eux et qu’ils consomment israélien.

L’Afrique est bien une terre promise pour Israël, dont les exportations subsahariennes ont quadruplé ces dix dernières années, pour atteindre en 2013 près d’un milliard et demi de dollars*. La menace grandissante du boycott international contre les entreprises israéliennes opérant dans les colonies de Cisjordanie impose aussi de trouver de nouveaux terrains de chasse.

Le safari business d’Avigdor, ancien portier de boîte de nuit reconverti sur le tard dans le nettoyage ethnique et les solutions très finales pour les Palestiniens, est donc un voyage d’affaires peinturluré de lutte contre la terreur, c’est pratique et ça fait toujours son effet.

L’homme qui frappe les enfants de douze ans – Lieberman a été condamné pour violences sur mineur en 2002 – mais qui est trop rustre pour apprécier la finesse de l’éducation prussienne, a quand même quelques arrières pensées politiques, il n’y a pas que le pognon non plus. Il y a aussi le sionisme, merde !

La mission est claire, il s’agit ni plus ni moins que de décrocher pour Israël un statut de membre observateur au sein de… l’Union africaine (UA). C’est-à-dire un bureau de vente d’armes israéliennes disponible en permanence pour les chefs d’Etat africains. C’est alléchant…

« Israël entend retrouver sa place en Afrique », a même lâché le porte-parole d’Avigdor. Il n’a pas tort car son pays était membre de l’Organisation de l’unité africaine (OUA), l’instance qui a précédé l’UA. Et Israël n’est jamais parvenu à intégrer la nouvelle organisation fondée en 2002, en raison d’un obstacle de taille qui s’est dressé sur sa route messianique : la Libye du colonel Kadhafi.

* source: IAESI (Israël Export & International Cooperation Institute)

http://diktacratie.com
http://french.irib.ir/component/k2/item/329534-en-afrique,-le-sionisme-ou-la-mort?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter
.

 

 

Iran_versus_USA_attaques_d_autres_pays-99b0d.jpg.

 

90 % de décès dans toutes les guerres sont des civils
et les États-Unis ont lancé 201 sur  les 248  conflits armés  
depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

 

warcrime.jpg.

 

 

Et ces perles !

 


L’EIIL fait son apparition en Arabie !!

(effet boomerang !)


 

 

"Il n'y a actuellement aucune preuve

que les trois enfants juifs aient été enlevés"

Ban Ki-moon.

(NB : "les enfants israéliens doivent vivre en toute sécurité

sans craindre pour leur vie", pas les Palestiniens !)


http://alyaexpress-news.com/2014/06/onu-il-n-y-a-actuellement-aucune-preuve-que-les-trois-enfants-juifs-ont-ete-enleves/?cb=08337452078898777

 

.

.

 

 

.

Repost 0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 01:14

*

6 juin 1944 – 6 juin 2014 (Olivier Berruyer)

 

 

morts de la seconde guerre mondiale décès pertes deuxième

 

 

 

Merci à la Russie !

Le mythe du D-day

Par Chantal Dupille.

 

 

 

D-day. En notre nom à tous, je remercie la Russie. Si cette cérémonie a pu avoir lieu le 6 juin 2014, c'est en effet grâce à la Russie qui a empêché la guerre mondiale à laquelle des Fabius et des BHL, au service d'une doctrine élitiste d'extermination, travaillaient ardemment: Ainsi en convainquant le Président Obama d'attaquer la Syrie sous un faux prétexte, celui des armes chimiques en réalité utilisées par les rebelles tortionnaires de ce pays millénaire, moderne, progressiste et tolérant. Poutine a ordonné à son armée d'intercepter les deux premiers missiles signant le départ de la guerre, avec un Fabius piaffant de joie à l'idée de détruire la Syrie pour le compte du commanditaire israélien.

 

Merci aussi à la Russie d'avoir sacrifié un quart de sa population, avec tant de villages et de récoltes, pour délivrer les Européens du cancer nazi. Les 350.000 Anglo-Saxons arrivant comme les Carabiniers d'Offenbach, à la fin de la guerre pour en récolter les lauriers, et s'enrichir sur le dos d'une Europe exsangue, ne font pas le poids à côté des vingt à trente millions de morts Russes. Mais comme l'Oncle Sam a décidé d'asservir définitivement les Européens via le Grand Marché Transatlantique, les meRdias ont été priés de célébrer la victoire de ses soldats en grande pompe et avec force flatteries. Que l'Amérique devient alors belle, avec ses idéaux de "démocratie" qu'elle impose au monde, et avec ses jolies guerres meurtrières pour la paix ! Magie du mensonge...

 

Merci encore à la Russie qui milite ardemment contre les néo-nazis (comme en Ukraine), contre le terrorisme (comme en Syrie ou dans le Caucase), pour la paix en tentant d'empêcher les guerres et en retrouvant son influence afin de parrainer la mise en place d'un ordre nouveau, réel celui-là, bi-polaire ou mieux, multipolaire, garant de l'équilibre, de la sécurité, de la paix sur la planète.

 

Merci enfin aux Russes de nous montrer le chemin, en défendant ardemment les traditions ancestrales, les valeurs les plus saines comme la famille, la foi, l'amour de son pays...

 

Nous ne saurons jamais assez remercier la Russie de Poutine. Et cracher sur tous les fauteurs de guerres hégémoniques, coloniales, impérialistes, dictatoriales, totalitaires, ou de sociétés décadentes. L'Amérique libératrice ? Un des pires mythes de notre société ! Quand des individus massacrent les autochtones pour prendre leur place et imposer la loi des cow-boys, à la pointe des armes de plus en plus massives, nous ne pouvons attendre d'eux que violence, rapacité, tyrannies, guerres et souffrances.

 

D-day, c'est une super machine de propagande pour les cinéastes d'Hollywood, et pour les marchands d'armes.

 

Le monde libre, nous l'avons grâce à la Russie, et les chaînes, nous les aurons boentôt avec une Amérique conquérante, tyrannique, vorace, et s'appuyant sur une OTAN menaçante.

 

Ah, qu'elle est laide, la guerre ! Plus jamais ça ! Et jusqu'à ce jour, précisément, nous devons à la Russie de vivre encore en paix. Jusqu'à quand ? Car les Fabius, les BHL, les Netanyahu, les Hillary Clinton, les McCain, les Harper... rôdent, à l'affût d'un prétexte pour mettre le feu aux poudres...

 

Chantal Dupille.

 

NB : Ne célébrons jamais toutes les guerres ensemble ! Celles de Défense de la France, au prix de sa jeunesse, n'ont rien à voir avec les guerres impérialistes, impériales, économiques.

 

 

6 juin 1944 – 6 juin 2014 (Olivier Berruyer)

 

 

morts de la seconde guerre mondiale décès pertes deuxième

 

 

D-Day. J'ai écrit quelques tweets pour exprimer mon dégoût en voyant le spectacle des Grands de ce monde commémorer les Alliés arriver en vainqueurs sur le sol français, alors qu'ils n'auront fait que parachever le travail des Russes contre l'armée hitlérienne. Je joins quelques tweets d'une intervenante coriace, femme rabbin écoeurée de l'injustice de notre très bas monde. Ch D.

 

 

D-day, la cérémonie. Les acteurs de cette journée ? J'ai vu notre grande Armée, les soldats alliés qui ont sincèrement combattu, et puis les marionnettes de Goldman Sachs, enfin un homme d'Etat, Poutine. Et naturellement nos meRdias de propagande de guerre étaient là, pour nous préparer à la confrontation avec la Russie que l'Empire veut anéantir et piller.

C'était le triste spectacle d'une France vendue, dégénérée, au service du NWO avec son égalitarisme dément. Les enfants participant à la cérémonie étaient (mal) habillés pareil, garçons et filles interchangeables, comme s'il n'y avait qu'un genre unique. Je suis meurtrie quand je vois nos garçons et nos filles vêtus IDENTIQUEMENT de façon lugubre, annonçant le NWO unisexe.
D-day, le spectacle. Il y a des hommes et des femmes combattant ensemble, avec la même tenue. Comme s'il n'y avait qu'UN sexe... Là aussi, tout mène au NWO. Ca devient une obsession ! Et on devrait se taire ? Impossible !
Je suis scandalisée qu'après avoir subi le Gender à l'Eurovision, le voici aussi lors de la célébration du D-day. Pour préparer nos enfants à un monde sans sexe.

Le D-day pour la liberté ? Mais la France honore la reine de Hollande, aux premières loges. Son mari était un ancien nazi, co-fondateur du club Bilderberg. Il a préfiguré l'UE 4e Reich
Obama Président des USA "démocrates" pro monde Libre a été très applaudi. Voici le CV de la vedette de la cérémonie: Il sous-traite les guerres à la France, il envoie des drones partout, il soutient les nazis à Kiev et le terrorisme comme en Syrie, etc.

D-day. L'occident hypocrite parle de liberté, de la victoire sur les nazis, alors qu'il est d'essence nazie: Avec l'UE 4e Reich, avec les guerres impérialistes meutrières et illégales, avec le soutien aux néo-nazis de Kiev
Hélas! Ce que j'avais annoncé est arrivé. France24 TITRE "70 ans du débarquement, une célébration des liens transatlantiques". Ainsi D-day prépare notre esprit au Grand Marché Transatlantique

Jolie mise en scène des premiers hommes à l'assaut des plages tombant les uns après les autres. Magnifique chorégraphie. Bravo
La musique la plus émouvante est réservée aux camps de la mort. Pour amener à compatir sur ses victimes plus que sur les jeunes tombés à vingt ans sans avoir vécu
La mise en scène est dépouillée, volontairement, mais la sobriété est toujours plus émouvante que les superproductions américaines
D-day, célébration. Il y a un moment pathétique pour tous les amis de la paix, la belle scène du soldat allié et allemand ensemble. Vive la fraternité, la communion des peuples !

Saluons la Russie qui a vaincu le nazisme avec environ 25.000.000 de morts pour la liberté, merci ! Saluons l'armée de l'ombre, et celle des colonies, particulièrement les Africains

Nous saluons Obama. Donc nous saluons les 211 guerres américaines sur environ 240 menées dans le monde. Mitterrand mourant avait alerté sur la menace américaine ! 

Nous saluons la liberté, la victoire contre le nazisme. Et nous faisons tout pour la résurgence du nazisme à Kiev, dans l'UE totalitaire puis avec le NWO.   

D-day, la célébration. Tragique spectacle pour dénoncer la folie des guerres au moment où les prestigieux spectateurs préparent la WW3 nucléaire

Si j'avais le pouvoir, j'enverrai à la CPI les Obama. Mais je n'ai que ma plume pour dénoncer, alerter, appeler à dire non à l'intolérable

D-day. Le spectacle se termine par la célébration de l'UE monstrueuse , celle de Robert Schumann agent de la CIA. Comme le dit si justement François Asselineau Président de l'UPR, l'UE a été créée par les USA et pour eux.

Si vous voulez connaître l'imposture de l'UE pour la paix, pour la liberté, allez sur le site de l'UPR vous aurez toutes les vidéos vérité.

Je suis née en Normandie rurale à la frontière de la Picardie, dans une maison qui a servi de quartier général à l'armée allemande. Dans les dépendances (ferme), il y avait vaches, poules, chevaux utilisés par les officiers. Maman (russe) parlait l' allemand, elle devint une résistante.

L'armée allemande ne savait pas que maman parlait l'allemand. Elle écoutait et ensuite elle transmettait. C'était une femme de courage.

D-day. Pourquoi a-t-on parlé de l'armée rouge, pas de l'armée soviétique ? Pour discréditer au lieu de célébrer la Russie ?
D-day, commentaire d'un journaliste courtisan à propos de N. Sarkozy, "la mémoire est importante". Oui, souvenons-nous du bouclier fiscal, de la casse sociale, des guerres comme en Libye
D-day. Bombardement de villes normandes, même des hôpitaux, avec plein de victimes civiles. Le dommage collatéral est toléré pour les Alliés, pas pour les Syriens. Toujours le deux poids deux mesures; Abject Occident !
Lors des résultats de l'Election UE, fusillade au musée juif. D-day, à la UNE encore: L'employé blessé ce jour est mort. Opportunément pour une piqûre de rappel communautaire, pour inciter l'UE à tout accepter du régime voyou Israël, même son refus de reconnaître le Gouvernement palestinien d'Union nationale. .
Lors du D-day, Hollande salue un dangereux agitateur, le conseiller de Netanyahu Meyer Habib. A vomir ! La France amie des pires voyous: Israël, Doya, Ryad.
Si le D-day a pu avoir lieu, c'est grâce à la Russie. Sans elle empêchant la guerre de Syrie (en interceptant les deux premiers missiles), nous serions en pleine guerre mondiale

WW2. La France a collaboré avec les nazis. C'est au général de Gaulle que l'on doit d'avoir permis à la France de retrouver sa dignité.

Il est indécent de voir toujours glorifier l'Amérique co-auteur de la WW2 (Bush etc, finançant Hitler) et arrivant à la fin du conflit, mais pas la Russie et de Gaulle
Lors du débat sur France24, le soir même, Barbier (L'Express) regrette que l'on n'ait pas attaqué la Syrie comme en Libye. Qu'il aille vivre en Libye, et après il pourra parler !
Hypocritement, l'Oligarchie parle de lutte contre le nazisme. En imposant en France, avec sondeurs bidons et médias collabos, le Franco catalan aujourd'hui Premier Ministre. 

 

 

Sur le compte de cette twitteuse,

 

95% des victimes civiles tuées durant la bataille de Normandie le furent sous les bombardements alliés. On ne s'attarde pas trop dessus.

"Les Américains, les Britanniques et les Canadiens nous ont libéré". Cette propagande dure depuis 70 ans"Les Américains, les Britanniques et les Canadiens nous ont libéré". Cette propagande dure depuis 70 ans.
 Il y a une différence fondamentale entre Poutine et Obama. Le premier sert son pays, le second sert les lobbys. Deux mondes opposés.

"Poutine est un dictateur. En plus il est homophobe". Voilà les propos que l'on entend des cerveaux BFMisés et I-Téléisés.

Oui je préfère Poutine à Obama. Car le premier ne cherche pas à passer pour le gentil tout en larguant des bombes depuis des drones.
Un aigle ne peut pas mettre au pas un ours. Obama ne peut pas mettre au pas Poutine. Le Russe a un tempérament de combattant ultime.

Les services secrets alliés étaient au courant de l'existence des camps aux premières heures. Ils demeurèrent indifférents.

Aujourd'hui on nous ferait presque croire que les Alliés décidèrent d'envahir l'Allemagne dans le seul but d'aller sauver des Juifs.

Et surtout de faire croire que les Alliés étaient comme des anges venu du ciel. Ce sont les Soviétiques qui libérèrent le premoers camps d'extermination
Le 23 juillet 1944, les soldats soviétiques libèrent les Juifs du camp de Majdanek, Pologne. Un merci de Benyamin Nétadémon? Même pas.

 Faisons simple : qd on soutient l'impérialisme US et le néocolonialisme des puissances occidentales, on ne donne pas de leçon d'humanisme.

 


Tweet d'un autre intervenant : Les Usa et les Nazis c'est une vieille histoire d'amour en 1933 avec Adolphe, en 2014 avec le Pravy Sektor dans le maidan

 

 

 

Jeudi 5 juin 2014

affc-copie-2.jpg

 

L’horreur et la honte m’assaillent ce jeudi 5 juin 2014 à la veille du 70° anniversaire du débarquement allié en Normandie.

 

Le lundi 2 juin 2014 le gouvernement de Kiev a ordonné de nettoyer les poches de résistance « pro-russes *» à Lougansk dans l’est de l’Ukraine. Dans un silence assourdissant, le gouvernement installé par l’Union Européenne, les USA et l’OTAN commet un crime de guerre voire un crime contre l’humanité. Après les horreurs commises à Odessa, Slaviansk et en d’autres lieux d’Ukraine, l’aviation a lancé des bombes à fragmentation et des missiles contre la population ukrainienne à Lougansk.

 

*On a tendance à qualifier de « pro-russes » dans les média dominants, toute personne en Ukraine qui refuse le coup d’état du 21 février à Kiev et qui a permis aux néo-nazis d’entrer dans le gouvernement

 

Lors du 70° anniversaire du débarquement sur les plages de Normandie, le Président de la République va recevoir le Président ukrainien qui a déjà le sang de son peuple sur les mains.

 

La colère qui gronde en moi devant la reconnaissance quasi officielle des néo-nazis par le gouvernement français me pousse à vous alerter de toutes ces trahisons. Comment peut-on rendre hommage aux

Résistants et aux forces alliées, en recevant le représentant d’un gouvernement qui a en son sein des nazis, ces sinistres descendants de ceux qui sont responsables du massacre d’Oradour sur Glanes !

 

C’est pourquoi je vous transmets des informations sur le crime de guerre commis ce lundi 2 juin 2014 à Lougansk par les autorités de Kiev contre son peuple. Je me suis largement inspiré pour ce message du travail remarquable d’Olivier Berruyer. Vous trouverez sur son blog (Les Crises) le meilleur travail journalistique sur ce sujet. Et pourtant il est économiste de formation. Devant le mensonge érigé en vérité officielle, il a décidé de faire ce travail de fond à propos de la crise ukrainienne. Merci à Monsieur Berruyer d’avoir ouvert pour nous les chemins de la vérité.

  

Les points 7 et 8 sont à voir absolument !

 

 

Quelques pistes :

 

  1. L’aviation est intervenue pour pilonner le siège de l’administration régionale de Lougansk. L’avion qui a bombardé la population et que l’on voit dans les reportages ci-dessous est un Soukhoï SU-25 qui est un avion d’appui aérien redoutable, puissamment armé et beaucoup plus rapide et meurtrier que les hélicoptères.

 

  1. Tiens, d’ailleurs, on se rappelle l’indignation de Laurent Fabius en 2013 sur la Syrie :

    https://www.youtube.com/watch?v=NnDP52ZvLA8

     

  2.  Notre ministre des affaires étrangères aura peut-être des remarques pour dénoncer ces crimes ? (même si ces gens ont le tort de parler russe et de ne pas vouloir agiter un petit drapeau bleu avec des étoiles en criant “UE” !!!!…). Peut-être va-t-il demander, comme en Libye, ou comme le demande le Parti Communiste d’Ukraine (qui pèse environ 30 % des voix dans cette région), une zone d’exclusion aérienne ?

              Mais non, je ne pense pas. Car, comme l’a finement analysé Orwell dans 1984, ces évènements n’ont pas existé – puisque nos médias n’en n’ont pas parlé…

             La suite est ici.

 

  1. Le chant de la Résistance, le chant des partisans interprété par Anna Marly.

    https://www.youtube.com/watch?v=QRhg-Ioik8c

 

  1. Le bataillon Azov se prépare à un déploiement à Marioupol. Les nazis forment officiellement des unités de combat de l’armée ukrainienne.

    Le bataillon Azov vient de recruter quelques dizaines de volontaires, pour aller se déployer près de Marioupol – et a présenté “les héros antiterroristes” à la presse. Ce bataillon est une unité de volontaires intégrée à la Garde nationale ukrainienne, et donc rattaché au Ministère de l’Intérieur.

    Elle est commandée par l’Assemblée Sociale-Nationale (sic.) qui regroupe les milices de Secteur Droit, des Patriotes d’Ukraine, et d’autres dingues ; elle est décrite comme ayant (avec peu de surprise) une idéologie “d’extrême-droite, néonazie et raciste”.

