Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 00:27

 

 

*rural-paturages-verts-TB.jpg

 

 

Le choix de la terre,

le choix de la vie !

Par Chantal Dupille

.

 

Paysan ! Un mot qui m'est si cher, à moi qui ai un amour irlandais de la terre. Dans mon logement, il y a un tableau, mon préféré d'ailleurs, qui représente le poulailler que mes parents avaient. On le voit ici derrière moi, dès la première image, et c'est ma mère qui, en plein bombardements de la Normandie en 44, trayait les vaches et nourrissait les poules alors, les bienheureuses, en liberté :  http://www.dailymotion.com/video/xvdxwi_la-bouffonnerie-du-11-septembre-2001-en-2-mn-r-sistons-video-13_fun#.UOyohKzeEa8

 

Et j'aime parler de nos villages si beaux : http://www.dailymotion.com/R-sistons#video=xl9tpd


Terrible ! 50 exploitations agricoles disparaissent chaque jour en France ! A-t-on pris conscience du DRAME que vit notre pays, une terre de paysans ? Et du drame que vivent ceux et celles qui ont tout donné pour perpétuer ce mode de vie, 365 jours par an !

 

 

rural-mitterrand-force-tranquille-2.1266760769.jpg


 

Mitterrand a enfin réussi à devenir Président grâce à l'inspiration de ses conseillers en publicité et en communication :  Formule géniale, "la force tranquille", et à l'arrière, la France... éternelle. Telle qu'elle est ! Ancrée dans le terroir, sa véritable identité ! Et avec un art de vivre ancestral, simple, naturel, solidaire, plus que jamais nécessaire aujourd'hui, alors que les emplois seront de plus en plus rares, et que nous aurons de plus en plus besoin d'être autonomes.. et de manger sain pour préserver notre santé.

 

Lorsque la 2e guerre mondiale a éclaté, les citadins ont été pris au piège. Mais la France était d'abord rurale, et elle a pu traverser cette sombre période grâce à son mode de vie lié à la terre. Et demain ? Les promoteurs du Nouvel Ordre Mondial redoutent plus que tout l'autonomie des citoyens, leurs jardins potagers, la culture naturelle. Ils préfèrent nous imposer l'alimentation industrielle mortifère. Et la dépendance ! Comme aux Etats-Unis autoproclamés "plus grande démocratie du monde", et où les dirigeants commencent à interdire... les jardins potagers, pour mieux tenir à leur merci les populations.

 

Art de vivre qui a fait ses preuves, osmose avec les éléments naturels, conjoncture internationale problématique, risques de guerre mondiale, traditions françaises... tout concourt à nous pousser à retrouver le goût, le sens et la volonté de plonger dans nos vraies racines. Retour à la terre pour tous, ou... survivre dans un monde inhumain ! Le choix est vite fait. Osons la nouveauté ! Ou plutôt, la redécouverte de l'ancien...

 

Nous n'aurons jamais à regretter ce choix ! Il est celui de la vie, tout simplement...

 

Chantal Dupille

 

http://chantaldupille.over-blog.com

 

 

ruralite-tableau-1.jpg

 

 

 

Un thème qui m'est cher :

La ruralité

 

 

Il était une fois les paysans, il était une fois les villages, il était une fois hier

 

 

Le drame vécu par les paysans. La France rurale est-elle en train d'agoniser ?


Retour à la terre, à la simplicité de vie, à la solidarité.. ou mourir !


Déclaration Universelle des Droits de la Terre Mère... blessée


Foin de la "modernité", de la compétition, de la barbarie ! Hymne à la vie


Laisserons-nous nos agriculteurs,comme les oiseaux,mourir en silence ?


L'avenir est-il à la dépopulation, ou à la simplicité de vie ? Barbarie ou Sagesse ?

 

 


interieur--fe-enfants-chat.jpg

 

 

Hier et aujourd'hui,

par Chantal Dupille

 

 

Il y avait des enfants qui riaient ensemble

en montant dans les cerisiers ou en jouant à la marelle.

 

Il y avait des enfants qui chantaient en allant à l'école,

il y aura des enfants tristes devant la Télé-Enseignement

 

Il y avait des Tsiganes qui sillonnaient nos chemins,

avec leurs roulottes chatoyantes, on veut brider leur liberté.  

 

Il y avait des paysans qui travaillaient la terre,

et qui enchantaient les paysages comme nos villages.

 

Il y avait des ouvriers spécialisés,

ils se sont battus pour que nous vivions mieux...

 

Il y avait des pêcheurs qui bravaient la mer

pour remplir nos assiettes,

la marée noire de l'Argent va les engloutir. 

 

Il y avait les fonctionnaires de l'Etat,

ils sont privatisés, livrés à la rentabilité meurtrière.

 

Il y avait des apprentis qui aimaient leur travail,

et qui valorisaient chaque geste. Ils deviennent un souvenir.

 

Il y avait des médecins de famille

qui étaient nos amis, avec dévouement,

il n'y a plus que des cabinets médicaux où l'on travaille à la chaîne.  

 

Il y avait un employé à la station service, dans le bus,

dans les couloirs des métros. Où sont-ils ?

 

Il y avait des gendarmes et des gardes-champêtres,

il y aura des caméras de surveillance.

 

Il y avait des soldats de la République pour défendre la France,

il y aura des mercenaires sans foi ni loi ni racines.

 

Il y avait des artisans pour perpétuer, pour parfaire.  

Il y aura des multinationales anonymes.

 

Il y avait nos petits boutiquiers accueillants,

nos petits marchés colorés,

il y aura des super et des hyper marchés

protégés comme des forteresses.

 

Il y avait des villageois qui faisaient la fête, 

il y aura des déserts mélancoliques.   

 

Il y avait des anciens sur le pas de leurs portes,  

que tout le monde cajôlait.

Sont-ils promis à l'épuisement et à l'euthanasie ?

 

 

C'était la vie hier,    

aujourd'hui il y aura

des numéros, des consommateurs, des robots,

des cobayes, des esclaves, de la chair à canons.

C'est la modernité, que voulez-vous...

On n'arrête pas le progrès. 

 

Et ....... 

Et si on l'arrêtait, tous ensemble ?

 

Il était une fois les paysans, il était une fois les villages, il était une fois hier

   

 

  interieur-naturel.jpg.

 

Témoignages du temps de nos grands-parents (2). Appel à tous les témoins

Témoignages du temps de nos grands-parents (1). Appel à tous les témoins

.

 

 

Blomaert : Paysage avec paysans au repos.
Paysage avec paysans au repos, par Abraham Blomaert.

.

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 04:20

 

 

 

Naturellement, tout ressemblance avec la réalité sera purement fortuite !

 

http://speleoclubampus.free.fr/La%20page%20du%20speleo/LaPageDuSpeleo.html

 

 

2020, 2030 ?

Des lendemains pas si radieux que ça...

Par Chantal Dupille

.

 

Parfois, je pense au monde de demain. S'il existe encore, bien entendu. Autrement dit, si les cinglés de Tel-Aviv n'ont pas bombardé l'Iran qui aura usé légitimement de son droit de défense, ce qui entrainera l'intervention, peu à peu, de tous. On peut évidemment imaginer d'autres scénarios, comme celui des effluves nucléaires des centrales iraniennes bombardées qui empesteront la terre entière, et particulièrement les Etats voisins; Suivez mon regard....

 

Sachant que le Pentagone a pris en mains lui-même l'avenir des humains, en monopolisant 90 % de la Recherche (certainement pas pour les meilleures raisons du monde, puisque les scientifiques récalcitrants sont éliminés), on est en droit d'imaginer que notre avenir ne sera pas radieux. Et les campagnes de vaccination du milliardaire Bill Gates auront déjà supprimé une partie du problème, puisque bien des femmes auront été rendues stériles.

 

Les campagnes auront été vidées de leurs habitants (50 exploitations agricoles disparaissent par jour en France, la désertification s'accentue), et tout le monde se retrouvera dans des mégapoles géantes, ou plus exactement dans des cages bétonnées et abondamment parfumées par les chemtrails

 

Or donc,  en supposant que Monsieur ait encore la chance d'avoir un travail, il sera sous-payé et flexibilisé à souhait, et les familles seront aussi rarement réunies qu'elles seront recomposées. Madame acceptera n'importe quelle tâche pour mettre un peu plus d'eau polluée dans la soupe industrielle (bonjour les cancers !),  ou pour offrir à la nichée, de temps à autre, des insectes ou des vers grillés; les enfants livrés à eux-mêmes seront soit dans la rue, soit devant leur écran. L'Ecole ? du passé, voyons ! Ce sera l'ère du Télé-Enseignement, ainsi il n'y aura plus de profs coûteux,  contestataires, parfois malades ou en congé de maternité, et tout le monde apprendra exactement la même chose, dans son coin, et sans risquer de rencontrer des élèves un peu trop bien renseignés. La télévision parachèvera l'éducation de tous au Journal du Soir, avec des Pujadas et Co : En véhiculant la Pensée Unique officielle, comme dans le Télé-Enseignement. 

 

Et comme les bistrots où s'échangent les idées seront remplacés par des pubs à la mode anglaise, plus de contact avec personne. D'ailleurs, on ne communiquera plus que dans la langue de Shakespeare, celui-là même qui, déjà, disait : "Des fous conduisent des aveugles". Les nostalgiques du Français pourront encore l'entendre dans des reconstitutions historiques. Et les amateurs d'Opéra pourront écouter leurs chanteurs préférés accompagnés de piano, comme l'annonce l'ambassadeur du Nouvel Ordre Mondial, Jacques Attali.

 

Si Monsieur est cadre, il devra dormir au travail pour être à la disposition du patron virtuel. Le dimanche, pas d'Eglise, pas de repas familial, on travaille ou on fait les courses au super-marché qui proposera des produits toujours plus toxiques. Tous pucés, nous n'aurons pas besoin de porte-monnaies, et tout se fera automatiquement et virtuellement. L'Université ? Réservée aux riches. La Santé, aussi. Et les plus âgés seront euthanasiés, Jacques Attali l'a annoncé dans ses "Conversations d'avenir" : Les retraités, en gros, sont "coûteux, inutiles, improductifs, piètres consommateurs". C'est la modernité, que voulez-vous ! Civilisation ou barbarie, le NOM a choisi. Nous sommes priés d'adopter ce modèle. De gré... ou de force ! 

 

Pour favoriser la dépopulation, l'homosexualité sera encouragée, la théorie du genre deiendra la règle, et les enfants se verront proposer de devenir chair à canons pour le plus grand profit de l'industrie de l'armement.

 

On pourra encore voter, mais pour les candidats présentés comme les meilleurs par les Médias aux ordres, déjà Manuel Valls est lancé comme la lessive "préférée" des Français (naturalisée, d'ailleurs). Et nos zélés Zélus signeront les décrets choisis par les technocrates de Bruxelles eux-mêmes aux ordres des banquiers anglo-saxons au service de Goldman Sachs. Et tout sera pour le mieux dans le Nouvel Ordre Mondial totalitaire ! 

 

Ceux qui ne seront pas d'accord avec ce paradis artificiel, iront dans la rue et ils trouveront en face d'eux des mercenaires étrangers dûment payés pour tirer dans le tas comme le Traité européen le permet. La peine de mort sera rétablie pour les récalcitrants. Les drones seront abondamment utilisés.

 

Chez nous, les militaires, les gendarmes et les policiers auront été vaccinés de force (programme de dépopulation) et privés de leur travail. Pour éviter qu'ils refusent de tirer sur leurs enfants privés d'avenir !

 

Et ceux qui seront déprimés pourront toujours fumer, se droguer, ou se pendre. Il n'y aura pas de travail pour tout le monde, et les bouches inutiles seront priées de se résigner à leur sort. Ou de déguerpir (à l'étranger, par ex, comme pour les Espagnols), mais la contestation du désordre établi ne sera pas tolérée. 

 

Allez, il restera les jeux, petits ou olympiques, les potins des vedettes et des royautés, et la télévision. Alors, elle sera pas belle, la vie ?

 

Souriez (pas trop), vous êtes roulés !

 

Bon sang, réveillons-nous !

 

Chantal Dupille

 

http://chantaldupille.over-blog.com

 

 

homme.jpg

Juste sur les effluves nucléaires,
pas si anodines que ça, voyez ici :
Retraités :
.
ll paraît qu'on commence à les délocaliser en Europe de l'Est, où leur entretien coûtera moins cher ! Joli, joli monde ! (C.D.)
 .

En France, 50 exploitations agricoles

disparaissent chaque jour ....

Les 4 Temps du Management

Un document pathétique d'Edouard Bergeon et Luc Golfin

Notre Histoire va-t-elle nous échapper ? Les petits paysans qui sont l'âme de notre pays, les gardiens de nos villages, les magiciens de la terre nourricière, eux qui pour pourvoir à notre alimentation se donnent à leur difficile tâche 365 jours par an du matin au soir, sont-ils une race en voie d'extinction ? Sont-ils en train de livrer leur dernière bataille ? Avec leur disparition, nos villages vont-ils mourir, devenir des déserts ? Leur détresse me touche, elle m'atteint en plein coeur. Elle nous concerne tous !

