Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 03:12

La dernière bonne blague de Poutine à Obama
http://actualite.portail.free.fr/monde/02-11-2012/

 

Vers un basculement du monde ?

Par Chantal Dupille

 

 

Obama est loin de mériter son Prix Nobel de la Paix. Mais avec son élection, nous avons échappé au pire, face aux va-t-en guerres du camp républicain, pathologiquement opposés à la Russie (ils en sont restés à la guerre froide et au Maccarthysme), stupidement soumis à Israël (malgré les prix à payer), et rêvant de dominer le monde. Obama est plus pragmatique, et il a évolué avec son temps. Poutine est désormais l'homme le plus influent de la planète (et les BRICS émergent de plus en plus vigoureusement sur la scène internationale), il n'a pas cédé sur la Syrie, et il répondra coup par coup. Nous assistons certainement à une réorganisation du monde. Les dindons de la farce sont les Français désormais aux ordres du mauvais génie israélien (depuis  l'élection de Sarkozy), et loin d'être des acteurs de premier plan sur la scène internationale, comme du temps de de Gaulle ou de Jacques Chirac-de Villepin, ils sont devenus de simples supplétifs de très sales guerres et ce faisant, ils se mettent à dos une grande partie de l'humanité. Nous avons joué pour Tel-Aviv, nous allons recueillir les fruits de ce mauvais calcul politique. Et finalement, nos voisins allemands, en se rapprochant de la Russie (surtout depuis l'ancien chancelier Gerhard Schröder), ont mieux saisi le train en marche que les sayanim français Sarkozy-Kouchner-Hollande-Fabius au pouvoir. Ils ont été clairvoyants, car l'avenir de l'Europe n'est pas d'être à la remorque d'Etats plus ou moins en faillite et décrédibilisés (comme la GB et les Etats-Unis), mais de constituer une grande alliance culturelle, économique, et pour la paix, avec la Russie en plein essor grâce à l'énergie de l'étonnant Vladimir Poutine. 

 

Allez, j'ose une formule : Le nouveau siècle sera "émergent", ou ne sera pas. Et il est temps, en France, de se débarrasser de ceux qui sous l'égide de Tel-Aviv, conduisent notre pays à sa perte... et de retrouver notre pleine indépendance, avec un Quai d'Orsay renouant avec ses traditions gaulliennes de politique pro-russe et pro-arabe. Tout simplement !

 

Chantal Dupille. 

 


 

Barack Obama et Vladimir Poutine

blank.gif Barack Obama et Vladimir Poutine ont abordé le cas syrien. (Reuters)

http://www.lejdd.fr/International/Actualite/

 

Un nouveau partage du monde se dessine

Obama et Poutine vont-ils
se partager le Proche-Orient ?

Dans un article publié le 26 janvier dernier en Russie, Thierry Meyssan expose le nouveau plan de partage du Proche-Orient sur lequel travaillent la Maison-Blanche et le Kremlin. L’auteur y révèle les principales données de la négociation en cours sans préjuger d’un accord définitif, ni de sa mise en œuvre. L’intérêt de l’article est qu’il permet de comprendre les positions ambigües de Washington qui pousse ses alliés dans une impasse de manière à pouvoir leur imposer prochainement une nouvelle donne dont ils seront exclus. | Damas (Syrie) | 22 février 2013

 

JPEG - 22.2 ko
En 1916, le Royaume-Uni et la France se partageaient le Proche-Orient (accords Sykes-Picot). Presque un siècle plus tard, les Etats-Unis et la Russie discutent d’un nouveau plan de partage qui leur permettrait d’évincer à leur profit l’influence franco-britannique.

Le président Obama s’apprête à changer complètement de stratégie internationale, malgré l’opposition que son projet a suscité dans sa propre administration.

Le constat est simple. Les États-Unis sont en passe de devenir indépendants au plan énergétique grâce à l’exploitation rapide des gaz de schistes et du pétrole des sables bitumineux. Par conséquent la doctrine Carter (1980) selon laquelle la sécurisation de l’accès au pétrole du Golfe est un impératif de sécurité nationale est morte. De même d’ailleurs que l’Accord du Quincy (1945) selon lequel Washington s’engage à protéger la dynastie des Séoud si ceux-ci leur garantissent l’accès au pétrole de la péninsule arabique. Le temps est venu d’un retrait massif qui permettra de transférer les GI’s vers l’Extrême-Orient afin de contenir l’influence chinoise.

D’autre part, tout doit être fait pour empêcher une alliance militaire sino-russe. Il convient donc d’offrir des débouchés à la Russie qui la détournent de l’Extrême-Orient.

Enfin, Washington étouffe de sa relation trop étroite avec Israël. Celle-ci est extrêmement onéreuse, injustifiable au plan international, et dresse contre les États-Unis l’ensemble des populations musulmanes. En outre, il convient de sanctionner clairement Tel-Aviv qui s’est ingéré de manière ahurissante dans la campagne électorale présidentielle US, qui plus est en misant contre le candidat qui a gagné.

C’est trois éléments ont conduit Barack Obama et ses conseillers à proposer un pacte à Vladimir Poutine : Washington, qui reconnaît implicitement avoir échoué en Syrie, est prêt à laisser la Russie s’installer au Proche-Orient sans contrepartie, et à partager avec elle le contrôle de cette région.

C’est dans cet état d’esprit qu’a été rédigé par Kofi Annan le Communiqué de Genève du 30 juin 2012. À l’époque, il s’agissait juste de trouver une issue à la question syrienne. Mais cet accord a été immédiatement saboté par des éléments internes de l’administration Obama. Ils ont laissé fuiter à la presse européenne divers éléments sur la guerre secrète en Syrie, y compris l’existence d’un Presidential Executive Order enjoignant la CIA de déployer ses hommes et des mercenaires sur le terrain. Pris en tenaille, Kofi Annan avait démissionné de ses fonctions de médiateur. De son côté, la Maison-Blanche avait fait profil bas pour ne pas exposer ses divisions en pleine campagne pour la réélection de Barack Obama.

Dans l’ombre trois groupes s’opposaient au communiqué de Genève :
• Les agents impliqués dans la guerre secrète ;
• Les unités militaires chargées de contrer la Russie
• Les relais d’Israël.

Au lendemain de son élection, Barack Obama a débuté la grande purge. La première victime fut le général David Petraeus, concepteur de la guerre secrète en Syrie. Tombé dans un piège sexuel tendu par une agente du Renseignement militaire, le directeur de la CIA fut contraint à la démission. Puis, une douzaine de hauts gradés furent mis sous enquête pour corruption. Parmi eux, le suprême commandeur de l’OTAN (amiral James G. Stravidis) et son successeur désigné (le général John R. Allen), ainsi que le commandant de la Missile Défense Agency —c’est-à-dire du « Bouclier anti-missiles »— ¬(général Patrick J. O’Reilly). Enfin, Susan Rice et Hillary Clinton faisaient l’objet de vives attaques pour avoir caché au Congrès des éléments sur la mort de l’ambassadeur Chris Stevens, assassiné à Benghazi par un groupe islamiste probablement commandité par le Mossad.

Ses différentes oppositions internes étant pulvérisées ou paralysées, Barack Obama a annoncé un renouvellement en profondeur de son équipe. D’abord, John Kerry au département d’État. L’homme est partisan déclaré d’une collaboration avec Moscou sur les sujets d’intérêt commun. Il est aussi un ami personnel de Bachar el-Assad. Puis, Chuck Hagel au département de la Défense. C’est un des piliers de l’OTAN, mais un réaliste. Il a toujours dénoncé la mégalomanie des néo-conservateurs et leur rêve d’impérialisme global. C’est un nostalgique de la Guerre froide, ce temps béni où Washington et Moscou se partageaient le monde à moindres frais. Avec son ami Kerry, Hagel avait organisé en 2008 une tentative de négociation pour la restitution par Israël du plateau du Golan à la Syrie. Enfin John Brennan à la CIA. Ce tueur de sang-froid est convaincu que la première faiblesse des États-Unis, c’est d’avoir créé et développé le jihadisme international. Son obsession est d’éliminer le salafisme et l’Arabie saoudite, ce qui en définitive soulagerait la Russie au Nord-Caucasse.

Simultanément, la Maison-Blanche a poursuivi ses tractations avec le Kremlin. Ce qui devait être une simple solution pour la Syrie est devenu un projet bien plus vaste de réorganisation et de partage du Proche-Orient.

On se souvient qu’en 1916, à l’issue de 8 mois de négociations, le Royaume-Uni et la France se partagèrent en secret le Proche-Orient (Accords Sykes-Picot). Le contenu de ces accords avait été révélé au monde par les Bolcheviks dès leur arrivée au pouvoir. Il s’est poursuivi durant près d’un siècle. Ce que l’administration Obama envisage, c’est un remodelage du Proche-Orient pour le XXIe siècle, sous l’égide des USA et de la Russie.

Aux États-Unis, bien qu’Obama se succède à lui-même, il ne peut dans la période actuelle qu’expédier les affaires courantes. Il ne reprendra ses attributions complètes que lors de sa prestation de serment, le 21 janvier. Dans les jours qui suivront, le Sénat auditionnera Hillary Clinton sur le mystère de l’assassinat de l’ambassadeur en Libye (23 janvier), puis il auditionnera John Kerry pour confirmer sa nomination (24 janvier). Immédiatement après, les 5 membres permanents du Conseil de sécurité se réuniront à New York pour examiner les propositions Lavrov-Burns sur la Syrie.

Celles-ci prévoient la condamnation de toute ingérence extérieure, le déploiement d’observateurs et d’une force de paix des Nations Unies, un appel aux différents protagonistes pour qu’ils forment un gouvernement d’union nationale et planifient des élections. La France devrait s’y opposer sans pour autant menacer d’utiliser son veto contre son suzerain US.

L’originalité du plan, c’est que la force des Nations Unies serait principalement composée par des soldats de l’Organisation du Traité de Sécurité Collective (OTSC). Le président Bachar el-Assad resterait au pouvoir. Il négocierait rapidement une Charte nationale avec des leaders de l’opposition non-armée sélectionnés avec l’approbation de Moscou et Washington, et ferait valider cette charte par référendum sous contrôle des observateurs.

Ce coup de théâtre a été préparé de longue date par les généraux Hassan Tourekmani (assassiné le 18 juillet 2012) et Nikolay Bordyuzha. Une position commune des ministres des Affaires étrangères de l’OTSC a été conclue le 28 septembre et un Protocole a été signé entre le département onusien de maintien de la paix et l’OTSC. Celle-ci dispose maintenant des mêmes prérogatives que l’OTAN. Des manœuvres communes ONU/OTSC de simulation ont été organisées au Kazakhstan sous le titre « Fraternité inviolable » (8 au 17 octobre). Enfin, un plan de déploiement de « chapkas bleues » a été discuté au sein du Comité militaire de l’ONU (8 décembre).

Une fois la Syrie stabilisée, une conférence internationale devrait se tenir à Moscou pour une paix globale entre Israël et ses voisins. Les États-Unis considèrent qu’il n’est pas possible de négocier une paix séparée entre Israël et la Syrie, car les Syriens exigent d’abord une solution pour la Palestine au nom de l’arabisme. Mais il n’est pas possible non plus de négocier une paix avec les Palestiniens, car ceux-ci sont extrêmement divisés, à moins que la Syrie ne soit chargée de les contraindre à respecter un accord majoritaire. Par conséquent, toute négociation doit être globale sur le modèle de la conférence de Madrid (1991). Dans cette hypothèse, Israël se retirerait autant que faire se peut sur ses frontières de 1967. Les Territoires palestiniens et la Jordanie fusionneraient pour former l’État palestinien définitif. Son gouvernement serait confié aux Frères musulmans ce qui rendrait la solution acceptable aux yeux des gouvernements arabes actuels. Puis, le plateau du Golan serait restitué aux Syriens en échange de l’abandon du lac de Tibériade, selon le schéma envisagé jadis aux négociations de Shepherdstown (1999). La Syrie deviendrait garante du respect des traités par la partie jordano-palestinienne.

Comme dans un jeu de domino, on en viendrait alors à la question kurde. L’Irak serait démantelé pour donner naissance à un Kurdistan indépendant et la Turquie serait appelée à devenir un État fédéral accordant une autonomie à sa région kurde.

Côté US, on souhaiterait prolonger le remodelage jusqu’à sacrifier l’Arabie saoudite devenue inutile. Le pays serait divisé en trois, tandis que certaines provinces seraient rattachées soit à la fédération jordano-palestinienne, soit à l’Irak chiite, conformément à un vieux plan du Pentagone ("Taking Saudi out of Arabia", 10 juillet 2002). Cette option permettrait à Washington de laisser un vaste champ d’influence à Moscou sans avoir à sacrifier une partie de sa propre influence. Le même comportement avait été observé au FMI lorsque Washington a accepté d’augmenter le droit de vote des BRICS. Les États-Unis n’ont rien cédé de leur pouvoir et ont contraint les Européens à renoncer à une partie de leurs votes pour faire de la place aux BRICS.

Cet accord politico-militaire se double d’un accord économico-énergétique, le véritable enjeu de la guerre contre la Syrie étant pour la plupart des protagonistes la conquête de ses réserves de gaz. De vastes gisements ont en effet été découverts au Sud de la Méditerranée et en Syrie. En positionnant ses troupes dans le pays, Moscou s’assurerait un plus large contrôle sur le marché du gaz dans les années à venir.

Le cadeau de la nouvelle administration Obama à Vladimir Poutine se double de plusieurs calculs. Non seulement détourner la Russie de l’Extrême-Orient, mais aussi l’utiliser pour neutraliser Israël. Si un million d’Israéliens ont la double nationalité états-unienne, un autre million est russophone. Installées en Syrie, les troupes russes dissuaderaient les Israéliens d’attaquer les Arabes et les Arabes d’attaquer Israël. Par conséquent, les États-Unis ne seraient plus obligés de dépenser des sommes phénoménales pour la sécurité de la colonie juive.

La nouvelle donne obligerait les États-Unis à reconnaître enfin le rôle régional de l’Iran. Cependant Washington souhaiterait obtenir des garanties que Téhéran se retire d’Amérique latine où il a tissé de nombreux liens, notamment avec le Venezuela. On ignore la réaction iranienne à cet aspect du dispositif, mais Mahmoud Ahmadinejad s’est d’ores et déjà empressé de faire savoir à Barack Obama qu’il ferait tout ce qui est en son possible pour l’aider à prendre ses distances avec Tel-Aviv.

Ce projet a des perdants. D’abord la France et le Royaume-Uni dont l’influence s’efface. Puis Israël, privé de son influence aux États-Unis et ramené à sa juste proportion de petit État. Enfin L’Irak, démantelé. Et peut-être l’Arabie saoudite qui se débat depuis quelques semaines pour se réconcilier avec les uns et les autres afin d’échapper au sort qui lui est promis. Il a aussi ses gagnants. D’abord Bachar el-Assad, hier traité de criminel contre l’humanité par les Occidentaux, et demain glorifié comme vainqueur des islamistes. Et surtout Vladimir Poutine qui, par sa ténacité tout au long du conflit, parvient à faire sortir la Russie de son « containment », à lui rouvrir la Méditerranée et le Proche-Orient et à faire reconnaître sa prééminence sur le marché du gaz.

Source
Odnako (Fédération de Russie)
Hebdomadaire d’information générale. Rédacteur en chef : Mikhail Léontieff.

 

http://www.voltairenet.org/article177546.html

 

 

Le plan des néoconservateurs Usraéliens

a buté sur un grain de sable... russo-syrien !

(et chinois) - Ch D

 

...
Général Wesley Clark (2007) - L'origine des guerres en Irak, Libye et les autres

 

ImpérialismeNous entreprenons aujourd’hui la publication de trois articles présentant les principes de base de l’économie politique, ses caractéristiques modernes, et son processus de déclin qui s’accélère depuis l’approfondissement de la crise systémique de 2008. À la fin de cette série vous aurez, nous l’espérons, accru votre compréhension de l’économie et de la politique contemporaine.

Les États-Unis d’Amérique sont-ils un pays impérialiste ? Oui, évidemment ! C’est que notamment, les Yankees entretiennent 770 bases militaires chez-eux et à  l’étranger. De plus, ils ont agressé et occupé de nombreux pays depuis 1890 (plus de cent invasions). La France et la Chine sont-elles impérialistes ?!… Le Canada est-il un pays impérialiste ? Le Canada n’a pas de bases militaires à l’étranger mais le Canada soutien des multinationales sanguinaires qui exploitent les ouvriers dans les mines de l’Afrique mortifiée ! La Grèce est-elle un pays impérialiste ? Évidemment non voyons ! La petite Grèce (10 millions d’habitants), sans base militaire à l’étranger est tellement dépenaillée. La population hellénique mendie aux portes des soupes populaires et fréquente les friperies dégarnies.

Et bien si, ces pays sont tous des pays impérialistes. C’est-à-dire que ces cinq États, comme tant d’autres dans le monde, sont des pays où sévit le système capitaliste de production et d’échange de marchandises et l’économie de ces cinq pays est parfaitement intégrée à l’économie «mondialisée-globalisée-néo-libéralisée», pour utiliser des termes à la mode.

L’impérialisme c’est le système capitaliste développé à son ultime limite – au moment où ce système global s’essouffle et tangue sur ses bases – n’assurant plus le développement des forces productives et se trainant d’une crise à une autre, inexorablement. L’économie impérialiste se développe de façon inégale – imbriquée – et par bonds saccadés. L’impérialisme provoque une division internationale du travail ou les États-Unis, la Chine, la France, le Canada et la Grèce ont chacun leur secteur de développement prioritaire et leur rôle à jouer.

