Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 16:47

 

 

ALERTE PUBS ENVAHISSANTES, DELIRANTES, 
AUCUN HEBERGEUR N'IMPOSE AUTANT DE PUBS

PARTOUT, MEME ENTRE DES LIGNES, ENORMES,

SALES CAR NE RESPECTANT PAS

LE CONTENU, LE BLOGUEUR ET LE VISITEUR !

FUYEZ  LES SITES OVER-BLOG, SOUILLES COMME CELUI-CI !

Over-blog est devenu une poubelle !


OB-pub-panneau.jpg .

Toutes les pubs pouvant surgir sur ce site,

ne sont pas de mon fait.

Nous en reparlerons, car je réagirai en conséquence,

mais pas pour l'instant, car je suis occupée

à préparer trois ouvrages

(le roman, le document, l'autobiographie

seront disponibles en même temps sous environ 10 jours)

NB: Boycottez les produits faisant de la pub.

Un bon produit n'a pas besoin de pub... chantal dupille

 

 

 

§§§

  

 

Vu sur le site Atlas Alternatif 

Nous condamnons la décision unilatérale

de la plateforme Overblog de truffer ce blog

de publicités en VIOLATION des conditions générales

d'utilisation initialement définies.

Pour ne plus les voir téléchagez un logiciel Addblock

Publicités

et sur ce blog,

Blog devenu depuis aujoud'hui diffuseur de pubs malsaines

A over-blog: Scandale, invasion soudaine de pubs abjectes sur mes blog

 

valls-klippa-valerie-hollande.jpg

 

 

Le joli Gouvernement PS que voilà !

Par Chantal Dupille (eva R-sistons)


 

  Manuel Valls aime les socialistes, juré, promis, et au nom de cet amour, d'ailleurs, il demande à des socialistes de la fermer, et de changer le nom du Parti Socialiste. Passons..


  Donc, Valls n'a pas apprécié le franc-parler d'Arnaud Montebourg, et il l'a mis à la porte.  Jalousie, ou incompatibilité entre un homme qui aime la France, et un autre se déclarant ouvertement lié à Israël ? En tous cas, notre Franco national annonce un nouveau Gouvernement. Et quel Gouvernement !


   Nous devons donc subir encore celui qui est l'homme de Bilderberg, de Bruxelles, de Tel-Aviv, de Washington, du MEDEF... et qui a une autorité telle, que c'est comme il l'a dit lui-même, "avec lui Valls, ou contre lui". Gare aux insoumis ! Ils rejoindront Montebourg... Au fait, qui gouverne réellement ? Hollandouille vomi des Français et même de celle qu'il présentait il y a peu comme "la femme de sa vie", Rottweiler ? Non, c'est Valls qui est aux commandes, et ça se voit. Haro sur les chômeurs qui n'acceptent pas n'importe quel boulot, les retraités qui ne paient pas encore d'impôts, les gens qui refusent de travailler le dimanche, les frondeurs qui ne veulent pas d'un PS plus à Droite que l'UMP, etc. ! Le tournant politique ultra libéral, privilégiant le MEDEF au peuple, c'est lui.... Des cadeaux et des sourires pour les grands Patrons, des sacrifices et la matraque pour le petit peuple ! 


   Valls a choisi qui ? A l'économie, Macron, un banquier d'affaires, de grandes affaires, un HAUT fonctionnaire, un homme de Rothschild - vous savez, celui-là même qui opère un racket planétaire en imposant le joug d'une dette indue. Du beau monde ! Amis, amies, serrez-vous encore un peu plus la ceinture, la Finance est gloutonne, vorace, impitoyable...


    Le triste sire Fabius, que l'on appelle en dehors de France "le Ministre des Affaires Etrangères d'Israël", est reconduit dans ses fonctions pour achever de dénaturer la diplomatie française. Au menu, encore et toujours l'hypocrisie, la guerre contre EIIL - comprenez contre Assad, pour que la Syrie soit comme la Libye -, contre les Africains rêvant de souveraineté, contre les pro-Russes en Ukraine en attendant de se farcir les Russes dans une confrontation nucléaire - et j'en passe de meilleures. Une diplomatie vraiment contaminée !


 

.



