Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 03:29

 

 

 

 

sarkozy2_narrowweb__300x491_0.jpg..

 

Moi, journaliste aujourd'hui ?

Ce ne serait plus possible !

Par Chantal Dupille

 

 

Journalisme d'hier et journalisme d'aujourd'hui.

 

Journaliste ! Quel beau métier... c'était ! J'ai choisi d'être journaliste - pas tout à fait, d'ailleurs, car à 13 ans je devais rentrer à l'Opéra (sur proposition de  Serge Lifar), mais ma mère n'a pas voulu pour sa fille d'une carrière aussi courte, aussi aléatoire. Et à 15 ans, je rêvais de soigner les lépreux avec le Dr Schweitzer. Mais pas de fac de Médecine pour moi, car j'étais nulle en maths ! Mes meilleurs matières étaient la gym, le dessin, le Français et l'Histoire. Et l'Education civique. Tout ce qui était scientifique me faisait horreur !

 

Restait le journalisme, je m'y suis engouffrée. Par goût du contact, par ouverture d'esprit. Pour le petit côté aventureux, aussi ! Mais avec un seul souci : La neutralité, toujours ! Pas forcément dans le choix des sujets (on me confiait plutôt le secteur social); Mais dans le traitement de l'info. Car pour moi, un journaliste devait être au service de l'information, de la vérité, coûte que coûte, et avec courage, au risque de déplaire, même ! 

 

Aujourd'hui, surtout depuis que les Médias français ont été verrouillés par Sarkozy et squattés par les Sayanims, plus question de neutralité, de diversité.  La Pensée unique libérale et impériale relayée partout... Qu'apprennent nos étudiants, maintenant ? A couper la parole dès qu'une parole vraie, différente, non-alignée, est ébauchée ? Merci ! Que fait-on du respect de l'interlocuteur ? Que fait-on du respect de la réalité ? 


 

http://blogs.mediapart.fr/blog/gavroche/061212/jites-et-propagande-2

pensee-unique.jpg

 

 

Lorsque je vois défiler les jolies minettes sur les chaînes de télévision, aujourd'hui, relayant la bonne parole libérale, va-t-en guerres, atlantiste, sioniste, c'est-à-dire la parole mensongère et contraire aux intérêts des peuples, je les plains. Comment peuvent-elles proférer tant de contre-vérités ? Et la déontologie ? Il s'agit juste de faire l'apologie des guerres dites "humanitaires", "pour la démocratie" ? Il s'agit juste de saluer les Super Sarko, les super Mario, les super Valls, ou l'Europe pour "le bien" des peuples ? De qui se moque-t-on ? Un journaliste est-il chargé d'être l'attaché de presse des marchands d'armes ? Ou l'avocat des ambitieux ou des Institutions supra-nationales ? Doit-il prêcher toujours pour le moins-disant en matière sociale ? Qu'est-ce qu'un journaliste, aujourd'hui ? Un simple courtisan ? Pff !

 

 

http://img.over-blog.com/258x144/1/76/20/75/Dos.-5-avril-10/Voix-de-son-maitre.jpg

 

 

Le samedi 16 décembre, le journalisme a atteint un sommet de mensonges et de propagande sur France24 la chaîne de la néoconservatrice Christine Ockrent : En présentant Poutine - ciblé par l'Occident impérial - comme l'homme qui veut faire de chaque Russe... "un esclave" ! Alors que ce dirigeant est un grand patriote, un vigilant gardien de la souveraineté de son pays !

 

Et nul n'est gêné par le parti-pris de présenter le point de vue d'un seul camp ? Arte, France2, C dans l'Air, France24, 1TELE... vous ne verrez jamais l'ombre d'un partisan de Bachar-el-Assad s'exprimer, ou du Hezbollah ! C'est énorme ! Et que dire de l'incitation quotidienne à la haine des Musulmans ? Quant au gouvernement PS, pourtant loin d'être à gauche, il est sans cesse sali, discrédité, ridiculisé : Tout doit être fait pour donner la nostalgie de la Droite, et même de Sarkozy ! Sous la présidence de ce dernier, toutes les mesures anti-populaires étaient tues, et les Ministres venaient régulièrement défendre leur politique au micro des journaleux. Tout, absolument tout, était fait pour justifier l'injustifiable, alors qu'aujourd'hui les Ministres ne sont invités que... lorsqu'ils ne sont pas d'accord entre eux ! Jamais, je dis bien jamais, je n'aurais pu me prostituer comme mes confrères et mes consoeurs aujourd'hui. A l'instar de Chevènement (au sujet des Ministres), j'aurais dit : Un journaliste, "ça ferme sa gueule, ou ça s'en va" ! Et je serais partie plutôt que de débiter des mensonges, des contre-vérités, ou de faire la propagande pour l'Europe des banksters, pour les guerres impérialistes meurtrières, ou comme Pujadas, pour le gaz de schiste ! Celui-ci a d'ailleurs reçu la Laisse d'or du journaliste le plus servile (sans se plaindre pour ne pas ébruiter l'affaire), et nos Médias sont Lanterne rouge en Europe, coiffant au poteau même les berlusconiens !

 

Alors non, merci bien, pas de ce journalisme-là de cour, du politiquement correct, de la Pensée unique imposée partout. Et mieux vaut alors faire comme Edwy Plenel et fonder son support ! Ou contre-informer sur les blogs. Et d'ailleurs, partout !

 

Heureusement que je n'ai pas commencé ma carrière aujourd'hui. Je ne l'aurais pas supporté longtemps ! D'abord j'aime le pluralisme, et voir toujours les mêmes, outrageusement libéraux, atlantistes et sionistes, s'exprimer, m'est intolérable; ensuite mentir, désinformer, se prostituer pour l'argent, la carrière, les honneurs, non ! La neutralité coûte que coûte.

 

Et si ça coûte trop, alors la porte... et la résistance, la contre-information !

 

Par respect, justement, pour ce qui est un beau métier lorsqu'il est honnêtement exercé !

 

Chantal Dupille

 

TAGS : Edwy Plenel, Pujadas, Arte, France24, Ockrent, France2, 1TELE, C dans l'Air, journalisme, Chevènement, Laisse d'Or, Berlusconi, Pensée unique, Sarkozy, Poutine, Atlantiste, sioniste, libéral..

 


Pujadas 2 Pujadas
D. Pujadas s'est vu décerner le prix de la laisse d'or et du journaliste le plus servile, par quelques confrères qui ont peint son joli scooter à la bombe dorée.

http://tantevictorine.free.fr/files/tag-pujadas-002b-caravane-blind00e9e.html

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Chantal Dupille - dans Médias - désinformation
commenter cet article

commentaires