Une question cruciale pour savoir si un pays quelconque est partie prenante du camp impérialiste en tant que grand spoliateur, en tant que petit profiteur, ou en tant que néo-colonie – il n’existe que trois catégories parfaitement imbriquées – consiste à se demander si le capital (je n’ai pas écrit l’argent, mais bien le CAPITAL) d’un pays est ou non amalgamé au capital mondial via les banques nationales (nationale dans le sens où chacune de ces banques obtient sa charte d’un gouvernement national). Autre question, les entreprises industrielles monopolistes et le marché national sont-ils enchevêtrés au système d’économie politique mondiale hégémonique ?

Ensuite se pose la question du rôle spécifique de cette économie nationale (grecque par exemple) dans l’ensemble international qui se développe de façon inégale – imbriquée – et par bonds successifs nous le répétons. Le CAPITAL ce n’est pas de la monnaie – de l’argent – le capital est un rapport social de production. Le capital c’est de l’argent investit-transformé en moyens de production pouvant générer de la plus-value et du profit. Le capital impérialiste est ce rapport social de production – la propriété privé – qui permet aux capitalistes du monde entier – quelle que soit leur  «nationalité» de confisquer le travail non payé – le surtravail – des ouvriers grecs, américains, chinois, canadiens, français et autres, dépendamment du pays où ces capitalistes ont investi leurs capitaux.

Prenons l’exemple du capital, propriété privé, des milliardaires grecs qui brassent des affaires «mondialisées-globalisées-néolibérales» dans trois secteurs économiques particuliers, soit la construction navale, le transport maritime et le tourisme de masse. C’est par ces trois canaux économiques prédominants qu’ils s’amalgament au capital impérialiste international. Évidemment, le gouvernement grec en tant que partie constituante, instrument et état-major de la classe capitaliste monopoliste grec-internationalisée, participe aussi aux complots militaires des grandes puissances impérialistes, telles que les États-Unis et la France, via sa participation enthousiaste à l’OTAN.

Dernièrement la petite Grèce, au bord du gouffre financier, achetait de l’armement à la France et à l’Allemagne avec de l’argent emprunté aux banques grecs qui elle-même l’avaient emprunté aux banques allemandes et dont la facture a été refilé aux gouvernements grecs qui la fera payé aux travailleurs grecs sous régime d’austérité (les travailleurs contribuent pour 80%aux revenus de l’État grec).

Pire encore, ce gouvernement à la solde expédiait trois officiers du renseignement sur le front de la révolte des « terroristes et des indépendantistes Touaregs » au fond du Mali africain – « Ah le bon temps des colonies ! Ses képis et ces négresses que le soldat blanc ou noir violaient à l’avenant ; et cet arabe ou ce Touareg que le soldat du BIMA carbonisait vivant avec ses enfants au fond de sa tanière – au bord  de son repère de brigand. Ça fleure bon la civilisation par ici s’écrie le soldat du BIMA français ! Vive l’empereur Hollande Premier, redresseur de torts de la Françafrique ! » –. Le gouvernement de la Grèce a livré par ses trois officiers sa rançon de soumission à son suzerain parisien. Chaque pays impérialiste participe à la hauteur de ses moyens. Le gouvernement canadien, ce vaurien, fournit un avion de transport des troupes néo-coloniales vers le Mali lointain. Il a fait pire lors de l’invasion de la Libye.

Revenons à l’impérialisme stade suprême du capitalisme. Depuis l’accentuation de la crise structurelle en 2008, les trois secteurs prioritaires de l’économie grecque ont été les premiers à s’effondrer – et à se restructurer (absorbé par des concurrents plus puissants ou éliminés par des concurrents plus gourmands). Ainsi, les impérialistes coréens et chinois détruisent ou absorbent l’industrie navale grecque comme celle de tous les pays œuvrant dans ce secteur industriel où ils prédominent. La division internationale du travail – impérialiste – fait son œuvre implacablement. L’impérialisme mafieux russe a pris une option sur l’hôtellerie touristique hellénique, tout comme la Belgique, et ainsi de suite.

Les milliardaires grecs sont toujours aussi milliardaires qu’avant mais leur capital s’imbrique peu à peu au capital impérialiste coréen, chinois, russe, belge, indien (BRICS) et toujours allemand évidemment. Les banquiers français, quant à eux, courent toujours après le remboursement de leurs prêts asservissants. Ceux-là jouent le rôle des « tondeurs de coupons parasitaires » comme on les appelait auparavant, avant la numérisation informatique et télématique des transactions bancaires et boursières parasitaires.

Enfin, la classe capitaliste monopoliste grecque a aussi planquée une partie de ses deniers en Suisse transformant ses euros mal acquis en Francs helvétiques garantis… plus rentable. Sous peu vous apprendrez que les grecques riches ont transformé leur pécule monétaire en étalon or comme la plupart des milliardaires de vos pays en crise économique. Au diable le dollar et l’Euro, tout juste bon pour les ouvriers soumis aux politiques d’austérités visant à renflouer ces monnaies avant la grande dévaluation…

La raison d’être du système capitaliste

La finalité de la production sociale des biens et des services nécessaires à l’existence humaine – de la production des marchandises – n’est pas de satisfaire les besoins de la population, ou de fabriquer des consommateurs aliénés – solvables et non solvables – accrédités ou endettés par les soins des banquiers. Le «dessein» de cette infrastructure économique de production matérielle, industrielle, technologique et scientifique et de cette superstructure sociologique, juridique, militaire, idéologique et politique complexe n’est même pas de rémunérer le capital selon les «risques» encourus, non plus que de rétribuer le travail à sa «juste valeur».

Mais alors, quelle est donc la raison d’être de ce système d’économie politique, quelle est la force mystérieuse qui pousse en avant la charrette du capitalisme obsolescent ? Cette force qui pousse en avant le système capitaliste est toujours la même depuis l’époque où Marx observait les Chevaliers d’industries capitaliser l’Angleterre et exploiter ses colonies. L’objectif du système d’économie-politique capitaliste est de se reproduire pour assurer sa pérennité.

La finalité de tout système d’économie politique, que ce soit l’esclavagisme romain, le féodalisme tsariste ou le capitalisme britannique, a toujours été de se perpétuer, de se reproduire à plus large échelle – cumulative – hégémonique, tentant de détruire toute trace d’un système d’économie politique antérieur ou en devenir. Ainsi, le capitalisme requiert le développement social des forces productives collectives mais les capitalistes s’opposent farouchement à l’émergence d’une société collectiviste préférant la propriété privée pléthorique et catastrophique.

De nos jours, la succession des crises économiques, industrielles, financières, boursières et monétaires n’est que le symptôme de l’incapacité du système d’économie politique impérialiste d’assurer sa reproduction étendue, conséquence de ses contradictions internes qui l’entrainent a contrario de sa finalité ultime et entravent le mouvement de son développement croissant. Nous allons en faire la démonstration.

Du capitalisme à l’impérialisme

Au début du capitalisme industriel – pendant sa phase concurrentielle – la propriété privée des moyens de production et de commercialisation a induit l’accumulation primitive du capital qui a permis d’acheter la force de travail des ouvriers et des ouvrières à vil prix, d’en spolier le «surtravail», d’en accaparer la «plus-value» – unique source des bénéfices industriels, des profits commerciaux, des rentes foncières et des bénéfices spéculatifs – d’assurer l’investissement du capital et le développement de la production industrielle marchande qui propulsait chaque nouveau cycle de circulation du capital (Capital argent –» Capital production –» Capital marchand –» Capital argent) et sa reproduction étendue.
Le stade ultime – impérialiste – de ce développement capitaliste se particularise par le mélange de huit (8) caractéristiques que voici :

1)    La concentration des moyens de production et de commercialisation des biens et des services et du capital productif parvenue à un degré si élevé qu’elle a créé les monopoles, dont le rôle est décisif dans la vie économique, politique et social générale de la société.

2)    L’interpénétration du capital bancaire (capital argent – épargne – rentes et bénéfices commerciaux) et du capital industriel (moyens de production, salaires, fonds de roulement, actions et obligations) et création, sur la base de ce capital financier gigantesque d’une oligarchie financière hégémonique (1). Ce «capital financier», en partie parasitaire, permet la titrisation inflationniste de tous les types d’actifs financiers et cela en dehors des circuits industriels productifs sans qu’aucune valeur d’usage ni aucune valeur marchande équivalente ne soit produite ou commercialisée (2).
Ce «capital financier», devenu en partie fausse monnaie inflationniste illégitime, concurrence puis phagocyte le capital «industriel productif» en offrant des rendements spéculatifs alléchants qui drainent l’épargne, les rentes et les bénéfices vers les placements boursiers illicites (3), sans compter le transfert d’une quantité importante de ces capitaux vers des paradis fiscaux hors la loi où ils fusionnent avec l’argent sale – mafieux (4).

S’ensuit une succession de crises financières, boursières, monétaires entraînant la disparition d’avoirs fictifs, superfétatoires, provoquant crises de surproduction, dépression économique, chômage endémique et marasme de l’économie impérialiste (5).

3)    L’exportation de capitaux en concomitance à l’expansion des exportations et des importations de marchandises d’une façon toute  particulière sous l’impérialisme. Sous l’impérialisme les monopoles écoulent leurs marchandises sur les marchés à des prix sous-évalués (coton américain par exemple) afin de détruire toute concurrence (des producteurs de coton égyptien par exemple) – après cette phase de «dumping», ayant accaparé le marché ils fixent ensuite des prix monopolistes. De plus, le développement impérialiste accentue l’exportation massive de «capital financier» qui asservit l’économie des pays dépendants (néo-colonies). Qui plus est, très souvent ces «investissements» ne correspondent nullement au développement de nouveaux moyens de production ou à l’utilisation de nouvelles forces productives dans les pays dominés, parfois même il n’y a aucun transfert de biens ou de services de ou vers ces pays néo-colonisés «bénéficiaires» de ces investissements asservissants.

Qu’y a-t-il d’étonnant à constater que depuis 1960 deux mille milliards de dollars, au titre de «l’aide au développement» ont été internationalement dilapidés et se sont soldés par davantage de pauvreté dans les pays néo-colonisés (6) ? Ces soi-disant investissements se réduisent souvent à une opération comptable (aux livres) où le pays débiteur se retrouve surendetté pour ne pas avoir remboursé un emprunt précédent. S’ensuit un déséquilibre important de la balance des paiements nationaux de ces pays néo-colonisés et dépendants et la mise en péril de leur monnaie nationale.

À titre d’exemple une quinzaine de pays de la France-Afrique sont toujours soumis à la structure monétaire, bancaire et financière du Franc CFA dont la gestion et les réserves monétaires sont déposées à la Banque de France à Paris et dont la parité est artificiellement maintenue avec l’Euro une monnaie déjà assujettie aux aléas économiques de 17 États européens sur le déclin. Les pays africains dépendants n’ont tout simplement aucun contrôle sur leur monnaie soi-disant nationale.

Les moyens de production et les «produits de base» que ces pays débiteurs fournissent sont de faible valeur marchande sur les marchés extérieurs alors que les produits ouvrés que lui vendent les pays créanciers sont hors de prix pour ces pays asservis. L’endettement de ces États souverains vis-à-vis du capital international se poursuit jusqu’à la déliquescence de l’appareil gouvernemental néocolonial où l’armée, forgée de flibustiers et de criminels militarisés que l’on a gratifié du monopole de la violence gouvernementale-légale (dont les officiers ont été formé dans les métropoles des oligopoles) demeure souvent la seule structure fonctionnelle sous contrôle de la métropole néo-colonisatrice.

L’effondrement de ces gouvernements aliénés, surendettés et spoliés, entraîne parfois leurs créanciers dans la faillite ; ainsi va la vie sous l’impérialisme. Sous des couverts intégristes-extrémistes en trompe-l’œil, la décrépitude de nombreux gouvernements d’Afrique et d’Extrême-Orient est le résultat de cette structure de domination économique, industrielle, financière et militaire internationale et de la misère qu’elle engendre partout en Afrique et en Asie.

4)    Le développement inégal, combiné et par bonds des monopoles, des oligopoles, des multinationales et des États capitalistes, ainsi que des régions sous domination des oligarchies financières internationales, amène la formation d’alliances internationales monopolistiques de groupes capitalistes se partageant le monde ; ainsi que la création d’organisations internationales de gouvernance et de régulation économique, financière, politique, juridique et militaire à l’échelle continentale (Union européenne, Alliance de Shanghai, L’ALBA, L’ALENA, Communauté Euro-asiatique, etc.) et à l’échelle mondiale (OTAN, OCDE, OCM, Banque Mondiale, FMI, CPI, ONU) (7).

La doxa économique moderne identifiant des pays dits «non-alignés» ainsi que d’autres catégories de pays capitalistes selon quelques singularités de leurs statistiques économiques conjoncturelles n’est que conjecture spécieuse. Le développement capitaliste s’est toujours réalisé par bonds et de façon inégale d’un pays à un autre et d’une région à une autre à l’intérieur même de chaque pays souverain. Pendant que de nouvelles puissances impérialistes apparaissent, d’autres amorcent leur détresse sous les coups de boutoirs des premiers et l’exploitation impérialiste mondiale se poursuit jusqu’au jour où la classe ouvrière y mettra fin.

5)    Le triomphe de l’impérialisme contemporain marque la fin du partage territorial du globe en zones d’exploitation, de spoliation, de contrôle et en sphères de dépendance entre les grandes puissances impérialistes et leurs alliés. Le partage des terres à exploiter, des pays à spolier, des peuples à surexploiter ayant été complété, il ne peut en résulter qu’une succession de guerres larvées pour le repartage suivant les aléas du développement inégal, combiné et par bonds entre les différentes puissances impérialistes déclinantes et celles «émergentes», très gourmandes.

Les multiples guerres impérialistes locales et régionales, sous prétexte hier de confondre les guérillas communistes dans les pays dominés et aujourd’hui d’éradiqués les activités dites «terroristes» des mercenaires et des flibustiers engagés, payés, armés et entraînées par les puissances impérialistes sont des expressions de ces combats pour le repartage des zones d’exploitation, d’oppression, de spoliation des ressources et de la plus-value dans le tiers-monde.

6)    L’impérialisme se caractérise aussi par une hypertrophie des activités de service et par la tertiarisation de l’activité économique générale. Une part très importante de la force de travail est désormais occupée à offrir des services en tout genre (services tertiaires de restauration et d’hôtellerie par exemple et services quaternaires de gouvernance et de recherche-développement par exemple) alors que la portion congrue des forces productives reste attachée à la production de moyens de production – industrie lourde – (production de machines, d’outils, d’appareils, de systèmes de transports, de robots, de matière première et de produits de première transformation et d’énergie) et de biens de consommation courants – industrie légère.

Dans la plupart des pays impérialistes plus des trois quarts des travailleurs œuvrent dans le secteur des services tertiaires et quaternaires (restauration, hôtellerie, commerce de détail, arts et spectacles, éducation, soins de santé, banque et finance, services-conseil, services gouvernementaux, etc.). Tous ces travailleurs se partagent une part ou une autre de la plus-value produite par les ouvriers des secteurs primaires (mines, agriculture, forêts et pêcheries) et secondaires (construction, transport, industrie lourde et légère) (8).

Tout ceci démontre la très haute productivité des travailleurs et l’intensité infernale du travail dans les secteurs primaires et secondaires des pays impérialistes alors que les taux d’exploitation de la classe ouvrière et d’extraction de la plus-value de la force de travail ont atteint des sommets inégalés dans l’histoire de l’humanité. Les chantres des parcours de productivité pour accroître la compétitivité n’ont plus qu’à se rhabiller la classe ouvrière a déjà trop donné pour sauver leur système dépenaillé.

Par ailleurs, au même instant, l’armée de réserve des travailleurs (chômeurs à temps plein ou partiel ; désœuvrés à plein temps ou temporairement ; assistés sociaux et pauvres retirés de la recherche active d’un emploi, etc.) n’a jamais été aussi imposante en nombre et en proportion que pendant cette crise économique systémique de surproduction relative.

En corolaire les activités primaires agricole, sylvicole et piscicole et de pêche hauturière sont, dans ces pays impérialistes avancés, devenues des activités très fortement mécanisées, avec usage massif d’une panoplie de produits chimiques industriels polluants (engrais, fongicides, insecticides, herbicides, OGM, etc.) atteignant des taux de rendement par unité de surface, des taux de productivité, d’agression de la terre-mère et d’exploitation de la force de travail salarié jamais égalés dans l’histoire de l’humanité (environ 5% de la main d’œuvre active produit les matières premières forestières, minières, hauturières et agraires nécessaires à l’ensemble de l’économie).Dans ces pays impérialistes avancés il ne reste plus aucune trace de la classe paysanne et des rapports sociaux féodaux. Dans quelques pays impérialistes ascendants – en cours de monopolisation-développement – les reliquats des rapports sociaux féodaux sont rapidement broyés en même temps que la classe paysanne est paupérisée – prolétarisée et chassée des campagnes vers les taudis urbains où elle s’agglutine dans l’attente d’un emploi aléatoire et misérable.

FIN – LA SEMAINE PROCHAINE : L’IMPÉRIALISME ET LA GUERRE

.

.

14 février 2013

Investig'Action - Afrique : 8 questions à François Hollande Depuis l’accession au pouvoir de François Hollande, beaucoup d’africains sont tentés par l’espoir d’un changement dans les relations de leurs pays avec la France. L’avalanche de publications, surtout dans la presse, le confirme. En gros, M. Hollande est propulsé nouveau sauveur, du moins quelques chances lui sont reconnues pour influer sur la terrible situation de l’Afrique, comme ce fut le cas en 1981 pour François (...)