    La grande vedette, c'est une Marocaine aficionada du Gender à l'école, pour l'"Education" des petits Français.  Une sacrée menteuse car elle a promis, juré, parjuré... que le Genre à l'école, non, non, ça n'existe pas.  Avec elle, la réforme des rythmes scolaires de gré ou de force (elle est à la bonne école de Valls), et tant pis si Nicolas Dupont-Aignan, aimé de ses administrés, va en prison pour ses convictions. Avec le fameux Genre à l'école, des enfants pourront choisir leur sexe, et faire l'apprentissage de la tolérance avec des pédophiles ou avec des féministes radicales rêvant d'un monde sans homme. Gare aux profs ou aux parents récalcitrants ! La Najat se pare de l'autorité du Franco français...


    Voilà le quarteron des fossoyeurs de la République, du socialisme, de l'indépendance nationale, de la démocratie... Le joli Gouvernement que voilà ! Un quarteron de malfaiteurs... Dehors, les imposteurs !


     Quand à Hollandouille, même s'il tombe en-dessous de zéro dans les sondages, il gardera en otage la France.


     Mais voici qu'à l'horizon Sarkozy pointe son nez, il vient sauver à nouveau la France en attendant d'en être à nouveau chassé...


     Alors, elle est pas belle, la politique, en France ?


    Chantal Dupille (eva R-sistons)


 

    Tags : valls, macron, najat vallaud, montebourg, fabius, sarkozy, hollandouille, gender, école, diplomatie, ps, medef, démocratie, dupont-aignan, assad, syrie,libye, france, afrique, russie

 

 

Fabius-exporte-djihad.jpg

 

 

Pas eu le temps de voir la vidéo,

mais le titre me met en appétit !

 

La vidéo que Hollande ne voulait pas voir sortir

 

 

et aussi :


Nouvelle pantalonnade gouvernementale : Le tout nouveau ministre du commerce extérieur est viré au bout de 9 jours, probablement pour fraude fiscale

 

A LIRE : Une mafia Française ?

 

Ceux qui se gavent sur le dos de la "CRISE" : Rémunérations de Sandra et Thomas Thévenoud. 

En 2014, l'Assemblée nationale a rémunéré 52 épouses, 28 fils et 32 filles de députés


La mafia de l’eau en France

 

« Vous êtes sans emploi ? C’est de votre faute ! »


Le Président Hollande est un homme dangereux..


La preuve que la France n’est pas à sa place dans l’OTAN !!!

 

 

 

La preuve que la France n’est pas à sa place dans l’OTAN !!!.
Hollande représente la France !

 

.Hollande-demission.jpg.

.

 

L'actualité

(Guerres, média-mensonges, etc), ici :

SCANDALE: L’affaire Abdallah ne mobilise pas notre presse sioniste (+ actualité)


Guerre contre la Russie :

Dès le 14 septembre 2014,

guerre intéreure pour commencer.

Toute l'actualité GUERRES: Ukraine,Irak,mondiale.. + De Villepin, Dumas.. Vidéos

 

 

La barbarie nazie de Kiev.
Voici comment les mères russes
retrouvent leur fils ou mari !
.

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Politique française
commenter cet article

commentaires

ahura 15/09/2014 07:26

Eva...pour compléter ton article en voici un qui vaut son pesant d'or. Macron ne paie pas l'ISF ! Bizarre ! La droite ne dit rien !

Le ministre de l’économie, ne paie pas l’ISF !

Comment c’est possible me direz vous ?

Je ne sais pas du tout !

A l’heure où une grande partie des français, fait le siège de leur centre des impôts, pour demander des délais de paiement, voilà qui a de quoi nous interpeler. Il a investi d’après ses dires, dans
la réfection d’une maison familiale, vu ce qu’il a gagné, ne doutons pas du grand luxe de cette maison….




Titre original: Emmanuel Macron fraude également le fisc…





Thomas Thévenoud n’est pas un exception, il est la règle ! C’est pour cela qu’il pensait ne pas se faire prendre…


[Emmanuel Ratier - Faits & Document - N° 382 - Septembre 2014]

Le nouveau ministre de l’Économie Emmanuel Macron réussit l’exploit de ne pas payer l’ISF alors même que :
• il est marié à une femme (de 56 ans) héritière d’une des grandes familles bourgeoises d’Amiens,




• il détient une villa huppée au Touquet (résidence secondaire ne bénéficiant pas d’un abattement de 30 % pour résidence principale),
• il a été payé durant ses études à l’ENA,
• il est inspecteur des Finances depuis 2004 (revenu minimal : 12 000 euros par mois)
• il a été secrétaire général adjoint de l’Élysée de 2012 à 2014 (14 910 € par mois, plus tous les avantages évidents qui en découlent),
• il a entre-temps rejoint la banque d’affaires Rothschild & Cie en 2008, successivement comme banquier d’affaires (2008-2011) puis associé gérant (2011-2012).
• À ce titre, il a reconnu avoir touché 2 millions d’euros brut, soit au moins 1 million net, pour la seule période allant de décembre 2010 et mai 2012