En face d'eux, un mur contre lequel ils se fracassent : Bruxelles et sa loi implacable. Bruxelles et les nouvelles normes européennes. Bruxelles et les plans de modernisation de l'élevage, Bruxelles et ses normes sanitaires environnementales. Alors, le petit paysan s'endette pour satisfaire les technocrates. Et il ne peut rembourser... La machine implacable se met en marche, qui va le broyer. La ferme, les installations, les bêtes, doivent être vendues aux enchères : Les banques attendent, les fournisseurs attendent. Notre petit paysan, la rage au coeur, regarde son univers s'effondrer, tout un monde s'écrouler. Son couple se disloque. Les enfants n'auront rien, ils n'hériteront pas du labeur d'une vie, ils n'hériteront pas du savoir-faire paternel. C'est fini, tout est fini. Il n'a plus rien à quoi se raccrocher. Il a envie de mourir. Et de plus en plus souvent, il en meurt... Et nos villages voient partir ceux qui les ont nourris, le désert avance, la France perd son âme....

Le petit paysan n'a plus sa place, il a perdu la bataille, il a perdu sa dernière bataille. L'agriculture, maintenant, c'est une multinationale. Mais les villages ne se résignent pas. La France ne peut pas se résigner....

La fin d'un paysan, c'est un peu la nôtre, aussi !

.

 

VIDEO  ICI:

 

http://www.4tempsdumanagement.com/La-fin-d-un-entrepreneur-paysan-qui-a-perdu-sa-derniere-bataille-entre-souffrance-et-resilience_a5330.html

 

.

.
.
Partager cet article
Repost0
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 03:33

http://28.pcf.fr/16634.

 
La France pour changer le cours de la mondialisation..
Sauve qui peut !
Les libes-penseurs et les patriotes sont là...
Par Chantal Dupille
.

La mondialisation ultra-libérale, militaire et financière que nous connaissons tant, est  l'oeuvre des stratèges anglo-saxons et israéliens. Son agenda avance à grande allure, car elle est de plus en plus contestée surtout par les habitués du Net. Le drame pour les mondialistes, c'est qu'il y a de moins en moins d'aveugles....
.
Et les mondialistes ont en aversion deux types d'individus, surtout s'ils sont gaulois  :
.
- Les libre-penseurs,  ceux qui n'acceptent pas qu'on leur dise comment penser à l'école, en fac, à la télévision, dans la Presse, au cinéma, dans les jeux vidéos, dans les livres d'histoire, etc. Au lieu de se laisser manipuler, conditionner, enfumer, ils ont l'esprit en éveil, en alerte, ils mettent tout en doute (un grand écrivain disait : "Je doute, donc je suis"), ils cherchent jusqu'à ce qu'ils trouvent. Ensuite, ils relaient, ils informent, ils impulsent l'action, voire la résistance... Dur, d'avoir en face de soi des gens qui refusent de croire que la mondialisation est heureuse, que l'Europe est pour la paix, que les guerres sont humanitaires, que la Presse est indépendante, qu'il y a des Super Sarko, super Mario, super Manuel Valls, etc.   
.
- Les patriotes, ou les souverainistes, qui osent encore penser qu'il n'y a pas un modèle unique, pas de rêve américain, pas d'Europe pour la paix, pas de nouvel Ordre mondial, pas de démocratie imposée par la force, etc, mais un pays souverain, une nation indépendante, des particularités, des traditions, des valeurs, etc, à respecter, à perpétuer.
.
Les Démosophes, par ex, sont de vrais libres-penseurs, et tous les de Gaulle, François Asselineau, Bachar-el-Assad, Poutine, Kadhafi, Arafat, Ahmedinejad, Chavez, Kirchner, etc, sont des patriotes, des souverainistes attachés à l'indépendance de leur pays.
.
Les libre-penseurs et les patriotes sont le poil à gratter des mondalistes. Pour commencer. Et ensuite ?
.
Car la relève doit être assurée.
.
Chantal Dupille
.
.
.
resister-doit-toujours-se-conjuguer-au-present-Lucie-Aubrac.jpg
Partager cet article
Repost0
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 01:08

.

La vérité finira t-elle par s’imposer sur Nicolas Sarkozy ?

Dans cette interview grand public de Ziad Takieddine, homme d’affaires franco-libanais très connu, pas mal d’informations et d’accusations sont faites sur ce que d’aucuns appellent le « criminel de guerre Nicolas Sarkozy ». Attendons de voir ce que fera la justice, si elle demandera à Ziad Takieddine d’apporter les preuves de ses « très graves accusations » sur un personnage très largement surpayé par les tenants du Système pour des conférences… comme son cher ami britannique : Tony Blair.


Si rien n’est fait, il faudrait nécessairement conclure que la France est sous la coupe d’une dictature politique à double visage qui se partage le pouvoir en étouffant les scandales des uns et des autres.


« Aujourd’hui, la corruption a fait qu’il y a eu en France l’affaire Karachi. La corruption en France a fait en sorte qu’il y a eu la guerre en Libye. La corruption en France a fait en sorte que la France aujourd’hui depuis cinq ans et avant cela avec Jacques Chirac n’a pas eu un seul contrat signé avec aucun pays… Aujourd’hui la France a raté des contrats avec l’Arabie saoudite représentant 37 milliards d’euros, aux Emirats 22 milliards d’euros. La France perd 60 milliards d’euros de contrats par an… » – Ziad Takieddine

 
 

 

 

 

 

 

Ziad Takieddine

Ziad Takieddine sur France2, samedi dernier

 

.

RÉPUBLIQUE BANANIÈRE (France): Vers une dieudonnisation de Ziad Takieddine ?

Publié le 7 janvier 2013

 

 

Le week-end est passé. Volontairement, il fallait attendre de voir ce que la presse « mainstream » allait dire de la sortie haute en couleurs de Ziad Takieddine dans l’émission de Laurent Ruquier sur France 2, « On n’est pas couché ». Silence de cathédrale assourdissant, gêne. Cette ignorance volontaire s’explique. Les politiques et la presse de tous bords avaient avalisé la guerre en Libye. Comme un seul homme, ces gens se murent donc dans le silence, s’imposant l’expression motus et bouche cousue. Pas un souffle de vent murmurant dans les créneaux de l’hypocrisie abyssale et les indignations sélectives. La France est déshabillée. C’est une République bananière. La corruption est à son optimum mais, chut…


 

« On n’est pas couché » de Ziad Takieddine, samedi dernier a fait un carton. Tétanisés, les chroniqueurs et journalistes n’ont pas pu réagir tellement, l’intermédiaire franco-libanais les a assassiné, les plongeant dans leur contrevérité, avec des affirmations vraies et indémontables. La corruption morale et financière est un fait indéniable en France. Il est donc urgent que les donneurs de leçons rabattent parfois leur caquet.


Solidaire dans la fange, la barbarie et l’escroquerie intellectuelle, Rue89, dans un papier, hier, titre: « Takieddine chez Ruquier : tribune complaisante pour un manipulateur ». Il s’agit ici d’une falsification. C’est du sophisme de bas étages, une éjaculation intellectuelle sans réelle portée qui n’apporte rien et s’appuie sur les affirmations de Ziad Takieddine sans pouvoir les démonter. Dans une logique morbide et mortifère, ce soliloque de la presse « mainstream » faite par Rue89 c’est l’art du vide, le hard discount de la pensée, de la purée nauséabonde. Pire, l’article s’accroche sur des tweets pour étayer son contenu. Une paresse intellectuelle.


Rien ne sert de dire que Ziad Takieddine est un manipulateur. Encore faut-il démontrer où il triture le trait. Rien ne sert de parler de sa mise en examen, que dis-je, de ses mises en examen. Ça ne fait pas avancer le débat. Ment-il ? Là est la vraie question. Si on est dans l’incapacité de le démontrer, mieux vaut se taire. Les autres ont eu cette décence. Cette méthode de voyou se base sur la méthode Coué. On joue au positivisme en ignorant royalement Ziad Takieddine, on se passe le mot pour ne plus l’inviter. Ainsi, il prêchera dans le désert. C’est une forme de dieudonnisation et/ou interdiction formelle des médias. Ce qui est sûr, on ne verra pas de sitôt cet homme dans les médias. Heureusement qu’il y a Internet.


On aura compris (enfin) que nous avons toujours, ici, dit la vérité sur la guerre en Libye, une opération nazie, de pétrole et raciste. N’ayons pas peur des mots. Rien ne justifiait cette guerre avec sa cohorte de morts. Pourquoi Nicolas Sarkozy et son lieutenant Claude Guéant ne portent pas plainte contre Ziad Takieddine mais démentent ? Cherchez l’erreur ! Avec des accusations aussi graves, assassinat, meurtres, vols et escroquerie, c’est la République qui est nue, à poil. Une République composée de voyous dits politiques, des escrocs et des meurtriers s’associant avec des états terroristes comme le Qatar. Ceci rejoint ce que nous disions de ce petit pays de chameliers, qui a compris que Mammon était le Dieu de l’Occident.


La presse qui refuse de se déjuger semble se focaliser sur Gérard Depardieu le nouveau Russe. Ce sont tous ces éditocrates qui rabaissent la France, et non l’acteur. Misant sur des nigauds, ils continuent à verser leur fiel sur leurs « ennemis », surtout ceux qui les empêchent de tourner en rond. Takieddine sera désormais victime de censure. Chiche. Vous avez dit presse sérieuse ? Que nenni ! Ce sont des voyous tout comme les politiques qu’ils défendent sans vergogne…

 

 

.http://allainjules.com/2013/01/07/republique-bananiere-france-vers-une-dieudonnisation-de-ziad-takieddine/

 

.

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 22:32

Russie-ame-Slave-Au-Gre-Des-Vents-D-europe-28-Titres-Livre.jpg

L'âme slave 
Par Chantal Dupille

Les bonnes nouvelles sont rares. Nous en tenons une, pourtant. La Russie, la vraie, pas celle d'Eltsine (soumis à l'Occident) mais celle de Poutine, puissante et résistante, est là, et nous pouvons compter sur elle pour tenir tête à l'Empire assassin.
Je suis née à la frontière de la Normandie et de la Picardie, mon père était d'origine bordelaise, mais par ma mère, je suis russe. Et foncièrement slave ! Les Russes sont sensibles, créatifs, ils ont la fibre spirituelle, et ce sont de redoutables résistants : Eux seuls ont vancu Napoléon et Hitler ! L'âme slave plie, souffre, se cabre, mais ne rompt point. Les Américains n'en viendront jamais à bout ! Ni personne, d'ailleurs.
Historama N° 282 Napoléon Et Hitler Perdent La Bataille De Russie La Grande Querelle Du Général De Gaulle Avec Les Juifs En Turquie D'asie Une Pompéi Du Xiv Eme Siècle Les Excentricités De ... de Collectif
J'ai blâmé Depardieu pour sa décision de quitter la France, la nation qui lui a permis de réussir, mais je comprends son choix de résider en terre slave. Et il a raison : "On sent un esprit sur cette terre qui est très fort !", dit-il. Nous sommes en effet aux antipodes du matérialisme indigeste des Yankees. En Russie, on vibre, on sent, on est parcouru d'émotions, on est ardent, passionné ! Oui, Gérard (Depardieu), ce pays est attractif, il a une âme ! Pas les Etats-Unis, qui ont à la place du coeur un coffre-fort et un révolver. Et tu as raison de dire que ceux qui blâment Poutine ne le connaissent pas, "ne sont jamais sortis de chez eux". La démocratie ? Nous n'avons pas de leçons à donner, car nous la piétinons sans cesse, en voulant l'imposer aux autres ou en la bombardant. Et nous la verrouillons dans les médias collabos des Puissances mortifères.

 

 

Napoleon-Hitler.jpg

"Napoléon a été vaincu. Hitler le sera aussi !"

http://histoiredememoire.over-blog.com/article-les-memoires-dans-l-histoire-mars-2012-101293684.html

 

Merci à la Russie de Poutine d'être de retour, et de s'opposer à l'Empire. En agissant ainsi, en défendant la souveraineté syrienne, en rejetant l'ingérence, en prônant le droit des Etats à disposer d'eux-mêmes et les solutions politiques, en plaidant pour un monde bi-polaire, ou mieux, multipolaire, elle préserve la paix et notre avenir, un avenir multiple et à dimension humaine.
Grande Russie ! Te voici. Nous avons besoin de toi. Le monde retrouve sa respiration. Le monde a besoin d'un supplément d'âme. Le monde a besoin de ton énergie, de ta détermination, de ton courage, de ton esprit de résistance.
Il est temps de bâtir avec toi l'Eurasie, chère au Gl de Gaulle, pour nous libérer du joug atlantico-sioniste et pour retrouver nos racines culturelles. Au diable le Grand Marché transatlantique !
Tous Américains, disait-on au lendemain du 11/9. Non, tous Russes, tous amis des Russes, tous participants de cette belle âme slave ! Pour nous régénérer. Nous avons tant besoin de supplément d'âme !

 

Chantal Dupille

http://chantaldupille.over-blog.com

 

TAGS : Russie, Poutine, de Gaulle, Eurasie, Hitler, Napolon, Gérard Depardieu, Eltsine, Occident, Etats-Unis, Picardie, Normandie, Bordeaux

 

 

 

Le Reveil De La Grande Russie, Urss de C0llectif

 

 

J'ai vu le titre de cet article d'opinion, j'ai seulement lu le premier paragraphe et la fin, faute de temps. C'est en voyant le titre de l'article que j'ai eu envie d'ouvrir cette parution. Je vous laisse décourir le contenu mieux que je ne le fais ! Chantal Dupille.

 

La grande Russie est un autre empire.
Le retour de la grande Russie.

http://litinerantcitoyen.wordpress.com/2013/01/04/le-retour-de-la-grande-russie/


 

La Russie est à l’honneur dans les médias français! Évidemment pas pour mettre en avant son modèle sociétal, son économie, son régime politique mais pour déplorer la fuite des artistes français vers ce nouvel eldorado citoyen! Pourquoi se tourner vers la Russie alors que Londres est un paradis fiscal à deux pas de chez nous? Parce que l’heure de la grande Russie est revenue.  

