Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 00:03

  .

Suivi entre autres de "Comment la Syrie est détruite"


Bashar al-Assad et sa femme Asma

 

Bachar, un dictateur,

ou un résistant, un héros ?

Quelques remarques de bon sens

à relayer auprès des conditionnés.

Par Chantal Dupille



Envie de râler un instant ! Ca devient intolérable, cette désinformation permanente et totale des Médias, cette propagande en faveur de la guerre de l'Occident contre Bachar-el-Assad avec comme armée des extrémistes, des égorgeurs, des affameurs, des terroristes, et j'en passe de pires ! C'est ça la démocratie prêchée à longueur de journées par nos grands donneurs de leçons occidentaux ? En s'alliant avec les Etats les plus obscurantistes qui soient, le Qatar et l'Arabie saoudite, et en armant, en formant, en finançant des fanatiques ? Bigre !

 

Et de la Droite à la Gauche, on soutient cette guerre ? L'impérialisme, la guerre économique et de domination, on ne sait plus ce que c'est ? Non, parce que les Médias nous disent comment penser, on répète comme un perroquet la propagande de guerre. Et notre libre arbitre, alors, et notre intelligence, alors, ça n'existe plus ? Des moutons, de vulgaires moutons ? Tiens, lu ce texte à l'instant, les 4 animaux :

 

" Il faut rompre avec 4 mauvaises habitudes (..)

Quatre animaux me semblent correspondre, de façon humoristique, aux mauvaises habitudes...:

1) le mouton apathique, qui suit le troupeau sans trop se poser de questions
2) le pigeon, qui écoute les bonimenteurs et se fait toujours pigeonner
3) l’autruche, qui ne veut rien savoir et qui pense échapper au danger en laissant son croupion bien en vue
4) et le perroquet quasi convaincu, qui débite inlassablement ce que les médias lui ordonnent de dire pour paraître respectable en public.

Un sursaut citoyen est donc nécessaire, mais de façon raisonnée et intelligente."

 

http://www.u-p-r.fr/responsables?resp_id=58

 

Or donc, aujourd'hui on nous présente Bachar-el-Assad comme accroché au pouvoir (France24, etc). Sur BFMTV, on en sait quand même un peu plus : "Bachar ne partira pas pour défendre la souveraineté de son pays"

 

Un mot qui change tout ! Bachar veut-il s'accrocher au pouvoir pour les prébendes ? Pas du tout, il vivait modestement en ville, avec sa famille, dans un appartement, et avant que l'Occident n'envoie ses djihadistes (déguisés en opposants au régime) désintégrer la Syrie, la ruiner, terroriser et tuer ses habitants, le Président conduisait lui-même sa voiture, sans escorte, en disant aux reporters d'Arte venus le suivre : "Je n'ai pas d'ennemis, pourquoi une voiture blindée ?". Mais l'Occident est passé par là...

 

Donc, rester au pouvoir, pourquoi ? Bachar-el-Assad y laissera sa vie, il le sait, et que deviendra sa famille, épouse et enfants, qu'il adore ? Eh bien, la vérité, c'est qu'à la différence de nos larbins en Occident, au pouvoir pour exécuter les ordres des ennemis de l'humanité (et recevoir le salaire de leur trahison ainsi que des positions honorifiques), Bachar-el-Assad défend la souveraineté de son pays; C'est un homme de devoir, doublé d'un patriote, tout simplement. Prêt à donner sa vie pour son pays comme les plus grands dirigeants de l'histoire de l'humanité, du Général de Gaulle à Salvador Allende !

 

Car ce que les Médias ne nous disent pas, c'est que Bachar-el-Assad sait qu'une fois parti, l'unité de son pays sera brisée, ses ennemis vont dresser les habitants les uns contre les autres, diviser, morceler la Syrie, anéantir tous ceux qui ne pensent pas comme eux, et instaurer un Régime rétrograde, obscurantiste, fanatique, exactement comme en Lybie ! 

 

La vérité, c'est que si l'Occident et ses amis djihadistes cherchent par tous les moyens à abattre Bachar-el-Assad, c'est qu'il représente un Etat souverain, unifié, laïc, tolérant, et surtout non-aligné. D'ailleurs, on apprend aujourd'hui que l'Egypte désormais intégriste, réclame le départ du Président syrien (qu'elle juge trop ouvert, évidemment).

 

Bachar-el-Assad, par sa résistance héroïque et désintéressée, est un modèle pour tous ceux qui se battent, comme la Russie de Poutine, pour le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, pour la cohabitation des races, des religions, des ethnies, et pour un monde multipolaire seul garant de la paix et de la diversité.

 

Alors, Bachar-el-Assad un dictateur ? Non, un libérateur pour tous ceux qui sont opposés à l'impérialisme de l'Occident.