    La suite est ici

 

  1.  La femme en rouge de Lougansk, qui est déchiquetée le 2 juin 2014 par un missile, a aussi un nom.        

Elle semble s’appeler Inna Koukouroudza.

Quelques photos ici

 

  1. Une vidéo amateur pour rendre hommage à cette femme.

    Voici le message transmis par l’auteur.

    J’ai fait une vidéo "Hommage Alerte" qui s’appelle "Pour Inna…" https://www.youtube.com/watch?v=flq0W4UzR00.

    Le 2 juin 2014, une frappe aérienne de l’armé Ukrainienne sur la ville de Lougansk a fait 8 morts et 28 blessés. Kukurudza Inna Vladimirovna (Кукурудза Инна Владимировна), une employée de caisse fait partie du nombre des victimes. Elle est décédée dans l’ambulance suite [...]

    Merci sincèrement pour cet hommage, que nous devons porter, honorer et diffuser le plus massivement possible, car le silence de la "bien-pensance" médiatique est intolérablement criminel.  

    La vidéo est ici

 

  1.  Un article traduit et publié par Claude Roddier le 5 juin 2014.

    Les Russes sont des sous-hommes aux yeux de l’Ouest, par Juan.

    Untermenschen. C’est ce que nous sommes aux yeux de L’Ouest.
    Untermenschen. Des sous-hommes.

     

    […] Le 1er décembre 2013 ma femme et moi-même regardions les membres du Secteur Droit et du parti Svoboda essayer de s’emparer du bâtiment de l’administration présidentielle de la rue Bankhova à Kiev sous le commandement actif et visible de Vitaly Klichko et Petro Poroshenko, tous deux députés de la Rada de l’Ukraine (parlement). Cette émeute dura trois heures et se termina avec la rue Bankhova finalement nettoyée par la police anti-émeute Berkut qui avait l’ordre de ne pas dépasser le bout de la rue Bankhova. Je dis alors à ma femme que le président Yanukovich perdrait en cas de coup d’état. Elle me répondit que j’étais fou. Deux mois et demi plus tard nous enfournions du sable dans des sacs au milieu de la nuit près d’un nouveau poste au-dessus de l’aéroport de Belbek quand nos forces d’auto-défense à Sébastopol et en Crimée construisirent et occupèrent des postes le long de la frontière Crimée-Ukraine et les 5 routes allant à Sébastopol. Les vainqueurs du coup d’état du Maidan, Oleg Tyagnibok (un député de la Rada ukrainienne) et Dmitro Yarush, respectivement responsables du parti Svoboda et du Secteur droit, avaient déclaré, lors d’un interview sur le canal 5 de la TV à Kiev le 27 février 2014, qu’ils allaient amener l’ensemble de leurs 5500 combattants du Maidan de Kiev à Sébastopol et "tuer tous les Russes qui s’y trouvent" combiné avec "nous allons mettre le couteau sous la gorge de chaque Russe". Nous les avons pris au sérieux et nous savions qu’ils étaient lourdement armés avec des AK 47 et des RPG, clairement vus dans les vidéos des séquelles finales du coup de Maidan. Ces deux premiers jours ou nuits nous n’avions pour la plupart que des bâtons sur les barricades.

     […].

    Pour vous politiciens derrière le coup d’état de Kiev et la guerre contre les citoyens de l’Ukraine vous me dégoutez. Je n’ai que ceci à dire à Merkel, Torchinov, Poroshenko, Hollande, Cameron, Swift Boat John, Nuland et Obama, quel que soit le "président" de Pologne, chacun d’entre vous, vos laquais et parasites, les politiciens de l’ouest, vous TOUS.

     

    Damnés soient vos yeux, damnée soit votre âme, allez en enfer d’où vous venez. Vous êtes au-delà du mépris. […].

    La suite est ici

     

  2. Une réaction citoyenne en France et en Allemagne contre cette politique du pire.

    Action menée par Solidarité et Progrès en France et le parti Büso en Allemagne

    La suite est ici et là.


  1. Guerre civile en Ukraine par Jacques Sapir.

    […]. L’emploi par le gouvernement de Kiev de moyens militaires importants, hélicoptères de combat, avions à réaction qui ont bombardé la ville de Slaviansk le 2 juin, voire de lance-roquettes d’artillerie, est tout particulièrement à noter. […]

    La suite est ici

  

Vous trouverez sur mon blog (Le blog de Lucien Pons sur votre moteur de recherche ),  à la rubrique « Ukraine »,  362 articles sur le drame qui se joue dans ce pays dans une indifférence coupable de nos élites.

 

L’horreur et la honte m’assaillent ce jeudi 5 juin 2014 à la veille du 70° anniversaire du débarquement allié en Normandie. Par Lucien PONS.

 

 

 

...

Vladimir-Poutine.jpg

 

Vladimir Poutine est-il le plus grand dirigeant de notre temps ?

 

(Posted by Marucha : 2014-03-30) http://marucha.wordpress.com/2014/03/30/czy-wladimir-putin-jest-najwiekszym-przywodca-naszych-czasow/

 

Merci à Domremy pour la traduction

Source : Bilzerian Report

 

http://thebilzerianreport.com

 

De nombreux citoyens de l’Ouest ont une opinion négative concernant Vladimir Poutine, résultant de la partialité des informations que leurs délivrent les medias occidentaux . Si l’on en croit ce que disent les medias U.S. ils sont amenés à croire que Poutine est un dictateur tyrannique adoubé par sa famille - alors qu’en réalité il est né dans une famille ouvrière et qu’il est plus soutenu par ses concitoyens que ne le sont tous les autres dirigeants occidentaux.

 

 

En huit ans de gouvernement Poutine l’économie russe a progressé chaque année au point que le Produit Intérieur Brut s’est accru de 70%. Durant cette période les investissements ont augmenté de 125%, la production de 76%, et le seuil de pauvreté a diminué de 50%Le salaire moyen en Russie est passé de 80 à 640 dollars par mois et la classe moyenne s’est accrue passant de 8 millions à 55 millions de sujets.

 

 

Les analystes économiques nous indiquent que l’accès à de pareils résultats économiques trouve sa source dans un fort « macromanagement », un afflux de capital, une réforme de la politique fiscale ainsi que l’accroissement mondial du prix de l’énergie  La Russie est un grand exportateur de pétrole brut et de gaz).

 

 

Poutine de façon intelligente a fait retour à l’énergie nucléaire et a positionné la Russie comme une superpuissance énergétique dont l’Europe est dépendanteIl a puissamment investi dans les infrastructures russes et notamment dans les pipe-lines. Parmi ses autres réalisations il faut citer l’introduction du taux uniforme d’impot à 13%, ainsi que la baisse d’impot pour les sociétés passant de 35 à 24%. Ceci ayant pour résultat que Poutine a trouvé un incroyable soutien dans le peuple russe en obtenant sa seconde réélection avec un score de 71% des votants en sa faveur .

 

Ces réalisations de Poutine s’avèrent encore plus impressionnantes quand nous réalisons qu’il a eu à faire à l’un des gangs les plus menaçants du monde.

 

Nous avons nommé la « mafia russe » dirigée par les biens connus gangster-milliardaires qui profitent de leur double nationalité dans les pays ne pratiquant pas l’extradition (comme par ex. Israël) pour échapper à la justice et qui est responsable des esclavages sexuels, du trafic des armes, du trafic des drogues, - en plus de la corruption démentielle qui a infesté la Russie lors de la chute de l’Union Soviétique.

 

De multiples fois Poutine a risqué sa vie afin de s’opposer à ces gansters mais il a pu en fin de compte amener un grand nombre de ces bandits devant la justice. Malgré celà dans les prisons russes nous trouvons moins d’incarcérations qu’aux U.S.A.

 

Les medias américains ne cessent de questionner l’intégrité des élections en Russie. Or personne n’a pu présenter une quelconque preuve de tricherie électorale concernant Poutine – alors qu’existent de solides preuves concernant des tricherie commises par le Parti Républicain à l’encontre du candidat Ron Paul.

 

Quand Obama a obtenu son « prix Nobel de la Paix » tout en tenant en main les ficelles conduisant à la guerre en Irak et en Afghanistan – guerres que nul n’a déclarées - Poutine utilisait toutes ses influences pour s’opposer et empêcher les guerres illégales, autrement dit l’invasion des pays étrangers.

 

En 2003 les puissances occidentales ont utilisé toutes leurs influences pour envahir sans cause l’Irak au prétexte de possession d’armes de destruction massive par ce paysCette guerre a amené la hausse du prix du pétrole ainsi que le massacre de un million (1 000 000) de civils Irakiens innocentsQuelques personnes lucides des Nations Unis à l’instar de la Russie de Poutine se sont opposées fermement à l’invasion de l’Irak tout en exprimant des doutes quand à la véracité des preuves matérielles présentées par les leaders rivaux de Saddam Hussein. Poutine a essayé d’empecher la guerre désastreuse contre l’Irak en mettant son veto lors des résolutions de l’O.N.U mais l’AIPAC, -le puissant lobby israélo-américain- a convaincu les politiciens américains d’attaquer l’Irak sans le soutien de l’O.N.U.

 

Comme pour l’Irak Poutine s’est vigoureusement opposé à l’intervention en Libye qui s’est, elle aussi, révélée être une catastrophe humanitaire. La Libye est passé du statut de pays conforme aux lois internationales à une nation en déroute gouvernée par des éléments les plus radicaux. Ses infrastructures ont été en grande partie détruites et les atteintes aux droits humains sont de loin pires qu’ils ne l’ont jamais été du temps de Kadhafi.

 

Maintenant le lobby israélo-américain et les medias de masse poussent à d’autres guerres non-déclarée en  Syrie et en Iran. Encore deux guerres qui amèneraient à d’importantes hausses du coût du pétrole et à la régression de la déjà fragile économie mondiale.

 

Pour Poutine l’accroissement du prix du pétrole – principale marchandise d’exportation russe - serait une aubaine. Mais Poutine prend plus en compte, dans ce cas, les conséquences humanitaires de pareilles guerres que le profit financier pour sa nation. C’est pourquoi il a utilisé son droit de veto au Conseil de Sécurité pour bloquer l’attaque contre la Syrie. Les medias américains assoiffés de sang ont immédiatement condamné Poutine l’accusant d’être un « obstructionniste » entamant une seconde guerre froide. Poutine quand à lui s’est tenu au dessus des roquets belliqueux et n’a fait qu’enseigner aux américains qu’ils devraient freiner le prurit qui les pousse à entamer sans cesse de nouvelles guerres.

 

La lucidité de Poutine dans les affaires économiques, ses décisions justes en matière de politique étrangère, le caractère humanitaire de la conduite de sa politique sont des choses dont le monde entier devrait le féliciter.

 

Si les présidents américains pouvaient respecter la liberté et la souveraineté des autres nations comme le fait Vladimir Poutine notre planète serait – et de loin - bien plus paisible.


  http://delire-des-livres.over-blog.fr/article-vladimir-poutine-est-il-le-plus-grand-dirigeant-de-notre-temps-123202616.html

http://thebilzerianreport.com/is-vladimir-putin-the-greatest-leader-of-our-time/ viahttp://marucha.wordpress.com/2014/03/30/czy-wladimir-putin-jest-najwiekszym-przywodca-naszych-czasow/

 

 

Poutine-ours-russe.jpg

Vladimir Poutine défenseur de la paix : y en a-t-il que cela embarrasse ? (lettre ouverte)

.

 

morts de la seconde guerre mondiale décès pertes deuxième

 

 

Les trois super commentaires d'Ahura :

 

 

Eva...nous voici donc à la veille de la commémoration du débarquement sur les plages de Normandie. Je respecte religieusement la mémoire des jeunes soldats qui sont morts ce jour là, pour certains sans avoir mis le pied sur le sol français. Par contre je ne supporte pas la récupération qui est faites par las américains et les alliés pour tirer la couverture à eux et de récupérer pour eux seuls la victoire sur le nazisme. Si Hitler et ses sbires sont tombés c'est surtout grâce aux sacrifices des russes. Hitler ne s'y est pas trompé ! Il a su qu'il avait perdu la partie le soir de la bataille de Stalingrad ! L'ours avait mis le Reich à genoux. Américains et anglais sont venus lui donner le coup de grâce à partir du 6 juin 1944. Voici un article qui rétablit en partie la vérité . Mais n'oubliez pas qu'avant de déclarer la guerre à Hitler, des dirigeants américains étaient ses "amis" et le soutenaient avec beaucoup de zèle et d'admiration. Ford avait une photo du führer dans son bureau !

 

-------


 

Eva...voici un article qui rétablit la vérité et ne donne pas la part belle aux américains.

Ce texte a été écrit par Nico Hirtt le 5 juin 2004

6 juin 1944 : commémoration ou mystification ?

Par leur accumulation et par leur caractère unilatéral, les commémorations du soixantième anniversaire du Débarquement sont en train d’installer, dans la conscience collective des jeunes générations, une vision mythique, mais largement inexacte, concernant le rôle des Etats-Unis dans la victoire sur l’Allemagne nazie. L’image véhiculée par les innombrables reportages, interviews d’anciens combattants américains, films et documentaires sur le 6 juin, est celle d’un tournant décisif de la guerre. Or, tous les historiens vous le diront : le Reich n’a pas été vaincu sur les plages de Normandie mais bien dans les plaines de Russie.

Rappelons les faits et, surtout, les chiffres.

Quand les Américains et les Britanniques débarquent sur le continent, ils se trouvent face à 56 divisions allemandes, disséminées en France, en Belgique et aux Pays Bas. Au même moment, les soviétiques affrontent 193 divisions, sur un front qui s’étend de la Baltique aux Balkans. La veille du 6 juin, un tiers des soldats survivants de la Wehrmacht ont déjà enduré une blessure au combat. 11% ont été blessés deux fois ou plus. Ces éclopés constituent, aux côtés des contingents de gamins et de soldats très âgés, l’essentiel des troupes cantonnées dans les bunkers du mur de l’Atlantique. Les troupes fraîches, équipées des meilleurs blindés, de l’artillerie lourde et des restes de la Luftwaffe, se battent en Ukraine et en Biélorussie. Au plus fort de l’offensive en France et au Benelux, les Américains aligneront 94 divisions, les Britanniques 31, les Français 14. Pendant ce temps, ce sont 491 divisions soviétiques qui sont engagées à l’Est.

Mais surtout, au moment du débarquement allié en Normandie, l’Allemagne est déjà virtuellement vaincue. Sur 3,25 millions de soldats allemands tués ou disparus durant la guerre, 2 millions sont tombés entre juin 1941 (invasion de l’URSS) et le débarquement de juin 1944. Moins de 100 000 étaient tombés avant juin 41. Et sur les 1,2 millions de pertes allemandes après le 6 juin 44, les deux tiers se font encore sur le front de l’Est. La seule bataille de Stalingrad a éliminé (destruction ou capture) deux fois plus de divisions allemandes que l’ensemble des opérations menées à l’Ouest entre le débarquement et la capitulation. Au total, 85% des pertes militaires allemandes de la deuxième guerre mondiale sont dues à l’Armée Rouge (il en va différemment des pertes civiles allemandes : celles-ci sont, d’abord, le fait des exterminations opérées par les nazis eux-mêmes et, ensuite, le résultat des bombardements massifs de cibles civiles par la RAF et l’USAF).

Le prix payé par les différentes nations est à l’avenant. Dans cette guerre, les États-Unis ont perdu 400 000 soldats, marins et aviateurs et quelques 6 000 civils (essentiellement des hommes de la marine marchande). Les Soviétiques quant à eux ont subi, selon les sources, 9 à 12 millions de pertes militaires et entre 17 et 20 millions de pertes civiles. On a calculé que 80% des hommes russes nés en 1923 n’ont pas survécu à la Deuxième Guerre Mondiale. De même, les pertes chinoises dans la lutte contre le Japon — qui se chiffrent en millions — sont infiniment plus élevées — et infiniment moins connues — que les pertes américaines.

Ces macabres statistiques n’enlèvent bien évidemment rien au mérite individuel de chacun des soldats américains qui se sont battus sur les plages de Omaha Beach, sur les ponts de Hollande ou dans les forêts des Ardennes. Chaque GI de la Deuxième guerre mondiale mérite autant notre estime et notre admiration que chaque soldat russe, britannique, français, belge, yougoslave ou chinois. Par contre, s’agissant non plus des individus mais des nations, la contribution des États-Unis à la victoire sur le nazisme est largement inférieure à celle que voudrait faire croire la mythologie du Jour J. Ce mythe, inculqué aux générations précédentes par la formidable machine de propagande que constituait l’industrie cinématographique américaine, se trouve revitalisé aujourd’hui, avec la complicité des gouvernements et des médias européens. Au moment ou l’US-Army s’embourbe dans le Vietnam irakien, on aura du mal à nous faire croire que ce serait le fait du hasard…

Alors, bien que désormais les cours d’histoire de nos élèves se réduisent à l’acquisition de « compétences transversales », il serait peut-être bon, pour une fois, de leur faire « bêtement » mémoriser ces quelques savoirs élémentaires concernant la deuxième guerre mondiale :

— C’est devant Moscou, durant l’hiver 41-42, que l’armée hitlérienne a été arrêtée pour la première fois.

— C’est à Stalingrad, durant l’hiver 42-43, qu’elle a subi sa plus lourde défaite historique.

— C’est à Koursk, en juillet 43, que le noyau dur de sa puissance de feu — les divisions de Pantzers — a été définitivement brisé (500 000 tués et 1000 chars détruits en dix jours de combat !).

— Pendant deux années, Staline a appelé les anglo-américains à ouvrir un deuxième front. En vain.

— Lorsqu’enfin l’Allemagne est vaincue, que les soviétiques foncent vers l’Oder, que la Résistance — souvent communiste — engage des révoltes insurrectionnelles un peu partout en Europe, la bannière étoilée débarque soudain en Normandie…

Nico Hirtt


------

 

J'ai regardé TF1 parce que poutine était sur cette chaine, mais j'ai bien aimé.
"Bachar al Assad a du sang sur les mains", heu... que devait t-il faire? Laisser tout son peuple se faire égorger?
C'est là que nous voyons les questions dirigées et fermées.
Pour la question des navires que la France doit livrer à la Russie, il laisse entendre qu'il peut y avoir d'autres commandes si le contrat va jusqu'à son terme. Ce qui laisse réfléchir, croyez moi car la France n'a pas les moyens de nouveaux chômeurs en plus. Et puis on sait bien que des commandes venues d'Asie pourraient être reportées, voire annulées.
Bien sûr tout cela ne fait pas le jeu des US, on le sait. En effet, à chaque fois que la France écoute l'Amérique sur ces sujets là, elle se fait ensuite rafler la mise par ces mêmes US. Il faut donc s'attendre à des pressions, déjà que Total est partenaire avec la Russie en Sibérie, ça ne plait pas à Obama.

 

Grande Syrie et misérable Presse - Vanessa Burggraf icône de la désinfo

 

 

Voir aussi :

 

Plutôt que d’accepter la réécriture historique du débarquement, Hollande ferait mieux de commémorer celui du 15 août

 


Le 6 juin 1964, Charles de Gaulle refusait de commémorer «le débarquement des anglo-saxons»

 

 

 

Michel_RaimbaudParis 12 Mai 2014, La Syrie est confrontée à une guerre sauvage, cruelle, impitoyable: 150 000 morts, des centaines de milliers de blessés, des millions de déplacés et de réfugiés (un habitant sur trois), la destruction des habitations, des écoles, des hôpitaux, des usines, des infrastructures, le pillage du patrimoine archéologique et culturel.