1917 ou la destruction de la grande Russie.

Les révolutions jouent toutes au final contre les peuples.

Les révolutions jouent toutes au final contre les peuples.

Depuis 200 ans toutes les révolutions se font pour déboulonner les monarchies ou les régimes autocratiques pour les remplacer par des « républiques » et des « démocraties ». Depuis 1789 en France toutes les révolutions ont eu cet objectif et toutes les révolutions ont été initiées par la judéo-maçonnerie. 1917 n’y a pas échappé. La révolution s’est emparée du dernier régime monarchique d’Europe et le plus puissant d’alors. Il fallait déboulonner le Tsar pour une raison très simple: il est né russe! Il était donc patriote et fermement attaché à sa terre natale (comme tout être humain). Certes le tsarisme était un régime autocratique, comme l’est la monarchie, mais il avait une conscience du peuple, de l’histoire et de la tradition de ce grand pays.

Il fallait donc déboulonner le tsar pour pouvoir le remplacer par un autre régime autocratique mais dirigé par des gouvernants dont on sait à l’avance qu’ils seront en symbiose avec la finance international. On donnera au peuple l’illusion des Kolkhozes mais le pays sera dirigé par une main de fer encore plus sordide et violente que ne le fût jamais le régime tsariste. Un régime sous contrôle de la judéo-maçonnerie donc. Un régime qui s’efforcera de donner à la Russie les moyens de constituer un empire que l’on qualifiera de soviétique puis qu’ensuite on abandonnera (en 1999) pour le faire s’écrouler et espérer qu’il disparaisse de l’histoire pour laisser le champ libre à l’autre empire: l’atlantiste.


Russie

 

C’était tout le sens de cette première guerre mondiale que de détruire le tsarisme, constituer un empire soviétique contrôlant la moitié de l’Europe et du monde, puis l’achever en sapant ses fondations alors que naturellement c’est le pays le plus riche du monde de par ses ressources naturelles. L’empire soviétique jouera parfaitement son rôle d’épouvantail en préemptant le rôle du « socialiste » et montrant au final que cette politique étatique n’est pas viable pour les peuples faisant ainsi place nette pour le capitalisme libéral, le capitalisme marchand du négoce international maître des mers du monde.

En fait la Russie incarnait la puissance terrestre et l’empire atlantiste la puissance maritime. La deuxième guerre mondiale a acté la destruction de l’autre puissance terrestre qui avait d’ailleurs signé un pacte de non-agression, l’Allemagne, qui est passée sous contrôle de l’empire thalassocratique. La constitution de l’empire soviétique aura permis de regrouper de force des nations souveraines (Hongrie, Bulgarie, Tchécoslovaquie etc) dans un empire voué à disparaître car sapé de l’intérieur par la judéo-maçonnerie et sa « lumière ».

L’empire soviétique n’avait rien à voir avec la grande Russie tsariste.

L’ère Poutine et le retour de la grande Russie.

Vladimir Putin

Un homme fort pour une nation forte.

Avec l’élection de Poutine la Russie renoue avec sa tradition tsariste qui est une volonté d’indépendance vis-à-vis des puissances secrètes (oligarques, judéo-maçonnerie, lobbys démocrates). La Russie n’a jamais été une démocratie et le revendique! En renouant avec le tsarisme Poutine renoue les liens de la Russie avec elle-même. Il faudrait d’ailleurs se demander ce qu’apporte réellement la démocratie aux peuple si ce n’est la dictature des minorités et des sociétés secrètes.
Chouard pose d’ailleurs une bien bonne question: La démocratie représentative est-elle une imposture? (Lien), à laquelle je vous invite vivement à réfléchir.

Un régime autocratique dans un monde ouvert se doit d’être autoritaire pour faire face aux infiltrations étrangères et aux groupes de pressions instrumentalisés par l’empire adverse telles les révolutions colorées, le déploiement de missiles en Pologne ou dernièrement Pussy Riots qui s’attaque aux fondamentaux de la chrétienté orthodoxe russe avec laquelle a renoué Poutine après avoir été martyrisé sous le communisme soviétique.

Exemple de manipulation et de complot contre la Russie soviétique sapant la Russie de l’intérieur:


A la fin de la parenthèse soviétique incarnée par Elstine la Russie était exsangue économiquement au point que les médias occidentaux ont pu se gorger de la « fin de l’histoire ». Enfin la guerre idéologique avait pris fin par la victoire par KO du capitalisme libéral sur le « communisme », présenté comme étant le socialisme, pour la plus grande joie des familles croyait-on…On voit aujourd’hui ce qu’est le libéralisme économique débridé sans aucun contre-pouvoir étatique seul représentant du pouvoir du peuple. Encore faut-il bien entendu qu’il soit organisé différemment de ce qu’il est dans nos « démoncraties ». Il nous faut retrouver les fondements de la démocratie réelle. Or tant qu’elle n’existe pas l’autocratie a autant de légitimité que la démocratie si elle est approuvée par le peuple. Bizarrement les médias mainstream pointent toujours du doigt les difficultés électorales des régimes autocratiques mais oublient de s’en offusquer lorsqu’elles touchent la « grande démocratie ». Bush, W, était-il vraiment légitime lors de son accession au trône des USA?

L’autocratie a des défauts bien entendu puisque la contestation des décisions ne peut se faire que sous une forme tolérée par le régime et non par l’anarchie sponsorisée par l’étranger, mais elle a aussi des qualités.
La première d’entre elle est de renouer avec les racines historiques du pays ainsi que la tradition. La Russie n’en n’est pas comme en France à renier son histoire pour faire la place belle à l’histoire étrangère bien au contraire elle renoue avec la patriotisme le plus endurci qu’est enseigné par l’école militaire (Lien).
La Russie renoue donc avec son fil ancestral qu’est la puissance militaire inhérent à ce peuple. Mais il est à noter que contrairement à l’armée de l’empire thalassocratique qu’est l’Otan, l’armée russe n’a pas vocation à attaquer des pays pour les annexer mais à défendre les intérêts stratégiques russes comme en Ossétie du Sud (Georgie) dernièrement où le BHL financé par Soros avait tenté d’annexer une parcelle de la grande Russie au nez et à la barbe de Poutine. Mal lui en a pris.
C’est aussi le cas de la situation en Syrie où la Russie de Poutine tente de sauvegarder son port d’attache militaire stratégique en méditerranée ainsi que la position géopolitique de ce pays en soutenant le régime de Bachar El Assad avec qui elle a noué des liens forts. Autant que les USA avec les saouds par exemple…L’occident aimerait-il que la Russie finance l’opposition terroriste aux saouds?

L’ère Poutine a donc ressoudé la Russie sur une stratégie de puissance mondiale incarnant un pôle de la globalisation. Un pôle au moins aussi important que le pôle atlantiste pour les états non inféodés à la puissance de l’empire atlanto-sioniste comme l’est aujourd’hui la France. Pourtant notre tradition catholique nous rapprocherait plus de la Russie orthodoxe que des judéo-protestants non? Un rapprochement que les américains dans l’ombre essayent à tout prix de saper notamment en relançant la constitution de la grande Albanie (Lien).


L'empire thalassocratique britannique.

L’empire thalassocratique britannique.

 

On comprend donc bien que pour l’empire thallassocratique il faut à tout prix empêcher le renforcement de l’empire terrestre eurasiatique qui est le nœud de la domination sur le monde puisque le lieu où passent tous les pipelines et autres gazoducs, et est un pont commercial entre l’Europe et l’Asie sans avoir besoin de passer par la marine marchande contrôlée par l’empire thalassocratique…

Le retour de la grande Russie rend nostalgique de la grande France.


La grande France n’est pas la république judéo-maçonnique colonialiste et raciste!


Il n’est donc pas anodin dans ces conditions de voir des personnalités françaises indépendantes déclarer leur amour pour la grande Russie comme le dit Depardieu dans sa lettre à Poutine(Lien). Ou bien comme Brigitte Bardot qui fait pression sur le gouvernement en se référant à la Russie et qui est moquée par…l’Humanité!(Lien). Un signe de ce que sont nos médias devenus entre les mains d’une seule et même puissance qui font tous passer le même message envers la Russie (Lien). L’empire occidental qui utilise les réseaux sociaux pour faire passer sa propagande et même déstabiliser directement Poutine ne annonçant sa mort par exemple! (Lien). Tous les moyens sont bons pour déstabiliser un adversaire et surtout sur les réseaux sociaux contrôlés de près par la CIA et la NSA.

Pourtant Poutine n’est pas un démon pour son peuple (Lien) comme d’ailleurs un Khadafi ou un Assad que l’occident veut à tout prix diaboliser. Bien au contraire ces pays en dehors de la domination du libéralisme économique parviennent à faire substituer une économie viable pour le peuple permettant la continuité du vivre ensemble. Ce que refuse absolument l’empire thallassocratique qui contrôle les mers via la City of London (Lloyd assurances) qui veut imposer dans ces pays une même économie de marché que dans ses dominions comme la France.
il est donc naturel de voir la représentant du FN français se rendre librement en Russie car elle incarne le retour à une nation forte et fière d’elle-même (Lien). Il en est de même pour la régime national-socialiste de Chavez à qui l’on souhaite le meilleur rétablissement possible.

Alors pendant que nous français nous devons faire avec un régime politique judéo-maçonnique totalement tournée vers l’atlanto-sionisme et qui sème le désespoir de plus en plus (Lien), il est normal que les nostalgiques de la grande France de De Gaulle, rêvent secrètement d’un rapprochement avec la grande Russie comme sait bien le faire l’Allemagne qui pour tenter de préserver son indépendance et ne pas se faire enfermer dans une vision euro-atlantiste unique. De même que l’Allemagne est aussi très présente en Chine. Voilà un pays qui défend d’abord son intérêt géostratégique ce que nous français n’avons plus le droit de faire depuis que nous sommes le pion de l’empire thallassocratique.


Pour une autre info: Prorussia.TV

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé ICI


Note: Comme je l’ai dit dans un autre billet il n’est pas question ici de se fondre dans la grande Russie qui par l’intermédiaire de Poutine fait aussi partie intégrante du nouvel ordre mondial surtout depuis qu’elle a rejoint l’OMC (Lien) qui n’est autre que la porte d’entrée économique. L’idée est de renforcer un contre-pouvoir à l’hégémonie atlanto-sioniste avant que celui-ci ne se transforme en dictature et nous enferme dans des choix (« avec ou contre nous! ») amenant invariablement à la guerre. L’empire de haine et de guerre n’est pas le russe jusqu’à preuve du contraire.


A lire donc: Ahmadinedjad, Poutine ou Chavez ne sont pas des résistants au NOM

Edit: Poutine désigné homme le plus influent du monde par Foreign Policy (Lien)

 

.

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 21:46

 

 

roger.jpg

 

 

J'aime un blog. Il s'appelle "Alainindépendant". Le titre à lui seul me plaît : Indépendant. Voici la description de moi qu'il y aura en tête du domaine que je prépare, ce pourrait être celle de Roger Garaudy, à condition qu'il apparaisse tel qu'il est, et pas dénaturé, diabolisé par les Médias prostitués !

 


a-photo-preferee-chantal-30-ans-copie-1.JPG

 

Humaniste, libre penseuse à contre-courant,

 


non alignée sur la Pensée Unique Officielle mensongère,

 


femme de paix et de communion, croyante en Dieu,

 


citoyenne du monde opposée à la mondialisation,

 


souverainiste de gauche et pour la préservation de la nature.

 


Une passion : La vie - et le vivant, tout le vivant !

 

 

 

 

Roger Garaudy, notre frère à tous

par Chantal Dupille

 

.

.

Il y a 5 ans environ, j'ai commencé à comprendre ce qui se passait réellement en France. Je suis une journaliste d'investigation, et donc je cherche... pour comprendre le sens réel des événements, savoir ce qu'il y a derrière ce que l'on annonce, et découvrir les coulisses des faits.

 

Notre pays est volontiers frondeur, il a initié des Révolutions et inspiré le monde. Il est la patrie du Gl de Gaulle, de Lafontaine, de Victor Hugo, de Rousseau, de Jean Jaurès, de Coluche etc, etc... et de Jacques Chirac qui a tenu tête à l'Empire en refusant de participer à l'abominable guerre contre l'Irak.

 

C'est pourquoi il a été prioritairement ciblé par les Talmudistes qui avec leurs alliés anglo-Saxons, ont décidé de modeler le monde à leur guise. Aux Etats-Unis, la politique surtout extérieure est d'abord décidée par l'AIPAC. En France, le CRIF représente les intérêts des Talmudistes. Tous les centres de pouvoir (Politique, Médias, etc) sont contrôlés par les Sayanims, depuis que Martine Aubry a du céder la place à Harlem Désir. 

 

Et Sarkozy arriva, pour offrir la France (réserves d'or, patrimoine, fleurons de l'Industrie, Médias, Quai d'Orsay..) aux Talmudistes et aux Anglo-Saxons. Avant lui, Daniel Cohn-Bendit avait été envoyé pour tuer politiquement le Gl de Gaulle  Et ensuite,  l'affreux rouquin imposa aux Verts l'Europe des banksters. Le dauphin de Jacques Chirac, Dominique de Villepin, a été discrédité et écarté. Puis Sarkozy a été remplacé par Hollande, à défaut de DSK, ces trois individus sont tous des Sayanims bon teint.