 


14 février 2013

Investig'Action - Salah Hamouri : « Mon dossier sacrifié par les alliances politiques » Alohanews est allé à la rencontre d’un homme au destin atypique. Salah Hamouri était un étudiant franco-palestinien en sociologie et militant pour la cause palestinienne. Une vie ordinaire qui basculera le 13 mars 2005. Il sera enfermé dans les geôles israéliennes pendant plus de sept ans. C’est le récit d’un homme devenu le symbole de la jeunesse citoyenne militante. Un entretien qui casse des barrières. Salah Hamouri revient sur ses conditions de (...)

 

Yoani_Sanchez.jpg

Après cinq années d’attente, Yoani Sánchez a enfin obtenu l’autorisation de se rendre à l’étranger. (...)

Avec un pourcentage de voix et une différence entre lui et son rival le plus immédiat qu’ (...)

Comme le montre bien l’article qui suit, les pays africains sont largement dépendants de (...)

Il était prévu avec Boubacar Boris Diop, écrivain et enseignant soucieux de l’Afrique, un entretien (...)

La semaine dernière, France 5 a diffusé « Les obsédés du complot », consacré aux adeptes de la (...)

Aujourd’hui, 13 février 2013, dans mon pays, la France, un homme s’est suicidé par le (...)

Si l’on retient de la révolution égyptienne de 2011 la figure du jeune internaute branché, si l’on (...)

Les gouvernements occidentaux couvrent de silence l’intervention militaire de l’Arabie saoudite (...)

Ce 11 férvier à Sangarebougou, dans la banlieue de Bamako, Oumar Mariko a été arrêté violemment à (...)

Le Front Populaire refuse l’offre du FMI d’avoir une rencontre en privé. En effet, le FMI a imposé (...)

 

 

http://perlbal.hi-pi.com/blog-images/78621/gd/1207487870/les-mysteres-autour-de-la-mort-de-Coluche.jpg
Coluche ancêtre des "conspirationnistes"? Tué pour avoir osé dénoncer? (vidéos)

 

 

.

 

.

Partager cet article
Repost0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 19:43

 

 http://images.cdn.fotopedia.com/flickr-500764425-image.jpg

http://images.cdn.fotopedia.com/flickr-500764425-image.jpg

 

 

 

Mi-homme mi-cochon ?

 

 

 Ecrit magnifiquement, jamais exhibitionniste, à la fois récit intime et expérience intellectuelle : dans "Belle et Bête", Marcela Iacub raconte sa liaison avec Dominique Strauss-Kahn. Juriste et spécialiste de la philosophie des mœurs, chroniqueuse à "Libération", Marcela Iacub avait publié en janvier 2012 un ouvrage qui prenait la défense de DSK. C'est à ce moment-là qu'a débuté leur histoire. Le livre paraîtra le 27 février chez Stock. En exclusivité, le "Nouvel Observateur", en kiosque ce jeudi, en publie des morceaux choisis, ainsi qu’un long entretien avec l’auteur. Premiers extraits.

 

"Belle et Bête" raconte votre liaison avec Dominique Strauss-Kahn. Que s’est-il vraiment passé entre vous et lui ?

- Nous avons eu une liaison de la fin janvier 2012 au mois d’août de la même année. […]

 

Le personnage principal est un être double, mi-homme mi-cochon […]. Ce qu’il y a de créatif, d’artistique chez Dominique Strauss-Kahn, de beau, appartient au cochon et non pas à l’homme. L’homme est affreux, le cochon est merveilleux même s’il est un cochon. C’est un artiste des égouts, un poète de l’abjection et de la saleté.

 

Et vous construisez alors une théorie du cochon…

- Le cochon, c’est la vie qui veut s’imposer sans aucune morale, qui prend sans demander ni calculer, (...)

 

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

 

http://media.paperblog.fr/i/327/3272190/avons-classe-politique-pourrie-deurope-L-1.jpeg

http://media.paperblog.fr/i/327/3272190/avons-classe-politique-pourrie-deurope-L-1.jpeg

 

 

Nous sommes mal représentés

par Chantal Dupille

 

 

DSK mi-homme mi-cochon ? Je n'ai pas connu intimement Strauss-Kahn, je ne sais donc pas qui il est réellement. Qu'il ait une sexualité débridée, tout le monde le sait. Mais moi qui l'ai connu en militant au PS, alors que j'avais très brièvement repris ma carte voici quelques années, je peux certifier que je n'ai jamais rencontré un homme aussi méprisant, arrogant et détestable.  D'ailleurs la Fédération du Département l'avait boycotté. Seul l'accompagnait un homme jeune très effacé, Olivier Ferrand, prématurément disparu; L'ascendant de DSK sur le fondateur de Terra Nova était gênante.  Et j'ai trouvé Strauss-Kahn odieusement désinvolte, prétentieux et désagréable, surtout lorsqu'on lui parlait de l'emprise de la Finance sur le monde.

 

Ce cas est-il isolé ? Je n'ai connu que François Mitterrand chez lui. C'était un homme du 18 e siècle égaré au 20 e siècle, charmant et charmeur. Mais très ambigu...

 

Lorsque j'ai voté Hollande pour échapper au pire (Sarkozy), je ne savais pas que je remplacerais un agent sioniste au service des intérêts américains par son clone - l'hypocrisie en plus. Hors de question pour moi, à l'avenir, de voter pour des individus du même acabit, quel que soit le revêtement. D'ailleurs, lorsqu'on gratte un peu, on ne voit que pourriture...

 

Un Ministre parle de sa "mauvaise vie", tandis que d'autres se divertissent dans des soirées sataniques (parfois "agrémentées" de sacrifices d'enfants), en fort mauvaise compagnie, ou bien un affreux rouquin, choyé par les médias, se vante de sa pédophilie. Les pires bruits courent sur Jack Lang (1) comme sur nombre de personnalités politiques (ou de la Justice, des Médias etc), tout ce beau monde s'amuse comme il peut. Hommes ? Cochons ? Pervers ?

 

Criminels, même, relevant d'un vrai Tribunal de Justice internationale. Nicolas Sarkozy n'a-t-il pas attaqué la Libye d'abord pour faire taire le Colonel Kadhafi qui en savait trop sur lui, et sur les largesses qui lui avaient été accordées pendant la campagne électorale de 2007 ? La suite, on la connaît. Le héros de l'Afrique, aujourd'hui pleuré sur tout le continent, a été assassiné dans des conditions particulièrement atroces, sauvages. Et que dire des BHL, des Fabius ou des Hollande, qui se drapent derrière la démocratie ou la guerre contre le terrorisme, tout en soutenant les pires terroristes, et en armant les égorgeurs de Syriens défendant leur pays ? Et le Mali ne fait-il pas partie d'un plan de re-colonisation de l'Afrique, pour les beaux yeux d'israël (soucieux de supplanter les Chinois sur le continent) et des multinationales de mort ?

 

Et que dire de tous les Elus de la Nation votant, comme un seul individu, les lois et les mesures... les plus dévastatrices pour les intérêts de leurs électeurs ?  Que dire de leur allégeance aux voyous du CRIF, aux prédateurs du MEDEF, aux technocrates de Bruxelles, aux banksters internationaux et aux cow-boys américains ? Quelle que soit leur couleur, ils exécutent tous les ordres donnés par la Mafia de l'Argent, sans état d'âme. Et c'est ainsi qu'une Police de la Pensée régente nos médias et même nos vies, que la Presse est tout sauf honnête, que nos vies sont sacrifiées à l'appétit des Goldman Sachs via une multitude de super Mario, que nos soldats meurent pour les multinationales voraces, et que l'on s'achemine pas à pas vers la plus effroyable des dictatures, pire que l'hitlérienne : Celle du Nouvel Ordre Mondial eugénique, esclavagiste, liberticide etc... Et aucune voix ne s'élève au parlement comme dans les médias pour dénoncer l'abject !

 

Les Maîtres du Monde et leurs représentants ont droit de vie et surtout de mort sur chacun de nous. Vous voulez des exemples ? Ils ne manquent pas ! Guerres monstrueuses comme celle contre la Syrie, guerres permanentes avec des armes de destruction massive et même conflits mondiaux décidés par une poignée de psychopathes de la City ou de Bilderberg, techniques de mort comme Haarp, les Chemtrails etc, ou encore vaccinations eugéniques de masse (comme en Amérique Latine ou en Afrique via de bons "Doktors" à l'image de Bill Gates), prémices d'interdictions de jardins potagers (2), Codex Alimentarius etc... ou à terme, l'euthanasie des indésirables comme les retraités coûteux, improductifs, inutiles, piètres consommateurs (Attali, Conversations d'Avenir). Et tout ceci se décrète grâce aux laquais dans le monde de la politique puis des médias.

 

La politique ne se contente pas de défendre les plus nantis : Loin de chercher le bien commun, elle travaille à l'élimination progressive du "surplus" humain et à l'asservissement des rescapés. Il ne s'agit pas là de science fiction, mais d'une réalité toujours plus tangible. Et si les peuples ne se révoltent pas, c'est parce que l'horreur se construit pas à pas, mesure par mesure, comme en Europe où l'on passe d'accords économiques à une politique globale de décisions pour satisfaire les seuls appétits de l'oligarchie carnassière. 

 

Alors, hommes au service de l'humain ? Ou cochons, porcs, voyous, criminels, monstres en toute impunité ?  Les Elus devraient avoir une vie et une éthique exemplaires,  ils devraient être indépendants et incorruptibles, seulement soucieux de l'intérêt de leurs électeurs. Au lieu de cela, ils finissent par vivre dans une bulle, se demandant uniquement comment préserver leurs privilèges. Le pouvoir corrompt, tout le monde n'est pas Chavez !

 

Et c'est cette servilité qui un jour, conduira nécessairement l'humanité droit dans le mur...


Chantal Dupille

 

http://chantaldupille.over-blog.com

 

  

(1)

Affaire pédophilie Jack Lang : Le Procureur de la République de Libourne (Gironde) ordonne une information judiciaire

 

(2)

Etats-Unis : Monsanto propose une loi pour interdire les potagers des particuliers
De petites fermes ou des particuliers faisant pousser leurs légumes pourraient être placés sous la supervision directe du gouvernement fédéral grâce à une nouvelle législation présentée au Congrès.

(..) La blogosphère s'agite et relève les risques suivants: - Obama et son équipe cherchent-ils à tout nationaliser pour désarmer la population et contrôler la nourriture? - Super ! C'est très "écolo" de la part d'Obama. Quel est son motif véritable? - Ca va trop loin. La FDA autorise déjà bien assez de poisons dans notre nourriture. - Si tu meurs de faim, tu ne pourras plus te défendre pour rester libre. Celui qui contrôle la nourriture c'est celui qui fait les règles. - Le gouvernement à peur de perdre de l'argent en impôt collecté. Imaginez les taxes perdues si tout le monde fait pousser ses légumes? Imaginez si les gens coordonnaient leurs efforts entre amis, voisins et familles? En peu de temps, les gens pourraient manger le produit de leurs propres efforts et vivre en autarcie. - Ils veulent rendre dépendants du gouvernement. Ils veulent endetter mes arrière-arrière petits enfants, m'enlever mes armes, m'interdire toute médecine parallèle. Nous avons besoin d'une révolution contre ce nouveau fascisme. - Les mises aux normes seront excessivement chères pour les petits exploitants. - Sans l'ombre d'un doute, ils confisqueront votre propriété en cas de risque de contamination ou si vous n'êtes pas aux normes. - Ne perdez pas votre temps à raisonner les criminels de Washington. Tout cela se terminera en révolte sanglante. - Plus je regarde cette loi en apparence inoffensive, plus je la déteste. C'est une façon lâche de pousser les petits exploitants à l'illégalité car nombre d'entre eux feront le choix de ne pas se plier à la loi.(..°

.

 

Le Codex Alimentarius
L'aguicheuse présentation officielle

La commission de Codex Alimentarius a été crée en 1963 par l'Organisation Mondiale de la Santé afin d'élaborer des normes alimentaires, et des Codes d'usages.

Les buts principaux de ce programme sont la protection de la santé des consommateurs, la promotion de pratiques loyales dans le commerce des aliments, et la coordination de tous les travaux de normalisation ayant trait aux aliments entrepris par des organisations aussi bien gouvernementales que non gouvernementales.

Les responsables et les experts qui ont jeté les bases et défini les orientations des activités de la Commission du Codex Alimentarius étaient d'avis que si tous les pays harmonisaient leurs législations alimentaires et adoptaient des normes approuvées à l'échelle internationale, ces questions trouveraient une solution naturelle. Grâce à l'harmonisation, ils prévoyaient une réduction des obstacles au commerce et la libération des échanges entre les pays, dont tireraient profit les agriculteurs et leurs familles et qui aideraient à atténuer la faim et la pauvreté (voir le résultat 40 ans après !).
Ils concluaient que le Codex Alimentarius serait la panacée pour certaines des difficultés qui entravaient la liberté d'échange.

Le volume du commerce mondial des denrées alimentaires est considérable et sa valeur est de 300 à 400 milliards de dollars. Les gouvernements nationaux se préoccupent surtout de l'innocuité des aliments importés d'autres pays, afin qu'ils ne menacent ni la santé des consommateurs, ni la santé et la sécurité de leurs populations animales et végétales. En conséquence, les gouvernements des pays importateurs ont institué des lois et des règlementations contraignantes pour éliminer ou réduire au minimum ces périls. Mais dans le domaine du contrôle des denrées alimentaires, des animaux et des végétaux, ces mesures risquent de créer des obstacles au commerce des denrées alimentaires entre les pays (business d'abord !)

La réalité cachée

Derrière des atours séducteurs d'apparence philanthropique, le Codex n'est que le bras séculier d'une organisation occulte (made in U.S.A), dont la vocation secrète n'est que l'exploitation à outrance, quelles qu'en soient les conséquences et la mise en esclavage de l'humanité.
D'ailleurs, il est clair que la mise en place de cet organisme mondial n'a fait que créer ou aggraver les disparités socio-économiques, contrairement à ce qui était promis au départ. Il s'agit en fait, d'une redoutable dictature tenant sous son joug les gouvernements eux-mêmes avec la menace permanente de terribles moyens de rétorsion commerciale.
Par exemple, l'Europe paye actuellement tous les ans, une amende de 116.8 millions de dollars pour son refus d'importation de veau aux hormones.

Les vrais objectifs du Codex

Le Codex Alimentarius entend mettre hors la loi toute information alternative de santé en rapport avec les vitamines, les thérapies naturelles, les compléments alimentaires et tout ce qui constitue de près ou de loin un concurrent potentiel. Cet état d'esprit qui préside à la mondialisation pharmaco-chimique explique en grande partie la destruction systématique de tous les novateurs scientifiques indépendants depuis 50 ans. Cette industrie emploie tous les moyens pour garder ses parts de marché en matière de cancer, sida, maladies cardio-vasculaires...
Nous sommes en mesure depuis des décennies de soigner et de guérir dans bien des cas toutes ces maladies, mais des procédés de désinformation puissants sont en place pour cacher ces vérités au grand public. La mise hors la loi de toute information sur les médecines alternatives bloquera l'éradication de certaines maladies assurant toujours plus de profit à cette industrie mondiale qui ne traite que les symptômes sans s'attaquer aux causes.
Le docteur Rath, dénonce cette situation en ces termes : « la vraie nature de l'industrie pharmaceutique (mondiale) est de gagner de l'argent avec les maladies chroniques, et non point de s'occuper de la prévention ou de l'éradication des maladies... L'industrie pharmaceutique a un intérêt financier direct à ce que les maladies perdurent afin d'assurer la croissance du marché des médicaments. C'est pour cela que les médicaments sont conçus pour soulager les symptômes et NON pour traiter les causes des maladies... les trusts pharmaceutiques sont responsables d'un génocide disséminé permanent, tuant des millions de personnes... »

Une insulte à la démocratie

Le 13 mars 2002, nos euro-députés adoptèrent des lois en faveur de l'industrie pharmaceutique, fixées par des dispositions du Codex Alimentarius visant à élaborer une réglementation coercitive pour toutes les thérapies naturelles et suppléments alimentaires. Une fronde citoyenne de 438 millions de pétitions inonda pourtant les messageries des euro-députés, à tel point que les communications internes en furent bloquées. Malgré près d'un demi milliard de pétitions, les directives du Codex Alimentarius furent adoptées. Ce vote fut un véritable déni de démocratie augurant de futures difficultés pour la construction de l'Europe.
En fait, une légion de lobbyistes pharmaceutiques est employée en permanence pour influencer les législateurs, pour contrôler les organismes de réglementation, pour manipuler la recherche médicale et l'éducation.
L'information des médecins est intégralement financée par ces trusts qui cachent soigneusement un grand nombre d'effets secondaires dangereux en les reniant publiquement.
Après avoir établi la genèse de ces crimes en col blanc et prouvé la responsabilité des industries pharmaceutiques concernant la mise en place d'une politique mondiale de génocide disséminé, le Docteur Matthias Rath a remis un acte d'accusation pour crime contre l'humanité à la Cour Internationale de Justice de la Haye en juin 2003.

La directive que le Codex voulait mettre en application dès 2005.

A partir de juillet 2005, les directives du Codex Alimentarius, nommées Directives Européennes sur les Suppléments Alimentaires, devront être appliquées sous peine de sanctions financières.
En quoi consistent-elles ?

