Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 03:14

 

 

Sur cette parution, deux thèmes différents, sans rapport l'un avec l'autre

Le 3e sexe, et la dictature (Ch D)

 

Sydney (Australie), le 14 juin 2013. Le transsexuel Norrie May-Welby est le premier citoyen du monde à obtenir le genre neutre, mercredi 2 avril 2014. AFP / GREG WOOD 
http://www.leparisien.fr/laparisienne/societe/l-australie-reconnait-un-troisieme-sexe-02-04-2014-3734333.php

 

 

 

Un Australien né homme, mais ne se reconnaissant pas comme tel, ni en tant que femme, a demandé à être reconnu comme personne asexuée. Je l'ai entendu sur France24, le 3 avril 2014: "C'est un cas de neutralité sexuelle, pas identifié par son sexe. Un genre neutre est créé : Né homme, il vit comme une femme, mais réclame le droit à la neutralité sexuelle. Il ne veut pas se limiter à un concept binaire. Sur son état civil, il sera inscrit du "genre neutre". Pour les autres, il faudra soumettre un dossier médical" (3 avril 2014)

.

 

En Australie, Norrie May-Welby vient de se faire reconnaître comme n'étant ni une femme ni un homme. Une première mondiale.

5 juin 2013 - http://www.lefigaro.fr/international/2013/06/05/01003-20130605ARTFIG00482-norrie-may-wellby-premiere-personne-neutre-du-monde.php?pagination=2


Norrie May-Wellby,

première "personne neutre" du monde

 

Elle n'était plus un homme, ne voulait plus être une femme: l'Australienne Norrie May-Welby vient de devenir la première «personne neutre» du monde. Né homme il y a 52 ans, elle subit une opération à 28 ans. Mais sa nouvelle condition ne la rend pas heureuse. Après l'arrêt de son traitement hormonal, les médecins s'avouent incapables de déterminer son sexe… «Les concepts d'homme et de femme ne me correspondent pas, plaide alors Norrie, la solution la plus simple est de n'avoir aucune identification sexuelle». Après trois ans de procédure, cette personne qui se décrit comme «anarchiste androgyne» vient de gagner son combat: l'État de Nouvelle-Galles du sud, où elle réside, a décidé d'annuler l'obligation d'enregistrer un citoyen uniquement comme homme ou comme femme sur les certificats de naissance, de décès et de mariage. L'État fédéral va t-il reconnaître l'existence d'un troisième genre? «C'est la première décision reconnaissant que le sexe n'est pas binaire: pas que masculin ou féminin, , se réjouit l'avocate de Norrie, Emily Christie. Cela crée un précédent».

 

En Australie on peut désormais

être neutre, ni homme ni femme

.

En Australie, on peut désormais être reconnu comme neutre, ni homme, ni femme. Une nouvelle qui devrait faire bondir le président ougandais dont le pays a voté une loi contre l'homosexualité. Oui en Australie on peut être neutre. La course vers la liberté de l'individu n'a visiblement plus de limites. Selon un avis des juges de la Haute Cour d'Austalie, le pays "reconnaît qu'une personne peut être ni de sexe masculin ni de sexe féminin et autorise donc l'enregistrement d'une personne comme étant d'un genre non spécifique". Une action qui a été initiée par une personne qui ne s'identifie ni comme un homme, ni comme une femme. Prénommée Norrie, cette personne était née homme avant de changer de sexe en 1989 et devenir une femme. Chose qui ne lui a visiblement pas suffit ! Norrie avait pu initialement obtenir de l'état dans lequel elle/il vivait d'être enregistré(e) à l'état civil sour la catégorie "genre non spécifique". Cette démarche avait ensuite été annulée, raison pour laquelle Norrie a saisi la plus haute juridiction du pays et a obtenu gain de cause.

 

3 avril 2014

http://www.lanouvelletribune.info/index.php/societe/insolite/18835-en-australie-on-peut-etre-neutre-ni-homme-ni-femme

 

L'Australie reconnaît un troisième sexe


Genre : masculin ou féminin ? Neutre. Une réponse surprenante mais désormais officiellement possible en Australie où l'existence d'un troisième sexe a été validée ce mercredi par la plus haute juridiction du pays. La Haute cour «reconnaît qu'une personne peut être ni de sexe masculin ni de sexe féminin et autorise donc l'enregistrement d'une personne comme étant d'un genre "non spécifique"», selon un avis unanime de ses .  Une énorme victoire pour le transexuel australien Norrie May-Welby, qui devient, à 52 ans, la première personne «neutre» du monde, après un longue bataille administrative.