 

Aujourd'hui, la France est défigurée, méconnaissable, ridiculisée.  Son image a pâti de sa servilité, de ses guerres atroces comme en Libye (pour débarrasser Sarkozy d'un témoin gênant, ce qui est d'une rare gravité) ou aujourd'hui contre la Syrie souveraine, du verrouillage total des Médias (aujourd'hui Lanterne rouge en Europe), etc.

 

Notre pays désormais corrompu jusqu'à la moëlle, est devenu une vulgaire République bananière. Et pour couronner le tout, la Patrie des Droits humains est sous le joug de la Police de la Pensée, une Police de la Pensée orchestrée par des fanatiques intolérants, fascistes, racistes, haineux : Aux ordres des intégristes Talmudistes. 

 

Et c'est ainsi que l'un de nos plus grands et attachants penseurs, Roger Garaudy, est calomnié, discrédité, sali, diffamé, diabolisé. Parce qu'il a osé faire preuve de curiosité, de liberté et d'audace dans sa pensée. Une pensée qui comme la mienne, ne tolère pas d'être bridée, limitée, enserrée. Comme moi, Roger Garaudy ouvre toutes les portes, surtout, évidement, celles qui sont fermées, les plus impénétrables. Quitte à oser mettre en doute les "vérités" les plus établies, les plus scellées.  Le domaine qui l'a fait exclure de notre Mémoire collective, de notre Histoire la plus prestigieuse, et même du Panthéon où reposent les plus grands penseurs, est celui que, curieusement, on ne doit jamais aborder. Je ne le suivrai pas dans cette recherche (qui l'honore, car tout, absolument tout, doit être mis en doute, puisqu'on nous ment en permanence) parce qu'elle est technique, et que je suis allergique à la technique. Mais j'admire la curiosité de l'homme, son courage, son audace, son impertinence, sa liberté. Roger Garaudy est un authentique libre-penseur qui se moque des courants, du pouvoir, de la notoriété, de l'argent. Et de ce fait, il mérite toute notre estime.

 

Bref, son indépendance d'esprit est un modèle pour tous ceux qui sont réeellement épris de liberté. 

 

Mais ce n'est pas cette immense qualité qui me l'a fait remarquer. Ce que j'ai connu en lui (et uniquement cela car les recherches sur la Shoa me rasent), c'est son amour pour tout ce qui vit, sa générosité universelle, sa richesse de la pensée, la profondeur et l'originalité de ses analyses, ses combats pour la communion des individus, la justice sociale, la paix, la vérité (tous les miens, donc), sans oublier sa foi sincère et son goût très prononcé pour les Arts surtout de la danse, comme moi.

 

Alors voici pourquoi je me suis éprise de cet homme merveilleux, de cet humaniste incomparable... Dans tout ce que je lisais de lui sur le blog Alainindépendant, l'Amour vrai, total, universel, éclatait à chaque ligne. Et j'ai fusionné avec son amour pour tout ce qui vit. Rappelez-vous :

 


Une passion : La vie - et le vivant, tout le vivant !

 

 

Ne vous laissez pas impressionner par la Pensée Unique. Soyez, vous aussi, indépendant. Et découvrez l'un de nos plus grands penseurs. Puis comme moi, demandez sa réhabilitation. Au nez et à la barbe de la sordide Police de la Pensée d'essence talmudiste ! (1)

 

Chantal Dupille

 

(1)  Le Talmud est le vrai bréviaire de l'intolérance, de la haine et du racisme

 

 

Un des derniers textes publiés sur Alainindépendant,

il est à l'image de ceux que je lisais régulièrement de sa plume,

et voici pourquoi j'ai aimé cet homme

d'ailleurs édité par les plus grands éditeurs.

Il est aimable, tout simplement.

 

lundi 24 décembre 2012

Noël pour tous

 

CIMG8567
Nuit étoilée/Vincent Van Gogh

 

Une révolution authentique,

pour être un changement radical dans les rapports humains,

n'est pas seulement le triomphe de la justice

mais le triomphe de l'amour.

Roger Garaudy, Parole d'homme, Editeur Robert Laffont, p. 152

 


Voyez mon article ici :

.

Jeudi 14 juin 2012

Ceci est le SEUL article  que j'aie écrit sur Roger Garaudy,

ici ou sur mes autres blogs. C'est parce que j'ai écrit sur Facebook

que Roger Garaudy, humaniste et libre penseur,

figurait parmi les personnalités qui m'inspiraient

(et pour cause, comme moi attaché à 3 domaines,

foi, politique à gauche, danse)

que l'on a pu dire que je "soutenais" Roger Garaudy.  

A l'occasion de sa disparition, j'ai publié ce SEUL article de ma plume.

 

La Phrase ci-dessous de Roger Garaudy pourrait être la mienne : Dans ma vie, politique, création artistique et foi ne font qu'un ! C'est rare de voir ces trois domaines réunis, et en Roger Garaudy comme en moi, c'est le cas, justement...  Chantal Dupille

 

roger.jpg

 

 

 

Roger Garaudy, humaniste fraternel et universaliste,

artiste, homme de foi et de paix, libre penseur

- nous a quittés.

Un monument, à réhabiliter !

Par Chantal Dupille

 

 

Un grand penseur, un homme libre, très libre, nous a quittés, dans un silence assourdissant ou niant la richesse de sa personnalité. La Police de la Pensée, qui régente tout en France depuis la présidence de Nicolas Sarkozy, veille.

 

J'ai découvert Roger Garaudy lorsque le mari, catholique, de mon amie préférée, Palestinienne, m'a montré "Les mythes fondateurs de la politique israélienne". Pour moi, à priori, c'était un auteur "interdit". Donc à découvrir, car je suis une journaliste d'investigation, une chercheuse de vérité souhaitant toujours voir ce qu'il y a derrière l'Info officielle, les mensonges des Médias. Bref, j'ai commené à lire. Mais bon, trop technique, au bout d'une dizaine de pages j'ai arrêté. Dès que ça devient technique, je me ferme comme une huître. Reste que j'ai été très étonnée. C'est ça, l'homme diabolisé, l'homme de mauvaise foi ? Bigre ! Il a l'air rigoureux, scrupuleux, sincère, d'une honnêteté incroyable.

 

Cela s'est passé voici une dizaine d'années. Puis, en venant sur Internet voici 4-5 ans, j'ai découvert un blog rapidement devenu l'un de mes favoris : Alainindépendant. Indépendant, comme moi ! Alain indépendant, sensibilité de gauche, humaniste, fraternel, homme de foi, popularisant la Théologie de la Libération, ma préférée - diabolisée par le Vatican : "Christo-marxiste", selon ses détracteurs. Et dans cette formule, il y a un mot formidable : Libération ! Libération de l'individu, le rêve !

 

Et j'ai retrouvé Roger Garaudy (médaille de la déportation et de l'internement pour faits de résistance)... sur ce blog. Je me suis entichée de lui ! Il est tout ce que j'aime : Humaniste ayant la passion de la vie et des vivants, résistant engagé, fraternel, homme de gauche, de foi et de paix, artiste (danse..), libre penseur, chercheur de vérité, dénonçant les intégrismes, l'islamisme fanatique, le sionisme international militant (raciste, colonialiste, impérialiste, va-t-en guerre etc), l'occident criminel, l'impérialisme américain, etc, et grand partisan du dialogue des civilisations.

 

 

 

Et régulièrement, lorsqu'il cite ce grand penseur, le blog l'Indépendant me le fait aimer davantage. Roger Garaudy est mon frère, il est notre frère à tous. Je lui rends hommage ! Et rendons-lui justice. Incontestablement, il est l'un des plus grands penseurs de notre temps, et sa fraternité est universelle. Chantal Dupille

 

. garaudy-mes-temoins.jpg

 

Ceci est le début de l'article,

la suite ici, découvrez ce merveilleux homme :

 

 

 

Par hasard, je suis tombée sur ceci, à l'instant :

 

http://rogergaraudy.blogspot.fr/2011/10/sommaires-des-n1-17-de-la-revue-contre.html

.

 

.


Partager cet article
Repost0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 19:52

charlie-hebdo-3-religions-copie-1.jpeg

                        Charlie Hebdo


 

"Puissent les hommes se souvenir qu'ils sont frères"  Voltaire

 

 

 

Fondamentalismes,

ou fraternité universelle ?

Par Chantal Dupille


 

11 septembre. Un jour abominable.... Pour moi, étonnement d'abord, incrédulité ensuite, et puis la réalité est là, les orgueilleuses tours tombent. Je ne comprends pas. Croyante en Dieu (désormais sans étiquette, sans "chapelle" pour ne pas me cloisonner), je fais silence en moi, prête à accueillir la Parole de Dieu : "Je ne comprends pas ce qui se passe, mon Dieu. Eclaire-moi, s'il te plaît". "Il" ne répond pas par une parole, mais Il m'envoie aussitôt une vision, une image : Celle de la Tour de Babel symbolisant l'orgueil humain, la folie humaine, s'écroulant.

 

Ensuite, sans vraie investigation, nous avons très vite toutes les réponses, "leurs" réponses. Bush le menteur (rappelez-vous les armes de destruction massive en Irak, en réalité celles de l'Occident diaboliquement surarmé !) nous impose ses explications, commodes alors que le Président texan a depuis longtemps programmé la guerre israélienne d'occupation des terres riches en pétrole de la région, et la lutte contre le "terrorisme" assortie des fameuses lois liberticides et notamment du Patriot Act.

 

L'explication qu'on donnait alors ne me convenait pas. Pourquoi cibler les Musulmans seulement ? Je venais justement de lire le Coran, par curiosité, pour me faire une idée moi-même de la 3e religion monothéiste et ne plus subir les interprétations imposées, si caricaturales; Et puis, j'avais découvert le fondamentalisme chrétien, protestant, pour avoir "rencontré" Dieu, un peu par hasard, dans les milieux évangéliques pentecôtistes, et je connaissais d'autant mieux son sectarisme que je l'avais vu vivre aux Etats-Unis, avec à la clef toutes sortes d' excès, une arrogance bien peu évangélique, l'intolérance, l'atlantisme et le sionisme radical. Bref, cette mouvance religieuse conduit directement à la politique... néoconservatrice d'essence américaine : Celle de Bush avec son ultra libéralisme,  son ultra-sionisme et ses guerres impériales et impérialistes insensées, meurtrières, monstrueuses.

 

J'ai gardé la foi vivante, et j'ai fui ces milieux sectaires. Mais je retiens l'horreur du fondamentalisme... et évidemment, je n'oublie pas l'intégrisme de Bush et de sa clique d'hystériques. 

 

Et puis, j'avais entendu parler de l'abomination du nationalisme religieux juif. A l'époque, je ne connaissais pas le Talmud, son bréviaire de haine, de racisme et ses projets d'holocauste planétaire : Un peuple élu, une race supérieure, dominer le monde, soumettre les non Juifs considérés comme des impurs, des porcs, ou mieux, les éliminer (Voir ici,  Le Talmud est le vrai bréviaire de l'intolérance, de la haine et du racisme).

 

 

 

Je me suis mise à accumuler des tonnes de documents pour écrire, en réponse aux événements du 11/9 et à ses interprétations sulfureuses (il y a peu, j'ai ridiculisé la bouffonnerie des raisons invoquées dans une courte vidéo,  La bouffonnerie du 11 septembre 2001 en 2 mn - R-sistons vidéo 13)un ouvrage contre les fondamentalismes religieux, renvoyant dos à dos le Juif, le Chrétien, le Musulman intégristes, fanatiques. Et je devais clore cet ouvrage par un appel à la fraternisation des religions, et même à leur collaboration pour, sur la base des préceptes de vie communs, tenter de bâtir ensemble un monde plus beau, plus juste, etc. Quelques années plus tard, j'ai mis en place un blog contre le choc de civilisations. Hélas, depuis que j'ai découvert, voici peu, l'horreur du Talmud, je me demande comment alimenter mon site, alors que cette doctrine abominable conduit directement à l'affrontement raciste, haineux, et si meurtrier qu'il s'agira en fait, d'un holocauste planétaire. 

 

En tous cas, je déplore tous les chocs, Chiites-Sunnites, Judéo-chrétiens contre les Musulmans, etc...En réfléchissant à l'écriture de ce livre que je n'ai pu concrétiser (perfectionniste, le temps m'a manqué), je songeais à la Jérusalem sur terre que je voulais reflet de la céleste : Une ville lumière, symbole de la coexistence pacifique, fraternelle et constructive, des quatre grandes religions monothéistes (Juive, Chrétienne, Musulmane, Baha'i).

 

Et je souffrais de voir cette terre historique, chère aux grandes religions monothéistes, souillée par les appétits d'une seule religion voulant dominer toutes les autres - et le monde. La ville qui aurait pu être Lumière, Espérance pour le monde, devient le pire lieu d'affrontements.

 

Et si l'on se souvenait, comme Mère Teresa, qu'il n'y a qu'un seul Dieu, et que tous les chemins mènent à Lui ? Qu'il n'y a qu'une race, humaine, et que le monde irait tellement mieux si tous coopéraient pour gérer la terre et oeuvrer pour le Bien commun ?


Chantal Dupille

http://chantaldupille.over-blog.com 

 

 

TAGS : Chrétiens, Evangéliques, Juifs, Talmud, Musulmans, Coran, Chiites, Sunnites, Jérusalem, choc civilisations, fraternité, Bien commun, coopérer, 11 septembre, Bush, Mère Teresa, fondamentalisme, intégrisme, Chiites, Sunnites, Baha'i, Irak, Patriot Act, Etats-Unis, sionisme, Pentecôtistes, néoconservateurs, atlantisme...