  1. Il s'agit de supprimer tout supplément alimentaire naturel. Tous seront remplacés par 28 produits de synthèse pharmaceutique à bas dosage (car toxiques) et seront uniquement disponibles en pharmacie sur prescription médicale.
  2. Les médecines alternatives telles que l'acupuncture, la médecine énergétique, ayurvédique, tibétaine... se verront progressivement interdites.
  3. L'agriculture et l'alimentation animale se verront réglementées selon les normes du complexe pharmaco-chimique, interdisant du même coup l'agriculture dite bio-dynamique.
  4. L'alimentation humaine certifiée légale devra être irradiée (ex : irradiée au Cobalt - le terme technique employé pour rassurer la population étant « ionisé ».)

Le Codex Alimentarius contrôlera l'accès aux acides aminés essentiels, les huiles de poisson, les vitamines et minéraux. L'élargissement des contrôles opérera progressivement, mettant à mal toutes les médecines alternatives ancestrales ou naturelles.

ATTENTION : L'ECHEC PROVISOIRE DE CE PROJET N'EST QUE PARTIE REMISE - VIGILANCE OBLIGE !

L'histoire secrète du trust pharmaco-chimique

Le trust de la pharmaco chimie tel que nous le connaissons actuellement fut conçu par une association de la Rockefeller avec l'IG Farben de l'Allemagne nazie. D'ailleurs, l'industrie IG Farben en Allemagne ne fut pas bombardée, pour préserver les intérêts de la Rockefeller.
Depuis 1932, l'industrie pharmaco-chimique IG Farben finançait Adolph Hitler. Sans ce soutien, selon le tribunal de Nuremberg, le deuxième guerre mondiale n'aurait pas pu avoir lieu...
En 1941, l'IG Farben a établi la plus grande industrie chimique du monde à Auschwitz, tirant profit de la main d'½uvre du camp de concentration. Au procès de Nuremberg, 24 responsables de la IG Farben ont été déclarés coupables de génocide, d'esclavage, de pillage et d'autres crimes. Le Tribunal de Nuremberg avait alors scindé la IG Farben en BASF, BAYER et HOECHST. Tous ces anciens responsables furent cependant libérés après leur condamnation en 1952, avec l'aide de Nelson Rockefeller, leur ancien partenaire commercial. Il était alors ministre des Affaires étrangères des U.S.A.
Une fois libérés, les dirigeants d'IG Farben infiltrèrent les plus hauts fonctions de l'économie allemande ; jusque dans les années 70, les PDG des sociétés BASF, BAYER et HOECHST étaient des anciens membres du parti nazi.
Ils financèrent à partir de 1959 le jeune Helmut Kohl.
Avec le support politique de ce dernier, les trois filiales issues d'IG Farben sont actuellement 20 fois plus grandes que la maison mère initiale de 1941.
L'organisation nazie de mondialisation, associée à Rockefeller, est une réussite totale. Depuis longtemps, la planète est quadrillée, organisée et gérée pour assurer une expansion mondiale de la pharmaco-chimie.
Puis, la « tradition » du cartel de la IG Farben s'est poursuivie sous un nouveau nom : Association de l'Industrie Chimique.
En 1955, l'industrie chimique pharmaceutique mondiale s'est regroupée sous les auspices de la Chambre de Commerce Internationale des Nations Unies et du gouvernement allemand. Leurs efforts communs furent camouflés sous le nom de code Codex Alimentarius.
Un grand nombre de partis politiques européens, dits de droite et de gauche furent financés par cette industrie pour assurer son hégémonie économique mondiale.

L'origine de la dynastie Rockefeller

suite ici :

http://www.onnouscachetout.com/themes/alimentation/codex-alimentarius.php

 

 

.

 http://images.cdn.fotopedia.com/flickr-500764425-image.jpg

http://images.cdn.fotopedia.com/flickr-500764425-image.jpg

Le monde financier serait-il dirigé
par des psychopathes ?
 
Mardi 17 janvier 2012

 

Les personnages clés seraient-ils des psychopathes ? Selon un ancien professeur anglais, cela pourrait expliquer la crise que connait actuellement le monde.


Alors qu’on annonce que 2012 sera (encore) l’année de la crise de la dette, de l’austérité, bref de la crise économique et financière, de plus en plus de voix s’élevent pour dénoncer le système financier, les marchés qui dirigent le monde. Des marchés souvent accusés de ne pas tenir compte des humains qu’ils broient. C’est ce qui fait dire à Clive R. Boddy, professeur à l’université de Nottingham, que beaucoup des hauts responsables financiers seraient en fait des psychopathes.


Selon ce professeur, cité par Bloomberg, les psychopathes sont des personnes "manquant de conscience, ne ressentant que peu d’émotions et incapables de ressentir sentiments, sympathie ou empathie pour les autres". Ces personnes se montrent plus froides et calculatrices que les autres et "représentent donc une menace pour les entreprises et la société".


Mais comment des personnes avec un tel profil psychologique ont-elles pu atteindre des postes si élevés ? Selon Clive Boddy, cela est imputable au monde actuel et à l’organisation des entreprises, avec un personnel qui bouge tout le temps, passe de sociétés en sociétés. Cela permet aux psychopathes de passer inaperçus et de monter rapidement, pouvant même apparaître comme de bons leaders là où, à une autre époque, ils auraient été vite repérés pour leur égocentrisme et leur manque d’éthique.


C’est l’ascension de ce type de profils dans des entreprises financières qui aurait causé la crise, selon le professeur. Car à des postes-clé, ces psychopathes sont dirigés par leur volonté de s’enrichir et de progresser, au détriment de toute responsabilité sociale. Peu importe, pour eux, les dégâts causés.


Ce n’est pas la première fois que des scientifiques mettent en avant le comportement dangereux des employés du monde de la finance. Ainsi, en septembre, une étude suisse affirmait que certains trraders avaient des comportements plus dangereux que les psychopathes. 28 d’entre eux avaient été soumis à des tests psychologiques et les résultats avaient été comparés à ceux de 24 psychopathes hospitalisés dans des établissements sécurisés en Allemagne.  Il en ressortait que dans un contexte de compétition, les traders étaient prêts à tout pour prendre l’avantage sur leurs concurrents. "Il s'est avéré qu'ils ont eu un comportement plus égocentrique et ont été plus enclins à prendre des risques que le groupe de psychopathes qui ont été soumis aux mêmes tests", expliquait l’un des chercheurs au Spiegel.

 

J.C. 

http://www.rtbf.be/info/societe/detail_le-monde-financier-serait-il-dirige-par-des-psychopathes?id=7340243 

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-le-monde-financier-serait-il-dirige-par-des-psychopathes-97208555.html

 

Mardi 17 janvier 2012
Un article choc !
A lire absolument par tous
pour comprendre les rouages secrets diaboliques
des pouvoirs en place !
Et leurs répercussions jusque dans nos BANLIEUES...
Le Qatar, fer de lance de la diplomatie étasunienne, et la France plurielle
Léon Camus

dimanche 15 janvier 2012, par Comité Valmy

 


 

 

 

 

Les services secrets militaires français

sont placés au service de l’impérialisme états-unien.

 

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=viewArticle&code=V.20120116&

http://www.alterinfo.net/Le-fiasco-des-barbouzes-francais-a-Homs_a69742.htmlarticleId=28683

.

Réduire l'Homme à l'état d'esclave bête et discipliné

VIDEO

Comment rendre l'Homme esclave sans même qu'il s'en rende compte... PIRE... De sorte qu'il se sente LIBRE (Analyse de Pierre Hillard) - http://www.achblog.com/rubrique/Nouvel-ordre-mondial.html

 

http://www.decitre.fr/gi/25/9782916721125FS.gif

La "démocratie israélienne" ? Une imposture, un mythe ! Etat de non-droit

.

Une fable de "conspirationnistes",

l'agenda de guerre US ?

Le général Wesley Clark explique l'agenda US des guerres (Plans. Sur vidéo)

 



Les événements du 11 septembre ont traumatisé le public américain. L’administration Bush a exploité cette peur et continue à le faire.

.

L'exploitation de la peur par des gouvernements psychopathes

Liste complète

 

 

.BHL-poing.jpg

.

Partager cet article
Repost0
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 03:13

 

  19.2.13 apm : Résultat de cette lettre, le SEUL lien de blogs

conservé par Euterpia (renvoyant à mon blog officiel, celui-ci)

a été supprimé au lieu d'être rendu actif.

J'administre 10 blogs (vers 4.500.000 visteurs uniques)

et ils sont passés sous silence. No comments.. (cd)

W-aimer-etre-impitoyable-copie-1.jpg

 

Envoyé par un Encyclopédiste de Wikipedia ne supportant pas

les "Encyclopéteux" se glissant parmi eux.

 

 

 

Bonjour Madame ou Monsieur

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chantal_Dupille

J'ai dix blogs (vers 4.500.000 visiteurs uniques), ils ne sont plus annoncés sur ma fiche Wikipedia; le seul restant, le blog Chantal Dupille (inscrit en caractères si minuscules que j'ai mis du temps à le voir) ne renvoie plus à rien. Il renvoyait ici :

http://chantaldupille.over-blog.com/article-chantal-dupille-interviews-critiques-articles-115463698.html


Par ailleurs, mon domaine sera prêt sous peu, peut-être dans 15 jours, il regroupera tout.

Ma fiche Wikipedia a été saccagée, elle est à charge (je suis diffamée) et elle a été réduite (alors que mes engagements de journaliste écrivain blogueuse sont si divers, voir  http://chantaldupille.over-blog.com/article-chantal-dupille-sa-fiche-jeunesse-journalisme-litterature-engagements-110554347.html)  par la contributrice EUTERPIA qui a pris la direction de ma fiche dans ce but, car elle déteste François Asselineau (UPR) que je soutiens.

 

Et comme si j'étais un malfaiteur, elle m'a bloquée sur Wikipedia, moi l'auteur (passant + de 15 h par jour, bénévolement, à informer honnêtement mes concitoyens) pour se venger de mes choix politiques. Elle a aussi bloqué un intervenant parce qu'il a confirmé ce que j'écrivais en soutien à François Asselineau : C'est scandaleux, c'est stalinien ! La haine est "un plat qui se mange froid", pour reprendre un de ses tweets...

 

 

Voici ses tweets mal intentionnés  :

 

1 Juin Euterpia@IngeLunette
Vient d'ajouter que Chantal Dupille est complotiste. Info sourcée (Note cd : Source Ornella Guyet, la blogueuse la plus haïe du Net, plusieurs plaintes contre elle (1))... La vengeance est un plat qui se mange froid hinhinhin !

(1) Dr Jekyll & Mrs Hyde Boutoleau-Ornella Guyet. Le travail de sape de la vérité


18 Mars Euterpia@IngeLunette
#Dupille l'éternel retour (NB pour défendre Asselineau, pour qu'il ait une fiche Wikipedia pour lui). C'est pas possible ces envies de strangulations qui me viennent. #Bornée #Strangulation #BatonMerdeux #Gnargl

12 Mars Euterpia@IngeLunette
En train de me taper toutes les sources sur #Asselineau : ce mec a-t-il seulement une vie ?


NB : C'est moi qui ai souligné les tweets.

 

Wikipedia est-il un support neutre comme annoncé, ou un instrument de défoulement pour des névrosées intolérantes et agressives ?  Tout est fait pour me salir par Euterpia, car je soutiens M. Asselineau. 

 

Volontairement, pour me nuire, elle ne renvoie jamais à mes articles (elle veut "se venger" de mes engagements ne lui plaisant pas, et elle a même eu des "envies de strangulation" publiques, jusqu'à ce que je le signale) : Ex articles sur Kadhafi, Bachar-el-Assad ou Garaudy. Et bien que demandant des vidéos d'interviews, elle se garde de citer  ma vidéo de 1982 (interview FR3) où je dénonce déjà clairement racisme et fascisme :

 

R-sistons vidéo 7. En 1982, eva interviewée par un journaliste-producteur de FR3, 3 mn  
02:59


En ne renvoyant pas à mes articles, elle empêche le lecteur de ma fiche de se faire une idée du contenu exact, elle laisse supposer que je soutiens des dictateurs ou un négationniste, elle ne permet pas le rétablissement de la vérité en me présentant abusivement (moi l'humaniste éprise de paix, de justice, de démocratie directe) comme un soutien des dictateurs, alors que je me contente d'informer honnêtement : Ainsi, en citant pour Kadhafi des journaux comme Le Monde, Le Monde diplomatique ou le Courrier International. Donc, Euterpia ne permet pas à l'accusée de se défendre ! C'est un procédé inqualifiable, scandaleux, qui à lui seul devrait conduire au renvoi immédiat de cette encyclopéteuse au lieu d'entraîner un soutien purement corporatiste déplacé (j'ai par ex. vu un commentaire d'une contributrice .plus que réservé à l'égard de sa "collègue") .

 

Et pour discréditer M. Asselineau comme moi-même, lorsqu'elle annonce ma prise de position en faveur de M. Asselineau, elle ne renvoie pas à mon article  (Moi, journaliste-écrivain, je vais adhérer à l'UPR de F. Asselineau. Pourquoi ?) mais à une parution avec commentaires désobligeants sur les deux.

 

Euterpia a contribué à me radicaliser. Ah, mon soutien aux non-alignés, au nom de la vérité, gêne ? Eh bien, j'y vais à fond, ça changera de la Pensée unique officielle mensongère !

Des "Encyclopédistes" sincères m'ont écrit, ils dénoncent les "Encyclopéteux" comme Euterpia. Ce sont ces derniers qui aujourd'hui contribuent au discrédit croissant de Wikipedia. Dommage pour ce support ! Il gagnerait à se débarrasser des brebis galeuses partisanes, intolérantes - et même dans le cas d'Euterpia, dangereuses... 

 

Se venger et même m'étrangler, sans me connaître ? La place d'Euterpia n'est pas sur Wikipedia, mais sur un divan... ou dans un établissement de soins spécialisés.

Cordialement, Chantal Dupille

Je publie cette lettre sur mon site http://chantaldupille.over-blog.com

 

 

W-TB-rats_encyclopediestes-et-encyclopeteux--copie-1.gif

 

.


Mes derniers tweets :

 

.

 

  1. A quand un VRAI débat, Caroline Fourest - Chantal Dupille (eva R-sistons) ? Ca serait musclé, Pensée Unique contre Pensée libre

  2. Débat Syrie. Honteux. JAMAIS personne pour défendre le Régime.Vous demandez si on doit armer gens assassinant et torturant.. Journalisme?
  3. ALERTE Cohn-Bendit agent Nouvel ordre Mondial talmudique : Prépare à supprimer partis politiques.. pour accepter après Gouvernement mondial

  4. DCB : Cohn-Bendit veut supprimer les partis. Pour les remplacer par les hommes de Goldman Sachs comme Italie Grèce ? Vrai DCB = homme du NOM

  5. On ne sera pas débarrassés de Cohn-Bendit à la retraite; il "veut essayer de faire bouger les lignes sans être dans 1 parti". Pire, il conditionnera via médias

 

Les nouveaux chiens de garde

.

Partager cet article
Repost0
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 17:24

 

 

 

http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/dossier/162/emission/les-guignols-de-l-info.html?photo=793

 

 


La démission du Pape, un coup marketing mais aussi le Qatar, une vraie nation de Football, ne ratez pas les meilleures images des guignols dans Les Guignols de l'info de la semaine !

La semaine des Guignols - Semaine du 11/02/2012
Le meilleur des Guignols de la semaine
.
Partager cet article
Repost0
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 20:30

Dieu est pauvre

CARDONNEL

http://www.poesie-action.com/article-dieu-est-pauvre-pere-cardonnel-115013891.html

 

Au Vatican, Dieu n'est pas pauvre. Il est mafieux !

Et au service du Nouvel Ordre Mondial...

 

 

 

Mafias au pouvoir

Par Chantal Dupille

 

Le goût du pouvoir, des honneurs, de l'argent, rend fou. Ceux qui ont des postes de responsabilité ne songent qu'à leurs intérêts. D'autres, par idéologie (Talmud), par la naissance (Rotschild-Rockefeller), par l'ascension sociale (Bill Gates), imaginent des projets monstrueux pour l'humanité.

 

angleterre-reine-GB-copie-1.jpg Les 10 commandements de Benoît XVI

 

Nous savons qu'au sommet de la hiérarchie, les Francs-Maçons rêvent le monde à leur manière, loin du réel et des attentes des peuples. Mais nous savons moins qu'à la City, et avec l'accord de sa Gracieuse Majesté, se conçoivent les plans de racket de toute la planète et d'éradication de l'humanité (notamment par de grandes guerres). Ou que la Mafia sioniste est la plus immorale qui soit (programmation d'assassinats ciblés ancêtres de nos drones, attentats terroristes sous faux drapeaux, trafics d'êtres humains, d'organes etc).

 

vatican-mafia-tvm.jpg


Les enjeux de la démission du pape

 

 

Et peu d'entre nos imaginent que derrière "sa Sainteté le Pape" puisse se cacher une crapule ourdissant crimes financiers (blanchiment d'argent sale, par ex) ou sataniques (pédophilie, meurtres rituels etc). Et pourtant, dans l'Histoire de la Papauté, un Pape (Jean VIII) a payé de sa vie sa probité exceptionnelle. Et les "brebis galeuses" comme Mgr Romero, passé du Palais au bidonville par souci de vivre pleinement le vrai Evangile de la pauvreté, sont soit ostracisées, soit éliminées.

 

pape-et-nom.jpg 

Non, le Pape est un acteur majeur du Nouvel Ordre Mondial !


Aujourd'hui, je vous propose de découvrir l'envers du décor, bref d'entrouvrir un instant les portes de secrets bien dissimulés.