(Question : comment faire confiance à un ministre de l’Économie, sans enfant, fils de deux médecins, marié à l’héritière d’une grande famille bourgeoise provinciale, membre du groupe de Bilderberg,
Young Leader de la French American Foundation, disposant d’énormes avantages professionnels, qui n’a pas réussi en dix ans à accumuler 1,3 million d’euros tout en gagnant chaque année entre 200 000
et 1 million d’euros brut ?).

http://www.faits-et-documents.com

Source LibertesInternets relayé par Crashdebug



Emmanuel Macron dévoile ses revenus

Le nouveau ministre de l’Economie a accepté de communiquer sur son salaire de banquier au journal L’Express. Directeur de la banque Rothschild en 2008, Emmanuel Macron est devenu associé-gérant en
2011. Cette année là, il gagne un million d’euros brut. Plus encore un million pour les quatre premiers mois de 2012. En enlevant les charges sociales et les impôts, le journal estime son revenu à
un million d’euro de décembre 2010 à mai 2011.

Malgré cette somme, l’ancien secrétaire général adjoint de l’Élysée ne paie pas l’impôt sur la fortune (ISF). Il a notamment investi son argent dans la rénovation d’une maison familiale. Avec le
reste de son patrimoine, ses revenus n’excèdent pas le seuil de 1,3 million d’euros.

Le ministre assure que sa déclaration de patrimoine, qui sera contrôlée par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, confirmera ces déclarations.

ahura 13/09/2014 08:08

Eva...je n'ai pas lu le livre de l'ex première dame de France mais j'ai retenu le passage qui fait polémique à savoir sur les "sans dents" et j'aurais tendance à croire celle qui en est l'auteur .
Pourquoi ? Hollande nous y a habitué . C'est un menteur ! La pressetituée a donné la parole au cercle rapproché des hollandais qui sont venus tenter d'éteindre l'incendie mais n'y sont pas
parvenus. Il est bien évident qu'ils n'allaient pas cracher dans la soupe et prendre le risque de perdre leur 10 à 15000 euros mensuels . Leur intérêt est de faire en sorte que le hollandisme dure,
dure, dure ! Par contre Valérie Trierweiller n'a vu aucun micro se tendre vers elle . Elle s'est faite traiter de menteuse mais n'a pu se défendre . Il est loin le temps ou les journaleux se
précipitaient dans son sillage ! A présent c'est une pestiférée ! Pestiférée qui détient la preuve de ce qu'elle avance . Alors qu'attentent les journalistes pour publier un droit de réponse ?
Hollande est bel et bien un menteur . La preuve , lui qui aime les sans dents qu'a-t-il fait pour les plus modestes ? Près de 6,5 millions de personnes sont concernées. Contrairement à ce qui avait
été promis, les petites retraites ne seront pas revalorisées au 1er octobre en raison, selon le ministère des Affaires sociales, de la "très faible inflation". Le ministère a confirmé, vendredi 12
septembre, une information d'Europe 1.

Pourquoi les pensions n'augmenteront-elles pas ?

La revalorisation des pensions est traditionnellement indexée sur l'inflation, pour que les Français conservent leur pouvoir d'achat malgré l'augmentation des prix. Les retraites inférieures à 1
200 euros par mois auraient dû bénéficier d'une augmentation, qui devait s'élever à environ 11 euros par mois.

Mais cela n'a pas été le cas. Le ministère a estimé que "les règles de revalorisation, du fait de la très faible inflation prévue pour 2014 [0,5%], conduisent à une stabilité des pensions".

Qui entre dans la catégorie des petites retraites ?

Selon Le Monde (article abonnés), 43% des retraités touchent moins de 1 200 euros par mois. Ce qui représente plus de 6 millions de personnes.

En revanche, précise le journal, si l'on prend en compte le patrimoine (notamment immobilier) des retraités, "la médiane, c'est-à-dire la limite qui sépare la population en deux parties égales, du
revenu moyen (intégrant les revenus du patrimoine) s'élève à 1 563 euros. Ce chiffre est proche du revenu médian des actifs (1 712 euros en 2011)".

Quelle est la proportion de pauvres chez les retraités ?