 

 

 

 

 

Sur mon blog eva contre le choc de civilisations


http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/link

 

 

.

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 17:34

 

Un Lecteur me signale à l'instant cet auteur :

 

Augustin Barruel

Description de l'image Augustin Barruel.jpg.
Naissance 2 octobre 1741
Villeneuve-de-Berg
Décès 5 octobre 1820 (à 79 ans)
Paris
Nationalité Blason France moderne.svg Français
Profession Prêtre
Essayiste

 

Augustin de Barruel, né à Villeneuve-de-Berg le 2 octobre 1741 et mort à Paris le 5 octobre 1820, est un prêtre jésuite, et essayiste polémiste catholique français.

 

Ses travaux consistent à montrer que la Révolution française n'a pas été un mouvement de révoltes spontanées du peuple, mais un processus organisé pendant plusieurs décennies dans des loges et dans des clubs (en particulier celui des Jacobins) afin de permettre à la bourgeoisie libérale de s'emparer du pouvoir. Karl Marx arrivait aux même conclusions.

 

Ses recherches sur les réseaux de pouvoirs parallèles - avant et pendant la Révolution - ont été continuées au début du XXe siècle par le chartiste Augustin Cochin.

 

Ces deux historiens sont les fondateurs d'une école historique qui est qualifiée de conspirationnisme ou de Théorie du complot par les tenants d'une révolution spontanée et populaire qu'ils expliquent par la philosophie de l'histoire.

 

Sommaire

Biographie

Premières années et études

Issu d'une famille authentiquement noble, Barruel fait ses humanités au collège de Tournon avant de devenir jésuite en 1756. Après les années de formation spirituelle, il enseigne la grammaire au collège de Toulouse. C'est là, en 1764, que le surprend le décret de Louis XV expulsant les jésuites du royaume de France. Contraint à l'exil, il se rend d'abord en Pologne, puis en Bohême (maintenant République tchèque) où il termine ses études de théologie et est ordonné prêtre à Chomutov en 1768. Il enseigne également en Moravie, puis revient en France comme précepteur privé d'une famille aristocratique slovaque. Il se trouve à Avignon lorsque la Compagnie de Jésus est supprimée par le pape Clément XIV en 1773. Le Père Barruel sera précepteur des enfants du prince François-Xavier de Saxe, frère de la Dauphine de France. Il va vivre avec cette famille princière pendant trois ans, de juillet 1774 à mai 1777 au château de Chaumot (dans l'Yonne) puis dans celui de Pont-sur-Seine (dans l'Aube).

Écrivain et polémiste

Devenu abbé par la force du décret, Barruel survit comme précepteur et se met à écrire. Il publie des vers en faveur de l'avènement de Louis XVI et collabore à L'Année littéraire de Fréron entre 1774 et 1784. En 1781, il publie sous le titre d'Helviennes des lettres anti-lumières contre les Encyclopédistes et la philosophie des Lumières. Il exerce sa verve de polémiste dans le Journal ecclésiastique dont il est presque le seul rédacteur entre 1788 et 1792. D'abord favorable aux idées démocratiques — il renonce volontairement à la particule nobiliaire —, sa vigoureuse opposition à la constitution civile du clergé le contraint finalement à s'exiler à Londres en 1792. Il est tout d'abord hébergé par le philosophe Edmund Burke qui, bien que franc-maçon, le félicitera pour son Mémoire pour servir… pourtant antimaçonnique1. Il a tout le loisir qu'il lui faut pour écrire son Histoire du clergé pendant la Révolution, parue en 1793, qui dénonce la persécution religieuse. Suivent ses Mémoires pour servir à l'histoire du Jacobinisme, parus en quatre volumes entre 1797 et 1799, qui connaissent un vif succès et sont traduits en plusieurs langues. Ces Mémoires développent la thèse d’une Révolution antichrétienne fomentée par les philosophes, les francs-maçons et les Juifs2.

Publication des Mémoires

Les Mémoires pour servir à l'histoire du Jacobinisme de l'abbé Barruel soutiennent une théorie du complot selon laquelle les Illuminés de Bavière, groupe fondé le 1er mai 1776 par Adam Weishaupt, ont infiltré la franc-maçonnerie et d'autres sociétés, afin de renverser les pouvoirs en place, aussi bien politiques que religieux, pour asservir l'humanité. Cette thèse, qui veut que la Révolution française résulte d'un complot fomenté par les philosophes athées, les nouveaux templiers, les rosicruciens, les francs-maçons, et certains protestants contre l'Église et la royauté, sous l'influence des Illuminés, a connu une postérité considérable dans les milieux contre-révolutionnaires. D'autant plus qu'à la même époque, une thèse similaire avait été proposée par l'Écossais John Robison, qui suggérait que la Révolution Française avait été suscitée par l'action secrète de la franc-maçonnerie et de ses comparses. Augustin Barruel déclare avoir été lui-même reçu en loge3. Dans son acception radicale, sa thèse n'a été retenue par aucun historien, à l'exception, peut-être, de Louis Blanc3.

Retour en France

Rentré en France après le 18 brumaire, Barruel ne reste pas inactif. En 1803, il publie une apologie du Concordat, Du Pape et de ses droits religieux, qui lui vaut d'être nommé chanoine de la cathédrale de Paris par Napoléon. Cette lune de miel avec le pouvoir napoléonien ne dure pas. Il est emprisonné en 1811 pour avoir soutenu Pie VII, qui s'opposait à la nomination de Jean-Sifrein Maury comme archevêque de Paris. Après la restauration universelle de la Compagnie de Jésus par Pie VII en 1814, Barruel demande et obtient l'année suivante sa réadmission parmi les jésuites.

Le 20 août 1806, il reçoit à Paris une lettre de Florence provenant d'un capitaine italien, Jean Baptiste Simonini, dans laquelle ce dernier exprime la satisfaction que lui a procuré la lecture de ses Mémoires pour servir à l'histoire du jacobinisme. Il tient toutefois à évoquer un témoignage personnel qui prend la forme d'une théorie du complot juif évoquant la thèse de la judéo-maçonnerie, la maçonnerie étant sous la direction du judaïsme. Barruel transmet la lettre au pape Pie VII, qui lui répond par son secrétaire, puis au roi Louis XVIII4. Ces correspondances ont été publiées pour la première fois en 1882, dans le journal La Civiltà Cattolica5.

Il meurt à Paris, le 5 octobre 1820, à près de 80 ans.

Dans la littérature

Augustin Barruel et la lettre du capitaine Jean Baptiste Simonini font partie de la trame du roman d'Umberto Eco Le Cimetière de Prague.

Publications

  • Ode sur le glorieux avènement de Louis-Auguste au trône, présenté à la Reine, Paris, Valade, 1774 disponible sur Gallica.
  • Traduction du latin de M. l'abbé Boscovich, Les Éclipses, poème en six chants, Paris, Valade et Laporte, 1779.
  • Les Helviennes, ou Lettres provinciales philosophiques, Amsterdam et Paris, Laporte, 1781 ; Amsterdam et Paris, Moutard, 2 vol., 1784 et 3e vol., 1784-1785 ; Amsterdam et Paris, Briant, vol. 4-5, 1788 ; 7e éd. Paris, Pailleux, 1830 Vol. 1, Vol. 2, Vol. 3 et Vol. 4 6éme édition de 1833 disponibles sur Internet Archive.
  • Lettres sur le divorce, à un député de l'Assemblée nationale, ou bien, Réfutation d'un ouvrage ayant pour titre : « Du Divorce », Paris, Crapart, 1789 disponible sur Google Livres.
  • Le Patriote véridique, ou discours sur les vraies causes de la révolution actuelle, Paris, Crapart, 1789 disponible sur Gallica.
  • Le Plagiat du Comité soi-disant ecclésiastique de l'Assemblée nationale, ou Décret de Julien l'Apostat, formant les bases de la Constitution civile du Clergé français, suivi des représentations de saint Grégoire de Nazianze, Antioche et Autun, Imprimerie impériale, 1790 disponible sur Gallica.
  • Les Vrais Principes sur le mariage, opposés au rapport de M. Durand de Maillane et servant de suite aux lettres sur le divorce, Paris, Crapart, 1790 disponible sur Gallica.
  • De la conduite des curés dans les circonstances présentes. Lettre d'un curé de campagne à son confrère, député à l'Assemblée nationale, sur la conduite à tenir par les pasteurs des ames, dans les affaires du jour, Paris, Crapart, [1790] disponible sur Google Livres.
  • Développement du serment exigé des prêtres en fonction par l'Assemblée nationale, Paris, Craparad, 1790 disponible sur Internet Archive.
  • Question nationale sur l'autorité et sur les droits du peuple dans le gouvernement, Paris, Craparad, 1791 disponible sur Gallica.
  • Question décisive sur les pouvoirs ou la juridiction des nouveaux pasteurs, Paris, Crapart, 1791 disponible] sur Google Livres.
  • Développement du second serment appelé civique, décrété le 16 et le 29 novembre 1791, Paris, Crapard, [1791] ; Pergamon press, « Les archives de la Révolution française », 1989.
  • Préjugés légitimes sur la constitution civile du clergé et sur le serment exigé des fonctionnaires publics, Paris, Crapart, [1791].
  • (éd.) Collection ecclésiastique ou recueil complet des ouvrages faits depuis l'ouverture des états généraux, relativement au clergé, à sa constitution civile, décrétée par l'Assemblée Nationale, sanctionnée par le roi, Paris, Crapart, 1791-1793.
  • Lettre pastorale de M. l'évêque d'Evreux, à ses diocésains. En leur adressant l'Apologie de la conduite du Pape, dans les circonstances présentes, Paris, Crapart, 1792.
  • Histoire du clergé pendant la Révolution française, Londres, J. Debrett, 1793 ; Ferrare, Pomatelli, 1794 ; Londres et Anvers, C.-H. de Vos, 1794 ; Londres et Paris, 1797.
  • Histoire du clergé pendant la révolution française, 2 vol., Londres et Paris, Chez les libraires, 1797.
  • Mémoires pour servir à l'histoire du jacobinisme, Hambourg, 5 vol., P. Fauche, 1798-1799.
Rééditions : Hambourg, P. Fauche, 1803 ; Édition revue et corrigée, 1818 ; Abrégé par E. Perrenet éd. Paris, La Renaissance française, 1911 ; avec un introduction de Christian Lagrave, Diffusion de la pensée française, « Les Maîtres de la Contre-révolution », 1974 ; Extraits sous le titre : Spartacus Weishaupt, fondateur des Illuminés de Bavière, Ventabren, Les Rouyat, 1979 ; Pergamon press, « Les archives de la Révolution française », 1989 ; Éditions de Chiré, « Les Maîtres de la Contre-révolution », 2 t., 2005.
  • Abrégé des Mémoires pour servir à l'histoire du jacobinisme, 2 vol., Londres, P. Le Boussonnier, 1798, 1799 ; Luxembourg, 1800 ; Hambourg, P. Fauche, 1800, 1801 ; Paris : A. Le Clère, 1817.
  • Lettres d'un voyageur à l'abbé Barruel, ou nouveaux documents pour ses mémoires, nouvelles découvertes faites en Allemagne, anecdotes sur quelques grands personnages de ce pays, chronique de la secte, etc. (1er juin-1er novembre 1799), Londres, Dulau, 1800.
  • Du Pape et de ses droits religieux, à l'occasion du Concordat, 2 vol., Paris, Crapart, 1803.
  • Trois propositions sur l’Église de France, établie en vertu du concordat, Londres, J. Booker, [1804].
  • Du Principe et de l'obstination des Jacobins, en réponse au sénateur Grégoire, Paris, 1814 ; Trad. italienne : Del principio e della ostinazione dei Giacobini ; risposta dell’abate Barruel al senator Gregoire, Torino, Galletti, 1814.
  • Réplique pacifique aux trois avocats de M. le sénateur Grégoire, Paris, [s. n.], 1814.
  • (éd.) Recueil précieux pour les historiens de ce temps, ou choix de brochures et de pamphlets sur les personnages et les événements de la Révolution à dater de la première abdication de Buon aparte jusqu'au moment présent, 4 vol., Paris, Chez les marchands de nouveautés, 1815.
  • Réponse a l’avocat de la Petite-Église, Laval, Portier, [1818].
  • Lettres inédites de Barruel à son retour d’exil (1802-1806), publiées par Abel Dechêne, Aubenas, C. Habauzit, 1923.
Traductions des Mémoires pour servir à l'histoire du jacobinisme
  • En anglais (Grande-Bretagne) : Memoirs illustrating the history of Jacobinism, 4 vol., trad. Robert Clifford, London, E. Booker, 1798 ; Extraits : The Antichristian and antisocial conspiracy, on extract from the French of the Abbe Barruel to which is prefixed, Jachin and Boaz, or, An authentic key to the door of Free-masonry, ancient and modern, Lancaster [Pa], Joseph Ehrenfried, 1812.
  • En anglais (États-Unis) : Memoirs illustrating the history of Jacobinism, First American Edition, from the second London edition, New York, Hudson & Goodwin, 1799 ; Selections from the Abbe Barruel’s “Memoirs Illustrating the history of Jacobinism”, Pittsfield [Mass.], Phinehas Allen, 1802.
  • En catalan : Memorias para servir á la historia del jacobinismo, trad. de Fr. Raymundo Strauch y Vidal, Perpiñan, J. Alzine, 1827.
  • En italien : Storia del giacobinismo : massoneria e illuminati di Baviera, Carmagnola, trad. Pietro Barbiè, 1852 ; rééd. avec une préface de Albert Cesaro Ambesi, Carmagnola, G. Oggero, 1989.
  • En portugais (extraits) : O segredo revelado ou Manifestação do systema dos Pedreiros Livres e Illuminados, e sua influencia na fatal revolução franceza, obra extrahida das Memorias para a Historia do jacobinismo do abbade Barruel, trad. de José Agostinho de Macedo, Lisboa, na Imp. Regia, 1809-1810.