 

L’opposition prétendument pacifique que soutiennent nos dirigeants et leurs amis islamistes de Turquie, d’Arabie et du Qatar a longtemps réussi à faire illusion et à escamoter son écrasante responsabilité dans ce bilan. Maintenant que les langues se délient, nul ne peut plus ignorer que la dite opposition n’a pas attendu d’être submergée par les djihadistes sauvages que nous voyons à l’œuvre depuis deux ans pour prendre les armes, ayant eu recours dès les premiers jours de la crise à la provocation, à l

a violence et au terrorisme. On ne perçoit donc pas ce qui la prédestinait à devenir la représentante légitime du peuple syrien, mais les subtils personnages qui nous gouvernent, se prenant pour les petits maîtres du monde, en ont décidé ainsi. Ils vont d’ailleurs plus loin dans le cynisme en gardant le silence sur les horreurs commises par les djihadistes modérés et les terroristes démocrates et en attribuant au «régime» la responsabilité du calvaire que vivent les Syriens.

 

Or ceux-ci, dans leur grande majorité -il suffit d’écouter les innombrables témoignages pour s’en convaincre- ne voient qu’une issue pour sortir de l’enfer: l’armée nationale, dont l’intervention – n’en déplaise aux tricheurs qui camouflent les réalités dérangeantes – est souhaitée et non pas redoutée, représente seule le salut. Recrutée par conscription, elle est le symbole de l’unité du pays. Avec le Président Bachar al Assad, elle est la garante de la pérennité de l’Etat et de ses institutions. Les habitants des quartiers touchés par la disgrâce de la «révolution» font spontanément la différence entre l’armée régulière et les mercenaires sauvages qui prétendent leur imposer un ordre d’un autre âge, et il n’y a pas photo.

 

Ou, si photo il y a, c’est pour immortaliser l’accueil fait aux soldats venus les délivrer de leurs soi-disant «libérateurs», comme dernièrement à Homs. La mystification n’a que trop duré. Il faut arrêter de mentir aux Français et de s’enliser dans la défense d’une cause pourrie. La France, déjà partie prenante au démantèlement de la Libye, ne peut rester complice de la destruction de la Syrie en y soutenant les terroristes d’Al Qaida qu’elle prétend combattre en Afrique, traquer Boko Aram au Nigéria et fermer les yeux sur le martyre infligé à la ville d’Alep par ses amis djihadistes. Cette schizophrénie est indécente.

 

Alep est un cas d’école. Voilà deux ans déjà que la capitale économique de la Syrie est assiégée et en partie occupée par une «opposition armée» infréquentable, sa population étant punie de ne pas avoir adhéré à la «révolution» islamiste. Vigoureusement et ouvertement aidés par un régime turc qui a levé le masque et perdu toute raison, djihadistes, terroristes, mercenaires (souvent venus du Caucase et de l’Asie Centrale) s’efforcent de briser la résistance des Alépins.

 

On le sait maintenant, les «grandes démocraties» ne sont pas très chatouilleuses sur le choix de leurs alliés et l’on constate qu’elles assimilent volontiers le djihad à une guerre pour la liberté et les droits de l’homme (et/ou de la femme). «Les gars du «Jabhat al Nosra»», succursale d’al Qaida dans la région, «font du bon boulot», a osé dire un ministre qui restera dans les annales.

 

Cette fine remarque, que l’on excuserait à la grande rigueur dans la bouche d’un pilier de café du commerce, ne serait-elle pas déplacée dans celle du chef de la diplomatie d’une «grande démocratie» donneuse de leçons ?

«Nous ne savions pas», diront tous ceux qui n’ont pas voulu savoir. L’expression rappelle des souvenirs. Savoir quoi ? Que les habitants d’Alep sont systématiquement affamés et assoiffés par les rebelles qui les ont pris en otages ainsi que par leurs parrains turcs, déjà instigateurs du pillage et du démontage de leurs usines ? Qu’ils sont privés d’eau potable, d’électricité, de ravitaillement, de médicaments, au gré des caprices de leurs «libérateurs», sans que la fameuse «communauté internationale» (qui rassemble les Européens et les Américains de l’Axe du Bien) ne pipe mot, toute à sa fébrilité dans la recherche de lycéennes enlevées au Nigéria. Pas un mot des ONG, de la Croix-Rouge, du HCR, de Navy Pillay (l’ineffable du Conseil des Nations-Unies pour les Droits de l’Homme), du placide M. Ban, des caciques de l’humanitaire méchant, pour dénoncer ce blocus couvert par des Etats qui se disent grands. Nous ne savions pas ? Pas besoin d’être président, ministre, responsable politique, intellectuel, journaliste, pour se renseigner et percer le mur de béton de l’indifférence sélective, de la désinformation massive, du mensonge collectif. Il suffit d’être raisonnablement honnête. L’espèce serait-elle en voie de disparition dans nos pays si contents d’eux-mêmes et si confits en dévotion s’agissant des droits et libertés chez les autres ?

 

Les victimes de la guerre universelle menée en Syrie (la moitié d’entre elles appartenant d’ailleurs à l’armée, aux forces de sécurité et aux comités de défense) seront mortes victimes de la barbarie, du mensonge, de l’indifférence. Nous ne savions pas, diront-ils. Eh bien si, ils savaient. Ils savaient même si bien qu’ils ont sciemment, systématiquement, enfumé leurs concitoyens dans un nuage opaque de fausses affirmations, de contre-vérités, de valeurs factices, de tromperies. Qui osera donc leur demander des comptes?

 

Resteront-ils impunis comme c’est souvent le cas, tant il est vrai qu’ils sont si puissants et si nombreux ? Si un seul d’entre eux dans le vaste monde était pris pour cible par la Cour Pénale Internationale, comme un africain ou un arabe du commun, cela nous redonnerait espoir dans les valeurs que nous voyons chaque jour bafouées, bafouées par ceux-là mêmes qui les brandissent afin de mieux cacher leurs turpitudes.

 

Michel Raimbaud

 

Ancien Ambassadeur de France  et professeur et conférencier au Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques (CEDS). Ambassadeur en Mauritanie (1991-1994), au Soudan et au Zimbabwe, Ministre conseiller au  Brésil, 1988-1991.Officier de l’Ordre National du Mérite Chevalier de la Légion d’Honneur

 

La reproduction d'un extrait des articles publiés sur Libnanews est possible avec mention de l'auteur, du site et d'un lien vers le contenu original. La reproduction de l'intégralité d'un article pourra être accordée au cas par cas aux conditions précédemment mentionnées.


Tous les documents demeurent la propriété intellectuelle du Libnanews ainsi que des auteurs et d'autres détenteurs du droit d'auteur qui ont donné l'autorisation d'utiliser ces informations. Toute reproduction, diffusion, modification et autre utilisation des documents nécessite l'accord préalable écrit de Libnanews et du détenteur du droit d'auteur.

 

Pour toute demande, information complémentaire, question ou conseil, vous pouvez contacter nous contacter via notre adresse courriel: redaction@libnanews.com

 

6d04660e479b7f25927497272ff7babd?s=27&d= Posted by redaction on 13 mai 2014. Filed under A la Une, Analyse-Monde, Moyen Orient, Opinion, Politique, Syrie. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

 

7 Responses to Alep: Cachez moi cette ville martyre que nous ne saurions voir, une lettre de l’ambassadeur Michel Raimbaud

  1. On dirait que les pays où cet ancien ambassadeur de France était délégué, ont éveillé chez lui une conscience, morte chez d’autres qui ne considèrent les pays du tiers monde que comme autrefois, les rapports entre colonisateurs et colonisés. Les premiers ordonnent, les autres obéissent.

    Je pensais que cette période était passée et que les nouveaux gouvernants du monde ont appris les règles de la justice, de l’égalité, ont banni le racisme etc…etc…

    Tout cela n’est que mensonge!
    Ecoutez Fabius qui regrette qu’Obama n’ait pas bombardé la Syrie…
    Regardez la France qui veut empêcher les citoyens syriens de voter sur son territoire…

    Ont-ils oublié que l’ambassade de Syrie est un territoire syrien?

    f11014336a564f511d25b9e8df6c9447?s=48&d=

    Ghada El Yafi
    21 mai 2014 at 19 h 29 min
    Répondre

  2. Pingback: La France doit cesser de soutenir en Syrie les islamistes qu’elle prétend combattre ailleurs | Les vérités dévoilées

  3. Pingback: La France doit cesser de soutenir en Syrie les islamistes qu’elle prétend combattre ailleurs | Francaisdefrance's Blog

  4. Pingback: La France doit cesser de soutenir en Syrie les islamistes qu’elle prétend combattre ailleurs | Résistance Républicaine

  5. MERCI DE TRANSMETTRE CES COMMENTAIRES. MONSIEUR L’AMBASSADEUR MICHEL RAIMBAUD

    Merci pour votre franchise et votre courage a aller a contre courant de la diplomatie française. Cela fait bien longtemps que la France et ses médias vilipendait la Syrie et son Presidentbetles vouent aux gémonies. La Syrie du fait de cette politique vit toujours son martyre. Des milliers et des milliers de morts que la France doit avoir ur la conscience. Qu’espérait elle n semant le chaos dans le seul pays musulman et laïque a part amener destructions, famines exode et détresse. Les chrétiens sont crucifiés s’ils refusent de se convertir à l’Islam (voir photo dans Paris Match n° 3390 du 7 Maî intitulée la Barbarie Djihadiste). Ou est la France qui était connue comme étant la Fille Aînée de l’Eglise. Elle est devenue malheureusement le pourvoyeur de bourreaux, tortionnaires et coupeurs de têtes qu’elle a envoyé chez nous.
    Il y eu un temps ou la Frnce impériale a couru à la rescousse des chrétiens du Moyen-Orient et nous n.avons pas oublié Napoléon III qui s’était impliqué a sauver les chrétiens alors que le tandem Hollande/ Fabius n’ont de cesse de trouver mille et mille fausse excuses pour donner libre cours a leur haine pour démolir ce qui reste encore debout de la Syrie. Mais un jour prochain leur haine déversée sur la Syrie ne tardera guère à migrer en France amenant des centines de cas a la Merah….

    Le proverbe dit NUL N’EST PLUS SOURD QUE CELUI QUI NE VEUT ENTENDRE mais on peut lui jouter une suite SUR CELUI QUI NE VEUT RIEN VOIR.

    Merci Monsieur l’Ambassadeur d’avoir enfreint le mutisme les règles du silence absolu voulu par la France et ses séides; ceci nous console de savoir qu’il y a encore des gens qui ont le courage de leurs opinions.

    Un Alepin exilé à Paris depuis plus de 2 ans

    a230fc1c480255a8dfd1ef6302e94f2f?s=48&d=

    Firas ALFARES
    14 mai 2014 at 22 h 29 min

  6. Enfin un homme politique honnête et sincère qui ose dire la vérité sur ce qui se passe réellement en Syrie, malgré les mensonges des politiques aussi bien Européens qu’Américains pour faire plaisir et toucher leur prime et leur cadeau venant d’Arabie Saoudite et du Qatar, et malgré la désinformation de la plupart des médias. Merci M RAIMBAUD pour votre courage et votre sincérité.



Lire la Suite: Alep: Cachez moi cette ville martyre que nous ne saurions voir, une lettre de l'ambassadeur Michel Raimbaud - Libnanews http://libnanews.com/2014/05/13/alep-cachez-ville-martyre-saurions-voir-lettre-lambassadeur-michel-raimbaud/#ixzz33nDqKKQs

http://libnanews.com/2014/05/13/alep-cachez-ville-martyre-saurions-voir-lettre-lambassadeur-michel-raimbaud/

 

 

 

Syrie-avant-apres.jpg

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans La Vérité sur la question
commenter cet article
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 00:43

 

 

syrie-victoire.jpg

 

 

,

Syrie-election-lien.jpg

 

 

 

Grande Syrie d'Assad

et misérable Presse

Par Chantal Dupille

 

 

Les médias, après avoir diffamé l'Election présidentielle en Syrie (pourtant représentative, car les réfugiés ont aussi voté sauf en France qui l'a INTERDITE), se taisent brusquement.  Le soi-disant "dictateur" Baschar-El-Assad a démocratiquement organisé une élection et il a été plébiscité (88,7%) : A comparer avec le "démocrate" Hollande soutenu par à peine 3% des Français IMPOSANT sans concertation la réforme des territoires !

 

 

 

Aux yeux de l'Occident, le crime d'Assad est d'être fils d'un  progressiste, d'être souverainiste refusant de se plier aux DIKTATS de la "démocratie" américaine, d'être anti-sioniste et ami tant du Hezbollah que de l'Iran et de la Russie, et puis de représenter un pays millénaire tolérant, laïc... Il est le grain de sable dans la stratégie de chaos de l'Occident. Assad résiste, Assad soutenu par son peuple et par son admirable armée multiconfessionnelle tient tête à des dizaines de pays. A lui seul, il incarne la résistance, la souveraineté, le courage, la détermination, la liberté... Tout a été tenté pour le détruire, même de le diaboliser et de dresser sa délicieuse épouse contre lui. Mais non, Assad est aussi bon mari que bon patriote. Il est... un géant de l'Histoire ! Aucun Etat n'a osé tenir tête à des dizaines de pays surarmés. Lui l'a fait, et l'a réussi. Alors l'USraël, conduit par le sayan va-t-en guerre Fabius et relayé par l'organe de l'OTAN, Le Monde, tente de trouver un nouvean prétexte pour abattre Celui qui défie à la fois l'armada US, les commandos israéliens, les pires fanatiques dressés par l'Occident pour tuer sauvagement : De pseudo attaques au chlore, comme hier de pseudo attaques avec des armes chimiques, en réalité utilisées par les terroristes qu'Assad combat. Puissamment desservie par une armée fidèle et remarquable, la Syrie n'a pas besoin de ces armes. Et lorsqu'elle bombarde un hôpital, c'est parce que les djhadistes financés par les amis de Hollande à Ryad ou à Doha, s'y sont réfugiés.

 

Depuis Sarkozy l'Américain, les médias français ont été verrouillés, et les journalistes ont le choix entre la prostitution ou le chômage. Ainsi, nous avons aujourd'hui des meRdias dessrvis par des presstitués comme Pujadas (Laisse d'Or du journaliste le plus servile), ou comme Vanessa Burggraf qui sévit sur France24 voix d'Israël. Le 3 juin 2014, j'ai été témoin de l'irritation de cette demoiselle face à un intervenant plus coriace que les autres, qu'elle a promis en direct de ne plus inviter pour le sanctionner d'avoir osé rétablir la vérité sur la Syrie : Bassam Tahhan, qui d'ailleurs lui répond "C'est ça la démocratie ?".

 

 

syrie-le-monde-chlore.jpg

 

 

 

Voici quelques tweets que j'ai faits au sujet de cette émission si emblématique de ce que sont devenus nos journalistes : Des prostitués du Système, méritant d'être traduits devant un Tribunal pour Haute Trahison de leur fonction, propagande pour inciter à la guerre, etc.  :

 

.

LA PRESSE DANS TOUTE SON HORREUR AVEC Vanessa Burggraf de France24 : Elle "disqualifie" celui qui tente de dire la vérité sur la Syrie aujourd'hui !  Elle coupe la parole à BASSAN TAHHAN  quand il tente de mettre en cause la France, ou lorsqu'il veut parler d'atrocités commises contre la Syrie. Elle interrompt aussitôt Bassan Tahhan quand il dénonce l'imposture des armes chimiques attribuées à Assad. Abject ! Cette presstituée de France24 voix d'Israël clôt le débat sur la remarque d'un anti-Assad : "Il a trop de sang pour être Président". Quand lui décernera-t-on une Laisse d'Or comme à Pujadas ?
Dans ce faux débat, une opposante au Gouvernement syrien légitime accuse Assad d'être "bunkerisé". Normal, avec le Mossad et la CIA à ses trousses !

La demoiselle s'énerve: "On est objectif, sur France24" ! Presstituée, et MENTEUSE ! Un seul pro Assad, deux anti Assad + elle qui fausse le débat ! Et elle ne se contente pas d'inviter UN seul opposant, ou pas du tout (généralement), mais elle interrompt dès qu'on rétablit la vérité ! Quand Bassan Tahhan assène plein de vérités, c'est trop, la journaleuse  s'emporte: "Je ne vous invite plus" ! Bassan a juste le temps de lui dire : "C'est ça, la démocratie, en France ?".

 

J'ajoute que la Burggraf a une question favorite concernant les conflits en Ukraine ou en Syrie : "Ne peut-on pas aller plus loin ?". Autrement dit, elle appelle à une intervention dans ces pays ! Est-ce le rôle du journaliste ? Imagine-t-elle, l'irresponsable, que la guerre qu'elle souhaite mènera à une confrontation planétaire nucléaire apocalyptique dont elle ne sortira pas indemne ? 

 

Nos journaleux ne sont pas dignes de lécher les pieds d'Assad. Boycottons leur désinformation et leur propagande, ne versons pas un sou pour acheter la Presse immonde comme Le Monde, Le Nouvel Observateur et autres Libé des Rothschild, et proposons la Burggraf comme prochaine Lauréate de la Laisse d'Or, après le laquais Pujadas... Quant aux BHL ou au Fabius, leur place est seulement à la CPI.

 

Si notre monde va si mal, c'est aussi à cause des médiamensonges...

 

Chantal Dupille


 

Vanessa Burggraf, quelle alternative aux sanctions contre l'Iran ?

Medias-Fr24-Vanessa-iran.jpg

 

l’international. Du lundi au jeudi, à 19h10. 

DÉBAT

 

 

 

Dernière modification : 04/06/2014

(attention vidéo modifiée, tout ce que j'ai entendu n'y est peut-être pas, Ch D)

Présidentielle en Syrie : Bachar Al-Assad, acte 3

http://www.france24.com/fr/20140306-le-debat-guerre-en-syrie-election-presidentielle-bachar-el-assad-partie-2/

http://www.france24.com/fr/20140306-le-debat-guerre-en-syrie-election-presidentielle-bachar-el-assad-partie-1/

 

 

 

L'élection présidentielle en Syrie sera sans surprise. Bachar Al-Assad est assuré de remporter le scrutin dans un pays en guerre depuis trois ans. La guerre a fait plus de 160 000 morts, selon l’OSDH. Quelle est la légitimité de ce scrutin, alors qu'aucun membre de l'opposition, la véritable, ne se présente ? La sécurité aujourd'hui ne compte-t-elle pas

L’Occident veut-il vraiment la chute du dictateur, alors que la Syrie est devenue une plaque tournante de djihadistes ?

 

Une émission préparée par Anthony Saint-Léger, Cécile Khindria et Pauline Heilmann.

Nos invités

Bassam TAHHAN

Membre de l'Union des Patriotes Syriens

Agnès LEVALLOIS

Consultante (Moyent-Orient et questions méditerranéennes)

Seve AYDINIZOULI

Avocate, opposante syrienne


 

La vue que les merdias ne vous montreront jamais :

Tout un peuple qui soutient son Président, Assad. 