Dans une note sur l'évolution du niveau de vie des retraités publiée en janvier 2014, le Conseil d'orientation des retraites estimait que le "taux de pauvreté des retraités" en 2011 était de 9,3%,
contre 14,3% pour l'ensemble de la population, en raison d'une "pauvreté relativement fréquente parmi les inactifs non retraités" (étudiants, personnes handicapées, parents isolés inactifs…).

L'Insee a réalisé une prospective sur l'évolution du nombre de retraités pauvres en région Centre. Elle a conclu qu'il y aurait "un tiers de retraités pauvres supplémentaire en 2030" dans cette
région. Un chiffre qu'on ne saurait étendre à tout le pays, mais qui pourrait intéresser le ministre des Finances, Michel Sapin, longtemps député de l'Indre, un département du Centre.

ahura 12/09/2014 08:12

Eva ....je suis d'accord avec toi. Nous avons à la tête du pays des fossoyeurs qui nous ont fait rentrer dans l'OTAN, ce que De Gaule avait refusé catégoriquement. Voici un sublime article sur
l'Otan (Otan suspend ton vol !)

Loin de la préserver, l’Otan constitue une menace pour la paix. (The Guardian)

Seumas MILNE

"Les puissances occidentales opposent une résistance à un règlement négocié de peur d’apparaître faibles" – Illustration Matt Kenyon


Superbe papier du GUARDIAN , qui est le seul médias mainstream Anglo-saxon ( la « presse de qualité » britannique, le site internet du Guardian est en 2012 le troisième site de presse le plus
consulté au monde !!) à faire un superbe travail , en hésitant pas à critiquer violemment l’OTAN, et à dire la vérité …. BRAVO ! Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance

Pour les maîtres de la guerre occidentaux, c’est un bon moment pour être au Pays de Galles. Une alliance militaire qui se démène depuis des années pour expliquer pourquoi elle existe encore a un
ordre du jour chargé pour son sommet de Newport. L’OTAN n’est peut-être pas au centre des plans de Barack Obama et de David Cameron pour lancer une intervention au Moyen-Orient pour rayer de la
carte le dit Etat islamique. Mais après 13 ans d’une occupation sanglante de l’Afghanistan et une intervention désastreuse en Libye, l’alliance occidentale a maintenant un ennemi qui semble enfin
faire son affaire. Au cours de sa visite éclair dans l’ancienne république soviétique de l’Estonie aujourd’hui, le président américain a déclaré que l’OTAN était prête à défendre l’Europe contre
"l’agression russe".

Le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen – qui en tant que premier ministre danois en 2003 affirmait catégoriquement que « l’Irak possède des armes de destruction massive … nous le
savons" – a fait publier des images satellites censées démontrer que la Russie a envahi l’Ukraine. Pour ne pas être en reste, le Premier ministre britannique a comparé Vladimir Poutine à
Hitler.

Le sommet prévoit le déploiement d’une force de réaction rapide à travers l’Europe de l’Est pour dissuader Moscou. La Grande-Bretagne envoie des troupes en Ukraine pour des entraînements. A
Washington, les faucons du Congrès poussent des cris d’apaisement tout en exigeant des mesures pour donner à l’Ukraine "une force de combat plus capable de résister" à la Russie.

Tout espoir que l’annonce aujourd’hui d’un accord de cessez- le-feu par le président ukrainien puisse signifier la fin du conflit fut anéanti lorsque son premier ministre, Arseny Yatseniuk – favori
américain à Kiev – qualifia la Russie "d’état terroriste", et encouragé par Rasmussen, exigea que l’Ukraine soit autorisée à adhérer à l’Otan. C’est précisément la menace que l’Ukraine soit
entraînée dans une alliance militaire hostile à la Russie, malgré l’opposition de la plupart des Ukrainiens et de son gouvernement élu de l’époque, qui fut à l’origine de cette crise. Au lieu de
maintenir la paix, l’Otan est la cause de l’escalade des tensions et de la guerre.

C’est ainsi depuis la création de l’Otan en 1949, à l’apogée de la Guerre Froide, six ans avant le Pacte de Varsovie, traité prétendument défensif contre toute menace soviétique. Il est souvent
affirmé que l’alliance a maintenu la paix pendant quarante ans, alors qu’en fait il n’existe pas la moindre preuve que l’Union Soviétique ait jamais eu l’intention d’attaquer.