Notes et références

  1. Encyclopédie de la franc-maçonnerie, Le livre de poche, article « Edmund Burke », p. 113
  2. Voir l’Église et la Révolution, de Pierre Pierrard, p. 117.
  3. a et b Encyclopédie de la franc-maçonnerie, Le livre de poche, article « Barruel », p. 66
  4. Aleksander Dmitrievich Netchvolodow, L'Empereur Nicolas II et les Juifs, Etienne Chiron, Paris, 1924, ASIN B001D7RNEA, p.231-236
  5. Nicolas Deschamps, Les Sociétés Secrètes et la Société, III, p. 661.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie
  • Michel Riquet, Augustin de Barruel : un jésuite face aux jacobins francs-maçons (1741-1820), Paris, Beauchesne, 1989.
  • Christian LAGRAVE, « L’abbé Barruel, ses idées et leurs sources » in Le Sel de la terre (49240 Avrillé), nº 55 (janvier 2006), p. 210-232.
Article connexe
Liens externes

http://fr.wikipedia.org/wiki/Augustin_Barruel

 

 

Notes C.D. : PA Taguieff intervient toujours pour discréditer les chercheurs de vérité et réhabiliter ou justifier les gens de sa tribu.

 

Abusivement, et pour discréditer ceux qui veulent comprendre le monde, les agents de la Pensée unique traitent de "conspirationnistes" tous ceux qui ne se contentent pas de l'info officielle, tous les journalistes d'investigation comme moi, par ex, ou les politiciens non-alignés, comme François Asselineau. C'est ça, la démocratie ? En tous cas, comme je le dis toujours, il est bien évident que les dirigeants politiques élaborent des plans, rien n'est jamais improvisé.  Déjà, Shakespeare disait : "Des fous conduisent des aveugles". Voulons-nous être aveugles ? Moi, je réponds non ! Et je traque inlassablement la vérité.... Si on veut être honnête intellectuellement parlant, et neutre, on est nécessairement amené à dénoncer les mensonges des médias, à prendre le contre-pied de l'info officielle.

 

Mais attention, il ne faut pas confondre ceux qui se réfèrent aux "Illuminatis", comme l'Abbé Barruel, et ceux qui comme M. Asselineau en politique, ou en tant que journalistes d'investigation, Michel Collon ou moi-même, dénoncent les ménsonges des Médias courtisans, et cherchent les clés permettant de comprendre les politiques menées par les Décideurs, comme le fameux "Diviser pour régner". 

 

Chantal Dupille

 

TAGS : Augustin Barruel, Conspirationnisme, Augustin Cochin, Karl Marx, Michel Collon, François Asselineau...

 

.

Le conspirationnisme n’a pas eu lieu

(Source : AgoravoxGaelR)

 

Plus que jamais les grands médias sont méfiants. Avec l’avènement des réseaux sociaux, tout un chacun peut s’improviser enquêteur, journaliste et commentateur.

N’importe qui, grâce à la toile, s’empare d’un sujet, s’exprime et acquiert potentiellement une large audience.

.

2013-01-03-12.00.26-500x306.png

 

« Méfiez-vous, disait Arlette Chabot, méfiez-vous des adeptes de la théorie du complot, je vous demande d’être prudent(…) un jour vous vous apercevrez que vous avez été trompés, manipulés. Ayez aussi en tête que le « buzz » qui doit vous faire réagir peut-être organisé aujourd’hui par des sociétés spécialisées . »

Ainsi nous alertait Arlette Chabot dans un documentaire intitulé « Huit journalistes en colère » diffusé surArte en février 2010.

Depuis le 11 septembre 2001 notamment, on nous suggère de nous méfier d’internet, on y trouve tout et n’importe quoi.

Tout est matière à remises en cause, à rumeurs, à fantasmes.

Avec le temps, un nouveau qualificatif est apparu dans le langage courant : « le théoricien du complot », aussi appelé « conspirationniste » ou « complotiste ».

Ces termes souvent utilisés dans les grands médias par les journalistes et les commentateurs désignent semble-t-il celui qui s’imagine que la vérité nous est toujours cachée. Selon lui, des puissances occultes orchestrent les grands événements pour nuire au plus grand nombre. Le conspirationniste souffre d’un délire de persécution et voit des complots partout.

A priori, rien ne semble distinguer le théoricien du complot du paranoïaque.

A l’exception du diagnostique médical, les deux individus souffrent des mêmes symptômes : ils se sentent persécutés et s’imaginent des choses extraordinaires qui se trameraient dans leur dos.

Alors pourquoi est apparue cette expression et que signifie-t-elle ?

Prenons le terme « conspirationniste ».

Il est constitué de la racine « conspiration » et du suffixe « isme »

A-t-on besoin ici de définir ce qu’est une conspiration/ un complot ? Tout un chacun peut se reporter à la définition du dictionnaire et y songer à l’envi. En effet, les termes « complot » ou « conspiration » peuvent désigner un grand nombre de situations, qu’il soit question d’évènements historiques, mythologiques, ou surgis dans le quotidien. L’existence de complots entre les humains jalonnent notre existence. Comme le dit Jacques Alain Miller dans un entretien à l’Express de décembre 2011, « dès qu’on parle, n’est-il pas vrai qu’on complote ? »

La terminologie en « isme » désigne en revanche quelque chose de très précis.

Un isme est un concept. Le suffixe « isme » ajouté à la fin d’un mot permet de désigner une doctrine, un dogme, une idéologie ou une théorie (exemples : catholicismebouddhismecubismesurréalisme,gaullismesocialismedarwinisme… etc).

Ainsi en se référant à la structure du terme on peut s’interroger :

  • Soupçonner l’existence d’un complot, est-ce une doctrine, un dogme ou une idéologie ?

À l’évidence non.

Présumer une conspiration, c’est une intuition, une opinion.

S’il arrive qu’une opinion -une perception même- soit le fruit d’une idéologie, l’opinion elle, n’est pas une idéologie.

C’est un jugement personnel que l’on porte sur une question (un jugement qui n’est pas obligatoirement juste d’ailleurs).

  • Soupçonner l’existence d’un complot, est-ce un théorie ?

Le fait de mettre en doute les premiers pas de l’Homme sur la lune, la version officielle du 11 septembre ou l’attentat de JFK ne peut se réclamer d’une même théorie. Chaque mise en cause d’un fait historique suggère une théorie particulière.

Si l’on suppose que tous ces événements sont liés par un dessein commun, on ne pourra jamais englober l’ensemble des complots existants dans une même théorie. « La conspiration » dans son acception générale n’est donc pas une théorie.

A l’instar de «  conspirationniste  » ou «  complotiste  », l’expression « théoricien du complot » définit le sujet comme un adepte d’une discipline ou d’une croyance particulière (on parle d’ailleurs « d’adepte de la théorie du complot » comme on parle « d’adepte d’une secte » !). Ce terme, comme ses équivalents, tend à catégoriser sous une même expression toute personne suspectant l’existence d’une manipulation quelle qu’elle soit. C’est absurde !

En réalité les termes « conspirationniste »« complotiste » et « théoricien du complot » sont des formules qui n’ont aucun sens.

Leur structure même le prouve.

Par conséquent ces termes sont des exemples édifiants de ce qu’Orwell appelait le novlangue.

Le novlangue est un langage inventé par Georges Orwell dans son livre 1984.

C’était la langue officielle du gouvernement autoritaire de l’Océania.

Basé sur l’idiome de l’époque, il consistait à créer une langue simplifiée, débarrassée des termes jugés inutiles.

Le postulat était qu’en modifiant le langage, on transformerait l’esprit des gens.

Il était entendu que lorsque le novlangue serait une fois pour toute adopté et que l’ancilangue serait oubliée (la langue d’origine), une idée hérétique -c’est à dire une idée s’écartant des principes de l’angsoc- serait littéralement impensable, du moins dans la mesure où la pensée dépend des mots.

- Georges Orwell 1984

Le novlangue est donc défini par une simplification lexicale et syntaxique de la langue destinée à rendre impossible l’expression des idées subversives et à éviter toute formulation de critique ( et même la seule « idée » de critique) de l’Etat.

Ainsi nous constatons aujourd’hui l’émergence d’expressions installées de manière volontaire ou non, visant à discréditer toute personne qui met en cause la parole du Gouvernement.

En effet, « être conspirationniste » est discréditant à deux égards :

1°) Comme explicité plus haut, l’expression « conspirationniste » (« complotiste » ou « théoricien du complot ») vise à assimiler le sujet non comme une personne qui exprime librement son opinion, mais comme un croyant ou un disciple d’une secte ou d’un dogme particulier. On ne peut pas discuter avec lui d’un sujet rationnel puisque celui-ci obéit au dogme conspirationnisteLe théoricien du complot est un mystique qui ne voit la réalité qu’au travers du prisme complotiste.

2°) L’expression «  conspirationniste  » fonctionne par amalgame.C’est Donald Rumsfeld le premier, qui lors d’une conférence de presse au lendemain du 11 septembre, a attribué un caractère antisémite aux tenants de la thèse du complot. Aussitôt l’ensemble des médias s’est engouffré dans la brèche. On a accusé Thierry Messan de propager des thèses haineuses. David Ray Griffin et les réalisateurs du filmLoose Change avaient prétendument puisé leur sources dans les milieux d’extrême droite. Quelques années plus tard, c’est la chroniqueuse d’une émission grand public qui affubla Mathieu Kassovitz du titre de « Négationniste du 11 septembre ». Manuel Walls lui, dans un entretien avec des internautes, avança que ceux qui croyaient au complot du Bilderberg étaient les mêmes qui mettaient en cause la version officielle du 11 septembre et l’existence de la Shoa.

L’association est clairement établie depuis longtemps :

Conspirationnisme = révisionnisme = antisémitisme

En somme ce qui sous-tend l’accusation «  conspirationniste  » c’est un procès en nazisme !

Les théoriciens du complot sont les hérétiques des temps modernes.

Si jadis on accusait certains de sorcellerie, aujourd’hui on les accuse de complotisme. Si hier ils passaient sur le bûcher, aujourd’hui ils sont voués aux gémonies.

Les théoriciens du complot sont des infréquentables. Ils propagent des rumeurs nauséabondes, manipulent, divulguent de fausses informations. Ils prennent corps dans des cercles extrêmistes et infestent le reste de la société. C’est une espèce qui se répand par contagion. Soyez vigilant, personne n’est immunisé !

Je me souviens de cette scène où un journaliste osait confronter Bernard Henry Lévy sur les doutes concernant l’existence des tirs de l’armée de l’air Lybienne sur sa propre population. Celui-ci répondant à son interlocuteur : « Méfiez-vous, vous n’êtes pas loin de la théorie du complot ! »

Assurément, toute personne qui doute de la version du Gouvernement est un conspirationniste qui s’ignore.

Bernard Henry Lévy comme Arlette Chabot nous alertait :

Méfiez-vous, méfiez-vous des adeptes de la théorie du complot, je vous demande d’être prudent (…) un jour vous vous apercevrez que vous avez été trompés, manipulés. Ayez aussi en tête que le « buzz » qui doit vous faire réagir peut-être organisé aujourd’hui par des sociétés spécialisées.

Arlette Chabot, comme sept autres de ses confrères, s’était retrouvée devant les caméras d’Arte pour la réalisation d’un documentaire destiné à redorer le blason d’une presse en crise. Une ronde de journalistes fameux venaient courber l’échine, confesser leurs fautes, leurs faiblesses, tenter d’exciter la charité du téléspectateur.

Dans son intervention, Arlette Chabot nous donnait un bel exemple de l’imposture de notre classe journalistique : elle nous alertait au sujet des théories du complot en reprenant paradoxalement la thématique des officines secrètes et des puissances occultes, elle usait ainsi de cette ruse orwellienneque je dénonce dans cet article.

En conclusion, les journalistes et les commentateurs refusent de reconnaître leurs contradicteurs, ils refusent de leur donner voix au chapitre et de faire écho à leur thèses. Ils font passer leurs adversaires pour des fous, des croyants, des fanatisés et s’indignent à la seule évocation de leurs thèses. Le terme novlangue décrypté ci-dessus est un outil qui permet de légitimer cette attitude. Les expression «  conspirationniste  », «  complotiste  » et « théoriciens du complot » ne signifient rien et ne visent qu’à empêcher les gens de contester la parole du Gouvernement.


Nous avons ici un exemple typique d’une stratégie sectaire.

Ainsi, nos journalistes et nos commentateurs assurent la pérennité de la pensée unique et du dogme officiel.

 

 http://etat-du-monde-etat-d-etre.net/du-reste/presse-libre/le-conspirationnisme-na-pas-eu-lieu

 

.

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 16:55

 

Tout se joue maintenant en Syrie !

C'est le grain de sable

pour la mise en place

du Nouvel Ordre Mondial ! (eva)

 

NB eva R-sistons est le pseudo de blogueuse de Chantal Dupille

 

http://www.metiseurope.eu/pics_bdd/article_visuel/1272894749_eu.jpg

http://www.arsin.fr/pages/billets-d-actualite/la-desintegration-des-nations-dans-la-construction-europeenne-1eere-partie-par-voltaire-republique.html

 

Introduction d'eva R-sistons

(et d'Ahura !)