 

 

syrie-manif-soutien.jpg

 

http://www.popscreen.com/v/6cnRV/03012012-LE-DEBAT

 

 

...

 

 

De passage à Paris, après un long séjour de huit mois en Syrie, Ayssar Midani, chercheuse franco-syrienne très engagée dans le combat contre l’agression par les Occidentaux de son pays d’origine, était l’invitée de Solidarité & Progrès lors d’une conférence le 7 mai dernier, diffusée en direct sur notre site.

Ayssar Midani a, d’entrée de jeu, affirmé qu’elle prenait la parole en tant que Syrienne et Française, refusant que « son deuxième pays, la France, joue le rôle d’un pays oppresseur qui alimente le terrorisme en Syrie ». Elle a remercié les organisateurs, rappelant que les Occidentaux ont interdit la Syrie d’antenne, en notant combien ces réunions sont essentielles pour faire connaître la véritable situation de la Syrie.

Ahmed Manaï, ancien opposant tunisien qui a fait partie de la mission d’observation envoyée par la Ligue arabe pour enquêter sur la situation en Syrie (décembre 2011/janvier 2012), était aussi parmi nous ce soir là. Il a témoigné de la désinformation menée par les Occidentaux et leurs alliés suite à cette mission.

La Ligue arabe a envoyé une mission de 162 observateurs, tous d’un très grand niveau : hauts fonctionnaires, diplomates, généraux, tous pour la plupart appartenant à des pays vraiment hostiles à la Syrie. Pourtant, ces observateurs ont produit un rapport qui répondait aux quatre questions posées par la Ligue arabe et qui était en faveur de la Syrie. Et c’est pour cela qu’ils l’ont occulté, complètement enterré, et ils sont partis au Conseil de sécurité [de l’ONU] inciter les grandes puissances à attaquer la Syrie, comme ils l’avaient fait contre la Libye.

Ne boudons pas notre plaisir : Ahmed Manaï a aussi remercié la rédaction de Nouvelle Solidarité pour avoir été l’un des premiers journaux à donner la parole aux opposants tunisiens à Ben Ali !

Sauvagerie des djihadistes

Au cours d’une émouvante intervention, Ayssar Midani a évoqué l’horreur de cette guerre menée par les puissances occidentales contre la Syrie, par l’intermédiaire des hordes de djihadistes fanatisés qui, souvent sous l’influence de drogue – la Captagone, une amphétamine surpuissante – se livrent à des violences inouïes contre les populations. Mais elle a aussi mis en avant le courage héroïque du peuple syrien.

Les djihadistes se sont livrés à une destruction systématique du pays. D’abord des êtres humains, torturés, tués, découpés même devant leurs proches, pour appartenir à telle ou telle confession religieuse. Dans 17 villages au nord de Lattaquié, des familles entières ont été égorgées et découpées en morceaux. Les personnes étaient récupérées sur des camions, en morceaux. Des vagues de massacres ont eu lieu dans toute la Syrie, notamment à Deraa, et à Adrah, une technopole où travaillent des ouvriers, des techniciens et des ingénieurs.

En décembre 2013, un matin, 6000 terroristes armés ont débarqué dans cette ville, s’attaquant tout de suite à l’hôpital. Ils ont coupé la tête au médecin urgentiste de l’hôpital et l’ont accrochée devant la porte ; ils ont ensuite coupé celle de l’infirmier et ont joué au foot avec.

Le Syrie, un bon vouloir vivre ensemble millénaire

Ces violences visent le mode de vie unique au monde des Syriens, dit Ayssar Midani, très émue. La Syrie est un pays qui a 10 000 ans et qui a vu naître l’alphabet, la musique, les premiers traités de paix. 600 civilisations s’y sont succédé et ont donné naissance aux civilisations du monde entier. Aujourd’hui encore, il y a des villages qui parlent araméen, d’autres syrien. Toutes les communautés ont gardé leur culture mais vivent ensemble.

Les djihadistes s’en sont pris aussi à tous les signes de cette civilisation : les mosquées et les églises anciennes, les temples ; cette mémoire des Babyloniens, Chaldéens, Nabatéens, Phéniciens. Car c’est cela la Syrie.

De façon tout aussi systématique, ont été détruites toutes les infrastructures du pays : les silos à grain, les cultures agricoles, l’industrie. A Alep, grand centre industriel fournissant tout le Moyen orient, des usines ont été démontées et envoyées en Turquie par camion. De même pour toutes les structures liées à l’électricité, ainsi que les raffineries de pétrole. Les bandes armées d’Al-Qaïda ont mis la main sur le pétrole dans le nord-est de la Syrie et l’exploitent. La France l’achète à Al-Qaïda. Les récoltes ont été brûlées, ainsi que des forêts entières.

La beauté au secours de la résistance

Ayssar Midani a tenu à saluer l’héroïsme du peuple syrien face à cette terrible guerre. Héroïsme des pompiers qui se font tirer dessus alors qu’ils éteignent les incendies, des travailleurs de l’électricité et de l’eau aussi, qui réparent le matériel endommagé pour permettre aux populations d’en bénéficier à nouveau dans les plus brefs délais. Hommage à tous ces bras qui continuent à construire, alors qu’en même temps une destruction systématique se poursuit !

Malgré trois années de guerre féroce contre la Syrie, personne ne couche dehors. C’est dû à la grande solidarité et à l’unité du peuple syrien, qui existaient déjà mais qui se sont renforcées dans la douleur. Des milliers d’associations se sont créées spontanément pour s’aider les uns les autres. Elles ne fournissent pas que de l’aide matérielle, mais aussi de l’aide psychologique : des centaines de troupes de théâtre, des groupes de jeunes musiciens animent les centres d’hébergement créés par l’Etat. Là, tout le monde a ses paniers repas, ses visites médicales aussi. Les enfants ont été scolarisés là où ils sont. La rentrée scolaire a eu lieu, les livres sont arrivés, y compris dans les lieux dominés par ces hordes de sauvages.

Il y a aussi des centaines d’initiatives culturelles : des chants, des danses, des chorales mixtes se sont créés. Les gens chantent en se serrant les coudes : « nous reconstruirons la Syrie comme avant », « nous nous opposons à la laideur de cette guerre par la beauté, et à l’obscurantisme par la culture ».

Malgré tout, « la Syrie reste un pays où il fait bon vivre ». L’État soutient les denrées alimentaires principales : le pain, le sucre, le riz, le thé, le fioul et le gaz. Le pain est maintenu à 15 livres (7 centimes d’euro) ; il coûte 100 livres à l’État, qui le vend aux citoyens à 15 livres. De même pour les autres denrées.

Reconquête du territoire national

Ayssar Midani rapporte enfin une progression de l’armée. Celle-ci vient de reprendre Homs, lieu clé pour les djihadistes, et Alep serait aussi près de tomber. A Damas, il ne reste plus que Douma et Jobar, sous contrôle d’Al-Qaïda.

La chute de Homs révèle une fois de plus le laid visage de l’agression occidentale. Reprise par l’armée syrienne il y a quelques jours, un accord avec l’ONU a permis aux djihadistes de quitter Homs avec leurs armes, dans des autocars de l’ONU à vitres teintées et sous escorte de l’institution internationale. L’armée syrienne s’est engagée à ne pas les fouiller. 200 hommes armés sont sortis avec ce premier convoi.

Le débat avec la salle et par internet a été nourri. Toujours ces question révélatrices du matraquage médiatique : où est passé l’opposition légitime qu’il y avait au début ? Lorsque la paix sera revenue, redeviendrez-vous une opposante ? Comment être sûr que Bachar al-Assad n’a pas lui-même déployé des djihadistes pour apparaître comme le sauveur de la Syrie ?

Des questions compréhensibles, mais ô combien éloignées du tourbillon de sang et de fer qui menace d’avaler ce pays. Dans la salle aussi, un autre ancien dissident qui se retrouve aujourd’hui à militer pour la souveraineté de la Syrie, Majed Nehmé, directeur du magasine Afrique Asie.


 
 

 

Publié par : http://www.solidariteetprogres.org/

 

 

.

Le vrai Bachar-el-Assad, à contre-courant + vidéo Bachar à visage découvert

Un document sur Arte,

alors que l'on pouvait encore dire la vérité

sur un dirigeant populaire.

Ainsi, Assad se déplaçait en famille sans escorte !

 

 

Libye : Le vrai Kadhafi, un grand réformateur sauvagement assassiné

 

Le vrai Kadhafi, vidéo

 

17:56
R-sistons Vidéo 10 - Le vrai Kadhafi, à contre-courant !
.
Ajout le 5.6.14 au soir :
.

L'INTEGRALE EST ICI SEULEMENT,
AJOUTEE A LA FIN DU POST :
.

.
Versions édulcorées :
.

,


L'entretien de Poutine, avec vidéo 24 mn ici

 

 

§§§§§§

Interview de Poutine : « un entretien tout à fait libre » (journaliste)

Vladimir Poutine, et NOTRE avenir

 

Les états onusiens veulent attaquer la Russie 

.

 

Les avions fouineurs US jouent avec le feu

http://www.opex360.com/2014/06/04/avion-su-27-russe-intimide-appareil-de-reconnaissance-americain/

 

 

.  .

Le Peuple syrien a parlé

 

L’élection présidentielle syrienne a surpris aussi bien les Syriens que leurs alliés et leurs ennemis. Le scrutin, dont chacun s’accorde à dire qu’il a été sincère, a mobilisé 73,42 % des électeurs, malgré l’impossibilité dans laquelle certains se trouvaient d’aller aux urnes du fait de l’occupation d’une partie du pays par des mercenaires étrangers. Bachar el-Assad a recueilli 88,7 % des suffrages exprimés et a été reconduit pour 7 ans.


| 5 juin 2014

 

JPEG - 25.3 ko

Depuis plusieurs mois, les 11 États restant membres du Groupe de Londres (anciennement dénommé les « Amis de Syrie », à l’époque où ils étaient 114) dénoncent l’élection présidentielle syrienne du 3 juin comme une « farce ». Selon eux, d’une part il serait grotesque de tenir un scrutin dans un pays en proie à une « guerre civile », d’autre part, le président sortant Bachar el-Assad serait un tyran, recourant massivement à la torture et bombardant son propre peuple, donc illégitime. Toujours selon ces 11 États, la seule sortie possible d’une guerre qui a déjà fait « au moins 160 000 morts syriens » serait de laisser la place à un « organe de transition » désigné non pas par les Syriens, mais par eux.

Les grands médias des États membres de l’Otan et du CCG avaient donc prévu d’ignorer cette « non-élection », selon l’expression du secrétaire d’État John Kerry. Cependant, le scrutin anticipé pour les Syriens résidant à l’étranger ayant donné lieu à des manifestations de masse au Liban et en Jordanie, il était évident que la presque totalité des Syriens de l’intérieur qui pourrait voter le ferait. Dès lors, ces grands médias ont dépêché in extremis des équipes pour couvrir l’événement.

Jusqu’à ce moment-là, il était généralement admis —sauf par le Réseau Voltaire— que les Syriens en exil étaient opposés à la République et qu’ils avaient fuit le pays pour échapper à la « répression politique ». L’épisode des scrutins à Beyrouth et Amman a montré qu’en réalité, la grande majorité d’entre eux avaient fuit les exactions des mercenaires étrangers qui attaquent leur pays. Tout autant surpris que l’ambassadeur syrien au Liban, le ministre libanais de l’Intérieur dénonça la présence sur son territoire de prétendus réfugiés syriens qui soutiennent leur gouvernement, refusant de prendre en compte l’attaque de leur pays et la destruction de leurs maisons par plus de 250 000 mercenaires en 3 ans.

La République syrienne s’évertua à suivre méticuleusement les normes occidentales de la démocratie. Le Parlement adopta un nouveau Code électoral qui institua les droits accordés aux candidats aussi bien en matière d’affichage, et de passages à la télévision et dans les journaux que d’escorte assurant leur sécurité en ces temps de guerre.

Le pays, qui a abandonné le système du parti unique pour celui du multipartisme en adoptant la constitution du 26 février 2012, avait eu deux ans pour former de nombreux partis et apprendre le débat politique public.

La République syrienne, qui accepte la présence de journalistes occidentaux depuis novembre 2011, avait eu deux ans et demi pour apprendre à satisfaire leurs exigences professionnelles. Il avait progressivement noué des contacts positifs avec nombre d’entre eux, notamment depuis la Conférence de Genève 2. Plus de 360 médias étrangers étaient ainsi accrédités, disposant de la plus totale liberté de circulation dans tout le pays, malgré la guerre.

Les arguments politiques

Pour le Groupe de Londres, il serait impossible d’organiser une élection dans un État en guerre. C’est oublier que récemment, les mêmes États se sont réjouit des élections présidentielles en Afghanistan et en Ukraine.

En Afghanistan, le 5 avril, se tenait le premier tour de l’élection présidentielle sous la surveillance des troupes de l’Otan. Un électeur sur trois a fui le pays, mais pouvait voter de l’étranger. Selon les États membres du groupe de Londres, il aurait fallu obtenir 50 % des suffrages exprimés pour être élu dès le premier tour (il y en aura un second le 14 juin). Dans ce cas, compte-tenu du taux d’abstention de 67 % le président aurait été élu par 16,5 % du corps électoral).

En Ukraine, les putschistes de Kiev ont annoncé un taux de participation, le 25 mai, de 60 %. Ce faisant, ils ne comptaient pas les électeurs de Crimée, bien qu’ils affirment que cette région fait toujours partie de leur pays. Le président élu, Petro Porochenko récolta 54 % des suffrages exprimés. Cependant, si l’on ramène ce score à l’ensemble des électeurs sur l’ensemble du territoire qu’il revendique, il n’a le soutien que de 27 % d’entre eux.

On ne doit pas s’étonner de la faible exigence des États du Groupe de Londres : à la dernière élection du Parlement européen (25 mai), le taux de participation était exceptionnellement bas (seulement 13 % en Tchéquie). Cette élection sans le peuple a pourtant été considérée comme « démocratique » (sic).

Le rôle belliqueux des médias atlantistes en 2011-2012

La guerre contre la Syrie a débuté, en 2011, comme une guerre de 4ème génération. C’est-à-dire que l’Otan entendait renverser l’État en décourageant la population de le défendre plutôt qu’en lui livrant une guerre conventionnelle. De grands médias internationaux (Al-Arabiya, Al-Jazeera, BBC, CNN, France24, Sky), coordonnés par l’Alliance, devaient faire accroire aux Syriens et au monde que leur pays était agité par une « révolution » et que leur gouvernement allait inévitablement être renversé. La guerre aurait du culminer, début 2012, par une substitution de fausses chaînes syriennes aux vraies chaînes, afin d’annoncer la fuite du président el-Assad et l’instauration d’un « gouvernement de transition ». Cependant l’opération fut déjouée et échoua. La Russie et les États-Unis conclurent, en juin 2012, les grandes lignes d’un accord qui prévoyait aussi bien la paix en Syrie que le partage de la région entre eux.

Toutefois, la France, Israël et l’opposition démocrate au sein du gouvernement Obama (Hillary Clinton, David Petraeus, James Stavridis) relancèrent la guerre sous une autre forme. Il s’agissait cette fois d’attaquer le pays avec des forces non-étatiques, sur le principe des condottières de la Renaissance ou, plus récemment, des Contras au Nicaragua. Durant cette seconde période, les médias atlantistes et du Golfe continuèrent sur leur lancée à décrire une révolution imaginaire face à une dictature cruelle, tandis que l’opinion publique en Syrie terminait de se rallier au gouvernement. De sorte qu’au moment où débutait la campagne présidentielle syrienne, les médias donnaient une narration complétement différente de la situation selon qu’ils étaient basés dans un pays de l’Otan ou du CCG, ou non.

Comment donc les médias atlantiques allaient-ils traiter de cette élection ?

La stratégie de dénigrement des médias atlantistes en 2014

Durant les jours précédents, ils ont utilisé plusieurs arguments pour discréditer le processus électoral.

• « Le résultat est connu d’avance », martelaient-ils. Effectivement, il ne faisait aucun doute que le président sortant, Bachar el-Assad, serait élu pour un troisième mandat de 7 ans. Cette affirmation laissait à supposer que le scrutin ne serait pas sincère.

Toutefois, si les Européens veulent bien comparer ce qui est comparable, la situation de la Syrie rappelle celle de l’Europe à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le 26 août 1944, le président du Gouvernement provisoire de la République française (GPRF), qui avait été créé à Alger quelques jours avant le débarquement en Normandie, le général Charles De Gaulle, remontait les Champs-Élysées escorté d’une foule innombrable. Il n’y avait pas eu alors d’élection. La légitimité de De Gaulle était indiscutable car il avait été le premier homme politique à refuser la Collaboration en 1940 et à immédiatement entrer en Résistance. Les Français saluaient en lui l’homme qui avait su s’opposer à la fatalité et les conduire à la victoire. De la même manière, les Syriens voient en Bachar el-Assad l’homme qui a su s’opposer à la recolonisation du pays et les conduire à la victoire.

• « Les deux autres candidats sont de simples faire-valoir », poursuivent les médias atlantistes, sous-entendant que le pays en est resté à l’époque du parti unique et que cette élection est une mise en scène.

Or, le propre du multipartisme, c’est de pouvoir voter pour un candidat que l’on choisit. Dans de nombreux scrutins, les électeurs ne se reconnaissent dans aucun candidat. Ils peuvent alors soit s’abstenir, s’ils considèrent que le système est vicié ; soit voter blanc, s’ils veulent soutenir les institutions, mais aucun candidat ; soit voter pour un candidat marginal afin de relativiser le score du candidat principal (ce que l’on appelle le « vote protestataire »).

Dès lors, avant même d’examiner le score des candidats, le plus important, c’est le niveau de participation. Dans la Syrie en guerre, où une partie du territoire est actuellement occupée par au moins 90 000 mercenaires étrangers, et malgré l’appel de la Coalition nationale syrienne au boycott, ils ont été 73,42 % des électeurs à voter. À titre de comparaison, c’est mieux en France que toutes les élections au Parlement européen (depuis 1979), mieux que toutes les élections législatives (depuis 1986), mais moins bien que l’élection présidentielle (80,34 %). La différence évidemment, c’est que la France est en paix.

• « Le pays est largement détruit et les bombardement continuent », assurent les médias atlantistes. L’élection ne serait donc qu’un épiphénomène, la réalité quotidienne étant l’omniprésence de la guerre. Pour en rajouter, l’AFP assure que le gouvernement ne contrôlerait que 40 % du territoire, hébergeant 60% de la population.

La participation étant supérieure à 60 %, il convient d’abord de noter que les chiffres de l’AFP sont imaginaires. Les zones contrôlées par l’Armée arabe syrienne sont bien plus larges depuis qu’elle a reconquis la côte. Les mercenaires sont encore présents à la frontière turque et dans quelques poches ici ou là. Ainsi, le district de Damas fait 18 000 km2, dont seulement 75 km2 sont tenus par les Contras, mais l’AFP considère que l’ensemble du district est aux mains des « révolutionnaires ». En outre, dans certaines zones, l’Armée arabe syrienne est absente, mais les fonctionnaires de l’État sont toujours présents. C’est le cas des zones kurdes qui assurent elles-mêmes leur sécurité tout en reconnaissant la République. Enfin, l’essentiel du territoire est un désert inhabitable que chacun peut prétendre contrôler. Toutefois, lorsque des Contras le traversent, ils sont abattus par l’aviation syrienne.