Après l’effondrement de l’Union Soviétique, le Pacte de Varsovie fut comme dûment dissout. Mais pas l’Otan, bien que la raison apparente de son existence ait disparu. Si la paix avait véritablement
été son objectif, elle aurait pu être utilement transformée en un dispositif de sécurité collective incluant la Russie, sous les auspices des Nations Unies.

Au lieu de cela, elle s’est accordé un nouveau mandat "hors-zone" pour faire la guerre unilatéralement, de la Yougoslavie à l’Afghanistan et la Lybie, comme la garde avancée d’un nouvel ordre
mondial dominé par les Etats-Unis. En Europe, elle a jeté les bases de la guerre en Ukraine en rompant un engagement pris par les Etats-Unis envers Moscou et en accroissant inexorablement son
influence vers l’est : d’abord dans les états de l’ex-Pacte de Varsovie, puis au sein de l’ancienne Union Soviétique elle-même.

Mais le "plus gros lot", comme l’a dit l’an dernier le chef du National Endowment for Democracy (Fondation nationale pour la démocratie) financé par les Etats-Unis, c’était l’Ukraine ethniquement
divisée. Après que l’Union Européenne a conclu son accord d’association aux implications militaires avec l’Ukraine, excluant tout accord avec la Russie – et que le président ukrainien corrompu mais
élu, qui refusa de le signer, fut renversé par un coup d’état soutenu par les Etats-Unis, on ne peut appeler cela autrement – la Russie ne peut guère être accusée de paranoïa de considérer la main
mise sur l’état voisin comme une menace pour ses intérêts fondamentaux.

Six mois plus tard, soutenue par Moscou la résistance de l’Ukraine orientale aux nationalistes de Kiev soutenus par l’Otan s’est développée en guerre à part entière. Des milliers de personnes sont
mortes, et des violations des droits de l’homme se sont multipliées des deux côtés, tandis que des troupes gouvernementales et leurs auxiliaires irréguliers bombardent des zones civiles et
enlèvent, détiennent et torturent de présumés séparatistes sur une échelle gigantesque.

Les forces ukrainiennes soutenues par les gouvernements occidentaux incluent des groupes comme le bataillon néo-nazi Azov, dont l’insigne est le crochet de loup des troupes d’assaut nazies pendant
la guerre. Le régime de Kiev de plus en plus répressif tente maintenant d’interdire le parti communiste, qui a remporté 13% des suffrages aux dernières élections législatives.

Mais l’Otan, dont les membres ont souvent compté des gouvernements fascistes dans le passé, n’a jamais été très pointilleuse en matière de démocratie. Les preuves de ses allégations selon
lesquelles des troupes russes ont envahi l’est de l’Ukraine sont également très minces sur le terrain. La fourniture d’armes et une intervention secrète en soutien aux rebelles du Donbass –
comprenant des forces spéciales et des irréguliers soutenus par l’état – sont une autre affaire.

Mais c’est exactement ce que les puissances de l’Otan, telles que les Etats-Unis, la Grande Bretagne et la France font depuis des années partout dans le monde, du Nicaragua à la Syrie et la
Somalie. L’idée que la Russie a inventé une nouvelle forme de "guerre hybride" en Ukraine est étrange.

Ce qui ne veut pas dire que la guerre par procuration entre l’Otan et la Russie en Ukraine ne soit pas horrible et dangereuse. Mais il n’est pas nécessaire d’éprouver une quelconque sympathie pour
l’autoritarisme oligarchique de Poutine pour reconnaître que ce sont l’Otan et l’Union Européenne, et non la Russie, qui ont déclenché cette crise – et que ce sont les puissances occidentales qui
opposent une résistance à un règlement négocié de peur d’apparaître faibles.

Ce règlement devra inclure au minimum l’autonomie fédérale, des droits égaux pour les minorités et la neutralité militaire – en d’autres termes, pas d’Otan. Etant donné l’ampleur de l’effusion de
sang et le fait que le centre de gravité politique à Kiev se déplace vers la droite, tandis que l’économie ukrainienne implose, seuls ses sponsors occidentaux peuvent faire qu’un tel accord puisse
être appliqué. L’autre choix, après la Crimée, c’est l’escalade et la désintégration.

L’Otan aime à se voir comme l’incarnation de la communauté internationale. En réalité c’est un club interventionniste et expansionniste d’états du monde riche et de leurs satellites, utilisé pour
mettre en œuvre leurs intérêts économiques et stratégiques. Comme l’Ukraine le démontre, loin de la préserver, l’Otan constitue une menace pour la paix.

Seumas Milne

The Guardian, mercredi 3 septembre 2014