Norrie, né homme en 1961 en Ecosse, a décidé à 28 ans de changer chirurgicalement de sexe. N’étant pas satisfaite de cette opération et cessant tout traitement hormonal, l’Australienne se retrouve rapidement asexuée et réclame que son pays la reconnaisse comme telle. Ce qu'elle obtient en 2010. Le registre d'État civil de Nouvelle-Galles du Sud (l'Etat de Sydney) accepte alors de l'enregistrer sous la catégorie «genre non spécifique », avant de revenir sur sa décision. Norrie a le sentiment d'être «assassiné socialement».

(..)



Le transsexuel australien Norrie May-Welby. (Capture ABC News)


Evolution de la loi

Pour le Centre des lois sur les droits de l'Homme, une association, la Haute cour «a rejeté les notions passéistes sur le genre». «Les personnes qui sont de sexe ou de genre autre que masculin ou féminin rencontrent des problèmes chaque jour pour avoir accès à des services facilement disponibles pour toutes les autres», déclare Anna Brown, expert juridique de l'association. 

Une personne ne pourra être reconnue par la loi et l'Etat civil comme de genre neutre qu'en soumettant un dossier médical. Les conséquences de cette décision sur les unions matrimoniales restent à éclaircir. L'Australie ne reconnaît le mariage qu'entre un homme et une femme.

Pour Samuel Rutherford, directeur du groupe militant australien Gender Agenda rassemblant des transgenres, transsexuels, intersexes, leurs familles et amis, «avoir la plus haute cour du pays qui dit que la loi reconnaît la réalité de notre existence n'est pas seulement important d'un point de vue pratique. Cela dégage le chemin vers l'égalité et contre la discrimination».

Le pays avait déjà, en juin dernier, instauré une nouvelle nomenclature concernant la reconnaissance des sexes sur les documents officiels, offrant le choix entre homme, femme ou transgenre.

Les pays pionniers

D'autres Etats ont déjà passé le cap du troisième sexe. En juin 2013, le Népal a ordonné d'ajouter une catégorie «transgenre» aux passeports. Auparavant, le Portugal, la Grande-Bretagne et l'Uruguay avaient pris des décisions similaires. L'Allemagne et le Népal autorisent leurs ressortissants à inscrire un X dans la case «sexe» du passeport. Pas supplémentaire : en novembre dernier, l'Allemagne a autorisé que les bébés nés sans être clairement identifiés comme garçon ou fille soient enregistrés sans indication de sexe, une première en Europe.

Cette mesure est destinée à atténuer la pression qui pèse sur les parents, poussés à décider en urgence d'opérations chirurgicales controversées, pour attribuer un sexe à un nouveau-né. Les parents sont désormais autorisés à laisser vierge la case afférente sur les certificats de naissance, créant ainsi une catégorie indéterminée dans les registres d'état-civil.

EXTRAITS de : http://www.leparisien.fr/laparisienne/societe/l-australie-reconnait-un-troisieme-sexe-02-04-2014-3734333.php

NWO-unisexe-2-jpg.jpg

 

 

3e sexe.

L'engrenage vers un monde fou,

celui du Nouvel Ordre Mondial.

(Chantal Dupille)

 

 

Dès que j'ai entendu parler de mariage gay, de droits égaux, j'ai ouvert les oreilles - sans plus. Je m'intéresse surtout à la géo-politique, aux guerres (pour alerter, dénoncer..), aux grands enjeux humains... comme celui, justement, des dérives totalitaires nous conduisant directement à un monde d'essence fasciste, élitiste, raciste, méprisant envers les masses, les races qui ne sont pas blanches, etc. Je dis NON au 4e Reich européen puis planétaire !

 

Et la justification du coup d'Etat en Ukraine (avec des néo-nazis) par nos Elites, fait frémir... Où cela va-t-il finir ?

 

A peine avais-je entendu parler de ces droits nouveaux, que j'ai vu des reportages étonnants au 20 h de Pujadas. "La mode unisexe", "l'homme sage-femme", etc... Et un torchon, le Nouvel Obs, a commencé à justifier un monde fou, unisexe, neutre...