Par ailleurs, montrer des images de Homs dévastée ne signifie pas que le gouvernement « bombarde son propre peuple ». Là encore, si l’on reprend l’exemple de la Seconde Guerre mondiale, ces images sont comparables à celles de Stalingrad car les méthodes des Contras y sont les mêmes que celles des nazis : celle des « trous de souris ». Pour ne pas être éliminés en sortant dans les rues, les snipers étrangers creusent des passages d’une maison à l’autre dans les murs latéraux.

Enfin, pour bombarder les positions ennemies, l’Armée arabe syrienne peut-être amenée à bombarder des civils à la manière dont les Alliés bombardèrent Lisieux, Vire, Le Havre, Tilly, Villers-Bocage, Saint-Lô, Caen etc. durant le débarquement en Normandie. Pourtant, si l’on discute la manière dont les Alliés ont procédé, il ne vient à l’idée de personne de les accuser d’avoir délibérément tué 20 000 Français.

Les conséquences du scrutin

À la surprise générale, la participation a été massive partout où il était possible de voter, y compris dans les zones kurdes, alors que les médias atlantistes relayaient des appels de kurdes au boycott.

Il faut donc conclure :

Les accusations de dictature et de torture sont imaginaires.
Dans aucun État au monde, on n’a vu le peuple voter pour un dictateur qui l’oppresserait. Le parti nazi allemand n’a jamais obtenu plus de 43,9 % des voix (mars 1933) et a immédiatement supprimé les élections pluralistes.
Les Syriens de l’intérieur savent certainement mieux ce qui se passe chez eux que les Syriens de la Coalition nationale, dont la majorité vit à l’étranger depuis au moins vingt ans. Ils ne croient plus la narration états-unienne du début des événements (des enfants que la police aurait torturé à Deraa) et ils n’ont jamais cru la narration actuelle (les 10 000 personnes torturées et mortes de faim dans les prisons du « régime »).

La Coalition nationale syrienne ne représente pas le peuple syrien.
La Coalition, organe créé par les services français et aujourd’hui contrôlé par l’Arabie saoudite après l’avoir été par le Qatar, a été reconnue « seule représentante du peuple syrien » par le Groupe de Londres. Malgré son appel au boycott, l’abstention ne représente que 26,58 % des électeurs inscrits, ce qui semble avant tout correspondre aux électeurs empêchés de participer du fait de l’occupation d’une partie du territoire par les Contras.
On ne voit d’ailleurs toujours pas comment une instance qui utilise le drapeau vert-blanc-noir à trois étoiles —c’est-à-dire le drapeau de la colonisation française de l’entre-deux-guerres— pourrait être soutenue par le peuple syrien.

• Les Collaborateurs des puissances coloniales se sont discrédités.
Au cours de débats télévisés, des membres de la Coalition ont expliqué l’absence de leader capable de rivaliser avec Bachar el-Assad par la dictature qui étoufferait depuis longtemps le pays. Or, nous l’avons vu, il n’y a pas de dictature aujourd’hui en Syrie.
Si l’on reprend la comparaison avec la Seconde Guerre mondiale, l’absence de rival à Charles De Gaulle, en 1944, ne signifiait pas qu’il avait imposé une dictature, mais que les politiciens français s’étaient discrédités en collaborant avec les nazis. C’est pourquoi aucune des personnes ayant participé à la Coalition nationale ne peut espérer jouer un rôle politique à l’avenir dans le pays.

 

[Réseau Voltaire]

 

..

Regions-hollande.jpg.

 

La réforme du territoire : Son vrai but est

de tuer la nation française

pour en faire une euro-région,

en vue du Nouvel Ordre Mondial

.

 

.

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Médias - désinformation
commenter cet article
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 14:56

 

Gangs-couverture-complete.jpg

 

Projet de couverture, réalisé par Bab

d'après une idée de Chantal Dupille,

comme celui plus bas

 

 

 

Un choix cornélien

 

par chantal dupille

 

 

 

Bonjour chers Lectrices et Lecteurs

 

J'avais plusieurs projets littéraires, mais l'actualité relayée sur mes dix blogs ne me permettait pas de finaliser, et faute de temps, tout végétait. Pourtant, cette actualité si périlleuse, si incertaine - souvenez-vous, j'ai écrit un article en 2009 pour dire que la guerre mondiale pourrait partir de la Crimée-Ukraine - m'a conduite à me hâter pour au moins deux titres. L'un, un roman sur les gangs de rues américains que j'ai fréquentés, roman qui n'a jamais vu le jour. Pourquoi ? Je pensais mettre en place une Maison d'Edition de livres engagés, et le projet était trop lourd pour moi, bref tout a été abandonné - reste une maquette non commercialisée et évidemment lue par personne.

 

Le projet a été retravaillé, les illustrations ont été retirées, et maintenant il est prêt. Or, vous devez savoir qu'après m'avoir lue, deux éditeurs à diffusion internationale m'ont contactée, et un autre pour le roman annoncé ici même. Après lecture de mon ouvrage, le Comité de Lecture a donné une réponse positive. Et il m'a soumis un contrat : 12% de droits d'auteur, mais pas d'exemplaire gratuit offert à l'auteur. Or j'ai été habituée à 20 ou 40 exemplaires par publication (au Cerf, Hachette Littérature, Balland). Et acheter mon livre m'étouffe : C'est mon bébé, je l'ai porté des centaines d'heures notamment à partir des documents en anglais (de la Police, etc) qui ont complété mon expérience de vie dans le Bronx, au milieu des gangs. Et non seulement j'aime offrir, donner, me donner, mais je déteste l'argent.

 

Donc, j'ai proposé un premier exemplaire à la parution, puis deux au bout de cent livres vendus, puis encore deux après les cent suivants, en renonçant à mes droits d'auteur sur ces 200 livres. Refus gentiment explicité :

 

"J'ai longuement discuté avec la direction pour votre demande et nous ne pourrons malheureusement pas faire d'exception par rapport aux copies gratuites.

Pour des raisons de "fair play" envers nos autres auteurs, nous ne pouvons changer les conditions existantes.


J'espère pouvoir compter sur votre compréhension sur ce sujet et je tiens également à vous dire que je reste à votre disposition si vous souhaitez poursuivre l'aventure avec nous" 

 

Quel choix, pour moi ?

 

M'étouffer en achetant le "bébé" que j'ai conçu, et ne pas pouvoir l'offrir ?

 

Accepter le Système, ses exigences - ou ses règles, comme ici ?

 

Quelles solutions ?

 

Je rentre dans le Système avec ses règles, ses profits. Et la diffusion est internationale. Mais les ouvrages seront sans doute vendus chers, inabordables pour beaucoup de mes Lectrices et Lecteurs.

 

Je renonce au Système, j'auto-édite avec l'aide technique d'un Lecteur ami, de sensibilité Front de Gauche, et peu enclin à courir après l'argent - comme moi. Et là, on passe au pdf gratuit (donc TOUT LE MONDE peut lire sans débourser), plus impression à la demande à prix coûtant sauf environ deux euros de plus pour que je puisse financer les livres à offrir. Vous connaissez la parole "il y a plus de joie à donner qu'à recevoir". Et en plus, comme mon Lecteur ami, je raffole de la gratuité, de la société de partage, de solidarité, etc.

 

L'argent, je m'en fiche; J'ai quitté un mari ayant une situation décisive pour le Système financier, j'ai négligé les appels à devenir Député d'un grand Parti et la proposition de titularisation à Fr3 Alsace pour rester libre, journaliste indépendante, pigiste régulière si vous préférez. Et je me fiche aussi du pouvoir et des honneurs; C'est pour ça, d'ailleurs, que le fondateur de Démosophie, cherchant une candidate à la Présidentelle française (pour son Mouvement international anti Nouvel Ordre Mondial), m'a choisie. Il savait que je serai incorruptible, désintéressée, dévouée. Et en plus, d'origine russe par ma mère, j'ai un caractère entier !

 

Alors, maintenant j'aimerais svp votre avis. Que choisir ? C'est cornélien ! Qu'en pensez-vous ? Commentaire, ou mail perso à evaresis@yahoo.fr.

 

Et quelle couverture préférez-vous, le cas échéant ? Celle du haut, ou celle du bas ?

 

Merci de votre attention, je vous embrasse

 

Chantal

 

 

 

Mes trois tweets, et les premières réponses

 

Editeur international publie mon 1er roman, 12% droits mais SANS exemplaire auteur. Je préfère JUSTE quelques livres gratuits à offrir. REFUS. Alors?

Que pensez-vous ? Si je publie moi-même mes prochains livres, les pdf seront gratuits. J'accepte conditions Editeur, ou pas ? Votre avis, svp

A vrai dire, mes éditeurs (Cerf, Hachette, Balland..) donnent 20 à 40 exemplaires. Ca m'étouffe d'acheter MON livre, et de ne pas offrir !

 

  1.   Houba Houuuba ! Conditions !
  2.     publier à compte d'auteur ne rapporte que ce que l'on vend, le formalisme est libre

 

 

gang-couverture-TB-avec-bulles.jpg

 

 

 

 

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Chantal Dupille
commenter cet article
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 11:31

 

Ukraine... je fais un rêve ! (Par Chantal Dupille)

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive/2014/04/29/l-ukraine-pont-entre-la-russie-et-l-ue-8174864.html


unite-mains.jpg

 

L'Ukraine, pont entre la Russie et l'UE...

Par Chantal Dupille (pseudo eva R-sistons)

 

 

Ma mère était Russe née près d'Odessa,

elle a toujours dit qu'elle était Russe,

je n'ai jamais entendu prononcer le mot d'Ukraine

de son vivant. L'Ukraine est le berceau de la Russie,

si intimement liée à elle, qu'elles se confondent.

Tant de liens d'Histoire, de culture !

Et la même âme slave...

Ce sont les hommes,

c'est l'Empire vorace

qui a scindé ce qui aurait du être uni.

Ainsi donc, il y aurait désormais

l'Ukraine et la Russie ?

Et même deux Ukraine ?

Comment peut-on séparer ce qui est un,

intimement un, charnellement un  ?

 

L'Ukraine se déchire,

l'Ukraine s'entre-déchire.

Il n'y a pas deux Ukraine,

mais une seule, berceau de la Russie.

 

Et moi fille de ces terres slaves,

et moi fille rêvant de paix, de solidarité,

d'unité, de communion entre les humains,

j'ai d'ailleurs mis en place un blog

"communion des civilisations",

moi qui suis si éprise de fraternité,

je rêve, je rêve, je rêve...

 

Je rêve d'une même Ukraine,

retrouvant ses seules racines réelles, slaves,

mais si le rêve est impossible,

alors j'ai un autre rêve,

celui d'une Ukraine double,

pont entre l'Est et l'Ouest,

pont entre la Russie et l'Europe,

riche de sa "double appartenance",

et travaillant à sceller des rapprochements.

 

Alors, au lieu de se déchirer,

l'Ukraine travaillerait à rapprocher les peuples,

travaillerait à réunir Russie et Europe

pour comme le Général de Gaulle

l'avait entrevu, former une unité

historique, culturelle, économique :

L'Europe de l'Atlantique à l'Oural !

 

Mais l'Europe est convoitée,

l'Europe s'enchaîne à l'Amérique des cow-boys

sans racine ni foi ni loi,

l'Europe se perd dans une union

qui n'est pas la sienne,

une union qui la meurtrira,

l'étouffera, et alors elle ne sera plus elle-même,

elle sera l'ombre d'elle-même.

 

Europe ! Ne disloque pas l'Ukraine,

ne disloque pas les liens,

l'avenir, la vision du gl de Gaulle,

ton destin est avec la Russie qui te prolonge !

 

Et toi Ukraine, ne te laisse pas meurtrir

par tes ennemis lointains, Outre-Atlantique,

ne te laisse pas défigurer,

ne te laisse pas dévorer,

ressaisis-toi, réconcilie-toi,

et trouve ensemble ta vraie vocation

offerte par ta situation géographique :

Ukraine de l'Est et de l'Ouest,

scellez votre unité, et ensemble,

soyez un pont entre l'Est et l'ouest,

entre la Russie mère et l'Europe soeur.

 

Alors, vous trouverez une vocation,

une raison d'être, une raison de grandir,

et vous serez un facteur de paix

dans un monde enfin multipolaire,

au lieu de sombrer dans l'horreur

de la division et de la désolation.

 

Ukraine ! De tes entrailles peut partir

une guerre mondiale nucléaire totale,

ou l'espoir d'un monde multipolaire de paix.

 

Je rêve que tu fais le bon choix...

enfin débarrassée de tes mauvais génies !

 

Chantal Dupille (dite eva R-sistons)


 

Rappel Ukraine :

Les plus actifs pro-KIEV sont néo-sionistes.

Rien d'étonnant, ils sont derrière le chaos

 

.

 

  L'information en Allemagne

est plus honnête qu'en France ! 


..

 

 

Les néo-sionistes dirigent maintenant l'Ukraine

 

Le président putschiste Olexander Turchinov a présidé la réunion de planification du massacre d’Odessa.

 

 

Ukraine : 400 mercenaires américains combattent sur le front de l'est du pays

L’Otan pousse l’UE vers une nouvelle Guerre froide

Obama et l’Ukraine

Le Pentagone adopte la formule « 2, 2, 2, 1 »

Un Empire sans stratégie militaire

Laurent Fabius et la Justice

 

Ukraine, le point sur la situation au 30/05/14

L’Union économique eurasiatique est désormais un fait réel

L’essor de la Russie vers le pouvoir global

Alliance sino-russe - 25 mai 2014 - vers l’émergence d’un nouveau monde

La Russie met en place son propre système de cartes de paiement : la gifle de Poutine à Obama !

Bilderberg - 29 mai 2014 - La meute des charognards qui vont se réunir au Danemark

La Russie met en place son propre système de cartes de paiement : la gifle de Poutine à Obama !

Ukraine - Russie - 19 mai 2014 - Les mercenaires américain d’Academi (ex-Blackwater) au service des nazis de Kiev


L’Historien Emmanuel Todd : « l’Europe est allée chercher sa mort en Ukraine »

Ukraine - 1 juin 2014 - point de vue scientifique russe (vidéo 70’49)

 

 

International

 

Palestine-double-standard.jpg

États-Unis : Un projet de loi pour interdire l'aide à la Palestine

Les Américains veulent financer leur guerre contre la Syrie antisioniste avec l’argent de la BNP française

Chantage américain sur la BNP - 30 mai 2014 - Les USA veulent que la France vende ses navires de guerre Mistral à l’OTAN, pas la Russie

LIbye - 31 mai 2014 - Comment et pourquoi Alger a accueilli la famille Kadhafi

Syrie - Vidéos de diverses horreurs commises par les mercenaires islamistes de Fabius et Hollande

Syrie - les hommes de main de Fabius et Hollande jouent au foot avec les têtes de leurs victimes

Les Irakiens ont voté… Et puis, après ?

 

Ukraine-en-jeu-mondial.jpg

 

 

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Fraternité - solidarité
commenter cet article
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 17:45

 

terrorisme-2-poids.jpg

 

 

Les "petites shoahs"

pour effrayer, culpabiliser, instrumentaliser

Par Chantal Dupille

 

 

Une tuerie à Bruxelles, encore un horrible fait-divers et sans doute aussi, encore un attentat sous faux drapeau. Nous y sommes habitués, du 11/9 à Boston en passant par l'affaire Merah (1). Pour le 11 septembre, tout est ridicule, hallucinant, et l'enquête a été vite bouclée, et personne ne peut y mettre son nez, ce qui est hautement suspect. Le monde entier sait que c'est une mise en scène pour nous faire avaler des lois totalitaires toujours plus liberticides et les guerres économiques et impérialistes toujours plus illégitimes - contre un terrorisme entièrement fabriqué par les Services Secrets comme la CIA et le Mossad, et financé par les fanatiques du Qatar ou d'Arabie saoudite (pays chéris par Hollandouille, on a les amis que l'on peut, pauvre France !). 

 

Quant à l'affaire Merah, le seul témoin crédible a été écarté, car la description faite du tueur ne correspondant absolument pas à celle de Merah, coupable idéal (comme Mehdi Nemmouche revenant de Syrie avant d'accomplir son forfait en Belgique). Et les meRdias, pardon, les médias, évoquent toujours l'origine juive des prétendues victimes (même si on n'a pas vu les corps...), et jamais l'origine musulmane de deux des soldats français assassinés, car elle trouble l'image que l'on veut donner du Musulman, ou de l'Arabe, puisqu'il ils servaient la France au sein de notre Armée, alors que l'on veut nous mettre dans la tête que cette Communauté s'est spécialisée dans le terrorisme (en faisant un abject amalgame entre l'ensemble des Musulmans et les plus radicaux d'entre eux, une marginale minorité). 

 

Or donc, la France réputée imprévisible, frondeuse, rebelle, enfantant des De Gaulle ou des Chirac (s'opposant avec D. De Villepin à la guerre d'Irak), était la bête noire des USraéliens (Anglo-Saxons et Israéliens) obsédés par l'idée de voir les Gaulois s'opposer encore à leurs projets funestes. Ils ont donc décidé de dompter notre pays, en squattant tous les médias, le Quai d'Orsay, les postes d'influence comme la Direction des Partis, et ils ont imposé via la Presse collabo et les sondeurs bidons, des Présidents sur mesure, de Sarkozy à DSK puis Hollande, tout en préparant celui qui ensuite, sera chargé de liquider la France pour le compte des Bilderberg et autres Maîtres, Manuel Valls.

 

Tout est expliqué dans cette vidéo plébiscitée :

Le drame français: C'est aujourd'hui un pays colonisé - R-sistons vidéo 16

Comme les gens avertis le savent, la France est désormais dirigée par des marionnettes au service d'Israël, via le CRIF - la plus emblématique est Laurent Fabius, qui entraîne notre pays dans des aventures militaires illégitimes, illégales, sanglantes, appuyées sur la fine fleur du terrorisme, pour servir les intérêts de l'USraël. Et cette France-là, dénaturée, brûle d'attaquer l'Iran et la Russie, au risque d'une apocalypse nucléaire planétaire. C'est démentiel !

 

Les pires atrocités sont programmées par Tel-Aviv (chaos, guerres, attentats...). Et le Régime quémande toujours plus de prébendes, notamment en Europe qui lui est de plus en plus soumise, bref "Europe-Israël, une alliance contre-nature", comme le dit le titre d'un livre (de David Cronin). 

europe israel david cronin alliance contre nature

 

Comment faire accepter aux Européens tous les diktats de Tel-Aviv ? En les culpabilisant, en rappelant sans cesse la Shoah, en apitoyant sur les souffrances de la seule communauté juive, en les présentant toujours UNIQUEMENT comme victimes. Sauf qu'à force de mettre en avant ce SEUL génocide presque tous les jours, d'une façon ou d'une autre, les Français ont été saturés et ils ont eu la nausée. Alors, la Shoah n'est plus évoquée autant... Mais un subterfuge a été trouvé, pour continuer régulièrement à alimenter l'actualité: Des "mini shoahs", en quelque sorte ! Pas un génocide, mais un fait-divers, un attentat par exemple... comme l'affaire Merah ou celle de Bruxelles, et de surcroît en pleine Election européenne ! 