Guerre contre la Yougoslavie, Révolutions arabes (célébrées dans nos Médias collabos des Maîtres du Monde, et pour cause), rôle de l'Occident et des djihadistes, etc, TOUT est lié : Même modèle, mêmes méthodes, et au final, un PLAN derrière TOUS les événements, ce que les détracteurs de la vérité appellent "'complot", "conspiration", pour traiter de "conspirationnistes" ceux qui révèlent la vérité si dérangeante !

 

Souvenez-vous, et même dans une vidéo, j'ai dit : La 3e guerre mondiale - la mise en place du Nouvel Ordre Mondial, en fait - a commencé en Yougoslavie, la première ciblée, en Europe - l'Europe du Prix Nobel qui par ailleurs arme les fanatiques et les adversaires des Nations ! Prix Nobel imposture, comme Tribunal de la Haye imposture, exonérant par ex les alliés croates de leurs crimes, et condamnant lourdement ceux qui défendent l'intégrité, la souveraineté de leur pays : Les Milosevic, Gbagbo etc (la Côte d'Ivoire a été livrée à l'homme du FMI, Ouattara, ami personnel de Sarkozy et témoin de son mariage, le monde est petit ! Et lorsque j'ai publié un article sur le passé plus que sulfureux de Mme Ouattara elle-même, il a été retiré sur ordre d'Ouattara en personne).

 

Je n'ai rien à ajouter à ce texte, tout y est pour comprendre ce monde, pour avoir les clefs des grands événements, et réaliser qu'en fait tout, absolument tout, est lié.

 

Un seul but pour les Décideurs : La mise en coupe réglée de toutes les Nations, détruites dans leur spécificité et même ruinées, alignées et "dirigées" par une marionnette au service de ce Nouvel Ordre Mondial "usraélien" (en fait, La City, Wall-Street et Tel-Aviv), afin que le monde soit UN, avec une langue unique (anglaise), un modèle unique (ultra-libéral, en fait la jungle où le plus fort écrase le plus faible), une religion unique (culte de Mâmon), et la mort des identités des Nations comme des individus, bref un monde kafkaïen abominable, à ne tolérer sous aucun prétexte !


J'aimerais placer ici le très beau commentaire d'un merveilleux Lecteur, Ahura, à partir de l'article sur "la Russie de Poutine gaullienne", en vous souhaitant une bonne lecture de cette parution essentielle, votre eva :

 


Eva ! j'ai lu avec attention l' article sur la Russie de Poutine qui abonde dans le sens de ce que je pensais de la construction de l'Europe, plus tournée vers Moscou que vers Washington et ce pour tout simplement des raisons de bon sens . J'imaginais même un énorme bloc englobant la Chine et l'Inde face au bloc états zuniens ! Pour des raisons évidentes les USA (et leurs alliés) sont hostiles à ce grand rassemblement qui mettrait en péril leur avenir de prédateurs pour ne pas dire plus ! Ils ont donc pris les devants en téléguidant la construction de l'Europe et en la modelant à leur manière sachant pertinemment que cela se terminerait en catastrophe. Napoléon puis de Gaule avaient une toute autre idée de l'Europe, une Europe dans laquelle chaque pays membre n'abandonnerait pas son idendité et sa souveraineté. J'ai relevé le passage qui me parait le plus important : 
"La France de De Gaulle avait pourtant parfaitement traduit la parfaite et réalisable alchimie entre le maintien de la souveraineté nationale et la constitution d’une Europe forte: l’Europe des nations et des états. Le Général souhaitait une Europe des patries centrée sur le couple franco-allemand et tournée vers la Russie et non pas vers le binôme Anglo-saxon, Amérique / Angleterre." Tout est dit !!! Malheureusement nous assistons actuellement à un abandon total de ce qui faisait la spécificité de notre beau pays et une volonté de se mettre dans le giron US . J'en suis malade et j'ai pris concience de ce que signifiait le mot "patriotisme". La France est devenue une prostituée qui vend ses
charmes aux américains , aux quataris et aux chinois . Tout y passe : nos entreprises, nos plus beaux bâtiments, nos oeuvres d'art, nos domaines viticoles.....voire nos sources (Coca-Cola a acheté une source francilienne en promettant d'offrir de l'eau aux vieux en cas de sécheresse ) ! Elle subira le même sort que sa compagne d'infortune qu'est la Grèce . Fortune faites ceux qui auront vendu la France se diront peut -être coupables mais sûrement pas responsables et les jeunes générations n'auront plus que leurs yeux pour pleurer ! C'est une France ruinée, sans âme et sans défense qui leur sera léguée tout ça à cause d'une poignée de politiciens aveugles ,corrompus ou incompétents, ne pensant qu'à leur intérêt personnel ...

 

Lisez aussi son autre commentaire ici : Ahura sur l'article Un autre regard sur la politique (France, monde, 1.13) : Russe. A découvrir !, " Eva ! je voudrais apporter une version disons un peu différente de la version "officielle" de la seconde guerre mondiale et du rôle des américains et des soviétiques. Aux petits français, dans les écoles publiques quand on évoquait dans les cours d'histoire ces pages sombres on donnait la part belle aux américains et on les faisait passer pour des sauveurs... " voir le commentaire..

 

Je demande solennellement, publiquement, à AHURA, de regrouper tous ses commentaires, si clairvoyants, remplis de bon sens, et bien informés, et de me les envoyer, pour publication. Ce sont des perles ! (eva)

 

La Russie de Poutine: Incarnation du rêve gaulliste au 21ème siècle?

 

 


La Russie: incarnation du rêve gaulliste au 21ème siècle?
..

 

 

Syrie : Brahimi
sur la piste du modèle yougoslave ?


Global Research, décembre 29, 2012


La chaîne qatarie Al-Jazeera, son intello favori Azmi Bishara, et leur cortège d’intervenants affabulateurs voudraient continuer à nous subjuguer par la magnificence et le caractère exceptionnel du soi-disant « Printemps arabe ». Il n’empêche que nombreux sont ceux qui y voient un scénario déjà vécu dans les années quatre-vingt-dix du siècle dernier [1][2].


En effet, quiconque accepterait de revenir sur l’expérience du « Printemps européen » qui a démarré par la révolution ouvrière du bassin de Gdansk en Pologne, sous la direction de Lech Walesa, pour la comparer à celle du prétendu « Printemps arabe » qui a débuté par l’immolation de Bouazizi en Tunisie, ne pourrait ignorer certaines similitudes. Notamment, entre le rôle joué par les États de l’Europe occidentale, leurs églises catholiques et l’ensemble de leurs médias dans la bénédiction de ces révolutions qui ont secoué les pays d’Europe orientale, d’une part ; et le rôle joué par les Pays arabes du Golfe, l’Islam politique principalement représenté par les Frères Musulmans, et les organisations d’al-Qaïda avec leurs composantes salafistes wahhabites dans les révolutions arabes, d’autre part. Ceci, non sans concéder que dans ce deuxième cas c’est Al-Jazeera qui a tenu, avec brio, le rôle joué par la BBC dans les révolutions en Europe !


Or, c’est en Yougoslavie que le « Printemps européen » a rencontré son premier obstacle. Cette Yougoslavie de la Chrétienté Orthodoxe où s’était arrêté le Catholicisme et l’Islam politique, soutenu par l’Arabie saoudite et la Turquie avec un début de collaboration de l’astre ascendant qatari, a été mis à contribution pour inverser l’équation et, tirant profit de l’effondrement de l’URSS, créer un jeu différent alliant guerre civile, intervention militaire étrangère, et machinerie onusienne.


Plus de vingt ans après cette « Crise yougoslave » et suite à plus d’une centaine de décisions du Conseil de sécurité, de centaines de milliers de victimes, et de destructions dévastatrices nécessitant des centaines de milliards de dollars pour compensation, la Yougoslavie qui sous la direction du Maréchal Tito fut un partenaire de l’Egypte et avec Gamal Abdel Nasser l’un des catalyseurs du « Mouvement des Pays non alignés », s’est transformée en petits pays rivaux occupés par des troupes étrangères et a perdu son rôle, son économie et sa souveraineté.


Et voilà qu’aujourd’hui l’émissaire onusien Lakhdar Brahimi revient sur la scène syrienne, porteur des mêmes propositions que Peter Fitzgerald avait avancé à la Yougoslavie. En somme, l’État syrien devrait accepter de se laisser démanteler, à plus ou moins courte échéance, au nom d’un gouvernement de transition [3] sur la base d’une prétendue réconciliation avec un regroupement d’individus refusant ouvertement toute proposition sous prétexte qu’elle serait insuffisante !


Parmi ces propositions, deux sont particulièrement évocatrices :


1. la réduction des pouvoirs de l’Etat central représenté par le Chef de l’Etat syrien sous prétexte d’une phase de transition ; ce qui dans le cas de la Yougoslavie s’est soldé par les « Accords de Dayton » [4] venus confirmer la logique de son démembrement en quatre états : Serbie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, et Monténégro.


2. Le démantèlement des institutions militaires et des services de sécurité syriens sous prétexte de leur restructuration ; pour s’empresser ensuite de soumettre leurs commandants à un tribunal spécial calqué sur le « Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie » ou TPIY.


Ceci, sans oublier que diverses prescriptions ou « recettes » se sont succédées en ex-Yougoslavie. Il y a eu celle de la Pologne, puis celle de la Roumanie où l’exécution de Ceausescu rappelle étrangement celle ce Kadhafi en Libye, puis celles des Républiques Tchèque et Bulgare. Ayant échouées les unes après les autres, il ne restait plus que la recette finale d’une guerre féroce et dévastatrice (Note d'eva : Le Gouvernement français s'y est prêté !) ! Et aujourd’hui, de l’aveu même des instigateurs de cette guerre, nous savons que l’Occident a utilisé les éléments tchétchènes et afghans de l’organisation d’al-Qaida : 100 000 bénévoles financés par les Pays du Golfe, armés et entrainés par la Turquie, et soutenus par des états laïcs de l’Europe occidentale !


Poursuivant la comparaison, force est de constater que les recettes tunisienne, égyptienne, libyenne et yéménite ont échoué en Syrie, d’où la nécessité d’une « nouvelle recette » inspirée du modèle yougoslave. Et nous revoilà avec 100 000 volontaires terroristes couvés en Turquie, financés par l’Arabie saoudite et le Qatar, glorifiés médiatiquement par Al-Jazeera et ses consoeurs.

 

Mais la tâche la plus complexe, pour la mise en oeuvre d’une stratégie onusienne débouchant sur une intervention militaire et politique étrangères en Syrie, revient à M. Lakhdar Brahimi, Président du « Panel Brahimi », lequel s’est chargé, en 2000, de rédiger un rapport du même nom, le « Rapport Brahimi » [5], censé améliorer la pratique de l’ONU dans le domaine du maintien de la Paix !


Mais M.Brahimi et ceux qui se cachent derrière lui auront à se confronter à quatre obstacles, avant de prétendre installer en Syrie un « gouvernement de transition ayant tous les pouvoirs » ! Quatre obstacles qui ne leur permettront pas de réussir leur dernière manoeuvre pour torpiller le rôle du Président syrien et, du même coup, réussir à démolir l’État syrien et ses institutions politiques et militaires. En effet :


1. La Russie d’aujourd’hui n’est plus la Russie d’hier. Après les expériences vécues en Yougoslavie, en Irak et en Libye, elle ne couvrira pas des résolutions, tirées du chapitre VII, pour « camoufler la manoeuvre » et autoriser une intervention militaire qui mettrait la Syrie sous tutelle onusienne au nom d’un prétendu maintien de la paix.


2. Une intervention militaire des USA et de l’OTAN dépasse les capacités des mêmes va-t-en-guerre après leur défaite en Afghanistan et en Irak, et aussi à cause de la situation géostratégique de la Syrie où une telle initiative s’accompagnerait de conséquences dévastatrices sur Israël et la Turquie ; ce qu’ils voudraient absolument éviter.


3. La Syrie n’est pas la Yougoslavie. Malgré toutes leurs tentatives pour briser l’unité nationale et territoriale, installer des émirats et des roitelets sectaires, et étendre le conflit vers l’Irak, le Liban et, éventuellement, la Jordanie, les Syriens sont restés majoritairement solidaires de leurs autorités légitimes ; majorité garante de la survie de l’État et de ses institutions sous la direction du Président Bachar al-Assad.


4. Le « Printemps européen » a connu son apogée quand l’État Yougoslave est tombé, alors que le « Printemps arabe » est en passe de tomber sans que l’État syrien ne cède en rien de sa souveraineté. Si bien que les Egyptiens et les Tunisiens désireux d’échapper à la dictature humiliante des Frères musulmans se dirigent désormais dans la direction indiquée par la « boussole syrienne ». Il en est de même pour tous les Arabes qui soutiennent la Résistance du peuple palestinien, maintenant qu’ils ont constaté la complicité éhontée des Frères Musulmans et de leurs alliés avec l’occupant sioniste. Une complicité qui a dépassé de loin celle de Sadate et de Moubarak avant eux.


Par conséquent, en Syrie, M. Brahimi découvrira que « le travail de guerre », pour lequel il a été missionné, est loin d’être une tâche facile contrairement à ce qu’on aurait pu lui assurer.