 

De nombreux livres ont été consacrés à la mafia du Vatican pervertissant le pouvoir. Mais on ne nous parle jamais des camps de concentration chrétiens, encore plus effroyables que ceux de la Seconde Guerre Mondiale abritant Tsiganes, résistants, communistes, Russes, Juifs, handicapés mentaux, Témoins de Jéhovah, homosexuels etc : Parce qu'ils se sont d'abord adressés aux enfants, qu'ils ont torturé au quotidien.

 

Voyage au bout de l'horreur, morceaux choisis. Et essais de prospective.

 

Chantal Dupille

 

NB : Je suis chrétienne croyante. Mais je cherche à comprendre les événements... 

 

Suite ici :

Au coeur du Vatican, institution satanique ? (Opinions) - Benoit XVI poursuivi ?

.

 

http://pmcdn.priceminister.com/photo/paul-williams-les-dossiers-noirs-du-vatican-l-argent-le-crime-et-la-mafia-dans-l-eglise-catholique-livre-895437074_ML.jpg

Le Vatican, nouvel Eldorado du blanchiment d'argent ?

 

Peppone et Don Camillo, Urbi et Orbi (I)

don camillo

Par Menthalo -  Vous allez voir qu’il y a un parallèle étonnant entre Peppone et Don Camillo et ce qui se passe en Italie en ce moment. Evidemment, comme il ne s’agit pas du petit village de Brescello, mais de Rome, cela fait un peu désordre Urbi et Orbi. J’espère ne pas froisser qui que ce soit, hormis les fracs des Banksters qui nous dirigent et qui ne méritent que le supplice du pal.


Sans remonter à différents scandales par le passé, celui de la Banco Ambrosiano, dont le premier actionnaire était la Banque du Vatican, a fait couler beaucoup d’encre ces quarante dernières années. On retrouve dans cette affaire la Banque du Vatican, la mafia, la CIA, les francs maçons et Clearstream. Cette dernière étant l’une des plus grosses machines européennes à blanchir l’argent.

Sous le pontificat de Benoit XVI, l’Eglise Catholique a été attaquée en permanence, que ce soit pour des affaires de mœurs ou pour des histoires financières. La main occulte qui dirigeait les attaques est extrêmement puissante tant au niveau bancaire qu’au niveau médiatique. Chacun peut facilement faire son enquête sur qui possède et dirige les banques et les médias dominants et donc trouver ceux qui ont cherché et cherchent encore à détruire Rome en tant que centre de pouvoir spirituel.


Le 15 février 2012, la sulfureuse banque JP Morgan informait le Saint Siège que le compte de IOR, la Banque du Vatican, à sa succursale de Milan serait clôturé d’autorité au 30 mars suivant. Cette décision de la Banque américaine  avait été prise du fait du manque d’informations sur des transferts d’argent obscurs. 1,5 milliard d’Euros avaient transité sur le compte en 18 mois sans justification en « sweeping facility », autrement dit, ce compte vidé tous les soirs, ne servait qu’à faire transiter de l’argent vers un autre compte de l’IOR en Allemagne. JPM n’était que l’une des banques travaillant avec l’IOR et sur ce seul compte transitaient près de 80 millions d’Euros par mois.


En mai 2012, plusieurs affaires se télescopaient dans le ciel de Rome.

D’une part, Paolo Gabriele, le majordome du Saint Père était arrêté  et d’autre part, le Président de l’IOR, Ettore Gotti Tedeschi, était limogé à l’unanimité du conseil d’administration.

Le premier avait photocopié plus d’un millier de documents ultra-confidentiels, qu’il avait transmis notamment à un journaliste italien, Gianluigi Nuzzi, alors que le second avait constitué un dossier de documents encore plus secrets pour se préserver, documents qui avaient été saisis par la justice italienne. Tedeschi craignait pour sa vie, il avait affirmé que s’il était assassiné, les raisons de ce crime seraient découvertes dans son dossier.

 

Le 1er janvier 2013  à la demande de la Banque d’Italie, la Finance Internationale a d’abord coupé la cité papale des réseaux électroniques de cartes bancaires avant de bannir la Banque Vaticane du système SWIFT, comme elle l’a fait avec l’Iran. Les touristes, les pèlerins ne pouvaient utiliser leurs cartes de crédit et encore moins utiliser des Distributeurs de billets. En 39 jours, la Cité vaticane aurait eu un manque à gagner de 1.170.000 euros, rien qu’avec les dépenses des touristes. Ceux-ci ont dépensé 91 millions d’euros en 2011. Ce n’est certainement pas 1 Million d’Euros qui aura mis le Pape à genoux, mais en coupant SWIFT, on change d’échelle.

 

Le 5 février 2013, le Corriere della Sierra mettait en cause l’IOR, la Banque du Vatican sur des transactions douteuses avec la Banca Monte Paschi, à deux doigts d’une faillite qui parait frauduleuse à plus d’un titre. D’une part, une enquête est en cours sur des transactions douteuses sur des produits dérivés, qui auraient servi à maquiller les comptes de la Banque de 2006 à 2009, quand Mario Draghi présidait à la Banque d’Italie… on retrouve le savoir-faire de GS dans ces tripatouillages.

D’autre part, avec l’argent de l’IOR en provenance de plusieurs comptes, Monte Paschi a racheté une banque concurrente, Antonvenetta, lui permettant de devenir la première banque d’Italie. Cette banque avait été vendue à ABN pour 3 milliards d’euros, qui la revend à Santander pour 6 Mds€, qui la revend à Monte Paschi pour 10,3 Milliards. Une affaire qui pue les pots de vin. Quand on sait que Goldman Sachs était le conseiller d’ABN dans l’achat d’Antonvenetta, et que le représentant de GS pour l’Europe était Mario Draghi… que l’on retrouve ensuite à la tête de la Banque d’Italie, pour superviser les maquillages de comptes et pour renflouer une première fois la Monte Paschi  de 1,9 milliard d’Euros.

Aujourd’hui, c’est un autre homme de Goldman Sachs, Mario Monti, qui promet de renflouer à nouveau la banque de 3,9 Mds d’Euros, qui seront remboursés en produits dérivés. Autrement dit, dans le meilleur des cas, l’état ne sera pas remboursé, dans le pire, il va se retrouver avec des bombes à retardement, qui ne feront que gonfler la dette italienne. Goldman Sachs est partout dans cette affaire… le moins que l’on puisse dire, c’est que GS n’est pas très catholique.

foudre_vatican_AFP

11 février démission du Pape

 

Au lendemain de la démission de Benoît XVI, comme par magie, tous les interdits tombent, les D.A.B remarchent et SWIFT refleurit. Le 13 février, Huffingtonpost d’Anne Sinclair, qui est dans les secrets de la Haute Finance, annonce que la Banque du Vatican, l’IOR, va retrouver un président d’ici une semaine, après une période de 9 mois sans dirigeant.

 

La démission de Benoît XVI est le résultat d’une lutte d’influence au niveau financier, cela a trait avec la réforme monétaire demandée par les BRIC et que Londres et Washington essaient de retarder… mais cela va beaucoup plus loin. Ce n’est qu’un des éléments d’un plan d’ensemble. La mission anglo-saxonne est en marche.


Quant à cette image, il ne faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages, je ne crois pas une seconde à sa véracité. On a cherché à vous impressionner… et ça a marché.

 

Canada : le massacre du peuple indien passe par la destruction et l’exploitation de ses enfants
(courts extraits) On parle souvent de réseaux pédophiles ici, mais au pluriel, et le terme n’est pas approprié. De plus en plus, il semble qu’il n’y ait qu’un seul, vaste réseau. Qui trafique les gosses comme on trafique la coke.
1. Quelques dates de crimes contre le peuple amérindien

1859 : le jésuite Paul Durieu, installé en Colombie Britannique, prévoit d’exterminer tous les chefs indiens non chrétiens. Un modèle qui a eu cours ensuite dans les Indian Residential School, des pensionnats pour les enfants indiens dont on va longuement reparler.

1862-63 : épidémie de variole introduite par un missionnaire anglican, futur évêque, John Sheepshanks, qui a inoculé le virus à des enfants amérindiens. Cela, sous la couverture du gouvernement provincial et le commerce de fourrures de la compagnie Hudson Bay, qui parraine les premières missions protestantes chez les indiens. C’est aussi la première guerre bactériologique connue de l’histoire, et elle a permis à des chercheurs d’or de piller les terres de ces milliers d’indiens assassinés.

1870 : la couronne anglaise file les terres des indiens aux anglicans et autres missionnaires catholiques.

1910 : Duncan Scott confie par contrat la gestion des pensionnats aux cathos, anglicans, presbytériens et méthodistes.

1919 : fin des examens médicaux dans les residential schools.

1920 : tous les enfants de plus de 7 ans doivent être envoyés dans les pensionnats sinon les parents vont en prion et prennent une amende[2]. Là, la moitié de leurs enfants mouraient.

1925 : création de l’Eglise unie du Canada pour christianiser tout le monde, financée par la couronne d’angleterre. Elle hérite de tous les pensionnats et des terres volées par les méthodistes et les presbytériens.

1928 : loi sur la stérilisation en Alberta, qui permet de stériliser les enfants des pensionnats à leur insu sur décision d’un curé
1962 – 1971 : des milliers d’enfants indiens sont enlevés à leurs familles dans le cadre du programme « sixties scoop » qui aurait concerné officiellement 20.000 enfants. Etrangement, on observe que le programme actuel d’adoptions forcées aux Etats-Unis ressemble beaucoup à « Sixties Scoop », ces rafles d’enfants qui pourraient n’avoir été qu’un test. Beaucoup de ces enfants sont morts et les circonstances ont été dissimulées.
1993 – 1995 : des indiens parlent publiquement de meurtres d’enfants à l’école St Andrews de Port Alberni, qui était gérée par l’Eglise catholique du Canada. C’est là qu’officie Kevin Annett, ce pasteur qui est tombé sur une transaction foncière entre le gouvernement et l’église qui achetait, concernant des terres volées aux indiens. Annett est viré à la suite de son indignation publique au sujet de cette magouille. Puis un autre parle d’enfants battus à mort dans un autre pensionnat.

2009 : un témoin de meurtre d’enfant, Johnny “Bingo” Dawson, est assassiné par la police, qui l’avait menacé au cas où il parlait.

2010 : les contacts entre les survivants de l’Eglise canadiens, irlandais, italiens, allemands et anglais se nouent. Il apparaît clairement que Ratzinger, le pape, a œuvré toute sa vie pour dissimuler ces abus au public.

2012 : pendant que le gouvernement fait encore mine de faire de la « réconciliation » et de la « vérité », les actions en Justice vont démarrer sérieusement. Au passage, précisons que les survivants des résidential school conchient littéralement la « Truth and reconciliation commission » qui tente de les enfumer depuis quelques années déjà, à grands coups de subventions. Et aujourd’hui, on ne connait toujours pas le nombre d’enfants qui sont passés dans ces pensionnats. On parle officiellement de 100.000 à 200.000 enfants.

2. Le génocide 

On peut parler de génocide par bien des aspects. Notamment parce qu’on retrouve dans celui des indiens du Canada les trois phases habituelles : conquête, confinement, destruction. Mais celui des indiens a duré longtemps et a fonctionné par vagues successives, sous le couvert de la religion et de l’éducation. Les survivants parlent de camps de concentration chrétiens.

 

En 1910, la plupart de la centaine de pensionnats (les residential school) dans lesquels sont envoyés les enfants indiens du Canada est dans le giron de l’Eglise catholique romaine. Ces pensionnats étaient de véritables mouroirs, où le taux de décès était encore pire que dans les camps de concentration nazis : d’après les chiffres disponibles, il apparaît que plus de la moitié des enfants y mouraient chaque année, et cela durant un bon demi siècle (contre 15 à 20% par an dans les camps de concentration). Duncan Scott l’a écrit en 1910 : les décès massifs de ces enfants indiens dans les pensionnats sont « en accord avec la politique du ministère, qui est orientée vers la Solution Finale du problème Indien ».

 Et cette Solution Finale a été assez efficace : entre 1900 et 1960, le taux de mortalité des enfants indiens de ces pensionnats oscillait entre 40 et 60% par an. Pendant soixante ans, ce taux est resté le même, malgré les « progrès de la médecine » et la fertilité des terres sur lesquelles étaient installées ces « écoles ». Bien sûr, l’Etat a tout fait pour dissimuler cette réalité. Quelques années plus tard, ce concept de « Solution Finale » a été repris par les Nazis.

De plus, de 1920 à 1930, en plein cœur du massacre, les inspections médicales ont carrément été suspendues dans les pensionnats. Au total, entre 1890 et 1996, ce sont de 50 à 100.000 enfants qui sont morts dans ces endroits lugubres.

Et puis, il y a eu cette politique de stérilisation[5]. Des centres de stérilisation ont existé, dans lesquels les jeunes gens étaient drogués et stérilisés, surtout s’ils n’étaient pas chrétiens. Mais tous les registres concernant ces stérilisations ont été détruits à partir de 1995, quand l’enquête de l’Etat a démarré. Les garçons étaient parfois mis devant des rayons X intensifs afin d’être rendus stériles, ou bien on leur faisait boire des poisons.

Et quand les bébés, souvent le fruit de viols par les pasteurs et compagnie, naissaient quand-même, on les tuait.

Le délire de la suprématie chrétienne et occidentale, de l’élimination des hérétiques, n’est pas nouveau chez les cathos. Et le caractère durable de cette philosophie ressemble à un véritable credo, un véritable objectif.

 

Des meurtres aux charniers

Les enfants du Mohawk institute, par exemple, ont été enterrés juste avant la fermeture de cet établissement pour enfants Mohawks, en 1970, afin de camoufler les trop nombreuses tombes. Des instruments de torture ont été retrouvés dans ce pensionnat. Des survivants ont dit y avoir vu des prêtres en robe rouge torturer des enfants de manière rituelle.

Il y avait un aspect « mind control », c’est presque certain. A l’époque, on l’a dit, la CIA travaillait, via divers « médecins », sur le contrôle mental. Ce sont des projets tels que MK Ultra, ou Monarch, qui visent à programmer les gens après avoir fractionné leur personnalité par des chocs traumatiques de type viol, tortures, doublés d’une prise de diverses drogues par exemple. Cela, pour ensuite « programmer » chaque personnalité d’une certaine manière : on en fait une prostituée, une formatrice, une meurtrière, une messagère…

Ce travail s’est poursuivi d’Allemagne aux Etats Unis et au Canada avec le transfert des scientifiques nazis à l’ouest, via la rats road, la route des rats  : les monastères et autres établissements religieux italiens.

Le pensionnat de Kuper Island a été dirigé par l’ordre catholique allemand des Montfort depuis 1906 et jusqu’à la guerre. Des médecins nazis y officiaient déjà en 1939, d’après plusieurs victimes. Mais les expériences ont cessé quand les flics du coin ont commencé à regarder ce qu’il se passait.

 

Marion McFarlane, qui a quitté le pensionnat d’Alberni en 1964, explique à Kevin Annett : «  Nous avons utilisé le surnom de ‘maison blanche’ pour l’école à cause de tous les gros bonnets qui se présentaient pour prendre les petits garçons et filles. Parfois, j'ai reconnu des juges locaux et des flics, des ecclésiastiques. Tout le monde était tranquille, comme ils savaient qu'ils n'auraient jamais à répondre de rien. Ils alignaient tous les enfants pour l'inspection, comme une vente aux enchères normale d’esclaves. C’était si triste. Ils prenaient un enfant et ils s'en allaient, et la plupart du temps vous ne revoyiez plus jamais l’enfant. Parfois, les filles revenaient enceintes, et elles étaient envoyées dans un hôpital de la côte ouest dans West Coast pour un avortement. Si la fille parlait, ils s’en occupaient. Si vous passez derrière le pipeline d’eau dans les collines derrière l’école, vous trouverez beaucoup de ces filles, et même certains de leurs bébés  ». Quelques années plus tard, une autre victime subissait des électrochocs quotidiens (en plus des drogues) dans cet hôpital, et toutes les femmes y étaient stérilisées. Le dossier médical de cette femme serait trop sensible pour lui être communiqué, d’après son médecin.

Irène Starr, qui a survécu à six années passées au pensionnat d’Alberni, raconte que « Beaucoup de filles tombaient enceintes à Alberni. Les pères étaient les hommes qui travaillaient là, y compris le prêtre, et aussi les grosses légumes qui passaient par là et voulaient des filles pour la nuit. Des types du gouvernement ou de l'église. On n'a jamais su ce qui arrivait aux bébés, mais ils disparaissaient toujours. Les filles enceintes étaient emmenées à l'hôpital du coin (note : le "West Coast General Hospital de Port Alberni") et elles revenaient sans leur bébé. Je peux encore les entendre pleurer toute la nuit leur petit qu'elles avaient perdu  ». Et parmi ces « grosses légumes », y en a-t-il qui sont toujours au gouvernement ? Ou qui sont encore vivants et pourraient avoir à répondre de leurs actes ?

Les filles qui tombaient enceintes étaient liquidées, on retrouvait parfois leurs corps dans un champ, un peu plus loin.

Clairement, Annett explique que des réseaux pédophiles opéraient à partir des pensionnats (d’où la fréquence des avortements alors que les filles et les garçons étaient séparés strictement, justement pour ne pas se reproduire). De nombreux survivants, et d’autres témoins ont décrit la connexion étroite entre les églises qui géraient ces établissements, et les réseaux de pédophilie.