 

Et finalement, un substitut comme une "petite shoah" permet de rallumer la compassion pour la seule Communauté juive (au détriment des autres) pour ensuite l'instrumentaliser et faire accepter les pires projets de Tel-Aviv, sans recourir à l'évocation de la Shoah qui a saturé les Fançais. Mais elle a aussi un nouvel atout par rapport à l'Holocauste juif : Elle permet de cibler encore les Musulmans, assimilés outrageusement à des délinquants, à des djihadistes, à des terroristes. Et ainsi, non seulement d'orienter les anti Europe vers un FN islamophobe qui ne la remet en cause qu'en paroles (donc roue de secours bien utile du Système), mais aussi de préparer le choc de civilisations cher au Nouvel Ordre Mondial qui ne parviendra jamais à imposer de renoncer aux trois religions monothéistes et qui, donc, s'arrange pour faire en sorte que les religions se haïssent et s'entretuent. C'est machiavélique, mais c'est une réalité ! Donc on dresse les Français de tradition chrétienne contre les Musulmans, avec notamment des Marine Le Pen si utiles au Système anti-peuples, et le (sale) tour est joué ! 

 

En mettant régulièrement au menu du jour l'antisémitisme, le Gouvernement de plus en plus soumis aux diktats du CRIF fanatique et intolérant (qui fort heureusement ne représente qu'une faible partie des citoyens juifs en France), prépare sans doute des lois de plus en plus liberticides et une Police de la Pensée de plus en plus intransigeante, n'autorisant même pas une critique de la politique d'Israël - bref, du terrorisme intellectuel !

 

Et ce soir, tous les meRdias soigneusement "sionisés" depuis Sarkozy, font leur Une, en long et en large, sur l'affaire de la tuerie de Bruxelles, sur son soi-disant auteur (rien n'est encore prouvé, mais il est un coupable idéal pour dresser encore un peu plus les Français contre les adeptes de l'islam), un Musulman délinquant multi-décidiviste, "déshumanisé", djihadiste, et terroriste. Comme si toute l'actualité ne comptait plus, et que seul un fait-divers, parce que concernant le "peuple (auto-proclamé) élu", devait occuper notre esprit ! Et la tuerie de Bruxelles, devenue si terriblement française (avec à la clé une intervention du sayan à la tête de la France, François Hollande), accaparera notre actualité pendant un certain temps. 

 

Et naturellement, lorsqu'un fait divers a pour victime un Musulman, il est aussitôt étouffé par notre presse si sioniste... comme pour l'affaire Said Bourarach (2). Honte à la France au service d'UN seul groupe, avec des médias totalement serviles, dénaturés, et poussant au choc de civilisations avec des Fabius, des BHL ou des Marine Le Pen ! 

 

Il est temps que l'imposture éclate si l'on ne veut pas que la France soit emportée dans un délire raciste, totalitaire et... menaçant pour la paix !

 

Chantal Dupille

 

 

(1)  La bouffonnerie du 11 septembre 2001 en 2 mn - R-sistons vidéo 13. ou

Terrorisme, vous avez dit terrorisme ? Ou l'apprentie terroriste. R-sistons vidéo 18
30:11

Terrorisme, vous avez dit terrorisme ? Ou l'apprentie terroriste.

 

 

(2)http://bourgoinblog.wordpress.com/2014/03/24/la-seconde-mort-de-said-bourarach/

 

.

 

 

terrorisme-faux-drapeau-Bush-Ben-Laden-510x343.jpg

 

LA FABRIQUE DU TERRORISME
 
http://mai68.org/spip/spip.php?article7337


 
 

Le pouvoir se contente-t-il de faire bon usage de la catastrophe, ou bien l'a-t-il commanditée ?
 
 
L'impérialisme occidental a recruté dans le monde entier, financé, entraîné et envoyé combattre en Syrie des dizaines de milliers de mercenaires islamistes. La guerre une fois perdue, ces mercenaires reviennent dans leurs pays d'origine. Mais, ils ne reviennent pas indemnes. Ils ont appris là-bas l'indifférence à la souffrance des autres, voire à prendre plaisir à cette souffrance. Ils ont appris à jouer au football avec les têtes des victimes qu'ils viennent d'égorger.
 
Pour voir une vidéo tournée en Syrie où les hommes de main de Fabius et Hollande jouent au foot avec les têtes de leurs victimes, cliquer ci-dessous:
 
http://mai68.org/spip/spip.php?article7337
 
À leur retour de Syrie, complètement paumés, ces mercenaires islamistes restent évidemment sous l'influence des manipulateurs qui les avaient envoyés là-bas. On peut leur faire faire n'importe quoi.
 
La "fusillade antisémite" de Bruxelles aurait été commise par un terroriste islamiste à son retour de Syrie, où il estimait avoir perdu la guerre contre le régime antisioniste de Bachar el-Assad.
 
La première question qui se pose est de savoir si c'est bien le mercenaire islamiste qui vient de se faire arrêter qui a commis ces meurtres de Bruxelles, ou bien si ce ne serait pas par exemple un quelconque agent secret bien occidental.
 
La deuxième question est de savoir s'il a agit de son propre chef, ou bien à la demande des gens qui l'avaient manipulé pour l'envoyer combattre en Syrie.
 
La troisième question est de savoir si le pouvoir savait à l'avance que ces meurtres allaient être commis, et les a laissés faire.
 
La quatrième question est de savoir si le pouvoir a commandité lui-même ces assassinats. Autrement dit, le pouvoir se contente-t-il de faire bon usage de la catastrophe, ou bien l'a-t-il commanditée ?
 
Remarquons, avant de répondre à ces questions, que le terrorisme sert toujours le pouvoir, et que cette "fusillade antisémite" de Bruxelles participe à une très violente propagande raciste contre les arabo-musulmans, et profite par conséquent à l'impérialisme américano-franco-sioniste au moyen-orient.
 
Le spectacle de Bruxelles et ses suites est en tout cas une belle diversion pour faire oublier les lamentables élections européennes.
 
    Bien à vous,
    do
    http://mai68.org/spip
 
France - 19 avril 2014 - quand tout va mal Hollande libère des otages :
 
http://mai68.org/spip/spip.php?article7146
 
(Hollande n'aura bientôt plus d'otages à libérer, il fallait donc mettre en scène un autre spectacle ! )
 
Syrie - Vidéos de diverses horreurs commises par les mercenaires islamistes de Fabius et Hollande :
 
http://mai68.org/spip/spip.php?article5877
 

.

La seconde mort de Saïd Bourarach



Mardi 25 Mars 2014


La seconde mort de Saïd Bourarach

A quelques années d’intervalle, deux faits divers tragiques, deux hommes tués en raison de leur appartenance ethnico-religieuse. Deux faits divers racistes pratiquement similaires, et pourtant jamais le contraste entre le traitement politico-médiatique et judiciaire de deux crimes pourtant comparables n’a été aussi éclatant. Tandis que le décès d’Ilan Halimi, élevé au rang d’une affaire d’État, a provoqué un véritable séisme, celui de Saïd Bourarach a été accueilli dans un silence assourdissant : peu de titres dans la presse nationale (éludant soigneusement l’origine confessionnelle des agresseurs et balayant d’un revers de main l’hypothèse d’un crime raciste), aucune déclaration de responsable politique. Cette politique officieuse du deux poids deux mesures qui s’applique jusque dans la tombe fait l’objet d’un consensus politique tellement fort que le simple de l’évoquer devient synonyme de délit  – le pouvoir n’aime pas être placé face à ses contradictions. Et pourtant, elle ne résiste pas une analyse, même rapide, des faits.

 

Un crime sordide qui rappelle les heures les plus sombres de notre histoire : un jeune homme de confession juive, attiré dans un guet-apens un soir de janvier 2006 à Sceaux est retenu et torturé pendant trois semaines dans une cité de Bagneux. Ses ravisseurs, le supposant riche parce que juif, voulaient extorquer de l’argent à sa famille. Il sera finalement retrouvé agonisant le long des lignes de RER, près de la gare de Sainte-Geneviève-les-Bois. Tous les membres du "gang des barbares" seront rapidement arrêtés et condamnés à de très lourdes peines : la perpétuité pour Youssouf Fofana, 15 et 18 ans de réclusion criminelle pour ses deux principaux complices. Fait rarissime, sous la pression de plusieurs associations juives (le CRIF et l’UEJF), Michèle Alliot-Marie demandera au procureur général près la Cour d’appel de Paris de faire appel des condamnations inférieures aux réquisitions de l’avovat général, bafouant l’indépendance de la justice. La presse officielle comme les élites politiques, ont écarté dès le début tout doute sur la nature antisémite du crime alors que certains faits laissent plutôt penser à un crime crapuleux. L’affaire, abondamment médiatisée (Le Monde y a consacré plus de 80 articles entre la mi-février et la mi-avril, soit plus d’un par jour), a donné lieu aux grandes manœuvres politico-judiciaires : cérémonies organisées en hommage à la mémoire de la victime – la dernière il y a un mois et demi –, manifestations contre "l’antisémitisme", rassemblements citoyens à l’appel de la LICRA, de l’UEJF et de SOS Racisme, articles grandiloquents  – Eric Fottorino parlera à ce sujet d’un "crime contre l’humanité à dimension individuelle" –, dissolution d’un groupe identitaire noir, appel du Garde des Sceaux Pascal Clément à intensifier la lutte contre les actes racistes et antisémites et, quelques années plus tard, création d’un prix Ilan Halimi contre l’antisémitisme  destiné à récompenser "toute initiative visant à déconstruire les stéréotypes antisémites". Le but de tout ce battage médiatique : rendre indicible et même impensable toute critique à l’égard d’Israël en reliant dans un même continuum critique du sionisme ou de l’État hébreu, antisémitisme et agression physique contre les juifs. Ou comment tirer partie d’un simple fait divers pour manipuler, une fois de plus, l’opinion publique.


Huit années plus tard, on pouvait croire le filon épuisé, mais c’était sans compter sur le pouvoir de la fiction pour relancer la compassion victimaire et ses arrière-plans idéologiques. L’affaire une fois dupliquée par la magie du cinéma, la machine de propagande sioniste peut se remettre en marche. Pour nous faire revivre la tragédie, deux films 100 % communautaires. Le premier, ultra-médiatisé avant même sa sortie en salles le 30 avril, s’intitule 24 jours. La Vérité sur l’affaire Ilan Halimi (dont on peut voir ici la bande annonce), adapté du livre éponyme d’Émilie Frèche et de Ruth Halimi – la mère de la victime. A la réalisation, Alexandre Arcady à qui l’on doit déjà Le Grand pardon (versions 1 et 2) :  sioniste déclaré, colonialiste et fier de l’être – il a fait partie des ardents défenseurs de feu le projet d’article de loi de 2005, relatif aux “aspects positifs de la colonisation, ami personnel de Manuel Valls qui lui a d’ailleurs rendu visite au moment du tournage, à l’automne dernier  « suivant de près le projet sur cette terrible histoire, depuis le début », il tient (sans rire)  Dieudonné responsable des agressions que subit la communauté juive. Le casting est à l’avenant : Zabou Breitman, qui voit des antisémites partout, Pascal Elbé, habitué des films d’Alexandre Arcady – il a déjà joué dans Comme les 5 doigts de la main, en compagnie de Patrick Bruel, de Vincent Elbaz et d’Eric Caravaca également acteur de 24 jours – et qui considère Israël comme son « pays de cœur  », Sylvie Testut qui était également à l’affiche de La rafle (en compagnie de Gad Elmaleh) et Michel Boujenah « éternellement attaché à l’État hébreu  » et pour qui le désamour des Français pour Israël ne peut être que l’effet d’une « mauvaise communication  ». Le terme de "communauté" prend ici tout son sens.


Pour s’assurer que le message soit bien compris, un second film sera consacré à cette affaire. Richard Berry, fidèle parmi les fidèles – il était notamment à l’affiche du Grand pardon,   Le Grand Pardon 2Le Grand CarnavalL’Union sacréePour Sacha  et Entre chiens et loups  tous réalisés par Alexandre Arcady  s’apprête à diriger Tout, tout de suite, un long métrage inspiré de l’affaire Ilan Halimi, d’après l’oeuvre de Morgan Sportès. Une session de rattrapage pour ceux qui auraient raté la première.


Le meurtre de Saïd Bourarach n’a pas bénéficié de cette compassion publique, loin s’en faut. Il est resté un simple fait divers et a été rapidement recouvert d’une chape de plomb. Pourtant, le contexte du crime ne laisse planer aucun doute sur son caractère raciste : Saïd est attaqué par 6 inconnus dans le magasin de bricolage, à Bobigny, où il travaillait comme maître-chien, le 30 mars 2010. Contraint de sortir du magasin – où il s’était d’abord réfugié – afin de porter secours à sa chienne restée dehors et lapidée par les malfrats, il est alors roué de coups, frappé à plusieurs reprises à l’aide d’un cric, gazé et jeté dans le canal de l’Ourcq où il périra noyé, laissant sa femme et ses trois enfants sans revenus et traumatisés. Cette agression s’est accompagnée d’insultes islamophobes et de déclarations de mort (deux témoins ont clairement entendu l’un des agresseurs dire "on va te tuer "). Ces derniers, tous de confession israélite et ultrasionistes, sont sympathisants de la Ligue de Défense Juive, et ont tué Saïd au seul motif qu’il était arabe (voir ici le récit des faits par un témoin direct).


La réponse pénale a de quoi laisser pantois : tous les agresseurs ont été libérés depuis belle lurette après n’avoir passé au plus que 4 mois en prison (le premier est sorti au bout de deux semaines) et cette affaire, vieille de 4 ans, n’a reçu, à ce jour, aucune conclusion judiciaire. La justice n’a pour l’instant retenu, ni le caractère islamophobe de l’agression, ni même l’intention d’homicide – idem d’ailleurs pour les associations "anti-racistes" :  pour SOS Racisme il s’agit avant tout "d’actes de voyous ", le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme quant à lui "ne croit pas une seconde à un quelconque mobile raciste " – mais celui de mort "sous pression psychologique " (Saïd n’aurait pas été poussé à l’eau par les agresseurs mais contraint de le faire sous l’effet d’un choc émotif).


Son traitement médiatique est à l’avenant : mention spéciale à Libération qui lave de tout soupçon raciste les auteurs des faits : ce sont au pire "des jeunes de banlieue  revendicatifs", pas des idéologues et encore moins des sionistes. Le Monde, pourtant très prolixe au sujet d’Ilan Halimi, n’a publié qu’un seul article … signé Caroline Fourest (ça ne s’invente pas) et rédigé dans le seul but de disqualifier d’emblée la comparaison que l’on peut faire entre les deux affaires. Pour la presse officielle, les deux morts ne sont, évidemment, pas comparables : l’un était juif, l’autre seulement arabe.


Les faits bruts, ainsi exposés, parlent d’eux-mêmes et ils sont accablants pour la justice. La société française, derrière son égalitarisme officiel, est soumise à un régime d’apartheid qui fabrique des citoyens d’exception auxquels s’attaquer donne lieu à une affaire d’État et d’autres, de seconde, voire de troisième zones, que l’on peut tuer quasi-impunément dans une indifférence médiatique et politique totale. Ce véritable racisme d’État, indicible –  le révéler conduit tout droit aux tribunaux – est la nouvelle idéologie dominante des élites occidentales. C’est notamment elle qui inspire André Glücksmann quand il affirme que la réponse militaire d’Israël dans l’opération Plomb durci est proportionnée alors même que les pertes sont 100 fois plus nombreuses côté palestinien. C’est aussi elle qui autorise une comptabilité minutieuse, à l’unité près, des pertes militaires étasuniennes en Irak ou ailleurs alors que le nombre des civils tués est laissé dans le flou. C’est encore elle qui banalise les lois discriminatoires contre les musulmans en France qui se succèdent depuis 10 ans dans un large consensus politique. Et c’est elle, enfin, qui a tué une seconde fois Saïd Bourarach, par le silence médiatique et l’indifférence politique coupables.

http://bourgoinblog.wordpress.com/2014/03/24/la-seconde-mort-de-said-bourarach/


Nicolas Bourgoin

Nicolas Bourgoin, né à Paris, est démographe, docteur de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales et enseignant-chercheur. Il est l’auteur de trois ouvrages : La révolution sécuritaire (1976-2012) aux Éditions Champ Social (2013), Le suicide en prison (Paris, L’Harmattan, 1994) et Les chiffres du crime. Statistiques criminelles et contrôle social (Paris, L’Harmattan, 2008).

http://www.alterinfo.net/La-seconde-mort-de-Said-Bourarach_a101007.html

 

.

Attaque du musée juif de Bruxelles : Mehdi Nemmouche, le nouveau Mohamed Merah ?

Publié le juin 1, 2014 @ 12:22

55

 

Mehdi Nemmouche

Mehdi Nemmouche

 

Un Français de 29 ans, soupçonné d’être allé en Syrie en 2013 auprès de groupes jihadistes donc allié de l’Occident en Syrie mais ennemi en Occident a été interpellé vendredi à Marseille. Selon le journal israélien «Haaretz», l’attaque commise contre le Musée juif de Bruxelles, qui a fait quatre morts, dont deux Israéliens, pourrait avoir été un assassinat planifié. L’homme qui a tué avec une kalachnikov aurait été arrêté...

 

 

On dit de ce Français qu’il a un «profil jihadiste». Arrêté vendredi à Marseille, soupçonné d’être le tireur qui a abattu quatre personnes au Musée juif de Bruxelles le 24 mai dernier, suscitant une grande émotion en Belgique et au-delà. Cet homme de 29 ans originaire de Roubaix (Nord), Mehdi Nemmouche, est soupçonné, selon une source proche de l’enquête, d’avoir été en Syrie en 2013 auprès de groupes jihadistes. Il était fiché pour ces raisons par la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a dit cette source. il a été condamné pour braquage à Tourcoing en 2009.


Bref, tous les ingrédients sont réunis. Le matériel filmé sur lui serait le même retrouvé en sa possession. Quelle idée saugrenue d’aller commettre un tel forfait aussi loin de chez lui ? La haine chevillée au corps, l’homme a sans doute bénéficié de complicité car, il n’avait pas l’argent lui permettant d’acheter ses armes…En garde à vue depuis avant-hier, vendredi, il serait silencieux comme une carpe…Alors, Mehdi Nemmouche, le nouveau Mohamed Merah ? Ce dernier avait la haine du système et non des juifs seuls mais, on ne manquera pas de nous dire que c’est le nouveau Mohamed Merah…

Affaire à suivre…

 

http://allainjules.com/2014/06/01/attaque-du-musee-juif-de-bruxelles-mehdi-nemmouche-le-nouveau-mohamed-merah/

.

Aymeric Caron critique l’armée israélienne : France 2 censure la séquence

 

Hicham Hamza
Mardi 29 Avril 2014

Tabou français. Relative aux enfants palestiniens tués par l'armée israélienne, une altercation verbale entre le journaliste Aymeric Caron et le réalisateur Alexandre Arcady est passée à la trappe. Décryptage.

 

 Alexandre Arcady venait parler de son film, les propos d’Aymeric Caron étaient hors sujet et n’avaient rien à faire dans cette discussion.

Tel est le commentaire laconique délivré par France 2 à propos du vif échange qui s'est déroulé sur le plateau de Laurent Ruquier.

Aymeric Caron critique l’armée israélienne : France 2 censure la séquence

Samedi 26 avril, l'émission On n'est pas couché avait convié le réalisateur Alexandre Arcady, actuellement en promotion de son dernier film intitulé 24 jours et consacré à l'affaire Halimi racontée du point de vue de la mère de la victime.