 

La seule solution en Syrie n’a besoin ni d’un gouvernement provisoire, ni de ceux qui se laissent gouverner. Elle passe par (une solution politique, comme le veut à juste titre la Russie de Poutine, note d'eva) un cessez-le-feu qui devra être garanti par M. Brahimi et Cie, et par Jamaat al-Nousra et équivalents, ainsi que par des observateurs, intègres et neutres, issus du Haut commissariat des Nations Unies pour s’assurer de la transparence d’élections mises sur pied dans les trois mois. Dès lors, celui qui obtiendra 50% des voix plus une formera le gouvernement, celui qui détiendra les 2/3 des voix rédigera la constitution, et celui qui en sortira avec le 1/3 des voix aura le droit de veto ; l’ensemble du processus aboutissant, dans un délai maximum d’une année, à une nouvelle constitution soumise à référendum et à des élections législatives. Le temps sera venu de passer aux élections présidentielles et la vérité sortira des urnes. Celui qui se lancerait à la recherche d’une autre solution aura à poursuivre sa guerre !

 

Nasser Kandil

28/12/2012

 

Texte original : Top News

الإبراهيمي ونموذج يوغوسلافيا

http://www.topnews-nasserkandil.com/topnews/share.php?art_id=1699

Article traduit de l’arabe par Mouna Alno-Nakhal pour Mondialisation.ca

Notes :

[1] Serbie, 1999 : calomnies, trahisons, et ingérence humanitaire...

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/serbie-1999-calomnies-trahisons-et-123236

[2] Serbie, 1999 : de la dislocation de la Yougoslavie au projet de « Grand Moyen-Orient »...

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/serbie-1999-de-la-dislocation-de-123729

[3] Syrie : M. Brahimi plaide pour un “gouvernement de transition”

http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2012/12/28/syrie-m-brahimi-plaide-pour-un-gouvernement-de-transition_1811128_3208.html

[4] L’accord de Dayton

http://www.monde-diplomatique.fr/cahier/kosovo/dayton

[5] Rapport Brahimi 

http://www.operationspaix.net/137-resources/details-lexique/rapport-brahimi.html

 

Nasser Kandil est libanais, ancien député et directeur de TopNews-nasser-kandil

Copyright © 2012 Global Research

.

Voir aussi :

 

.

..

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 05:55

 

« Rayer des pays de la carte » :

Qui déroute les «États en déroute»?

Washington « œuvre à la destruction » d’une très longue liste de pays
war

 

Une dangereuse rumeur s’est propagée à travers le monde et elle pourrait avoir des conséquences catastrophiques. La légende veut que le président iranien ait menacé de détruire Israël ou, pour citer les propos déformés, dit « Israël doit être rayé de la carte ». Contrairement à la croyance populaire, il n’a jamais fait cette déclaration […] (Arash Norouzi, Wiped off The Map: The Rumor of the Century, janvier 2007.)

 

Les États-Unis ont attaqué directement ou indirectement environ 44 pays à travers le monde depuis août 1945, certains d’entre eux à plusieurs reprises. Le but affiché de ces interventions militaires était d’effectuer un « changement de régime ». Pour justifier et dissimuler ce qui correspondait à des actions unilatérales et illégales, on a invariablement évoqué les « droits humains » et la « démocratie ». (Professeur Eric Waddell, The United States’ Global Military Crusade (1945- ), Global Research, février 2007)


« Voici un memo du Pentagone qui décrit comment nous allons anéantir sept pays en cinq ans en commençant par l’Irak, ensuite la Syrie, le Liban, la Somalie, le Soudan et pour terminer, l’Iran ». J’ai dit « Est-il classifié? » Il a dit « Oui monsieur. » J’ai répondu : « Alors ne me le montrez pas. » (General Wesley Clark, Democracy Now, 2 mars 2007.)


Washington « œuvre à la destruction » d’une très longue liste de pays.


Qui « raye des pays de la carte? » L’Iran ou les États-Unis?


Durant une période appelée euphémiquement l’« après-guerre » – de 1945 à aujourd’hui – les États-Unis ont directement ou indirectement attaqué plus de 40 pays.

Alors que les principes de la politique étrangère des États-Unis prétendent « propager la démocratie », l’interventionnisme étasunien, par des moyens militaires et des opérations clandestines, a donné lieu à la déstabilisation totale et la partition de pays souverains.

Détruire des pays fait partie d’un projet impérial des États-Unis, un processus de domination mondiale. De plus, selon des sources officielles, les États-Unis ont en tout 737 bases militaires à l’étranger (données de 2005).


 

Le concept d’« État en déroute »



Dans son rapport « Global Trends » (Tendances mondiales, décembre 2012), le National Intelligence Council (NIC), situé à Washington, « prédit » que 15 pays en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient deviendront des « États en déroute » d’ici 2030 en raison de leurs « conflits potentiels et leurs ennuis environnementaux ».

La liste des pays dans le rapport de 2012 du NIC comprend l’Afghanistan, le Pakistan, le Bangladesh, le Tchad, le Niger, le Nigeria, le Mali, le Kenya, le Burundi, l’Éthiopie, le Rwanda, la Somalie, la République démocratique du Congo, le Malawi, Haïti et le Yémen. (voir p  39)

Dans le rapport de 2005, publié au début du second terme de Bush, le NIC avait prévu que le Pakistan deviendrait un « État en déroute » d’ici 2015 « car il sera affecté par la guerre civile, la talibanisation totale et la lutte pour le contrôle de ses armes nucléaires ».

Le Pakistan a été comparé à la Yougoslavie, découpée en sept États par procuration après une décennie de « guerres civiles » parrainées par les États-Unis et l’OTAN.

Le NIC prévoyait pour le Pakistan « un destin à la yougoslave […], un pays déchiré par la guerre civile, des bains de sang et des rivalités interprovinciales ». (Energy Compass, 2 mars 2005.)

Bien qu’il affirme que les États en déroute « servent de refuge aux extrémistes politiques et religieux » (p. 143), le rapport ne reconnaît pas que depuis les années 1970, les États-Unis et leurs alliés ont secrètement soutenu des organisations religieuses extrémistes afin de déstabiliser des États-nations laïques et souverains. Et le Pakistan et l’Afghanistan étaient des États laïcs dans les années 1970.

Un « statut d’État en déroute » à la yougoslave ou à la somalienne n’est pas le résultat de divisions sociales internes, mais un objectif stratégique mis en œuvre par des opérations clandestines et des actions militaires.


 

Fund for Peace, dont le siège est à Washington et le mandat consiste à promouvoir « une sécurité durable par la recherche », publie (annuellement) un « Index des États en déroute » basé sur une évaluation des risques (voir la carte ci-dessous). Trente-trois pays (compris dans les catégories Alerte [rouge] et Avertissement [orange]) sont identifiés comme étant des « États en déroute ».

Selon Fund for Peace, les États en déroute sont également des « cibles pour les terroristes liés à Al-Qaïda ».

Le classement annuel des pays par Fund for Peace et Foreign Policy indiquant les symptômes des États en déroute/fragiles est publié au moment où le monde s’inquiète de plus en plus du sanctuaire étatique au nord du Mali où s’établissent des extrémistes liés à Al-Qaïda pour l’expansion du djihad.

Inutile de dire que l’histoire d’Al-Qaïda comme élément du renseignement étasunien, son rôle dans la division des factions et l’instabilité au Moyen-Orient, en Asie centrale et en Afrique subsaharienne n’est pas mentionnée. Les activités des unités djihadistes d’Al-Qaïda dans la plupart de ces pays relèvent d’un programme clandestin diabolique du renseignement.


 

 

Les États « faibles » et « en déroute » : une menace pour les États-Unis

Selon une logique tordue du Congrès étasunien, les « États en déroute plus faibles » constituent une menace pour la sécurité des États-Unis : « [P]lusieurs menaces [émanent] d’États décrits soit comme étant faibles, fragiles, vulnérables, défaillants, précaires, en déroute, en crise ou déstructurés ».


Lorsque la Guerre froide a pris fin au début des années 1990, les analystes ont pris conscience de l’émergence d’un environnement de sécurité internationale dans lequel les États faibles et défaillants devenaient des véhicules pour le crime organisé international, des voies pour la prolifération nucléaire et des points chauds pour les conflits civils et les urgences humanitaires. Les menaces potentielles à la sécurité nationale des États-Unis que posent les États faibles et défaillants est devenue davantage évidente avec les attentats du 11-Septembre 2001 contre les États-Unis commis par Al-Qaïda, organisés par Oussama ben Laden à partir du refuge offert par l’Afghanistan. Les événements du 11-Septembre 2001 ont poussé le président George W. Bush à déclarer dans la Stratégie de sécurité nationale des États-Unis de 2002 que les « États faibles comme l’Afghanistan peuvent poser un danger aussi grand pour nos intérêts nationaux que les États forts ». (Weak and Failing States: Evolving Security, Threats and U.S. Policy, Rapport du CRS pour le Congrès des États-Unis, Washington, 2008.)


Dans ce rapport du CRS du Congrès, on ne mentionne toutefois pas que « les points chauds du crime organisé et les conflits civils » sont le résultat d’opérations clandestines du renseignement  étasunien.

Fait amplement documenté, l’économie afghane de la drogue, générant plus de 90 pour cent des réserves mondiales d’héroïne, est liée à une opération de blanchiment d’argent de plusieurs milliards de dollars impliquant de grandes institutions financières. Le commerce de la drogue en provenance de l’Afghanistan est protégé par le CIA et des forces d’occupation des États-Unis et de l’OTAN.


La Syrie qualifiée d’« État en déroute »


Les atrocités commises contre la population syrienne par l’Armée syrienne libre (ASL), appuyée par les États-Unis et l’OTAN, créent les conditions favorisant une guerre confessionnelle.


L’extrémisme confessionnel favorise le démantèlement de l’État-nation qu’est la Syrie ainsi que la fin du gouvernement central à Damas.

Le but de la politique étrangère de Washington est de transformer la Syrie en ce que le NIC appelle un « État en déroute ».

Le changement de régime implique le maintien d’un gouvernement central. Alors que la crise syrienne se développe, l’objectif ultime n’est plus le « changement de régime », mais la destruction et la partition de la Syrie en tant qu’État-nation.

La stratégie des États, de l’OTAN et d’Israël consiste à diviser le pays en trois États faibles. De récents reportages indiquent que si Bachar Al-Assad  « refuse de démissionner, la Syrie « deviendra un État en déroute comme la Somalie ».


L’un des possibles « scénarios de démantèlement » rapporté par la presse israélienne est la formation d’États, séparés et « indépendants », sunnite, alaouite-chiite, kurde et druze.

Selon le major-général Yair Golan des Forces de défense d’Israël (FDI), « la Syrie est dans une guerre civile qui fera d’elle un État en déroute où se propagera le terrorisme » et les FDI analysent actuellement « comment la Syrie se démantèlerait ». (Reuters, 31 mai 2012.)

En novembre l’ambassadeur de la paix des Nations Unies Lakhdar Brahimi a laissé entendre que la Syrie deviendrait « une nouvelle Somalie […] mettant en garde contre un scénario où les seigneurs de guerre et les milices remplissent un vide laissé par l’effondrement de l’État ». (Reuters, 22 novembre 2012.)


« Ce que je crains est pire […], que l’État s’effondre et que la Syrie se transforme en Somalie. »

 « Je crois que si l’on ne s’occupe pas de cette question correctement, la partition ne sera pas le problème mais plutôt la « Somalisation » : l’effondrement de l’État et l’émergence de seigneurs de guerre, de milices et de groupes de combattants. » (Ibid.)

Ce que l’envoyé de l’ONU a omis de mentionner est que le démantèlement de la Somalie était délibéré. Il faisait partie d’un projet militaire et du renseignement des États-Unis, désormais appliqué à plusieurs pays ciblés du Moyen-Orient, de l’Afrique et de l’Asie qualifiés d’« États en déroute ».

 

Voici la question principale : qui déroute les États en déroute? Qui les « anéantit »?

 

Le démantèlement planifié de la Syrie en tant qu’État souverain relève d’un plan régional intégré d’ordre militaire et des services de renseignement comprenant le Liban, l’Iran et le Pakistan. Selon les « prédictions » du NIC, le démantèlement du Pakistan devrait se produire au cours des trois prochaines années.


Michel Chossudovsky


Article original: “Wiping Countries Off the Map”: Who’s Failing the “Failed States”, publié le 29 décembre 2012.

Traduction Julie Lévesque pour Mondialisation.ca

 

Michel Chossudovsky est directeur du Centre de recherche sur la mondialisation et professeur émérite de sciences économiques à l’Université d’Ottawa. Il est l’auteur de Guerre et mondialisation, La vérité derrière le 11 septembre et de la Mondialisation de la pauvreté et nouvel ordre mondial (best-seller international publié en plus de 20 langues).

 

http://www.mondialisation.ca/rayer-des-pays-de-la-carte-qui-deroute-les-etats-en-deroute/5317556

 

 

Guerre et mondialisation

 

 

Trouvé sur un site,

 

 

http://fr.novopress.info/128833/frappe-aerienne-sur-une-soit-disant-boulangerie-en-syrie-anatomie-dune-enieme-desinformation-mediatique/

 

_______________________________________________________________

 

.

 

Pays attaqués par des bombardements, des actes de sabotage

ou des tentatives de renversement des gouvernements

depuis la seconde guerre mondiale.

 


 


 

Score des attaques : Iran : 0 - USA : 51.


http://www.europalestine.com/spip.php?article7533



Mensonges des Médias et sur la Syrie ici :

Michelle Meyer, un destin - Médiamensonges - Menaces: Iran ou USA ?

 

 

.

 

Partager cet article
Repost0