 

Personnellement, je vomis les dictateurs, et je prêche pour les luttes de libération des peuples. Je dis toujours que je combats pour la Vérité, la Justice, la Paix, mais on peut ajouter cette noble cause : La Liberté !

 

Bachar-el-Assad est un héros, un modèle de résistance à l'impérialisme - au prix de sa vie bientôt, sans doute, car il dérange les mondialistes. Alors son sens du devoir, son courage, sa détermination, sa dignité, doivent nous interpeller.

 

Il est temps de voir la Vérité en face...

 

Chantal Dupille

 

http://chantaldupille.over-blog.com

 

NB : Bachar-el-Assad, comme la Russie, demandent une solution politique. Si elle n'est pas possible, la responsabilité incombera aux seuls Opposants à la Syrie réellement libre...

 


 

 

A lire :

 

Syrie : interview de Mère Agnès-Mariam de la Croix

 

Comment la Syrie est détruite :

   


 

 

Luttes de libération :

 

Alcudia (Espagne), la ville où Maire et Police résistent contre les expulsions

 

Et  aussi :

 

(..) Un peu plus tard dans la journée il y a eu un communiqué d’une page signé par le sous-commandant rebelle zapatiste, le sous-commandant Marcos. Il a fait le buzz sur le net. Le voilà :


Entendez-vous?
C’est le bruit de votre monde qui se désintègre.
C’est le bruit de notre résurgence.
Le jour qui était le jour, était la nuit.
Et la nuit sera le jour qui sera le jour.
Démocratie!
Liberté!
Justice!

La marche des Zapatistes : le silence assourdissant de la renaissance

 

102_4918

 

 

Génocide, les Guarani, appel, pétition !!

Alerte, génocide des indiens Guaranis au Brésil - Pétition

 

.;
.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Le pédagogue 29/12/2016 12:30

En septembre 2015, j’ai diffusé le texte suivant intitulé « Poutine en série » :
« Une lecture rapide du titre peut prêter à « confusion », et faire croire qu’il s’agit de « Poutine en Syrie », puisqu’en ce moment, le Président de Russie fait beaucoup parler de ce qu’il entreprend pour le maintient « au pouvoir », du criminel dit Président de Syrie (Bacha El Assad pour ceux et celles qui ne le savent pas).
Mais ce n’est pas de « ça » qu’il s’agit.
Il s’agit d’un plat répandu au Canada, dans la Province de Québec : Poutine en série.
La poutine, à base de frites, de fromage et de sauce, dont il est beaucoup question en ce moment ! ».
Cette fois, le texte, comme le titre l’indique, traite de Poutine en Syrie.
Ce tyran, installé sur le trône du Krémlin, multiplie les bombardements exterminateurs contre les populations de Syrie, pour maintenir le régime assassin qui y sévit depuis longtemps.
Comme ses frères installés à « la tête » de régimes sanguinaires, dits « États musulmans », Bachar El Assad a été choisi, après le décès de son géniteur sanguinaire 5Hafez El Assad), pour continuer en Syrie, à servir les intérêts de ses employeurs.
Son régime, comme ceux de ses frères, ne sont aptes qu’à massacrer les populations des pays où ils sévissent, et à piller tout ce qu’ils peuvent.
La mafia qui alimente et entretient le système colonialo-impérialo-sioniste, recours pour cela à des dévoyés avides d’argent sale, de vice, de trahison, de sang, et autres.
Ignorant jusqu’au montant en milliards de dollars de leurs vols par le biais de leurs employeurs, ennemis acharnés de l’Islaam, ils se permettent tout.
Ils commettent les crimes les plus abominables, les plus nauséabonds, où la torture sous toutes ses formes est quotidienne, où des hommes sont sodomisés, tués, où des femmes sont méprisées, humiliées, violées, achevées et où des enfants sont enlevés, maltraités, affamés, éliminés.
Ils salissent et souillent tout, recourent à la tyrannie, à la corruption, à la dépravation, à la débauche, à la censure, aux usurpations, aux vols, aux impostures, aux mensonges, aux falsifications, aux trafics, aux trahisons, aux tromperies, aux tricheries, aux humiliations, aux enlèvements, aux séquestrations, aux emprisonnements, aux supplices, aux liquidations, aux tueries, aux massacres et autres à des degrés inimaginables, répandent la décomposition, la puanteur et la putréfaction.
Pour ces exterminateurs, l’humain est réduit à rien.
Ces imposteurs se déguisent en « musulmans » pour alimenter et entretenir la confusion.
Ils parlent d’Islaam, a lors qu’ils font partie de ses ennemis.
Poutine aime les massacres, et hait l’Islaam : il a montré sa barbarie en Tchétchénie, entre autres.
Il applique en Syrie ce qu’il a déjà fait ailleurs.