Il semble qu’à partir des années 50, beaucoup de pensionnats se sont mis aussi à l’activité lucrative d’ « élevage sexuel », comme l’écrit Annett. Et en Colombie Britannique, ce business semble avoir prospéré avec la collaboration du très sélect Vancouver Club où les enfants (surtout des garçons) étaient livrés, et cela durant des années, au réseau pédophile qui régnait là[8]. Et qui semble y régner toujours, d’après certains. Ensuite, personne ne revoyait les enfants qui avaient été amenés au Vancouver Club.

Ainsi, on louait les enfants aux amateurs de chair fraîche. Annett dit que ces réseaux existent toujours, mais passent désormais par les chefs des conseils tribaux, ces Indiens –baptisés évidemment- mis en place par le gouvernement pour gérer les communautés après avoir massacré les familles d’anciens. Aujourd’hui, nombre d’indiens expliquent que les chefs les obligent à se taire au sujet des abus commis dans les pensionnats. Mais, les fonctionnaires du gouvernement, associations pour l’enfance liées aux flics et tribunaux sont aussi, aujourd’hui, de gros pourvoyeurs d’enfants.

.

etc etc  http://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/canada-le-massacre-du-peuple-126020

Le génocide des Indiens du Canada - Vidéo d'un repenti - Pétition

 

Voir aussi,

 

Vatican et Eglise. Chute de Babylone. Euro fort et nouvelle version de Babel 

Le Vatican donne son feu vert pour les micro-puces RFID. Et ensuite ?

Christianisme païen en Occident. Christianisme fervent en Russie. Choc 

Les crimes de la Couronne d'Angleterre, de la City, du Vatican - et NOM

photo_1360619180616-19-0

.

 

Voir

L’euro fort et la nouvelle version de BABEL

billedereu-2dbabel-2dtower3

 

 

 

Sur cette parution,


Vatican et Eglise. Chute de Babylone. Euro fort et nouvelle version de Babel

Le Vatican satanique attaqué !

Benoit XVI poursuivi pour crimes contre l’humanité, pédophilie et malversations financières!

Benoît XVI quitte le navire :
la voie s’ouvre pour l’EGLISE DES TÉNÈBRES babéliennes
Avec le prochain pape commencera le mystère d’iniquité

 

R-sistons vidéo 4 : Le Nouvel Ordre Mondial pour les "Nuls"  
12:12

.

 

Partager cet article
Repost0
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 20:16

 

 

banques-cartel-a-table-copie-3.jpg

 

 

 

 

De la soumission à la libération,

par Chantal Dupille

 


 

Goldman Sachs dirige le monde. Il se repaît de nos renoncements.

Oui, les banksters apatrides, cupides et sans scrupules, dirigent le monde.

L'Europe est au pied de la Finance internationale.

Les Elus, grassement rémunérés, sont les idiots utiles du Système carnassier.

Ils vont même jusqu'à accepter les guerres de l'OTAN pour l'Empire.

 

Les Médias relaient servilement la propagande de l'oligarchie.

Ce jour, le torchon FR2 avec Pujadas annonce le Marché transatlantique:

L'UE n'a PAS d'autre choix que de se mettre ensemble contre les émergents.

Les Médias collabos sont les pires ennemis des peuples, des citoyens.

Plantons-nous en permanence devant les Rédactions pour protester !

 

 

banksters.jpg

 

 

Les banksters font bombance sur le dos de l'humanité asservie.

Ils prospèrent sur nos renonciations, sur nos sacrifices, sur nos malheurs.

Ils programment l'extermination des vieux, des pauvres, des sans travail..

Ils annoncent le Nouvel Ordre Mondial paradis à venir.

Mais c'est l'enfer qui vient. Et la révolte.. Valls y prépare le Parti "socialiste"

 

En Grèce, les citoyens ne peuvent plus se soigner.

Cancer, maladies graves, et même le reste.

Les hôpitaux publics sont exsangues.

Comme les citoyens privés de tout, et mendiant dans la rue.

L'Europe va diminuer l'aumône de l'aide alimentaire.

 

En France, le chômage s'étend, la pauvreté s'accroît, le désespoir aussi.

Le Parti "socialiste" a promis le changement. Un chômeur s'immole. 

Tout s'aggrave : UE toujours plus technocrate, concentrée, financière.

Les réformes sociales sont remplacées par les sociétales.

La France a pris la tête des guerres contre le développement de l'Afrique.

 

Citoyens, jusquà quand allons-nous nous laisser dépouiller de tout ?

Jusqu'à quand allons-nous offrir services publics et sociaux, retraites,

patrimoine, industries, emplois... et même nos enfants, leur avenir ?

Allons-nous laisser des Copé ou des Valls graver dans le marbre l'horreur ?

Allons-nous sacrifier nos vies à leurs profits "pantagruéliques" ?

 

Citoyens, nos vies valent mieux que leurs profits insensés, crapuleux !

Attention à la politique des petits pas ! UE, Marché bientôt transatlantique...

Voulons-nous être comme la grenouille cuisant lentement puis brûlée ?

Avons-nous mis au monde des enfants pour les priver d'une vie normale ?

Citoyens, citoyennes, à quand le Printemps français ?

 

Chantal Dupille

 

http://chantaldupille.over-blog.com

 



NOM-partage-capture_7-copie-1.jpg

  .

 

La Grèce est victime de prédateurs sans pitié

Ce que vit la Grèce est un signe évident du drame qui menace cette fois l’Occident. On voit en effet des choses jugées inimaginables il y a quelques années seulement. Les « assassins financiers » adoptent les mêmes procédures utilisées avec le FMI pour piller des pays endettés. Ce n’est plus l’Amérique latine ou l’Afrique : c’est à nos portes, en Grèce.

 

 

 

greece_2149973a

 

 

Et c’est le principe de l’usure, des magouilles entretenues entre la haute finance et le politique qui bien sûr sont responsables de cet état de fait. Tout va très bien, la crise est finie… ou presque. M. Draghi avait dit l’automne, il vient d’annoncer la fin de 2013. Soyez patients… En attendant, l’Etat grec a bradé de nouvelles concessions minières dans le Nord du pays. La compagnie minière Hellas Gold prévoit de s’installer et d’empocher quelques bénéfices copieux. C’est la filiale du groupe canadien Eldorado Gold qui a beaucoup investi pour pomper les richesses du sous-sol grec. On estime pouvoir tirer au moins 12 tonnes par an de la montagne de Skouriès. Il y a aussi d’autres minerais comme le cuivre, l’argent, etc. Pour le moment, plus d’un millier de Grecs sont employés et l’on promet de multiplier par cinq les embauches.


Heureusement, la totalité des employés seront Grecs. Mais les négociations entre les politiques grecs et les financiers canadiens ne sont pas claires. D’aucuns signalent qu’Athènes a vendu à perte les droits d’exploitation de cette mine, dans une région, le nord de la Grèce, qui renferme des richesses minières évaluées à 20 milliards d’euros. Pourtant, en 2003, « Athènes avait repris le contrôle de la mine, en vertu d’un règlement extrajudiciaire conclu avec TVX Hellas, l’ancien propriétaire, qui avait abandonné le projet en raison de l’opposition de la population locale. L’Etat grec a ainsi racheté la mine pour 11 millions d’euros, avant de la revendre, le même jour et au même prix, à Hellas Gold, fondée trois jours plus tôt, à qui il a cédé tous les droits d’exploitation. Peu après, 95 % du capital de Hellas Gold ont été rachetés par la canadienne European Goldfields (EG). Un audit avait estimé la valeur de la société sur le marché à quelque 400 millions d’euros. En 2012, Eldorado Gold a pris le relais d’EG » (Source : El Pais).


En tout cas, dans TROIS ANS, la Grèce deviendrait le premier producteur d’or de l’Union européenne ! Une médaille d’or pour la Grèce dans une compétition européenne, de quoi rêver…

 

NOM-soupe-j-copie-1-copie-1.jpg

 

Comme en Grèce (labo), l'Europe va peu à peu brader tous ses biens (humains, sociaux, économiques, patrimoine..), et sacrifier ses peuples, pour satisfaire la voracité des gansters de la banque avec la complicité des politiciens corrompus et des médias véreux. C'est aussi simple que cela.

 

Le Nouvel Ordre Mondial sur les ruines des peuples avance, et ensuite, une "bonne" guerre mondiale "nettoiera" la planète d'une grande partie de ses habitants. Pour le bonheur des nantis, qui se partageront les ressources vitales de la terre et qui auront un air moins pollué (jusque là par la consommation de milliards d'individus "superflus") à respirer.

 

Chantal Dupille

 

.

Nouvel-Ordre-Mondial.jpg

.

Partager cet article
Repost0
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 16:44

 

 

 

URGENT Mali :

Un dirigeant de gauche
arrêté et menacé

(par la France colonisatrice)
Michel Collon

 

 

collon-israel-ho-libre-images.jpg

 

Michel Collon, homme libre, un grand intellectuel

comme un Chomsky, un Bricmont, un Hessel...

Les tenants du Nouvel Ordre Mondial ont déclaré la guerre aux patriotes


Caroline Fourest  fausse journaliste,

Michel Collon vrai journaliste d'investigation

 

Par Chantal dupille, journaliste

(Carte Presse 26485)

 

Alors, Caroline Fourest ou Carole Gaessler,
Caroline Fourest sur France 5 : Propagande contre les journalistes d'investigation

Michel Collon est un conspirationniste,

ou... un vrai journaliste ?

 

Vous, vous n'êtes pas des journalistes

mais des presstituées

car vous êtes aux ordres

de la Pensée Unique officielle mensongère

qui fausse l'information

pour servir Mâmon, les Puissances de l'Argent,

vous discréditez les vrais journalistes

parce qu'ils font honnêtement leur travail,

de façon neutre, sans parti pris, avec courage,

vous osez salir, diffamer

les journalistes ou les blogueurs d'investigation !

 

Regardez cette page d'information,

de la vraie info,

elle est signée Michel Collon,

un vrai professionnel au Mali comme en Israël !

Et regardez-vous dans la glace, après !

 

Honneur à Michel Collon,

fleuron de la presse belge

 

Chantal Dupille

 

 

  Claude Covassi, fondateur de Mecanopolis :

 

 

 

Mercredi 13 février 2013

Mali-Oumar-Mariko-gauche-2-290x290.jpg

 

URGENT Mali :

Un dirigeant de gauche
arrêté et menacé

(par la France colonisatrice)

 

Oumar Mariko, le plus populaire des dirigeants de gauche au Mali, que j'ai eu l'honneur de rencontrer il y a quelques années, vient d'être arrêté par la "Sécurité" malienne.

 

En réalité, par la France.

 

Nous sommes très inquiets pour sa vie, sachant que 205 dirigeants africains ont déjà été assassinés dans le passé par les puissances coloniales.


Merci de faire circuler l'info et de signaler aux Affaires étrangères françaises votre préoccupation :

 

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/

 

Michel Collon 



Un dirigeant de gauche arrêté au Mali : le véritable objectif de l'intervention ? - Eric Pauporté
Ceux qui réclament une vraie démocratie au Mali sont dans le collimateur de la France. Signez la pétition...

Oumar Mariko : « Le coup d'Etat nous a sauvés du mirage démocratique au Mali » - Interview
La face cachée de la crise et le double jeu de la France depuis un an - Interview


 

 
Soutenez l'info alternative,
Rejoignez les Amis d'Investig'Action

 

 


Relayez partout cette info pour sauver la vie d'Oumar Mariko   !

 

.

Michel Collon au travail : 

"Israël, parlons-en" par Michel Collon


 

13:19
Israel - Michel Collon analyse Liberation et Le Monde   
.*
Les dernières Infos
de ce grand journaliste :
Le 12 novembre 1933, Hitler est invité
à donner une conférence dans une usine
de Siemens. Le patron de l’entreprise,
Carl Friedrich von Siemens, compte parmi les
principaux soutiens au régime nazi.

Prise de pouvoir par Hitler: Chronique d’un coup d’Etat financé - Actualité, sélection

Nouveau sur Investig'Action - michelcollon.info

FIN DE MYTHES
Armes de destructions massives : 5 guerres, 3 continents et les mêmes mensonges - Felicity Arbuthnot
Florilège des prétextes avancés par les Etats-Unis pour leurs incursions meurtrières.

Alcool, sexe et drogue chez la jet set saoudienne : La face cachée du wahabisme - Sihem Balhi
D'après Wikileaks, la famille royale s'éclate au nez et à la barbe de la police religieuse.

Au Mali, une lutte anti-terroriste en trompe-l'oil - Gregory Mauzé
Une mosaïque d'intérêts occultés par la guerre contre le terrorisme.

AMERIQUE LATINE
Négociations en Colombie : Espoirs et craintes d'un peuple avide de changements - André Crespin
Bientôt la fin du conflit entre le gouvernement et les FARC?

Colombie : dialogue et paix sont la seule issue - Collectif
Des organisations citoyennes dénoncent l'attitude du président et appellent au dialogue.

Lettre ouverte à Obama pour la libération des cinq Cubains - Arnold August
"En matière de grâce présidentielle, prenez exemple sur le courage de Lincoln et Carter"

BONS FACHOS?
A Qousseir, l'humanité pendue au gibet - Bahar Kimyongür
La rébellion gangrénée par une version locale de la peste brune?

Croatie : quand la télévision publique HRT réhabilite les oustachis - Index.hr
Magie de la télé: un boucher de la Seconde Guerre mondiale devient un héros légendaire.

 

 

Mali : Un dirigeant de gauche arrêté et menacé 

(par la France "socialiste" colonisatrice)

Mali, guerres, colonialisme, Françafrique, Europe, économie, social....
Le PS n’est plus un parti de gauche  !

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/le-ps-n-est-plus-un-parti-de-125956

Partager cet article
Repost0
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 02:20

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Honneur_et_patrie.jpg

File:Honneur et patrie.jpg

 

 

De l'Armée de la Nation à l'Armée de métier

et à l'Armée de mercenaires

Par Chantal Dupille

 

Cela fait un moment que je souhaitais écrire un article sur la guerre aujourd'hui, et sur l'Armée.

 

J'avais entre autres écrit ceci, début 2010, initialement publié sur le site mondialisation.ca.

La guerre n'existe plus officiellement.. Les médias l'ont tuée ! (eva R-sistons)

et ceci, sur mon site R-sistons.actu :

 

 

 

 

 

 

 

 

Une société de mercenaires sans foi ni loi

 

(..) Face aux malheureux sans travail et ne pouvant assumer les charges de leur foyer, face aux jeunes privés d'avenir, face aux familles disloquées, il y aura une armée de mercenaires, une police et une gendarmerie privées.

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive/2010/08/18/une-societe-de-mercenaires-sans-foi-ni-loi.html 

 

Et aujourd'hui, je reçois ce commentaire posté  par Ahura sur l'article Le Nouvel Ordre Mondial derrière tous les événements. Barbarie société, sur mon blog Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable

Extrait du commentaire :
Eva ! mes craintes concernant la durée de l'intervention militaire de la France au Mali sont confirmées par un haut dignitaire de l'armée française à savoir le général Vincent Desportes, ancien directeur de l'école de guerre. Je salue le courage de ce gradé qui ne reste pas muet devant une défaite annoncée et qui annonce clairement que tout vient de la guerre de Lybie ! Je pense qu'il n'est pas le seul à penser la même chose au sein de notre état major et que d'autres voix vont bientôt se faire entendre ! Qu'il sache que de nombreux français font confiance à leur armée et qu'ils sont dégoûtés de la voir défendre des intérêts très très « particuliers » ! L'armée française est là d'abord pour protéger la Nation et non pas être dispersée aux quatre coins du globe pour soutenir des pantins ou faire la chasse aux djihadistes. Un de tué, dix pour le remplacer !

 

Justement, je pensais aujourd'hui à l'Armée, passée de l'Armée de la Nation, de conscrits, à l'Armée de métier, avant, bientôt, de devenir une armée de mercenaires.

 

Nous avons besoin d'une Armée de la Nation pour défendre le pays, et pour se mutiner, aussi, lorsqu'elle est détournée de sa mission de défense pour se mettre au service des intérêts oligarchiques. Et cette armée était un creuset social, et un tremplin pour beaucoup, également.

 

Puis nous avons eu une Armée professsionnelle, de métier. Jusqu'à quand ?

 

Notre armée dérange, aujourd'hui, les Décideurs qui sont au service des mondialistes (bientôt du Nouvel Ordre Mondial) car, professionnelle, elle est composée de Français patriotes prêts à mourir pour la patrie, pas pour des intérêts étrangers illicites. Cette armée professionnelle est "dégraissée", l'heure est aux économies - et surtout à la réorientation des objectifs. Loin de servir la Nation, elle doit se vautrer et s'embourber dans des guerres illégitimes, illégales, au service du MEDEF (donc des multinationales comme Total ou Areva), de l'OTAN et des Israélo-Américains. Nos soldats sont détournés de leur mission d'origine, et ils apprécient de moins en moins de servir de chair à canons pour des intérêts illégitimes, coloniaux, prédateurs, criminels (comme contre la Libye, la Côte d'Ivoire, la Syrie, le Mali...).

 

 

 

http://www.mecanopolis.org/?p=27137

 

 

Et c'est pourquoi les tenants de la Nouvelle Gouvernance Mondiale songent à remplacer cette Armée de métier par une autre, moins imprévisible, plus soumise, composée cette fois de mercenaires sans foi ni loi, grassement payés pour tuer n'importe qui, n'importe comment, n'importe où, sans rendre compte, et en échappant aux lois de la guerre....

 

Ainsi, pas après pas, tout est détricoté. Sur le plan social, sur le plan des services publics, sur le plan des Droits (des Travailleurs, de la Famille..), sur le plan de la Défense...