 

 

 

Tout téléspectateur de l'interview menée conjointement par Laurent Ruquier, Natacha Polony et Aymeric Caron pouvait constater la faible présence (à peine deux minutes) du chroniqueur visiblement tendu au cours d'un débat d'une demi-heure. Pour cause: le soupçon d'un montage ayant réduit ses interventions s'est confirmé dimanche soir lors d'une interview -sur Europe 1- de l'acteur Pascal Elbé qui se félicitait que "les dirigeants de l'émission" aient "coupé au montage" les remarques jugées scandaleuses de "l'un des journalistes" lors de l'entretien avec Alexandre Arcady.


Ce matin, l'éditorialiste Elisabeth Lévy apportait -via son site Causeur- des précisions sur ce passage à la trappe: il s'agissait du chroniqueur Aymeric Caron et la séquence censurée portait sur les agissements de l'armée israélienne (passages en gras soulignés par Panamza).


Consultant ses fiches soigneusement préparées, il [Aymeric Caron] déplore, chiffres à l’appui, que le film passe sous silence les actes islamophobes qui ont bien plus augmenté que les actes antisémites (…)

Le ton monte (…)

Arcady ne sait plus comment la discussion en arrive à Merah. Si on interrogeait Merah, déclare alors Caron, il dirait qu’il a tué des enfants juifs parce que l’armée israélienne tue des enfants palestiniens (…) D’ailleurs, là encore, il a les chiffres. Sous le regard médusé des invités, il brandit ses notes, puisées dans le rapport d’une ONG. J’ai les chiffres !

Qu’est-ce que vous répondez à ça ?

Arcady s’étrangle. Vous osez dire que l’armée israélienne tue des enfants !, hurle-t-il (…)

Polony demande à son partenaire s’il n’a pas perdu la tête : tu viens à une émission sur Ilan Halimi avec des données sur les Palestiniens tués par l’armée israélienne, est-ce que tu te rends compte de ce que tu fais?".


Quelques heures après la mise en ligne du papier de Causeur, Alexandre Arcady était l'invité de RMC: interrogé sur ces révélations, le réalisateur en confirma la teneur et assimila les affirmations d'Aymeric Caron à de la "désinformation abjecte" à caractère "antisioniste".

Aymeric Caron, un "désinformateur"? C'est faire fi des nombreux documents officiels (comme celui de l'UNICEF datant de mars 2013 et celui du comité onusien des droits de l'enfant datant de juin 2013) ou journalistiques relatifs à la question soulevée par le chroniqueur. Le 5 avril, l'Autorité palestinienne avait évoqué, comme le rapporta le quotidien israélien Haaretz, le chiffre de 1520 mineurs palestiniens tués par l'armée israélienne depuis l'année 2000. Sur les cinq dernières années, l'organisation israélienne  B'Tselem a comptabilisé et identifié 81 jeunes palestiniens morts dans les territoires occupés à la suite d'une intervention des forces israéliennes de sécurité.

178.jpeg

L'ONG Defence for Children International a récemment donné le chiffre de 1402 jeunes  enfants ou adolescents palestiniens tués par des soldats israéliens sur la période 2000-2014.

En novembre dernier, invitée par une chaîne de télévision ukrainienne, une militaire israélienne reconnaissait nonchalemment avoir tué des enfants palestiniens.

Le 10 février, une chaîne australienne a également diffusé un documentaire accablant pour le régime de Tel Aviv. Le sujet: le kidnapping arbitraire et la séquestration illégale d'enfants palestiniens par les militaires israéliens.

 

Qui est à l'origine de la censure de France 2?

Catherine Barma, productrice de l'émission.


6806531-catherine-barma-croit-en-laurent

Panamza avait déjà évoqué cette personnalité éminente du paysage audiovisuel français dans un article relatif à l'humour anti-arabe de l'écrivain Yann Moix. Extraits: 

Tout sur l'écran est la société présidée par Catherine Barma et gérée par Simon Najmann (un fan des éditos de BHL). C'est cette compagnie qui rémunère les chroniqueurs diffusés quotidienemment par la chaîne du service public.

Qui est Catherine Barma? Une célèbre et redoutable productrice de télévision qui avait tenu à défendre la réputation de l'islamophobe Éric Zemmour, brocardé en 2012 par un ex-associé de Laurent Ruquier.

"C'est vrai qu'Éric Zemmour est réac. On est d'accord. Mais il y a plusieurs niveaux (…).  J'ai travaillé avec Éric Zemmour. Il a quand même beaucoup de qualités et je ne veux pas cautionner ça".

Catherine Barma est également celle qui avait proposé à une autre personnalité islamophobe – Véronique Genest- de devenir chroniqueuse dans l'une de ses émisssions avant de rétro-pédaler au lendemain du passage désastreux de la comédienne dans On n'est pas couché. La productrice affirma ne pas s'être "rendue assez compte de la force de ses propos".

Enfin, il convient de souligner ici que Catherine Barma avait fait appel, en 2011, à BHL, parrain éditorial de Yann Moix, pour incarner l'expert "emblématique" dans une émission consacrée aux "droits de la femme dans le monde".

BHL, référence intellectuelle du féminisme à travers la planète? Comme le suggère le titre d'une émission antérieure de Barma, "on n'demande qu'à en rire".

Le présent article sur le clash Caron/Arcady ne serait pas complet sans le rappel d'un aspect biographique du réalisateur passé sous silence par les critiques de cinéma: son sionisme radical.

Alexandre_Arcady1.png

Né en 1947, l'homme originaire d'une famille algérienne de Pieds-Noirs est parti, à l'âge de 18 ans, dans un kibboutz israélien situé à la frontière libanaise. Il fut d'ailleurs sur place lors de la Guerre des Six-Jours de juin 1967. Chose intéressante, son expérience était le prolongement de son engagement dans un mouvement de jeunesse sioniste dénommé Hachomer Hatzair

8b5f96_ef18f212b056b6b194d8f69373025696.

Les lecteurs de Panamza se souviennent peut-être de ce groupe: une antenne parisienne a récemment reçu une subvention de 25 000 euros de la part de la député socialiste Danièle Hoffman-Rispail. Plus important, ce mouvement, dit de gauche et dont Arcady a parrainé -l'an dernier- la soirée du centenaire, s'est pourtant caractérisé -comme le souligna le journaliste israélien Uri Avnery- par sa participation à l'expulsion et l'expropriation des Palestiniens au lendemain de la guerre de 1948.

 

Capture d’écran 2014-01-30 à 15.19.52

Préoccupé par la prétendue montée d'un antisémitisme spécifiquement "musulman" en provenance des "banlieues" (à l'instar de la thèse promulguée par  "Les territoires perdus de la République", livre encensé par le trio Finkielkraut-Fourest-Polony et supervisé par un auteur sioniste sous pseudo), Alexandre Arcady a cautionné, de par son passé assumé aujourd'hui, le colonialisme israélien. Nulle surprise, dès lors, à le voir régulièrement participer aux campagnes de diabolisation des adversaires du régime de Tel Aviv (comme ce fut le cas notamment, en 2007/2008, contre l'Iran et des propos mensongèrement imputés à l'ex-président Ahmadinejad).

Nul étonnement, non plus, à voir le réalisateur des films propagandistes L'union sacrée et Pour Sacha cotôyer Manuel Valls et Bernard-Henri Lévy sur l'estrade lors d'un "rassemblement contre l'antisémitisme" (rapidement transmuté en réunion pour le soutien inconditionnel d'Israël). Rappelons ici que l'ex-ministre de l'Intérieur avait tenu à se rendre sur le tournage de son dernier film.

 

Quelque soit sa qualité cinématographique et son souci de véracité sur l'affaire Halimi, 24 jours a déjà bénéficié d'un lancement idéal. Le 7 avril, le film scénarisé par la romancière Émilie Frêche, cofinancé par Yves Bigot (nouveau patron de TV5 Monde) et coproduit par Frédérique Dumas-Zajdela (ex-directrice générale d'Orange Studio, filiale du groupe Orange dirigé par Stéphane Richard) était diffusé à l'Élysée en présence de François Hollande et du nouveau Premier ministre. Quelques heures plus tôt, il était projeté dans une salle de St-Germain-des-Prés à l'initiative de BHL.

 

Deux semaines plus tôt, le président du Crif, la présidente de la Fondation France-Israël et le PDG de Publicis eurent également droit à une séance spéciale. 

1507-1.jpg

Pendant ce temps, un ouvrage à contre-courant était en cours d'impression. Un connaisseur du dossier Fofana, l'avocat Gilles Antonowicz, à rédigé un livre à ce sujet -publié le 2 mai- pour dénoncer, comme l'avait fait l'ex-avocat Guillaume Weill-Reynal, l'instrumentalisation de la lutte contre l'antisémitisme dans cette affaire.

Triste constat: huit ans après, le calvaire vécu par Ilan Halimi n'a visiblement pas fini d'être exploité par la frange la plus radicale de la communauté juive dont les fantassins -et leurs alliés non juifs- continuent, à la fois, d'attiser la stigmatisation des citoyens musulmans vivant en banlieue et de défendre un régime colonialiste pratiquant "le nettoyage ethnique".

 

HICHAM HAMZA  

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez, dès à présent, les abonnés de Facebook /Twitter/Youtube ET contribuez personnellement au développement fulgurant du site en effectuant le don de votre choix.

 

Toutes les vidéos ici,

http://www.alterinfo.net/Aymeric-Caron-critique-l-armee-israelienne-France-2-censure-la-sequence_a102106.html

 

Les combattants du Praviy sektor. Archives

 

 

Actualité sur mes blogs :

 

.

Le Nouvel Ordre Mondial: Ce qui nous attend concrètement si nous ne réagissons pas

 

sie, mais l'UDI et EELV
  • Démonter les arguments des eurobéats - L'appel à dire non
  • Complot de l'Occident contre la Syrie, et partout contre Nation et démocratie
  • La CIA coordonne nazis et jihadistes - Le bloc est-européen-asiatique se protège

  •  

    terroristesCIA.jpg

     

    .

     

    terrorisme-603116_524729094228651_324323765_n.jpg

     

    .

     

     

    La "disparition" du vol 370 : oeuvre de la CIA ? (article de Gordon Duff) 

    Malaysia Airlines - 20 ingénieurs liés à la défense US à bord 

    Rothschild et Blackstone, bénéficiaires de la disparition de l’avion de Malaysia Airlines ?

    BOKO HARAM est un sous-marin de la CIA ! (vidéo afriquemedia.tv 2’59)

    Boko-Haram : Une mobilisation contreproductive (huffpostmaghreb) ET réponse de do

    Le Canard Enchaîné confirme le soutien indirect de la France à Boko Haram

     

    Le Canard Enchaîné confirme

    le soutien indirect de la France à Boko Haram

    dimanche 1er juin 2014, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 1er juin 2014).

    Le-Blog-Sam-La-Touch.over-blog.com Blog contre le racisme, le (néo)colonialisme et l’impérialisme

    Le Canard Enchaîné confirme le soutien indirect de la France à Boko Haram

    http://le-blog-sam-la-touch.over-bl…

    by Sam La Touch May 17 2014, 11:28

    hollande-and-abdullah-7031f.jpgAlors que l’ex-first lady, Trierweller, défile sur le Trocadéro pour soutenir la campagne #BringBackOurGirls, le "chef de guerre" François Hollande a réuni un aéropage de chefs d’état africain pour lutter contre la secte Boko Haram. Une autre information est passée inaperçue au moment où l’Occident vole sur son beau cheval blanc au secours du Nigeria, c’est celle du soutien indirect de la France à Boko Haram. En effet, la France avec Israël et les Etats-Unis sont des soutiens militaires, diplomatiques et politiques de l’Arabie Saoudite principal soutien financier de Boko Haram.

    Cette information a été passée à la trape par les médias racialistes atlantistes. Seul le Canard, dont on connait la proximité des sources avec l’Elysée et les services de renseignement, a révélé en douce le pot aux roses dans son article : "Chef d’Etat militaire "incapables" au Nigeria, en page 3 de l’édition de cette semaine (14 mai 2014).

    « …les services français de renseignement ont, depuis longtemps, signalé que les salafistes (sunnites) de Boko Haram avaient reçu le soutien des monarchies pétrolières du Moyen-Oient, amies - en principe - de la France et de la Grande Amérique… ».
    Le Canard Enchaîné, 14 mai 2014, ("Chef d’État militaire "incapables" au Nigeria).

    Le "en principe" est un euphémisme, la France vend des armes massivement à l’Arabie Saoudite et comme Israël et les USA a soutenu et entraîné les djihadistes se revendiquant d’Al-Quaïda en Syrie. Le double jeu du "chef de guerre" se confirme donc. Un sommet africain de la sécurité qui apparaît comme une grande hypocrisie françafricaine noyée dans les stratégies atlantistes. Pauvre Nigeria.

     

    A lire aussi :

    • Boko Haram : le double jeu de François Hollande :

    http://le-blog-sam-la-touch.over-bl…

    • Boko Haram : le double jeu d’Israël :

    http://le-blog-sam-la-touch.over-bl…

    • Le financement de Boko Haram proviendrait de Fonds islamiques en Arabie Saoudite et en Grande-Bretagne :
    http://le-blog-sam-la-touch.over-bl…
    .
     
    Repost 0
    Published by Chantal Dupille - dans Politique française
    commenter cet article
    17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 03:59

     

     

    Effet boomerang ?

    La Libye « inquiète » l’UE et la CPI

    La Libye « inquiète » l’UE et la CPI

     

    Le résultat aujourd’hui en est bien différent de celui qui a été obtenu en Libye. Il n’empêche qu’il démontre toute la faiblesse de l’Europe qui ne peut plus s’opposer aux instructions du sionisme même lorsqu’il s’agit de déstabiliser son propre continent…


    Trois années depuis que la Libye n’est plus un pays normalement administré. C’est le 17 mars 2011 que le Conseil de sécurité avait adopté sa fameuse résolution 1973 qui autorisa la coalition internationale, composée de la , la Grande-Bretagne aidés par les Etats-Unis et l’Italie, à bombarder la Libye. Des bombes pour, disait cette coalition, «protéger» les populations civiles en créant «une zone d’exclusion aérienne». Deux semaines plus tard, c’est carrément les forces de l’ qui prenaient le relais pour continuer à «protéger» les Libyens en déversant des tonnes de bombes du ciel. Le déluge de feu dura ainsi 8 mois et ne s’interrompit qu’après l’assassinat de son leader Maâmar El Gueddafi en octobre 2013. L’aviation de l’ put déclarer sa «mission accomplie» et retourna dans ses bases. Le monde occidental passa aussitôt à autre chose. A d’autres combats. Laissant les Libyens enterrer leurs morts, soigner leurs blessures et tenter de survivre dans un pays en ruine et complètement déstructuré. Une longue indifférence rompue mardi dernier, au cours, tenez-vous bien, d’une réunion du Conseil de sécurité qui avait validé le trois années auparavant. Et c’est la procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Mme Fatou Bensouda, qui présentait son rapport en y mentionnant que «la Libye continuait à faire face à des problèmes de sécurité graves et à une crise politique profonde». Un rappel que les membres du Conseil ont dû prendre avec la banalité de ceux qui avaient été les donneurs d’ordre pour créer le chaos dans ce pays.


    La veille, lundi, c’est une autre personnalité occidentale, Mme Ashton, la ministre des Affaires étrangères de l’ qui «a exhorté la Libye et l’Afrique à oeuvrer à tarir les flux migratoires irréguliers». On a l’impression que la dame se lève d’un grand sommeil qui dure depuis trois années. A qui s’adresse-t-elle en Libye? Et pourquoi l’Afrique? Pourquoi pas l’Otan? Pourquoi pas l’Occident? Ces deux personnalités, par leurs interventions et leurs «inquiétudes» sur la situation en Libye présentent la forme la plus abjecte du cynisme dont est capable la communauté internationale qui ordonne de tuer puis «s’inquiète». Les Libyens qui fuient leur pays pour l’Europe et qui indisposent Mme Ashton, n’auraient jamais pensé en arriver là avant les bombardements de l’Occident. Ils avaient un niveau de vie que n’ont pas beaucoup de peuples aujourd’hui en Europe mise à genou par la crise.


    Et s’ils se ruent vers en risquant leur vie en mer c’est précisément parce qu’ils ont tout perdu. Leur et leur sécurité. Trois années d’indifférence mortelle de grands pays démocratiques, des droits de l’homme, de la liberté d’expression, qui ont semé la mort dans un pays et rejettent les survivants qui viennent frapper à leurs portes. Elle est belle la morale occidentale. En réalité, l’Occident et l’Europe en particulier ont vendu leur âme au diable il y a bien longtemps. Au point d’agir contre leurs propres intérêts. Il faut juste rappeler qu’il n’était pas dans l’intention de l’Europe de créer le chaos en Libye avant qu’un homme, un seul homme, ne l’y pousse. Cet homme qui se présente comme un philosophe et qui a pour nom Bernard-Henri Lévy, n’est rien d’autre que l’agitateur en chef du sionisme. C’est lui qui avait, sur un simple coup de téléphone, intimé l’ordre au président français de l’époque, Nicolas Sarkozy, d’envoyer les forces militaires de son pays faire le sale boulot. Même Alain Juppé, son ministre des Affaires étrangères est tombé de haut lorsqu’il apprit la nouvelle par la presse.


    La suite tout le monde la connaît. C’est le même sinistre individu qui a voulu rééditer le même coup en Ukraine. En territoire européen. Le résultat aujourd’hui en Ukraine est bien différent de celui qui a été obtenu en Libye. Il n’empêche qu’il démontre toute la faiblesse de l’Europe qui ne peut plus s’opposer aux instructions du sionisme même lorsqu’il s’agit de la paix sur son continent. Aujourd’hui, le sinistre Bernard Henri-Lévy a disparu du devant de la scène. Il se délecte néanmoins de la situation qu’il a su créer en Europe par l’Europe. (NB, il est en Ukraine !)


    La seule voie de salut qui reste aux pays du Vieux Continent est de suivre l’exemple des Etats-Unis qui ont fini par comprendre en se retirant de tous les théâtres d’opérations militaires où ils étaient présents dans le monde, comme en Irak ou en Afghanistan. Comme ils se sont refusés, par la suite, l’aventure contre l’Iran et contre la comme le voulaient les dirigeants sionistes. Et c’est pour avoir vendu son âme au diable que l’Europe risque de voir son union éclater. Les électeurs européens ne sont pas dupes et il est attendu qu’ils en feront la démonstration lors des prochaines législatives européennes du 22 au 25 mai prochain. Ce n’est certainement pas les Libyens qui en seront les derniers désolés!

     

    Par

     

     

    kadhafi-jeune.jpg

     


    Libye : Le vrai Kadhafi, un grand réformateur sauvagement assassiné


    L’administration Obama a-t-elle programmé la destruction de la Libye et la fin de Kadhafi ? Les révélations du contre-amiral US Kubic

     

    Washington conduit le monde à la guerre finale

     

     

     

    Helmut Schmidt: Risque de WW3 à cause de l'EU - Washington conduit le monde à la guerre finale (Craig)

     

    Revers pour les Pieds Nickelés va-t'en guerre Fabius Hollande et Obama

    .