 

Je me suis interrogée. J'ai pressenti un tournant. Et si le mariage gay, puis la PMA et la GPA, conduisaient à un monde radicalement différent ? J'ai reniflé un engrenage, d'une mesure à l'autre... Et si cela nous conduisait peu à peu à un univers orwellien, sans homme, sans femme, mais avec des êtres asexués... taillables et corvéables à merci par une race prétendument supérieure ?

 

Tout s'est enchaîné. J'ai fait des tweets, notamment celui-ci, en réponse à l'inquiétude d'un jeune homosexuel : "Oui au bonheur, non au malheur. Oui au bonheur d'un couple, quel qu'il soit, pouvant se marier (1). Si les homos veulent se marier, qu'ils se marient. Mais non au Nouvel Ordre Mondial et à son engrenage, du mariage gay à la GPA en passant par la PMA, vers une humanité ne procréant plus naturellement, sans homme ni femme ni couple ni enfant biologique ni famille". Je suis ouverte, tolérante, mais j'anticipe les événements. Et tout ce que j'entendais ne présageait rien de bon... La PMA, à mon avis, est la mesure la plus ambigüe, la plus lourde de menaces, menant directement à la barbarie, à l'enfer technologique et raciste !

 

Hélas, tout ce que j'ai découvert après, tout ce qui s'est passé ensuite, notamment avec le Gender à l'école, ont confirmé mes craintes spontanées. C'est un monde orwellien, fou, qu'on nous prépare, relayé par des meRdias serviles, collabos, irresponsables - criminels. Et j'ai d'ailleurs pensé que des journalistes devraient être jugés pour leur détournement d'une fonction noble, celle de l'information, à des fins de propagande pour le pire: Guerres effroyables ou ré-éducation des enfants, par exemple.

 

Pas après pas, imperceptiblement, tout se met en place, progressivement. Et cela semble ne pas nous préoccuper. Attendons-nous le point de non-retour ?  En tous cas, une nouvelle étape vient d'être franchie, avec une Première en Australie : Des Juges de la Haute Cour ont tranché, il sera désormais possible d'être une personne du genre neutre. En route vers l'horreur ! Et la fin de l'humanité... humaine !

 

La société du futur sera-t-elle transhumaniste (2), purement technologique et raciste  ? A l'école, on prépare nos enfants aux nouveaux schémas, on les imprègne des idées les plus folles et perverses sous prétexte d'égalitarisme. Les Médias (surtout le Nouvel Observateur ou France2, si communautaristes) nous préparent à la société de demain, orwelienne, comme le 3 avril lors de la reconnaissance du genre "neutre" par ces Australiens. Quel précédent ! C'est un engrenage terrible dont nous ne mesurons pas les conséquences...

 

Il est temps de se réveiller avant que l'irréparable ne soit accompli, irréversible.

 

Chantal Dupille


(1) Dans un de mes articles, j'ai plaidé pour la reconnaissance des mêmes droits aux personnes handicapées.  Albert et Giselle, un mariage contrarié - Le blog de Chantal D


(2) Le Nouvel Ordre Sexuel. Aspects du NWO. La société du futur, transhumaniste ?

 

http://storage.canalblog.com/41/26/505176/63111931.jpg

 

Rappel posts sur ce blog :

Du mariage pour tous

au Nouvel Ordre Mondial kafkaïen

Par Chantal Dupille

 

Le meilleur des mondes unisexe. Comment les médias nous y préparent

 

 

gender théorie29.9.13

 

Gender à l'école. On vous ment! Ce n'est pas une rumeur,mais une réalité

Alerte ! L'école du Nouvel Ordre Mondial est en route. Elle est intolérable !

Alerte,nos enfants sont en danger ! Crèche et école de demain via le NWO

Le Nouvel Ordre Sexuel. Aspects du NWO. La société du futur, transhumaniste ?


La société génocidaire que les apprentis sorciers nous préparent


L'alimentation ou comment commettre un génocide planétaire (2)

 

Alerte ! Le Nouvel Ordre Mondial est un typhon emportant tout (Facteur, Rail..)


Le verbe résister se conjugue au présent. La Révolution des Oeillets

 

 

 


La France modelée par le CRIF conduit à la France franquiste de Valls


La dictature qui rôde

Par Chantal Dupille


 

.
Sur le C dans l'Air du 3 avril 2014, une réplique m'a interpellée. Dans cette émission de faux débats (car les invités sont interchangeables, tous européistes, libéraux, atlantistes, etc), un intervenant évoque la réforme des territoires. Le 7 avril 2013, par référendum l'Alsace a dit non à la fusion des collectivités territoriales, elle a refusé que les conseils généraux et le conseil régional ne fassent qu'un : "Il faudra alors faire la réforme de façon institutionnelle... Manuel Valls sera tout indiqué pour cela".