 

Jusqu'où cela va-t-il aller ? Déjà, notre pays est occupé (Gouvernement, Médias, Quai d'Orsay nettoyé...) par les Usraéliens pour qu'il serve essentiellement leurs intérêts ; Il doit se soumettre aux décisions des Anglo-Saxons comme des Hébreux. Doit-il demain  renoncer aussi à son Armée pour l'offrir à des éléments incontrôlables, sans patrie et sans honneur ?

 

Pour pouvoir soigner une maladie, un médecin doit d'abord établir un diagnostic. Pour pouvoir refuser ce monde intolérable, il faut d'abord le voir en face...

 

Chantal Dupille (eva R-sistons)

 

http://chantaldupille.over-blog.com

 

 

Une société de mercenaires sans foi ni loi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/blackwater-l-ascension-de-l-armee-60033

 

Société de mercenaires

Par eva R-sistons

 

Nous avions une Armée, au service de la Nation, chargée de défendre la Patrie.

 

Nous avions une Gendarmerie, des militaires au service de la Nation, chargés du maintien de l'ordre.

 

Nous avions une Police, dans les villes, au service de la Nation, chargée du maintien de l'ordre.

 

Notre Armée était composée de conscrits, d'appelés. Nous avons maintenant une armée de métier.

 

Mais de plus en plus, l'armée de métier fera place aux entreprises privées de sécurité, comme en Irak ou en Afghanistan (Blackwater, société militaire privée). Leur motivation n'est pas la défense de la patrie, mais des intérêts financiers ou industriels.  Les règles de guerre ne les concernent pas, et l'Etat qui les emploie s'exonère de ses crimes.

 

Naturellement, ces mercenaires sont bien payés. Ils commettent de nombreuses bavures, de plus en plus de civils sont tués.  L'existence humaine n'a pas d'importance pour eux: On les entend dire, par exemple, qu'il faudrait éliminer tous les Afghans, "ils sont moins que rien".

 

Les Afghans ont répondu: Karzaï exige désormais que les sociétés privées de sécurité soient dissoutes d'ici à quatre mois.

 

En France, quel avenir avec Sarkozy ?

 

Les armées de mercenaires seront appelées à remplacer les armées de métier. Grassement payées, sans scrupules, sans foi ni loi. Tant pis pour les civils et pour les bavures. Seul compte le profit.

 

Bien entendu, il ne s'agira pas de défendre la patrie mais le Grand Capital apatride.

 

Et la Police ? Et la Gendarmerie ? En France, Sarkozy les supprimera dès que possible. Pour les remplacer par des agents de sécurité privés, mal payés, mal formés,  incompétents et imprévisibles. Le but étant malgré tout de remplacer les travailleurs par la machine, la vidéo-surveillance a donc de beaux jours devant elle. Que d'avantages ! Vite amortie, ne revendiquant pas, docile...  Et tant pis pour l'emploi.

 

Que feront les sans emploi ? Les postes de fonctionnaires sont peu à peu supprimés, les agriculteurs disparaissent de nos campagnes, les emplois industriels ne seront bientôt plus qu'un souvenir. Les caissières, à leur tour, rejoindront les contrôleurs de bus ou de métro sans travail, ou les défunts employés de stations service, et les agents de sécurité seront eux-mêmes robotisés.

 

L'Emploi est le premier des droits humains. Pourtant, ce sera le dernier des droits, bientôt. Le profit d'abord, pour une minorité.

 

Et que se passera-t-il avec les chômeurs, les sans emplois ? Ils deviendront une armée de mécontents, de manifestants, d'insurgés. Il "faudra" réprimer . Aux Etats-Unis, la FEMA a prévu des camps d'internement pour eux. En Europe, un article du Traité de Lisbonne stipule que la peine de mort sera rétablie pour les manifestants, pour les récalcitrants au Nouvel Ordre Mondial qui tue l'Emploi comme la souveraineté des pays ou l'Etat protecteur.

 

Face aux malheureux sans travail et ne pouvant assumer les charges de leur foyer, face aux jeunes privés d'avenir, face aux familles disloquées, il y aura une armée de mercenaires, une police et une gendarmerie privées.

 

Même la guerre est appelée à être privatisée, ce qui ne l'empêchera pas de devenir préventive, globale, totale, permanente voire nucléaire.

 

Elle est pas belle, la vie que nous promettent les tenants du Nouvel Ordre Mondial cher aux Sarkozy ou aux Dominique Strauss-Kahn ?

 

Au fait, la vie... ou la mort ?

 

 

wagons-USA-1.jpg

 

Futurs "camps" de la FEMA

 

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive/2010/08/18/une-societe-de-mercenaires-sans-foi-ni-loi.html

 

La colère des militaires contre la France vendue à l'UE, aux USA, à Israël

.

.
Je reçois à l'instant cet article du site Mondialisation.ca :

 

monti-mario-obama-barack
Terrorisme légal s’il est d’Etat
Global Research, février 12, 2013



Tandis qu’il promet dans son spot électoral des « réformes radicales contre le gaspillage et la corruption », Mario Monti envoie à Tripoli le ministre de la défense Di Paola avec un paquet cadeau d’environ 100 millions d’euros : 20 véhicules blindés de combat Puma, remis à « titre gratuit » (c’est-à-dire payés avec l’argent public des contribuables italiens) aux gouvernants libyens, dont l’engagement anti-corruption est bien connu. Un groupe de pouvoir, à l’intérieur duquel sont en cours de féroces vengeances, mis en cause même par le Conseil de sécurité de l’Onu, pour ses « continuelles détentions illégales, tortures et exécutions extra-judiciaires ». Tout parfaitement légal, cependant. La loi sur les missions internationales des Forces armées pour la « consolidation des processus de paix et de stabilisation », approuvée il y a trois semaines par le sénat avec un vote bipartisan presque unanime, autorise la dépense pour proroger l’emploi de personnel militaire italien en activité d’ « assistance, support et formation en Libye » dans le but de « rétablir la sécurité publique ». L’Italie se met ainsi en rang derrière les Etats-Unis, qui sont en train de former une force d’élite libyenne avec la mission officielle d’ « affronter et vaincre les organisations terroristes et extrémistes violentes ». Les mêmes qui ont été utilisées en 2011 par les puissances occidentales pour semer le chaos en Libye, alors que l’Otan l’attaquait avec ses chasseurs-bombardiers et ses forces spéciales (les qataris comprises) infiltrées. Les mêmes organisations terroristes qui sont aujourd’hui armées et entraînées par l’Otan, notamment dans des camps militaires en Libye, pour semer le chaos en Syrie.

Le secrétaire à la défense étasunien Leon Panetta a déclaré au Congrès que, depuis l’an dernier, le Pentagone arme les « rebelles » en Syrie. La majorité d’entre eux n’est pas constituée de Syriens, mais de groupes et militants d’autres nationalités, parmi lesquels des Turcs et des Tchétchènes. Il s’avère de source autorisée qu’il y ait aussi des criminels saoudiens, recrutés dans les prisons, à qui est promise l’impunité s’ils vont combattre en Syrie. La mission de ce ramassis armé est celle de semer la terreur à l’intérieur du pays : avec des bombes chargées d’explosifs à fort potentiel, des enlèvements, des violences de tous types surtout sur les femmes, assassinats en masse de civils. Ceux qui ont le coeur bien accroché[1] trouveront sur Internet des vidéos tournées par les « rebelles » eux-mêmes : comme celle d’un jeune garçon qu’on pousse à couper la tête, avec une épée, à un civil qui a les mains liées dans le dos.


De plus en plus, en Syrie comme ailleurs, la stratégie Usa/Otan mise sur la « guerre secrète ». Non fortuitement Obama a choisi comme futur chef de la Cia John Brennan, «conseiller antiterrorisme » à la Maison Blanche, spécialiste des assassinats à distance par des drones armés, responsable de la « kill list » autorisée par le président. Où il n’est pas exclu qu’il y ait eu aussi le nom de Chokri Belaid, le dirigeant tunisien assassiné par des killers professionnels avec une technique typiquement terroriste.

Manlio Dinucci

Géographe et journaliste

 

Photo: Chokri Belaid, le dirigeant tunisien assassiné

 

Edition de mardi 122 février de il manifesto

http://www.ilmanifesto.it/area-abbonati/in-edicola/manip2n1/20130212/manip2pg/14/manip2pz/335843/

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

Cette rubrique a été publiée par la rédaction de il manifesto sous le titre modifié de : A Tripoli Di Paola et 20 Puma, car cette information n’a été rapportée par aucun organe de presse italien.

 

 

 

Syrie: Rasmussen met en garde contre une intervention militaire  

11/02/2013

Syrie: Rasmussen met en garde contre une intervention militaire


Toute intervention militaire étrangère dans le conflit syrien pourrait conduire à des conséquences imprévisibles, a déclaré le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen dans une interview publiée lundi pour le journal belge EUobserver.

"Je suis intimement persuadé que toute intervention militaire étrangère sera lourde de conséquences imprévisibles, la communauté syrienne étant très complexe du point de vue politique, ethnique, religieux et compte tenu du contexte régional", a expliqué M.Rasmussen.

Selon le secrétaire général de l'Otan, au lieu de le régler le conflit, une intervention militaire risque au contraire de l'aggraver davantage.

Il a toutefois souligné que si la Syrie attaquait la Turquie, pays membre de l'Otan, l'Alliance ne tarderait pas à riposter.

Le 21 novembre dernier, la Turquie a officiellement demandé à l'Otan de lui fournir des systèmes anti-aériens Patriot pour protéger sa frontière de 900 km avec la Syrie. Le 4 décembre, le Conseil de l'Otan a donné une réponse favorable à cette demande.

La Syrie ne renoncera jamais à ses principes, malgré les pressions exercées sur elle de l'extérieur, a déclaré lundi le président syrien Bachar el-Assad lors d'une rencontre avec une délégation d'intellectuels jordaniens à Damas.

"La Syrie demeure le cœur battant du monde arabe, et elle ne renoncera ni à ses principes ni à ses traditions malgré la pression qui s'accentue et les complots ciblant non seulement la Syrie, mais aussi tous les Arabes", a indiqué Bachar el-Assad cité par l'agence publique SANA.

http://fr.rian.ru/world/20130211/197498289.html

http://fr.rian.ru/world/20130211/197497546.html http://fr.rian.ru/world/20130211/197497546.html

http://www.alterinfo.net/notes/Syrie-Rasmussen-met-en-garde-contre-une-intervention-militaire_b5218002.html

 

Mali : gauche proguerre et recolonisation (Réponse à Samir Amin)
Bruno DRWESKI, Jean-Pierre PAGE
La gauche anti-guerre dans le camp de la guerre ? Alors que le monde capitaliste s'enfonce dans une crise systémique sans précédent et que le monde arabe est traversé par des tentatives de déstabilisation qui sont dues aux décennies de pillage et de dictature mais qui ne sont pas toutes, loin de là, le résultat de facteurs locaux, que l'Afrique vit à l'heure du pillage et de conflits non réglés, du Congo à la Cote d'Ivoire, du Sud-Soudan à la Libye, la France s'est engagée de nouveau dans un conflit armé dans une de ses anciennes colonies, le Mali. La "gauche antiguerre" est globalement passée entretemps de la condamnation du bout des lèvres des bombardements en Yougoslavie et en Afghanistan au soutien déclaré à l'ingérence en Libye, en Syrie et au Mali. On doit essayer de comprendre pourquoi ? Et pourquoi il peut être difficile de naviguer entre les réseaux occidentaux de la gauche ex-antiguerre à la gauche anti-impérialiste des pays du Sud ? L'inaction coupable, voire l'aquiescement aux thèses (...)
Lire la suite »

 

Mon blog No-War :                                          apocalypse-1

No-War, le blog d'eva R-sistons à l'intolérable
Informer contre la guerre est le premier de mes engagements. La paix est le bien le plus précieux !

 Futurs abonnés: Au maximum, un seul avis par jour !

 
  
  La guerre est la pire des solutions, elle aggrave les problèmes au lieu de les résoudre. Elle sème partout ruines, désolation, morts, handicaps, blessures intérieures, stress, douleurs... Et avec les moyens actuels, elle est redoutablement dangereuse. Désormais, on parle d'ailleurs ouvertement d'utiliser les armes nucléaires - banalisées !
   Nous sommes prévenus: L'OTAN, que j'appelle l'Organisation Terroriste (terrorisme d'Etat) Anti-Nations (portant atteinte aux souverainetés) appelle à la guerre préventive, permanente, totale, nucléaire. Elle a enrôlé sous sa bannière les Etats européens, acceptant servilement que leur but originel, une Union au service de la paix, devienne désormais une fédération au service des guerres de l'Empire usraélien (Pays anglo-saxons et Israël), au service, donc, de ses ambitions hégémoniques: Dominer la planète, prendre le contrôle de ses ressources - des ressources arrachées aux peuples pour engraisser les Grandes Banques et les Multinationales. C'est un scandale intolérable !
   Ces Etats prédateurs, sans foi ni lois, véritablement hors-la-loi et terroristes, ont des porte-paroles zélés: Les Médias. Jour après jour, ils manipulent les consciences pour faire accepter ce dont les peuples ne veulent pas: Les guerres impérialistes, le choc de civilisations (qui a pris le relais de la guerre froide, l'antagonisme USA-URSS étant remplacé par le choc de civilisations, judéo-chrétiens contre Musulmans qui, pour leur malheur, ont souvent un sous-sol fort riche aiguisant les appétits), ou encore le choc Empire-Etats non alignés comme l'Iran, la Russie, la Chine, le Vénézuela.... Ainsi, Marie Drucker ou Benoît Duquesne font-ils, en France, l'éloge des guerres, ils appellent ouvertement à "mourir pour la patrie" - en réalité, pour les multinationales apatrides.
   Les Médias, outrepassant honteusement leur rôle d'information, désigent quotidiennement les adversaires: L'Iran, la Chine, la Russie, le Vénézuela, Cuba, etc. La désinformation et la propagande sont la règle. Le Nouvel ordre Mondial en gestation, basé sur l'exploitation, l'appauvrissement, destine les humains à deux rôles principaux: L'asservissement ou la guerre. Citoyens, servez vos nouveaux maîtres en tant que chair à canons ou comme esclaves, pour des salaires dérisoires (si vous avez la chance d'avoir encore un emploi), soyez flexibles, pressurables et délocalisables à volonté. Et lorsqu'épuisés vous arriverez, de plus en plus tard, à la Retraite, celle-ci sera remplacée par l'euthanasie - déjà annoncée par Jacques Attali, le plus célèbre apôtre du Nouvel Ordre Mondial (nom donné au Totalitarisme orchestré, en coulisses, par la Haute Finance). Orwell avait vu juste, et le film Soleil Vert est d'actualité.
   Il faut rappeler que les Médias, en France, sont principalement la propriété des Industriels de l'Armement, cas unique et intolérable.
   Dans son document intitulé "Etes-vous prêts à mourir pour la Patrie ?", Marie Drucker, autre scandale, fait la promotion des guerres en les présentant comme un instrument de libération des femmes: Accomplissant les travaux des hommes enrôlés, il leur est possible, ensuite, de demander une plus grande égalité de droits. Elle oublie simplement de dire que les femmes travaillent à leur malheur, en remplaçant leur mari, fils, frères, cousins, amis... appelés à mourir "pour la patrie". Elle ajoute, cyniquement: "Si les femmes arrêtaient de travailler pendant au moins vingt mn à la place des hommes sur le champ de bataille, les guerres s'arrêteraient", en encourageant celles-ci à accomplir leur devoir, à l'arrière. 
   Je retourne cette phrase en incitant les femmes mes soeurs à cesser de remplacer les hommes, à cesser de travailler à leur place. Alors, les guerres s'arrêteraient, et avec elles, les pires souffrances de l'humanité. 
   Notre société est mortifère; Les valeurs sont inversées. Ainsi, la mort devient l'idéal suprême, comme la soumission. C'est intolérable. 
   Courageusement, la tête haute et en ayant le sentiment du devoir accompli, en défiant les Assassins des peuples - Grands de l'Industrie ou de la Finance, Anglo-Saxons souvent chrétiens néo-conservateurs, ou Israéliens néo-sionistes -, je plaide dans ce blog pour la Vie, la Paix, la communion des civilisations, la Justice, la Fraternité universelle. Ces valeurs devraient être celles de tous, mais des cerveaux névrotiques, psychotiques, d'une avidité maladive, sans scrupules, d'une cupidité effrayante, changent les règles de l'humanité à leur profit.
   Tous unis, nous devons dire non à cette société folle, mortifère, destructice de vies et de valeurs, nous devons nous opposer aux guerres et cela passe par l'information de nos concitoyens. C'est ce que je tente de faire dans ce blog dédié à la Vie, à l'humanité, à la paix.
   Pour les questions pratiques en cas de guerre, je vous renvoie à mon blog sos-crise, pour la désinformation à mon blog la dénonçant, et d'une façon générale, vous pouvez lire avec profit mon principal blog, le plus connu, r-sistons à l'intolérable.
   Eva r-sistons aux guerres et aux médias qui en font l'apologie ou qui désinforment.
 

 

Face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Sa diffusion est un acte de résistance.

Les médias occidentaux dans leur large majorité ont de tous temps, scandaleusement, accepté les versions de l'armée US ou israélienne


 

Et sur mon site no-war,

derniers posts :

 

 

  La liberté

 

http://honneuretpatrie.over-blog.fr

 

Un blog qui fait honneur à la France,

que je vous recommande (note de chantal dupille)

 

Partager cet article
Repost0
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 04:24

 

http://www.mecanopolis.org/?p=27137

.