    L’Allemagne est-elle impliquée en Ukraine ?

     

    L’Ukraine est-elle le signe précurseur de l’agonie de l’Europe ? (Vernochet)

    Ukraine :
    Arrêter la logique des incendiaires
    Déclaration du Comité Valmy

    (..) Pourtant, s’il devait y avoir un autre tribunal de , beaucoup de journalistes devraient y figurer en bonne place. Ils ne tiennent pas eux-mêmes les fusils et n’appuient pas sur la gâchette. Mais par leurs , leur déformation volontaire de la vérité, ils préparent et incitent et justifient tous les officiels. Et ils ne peuvent même pas dire, comme certains militaires, qu’ils « n’ont fait qu’obéir aux ordres ». (..)

    Le mensonge des « camps de la mort » serbes

     

    La pire crapule de France

    Sa place est à La Haye !

     BHL-et-ses-guerres--bonne--sans-tweet-.jpg

     

     

     

    Sortons de l'UE

    et de l'OTAN

    le 25 mai !

    .

    Presidentielles 2012 Union populaire republicaine

     

    .

    http://www.upr.fr/evenements

     

     

     

    UPR-fin-monde.jpg.

     


    « LE JOUR D’APRÈS -
    Sortie de l'UE, fin du monde ou Libération ? »
    JE PRÉSENTE MA NOUVELLE CONFÉRENCE À VIROFLAY (78)
    LE DIMANCHE 18 MAI À 17H00 :
    ATTENTION : l'horaire est bien 17h00 et non plus 14h30 !
    http://www.upr.fr/evenement/debat-rencontre-francois-asselineau-viroflay-78

     

     

    .

     

     

     

    Prenez UNE HEURE pour écouter ça, comme moi,

    et vous verrez le monde AUTREMENT.

    Nous sommes bernés !

    (Hitler, WW2, guerres..)

     

     

    .

    Les Jours Heureux

    (de la Résistance)...

     

     

     

     

     

    .

     


    .


    Repost 0
    Published by Chantal Dupille - dans Alerte - menace !
    commenter cet article
    16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 00:41

     

     

    La foi qui peut déplacer des montagnes

     

     

     

    Le bouclier de la foi

    en des temps difficiles

    Par Chantal Dupille

     

     

    A l'occasion de la prochaine parution de mon premier roman (1), j'ai fait une vidéo. Au bout de 11 mn, brusquement, je témoigne : Parce qu'en ces temps si durs, si incertains (crise, WW3...), je voulais proposer le "bouclier de la foi", cette force intérieure qui permet de tout surmonter. J'ai trouvé un trésor, je souhaitais le partager....

     

    Alors que j'étais incroyante, je me suis convertie par hasard, en rencontrant une jeune Protestante évangélique : Ayant la passion de la vie et des vivants, de tous les vivants, j'étais affamée d'Amour vrai (dit "agape", de qualité supérieure, prêt à se donner totalement), alors lorsque j'ai entendu que venir à Dieu permettait de l'avoir, j'ai tout de suite dit oui ! Et j'ai été voir un Pasteur qui m'a "imposé les mains" (prié) pour que je puisse vivre cette dimension.  Aussitôt, j'ai été comme saisie, saisie par la Puissance du Saint-Esprit, j'ai pleuré (de joie), et c'était si beau que j'aurais embrassé la terre entière !

     

    Protestante, comme ça je peux... protester ! Contre les dogmes, les interdictions, les Institutions rigides, l'Eglise établie, hiérarchisée (comme contre les injustices, les mensonges, etc !) : Une foi simple, vivante, incarnée, ouverte, allant droit à Dieu pour aller à l'essentiel... Et comme j'ai horreur des sectarismes, des fondamentalismes, du communautarisme, de l'intolérance, j'ai choisi de n'être membre de rien pour ne pas me fermer aux autres. Bref, l'accès direct à Dieu sans intermédiaire, dans la foi confiante. Cette foi qui déplace les montagnes, protège et remplit d'Amour vrai, sincère !

     


    Le Bouclier de la Foi.

     

    Je pensais diffuser cette vidéo présentant mon roman à l'occasion de sa prochaine publication, mais des tweets ont tout changé.

     

    Mon tweet : " Dans les temps difficiles comme ceux d'aujourd'hui (crise,WW3), le "bouclier de la FOI", c'est précieux. Mes témoignages " 

     

    Réponses : "Merci Eva, excellente vidéo que je vais partager" ! 

     

    "Absolument. Dieu est avec tous les gens sincères dans ce combat contre le Mal ! Et la Victoire est pour nous ! Resistance !"

     

    "Oui la victoire est déjà à nous ! Il faut juste garder la Foi, se réconcilier avec Dieu avant les tribulations !!" 

     

    "magnifique témoignage !! Votre simplicité et votre sincérité me réjouissent ! Que Dieu vous bénisse encore longtemps :-)"

     

    Je me suis soudain dit que cette vidéo, finalement, avait sa place dès maintenant, pour les témoignages de foi apportés à l'heure où l'actualité ne présage rien de bon.

     

    Les témoignages commencent au bout de onze minutes. Témoignages de foi... qui déplace les montagnes !

     

    Chantal Dupille

     


    (1) "Et l'espérance jaillit du gang", roman basé sur des faits authentiques (à la fin mon héros se convertit à 16 ans, comme le jeune qui a inspiré ce livre, voir photo ci-dessous)


     

    gangs-Mikael-Bab-2-007.jpg

     

    .


     

     

     

    ..
    .



    Le Bouclier de la Foi

    ..

     

    .

     

     

    .

    Repost 0
    13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 00:35

     

     

    Conchita-robe.jpg

     

     

     

    Sans surprise, c'est la candidate autrichienne Conchita Wurst qui a écrasé la compétition. Cette femme à barbe à la plastique parfaite, âgée de 25 ans et qui porte au civil le nom de Tom Neuwirth, a totalisé 290 points. Sa chanson "Rise Like a Phoenix", était kitsch comme il le fallait, vaguement idiote, bien chorégraphiée, et savait surfer sur le genre, ses théories et ses outrances.

    Si l'on veut être aimable et constructif, avouons que Tom Neuwirth, qui a suscité l'hostilité dans certains pays d'Europe de l'Est, a conquis le public non seulement par son extravagance mais aussi son talent musical.

    (..) "Nous sommes l'unité, et rien ne peut nous arrêter !"

    http://www.lepoint.fr/culture/eurovision-conchita-wurst-l-emporte-la-france-est-derniere-11-05-2014-1821240_3.php


     

     

     

     

    De Conchita Wurtz au Nouvel Ordre Mondial

    Une société perverse

    par Chantal Dupille

     

     

    Notre société devient barbare, et les citoyens ne s'en rendent même pas compte ! Ils rient, s'amusent, on leur offre des paillettes, une voix suave, un corps sexy, du rigolo, de l'insolite, et il applaudissent sans réaliser qu'on les conduit peu à peu à accepter ce qui est contre-nature, fou, orwellien ! Et qui donnera le coup de grâce non seulement à une société décadente, ce qui est souhaitable, mais à l'humanité elle-même !

     

    Qu'on ne se méprenne pas ! Cette Conchita n'est pas une détraquée: C'est un effrayant pion des Talmudo-Sionistes qui orchestrent le Nouvel Ordre Mondial nous préparant à la dictature de l'Oligarchie sur la planète, avec à la clé une humanité dégénérée, ne procréant plus, et servant le Peuple élu, la race se croyant supérieure et décidée à tout régenter comme le prescrit le Talmud. Pauvres goyim sacrifiés à la folie de fanatiques !

     

    Dans des meRdias comme le NouvelObs, faux canard de gauche et vrai organe des mondialistes, on s'extasie devant la créature monstrueuse.  Pardi ! Ils sont orchestrés par des sionistes très engagés, comme Claude Weill. Morceaux choisis de la Presse aujourd'hui : " Conchita, la diva de la tolérance ! Elle s'est imposée comme la Queen de la tolérance, de quoi faire enrager les extrémistes de la planète..., les Russes, Poutine... Conchita dédie cette victoire à ceux qui croient à un avenir de paix, de liberté, nous sommes tous unis, RIEN NE NOUS ARRETERA !". On reconnait facilement le langage trompeur des néo-sionistes, masquant les plus sombres desseins.

     

    Le look de la Conchita, son regard sournois, sa voix suave, séductrice et patheline, ses appels à l'UNITE portent la marque des prétendus Elus aspirant à un monde unifié sous leur égide, avec Gouvernement unique à Jérusalem, langue unique, (sous) culture unique, sexe unique, etc. 

     

    Ces gens sont rusés, et pour eux tout est bon pour jouer les Merlin l'Enchanteur, subjuguer, séduire les plus perméables, et les conduire vers des fins démoniaques. L'oeil, l'oreille, tout doit être sollicité pour nous faire goûter puis désirer l'étrange, le scandale, la perversité, et même au final, souhaiter la déshumanisation hybride, asexuée, et ne pouvant procréer, qui mènera inexorablement au monde des Maîtres et des esclaves.

     

    En plein enregistrement de vidéos, j'avais juste écrit trois tweets avant la soirée de l'Eurovision : 

     

    "Ce monde orwellien se met peu à peu en place. Il passe par la PMA, le Gender, un monde unisexe. La femme à barbe équivoque nous y prépare"

    "L'Europe est tombée sur la tête. Le favori de l'Eurovision est une femme barbue, monstre hybride. Le modèle occidental, celui du NWO, est un repoussoir !"

    "Jadis, la femme barbue était une curiosité de cirque, aujourd'hui dans notre monde déchu elle va remporter l'Eurovision dédié au NWO, non ?"

     

    Nous retrouvons les temps de Sodome et Gomorrhe, où tout était inversé. Si nous nous laissons subjuger par les sirènes sionistes, nous connaîtrons bientôt le même sort.

     

    Lorsque j'étais journaliste à Fr3 Alsace, j'ai fait un reportage sur les transexuels pour le Journal télévisé du Soir (une dizaine de minutes). Ils m'ont beaucoup émus: Ne pouvant se situer entre deux mondes, ils souffrent horriblement. Mais avec Conchita, et un public conditionné, il s'agit de tout autre chose. Nous sommes en présence d'un plan délibéré de séduction pour nous amener à désirer ce qui va nous perdre : Un monde insensé, extravagant, pervers, fou !

     

    Alors que les tambours de la guerre nucléaire résonnent, notre société part complètement à la dérive...

     

    Les Prophètes sont condamnés à hurler dans le désert, hélas !

     

    Chantal Dupille

    ..

     


    eva r-sistons@rsistons

    Jadis la femme barbue était une curiosité de cirque, aujourd'hui elle va remporter l'Eurovision dédié au NWO, non ? @mansan_man


    @rsistons @mansan_man Tu as vu juste une fois de plus en route pour le NWO c'est Attali qui va être content :-)

     

     

     

    ....

     

    Voici, entre autres, le retour du Christ "Conchita". L'horreur en images !

    Et voyez comme nos enfants vont être perturbés avec des Lego Conchita,

    ou des BD aux créatures désormais asexuées !

    Le NWO frappe très fort...

    Oui, nous sommes proches des temps de la perdition,

    des temps de la fin...

    Ch. Dupille

     

     

    Conchita.jpg

     

     

     

     

    Conchita-2-Jesus-revient.jpg.

     

     

     

    Conchita-Sissi.jpg

    ...

     

     

    Conchita-lego.jpg

     

     

    Conchita-BD-2.jpg

     

    La plupart de ces images sont issues du tempsreel.nouvelobs,

    ce faux canard de gauche vrai pion du Nouvel Ordre Mondial !

     

     

    Conchita-BD.jpg

     

     

    L'humanité asexuée à venir préparée par les Peillon,

    les Claude Weill ou les Conchita "Wurtz",

    et autres agents néo-sionistes du NWO...

    L'abomination en marche !

     

     

    .

    Conchita-double.jpg...

     

     

    Et ça continue !


     

     ·  Ça va se compliquer lorsqu'ils demanderont aux filles

    de venir au lycée avec une barbe de 3 jours

     

    Lycées: l’académie de Nantes demande aux garçons de se mettre en jupe le 16 mai

    • Par Julie-Anne De Queiroz
    • Publié le 14/05/2014 à 10:51

    http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/lycees-l-academie-de-nantes-demande-aux-garcons-de-se-mettre-en-jupe-le-16-mai-5320/

    .

     

     

    Entre autres mesures pour lutter contre les discriminations, les filles mais aussi les garçons sont invités à venir au lycée en jupe. Une mesure qui fait débat.


     

    Tous en jupe au lycée. Telle est l’idée de la journée «ce que soulève la jupe», qui aura lieu dans 27 lycées de l’académie de Nantes le 16 mai prochain. Inscrite noir sur blanc dans un communiqué de l’académie, la mesure ne fait pas l’unanimité, c’est le moins que l’on puisse dire.


    Il s’agit d’une initiative «100 % lycéenne» insiste l’académie, l’action ayant été imaginée et proposée par les élus au conseil de vie lycéenne pour lutter contre les discriminations. Reste qu’elle est soutenue par l’académie, et donc de facto par le ministère de l’Education nationale. Le rectorat est en effet libre de valider ou non les projets présentés dans le cadre des conseils académiques de vie lycéenne.

    Des parents «pas tous au courant»

    Cette journée d’action du 16 mai n’est pas la première édition de cette initiative surprenante. Une manifestation similaire a déjà eu lieu, sans faire de vague, le 12 avril 2013. Déjà, les garçons étaient invités à venir en jupe au lycée, et différentes actions (cafés citoyen, débats…) étaient organisés dans les établissements scolaires. 20 lycées de l’académie avaient alors répondu à l’appel.


    «Je n’ai eu aucun retour négatif, à l’inverse, des éléments positifs sont remontés, des élèves racontant que même certains professeurs masculins s’étaient prêté au jeu l’année dernière en venant en jupe» déclare Elisabeth Costagliola, responsable de la Fédération des parents d’élèves de l’enseignement (PEEP). Avant d’ajouter que ces retours sont néanmoins «limités», les parents n’étant «pas tous au courant».

     

     

     

    Mais cette année, l’action fait débat. «Cela pouvait être rigolo l’année dernière, quand il s’agissait d’un cas isolé» lâche Olivier Vial, président de l’UNI. «Maintenant, on généralise ces mesures gadgets» ajoute-t-il. En 2014, 7 lycées supplémentaires prendront part à cette journée visant à «lutter contre le sexisme et la discrimination». Et d’autres académies réfléchissent à instaurer un dispositif similaire.

    «Provocation utile» ou «grand n’importe quoi»?

    «Au nom de l’égalité, on fait n’importe quoi, estime Olivier Vial. L’action se veut inspirée de la journée de la jupe, mais là c’est l’inverse. Le propos était de permettre aux filles d’assumer leur féminité dans des environnements où c’était parfois difficile. Là, on nie l’identité féminine et masculine.» Avant d’ajouter, qu’à «quelques semaines du bac», «ce n’est ni le lieu ni le moment».

    «Provocation utile» selon Elisabeth Castigliola ou «grand n’importe quoi» selon Olivier Vial, les avis restent mitigés… Reste encore à savoir combien de garçons montreront effectivement leurs jambes ce jour là, le communiqué indiquant également proposer le port d’un autocollant déclarant «je lutte contre le sexisme, et vous?» Une manière peut être moins engageante de participer…


    La rédaction vous conseille

    http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/lycees-l-academie-de-nantes-demande-aux-garcons-de-se-mettre-en-jupe-le-16-mai-5320/

     

    Repost 0
    Published by Chantal Dupille - dans Nouvel Ordre Mondial
    commenter cet article
    12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 19:44

     

    http://infos.fncv.com/public/2011/armee-francaise-magazine-spectacle-du-monde.png

    http://infos.fncv.com/public/2011/armee-francaise-magazine-spectacle-du-monde.png

     

     

     

    Lien armée - Nation

     

     

     

     

     

     

     

    Une patrie sans honneur ?

    (..) "On mesure à quel point notre pays (..) a peu à peu perdu la maîtrise de son destin"

     

     

    .

    .

     

     

    ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    .

    Arc de triompheVous êtes fatigués, rongés par le doute et un authentique sentiment d’humiliation. N’en soyez pas étonnés: vous faites l’objet, depuis que Nicolas Sarkozy a imposé sa funeste présence à l’Elysée, d’une régression professionnelle et sociale dont il n’est pas d’exemple dans notre histoire.


    Le Livre Blanc rédigé à l’initiative du peu regretté Hervé Morin et publié en 2008 applique à l’institution militaire la politique de destruction systématique des services publics qui sévit déjà dans les administrations, l’Education Nationale, l’hôpital et les transports. A partir du 1er janvier 2011, avec l’ouverture des bases de défense supposées “rationaliser” la gestion des effectifs et des missions de la Défense, un pas supplémentaire et peut-être irréversible dans la dégradation de notre armée sera franchi :

    •  la dissolution de régiments entiers s’accélérera
    • les transferts de personnels dans d’immenses pôles de défense dépourvus des moyens matériels de remplir leur mission s’effectueront dans des conditions insupportables pour un grand nombre d’entre vous: carrières bouleversées, déménagements forcés, éloignement géographique des conjoints,
    • dans le même temps, les personnels sous contrat seront, plus encore que par le passé, poussés dehors. La réduction à terme, en 2014, à 94 000 militaires d’active de l’Armée de Terre (soit la capacité d’accueil du Stade de France…), dont 10 000 seulement destinés à“participer à la protection du territoire national” ne peut déboucher que sur une  totale incapacité en cas de conflit.

    Le constat est accablant. La responsabilité des politiques dans ce sabordage de la Défense Nationale et de l’armée est éclatante:

    • la suppression du service national par le président Jacques Chirac a coupé le lien organique armée-nation qu’avait instauré la Révolution Française et rendu l’institution militaire opaque aux yeux des citoyens: combien de civils sont informés des liquidations  en cours d’unités dont l’histoire était pourtant intimement liée à celle des villes où elles étaient stationnées, en particulier dans le Nord et l’Est? combien n’en prendront la mesure que lorsque le départ des militaires aura provoqué une catastrophe humaine et économique?
    • l’instrumentalisation de notre armée au service de causes étrangères s’est accélérée depuis que Nicolas Sarkozy est arrivé au pouvoir: depuis 2007, l’armée américaine sait qu’elle peut se battre jusqu’au dernier soldat français en Afghanistan, où 52 des nôtres sont déjà tombés,
    • le retour dans la structure de commandement de l’OTAN (2009) voulue par le même Sarkozy, le plus pro-américain des présidents français depuis 1945 selon le Département d’Etat américain, est une insulte à notre tradition d’indépendance nationale et marque notre complet assujettissement à la puissance américaine au moment où celle-ci s’effondre.


    Soldats, sous-officiers, officiers, vous êtes méprisés par des dirigeants indignes et corrompus. Vous l’êtes parce que vous incarnez une tradition d’honneur et de don de soi qui ne trouve pas sa place dans une société gangrénée par l’argent, où les seules valeurs sont celles qu’on peut coter en bourse, et qui vous berce de l’illusion de la démocratie. Il vous appartient de refuser cette dictature de la médiocrité et de l’impuissance. Le pays ne pourra se relever qu’avec votre concours, votre refus de la décadence et de l’humiliation nationale, votre conscience de la force que vous détenez.
    Repost 0
    Published by Chantal Dupille - dans Lettre ouverte - Appel
    commenter cet article