.

Il faudra donc accepter, de gré ou de force, ce que le Nouvel Ordre Mondial exige. Nicolas Sarkozy le dit clairement: "Le NWO, on y viendra qu'on le veuille ou non". Et ce qu'il veut, c'est la réforme des territoires. Toujours dans le même sens, d'ailleurs, celui de la concentration, des mégapoles, de la rentabilité à tous prix, des économies, des collectivités "puissantes"... et tant pis pour nos villages, nos petits paysans, nos paysages, nos territoires, nos départements - et au risque du chômage et de la désertification. Concentration, gigantisme, puissance... encore et toujours !

.

Mais les Français sont réticents. L'Alsace a montré l'exemple : Elle n'a pas voulu de la réforme des territoires ! Une réforme, d'ailleurs, qui mènera directement non seulement à la mort de nos territoires, et plus largement de la Nation, mais à la mise en place d'une Europe des Régions, dans laquelle les plus nantis seront dorlotés, et eux seuls.

.

On se souvient que Nicolas Sarkozy, appuyé sur un Parlement de godillots, a imposé le Traité Européen dont les citoyens ne voulaient pas. Demain, la réforme des territoires qui bouleversera absolument tout, sera également imposée. De gré, ou de force. Comme le Grand Marché Transatlantique qui nous enchaînera. C'est ce qui s'appelle la dictature !

.

Un référendum est par excellence l'instrument de la démocratie. Il est donc craint par les Dirigeants, puisque la volonté populaire peut faire obstacle aux décisions choisies. Comment faire ? Ne plus jamais recourir aux référendums, d'abord. Ensuite, imposer les réformes. Et lorsque l'intervenant de C dans l'Air dit qu'il "faudra agir de façon institutionnelle", cela veut dire par décrets, tout simplement. Ou avec les godillots du Parlement. Ou encore subtilement, comme pour le Gender déjà à l'école, via par exemple circulaires ou amendements. Bref, le peuple, on s'en fout. D'ailleurs, les meRdias plaident pour le Parti Unique (dictatorial, donc), ou un pouvoir de technocrates aux ordres, comme en Italie, non élu. Le 4e Reich, nous y sommes déjà...

.

Et pour imposer ce dont nous ne voulons pas, comme par voie institutionnelle la réforme des territoires, il faudra quelqu'un de sans scrupules, n'ayant aucun souci des intérêts des Français de par ses origines étrangères et son appétit du pouvoir, et surtout autoritaire, si autoritaire qu'il s'apparente plus à un autocrate, à un despote, à un dictateur, à un Fuhrer... qu'à un démocrate. Suivez mon regard... Et les Bilderberg créèrent Manuel Valls, le futur Franco Français !

.

Les nazis n'ont pu réaliser leurs projets, mais en s'enfuyant Outre-Atlantique, en Argentine par exemple, ils ont essaimé... et poursuivi en Europe leur rêve totalitaire. Une Europe déjà si fasciste, qu'elle soutient naturellement les putschistes de Kiev, en partie nazis. La boucle est bouclée...

.

Non, pas tout à fait. Il manquait en France un personnage pour tout imposer de gré ou de force à un peuple rebelle, c'est Valls qui fut choisi. Le Nouvel Ordre Mondial terrifiant passera par lui...

.

Pour le malheur des Français, de la démocratie, et des générations futures.

.

La dictature se met en place...

.

Chantal Dupille

.
La dictature qui rôde - Valls, le Franco Français

 


Les derniers articles sur un blog que j'aime relayer,

car on fait tout pour l'occulter:

Ce que les médias ne nous disent pas... tiens donc !