 

Hommage de Chantal Dupille

au militant Claude Covassier

fondateur du blog Mecanopolis

 

 

Suite à l'avis de parution du dernier article sur Mecanopolis, j'écris à Claude.

 

L'avis de parution, d'abord :

Nous reproduisons ci-après le courrier adressé par Alain Benajam, président du Réseau Voltaire France, à l'attention du Directeur général de France télévision, Monsieur Rémy Pflimlin, à propos du programme qui sera diffusé demain soir, mardi 5 février à 20h35 sur F5, dirigé par Caroline Fourest et intitulé « Les Réseaux de L'extrême ».

Claude Covassi, fondateur de Mecanopolis

 

Je réponds en annonçant que je vais le relayer.

 

Un mot de Claude, Mardi 5 février 2013, 1h24 :

 

Merci Eva. Je t'embrasse fort.
Claude 

Envoyé de mon iPhone

.
Puis je lui demande des infos concernant l'émission à venir:
.

Claude, à nouveau Mardi 5 février 13 h 43


Bonjour Eva,

Je t'avais préparé un long mail, mais pour une raison inconnue il n'est pas passé... Peu importe. Si tu veux tu peux me joindre au +41(..) ou me communiquer ton numéro pour que nous parlions de tout ça.

En attendant, et pour te répondre :

1. J'étais plutôt d'avis d'attendre la diffusion de l'émission plutôt que d'en parler avant et d'en faire ainsi la promotion. C'est Alain Benajam qui a beaucoup insisté pour que nous diffusions sa lettre.

2. Il sera surtout question de Thierry Meyssan. Peut-être de Mecanopolis puisque nous sommes proche de lui, mais comme ils n'ont pas pris contact avec nous je doute qu'ils en fassent des tonnes (il serait quand même très malhonnête de nous mentionner sans nous avoir préalablement interrogé).

3. Ils vont sans doute mentionner d'autres sites. Le tien peut-être également dans le collimateur, dans cette émission ou les suivantes.

Bises,

Claude

 

Claude a vu l'émission, mardi. Trois jours plus tard, il nous a quittés, à 42 ans. Mort "accidentellement" dans son lit. Alors qu'il allait publier le fruit d'une enquête courageuse, non-alignée, sur la mafia au Kosovo. Et il animait un des sites les plus engagés, MECANOPOLIS.

 

Je voudrais surtout rendre hommage à l'homme qui a refusé d'organiser pour le compte du Renseignement Intérieur suisse un attentat sous faux drapeau. Avec lui, on peut mieux saisir l'arrière-plan des politiques fétides...

 

Naturellement, bien qu'il ait déjoué un complot organisé par sa hiérarchie, Claude Covassier a été traité par les larbins des Pouvoirs en place de "complotiste", de "fasciste", d'"antisémite", etc, toutes les accusations habituelles collées aujourd'hui aux militants et aux journalistes refusant la Pensée Unique, le politiquement correct, les manipulations ou les mensonges des Médias.

 

Parce qu'il a voulu, comme Icare, percer les secrets cachés au commun des mortels, il est mort dans son lit... la veille de la publication d'un dossier explosif. Comprenne qui pourra. Il est des disparitions qui arrangent beaucoup...

 

Ceux qui sont sincèrement épris de vérité, aujourd'hui, sont traînés dans la boue, salis, discrédités, diffamés. Et un jour, parfois, la mort est au bout de la route... une mort qui bien entendu, restera inexpliquée.

 

Continuons le combat pour la Vérité, coûte que coûte. Parce que le monde a cruellement besoin de résistants sincères, tout simplement.

 

     Chantal Dupille

CD-34-ans-haut-copie-1.jpg

 

 

 

Claude Covassi ne pourra pas publier
son enquête sur le PJAK et l’UCK

 

 

Claude Covassi, fondateur du site Mécanopolis est décédé à l’âge de 42 ans.


Officier du renseignement intérieur suisse (Service d’analyse et de prévention), il avait été chargé d’infiltrer la confrérie des Frères musulmans (Opération Memphis). Par la suite, ses supérieurs lui auraient demandé d’organiser un attentat à la bombe qui eut été attribué à Hani Ramadan, directeur du Centre islamique de Genève . Il s’était alors rebellé, refusant de commettre un acte contraire à l’honneur.

 

Traqué, il avait obtenu —à la suite d’une course-poursuite en Espagne et en Égypte— que la Délégation des commissions de gestion du Parlement enquête sur cette affaire. En définitive, les députés s’étaient appliqués à clore le dossier à l’amiable, évitant des poursuites judiciaires aussi bien pour lui que pour le SAP.

Claude Covassi travaillait désormais pour une société de sécurité et organisait des stages de formation de survie.


Depuis un an et demi, il utilisait sa formation pour enquêter sur le rôle du PJAK et de l’UCK dans le narco-trafic en Europe. Le PJAK est une organisation kurde qui revendique de nombreux attentats terroristes en Iran. Il est financé par les USA, Israël et l’Allemagne et dispose d’un cabinet de lobbying à Bruxelles. L’UCK est une organisation kosovare dont le leader est devenu Premier ministre de l’État non-reconnu du Kosovo. Il a entrepris une campagne terroriste en Serbie (1997-99), dont la répression servit de justification à l’intervention de l’OTAN. Ses commandos étaient formés par les Forces spéciales allemandes sur une base de l’OTAN en Turquie.


Depuis quatre mois, Claude Covassi faisait l’objet de vives pressions pour le dissuader de poursuivre son enquête. Le 19 novembre, le quotidien Le Temps le prenait à partie en "une", sans aucune raison liée à l’actualité, juste pour souligner que Thierry Meyssan l’avait invité en Iran (où il avait débuté ses recherches sur le PJAK).


Claude Covassi devait publier cette semaine le résultat de son enquête. Il n’en a pas eu l’occasion. Il a été retrouvé chez lui, mort dans son lit. Selon la police genevoise, son décès serait imputable à une overdose de cocaïne. En état actuel, rien ne permet d’affirmer s’il l’a absorbée volontairement ou sous la contrainte, ni de savoir si cette drogue était acheminée ou non par le PJAK ou l’UCK.


Claude Covassi était pour nous un ami très cher et un compagnon de lutte. Nous étions en contact régulier avec lui et suivions attentivement ses travaux. Le Réseau Voltaire présente ses condoléances à sa famille et à ses amis.

 

Réseau Voltaire, décès de Claude Covassi
.
.
covassi.jpg
.
http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2013/02/deces-de-claude-covassi-fondateur-de.html?showComment=1360589764000

  ..

 

Le PJAK, une organisation terroriste soutenue par l’Allemagne ?
 

L’intervention de la France au Mali, ainsi que ses conséquences assurément désastreuses – que personne n’est en capacité de mesurer actuellement – occulte l’assassinat de trois activistes du PKK, survenus la semaine dernière à Paris, et pour lequel nous avons consacré deux articles. Avec l’intention de livrer un dossier complet à nos lecteurs sur le PKK et ses organisations parallèles, c’est sur le cas du PJAK, dont l’objectif est de tenter de déstabiliser l’Iran par des actions terroristes, que nous nous penchons aujourd’hui.


 

Le PJAK (Parti pour une vie libre au Kurdistan) est une organisation politique et armée qui, en utilisant le prétexte de l’autonomie du peuple kurde, utilise tous les moyens, et particulièrement l’action terroriste, pour lutter contre le régime iranien. Le PJAK, qui a été créé en 2004, suite à son premier congrès, à l’initiative du leader historique du PKK Abdullah Öcalan –  et grâce l’appui, tant financier que logistique, des Etats-Unis et d’Israël – est dirigée depuis l’Allemagne par Abdulrahman Haji Ahmadi.

En effet, aussi cela surprenant puisse paraitre, alors que le PJAK, qui dépend directement du PKK, est considéré comme une organisation terroriste, tant par l’Union Européenne, l’OTAN et les Etats-Unis, Abdulrahman Haji Ahmadi dirige le PJAK depuis son discret appartement à Cologne, dans la Kölnstrasse, dont les murs sont couvert d’images de « martyrs kurdes ».

Il faut préciser que M. Hamadi dispose d’un passeport allemand, puisqu’il a été, un temps, marié à une allemande. Cet ingénieur agronome, né en 1941 dans le nord-ouest de l’Iran, dans un village proche de Naqadeh, pourrait couler une retraite paisible, mais il préfère s’occuper à trouver des fonds pour le PJAK, à Bruxelles et Washington.

En effet, comme nous l’indiquions déjà en juin 2011, l’organisation terroriste PJAK a pu ouvrir un bureau à Bruxelles, de sorte à pouvoir exercer son influence, comme n’importe quelle autre « cabinet de lobbying », sur le pouvoir exécutif de l’Union Européenne.

Mais avant cela, en été 2007, M. Hamadi s’était rendu à Washington. Les diplomates américains affirment que l’accueil a plutôt été « réservé », mais il est quand même surprenant que le leader d’une organisation officiellement classée comme terroriste par les Etats-Unis puisse être officiellement dans la capitale du pays.

Que l’accueil de M. Hamadi a Washington ait été « réservé » ou non, il est évident que les Etats-Unis soutiennent le PJAK dans ses manœuvres de déstabilisation de l’Iran, ce qu’a confirmé dernièrement à l’hebdomadaire Der Spiegel Robert Baer, un ancien agent de la CIA qui a travaillé pendant de nombreuses années dans le nord de l’Irak et qui conserve des liens étroits avec la scène politique kurde. M. Baer indique : «Il est évident que les États-Unis fournissent des renseignements au PJAK afin de leur permettre de déstabiliser l’Iran. Ces informations, et dans une moindre mesure des formations sur le terrain leur sont données par les Forces Delta. »

L’Allemagne, complice des terroristes du PJAK ?

Les experts en sécurité allemands ont des opinions très différentes du PJAK. Alors que les services du renseignement intérieur (Bundesnachrichtendienst, BND) prétend que les activités de l’organisation en Allemagne « sont à peine dignes d’une mention », le parquet fédéral a, l’année dernière, lancé une enquête, non pas à l’encontre son leader Abdulrahman Haji Ahmadi, mais pour savoir si le PJAK est un « groupe terroriste », tel que défini par le droit allemand. Cela alors que, comme nous l’avons déjà indiqué, le PJAK, qui dépend du PKK, est déjà considéré comme tel par le Conseil de l’Union européenne.

La rédaction de Mecanopolis a cherché à rencontrer M. Hamadi afin de réaliser un entretien, mais cela a pour l’instant été malheureusement impossible. Nous aurions pourtant été très intéressé de pouvoir nous entretenir avec le leader du PJAK, notamment à propos du financement de son organisation – et particulièrement des suspicions de trafic de drogue à son encontre – qui feront d’ailleurs l’objet de notre prochain article sur le sujet.

 

Mecanopolis

 

 

Partager cet article
Repost0
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 02:00

 

http://fortune.fdesouche.com/294827-australie-les-villes-organisent-leur-survie-alimentaire

 

.

Les potagers pousseront bientôt sur nos toits

Le potager bio du maraîcher Ben Flanner, à Brooklyn, un quartier de New York.

Un potager dans la ville

Robin Douthitill picks vegetables at the Brooklyn Grange, a 40,000-square-foot produce-growing rooftop farm, in the Queens borough of New York.

 


 

Je l'ai souvent écrit sur mes sites. Nous vivons dans un monde dangereux, où le bien commun, le bien public, ne sont jamais pris en considération, et où seuls les intérêts de quelques-uns comptent.  L'effondrement économique de l'Occident menace, et une étincelle (venant probablement de Tel-Aviv) peut entraîner une conflagration planétaire (1). Nous devons impérativement nous prémunir. En 40, les Français ont encaissé le choc parce que le pays était rural; ils ont trouvé refuge à la campagne. Comme je l'ai régulièrement recommandé, dans la mesure du possible sortons des villes-étouffoirs ("Retour à la terre, ou mourir"). En cas de pénurie d'essence, de paralysie des transports, le ravitaillement ne sera plus assuré. Si nous sommes obligés de rester en ville, organisons, au moins, notre survie (2). Avec ingéniosité, et dans la solidarité de tous, Chantal Dupille

 

 

(1)

(2)

Retour à la terre, à la simplicité de vie, à la solidarité.. Ou mourir !

La dramatique disparition de nos paysans - le choix de la terre, de la vie

 

 

...

 

http://greentop.fr/category/garden-blog/jardin-potager/.Potager urbain

 


Les villes organisent leur survie alimentaire

 

Moi qui pensait l’Australie plutôt isolée et plus à l’abri en cas de krach alimentaire sur la planète… Ils se préparent donc eux aussi pendant que l’on nous répète de continuer à consommer puisque tout va bien! Cherchez l’erreur…

Les petits jardins citadins et autres potagers de poche ont la cote dans les banlieues australiennes. Mais suffiront-ils pour répondre aux besoins des villes en cas de crise alimentaire?


 

Sans changement radical imposé d’ici 2030, 30 millions de citadins seront dépendants d’une chaîne d’avions et de camions pour leur survie alimentaire, à la merci du moindre choc pétrolier. Certains ont décidé de ne pas attendre que les gouvernements réagissent, comme Michael Mobbs, dans la banlieue de Chippendale à Sydney.


Michael Mobbs vit dans une maison qui économise environ 100 000 litres d’eau par an. Mais le régime moyen d’un Australien implique le même volume utilisé pour la nourriture consommée en 10 jours. Pour résoudre le problème, il a décidé d’acheter local et de produire une partie de son alimentation, malgré le fait de vivre en hyper-centre.


Heureusement pour lui, ses voisins ont répondu à l’appel et l’ont aidé à transformer le quartier en potager. Dans sa banlieue, ils ont planté 200 arbres fruitiers et plantes sur 32 hectares, et ce n’est qu’un début.


Le conseil municipal local est conquis et aide à l’amélioration.

 

Les routes vont être repeintes pour réduire la température de deux degrés.

 

On va installer un système d’auto-irrigation,

 

et un super-potager devrait produire 33 tonnes de légumes par an. Pour régler les problèmes d’espace, il sera implanté sur les toits. A ce rythme, d’ici 10 ans, la banlieue devrait atteindre 40 à 50% d’autonomie alimentaire.



Michael Mobbs dans son jardin.

Michael Mobbs interrogé sur son jardin lors d’un reportage télévisé. © Nicolás Boullosa (Flickr.com)

 

Cette démarche n’est pas isolée : le petit potager urbain est en pleine renaissance.

 

Les jardins communautaires sont de plus en plus populaires et les réseaux d’information sur les produits de saison et locaux permettent à tous de prendre les bonnes décisions.

 

A Sydney ou Brisbane, Food Connect vous livre des boîtes de légumes bio et locaux à la demande.

 

Le message de Michael Mobbs est pourtant encore difficile à faire passer car la population australienne a du mal à croire à la possibilité de manquer un jour de nourriture. Pourtant, en 2008, 17 pays ont connu des révoltes dues à la pénurie alimentaire. Et l’infiltration continue d’eau de mer dans les sols cultivables des îles du Pacifique laisse présager le pire. Pour Michael Mobbs :

Il faut jardiner comme si nos vies en dépendaient, parce que, au fond, c’est fort probable.

abc.net.au

Trouvé sur greenetvert.fr

D’ailleurs, puisque nous en parlons, je vous conseille un documentaire proposé par les brindherbes sur un éventuel krach alimentaire, doc qui date de 2008, les choses se confirmeraient-elles?)


Les villes organisent leur survie alimentaire

.

 

La ferme verticale : mondes agricoles en mutation

Publié par Marc Lafontan |

 


Pensées par certains comme la solution idéale pour garantir la sécurité alimentaire des villes ou imaginées par d’autres comme des constructions futuristes inquiétantes, les fermes verticales bousculent indubitablement les représentations sociales que nous avons tous des mondes agricoles et de la place qu’ils occupent dans nos sociétés contemporaines.

L’érection de ces tours fertiles et l’irruption de l’agriculture dans la cité nous apparaissent de prime abord comme des ruptures fondamentales dans notre façon de concevoir non seulement la ville, mais aussi l’agriculture, l’agriculteur lui-même et la campagne.

 

.

 

Voir aussi :

 

 

http://greentop.fr

link

 

Le portail de l'agriculture urbaine

 

.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§


 

L'actualité, sélection :

 


L'invention du virus du sida

 


 

 

presse-20janv-2013

 

Scoops. Meurtre C Belaid: Ministère de l’Intérieur accusé. Nouvelle agression. Valls indispose la Tunisie

Mali: La France médaille d'argent de la guerre des civilisations

L'ONU alarmé par le nombre d'enfants afghans tués par les Américains.

Quand Libération faisait l'apoligie de la pédophilie...

Liens Qatar-Israël. Liens Frères Musulmans-USA. L'Iran se défendra..

Afrique: Le continent spolié, le désespoir des Africains (Robert Bibeau)

Le PDG de Goldman Sachs et Elisabeth Guigou (PS!) visent l'Afrique (UE-Afrique)

L'UE et les élites financières ont entrepris de disloquer la démocratie

La crise du Mali, 1, 2, et 3e article (Aymeric Chauprade) .

L’OTAN se prépare à militariser l’Arctique et autres infos guerres

Le Japon s’implique dans la logique de guerre. Jusqu'où ?

Goldman Sachs veut la Révolution Française - Pitoyable Europe de Hollande
Prochaine cible USA-Israël: Le Hezbollah,insoumis,résistant, donc à éliminer

 

 

TOUS AU TROCADERO !

 

Pour la Syrie SOUVERAINE, tous au Trocadéro (Paris) le 10 février

 

 

.

 

Partager cet article
Repost0