UE nazie fond bleu

 

Nouveau gouvernement :

Plus ça change et plus c’est la même chose

http://www.upr.fr/actualite/france/nouveau-gouvernement-ca-change-cest-meme-chose

 

marionettes-hollande

Partager cet article

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Nouvel Ordre Mondial
commenter cet article

commentaires

Sunny 25/08/2014 10:14

La course vers la liberté de l'individu n'a visiblement plus de limites.

ahura 08/04/2014 17:16

Eva ... ce 08 avril 2014 Valls vient de passer son grand oral, un grand oral qui ne restera pas dans les annales malgré les réactions de l'opposition dont font partie Sauvadet et Jacob pour ne
citre que les plus virulents. Le premier ministre a usé et abusé de la vaseline pour se mettre dans la poche les profs, les militaires, les petits commerçants et les petits entrepreneurs en vue des
prochaines élections . Je pense que ça ne marchera pas et que le peuple berné par François Hollande va se tourner immanquablement vers la troisième voie que représente le FN non parce qu'il
soutient les idées de ce parti mais pour rogner les ailes aux deux autres partis à qui il a fait trop confiance depuis des décennies sans voir d'améliorations de sa situation. UMP et PS ont surtout
préservé les acquis des nantis et leurs intérêts personnels . Le gâteau est mangé. Il ne reste que des miettes ! Attention le peuple n'a plus rien à perdre ...il a déjà pratiquement tout perdu . Ca
risque de chauffer !

ahura 06/04/2014 17:12

Eva...il n'y a pas que les juifs ou les chinois qui ont le sens des affaires et la bosse du commerce . Les russes ne sont pas mauvais dans ce domaine . La preuve... Ils vont acheter du pétrole
iranien à bas prix pour leur usage personnel et revendre le leur à l'UE (éventuellement, si elle est sage) mais surtout sur le marché asiatique ! J'avais pensé à cette éventualité et ça va se
faire

L’Iran et la Russie sont proches d’un accord à 20 milliards de dollars

Malgré les sanctions, un accord «pétrole contre équipements» serait imminent. Il permettrait aux Russes d’exporter plus cher leur propre brut

Les Iraniens seraient sur le point de trouver un nouveau moyen d’exporter une partie de leur pétrole en signant un partenariat avec un autre pays visé par des sanctions économiques. Téhéran et
Moscou s’apprêteraient à conclure un accord à 20 milliards de dollars prévoyant la livraison de 500 000 barils de brut iranien par jour à la Russie – durant deux à trois ans – en paiement pour des
équipements russes. Les discussions – entamées en novembre – seraient bien avancées, l’agence Reuters indiquant même mercredi qu’il ne leur reste plus qu’à s’entendre sur le prix du pétrole.

Cet accord, surnommé «Oil-for-Goods» en référence au programme «Oil-for-Food» mis en place par les Nations unies dans les années 1990 pour éviter que les Irakiens ne subissent (trop) les sanctions
visant le ­régime de Saddam Hussein, représenterait un véritable pied de nez à Washington et à Bruxelles. En effet, le pétrole iranien est sous embargo occidental, tandis que des Russes proches du
pouvoir sont privés d’accès au système bancaire international depuis l’annexion de la Crimée. En janvier déjà, alors que des bruits circulaient autour d’un tel accord, la Maison-Blanche avait fait
part de sa «grande préoccupation». Et indiqué qu’il risquerait de mettre à mal les négociations en cours avec l’Iran sur le dossier nucléaire.

Pourquoi la République islamique, qui a renoué le dialogue avec la communauté internationale, prendrait-elle le risque de tout faire capoter? «Tout est lié aux effets des sanctions économiques»,
souligne Mohammad-Reza Djalili, professeur honoraire à l’Institut de hautes études internationales et du développement à Genève. Et ce dernier de préciser que, depuis leur durcissement en 2012, les
exportations de brut iranien ont chuté à 1 million de barils par jour. Contre près de 6 millions avant la Révolution islamique de 1979.

Asphyxiée économiquement et privée d’accès aux canaux du dollar, l’Iran a aujourd’hui tout autant besoin d’un accord avec les grandes puissances que «de pouvoir écouler rapidement son pétrole sur
les marchés mondiaux», estime le spécialiste. «Elle fait déjà du troc avec la Chine et accepte d’être payée en roupies par les Indiens et en or par les Turcs, souligne-t-il. Mais cela ne suffit
pas.» Les prévisions les plus optimistes font état d’une croissance d’à peine 1% pour cette année, note-t-il encore.

De leur côté, les Russes, qui ne sont pas liés aux sanctions visant le pétrole iranien, voient dans cet accord un moyen d’acheter du brut bon marché pour leur consommation intérieure. Ceci leur
permettant ensuite de vendre leur propre production, aux Européens par exemple, à un prix plus élevé. «Avant la Révolution islamique, l’Union soviétique procédait déjà de la sorte avec le gaz
iranien», ­rappelle Mohammad-Reza Djalili. Quant à l’Iran, elle fait pareil avec le gaz qu’elle achète au Turkménistan pour ses besoins dans le nord du pays, alors qu’elle vend à la Turquie celui
produit dans le sud.

Par Sébastien Dubas

ahura 06/04/2014 12:09

Eva ...rien à voir avec le 3ème sexe ni avec le IIIème Reich mais avec une troisième voie développée par le rusé Vladimir pour récupérer sans faire couler une goutte de sang la majorité des
ukrainiens qui au bout d'un certain laps de temps comprendront qu'ils se sont fait rouler dans la farine pas la coalition EU/UE . L'Ukraine redeviendra russe tôt ou tard ! Le plus tôt serait
souhaitable ....comme il serait souhaitable que la France sorte le plus tôt possible de cette p..... d'Europe qui ne fabrique que de hauts fonctionnaires inutiles et incompétents qui se soucient de
leur avenir mais pas de ceux du peuple dont ils se moquent éperdument !

Tous les candidats à l’élection présidentielle en Ukraine sont en lice pour la Grande Comédie commune à tous les pays vénérant le dieu Démocratie. Pendant plusieurs semaines, ce sera la grande
fête, la Pâque et l’Aïd de la « Souveraineté Populaire », durant lesquelles les joutes oratoires, les empoignades, les déclarations d’amour au peuple et mille autres promesses feront oublier aux
ukrainiens quelle est la vraie nature des comédiens qu’ils ont en face d’eux, quelles étaient les réalités d’hier et lesquelles elles seront demain, après les élections. Comme partout ailleurs,
durant cette période, ils oublieront tout ce qu’ils savent et éliront leur président, pour ensuite l’accuser de tromperie si les promesses n’étaient pas tenues. Tromperie qui n’en est pas une,
puisque tout le monde savait que ce n’était qu’une comédie.

En attendant, tout le monde veut croire qu’à l’issue de ce scrutin, les institutions ukrainiennes se remettront en place et chacun, à l’Est comme à l’Ouest, espère pour des raisons différentes que
le climat sera apaisé. On a beaucoup parlé des objectifs réels ou supposés des Etats-Unis. Quels que soient ces objectifs, les américains profiteront de ces élections, avant, pendant et après, pour
positionner de toutes les manières possibles, légalement ou non, par la force ou par l’intimidation, tous les pions dont ils disposent.

Et les russes ? On ne les entend pas beaucoup, sauf pour réagir à certaines situations aigües, concernant, par exemple, le sort des russophones. Ils agissent pourtant et pourraient même avoir une
certaine longueur d’avance sur les américains. Le moment venu, ils pourront, sans presque rien faire, chambouler l’avenir de l’Ukraine en tant que pays, les Etats-Unis ne pourront qu’y assister,
impuissants.

On a assez dit que l’Ukraine est le berceau de la Russie. Leur Histoire est si intimement liée que l’Est et le Sud-Est de l’Ukraine sont majoritairement russophones. Deux éléments récents, passés
presque inaperçus, vont un jour ou l’autre, refaire surface.

Le premier d’entre eux est cette déclaration de Ilya Drozdov, député à la Douma, qui a rédigé un amendement de la loi sur la Citoyenneté : « Si au moins un des ancêtres directs d’un Ukrainien était
russe de naissance, un demandeur pourrait recevoir la citoyenneté russe en six mois ». Cette déclaration avait été faite fin février, juste après les évènements de la place Maïdan.

Le deuxième élément touche également à la nationalité, mais cette fois en Crimée. La Russie laisse aux criméens la possibilité de garder leur double nationalité. 40 000 passeports russes ont déjà
été délivrés, et cela va en s’accélérant. Mais ces passeports ne suppriment nullement la citoyenneté ukrainienne.

Qu’impliquent ces deux décisions ? C’est tout simplement la disparition de toute frontière humaine entre l’Ukraine et la Russie. Des citoyens russes vivront chez eux en Ukraine de l’Est et du
Sud-Est, et des citoyens ukrainiens vivront chez eux en terre russe en Crimée. C’est une situation inédite, qui ne fera qu’officialiser l’Histoire, et contre laquelle les magouilles géopolitiques
auront toutes les chances de se casser les dents. Si telle est bien la stratégie du Kremlin, on comprend alors la sérénité des dirigeants russe devant l’agitation occidentale.

Avic